anonyme001

Bonjour et etonnement

2 messages dans ce sujet

Bonjour, alors cela fais quelques temps déjà que je m'intéresse à la dissidence. Je suis un homme hétéro début de la cinquantaine et pour de multiples raisons un peu suicidaires et dépressives et étant très septique quand au VIH j'ai très souvent eu des relations sans préservatif avec de nombreuses femmes consentantes donc beaucoup d'entre elles à risques ( libertines, prostituées etc.) et cela depuis plus de 15-20 ans et dans de nombreux pays asiatiques. Par contre j'ai toujours eu une hygiène de vie très saine. Je ne bois pas, ne fume pas et pratique beaucoup de sports et j'ai une très bonne alimentation. Je ne suis jamais malade ( genre 3 jours/5 ans).

Récemment j'ai tout de même fais un test suite à une MST bégnine et je m'attendais à une " mauvaise nouvelle" mais heureusement je suis en bonne santé ( par rapport aux tests VIH, syphilis etc. ). Je leur ai bien entendu jamais parlé de mes multiples expériences risquées car je me disais que cela allait les influencer et leur ai dis que je n'avais qu'une relation sérieuse depuis des années.

Donc ma conclusion est simple, soit j'ai eu chance incroyable et que les pauvres malheureux qui se font contaminer après 1 rapport non protégé ont eux vraiment une malchance terrible et injuste.

Soit les test sont bidons et influencés par les pratiques a risques des patients et que le VIH n'existe pas comme je le crois.

Ceci dit ne m'imitiez pas car si j'ai raison et que j'ai eu de la chance après tout de même plus de 150 rapports avec des femmes différentes, il y a d'autres maladies que le VIH.

C'était un simple témoignage d'un homme qui est convaincu que les lobbies pharmaceutiques ont trouvés le filon pour nous faire payer à prendre des saloperies et à vie et longue vie

à la dissidence, la vérité viendra tout ou tard !.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton témoignage.

Effectivement, avec une bonne note gueule, c'est fou comme le risque d'être positif au VIH devient faible.

Cela dit, c'était quand même dangereux de se faire tester juste après une MST. Parce que, généralement, dans ce cas, les médecins donnent des antibiotiques. Et ceux-ci peuvent positiver le test.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant