Aller au contenu
forum sidasante
Cheminot

Elaboration d'une synthèse du topic SIDA

Recommended Posts

Bonjour,

Je suis déçu que mon intervention ait été mal perçue. Mon intention n'était vraiment pas de dénigrer le travail de Wallypatt mais clarifié un point important du dialogue entre ces deux théories.

Viduité

Dès lors qu'on n'est pas capable de faire mieux, j'estime qu'il est bien meilleur d'éviter de critiquer.

Ce n'est pas une question de valeur personnelle. J'ai pas le temps de faire ce travail cela ne veut pas dire que j'en suis incapable, je donnais ici une simple suggestion pour faire ce travail en évitant une confusion liée à l'usage du langage.

Désolé si j'ai offensé certaines personnes...je m'abstiendrais à l'avenir.

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nico111, pour toi se sont des choses qui sont très claires mais la clarté demandée devrait sauter au yeux du non spécialiste. J'ai carricaturé dans le seul but de dire "C'est pas clair pour tous le monde" et non pour dire que tu voyais rien. (Au cas ou cela aurait été mal perçus)

c'était juste histoire de préciser un peu !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Néanmoins, jestime que lénergie déployée par toi et par tous ceux qui essaient de regarder les choses avec rigueur et sérieux doit être replacée dans un contexte bien précis. Ignorer cela initie des questions du genre : «  Oui bon ce que dit Wally est logique en première analyse mais comment se fait-il que ce ne soit pas vu de la même façon par la minorité agissante ? ». Cest une question « légitime » que peut se poser le grand public. ... et cette question est de nature à flinguer toute démonstration objective ... hélas ...

Pour "simple" réponse, je reproduirai la citation reproduite sur le site du Perth Group :

Nothing is more difficult to overcome than the problems we thought were already overcome.

Alexis de Tocqueville

En d'autres termes (et approximativement traduit), rien n'est plus difficile au monde que de résoudre des problèmes que l'on pense avoir déjà résolu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis déçu que mon intervention ait été mal perçue

Pas par moi en tout cas!

Ni par moi d'ailleurs, en ce sens que je n'ai pas estimé devoir répondre à tes critiques épistémologiques.

J'avoue ne toujours pas comprendre ce que tu as voulu dire.

Car à mes yeux, le "problème" est très simple et relève du même "langage" pour les deux "camps".

Pour l'orthodoxie du sida, l'explication du sida est très simple : le sida est causé par un rétrovirus exogène appelé "VIH" et qui existe sans même qu'on ait pu l'isoler selon les règles qui étaient habituellement en vigueur (et comme ils ne le peuvent pas, l'orthodoxie du sida change ensuite les règles du "jeu" en prétendant que l'on peut l'isoler selon d'autres méthodes).

Pour la dissidence du sida, il s'agit "simplement" de démontrer que le sida n'est pas causé par ce rétrovirus exogène, qui n'a toujours pas été isolé (mais dont il n'est cependant pas exclu qu'il puisse exister, mais si on y arrive, il s'agira plus que vraisemblablement d'un rétrovirus endogène), que le sida a une cause chimique (et non (rétro)virale), laquelle permet d'expliquer la presque totalité si pas la totalité de tout ce que l'on voit dans le phénomène du sida, sans avoir besoin de déformer la réalité comme le fait l'orthodoxie du sida depuis 25 ans.

Donc, pour moi, les deux camps utilisent le même langage. Le problème en fait, c'est que l'orthodoxie du sida refuse de se remettre en question, est incapable de réfuter les critiques de la dissidence du sida (en particulier celle du Perth Group) et espère que cela ne se saura pas. Heureusement, les choses évoluent grâce à internet. Clique par exemple ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour des raisons techniques (trop d'émoticones dans un seul post), j'ai dû diviser le projet de nouveau sommaire en deux posts). Le lecteur trouvera la première partie en cliquant ici.

La deuxième partie se trouve donc juste en dessous.

