Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

salut lavieenrose,

on se calme,tu veux pas nous obliger à "bouffer des médocs" quand même,ou bien?

Nous on t'oblige pas à croire tout ce qu'on te dit mais ne te fais pas de souci pour nous,nous ne confions pas nos vies à des rebouteux.

Ou plutôt je dois parler à la première personne,je ne confie pas ma vie à un gourou de la dissidence,ni à mon médecin,ni à personne.

Je suis devenu un artisan de ma propre santé et je m'en porte très bien.

Je pense que Jimmy sera d'accord avec moi _biglol.gif

A chacun de trouver sa voie, je pense que tu trouveras assez de témoignages de personne qui s'en sortent très bien et sans médocs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ZeH

Le lien fonctionne parfaitement Cheminot, du moins chez moi, rien de bizarre à mon avis.

J'esperais une réponse plus complète de ta part, n'oublies pas qu'une majorité des lecteurs du forum ne sont pas des "spécialistes" et pour la plupart n'ont pas "d'expériences vécues" de cette problématique.

Il en tout les cas très difficile de s'y retrouver dans les déclarations des uns et des autres, en voici deux qui me semble contradictoires:

Le VIH est-il la cause du sida ?

Réponse d'Eleni Papadopulos

Cela nest pas prouvé, et ce, pour plusieurs raisons, mais tout dabord parce quon na pas encore la preuve que le VIH existe. Cest peut-être difficile à croire, mais cest la conclusion de mes recherches.

Deux scientifiques défendant la même cause, l'un déclare que c'est un virus inoffensif, l'autre que son existence n'est pas prouvée.

Alors comment comprendre ce type de déclarations contradictoires?

Et je vous promets que ce n'est pas pour vous embêter, loin de là, mais j'aimerais comprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut.gifsalut.gif

Je pense qu'à force de polémiquer sur la réalité du $ida et de la relation HIV $ida, tous ces mots sont devenus synonimes.

Il est peut être temps de reposer les hypothèses de départ, sans forcément faire de l'exclusion, mais en atténuant les dogmes.

Si l'hypothèse de l'affaiblissement immuniitaire est juste, n'importe quel virus fera l'affaire pour déclencher la panique métabolique.

Si l'hypothèse virale est vrai, il faudrait le trouver en réalité et non modélisé.

Mais dans tous les cas, je crois qu'il convient de laisser les chiens aboyer, tout en les écoutant sereinement. En effet, plus l'on empiete sur leur territoire, plus les aboiement augmente.

Prenons garde, les aboiements s'arretent avant la morsure, et ces cons ont de grandes dents.

Nowar

1-cingle.gif1-marteau.gif1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh... si vous lisez le lien donné par Cheminot il y a ceci d'écrit :

In the late nineteenth century, German scientist Robert Koch established a set of procedures to isolate and identify the causative agent of a particular microbial disease. The following four steps, which are still used today, are known as Koch's Postulates.

1. A specific organism must always be observed in association with the disease.

2. The organism must be isolated from an infected host and grown in pure culture in the laboratory.

3. When organisms from the pure culture are inoculated into a susceptible host organism, it must cause the disease.

4. The infectious organism must be reisolated from the diseased organism and grown in pure culture.

Tous les virus, microbes et bactéries connus répondent à ces 4 postulats : ils ont été isolés et étudiés ainsi... sauf le HIV. Pourquoi ? Merci de vos réponses.

Diamant

PS à EcliptuX : je n'ai pas bien compris le rapport avec le texte sur le préservatif. En fait c'est plutot le contraire non ? Si le virus HIV existait, le préservatif ne servirait a rien vu que ses trous sont trop gros par rapport à la taille du soit disant virus... ou j'ai rien compris ? icon_eek.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le préservatif ne servirait a rien vu que ses trous sont trop gros par rapport à la taille du soit disant virus... ou j'ai rien compris ?

Attention là : si le VIH n'existe pas, le préservatif n'a en effet pas lieu d'être utilisé dans la lutte contre le SIDA.

Par contre, les MST existent belles et bien, et le préservatif reste encore le meilleur moyen aujourd'hui de s'en protéger.

Il n'est pas question d'encourager qui que se soit à abandonner l'usage du préservatif !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le préservatif ne servirait a rien vu que ses trous sont trop gros par rapport à la taille du soit disant virus... ou j'ai rien compris ?

Attention là : si le VIH n'existe pas, le préservatif n'a en effet pas lieu d'être utilisé dans la lutte contre le SIDA.

Par contre, les MST existent belles et bien, et le préservatif reste encore le meilleur moyen aujourd'hui de s'en protéger.

Il n'est pas question d'encourager qui que se soit à abandonner l'usage du préservatif !

icon_eek.gif Ya quelqu'un qui a dit ca ici ???? icon_eek.gif

Je remarquais simplement que si l'on en croit cet article, le préservatif préserve de tout sauf du HIV... vu la taille des trous et la taille du soit disant virus HIV...

Est ce mieux formulé ainsi ?

Et c'est clair que les MST contaminent tjrs énormément aujourd'hui et donc qu'il a son utilité.

Diamant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lavienrose

cher monsieur

votre argumentaire est magnifique MAIS IL EXISTE UN GROS TROU dans votre

raisonnement:le virus du sida ne se ballade pas tout seul dans le liquide

spermatique mais se trouve dans des cellules immuno-compétentes qui du coup

deviennent incompétentes et ces cellules sont beaucoup plus grosses que vos

petits trous du moment que le liquide spermatique ne passe pas le préserva

est efficace

conclusion mieux vaut un préserva plein de trous ( microscopiques) que rien

du tout

songez à votre responsabilité intellectuelle de diffuser des informations

erronées qui dissuaderaient les gens d'utiliser un préservatif

jck

n'étant pas un spécialiste du préservatif,

j'ai trouvé cette réponse (à eclyptux) sur un forum (bio medecine) .....comme l'argumentaire n'a pas changé,je suppose que la réponse est tjs la même.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JIMMY(le rebel)

Oui, pierrot, je suis bien d'accord avec toi 4-bisou.gif

Lavienrose,

Evite de polluer inutilement le forum par des posts m'invitant à reprendre ces traitements, c'est indécent. puni.gif

Tu devrais prendre un de ces traitements pendant un mois ou deux, histoire de voir ce que j'ai subi.....Je te garantie que ça te passerait l'envie de le conseiller à autrui. 3 - thermo.gif

Aussi, je peux vous assurer que la dissidence ne m'a pas coûté 1 €

Il m'a suffit de lire, de parler et d'écouter.

Comme je me porte normalement bien, et que je n'ai pas de souci de santé, je ne vois plus de médecins, et je ne me suis pas dirigé vers des médecines parallèles ou autres.

Comme je l'ai écrit dans mon témoignage l'an dernier, j'ai réappris à écouter mon corps, seul, sans aide ou avis extérieurs.

Je fais en sorte d' éviter au maximum, d'ingurgiter et d'être exposé à des produits chimiques et toxiques. Malheureusement on ne peut pas contrôler tout ce qu'on mange et respire !

La dissidence est pour moi une prise de conscience générale de la vie.

Cela m'a amener à m'intéresser à des sujets comme les vaccins, la puce sous cutanée, et bien d'autres, traités sur ce site.

Alors après tout ça, vous comprendrez mon rejet des médicaments chimiques, quels qu'ils soient. icon_wink.gif

...Et ça marche !

JIMMY (le rebel) 1-icone_sun.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème avec le préservatif nest pas de savoir si les trous sont capables de laisser passer ou non le « vih ». Il est de savoir sil préserve de lacquisition de la séropositivité, qui, si elle nest pas appréciée de manière identique par les « officiels » et les « repenseurs », représente en tout état de cause un indice certain de déficience du système immunitaire.

La réponse fournie par Lavienrose nécessite une référenciation. Est-ce un avis dun expert (on peut imaginer que...) ou est-ce le résultat dune expérimentation correctement publiée dans un des grands journaux scientifiques (Lancet, Nature, NEJM, PNAS,...)

Quant à moi, je continue à rassembler des données expérimentales ainsi que des revues de données expérimentales, ce qui me semble être le seul moyen davancer :

Par exemple, voici une étude réalisée en Uganda en 2003 et publiée dans le Lancet :

Lancet. 2003 Feb 22;361(9358):645-52.

Où il est montré que, si limpact du préservatif sur la transmission des MST classiques est indéniable (doù la nécessité de continuer à recommander le préservatif dans le cas des relations extraconjugales), son rôle quant à la protection vis-à-vis de la transmission de la séropositivité « vih » est nul. Suivent les habituelles réflexions pour faire cadrer ces données expérimentales dans la logique du « vih ». On retrouve dailleurs la même argumentation spécieuse dans larticle du Dr. Anand Pant que jai cité plus haut : quand les faits dérangent, on les contourne par nimporte quel moyen, même par le jambon (allusion au sophisme que jai utilisé dans un autre topic).

Alors quon nous donne les références de données expérimentales qui montrent queffectivement, le préservatif protège de la transmission de la séropositivité, ce qui, évidemment, clorait notre discussion. Mais attention, il ne sagit pas de documents où cette protection est avancée comme pétition de principe (cela court les rues), mais de données expérimentales qui la prouvent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

icon_eek.gif Ya quelqu'un qui a dit ca ici ???? icon_eek.gif

Et c'est clair que les MST contaminent tjrs énormément aujourd'hui et donc qu'il a son utilité.

Diamant

Moi je le dis.

Et je ne vois pas pourquoi je m'abstiendrais de le faire. Puisque, de leur coté, les partisans de la version officielle n'hésitent pas à prendre position et à proner les traitements tueurs.

A mon avis, les capotes ne servent à rien (à part pour éviter d'avoir des enfants) parce que les MST, c'est aussi bidon que le VIH.

Il n'y a pas plus de syphilis, de gonocoque, de blénoragie, etc..., tueurs que de VIH tueur. Parfois, quand il s'agit de virus (comme l'herpes), ces microbes n'existent tout simplement pas, comme pour le VIH. D'autres fois, quand il s'agit de bactéries, les microbes en question existent, mais ils ne sont pas pathogènes.

La syphilis, par exemple, a tout de la maladie bidon. C'est une maladie qui se développe sur 20 ou 30 ans. Or, une maladie microbienne qui se développe sur 20 ou 30 ans, ça ne peut pas exister. Selon les caractéristiques d'un microbe, soit le microbe gagne tout de suite, en une ou deux semaines, 1 mois maximum, soit il est vaincu. Mais il ne met pas 20 ans à agir. Le microbe lent est un concept ridicule.

Ensuite, sur l'évolution des signes cliniques de la "maladie", voici ce qu'on a. Les deux premières phases sont bien identifiées (chancre et éruption cutanée). Mais, les signes cliniques n'arrivent pas systématiquement. Déjà, c'est très louche. Mais, surtout, quand on en vient aux choses sérieuses, la troisième phase, la seule dangereuse, alors là, on se retrouve avec les signes cliniques les plus divers (atteintes neurologiques, cardiaques, hépatiques digestives, rénales, troubles psychiatriques). Une telle diversité est extrêmement louche. D'autant plus qu'il s'agit de signes cliniques chroniques, pas d'attaques fulgurantes. A mon avis, plus les signes cliniques d'une maladie microbienne lente sont divers plus ça signifie que cette maladie est bidon. Cette diversité permet, ou plutot, permettait, à une époque où on voyait la syphilis partout, de faire passer tout et n'importe quoi pour de la syphilis.

Par ailleurs, comme dans beaucoup de maladie microbienne lente bidon, le passage d'un stade à l'autre n'est pas systématique. Ici, on a 1/3 de guérisons spontanées, et 1/3 qui n'auront pas de signe clinique (syphilis latente). Bref, 2/3 de guérison spontanée en fait. Et seulement 1/3 évolueront vers les formes secondaires ou tertiaires. Forme tertiaire qui ne sera pas forcément mortelle. Donc, au fur et à mesure qu'on s'avance dans la soi-disante maladie, on a de moins en moins de cas. Les personnes qui devraient tomber malades ne tombent pas malades ou peu malades.

