Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Bonjour à tous et à toutes,

Je reviens vers vous après toutes ces années d'absence. Certains d'entre vous se souviennent peut-être de moi, j’avais découvert la dissidence un peu par hasard et j'étais venu vous raconter la proposition de mon médecin traiteur à entrer dans une étude qui allait être réaliser à l’encontre du Sida. J'espère que vous allez tous et toutes aussi bien que faire se peut.

J'ai été diagnostiqué séropositif il y 10 ans, je n'ai jamais pris de thri, jamais pris de drogues, je mène une vie tout à fait normale depuis tout ce temps. Il y a un peu près 1 an j'ai commencé à avoir quelques petits bleus par ci par là. Depuis quelques mois ces bleus sont devenus de plus en plus fréquent, de plus en plus gros et ils mettent de plus en plus de temps à partir. Bref je vais voir un médecin, s'en suit une analyse de sang et le verdict donc de la thrombopénie. Ensuite ils me font un dépistage au VIH (sans m'en parler) qui donne bien évidemment positif. Bref maintenant je suis censé me faire suivre par un médecin du VIH. D’après les premiers résultats mes globules blancs et rouges se portent bien. Apparemment il y que les plaquettes qui ont pris un coup! Bizarre non? 

En attendant je prend un traitement pour faire remonter mes plaquettes(à base de cortisone), qui cela-dit marche bien, car celles-ci sont bien remonté à un niveau normal. 

Je ne vais pas vous mentir que la je suis en pleine crise d'angoisse et c'est un peu la grosse panique. Je ne comprend ce qui à pu faire chuter mes plaquettes à un niveau aussi bas (moins de 10 000), si le VIH n'existe pas(ce que je continue à croire). Certes je n'ai pas particulièrement surveillé mon alimentation, mais quand même! Du coup je me demande si je dois prendre la thri, ce que je n'espère pas vraiment pas.

Voilà pour ma situation, ça n'est pas évident psychologiquement ces jours ci. J'étais tranquilou dans ma vie et de me prendre ça en pleine face c'est dur. Bon après je me dit que j'ai quand même évité 10 ans de médocs donc c'est toujours ça de gagné.

Je vous raconte ça en espérant des conseils, j'imagine, de vous tous qui avez de l'expérience en ce domaine et qui avez peut être déjà été confronté à ce même problème.

Merci de m'avoir lue, portez-vous bien !

Alexandre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Elixandre,

La thrombopénie est fréquente dans le contexte "VIH", c'est même régulièrement un des premiers symptômes observés. Pas de panique pour autant, notamment s'il n'y a pas de déficit de lymphocyte ou de neutrophiles, et que le traitement par cortisone marche bien. Par contre, c'est vrai que la question de prendre la tri doit à nouveau sérieusement être posée, car ce type de déficit, sévère, sur plusieurs mois et avec des symptômes (des bleus) bien réels d'après ce que tu nous décrit, n'intervient pas après une alimentation inégale ou un coup de stress.

Pour tout un tas de raison, la question de l'existence du supposé VIH mérite toujours d'être posée. Néanmoins, l'intérêt d'approfondir cette question n'apporte pas de réponse à court terme aux problèmes de santé rangés à tort ou à raison sous l'étiquette "VIH", tant qu'on n'a pas de réponse claire sur les mécanismes non-viraux qui les causeraient. 

La thrombocytopénie associée au "VIH" est selon les scientifiques liée principalement à un mécanisme auto-immune, qui conduirait à la destruction de plaquettes par des anticorps. D'autres y voient un excès de monoxyde d'azote qui inhiberait les plaquettes; d'autres tentant de combiner les deux. Selon d'autres auteurs, le rôle des plaquettes dépasse largement la prévention des hémorragies, et on ne sait plus dire qui de l'oeuf ou de la poule entre les plaquettes et le système immunitaire. Toutes ces questions sont importantes et pourraient d'ailleurs être cohérente avec diverses théories dissidentes, notamment l'excès d'exposition aux agents oxydants azotés. On peut aussi se rappeler que pour les immunologues, la survenue de maladies auto-immunes reste le plus souvent mystérieuse et généralement sans lien avec des infections quelconques, virales ou non (comme la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, maladie de Crohn, rectocolite hémorragique ou thyroïdite de Hashimoto...).

Mais la question cruciale dans l'immédiat est de savoir si un traitement est nécessaire, et si oui lequel, pour rétablir un bon fonctionnement des plaquettes dans l'organisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jibrail,

Merci pour t'as réponse qui me permet d'y voir un peu plus clair. J'ai rendez-vous le 22 avec le médecin. Je vais voir ce qu'il va me dire sur mes analises de sangs et sur mon état de santé général etc. Le problème c'est qu'il risque de vouloir commencer tout de suite la Thri sans même chercher à savoir si un traitement est nécessaire pour rétablir un bon fonctionnement des plaquettes dans l'organisme.

Faut dire aussi que ça fait même 2 ans que je n'ai pas été malade et ce ni d'un simple petit rhume, ce qui me donne vraiment l'impression d'aller bien (mise à part ces bleus qui étaient de plus en plus fréquent).

J'ai complètement changé mon alimentation depuis 10 jours avec des aliments Bio, beaucoup de légumes et fruits favorisants les plaquettes. Je deviens limite parano avec tout ce qui pourraient favoriser les plaquettes. 

As-tu, toi ou d'autres ici d'ailleurs, des conseils à me donner sur quoi faire pour maintenir un bon niveau de plaquettes? Vitamines, sport, aliments, habitudes quotidiennes...? Bref tout les conseils seront la bienvenue.

Y a t'il d'ailleurs d'autres personnes (à part Rico, avec qui j'ai déjà échangé) qui ont eu ce problème de plaquettes? D'autres témoignages/expériences serait vraiment utiles. :) 

Merci à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne me sens pas suffisamment spécialiste pour me risquer à des conseils particuliers, mais tes remarques sur l'alimentation m'ont remémoré que les régimes de type végan sont connus pour générer des déficits en vitamine B12, qui génèrent des anémies et thrombopénies (déficit de plaquettes) chez ceux qui ne se supplémentent pas.

Je ne sais pas si tu suis ce genre de régimes, et cela n'en donne pas l'impression car souvent l'anémie qui survient également génère plutôt de la fatigue, mais en tout cas il faut au minimum veiller à ne pas être en déficit de B12 ce qui demande soit de se supplémenter, soit de consommer un minimum de produits laitiers, d'oeufs ou de viandes animales, afin de ne pas accroître le déficit en plaquettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas végan et j'étais un consommateur plutôt assidu de produits laitiers, d'oeufs ou de viandes animales. D’ailleurs j'hésitais à diminuer fortement ces aliments ayant lu auparavant qu'ils créent un certain stress oxydatifs dans l'organisme. Ou pas?

Je vais voir pour des suppléments en vitamine B12...

En attendant j'ai intégré quotidiennement tout un tas d'aliments favorisant les plaquettes. J'espère maintenir un bon niveau de plaquettes pour éviter la Tri.

Plus qu'à réussir à des-stresser de cette situation et tout devrait aller !!

Merci beaucoup Jibrail pour tes lumières,

Bien à toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×