CHAPITRE VI : L'EMPIRE DU SIDA BUSINESS CONTRE-ATTAQUE, MAIS LES DISSIDENTS DU SIDA CONTINUENT ENCORE ET TOUJOURS A REFUTER LES CONTRE-ARGUMENTS AVANCES PAR L'ORTHODOXIE DU SIDA (récapitulatif global des arguments et autres réfutations émanant de la dissidence du sida : rappel et approfondissement de ceux-ci)

A) Le débat, de façon "sarcastique" :

  • point-jaune.gif
L'abracadabrante thèse de la maladie imaginaire.
  • point-jaune.gif
Et son antidote : L'abracadabrante thèse de la maladie (rétro)virale.B) Le débat, de façon "austère" :

1) La déclaration de Durban et sa Réfutation.

2) "The Evidence that Aids Causes Aids" et sa Réfutation (en anglais).

3) Le débat intervenu de février 2003 à avril 2005 sur le "British Medical Journal (BMJ)" (en anglais).

4) L'article de Celia Farber paru en mars 2006 dans "Harper's Magazine" (en anglais).

  • point-jaune.gif
L'article en question.
  • point-jaune.gif
Les 56 "erreurs" relevées dans cet article par l'orthodoxie du sida.
  • point-jaune.gif
Une Réfutation approximativement globale par la dissidence du sida, suivie d'une Réfutation complémentaire , le "Perth Group" apportant en outre des corrections fondamentales à la première Réfutation.C) Le débat, sur ce forum, de façon "conviviale" : les passes d'armes les plus homériques

1) Candide contre la dissidence du sida

  • point-jaune.gif
L'annonce de la création de son site pour tenter de défendre vaille que vaille le mythe du virus tueur et les réactions à cette annonce.
  • point-jaune.gif
Sa première et sans doute "meilleure" vague d'attaques, suivies des réfutations (pp.25 à 29).
  • point-jaune.gif
Ses deux vraisemblables "meilleurs" arguments (p.97), mais réfutés dans ses moindres détails.2) FinallyFree contre la dissidence du sida (pp.71 à 86)

3) Lavienrose (et Callisto) contre la dissidence du sida (pp. 14 à 20)

4) Cardel (et Forlax) contre la dissidence du sida (pp.23 à 27)

5) Deux dissidents (Cheminot et Wallypat) proposent de façon complémentaire une réfutation synthétique à un article paru dans un journal australien.

CHAPITRE VII : TRAITER LA SEROPOSITIVITE ET LE SIDA

A) SOLUTIONS PROPOSEES PAR l'ORTHODOXIE DU SIDA

1) Pour commencer sur une note quelque peu humoristique quoique sérieuse sur le fond

2) L'AZT ..... ou le sida sur ordonnance!

  • point-jaune.gif
Lien vers un post renvoyant lui-même à quatre articles expliquant que l'AZT (du moins en mono"thérapie") provoque le sida, outre diverses autres maladies mortelles.
  • point-jaune.gif
L'AZT provoque effectivement l'apoptose des lymphocytes T4 et donc le sida.
  • point-jaune.gif
L'Etude franco-britannique Concorde de 1993.
  • point-jaune.gif L'orthodoxie du sida tente de cacher les effets nocifs et mortels de l'AZT,
en publiant des articles scientifiques erronés niant le caractère oxydant de l'AZT et en le retirant progressivement des "cocktails thérapeutiques".3) Les tri- et autres multithérapies
  • point-jaune.gif
Ce sont des produits chimiques de très haute toxicité, en ce sens qu'elles sont immunotoxiques, cytotoxiques, hépatotoxiques, myélotoxiques, lymphotoxiques, néphrotoxiques, mutagènes, carcinogènes et, partant, sources de diverses maladies, parfois mortelles; la première cause de mortalité des séropositifs asymptomatiques est d'ailleurs due à la toxicité des drogues dites "antivirales", particulièrement au niveau du foie.
  • point-jaune.gif
Pourquoi ont-elles cependant amélioré la vie des sidéens, du moins dans une relative mesure ? En raison des propriétés antioxydantes de certaines de ces drogues dites "antivirales" et des activités antibiotiques à large spectre des autres drogues dites "antivirales"; leur relative efficacité est en réalité expliquée par leurs structures chimiques, et non par leurs soi-disant propriétés dites "antivirales".
  • point-jaune.gif
Elles paraissent en outre parfaitement inutiles pour les séropositifs asymptomatiques, tout en restant bien sûr éminemment toxiques pour leur santé.
  • point-jaune.gif
Il faut idéalement s'en passer, mais parfois, elles sont hélas nécessaires, lorsque le stress oxydatif a visiblement causé des dégâts devenus irréversibles et auxquels il ne paraît pas ou plus possible d'y remédier par des procédés "alternatifs" naturels .4) Une toute relative exception : la lamivudine (3TC ou Epivir) en monothérapie paraît visiblement être la drogue dite "antivirale" la moins toxique, tout en étant très efficace pour les personnes séropositives souffrant d'un stress oxydatif sévère .

