Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Bonjour à tous et à toutes et merci de m'accueillir sur votre forum.

J'ai 39 ans et je suis enceinte de 4 mois et demi.

Je vous met l'ensemble de mes résultats dans l'ordre chronologique.

J'ai subi un test HIV sans le savoir dans le cadre de ma première grossesse et j'ai été déclaré positive au test une première fois le 11/04/2014 :

Rétrovirus

Anti HIV (Réactif)

Anti HIV (2e technique) (Réactif) "ce résultat implique un compte-rendu de confirmation 'BELAC'"

Immunoblot VIH 1/2 (Positif) "technique utilisée : Innogenetics Inno-Lia HIV I/II Score"

Statut sérologique (Positif) "séropositivité à contrôler sur un nouveau prélèvement"

J'ai alors subi une autre analyse le 17/04/2014 avec détérmination de ma charge virale :

Suivi Virologique

VIH1

Charge virale VIH1 54600(copies/mL)

5.74 (log copies/mL)

Reverse transcriptase VIH1 génotypage est réalisé (voir en annexe le(s) rapport(s) complet(s) technique utilisée : siemens HIV-1 genotyping kit

Protease idem

Le 19/04/2014 on m'appelle encore pour subir d'autres examens qui ont mis en évidence mon immunodéficience:

Immunophénotype

Cellules T

CD3 absolus 1114

CD4 absolus 93

CD8 absolus 967

CD3/CD45 82

CD4/CD45 7

CD8/CD45 72

rapport CD4/CD8 0.1

Cellules B

CD19/CD45 5.0

Enfin, à l'issue des examens du 19, le spécialiste m'a reçue dans son cabinet et m'a donné une tri-thérapie pour un mois: Norvir 100mg, Truvada 200 mg et Reyataz 300mg. J'ai bien évidement demandé si vu mon état, la prise de ses médicaments pouvaient influencer le cours de ma grossesse et induire des effets négatifs sur la santé de mon bébé.

A cela, le spécialiste m'a affirmé que le traitement ne présentait aucun danger sur la santé de mon bébé et que je pouvais prendre ces médicaments sans problèmes, mais dans le même temps, il ne m'a pas donné les notices relatives à ces traitements et après une recherche sur internet, j'ai pu me rendre compte que pour l'un des médicament, le truvada, "on ne dispose pas de données suffisantes sur l'exposition à l'emtricitabine et au fumarate de ténofovir disoproxil pendant la grossesse". alors que le médecin a été formel sur le caractère inofensif du traitement.

J'ai beau retourné la question des millions de fois dans ma tête mais je n'arrive pas à y croire et quand j'ai émis des réserves sur le diagnotic qui m'a été donné (en sachant que je viens à peine de recevoir les résultats qui ne m'ont pas été donné en son temps, résultats incomplets d'ailleurs), le spécialiste m'a dit, droit dans les yeux que je n'avais pas le choix, ou bien je prenais les médicaments ou bien je risquais la mort tout simplement. Il a insisté plusieurs fois sur le fait que mon système immunitaire était agonisant, il prétend également que je n'ai pas encore le SIDA mais que cela ne va pas tarder

J'ai fait plusieurs épisodes de rhumes depuis janvier sans prendre de médicaments, je m'en suis toujours remises, de plus, je suis quelqu'un de très très émotive et un petit rien se ressent sur mon organisme. Le médecin prétend qu'au simple prochain rhume, je risque de mourir, c'est un peu fort non ?

Alors j'aimerai comprendre et vous êtes ici les seuls, par vos expériences, capables de m'aider.

D'abord, j'aimerai comprendre les résultats, le fonctionnement des test réalisés et le rôle des Cellules, l'importance de la charge virale, etc.

Je suis un peu perdu mais dans mon fort intérieur je sais que je ne suis pas à l'article de la mort, je cherche des réponses que le spécialiste n'a pas pu me fournir ou ne veut pas me fournir, il semble si sûr de lui, pourtant, je connais mon corps bien mieux que lui.

Je suis désolée de n'avoir pas pu être plus courte dans ma présentation mais j'ai vraiment besoin d'avis éclairés.

Encore mille fois merci à tous,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour stéphanie,

Plusieurs points deja ...

As tu eu des relations ou une relation qui pourrait etre la cause de ce diagnostique ? Tu es seule ou en couple ?

T ont il daté ta "seropositivité" ? Parce qu 'au vu de tes resultats et je prefere preciser je ne suis pas le mieux placé elle semble

etre ancienne. A quand remonte ton dernier test ? Ca fait beaucoup de question et si ca peut te rassurer les menbres sauront te repondre

precisement surement des ce soir.

