Aller au contenu
forum sidasante
legrandmalade

Découverte de la dissidence juste après avoir fixé un rdv pour dépistage

Recommended Posts

Bonjour,

Après prise de risque il y a quelques mois je me retrouve avec rhumes à répétitions dernièrement j'ai eu une bronchite sans raison et la je reviens de tomber malade alors même que je viens de terminer les antibiotiques que mon médecin m'a prescrit. J'en viens à repenser à ma prise de risque et pense être peut être contaminé, j'ai donc fixé un rdv pour la semaine prochaine pour dépistage de MST dont le VIH.

En rentrant chez moi je fais quelques recherches sur mon ordi pour me calmer car j'avoue être très anxieux à l'idée d'être potentiellement atteint du SIDA et voila que je tombe sur votre forum. Je ne savais pas du tout que l’existence même su SIDA était remise que question par certaines personnes, bien sur je n'ai pas eu le temps de me faire un avis mais voila que je me sens encore plus mal, car non seulement je me fais du soucis de peut être avoir le SIDA si il existe mais aussi que peut être il n'existe pas et que j'ai fait un erreur d'avoir fixer ce rendez vous. 

Que me conseillez vous de faire? Devrai je selon vous annuler le rendez vous? Car je voudrais le prendre pour me soulager mais maintenant je ne sais plus que croire? Je me sens largué 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca me soulage un peu de trouver des gens dans mon cas. Je suis parti hier dans un centre, l'infirmière m'a conseillé de revenir plutôt le lundi pour la prise de sang car le délais des 42 jour n'est pas encore passé....Ouffff, heureusement, je ne l'ai pas fait ce test, me disais-je. Ce matin, je réfléchis encore (il fo dire que depuis ma prise de risques et l'apparition de symptômes, le SIDA prend 99℅ de mes journée depuis plus de 15 jour) donc, ce matin j appel un labo près de chez moi je prends rdv à midi et devine quoi.....J y suis pas parti. Le découverte de la dissidence ( la possible non fiabilité des test)  a tout bouleversé en moi. Tout ça pour te dire que tu n'es pas seul dans ton angoisse. Peace

Modifié par Kabyledekabylie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le grand malade,  tu indiques avoir eu une bronchite sans raison. Mais est-ce qu'il y a vraiment des raisons - et si possible de bonnes - pour attraper une bronchite ? A part l'hiver ? Certes j'oublie la clope,  la beu, et l'échange excessif de fluides corporels lors de tout bon roulage de pelle, mais sinon ?

Tu as chopé une bronchite point barre...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, Jibrail a dit :

Le grand malade,  tu indiques avoir eu une bronchite sans raison. Mais est-ce qu'il y a vraiment des raisons - et si possible de bonnes - pour attraper une bronchite ? A part l'hiver ? Certes j'oublie la clope,  la beu, et l'échange excessif de fluides corporels lors de tout bon roulage de pelle, mais sinon ?

Tu as chopé une bronchite point barre...

 

Ce que je veux dire c'est que j'ai bien fait attention à ne pas prendre froid et justement je ne fume ni cigarette ni rien. 

J'ai été malade durant l'été et le mois dernier bronchite juste 2 semaines après un rhume et maintenant à nouveau malade ça fait une semaine, c'est quand même beaucoup non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annule le rendez-vous. Les antibiotiques font positiver le test du VIH. Donc, en ayant pris des antibiotiques, le risque que le test soit positif augmente très fortement. Et un test positif au vih, c'est le début de l'enfer.

Si tu veux vraiment te faire tester, attends plusieurs mois.

Sinon, pour les rhumes et bronchites à répétition, tout dépend aussi de ce que tu as pris pour les soigner. Déjà, les antibiotiques ont tendance à faire retomber malade, parce qu'ils suspendent le processus d'élimination du corps qui se met en place lors d'un rhume, d'une grippe ou d'une bronchite. Donc, c'est normal que tu sois retombé malade après avoir pris des antibiotiques. Et pour la bronchite, il faut voir si tu n'as pris aucun médicament pour le traiter.

Si tu t'es fait vacciner contre la grippe, ça peut aussi expliquer une partie du problème. Personnellement, je n'ai jamais eu autant de grippe, de rhumes et de bronchites, qui duraient longtemps que quand je me suis fait vacciner contre la grippe (pendant 3 ans).

Bref, il y a diverses pistes à explorer pour expliquer les rechutes qu'une supposée infection à un virus qui n'existe pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis toujours sceptique et ne peut trancher entre la dissidence et la version officielle, je vais donc reporter mon rendez vous pour l'instant. Combien de temps minimum après prise d'antibiotique ou grande maladie doit on attendre selon toi pour ne pas avoir de risque d'avoir un résultat séropositif erroné?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et si je disait à la personne qui fait le test que j'ai pris des antibiotiques qu'elle comprenne que le test peut être faussé? Je pense aussi lui dire que je n'ai pas eu de prise de risque mais que je fais le test juste par routine, vu que selon vous ils donnent le résultat selon le train de vie du client.

Modifié par legrandmalade

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la dissidence a tout faux. j'ai pris un risque, j'ai eu un syndrome grippal trois semaine après, aujourdhui, on m'a diacnostiqué une candidose buccale (je ne prends pas d'antibio ni portes d'appareil dentaire), l'orl m'a dit que ce n'est pas normal que tout ces signe se coincident et il m'a conseillé de faire un test vih.comment expliquer vous toutes ces coincidence sinon l'existence d'une primo inf, donc de paradygme vih/SIDA. désolé si j'interviens sur ce topic car sur le mien personne me répond. 

Modifié par Kabyledekabylie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non. Aucun médecin n'acceptera l'idée que les antibiotiques puissent fausser le test. Et même si la note de gueule est importante, si le test est fortement positif, là, le diagnostic final le sera également. Il faut attendre 3 mois. Mais bon, vous faites ce que vous voulez.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Kabyledekabylie a dit :

Mais la c'est vraiment de n'importe quoi. Sois le rapport vih/sida est réel donc même si un Elisa est faux positif, on t'en fera un autre et puis un WB pour confirmation définitive et dans ce cas tas pas a avoir peur des test mais plutôt dune éventuelle serpositivité. Dans le cas où le paradigme VIH/sida est faux, alors ne fais simplement pas le test car le résultat n'es pas important. Mais demander conseil à des gens qui ne sont sûr de rien ne sert à rien, même eux ils sont dans le doute, tout comme moi, d'ailleurs. Donc, en ce moment, je m abstiens de faire le test, je vais prendre un peu de recul, me renseigner plus même aller voir des spécialités leur poser des questions que la dissidence pose, je vais me documenter, entrer en contact avec des sero+ pour voir c'est quoi cette "infection" et même si tout  va me prendre un an beh c'est pas grave de toute façon, même contaminé, je ne serais pas mort d'ici la et j'aurais le temps pour commencer une tri et ça dans le cas où la théorie de l'orthodoxie s'avère exacte. Voilà mon conceil pour toi. Sur ce forum, tout le monde doute mais personne n'est certaine de quoi que ce soit, il parait. Peace

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tant que tu n'auras pas fait le test tu gambergeras donc ne tardes pas trop pour le passer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, Jibrail a dit :

Tant que tu n'auras pas fait le test tu gambergeras donc ne tardes pas trop pour le passer.

Et si par pur hasard (ou pour une autre raison, anti bio dans ce cas) le test sera un faux positifs, le monsieur ne sera pas une victime de plus qui s'ajoutera au nombre des sacrifiés sur l'autel du sida et qui n'avez rien attraper ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est difficile d'en dire plus car déjà il faudrait savoir de quel risque il s'agit; le risque en question n'a pas été décrit.