5) Prédire l'évolution vers le sida déclaré grâce au test des anticorps R7V : un attrape-nigaud !

  • point-jaune.gif
35% des patients progressant vers le sida sont également porteurs des anticorps R7V.
  • point-jaune.gif
La mesure de la concentration en glutathion reste visiblement un bien meilleur, si pas LE MEILLEUR marqueur de prédiction vers le stade du sida déclaré.B) SOLUTIONS PROPOSEES PAR LA DISSIDENCE DU SIDA

1) Vivre avec le SIDA : Témoignages de membres du forum

  • point-jaune.gif
Le témoignage de Jimmy le Rebel, HIV dissident
  • point-jaune.gif
L'histoire de Claire, séro+ depuis 1994
  • point-jaune.gif
Témoignage de Jeff-Lyon, Séropositif HIV+ depuis 1990
  • point-jaune.gif
Témoignage de Bibi
  • point-jaune.gif
Témoignage de DaK'AZ
  • point-jaune.gif
Témoignage de Charly
  • point-jaune.gif
Sida : maladie d'amour, Lien corps / esprit - Le témoignage de Jeff 75
  • point-jaune.gif
Témoignage de Vitosi
  • point-jaune.gif
Témoignage d'Almavita
  • point-jaune.gif
Témoignage de Rock-en-rock/Viduité et Quelques années plus tard...
  • point-jaune.gif
Témoignage de Pierrot
  • point-jaune.gif
Témoignage d'Orcka
  • point-jaune.gif
Témoignage d'Anthea
  • point-jaune.gif
Témoignage de Sédir
  • point-jaune.gif
Témoignage d'Axelwebb
  • point-jaune.gif
Témoignage de Korian
  • point-jaune.gif
Témoignage de Tulkan
  • point-jaune.gif
Témoignage d'Alexandrie
  • point-jaune.gif
Témoignage de odjani, sero+ depuis 12 ans
  • point-jaune.gif
Témoignage de Patou24072) Une synthèse des traitements proposés par la dissidence scientifique du sida

3) L'importance de la carence en sélénium et en glutathion dans la survenance du sida (ou de manière générale, la voie des antioxydants)

  • point-jaune.gif
Le glutathion est d'une importance vitale !
  • point-jaune.gif
Le recours à un médecin nutritionniste reste toutefois primordiale pour prévenir le risque de s'auto-médicamenter un peu n'importe comment.
  • point-jaune.gif
Guérir du sida grâce à un chewing-gum ?4) Le topic "Guérir le sida !"

5) L'homéopathie

6) La thérapie par l'ozone et l'oxygène

  • point-jaune.gif
Une application en est le fluorocarbone.7) Si tout le reste a échoué de façon répétitive, le recours aux drogues dites "antivirales" les moins nocives constitue en définitive la solution ultime et le moindre mal
  • point-jaune.gif
Dans ces cas extrêmes, on veillera en tout état de cause à ne pas inclure dans le "cocktail thérapeutique" l'AZT et la Névirapine, les plus toxiques de toutes les drogues dites "antivirales".CHAPITRE VIII : LA DISSIDENCE DU SIDA

