Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Bonjour à vous !


 

J'ai un pote http://www.sidasante.com/forum/index.php?/topic/17556-suivi-de-vie-sans-traitement-malgr%C3%A9s-s%C3%A9roposivit%C3%A9/&) "sero +" qui après avoir pas mal maigrit ces derniers temps à fait diverses analyses sanguines (mais pas WB ou test Elisa, un simple check up en fait) que je publierai prochainement;

 

Il en est ressorti 3 choses:
 

Son taux de plaquettes ainsi que Leucocytes sont en dessous de la moyenne et il a des vers (ce qui est probablement la cause de son amaigrissement). Ce qui m'a inquiété le plus est plutôt sa baisse de leucocytes et de plaquettes ce qui m'a amené à venirr sur le forum.
 

En y lisant quelques sujets, dans cette catégorie ci notamment, j'ai noté que certains pensent que le SIDA est possiblement voir évidemment la résultante d'un rapport sexuel non protégé.

Alors personnellement je n'ai aucunes certitudes sur quoi que ce soit concernant le “pourquoi” et “comment” passe t'on du stade séro – à séro + mais en y réfléchissant des contradictions me sont apparus.
 

Tout d’abord, historiquement les premiers cas de “SIDA” sont apparu dans la communauté homosexuelle américaine.

 

Puis, ensuite il nous a été annoncé que l' Afrique subissait une véritable épidémie alors que paradoxalement, l'homosexualité est beaucoup plus marginale (et beaucoup moins toléré) qu'en Occident, et que statistiquement et officiellement le fameux “vih” serait essentiellement transmissible par rapports anaux réceptifs (donc en toute logique qui toucherai essentiellement les homosexuels et les femmes)

Pour autant même s'il y a un peu plus de femme que d' hommes répondant positifs au tests, cela n'explique pas pourquoi il y a autant d'hommes “sero +”

 

Nous développerions donc le SIDA d'une manière différente d'un continent à un autre ? Sur l'un, il s'agirait d'une MST et sur l'autre serait la cause d'une mauvaise hygiène de vie n’impliquant pas nécessairement de “comportements à risques” ? 

 

Le problème déjà souligné est que les sero - se font rarement faire des prises de sang lorsque tout va bien, ainsi il est également possible que mon pote durant ça période sero - avait déjà des leucocytes et plaquettes inférieurs à la moyenne et que le passage en sero + nous mette dans une mauvaise direction de recherche.
 

Pour finir je soulèverai un autre questionnement: Et si l'on ne mourrait tout simplement pas du SIDA ? Dans le sens ou si le fait d'être sero + n'avait aucun impact sur notre santé ? C'est peut être idiot mais j'ai repensé à cette fille Roumaine adopté par un couple Américain dans le doc House of Number. Elle n'a aucun traitement depuis de nombreuses années  et vie parfaitement bien.

Ou encore ce documentaire dont j'ai oublié le nom qui se déroule en Espagne ou au Portugal: des drogués en court de sevrage dans une région pauvre. Eux ne recevront aucuns traitements malgré leurs tests positifs mais eux resteront debout par rapport à ceux qui auront prit un traitement.

 

De plus connaissant le manque de fiabilité des tests, pourquoi donner tant d'importance à ce qu'ils contiennent de critères (charges virales, CD4 etc...) alors que d'un pays à l'autre nous pouvons passer de sero + à sero - et vice versa ?

 

Car la principale interrogation est toujours comment passe t'on d'un état à un autre, mais, autre hypothèse si nous admettions que chaque corps étant différents et évoluant différemment, il est possible qu'à un moment donné de notre vie, (pour x raisons, stress intense, chocs physiques ou psychiques ou simplement évolution naturelle de notre organisme) il réponde favorablement au tests sans pour autant que cela ai des conséquences ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×