emye

Sida et vieillissement

5 messages dans ce sujet

Bonjour,

Étudiante en Faculté des sciences du sport, je m'intéresse pour un devoir au vieillissement et au sida. Ainsi, j'ai créé un questionnaire avec mon groupe de travail. Il s'adresse aux personnes séropositives et celles séronégatives. Je le poste sur ce forum en espérant obtenir votre aide, car nous n'avons que peu de réponses pour le moment et elles ne suffisent pas pour les analyser correctement.

Je vous précise que le questionnaire est totalement ANONYME !!

Merci d'avance à tous ceux qui accepteront de nous répondre...

Voici le lien :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScTKxA1Php2Th8S3hW9e6mXxdLzQuHej5y8k1j4xuMYG6ST_Q/viewform?entry.797617417&entry.7535241&entry.1727480957&entry.1122475194&entry.325444632&entry.2055823286&entry.1650340195&entry.658120168&entry.1973158314&entry.1718828042&entry.1692075712&entry.52606690&entry.1029034545&entry.227488231&entry.311747638
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est parfaitement connu que les personnes sous traitements ARV des années 1995 à 2010 - au-delà de 2010 je ne sais pas - avaient très souvent des symptômes de vieillissement précoce, en moyenne un aspect physique correspondant à 10 ans de plus que l'âge réel. A titre d'exemple perso, j'ai connu il y a 6 ans quelqu'un qui avait les cheveux gris à 35 ans à peine, à qui l'hôpital offrait de l'anti-ride Botox pour les périodes de Noël. Dans le sud de l'Espagne à la même époque, parait-il, la distribution d'anti-rides aux personnes sous traitement était très répandue, sinon systématique.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Jardinier a dit :

Il est parfaitement connu que les personnes sous traitements ARV des années 1995 à 2010 - au-delà de 2010 je ne sais pas - avaient très souvent des symptômes de vieillissement précoce, en moyenne un aspect physique correspondant à 10 ans de plus que l'âge réel. A titre d'exemple perso, j'ai connu il y a 6 ans quelqu'un qui avait les cheveux gris à 35 ans à peine, à qui l'hôpital offrait de l'anti-ride Botox pour les périodes de Noël. Dans le sud de l'Espagne à la même époque, parait-il, la distribution d'anti-rides aux personnes sous traitement était très répandue, sinon systématique.

 

 

Je pense que c'est lié au fait que les ARV assèchent la peau.

J'ai remarqué ça aussi chez des gens qui avaient pris du Roaccutane. Leur peau vieillit plus vite et ils ont plus rapidement des cheveux blancs que les autres. Or, aussi bien le Roaccutane que les ARV sont en réalité des anti-inflammatoires.

Ce qui se passe, c'est que ça doit retenir le sébum dans les glandes sébacées. Du coup, la peau est plus sèche. Seulement, une peau sèche, c'est une peau qui vieillit plus vite.

Ça affine la peau également. Et une peau fine, c'est une peau qui est plus fragile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a eu aussi énormément de cas où les patients sous ARV souffraient simultanément de vieillissement précoce, visible au niveau externe - et quid du reste l'organisme et des différents organes, des lésions du foie, des reins, des problèmes cardiaques ? -, et de lipodystrophie, c'est-à-dire de déformations graisseuses/musculaires/anatomiques sur certaines parties du corps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 23/11/2016 à 17:41, Jardinier a dit :

Il y a eu aussi énormément de cas où les patients sous ARV souffraient simultanément de vieillissement précoce, visible au niveau externe - et quid du reste l'organisme et des différents organes, des lésions du foie, des reins, des problèmes cardiaques ? -, et de lipodystrophie, c'est-à-dire de déformations graisseuses/musculaires/anatomiques sur certaines parties du corps.

 

Effectivement.

Pour le foie, je pense que ça vient du fait que les ARV maintiennent un niveau de cortisol élevé pratiquement en permanence. Ça flingue le foie, parce que celui-ci doit fonctionner en accompagnant les cycles de hausse et baisse du taux de cortisol. Si on maintient le cycle en position haute tout le temps, les cellules du foie ne peuvent pas se vidanger correctement et elle finissent par être endommagées. Et en plus, la surconcentration sanguine provoquée par les ARV doit surcharger le foie à certain moments.

Les problèmes aux reins doivent venir de la tension sanguine élevée que provoquent les ARV.

Et les problèmes cardiaques viennent, soit de la surconcentration sanguine (formation de plaque d’athérome), soit des problèmes neurologiques (signal électrique trop élevé qui cause une accélération du rythme cardiaque ou une arythmie) causés par les ARV.

Au passage, ces phénomènes ne sont pas expliqués par la théorie du stress oxydatif. Celle-ci stipule que les ARV ont un effet antioxydant. Donc, rien de tout ça ne devrait arriver. Au contraire, les séropositifs devraient être dans une forme olympique, ou à défaut, dans une forme normale.

Mon explication qui dit que les ARV sont en fait des anti-inflammatoires qui ne sont pas trop fortement dosés (contrairement à la période 1987-1995), mais malgré tout néfastes pour l'organisme, explique beaucoup mieux le phénomène.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant