Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Si on cherche à savoir qui sont les auteurs de la vidéo signant sous l'intitulé anonyme de "Groupe PP", on se rend compte qu'il s'agit de ces gens qui on tendance à attribuer tous les maux du monde aux agissements ultrasecrets, criminels et sataniques de la toute puissante société secrète des Illuminati, comme en témoigne amplement l'éloquent frontispice publié en haut de cette page : http://www.youtube.com/channel/UCDBsJ1q4dQ_LhEuyWyRdC0Q

Sur la vidéo que tu nous proposes, l'exposé sur le complexe d'Auschwitz et IG-Farben - qui dans l'ensemble sonne remarquablement juste et a une valeur pédagogique certaine -, ainsi que ceux sur les liens avec Flexner et Rockfeller, sont assez intéressants et recoupent d'ailleurs des faits couramment exposés dans divers contextes discursifs et diverses perspectives d'analyse par beaucoup d'autres sources, dont le livre de Nancy Turner-Banks, diplômée de médecine de Harvard et dissidente du sida. Toutefois, la séquence sur Bayer, le facteur VIII, le sang contaminé et le VIH me semble assez troublante. Il y a eu, dans un sens ou un autre, de nombreuses informations et contre-informations très contradictoires là-dessus. En fait, tout serait à reprendre de manière méthodique à ce sujet sur le plan de l'analyse documentaire, afin d'articuler avec le maximum possible d'objectivité historique des aspects médico-scientifiques, politiques, idéologiques, événementiels, sociologiques, etc. Il me semble assez réducteur et suspect, en tout cas, de s'aligner comme le font les auteurs de cette vidéo sur la thèse de l'existence d'un véritable virus du sida, qui s'assortit parfois d'une autre, subsidiaire (voir par exemple l'affaire Boyd Graves) selon laquelle les hypothèses et les démonstrations argumentées des dissidents du sida ne seraient qu'un écran de fumée visant à dissimuler la vérité. De plus, côté cancer, assez curieusement, la vidéo ne mentionne nullement, dans sa mise en perspective historique, l'épisode du "Special Cancer Virus Program" de Nixon, qui a été un fait absolument majeur dans ce domaine de 1972 à circa 1980. C'était de ce côté-là qu'il y aurait pu y avoir - et qu'il y a eu - le plus de présomptions en faveur de la thèse d'un virus de l'immunodéficience humaine fabriqué en laboratoire. Toutefois, absolument rien n'a jamais pu à ce jour être définitivement avéré. En revanche, les travaux des dissidents pouvant éventuellement conduire à la thèse d'une sorte de leurre médico-scientifique plus ou moins interprétable sur le mode de la vieille affaire Lyssenko soviétique (ce que suggérait une chercheuse américaine d'origine russe dans un livre publié par les presse de son université d'exercice dès 1993), ces travaux-là, qui au lieu de rechercher à tout prix des explications globales comprenant un verdict d'intentionnalité et de planification en amont, ont peu à peu accumulé un nombre impressionnant de preuves de faits contradictoires partiels qui, mises à bout à bout, dessinent un certain paysage, ces travaux et leur validité ne peuvent en aucun cas être globalement et radicalement invalidés.

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu de lecture :

* [Procès de Nüremberg] LE PROCÈS DES MÉDECINS. ACTUALISATION par Yves TERNON

>> http://www.memorialdelashoah.org/attachments/article/2/A1_seltextes_160_ternon.pdf

* THE DAWN OF IDIOCY - ABNORMALITY AS THE NORM OF HUMAN INTELLIGENCE

>> https://www.ideals.illinois.edu/bitstream/handle/2142/26207/Roof_David.pdf?sequence=1

This work examines how science used the abnormal to reconfigure the basis of
human intelligence and linked thought to identity. This includes the belief that we inherit
intellectual traits the same as physical characteristics. The heredity link between the
abnormal and family lineage marked abandonment of cure in favor of social control
intensified by the individual who appears normal. This figure justifies screening and
classification. Social biology concerned with the welfare of society found a biological
threat, which progressively led to sterilization, euthanasia, and genocide. This shift
included the power to distribute individuals within a field as though it was real; revealing
differences of ability; the realities of his abilities and the contents of the knowledge he is
capable of acquiring. This work traces these ideas embedded in the formation of
compulsory schooling, the school as social filter, a hyper-normative education system,
and pedagogic-treatment for adherence to developmental and behavioral norms.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je suis tombée sur un article concernant des études faites sur le rôle des antioxydants. Apparemment, en 2007, des chercheurs suédois avaient déjà mis en avant le rôle de la NAC dans le développement de cellules cancéreuses et je trouve un article de octobre 2015 qui va dans le même sens.

J'ai une amie séropositive qui a des lésions précancéreuses au col de l’utérus. Je vais lui conseiller d’arrêter, je ne sais pas ce que vous en pensez?

D'autre part, en cherchant du sodium R lipoate - je ne sais pas oú en trouver, celui de supersmart est-il correct ? j'ai regardé les additifs Emachin et je ne sais pas quoi en penser, si quelqu'un peut me donner un tuyau oú et quoi acheter, merci d'avance

- toujours est-il que en naviguant je suis tombée sur le site d'une association "cancer et métabolisme" et le témoignage du mari d'une dame atteint de cancer qui après des années de chimiothérapies avait vu les métastases du cerveau disparaître à partir d'un traitement à base de sodium R lipoate. Ici

Je ne sais pas ce que vous en pensez ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour compléter mon post de hier soir, je voulais apporter un autre témoignage et parler de cette amie, qui est persuadée d'avoir été infectée par le virus en 2000 par une personne décédée entre-temps, soi-disant du sida. Elle a fait apparemment une primo infection en 2003 (3 ans après la contamination !), date à laquelle elle a fait le test et a été déclarée sero-positive.

Quand je lui dit que selon la théorie virale, la primo-infection arrive dans les six mois de la contamination, elle me dit qu'elle a pu faire cette primo-infection avant mais la confondre avec un paludisme (elle vivait en Afrique, jusqu'en 2002).

Puis, en me racontant son histoire, elle me dit que elle a abusé de la pilule du lendemain norlevo. Elle en aurait pris dans sa vie environ > 20 fois. au moins.

Je sais pour l'avoir acheté une fois ou deux, que le pharmacien m'avait à l'époque mis en garde contre les dangers de cancer et il m'avait dit qu'en tout, dans une vie, il ne fallait pas dépasser 3 ou 4 prises.

En cherchant, sur le forum, j'ai trouvé un post oú il est question de l'hormone en question mais le post renvoit au forum onnouscachetout donc je n'ai pas plus d'information.

Est ce que le principe actif du norlevo est de nature à engendrer un fort stress oxydatif ou une perturbation hormonale, ou les deux ?

Et qu'est ce que c'est que la primo infection ? Pourquoi les symptômes sont les mêmes chez beaucoup de séropositifs et cette primo-infection passe d'elle-même (souvent au bout d'un mois) et commence alors la baisse des cd4.

Comment en termes de stress oxydatif ou de baisse de cortisole, peut on interpréter la primo-infection ? pourquoi elle intervient à tel moment, que signifie les symptômes, pourquoi passe t-elle, en général, et pourquoi on revient à un état asymptomatique ?

Merci pour vos réponses

Manou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Manou,

Pour le cancer, malgré toute l'affection que j'ai pour les forums comme instrument d'échange et de connaissance, je pense qu'il faut à un moment remettre les pieds sur terre et ne pas imaginer qu'on va trouver sur internet les conseils adéquats pour se soigner. Il n'y a pas d'autre alternative qu'à se faire suivre par un soignant de confiance, quand on a la chance d'en trouver un. Comme les articles qui tu as cités l'indique, il peut y avoir des effets contre-intuitifs (voir ce message) et parfois des effets inverses selon les doses (positif à faible dose et négatif à forte dose, ou vice-versa...). Certains traitements anti-cancers, et qui ont largement faits leurs preuve dans certains contextes, comme les radio-thérapies, le sont parce qu'elles sont oxydantes. L'article que tu cites dit d'ailleurs que la NAC serait plutôt positive en préventif (avant que le cancer se déclare) et négative en curatif (lorsque le cancer est déclaré)... Et les cellules de la peau comme c'est le cas des mélanomes ne réagissent pas forcément de la même façon aux mêmes molécules et aux mêmes traitement que d'autres cellules...

Sur les compléments alimentaires, en cas du moindre doute, et en dehors d'un suivi prescrit par un soignant, mieux vaut laisser tomber, ce sera au moins de l'argent de gagné. Si on souhaite on peut toujours expérimenter de son propre chef, mais on est seul à le faire et le seul à assumer derrière, il faut bien en avoir conscience.

Concernant la primo-infection, je renvoie vers ce fil et notamment les explications de Wallypat qui parlent d'elles-mêmes, ou encore vers ce message indiquant d'autres liens. Cela fait vraiment partie des mythes les plus fumeux du VIH.

Quant à ton amie, si elle a séjourné en Afrique, il y a de nombreuses raisons (même simplement d'être afro-descendante) pour développer un résultat positif au test dit VIH; je n'ai aucune référence par rapport au Norlevo donc je n'en dirais pas plus, même s'il semble évident que prendre fréquemment des hormones à haute dose ne fait pas forcément partie des choses que le corps a appris à gérer au cours de l'évolution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les liens et les explications Jibrail. Je lis et relis les posts, j'oublie...je relis...j'oublie...

Nous avons cette semaine le rdv chez notre medecin. Je reviendrai vous dire ou on en est.

à bientôt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour compléter, et brouiller en même temps, inévitablement, le débat soulevé (une fois de plus) par l'article sur le NAC et l'oxydation proposé par Manou : Il m'a semblé intéressant de jeter un coup d'oeil à un autre article du même site, sur l'apoptose des cellules et la mitochondrie.

L'article en question est ici : http://www.psychostrategy.net/2016/01/la-cellule-cancereuse-entre-la-vie-et-la-mort-l-apoptose-est-immunogene-role-de-la-mitochondrie.html

Cela me rappelle les points de vue de deux éminents biologistes américains disparus (ils étaient très critiques sur la thèse du sida telle que vulgarisée) qui furent des amis de Celia Farber : Richard Strohmann et Lynn Margulis. Selon eux, un des grands inconvénients des ARV était d'endommager les mitochondries, grosso modo et si je me souviens bien.

- Compte-rendu d'un livre sur Lynn Margulis : Lynn Margulis: The Life & Legacy of a Scientific Rebel, Dorion Sagan : http://truthbarrier.com/2013/03/27/indomitable-lynn/ - Dorion Sagan on Lynn Margulis: An Evolutionary Eulogy : http://truthbarrier.com/2012/08/15/dorion-sagan-on-lynn-margulis-an-evolutionary-eulogy/

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...