Par contre jsuis pas un expert mais il t'a donné un traitement d'attaque reyataz norvir truvada ... Sans te stresser plus j'ai eu le droit au meme traitement apres seulement 1 test de depistage...

Ne stresse pas et attend des reponses plus eclairé d'ici ce soir.

Sinon peut etre serait il plus judicieux de consulter un medecin de confiance ou ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir

Comment se fait il que tu aies été testée "sans le savoir"? il me semble que ce n'est pas légal

et c'est ce test là qui date du 11.04 et qui est positif?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir VIE H et merci de ton intervention,

En effet, il semblerait que ma séropositivité date de longtemps mais jamais au grand jamais je n'ai senti quoi que ce soit, ni faiblesse, ni fatigue, ni symptômes atypiques.

Il est vrai que je suis souvent sujette à des épisodes de rhumes mais qui finissent par passer sans médicaments.

J'ai vraiment peur qu'une tri-thérapie mette en danger la santé de mon bébé raison pour laquelle je suis ici.

Quand à un médecin de confiance, je recherche quelqu'un qui puisse vraiment me comprendre et qui ne me condamne pas.

Enfin, je suis marié depuis 6 ans et mon époux a subi un test et il est ressorti négatif, mais il doit repasser un autre test dans 3 mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Daddou, je n'avais pas vu ta réponse, merci pour celle=ci.

En effet, je ne savais pas que j'avais subi un test, quand j'ai posé la question au médecin, il a prétendu que j'en avais fait la demande alors que c'est faux, raison pour laquelle je suis sur mes gardes.

Et le premier test date effectivement du 11 avril mais c'était dans le cadre de ma grossesse.

Modifié par stéphanie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Stéphanie,

Je n'ai pas beaucoup de temps ce soir, mais je voudrais juste souligner que même d'un point de vue "orthodoxe", ton questionnement est parfaitement légitime. Ainsi par exemple tu peux prendre connaissance de cette présentation qui constitue" la synthèse des recommandations officielles" des experts français du "VIH". Tu pourras déjà lire que ces experts sont déjà nettement moins affirmatifs sur l'absence de nocivité, mais comme tous les médecins, ils raisonnent en terme de bénéfice/risque - et qui n'est déjà pas forcément la même pour la mère et l'enfant. Comme ils considèrent qu'un test positif est toujours le signe d'une infection potentiellement mortelle, ils ont aujourd'hui tendance à conseiller l'utilisation d'ARV le plus tôt possible car, selon eux, cela permet de réduire la "transmission du VIH" à l'enfant - et ils considèrent cela comme le plus haut bénéfice souhaitable, ils peuvent avoir tendance à minimiser les effets secondaires sur la mère ou l'enfant, ou du moins à les considérer comme un "moindre mal". Bien sûr, cela peut se discuter, tout comme peut se discuter la façon dont les études ont été conduites.

Mais c'est une chose de le dire, et une autre que tu puisses avoir suffisamment d'éléments pour te faire ta propre idée et ton propre choix - car toi seule assumera les conséquences de tes choix thérapeutiques pour toi et pour ton enfant. Et c'est aussi quelque chose qu'il faut mûrir dans sa décision (la capacité à gérer et affronter l'adversité).

J'aurai deux questions très factuelles.

La première concerne le résultat de tes tests. La procédure normale (en France) est un premier test ELISA, s'il est positif un second test ELISA pour vérifier; s'il est positif un test de confirmation dit "Western Blot", plus précis (qui correspond à l'Immunoblot que tu as précisé). Ensuite, comme c'est précisé, il y a un nouveau test de confirmation de type Western Blot qui doit être fait à nouveau. Est-ce qu'il tu as eu un second résultat de type Immunoblot, ou est-ce que tu n'as eu sur ton second prélèvement qu'une simple mesure de la charge virale ? Car cette dernière n'est pas suffisante pour confirmer une séroconversion; un second Western Blot (Immunoblot) est normalement nécessaire.

Ensuite, est-ce que tu imagines la raison pour laquelle ton médecin a fait un test VIH "dans ton dos", comme s'il suspectait quelque chose de particulier à ton égard ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce que je pige pas c'est que l'on demande a ton mari de faire un nouveau test dans 3 mois je te conseil de lui dire de refusé ...

Si ta sois disant infection est ancienne en plus de cela ... le test a 3 mois en sans interet si le premier est negatif enfin je ne pige pas trop ...

Comme si suite a cette entretien et a ton test il fallait faire comme s'il s'agissait d'une primo infection lol...