S'il s'agit d'un rapport hétérosexuel vaginal ou oral unique, le risque qu'il réagisse positivement au test dit VIH est particulièrement réduit. Aussi le test aurait toutes les chances d'être négatif, et tout le monde pourrait passer à autre chose.

Si le résultat du test devait être positif ou indéterminé, et que la personne suspecte qu'un autre événement comme la prise d'antibiotiques ou n'importe quel autre facteur ait pu altérer le résultat de son test, rien ne l'empêche d'en refaire un ultérieurement, en particulier dans un centre de dépistage anonyme. C'est pas plus compliqué que ça.

Ce forum est un forum de partage d'expériences et de discussions. Ce n'est pas une consultation à distance, et encore moins un endroit où on va fuir ses propres responsabilités en les reportant sur des internautes inconnus. Comme dans la vie de tous les jours, chacun reste responsable de ses actes - et en général on reste seul à l'assumer - quels que soient les conseils que d'autres personnes ont pu donner si celles-ci ne sont pas des professionnels qualifiés.

Ceci dit, puisque je parle souvent de la faiblesse de ce risque chez les hétéros je vais encore vous donner quelques chiffres pour l'illustrer. Les chiffres officiels américains (de la CDC), pas un truc sorti de nulle part.

Aux États-Unis en 2015 (les chiffres y sont plus détaillés), berceau de "l'épidémie", moins de 1.000 femmes blanches (sur un effectif d'environ 110 millions) sont devenues séropositives au test dit VIH suite à une relation hétérosexuelle (de façon présumée). En considérant que seule une sur deux est sexuellement active (sans les plus jeunes et les plus âgées), cela fait 1.000 cas pour 55.000.000, c'est-à-dire 0,0002% ou encore 2 cas pour 100.000. C'est la fréquence d'une maladie rarissime. En comparaison, il y a 128 cas pour 100.000 de cancer du sein chez les mêmes femmes blanches américaines, chaque année, et ce quel que soit leur âge.

Chez les hommes blancs qui seraient devenues séropositifs par transmission hétérosexuelle, pour trouver le chiffre il faut aller page 22 de ce rapport, et en combinant avec la catégorie autre, on n'atteint même pas 400 cas en 2015. 400 cas sur au moins 55.000.000 d'hommes hétérosexuels sexuellement actifs, c'est-à-dire bien moins de 1 pour 100.000. Encore faut-il considérer que parmi ces 400 cas, il n'y ait aucun homme qui ait masqué une relation homosexuelle ou l'usage de drogues, et qu'il n'y ait eu aucune erreur de diagnostic.

Pour les américains blancs, Il y a donc 6 à 12 fois plus de chances de mourir d'un accident de la route dans l'année que de devenir séropositif (35.000 morts par an aux US, 11 cas pour 100.000 habitants).

Bien sûr, pour ne parler que des hétérosexuels, en regardant les mêmes chiffres de plus près on pourra voir que les hommes et femmes noirs et hétérosexuels ont 15 à 20 fois plus de chance de devenir séropositifs. C'est une des bizarreries du sida, que l'on retrouve dans d'autres pays, ce qui suggère que le supposé rétrovirus a des préférences raciales. Les afro-descendant(e)s gagnent donc tout particulièrement à être vigilants par rapport au test qui les cible sans raison valable si ce n'est le racisme latent des institutions médicales. En revanche, pour les hétéros blancs, aux États-Unis, en 2015, c'est statistiquement insignifiant.

Je n'explique pas cela pour dissuader de faire le test ou de suivre les conseils de prévention. Celles-ci demeurent de bon sens, et notamment pour la prévention de toutes les MST, donc certaines sont infiniment plus fréquentes. C'est juste une constatation objective, chacun en fait ce qu'il en veut, c'est juste pour rappeler que dans cette catégorie de population il y a beaucoup de choses plus graves et plus sérieuses que le risque du supposé VIH et qu'il donc crucial de penser à tout le reste aussi (le tabac, l'alcool, la conduite, la malbouffe, les escaliers....).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de vos réponses.

Effectivement j'ai un nom à consonance étrangère et j'ai peur que cela influence le test.

Pour les prises de risques elles sont minimes car je n'ai jamais eu de rapport avec pénétration sans préservatif, les seuls moments ou je ne met pas de préservatif c'est lors de la fellation, je ne sais pas si c'est aussi risqué mais c'est une mauvaise habitude.

Aussi une fois lors de la pénétration le préservatif était trop petit et ne recouvrait pas entièrement l'appareil c'est ce qui me fait soucis qu'il y ait pu avoir un contact.

 

Modifié par legrandmalade

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi, depuis mon dernier test pas de risque majeure à part petit glissement de préservatif (le gland était couvert et fellation reçue) mais voilà j'ai peur qd mm à cause des mes symptômes (surtout sueurs nocturnes, fièvre, vomissements etc)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les garçons,

Comme Lola l'a rappelé dans un fil récent, les fellations sans éjaculations et les cunnilingus sans menstruations sont considérés comme à risque en France mais considérés comme sans risque en Suisse. Lire par exemple cet article édifiant de la Tribune de Genève.

Si votre seul "risque" est celui-ci, franchement vous pouvez considérer qu'il ne s'est rien passé. Chez les gays personne ne pratique de fellation avec capote (qui perdrait de toute façon alors l'essentiel de son intérêt); personne ou presque ne la considère comme une pratique à risque, ni ne va faire un test après s'être fait léchouillé le bout du gland par un inconnu. Mais il y a une hypocrisie chez certains qui voudraient passer cette réalité sous silence, de peur d'affaiblir les messages de prévention - on voit le sort que les Suisses en ont fait.

Par contre c'est le genre d'activité où les corps rapprochés se transmettent tous les autres microbes qu'on trimballe avec soi, pas forcément des très méchants mais qui peuvent provoquer des symptômes bénins. Rajouter de la culpabilité (en cas de relation extra-conjugale) et de la peur (du VIH) par dessus est ensuite la méthode idéale pour que ça dure où que ça s'aggrave un peu. On avait eu le témoignage de Gaïa que je vous invite à lire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, Jibrail a dit :

Les garçons,

Comme Lola l'a rappelé dans un fil récent, les fellations sans éjaculations et les cunnilingus sans menstruations sont considérés comme à risque en France mais considérés comme sans risque en Suisse. Lire par exemple cet article édifiant de la Tribune de Genève.

Si votre seul "risque" est celui-ci, franchement vous pouvez considérer qu'il ne s'est rien passé. Chez les gays personne ne pratique de fellation avec capote (qui perdrait de toute façon alors l'essentiel de son intérêt); personne ou presque ne la considère comme une pratique à risque, ni ne va faire un test après s'être fait léchouillé le bout du gland par un inconnu. Mais il y a une hypocrisie chez certains qui voudraient passer cette réalité sous silence, de peur d'affaiblir les messages de prévention - on voit le sort que les Suisses en ont fait.

Par contre c'est le genre d'activité où les corps rapprochés se transmettent tous les autres microbes qu'on trimballe avec soi, pas forcément des très méchants mais qui peuvent provoquer des symptômes bénins. Rajouter de la culpabilité (en cas de relation extra-conjugale) et de la peur (du VIH) par dessus est ensuite la méthode idéale pour que ça dure où que ça s'aggrave un peu. On avait eu le témoignage de Gaïa que je vous invite à lire.

Mrrci jib tu me rassure vrmt. Oui c'est mon seul risque, c'est pour ça que je ne veux pas faire le test car, positif à leur VIH, c'est quasi sur je ne le serais pas, j'ai peur de positiver à cause de ma maladie  actuelle d autant en plus j ai co mmencer des antibiotiqued today pour une angine chronique diagnostiqué hier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc dans ce casa pas de soucis je peux passé le test la semaine prochaine. Sérieusement vous pensez que les antibiotiques pris fin Décembre ont toujours de l'effet et au pire je peux le repasser ensuite non?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×