A) EN FRANCE ET DANS LE MONDE

1) En France

a) Marc Griffiths

  • point-jaune.gif
Son site web sidasante.com
  • point-jaune.gif
Le topic sur sa disparitionb) Autres sites en français faisant connaître la dissidence du sida
  • point-jaune.gif
http://home.tiscali.be/nomoreillusions/hivsida.html
  • point-jaune.gif
http://sida69.free.fr2) Dans le monde en général (en anglais)
  • point-jaune.gif
The Perth Group
  • point-jaune.gif
AIDSMythExposed
  • point-jaune.gif
RethinkingAids
  • point-jaune.gif
Virusmyth (attention : plus mis à jour depuis juillet 2003 !)
  • point-jaune.gif
Healtoronto
  • point-jaune.gif
Alberta Reappraising AIDS Society
  • point-jaune.gif
Aliveandwell
  • point-jaune.gif
Altheal
  • point-jaune.gif
Peter Duesberg
  • point-jaune.gif
JohnnyK's AIDS Dissident Infobase
  • point-jaune.gif etc...
B) LA DISSIDENCE DU SIDA GAGNE LENTEMENT DU TERRAIN

1) Dans le monde en général

  • point-jaune.gif
Liste de milliers de scientifiques remettant en cause le dogme VIH=SIDA (dont plusieurs prix Nobel).2) Aux USA
  • point-jaune.gif
Les écologistes américains commencent à faire connaître la vision des repenseurs du sida.
  • point-jaune.gif
Rebecca V. Culshaw, une biologiste américaine spécialiste du traitement mathématique de l'évolution de la maladie SIDA, retourne sa veste.
  • point-jaune.gif
Un mensuel de gauche américain de grande envergure parle - enfin - de la dissidence du sida d'une façon objective.3) En Afrique du Sud
  • point-jaune.gif
Pétition à signer pour soutenir l'appel du Président Mbeki.
  • point-jaune.gif
Le TAC (Treatment Action Campaign), une organisation influente chargée de faire en Afrique du Sud la promotion des drogues "antivirales", est accusé par la Haute Cour de Justice du Cap de répandre la maladie et la mort en distribuant les toxiques drogues "antivirales" aux "sidéens" sud-africains.C) QUELQUES IDEES POUR FAIRE CONNAÃŽTRE LA DISSIDENCE DU SIDA
  • point-jaune.gif
Stratégie pour populariser les thèses dissidentes à moindres frais.D) LISTE DES ARTICLES SUR ONNOUSCACHETOUT.COM TRAITANT DU SIDA
  • point-jaune.gif
Le danger d'en avoir fait une école, par Viduité
  • point-jaune.gif
VIH / SIDA, 10 questions restées sans réponses
  • point-jaune.gif
Les dissidents du SIDA, par Mark Griffiths
  • point-jaune.gif
Le SIDA, par le Dr Scohy
  • point-jaune.gif
SIDA/HIV/AZT : un amalgame qui sème le trouble
  • point-jaune.gif
Le SIDA virtuel : Lettre ouverte de Richard Sünder à Yves Lignon
  • point-jaune.gif
Préservatifs : une histoire pleine de trousE) PUBLICATIONS SUR LA DISSIDENCE
  • point-jaune.gif Bioinfo n°xxx (équivalent de Bio Contact en Belgique) : article à l'occasion de la parution du livre Le sida en Afrique, aux Editions Marco Pietteur (Collection Resurgence), présentant la synthèse de la journée organisée par Paul Lannoye en 2003 au parlement européen
  • point-jaune.gif
Editorial du Bioinfo n°34 novembre 2002 et Article sur Sida Santé
  • point-jaune.gif Bioinfo n°42 : février 2004. Sida : les leçons d'un colloque. Yves Rasir
  • point-jaune.gif Bioinfo n°56, février 2006 : publication d'une page de "SIDA : Supercherie Scientifique et Arnaque Humanitaire".
  • point-jaune.gif Bio Contact : juillet aout 2002
  • point-jaune.gif Nexus Novembre 2002
  • point-jaune.gif Votre Santé fevrier 2004
  • point-jaune.gif
SIDA : Supercherie Scientifique et Arnaque Humanitaire de JC Roussez mai 2004
  • point-jaune.gif
Présentation de Cheminot sur la problématique que pose le SIDA (version html)
  • point-jaune.gif
Les 10 plus gros mensonges sur le SIDA de Étienne de Harven et Jean-Claude Roussez
  • point-jaune.gif
Bibliographie du site Sidasante.com

Vous souhaitez contribuer à cette synthèse ? Venez poster dans le topic Elaboration d'une synthèse du topic SIDA ou contactez moi par email.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PS : Je ne sais pas pourquoi, mais il y a certains sous-titres que je n'ai pas soulignés mais qui paraissent quand même soulignés ! Ceci étant, lorsqu'on a cliqué une fois dessus, le soulignement n'apparaît définitivement plus, contrairement aux titres et sous-titres réellement soulignés.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà !

Chose promie, chose due. Je m'étais engagé à tenter de faire tout mon possible pour rédiger un nouveau projet de sommaire du topic sur le sida en quelques semaines, et finalement j'y suis arrivé encore plus rapidement que prévu. En outre, il n'y a pas de "blancs" quelconques comme j'avais pu le craindre au début en m'attelant à ladite tâche.

Je crois que c'est maintenant beaucoup plus structuré et complet. Quoique très long, ce nouveau projet de sommaire n'est reste pas moins ..... une petite synthèse de tout ce qui a déjà été dit sur ce sujet dans le forum ! Mais je pense que les idées les plus importantes y figurent déjà.

Et je suis d'avis qu'il ne sera donc plus nécessaire d'autant se répéter comme ce fut souvent le cas jusqu'à maintenant. La plupart des questions que se poserait un nouvel intervenant devrait normalement déjà trouver une réponse s'il examine effectivement ce nouveau sommaire.

La première partie se trouve donc ici tandis que la deuxième partie se trouve dans le post qui précède.

Il ne reste donc plus qu'à savoir quel serait l'endroit le mieux approprié pour placer ce sommaire en deux parties.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quel boulot Wallypat !!!!

Un grand merci, au nom de tous les lecteurs anonymes qui j'en suis sûr, s'y retrouveront bien mieux dans ce sujet si important du forum.

Je vais dans les prochains jours remplacer le petit sommaire existant ta synthèse.

Je vais aussi faire en sorte que tu puisses la compléter si besoin par la suite icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

J'ai parcourru le sommaire de la synthèse (gros boulot; félicitations et merci) et j'ai constaté suite à l'intervention de "lasimar" sur un autre sujet concernant le sida, qu'il n'y avait rien qui expliquait les symptômes de "primo-infection".

Il me semble avoir lu quelque témoignages qui faisait état de cette "primo-infection" avec comme réponse (d'Aixur entre autre) la recherche d'une prise de substances ou médicaments avant celle-ci.

C'est une chose qui je pense mérite une explication, car il est aussi facile d'associé rétrospectivement un "comportement à risque" qu'une "prise de médicament".

Ce qui est inquiètant c'est néanmoins la co-incidence ou la proximité dont fait état les témoignages entre un comportement à risque et l'apparition des symptômes.

Mais peut-être cela est-il anodin car un comportement est à risque qu'en fonction de la thèse virale sur le SIDA et l'apparition de symptôme inopiné éveil le soupçon sur tout comportement sexuel non-protégé.

Bref, qu'avez-vous à répondre là-dessus ?

cordialement

Modifié par Psyence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, je fais très court faute de temps (et ce sera d'ailleurs comme cela durant les prochains jours aussi), d'autant plus que ce topic me semble guère approprié pour répondre.

L'orthodoxie du sida prend en fait le problème à l'envers pour mieux faire croire au mythe du VIH.

Lisez le début du document suivant.

Premièrement, on constate que les chiffres les plus farfelus courent à ce sujet quand à sa fréquence, et la (pseudo) infection pourrait bien se manifester par des symptômes que dans 5% des cas. Quand bien même ce chiffre serait un peu plus élevé (mais en réalité, on n'a pas de chiffre fiable), c'est tout à fait négligeable, et cela ne prouve rien, si ce n'est que l'organisme a mal réagi à je ne sais n'importe quel stimulus extérieur(bactérie, virus, etc...)