Forcément en fait. Parce que, à une époque, le microbe était sensé avoir infecté une part très large de la population. Or, tout le monde ne tombait pas malade, il fallait bien justifier la différence entre le grand nombre de personnes infectées et le faible nombre de personnes développant des signes cliniques et mourant. Comment faire ? Ben, en posant l'hypothèse ad hoc que les gens guérissent spontanément.

Quand on regarde la plupart des maladies microbiennes lentes supposées largement répandues, on a d'ailleurs le même phénomène : il y a la plupart du temps, 90 % de cas de guérison spontanée (éventuellement, après une épisode de symptomes grippaux) et 10 % de cas plus ou moins grave (exemple, l'hépatite B).

A quel moment le nombre de cas de syphilis se sont effondrés ? Dans les années 70. En pleine époque de libération sexuelle, alors qu'on n'utilisais plus du tout la capote. Le monde occidentale forniquait à fond. Mais, la syphilis s'effondrait. Vachement logique.

Certains évoquent les antibiotiques. Mais, on n'en faisait quand même pas une utilisation fréquente dans les années 70. Et puis, contrairement à ce qu'on dit, les antibiotiques ne permettent pas de supprimer totalement le microbe une fois qu'il a infecté en profondeur l'organisme.

Et la syphilis s'est tellement effondrée que, dans les années 90, on n'avait plus qu'environs 10 cas par an dans toute l'ile de France. Une maladie extrêmement infectieuse (je crois avoir lu que c'était une infection pour une relation sexuelle) qui ne déclenche que 10 cas par an pour 20 millions d'habitants, on tombe dans le n'importe quoi le plus total.

Alors, depuis 2 ou 3 ans, on nous sort qu'il y a un retour de la syphilis. J'ai cru comprendre que la décalaration systématique de MST s'est arrêtée en 2000. Peut-être que ça permet plus facilement les manipulations sur les chiffres. Et peut-etre que les labos ont de nouveaux tests de détections à vendre ou un truc comme ça.

Donc, on peut faire l'amour sans préservatif, il n'arrivera rien.

Au contraire même. Parce que certains disent que les préservatifs contiennent du benzène et que ça pourrait être la cause de problèmes de santé.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut.gif4-ptdrasrpt.gif

A mon avis, les capotes ne servent à rien (à part pour éviter d'avoir des enfants) 4-ptdrasrpt.gif

Mes deux enfants sont nés de rapports avec des préservatifs 4-ptdrasrpt.gif

Ayant traversé l'ère fornicatrice des années soixante, sans aucune conscience protectrice mais également sans la moindre arrière pensée de culpabilité, je me considère comme un exemple toujours vivant de l'inocuité des rapports sexuels. Par contre nombre de mes amis furent atteint de blennoragies, et le fait remarquable, pour moi c'est que le sexualité était défoulatoire et honteuse, un peu comme des chiens fous qui pissent partout pour marquer leur territoire.

Je considère que le risque MST est avant tout lié au rapport au rapport, c'est à dire à la représentation physique, morale, spirituelle que l'on en a, avant d'être lié à un risque infecteux quelconque.

Je vous remercie de bien vouloir me pardonner la verdeur et la crudité de mon langage, mais les mots me manquent quant j'entends des inepties.

Nowar

1-cingle.gifsalut.gif1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes deux enfants sont nés de rapports avec des préservatifs

Ah ok !

Bon, ben finalement, ça ne sert à rien du tout. icon_lol.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

4-guerrier.gif

Aîe aîe Aixur

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi et je parle d'expérience lointaine mais personelle.

il n'arrivera rien.

Si, dire des conneries pareils sans réflêchir peut t'améner au Bûcher moderne.

Si les préservatives ont des lacunes, les MST sont bien réels. (Peut-être pas dans la vision de "la médecine nouvelle").

Pour l'instant le préservatif fait partie des moeurs "démocratique" et ce n'est que par un processus démocratique que nous pouvons changer cela.

5-aureole.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nng nng

Puisqu'on est dans le débat "préservatif", ça me fait penser que dans mon ancien lycée, il y a un prof de sport qui balance ce genre d'idées devant ses élèves. J'ai des amis qui y sont encore et qui me racontent de temps en temps. Il leur sort des trucs du genre "le sida n'existe pas", ou encore "les préservatifs, ça sert à rien".

Moi j'aurais plutôt tendance à être de son avis, mais je trouve que c'est un manque énorme de responsabilités et jugeotte de la part d'un enseignant qui s'adresse à des adolescents. Il se rend pas compte que certains peuvent être extrèmement influençables. On ne balance pas des trucs comme ça devant ses élèves...

D'un autre côté, il a plutôt une réputation de fou là bas... Les élèves le prennent pour un cinglé et même certains autres profs de sports le taquinent en parlant de "sa secte"...

Comme quoi...

Marco

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quels symptomes avais-tu exactement, suite à ces relations sexuelles ? Et tu ne te droguais pas, à l'époque ?

Et les conneries, je ne suis pas seul à les dire. Tiens, voilà ce que dit Stefan Lanka à propos d'autres virus que le VIH : http://www.neue-medizin.com/lanka2.htm

Il faut aller plus loin que le simple VIH. Si le VIH a pu être inventé, plein d'autres microbes pathogènes ont pu l'être. Et c'est à mon avis le cas pour, en fait, la totalité des microbes pathogènes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut.gifsalut.gif

Mark

Si, dire des conneries pareils sans réflêchir peut t'améner au Bûcher moderne.

C'est là que nous touchons du doigt le fond du problème, c'est à dire l'absence de débat serein, démocratique, voire scientifique, dés que l'on aborde la question de la génitalité.

Je voudrais éviter toute forme de confusion, mon expérience m'est propre, et est unique, on peut considérer que dans certains cas, elle est reproductible, généralement quant l'être est en équilibre dans ce domaine. Dans notre société, cela n'est pas le cas, et la névrose sexuelle dont a si abondamment parlé Reich est devenue une pandémie, à mon avis beaucoup plus grave et préoccupante que notre sujet, dans la mesure ou elle en est à l'origine. J'ai donc témoigné de mon expérience, pour le reste:

"A Rome, Fais comme les Romains"

Nowar

1-cingle.gif1-marteau.gif1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3 - thermo.gif

Donc, on peut faire l'amour sans préservatif, il n'arrivera rien.

Aixur j'ai eu une forte fiève, une ch...p ... carabinée et je me droguais pas...

Peut-être un microbe extra-terrestre?!!!!!

Je connais bien les hypothèses de Stefan Lanka. Je le connais bien aussi comme bon vivant et trompetiste.

1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso, j'ai eu une gonno qui s'est declarée 4 ans apres le dernier rapport a risque !!....

La capote est utile, indispensable SI ON A PLUSIEURS PARTENAIRES car c'est le seul moyen de se preserver de l'azt !.....de là à dire que baiser sans capotes soit mortel.....pour la france par exemple, nous sommes a peu prés 70 millions d'habitants....disont 20 millions qui ont un à deux rapports par semaines, en un mois cela represente 160 millions de capotes vendues.......chiffres astronomiques non si étendue à la planéte ?!.....soyons raisonnables, si autant de capotes se vendaient, on en serais au courant....

n'oublions pas l'essentiel dans ces gros chiffres....: 75 000 a 100 000 seropos en 20 ans !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nng nng

avec tes nombres

160 millions de rapports par mois en france

100000 séro en 20 ans

sur 20 ans ça donne 160 x 12 x 20 = 38,4 milliards de rapports en 20 ans

et pour 100 000 seropositifs sur la même période...

hum le tx de conta doit approcher le zéro absolu

tu es sûr de tes nombres (pr nbr séro en 20 ans - on va pa s'amuser à quantifier les rapports sexuels de français cwm27.gif )?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...