Les medecins ne savent vraiment pas ce qu'ils font concernant ce sujet c'est triste...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour a toutes et a tous , et bonjour a toi Stephanie . Je suis nouveau ici, et je vous remercie de m'avoir accepter , j'espere que je pourrais vous etre utile .

Stephanie , je suis sur que dans ton cas , la chose primordiale et qui tu le verra fera toute la difference est de ne pas stresser . N'oublie pas qu'une naissance et ce qu'il a de plus beau dans la vie , et donc ne devrait pas etre gacher par un test positif , qui comme deja etudier et demontrer plusieurs fois ici n'a rien d'affolant car il ne montre en auqun cas que tu es atteinte d'un virus mortel ( le simple fait que ton mari ressort negatif devrait deja te faire " tilter " ) Mais pendant une situation de stress comme celle que tu traverse ce n'est jamais facile de faire la part des choses . Pour ce qui est de ton system immunitaire peut etre etait il deja faible a la base ou meme affaiblie depuis quelques annees, je suis sure que si tu n'avais pas tester positive tu n'aurais jamais vue de difference . Tu devrais faire tes recherches sur les articles " enceinte " de ce site qui sont tres complets , tu verras alors que rien que le fait d'etre enceinte peut declancher " a tord " un resultat positif ( voir liste des +80 causes qui peuvent faire tester positif ) . Enfin pour ce qui es du traitement ca ne depends que de toi puisque au final c'est toi qui en subira les effets / contres effets . Voila en tout cas je sais que tu auras toutes les reponses dont tu as besoin ici car les membres du forum restent tres actifs et connaissent leur sujet. Bonne journee a toi , et a vous tous .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plusieurs scientifiques parmi les dissidents ont affirmé en effet, nombreuses études et démonstrations très approfondies à l'appui sur la nature exacte des tests, que le simple fait d'être enceinte peut les positiver sans que cela puisse prouver quoi que ce soit de réellement précis en termes ni de vih ni de sida. Et pour cause, le "virus" n'ayant pas été isolé mais, via une très trouble affaire de clonage d'anticorps et d'antigènes, n'étant en réalité qu'un prétexte sur mesure pour propager l'utiilisation des tests, des traitements antirétroviraux, et pratiquer à une très vaste échelle un contrôle bio-médico-social foncièrement terroriste et criminel relevant d’une idéologie technobiocratique totalitariste.

Par ailleurs, si comme tu nous le dis, Stéphanie, tu as été victime d'un test à l'insu, je suis pratiquement certain que cela relève de la justice. Il faut absolument penser à intenter un procès avant qu'il y ait prescription. Il y a parmi les dissidents français un avocat très spécialisé en droit médical qu'à mon avis tu devrais contacter de toute urgence :

Jacques Vitenberg, Chargé d’enseignement de droit médical à Paris V, Ancien professeur à l’Institut d’histochimie médicale, Lauréat de la Faculté de médecine de Paris, Avocat au Barreau de Paris,

53 rue de Maubeuge 75009 Paris, Tel : 09 53 61 32 63 - Fax : 01 49 57 98 54

Mobile : 06 24 48 17 37 - e-mail : vitenberg@free.fr

Modifié par Jardinier
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour Stephanie,

jardinier a raison....de quel droit fais t on un test a ton insu ?? un depot de plainte s'impose !

ton histoire m'intrigue tout de meme beaucoup.....pourquoi ce medecin a t'il fait un test ? y a t'il une raison ? as tu un comportement a risque ?

ensuite la ou je suis tres intrigue c'est la facilite avec laquelle on t'a sois disant donne ces traitement sans les notices ????

pour info toutes les prescriptions de traitements ARVs sont soumises a une 1ere prescription obligatoire hospitaliere.

ensuite peu importe la pharmacie que ce soit une officine ou une pharmacie hospitaliere la notice du traitement est toujours dedans....je suis donc tres tres intrigué..

parlons de tes resultats....il est de notoriete qu'effectivement une grossesse peut rendre un test faussement positif et plus encore je crois me souvenir que l'immunité diminue de telle maniere que l'on preconise aux femmes enceintes de ne pas s'approcher des chats pour ne pas contracter la toxoplasmose car l'immunité etant insuffisante tu pourrais te trouver toi et ton bebe en grave danger.

pour en revenir a tes resultats avec une si faible immunité tu es passee du stade seropositive au stade sida tres avancé selon les normes...

la question que je me pose legitimement soit tu es un plaisantin et si ce n'est pas le cas change de medecin de toute urgence car c'est le sommum de l'incompetence !

mais en fonction de...je pense que toute la comunauté sera disposée a te donner toutes les infos pour t'en sortir.

il faut que tu nous en dise plus pour comprendre le cheminement de ton histoire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail : Ensuite, est-ce que tu imagines la raison pour laquelle ton médecin a fait un test VIH "dans ton dos", comme s'il suspectait quelque chose de particulier à ton égard ?