La primo infection est caractérisée par une multiplication virale intense avec dissémination virale qui précède le développement des réponses immunes ayant pour objectif de contrôler au maximum l'infection. Lors de cette phase aigue, le malade présente dans la plupart des cas un syndrome mononucléosique : fièvre, céphalées, sueurs nocturnes, adénopathies (apparitions de ganglions indolores à la palpation), douleurs musculaires ou articulaires, fatigue, mal de gorge.

Que je sache, n'importe quelle personne séronégative souffre régulièrement de ce genre d'infection. Ce n'est pas l'apanage des séropositifs.

En réalité, la bien hypothétique primo infection, lorsqu'elle "se manifeste" par des symptômes, ne constitue pas la preuve que l'on a été contaminé par le VIH mais bien la preuve qu'on a bien pu être contaminé par n'importe quelle autre bactérie, virus ou je ne sais quel microbe. En d'autres termes, les smptômes de la primo infection sont tellement variées et banales que n'importe quoi peut l'expliquer. Il n'est nullement nécessaire d'avoir le "VIH" pour l'expliquer.

Il en va d'ailleurs de même dans les quelques cas de "primo infection" où les symptômes sont moins banals. Mais dans ces quelques cas, la primo infection, si elle est sérieuse, porte le nom d'une maladie déjà existante. Il n'a nul besoin du VIH pour l'expliquer.

En réalité, l'orthodoxie du sida fait du n'importe quoi en la matière. Si après la supposée pseudo infection, le test dit "VIH" reste désespérément négatif (ce qui sera presque toujours le cas en fait, car rappelons le, les symptômes de la primo infection sont d'une banalité affligeante et des millions de gens ont des symptômes de ce genre chaque année sans devenir séropositifs pour autant), il sera dit qu'il a fait une grippe ou un gros rhume. En revanche, toujours avec les mêmes symptômes, si le test dit "VIH" devient positif, il sera dit qu'il a été contaminé par le "VIH" à cette occasion-là !

Quant à savoir pourquoi dans les semaines qui suivent des symptômes de ce genre (quand ils surviennent, je le rappelle, et appelés "primo infection), un test VIH peut - rarement - devenir positif, il suffit par exemple de retenir que l'un des facteurs pouvant rendre un test dit "VIH" positif est le fait d'avoir vécu un peu auparavant une infection microbienne ou virale aiguë, ce dont justement les symptômes, parfois aigus, de la supposée primo infection témoignent. Alors, si en plus, le nouvellement "contaminé" prend du poppers et que je sais-je encore, il n'y a vraiment pas de quoi se poser la question.

Quant à savoir pourquoi une personne est devenue positive alors que c'était la première fois de toute sa vie qu'elle avait eu une relation "non protégée", franchement, est-il vraiment nécessaire de se poser la question ?

Des milliers personnes ont eu une première fois "non protégée" avec un séropositif et restent désespérement négatives au test dit "VIH". Quant aux rares autres qui le deviennent, ma foi, un rapport sexuel non protégé est l'une des meilleurs façon d'attraper toute une variété de microbes les plus divers du partenaire soi-disant "contaminé" et de parfois mal réagir. Et cela est d'autant plus le cas lorsqu'il s'agit de la première fois "non protégée" car la personne nouvellement "contaminée" est confrontée pour la première fois de sa vie et de plein fouet à des tas de nouveaux microbes. Son organisme n'y est parfois pas préparé.

C'est un peu comme cette manie qu'ont certaines personnes de se laver (analogie : utiliser toujours la capote) matin, midi et soir tous les jours. Ces personnes sont justement celles-là qui sont les mieux à même de devenir malades lorsqu'elles sont en contact avec un "nouveau" microbe un peu plus virulent que les autres (analogie : pouvant provenir d'un rapport non protégé). Leur organisme n'ayant que rarement été stimulé antérieurement par les microbes environnants "habituels" et ayant donc rarement eu antérieurement l'occasion d'exercer leur système immunitaire de façon optimale, elles sont susceptibles de réagir bien plus sérieusement (gros symptômes) lorsqu'elles sont confrontées à des microbes un peu plus virulents que d'autres.

Attention : ce n'est pas une incitation à ne plus utiliser la capote, c'est juste pour illustrer mon propos.

En conclusion : les symptômes de la supposée primo infection ne constituent pas la preuve d'une infection par le supposé "VIH", au contraire, ils sont de nature à rendre le test dit "VIH" positif.

Il faut donc replacer ce faux problème dans le bon ordre et ne pas déduire que c'est la preuve d'une infection par le "VIH". C'est au contraire la preuve d'une infection par n'importe quel autre (et réel) bactérie, virus, microbe, etc... et parfois, les réactions peuvent être tellement fortes qu'elles sont susceptibles de rendre le test dit "VIH" positif. Et en outre, c'est plutôt rare même.

Il faut également se dire que quand un test dit "VIH" est positif, le nouvellement "contaminé" sera invité par le médecin à se rappeler s'il n'a pas eu une relation "à risque" auparavant (et bien sûr, dans la généralité des cas, il trouvera au moins un cas, et si franchement, c'était un saint, une fellation non protégée sera incriminée [c'est entre autres de cette façon-là que l'on aboutit aux statistiques des risques de contamination en fonction des pratiques sexuelles et au mythe grotesque que ce virus aurait une tendance "naturelle" à préférer 100 fois plus les anus que les vagins; pourtant, un virus est fait pour proliférer, il ne peut se permettre de "faire le difficile", sinon il meurt]), et aussi si dans les semaines qui ont procédé, il n'aurait pas eu des symptômes quelconques. Evidemment, en cherchant un peu, il se rappellera de symptômes qui arrivent à tout un chacun sans qu'on y prête attention. Mais dans ce cas, ce sera interprété comme la "preuve" de la primo infection.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Papillon de nuit

Le sida etant un sujet tres vaste et il exitse tellement de choses a dire, un plan de ce genre est le plan qu'il faut..on ne peut pas faire un plan court, sinon on se heurte a quelque chose de mini...on a besoin d'expliquer notre point de vue, notre dissidence...

Wallypat, t'es fort. 4-bravo.gif

Ton plan est parfait.

Moi ce que je voulais faire avec les temoignages dans mon plan est la chose suivante :

rubrique : Vivre avec le SIDA : Témoignages de membres du forum

a cote de chaque temoignage, reprendre une phrase cle dite par le temoin entre guillemets. Une phrase choc en gros...qui resume la pensee...

cependant, c'est du perfectionnisme car les temoignages sont ok comme ca..mais vers la fin quand tu auras plus de temps...et si tu penses que c bien.

Modifié par Papillon de nuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un très grand merci, Papillon de nuit.

Ce que je ferai déjà quand j'aurai le temps, c'est ajouter trois petits points supplémentaires dans le sommaire :

1) Le mythe de la "primo-infection" (avec référence au post de Psyence), que je placerais dans les applications pratiques du test dit "VIH".

2) L'intérêt fondamental des polyphénols, dont le Padma 28 serait l'un des meilleurs, que je placerais dans le chapitre consacré au traitement du sida.

3) Et un renvoi vers un post où l'orthodoxie du sida confirme l'intérêt absolument fondamental du glutathion ..... bien des années après la dissidence du sida.

Concernant le sujet de la "primo-infection", je suggérerais qu'on y réponde (du moins, s'il y a encore quelque chose à dire) dans le topic "Oxyde nitrique", à la suite du post de Lasimar et du mien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste pour signaler qu'en un an, la synthèse collective a maintenant été lue (pas forcément dans sa totalité) plus de 30.000 fois.

Je crois que c'est pas mal du tout, quand bien même cela pourrait encore être mieux.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité amedeo
Excellent boulot ! Bravo et merci ! icon_bravo.gif

oui c est tres bien fait, il serait bon de diffuser cette synthese , qu en pensez vous?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien évidemment conseillé icon_smile.gif

Par contre, étant donné le nombre de renvois vers le forum contenus dans cette synthèse, je vois mal comment cette dernière pourrait être diffusée autrement qu'en donnant le lien direct vers le site...

Un copier-coller du texte brut, même en gardant la mise en forme rendrait le travail incomplet et peut-être difficilement compréhensible 4-spamafote.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...