Pourquoi lui a-ton fait un test ? Je ne sais pas exactement comment cela se passe en France, ni jusqu'à quel point le dépistage des femmes enceintes est systématique, mais... Il me semble bien en tout cas que du moins dans d'autres pays, en cas de refus de test de la part des femmes enceintes, les bébés sont testés à la naissance et mis sous traitement d'office si ils sont séropositifs. Et si les mères refusent la mise sous traitement, les bébés peuvent leur être retirés.

Un autre aspect des choses serait à vérifier d'ailleurs, dans le même ordre d'idées : habituellement, me semble-t-il, des certificats médicaux sont à fournir par les personnes souhaitant se marier - il faudrait voir si le test du sida est inclus ou non dans les examens exigés...

En tout cas, le test à l'insu est absolument inadmissible. Et il faudrait voir aussi de très près ce qui peut se passer dans cet ordre d'idées en milieu hospitalier hors grossesse, du point de vue juridique et de ce qui se pratique dans les faits, au nom de l'intégrité sanitaire du personnel soignant, de la supportabilité des traitements par les patients, des interventions chirurgicales, etc. Sur tout cela, je pense qu'on peut avoir au minimum des soupçons, d'autant que beaucoup de médicaments à commencer par les antibiotiques, et des pathologies absolument pas virales, peuvent positiver les tests. A voir avec circonspection y compris au niveau des services d'urgence, sur lesquels les artisans du plan Bachelot avait vaguement tiré des plans sur la comète.

Stéphanie, que s'est-il passé exactement le 11 avril 2014 : T'a-t-on fait une prise de sang en vue d'analyses relatives à ta grossesse sans t'informer que le test du sida serait inclus dans les analyses ? Si oui, c'est bien ni plus ni moins un test à l'insu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Stéphanie, je pense qu'il n'est pas impossible qu'ils aient forcé la note quant au côté alarmant de ton "immunophénotype" afin de te contraindre à entrer en traitement antirétroviral immédiatement. Cela correspond à une politique des labos pharmaceutiques entérinée par les médico-scientifiques orthodoxes (tous plus ou moins en conflits d'intérêt avec lesdits labos) et par les préconisations de santé publique américaines, françaises, etc. C'est ce que j'ai appelé un jour "L'Archipel du sida", en référence à "L'archipel du Goulag" de Soljénitsine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous,

Tout d'abord, MERCI à vous : Daddou, Jibrail, VIE H, Centurion, Jardinier, Survivor83.

Je n'ai fait que survoler vos interventions à tous, mais déjà, je sais que vous m'offrez votre soutien et votre amitié dans l'épreuve que nous traversons moi et mon bébé et je vous en remercie du fond du coeur.

Je reviendrai plus tard après avoir lu attentivement vos messages. Mais ce que je peux vous dire à tous, c'est que vraiment, je devais avoir une prise de sang dans le cadre de ma grossesse, je me souviens même très bien de la demande d'examen sur laquelle figurait les cases et la case VIH n'était pas cochée, j'en suis certaine.

Ce qui me chiffonne, c'est la manière dont la suite s'est déroulée : examen le 11/04 demandé par la gynéco (hopital public), appel téléphonique le 16/04 par lequel on me disait que quelque chose clochait et que je devais revenir le 17/04 où je m'entends dire par la gynéco que j'étais positif au test VIH et qu'elle m'envoyait chez un autre médecin qui m'envoie ensuite vers le spécialiste sida de l'hopital.

On me refait une prise de sang, le 17/04. On m'appelle le lendemain pour me dire de refaire un examen le 19/04 car les résulats du 17 sont incompréhensibles. Le 19/04 je revois le spécialiste qui m'examine, ne trouve rien d'anormal au niveau clinique et m'expose la situation. Je demande pourquoi les résultats du 17/04 sont incompréhensibles, elle me dit dans un premier temps qu'ils avaient été égarés puis se rétracte en prétendant que je devais être à jeun ce jour-là et que cela n'avait pas été le cas, pourtant, j'avais bien demandé avant si je devais être à jeun et on m'a dit que non.

Donc, le 19/04, je prends connaissance de ma charge virale pour les examens dont soit-disant les résultats avaient été pérdus ou incompréhensibles. Je reçois également à l'occasion le traitement,, sans notice et dont un flacon était déjà ouvert, le spécialiste me l'avait dit. Je demande une explication, il me dit que le traitement coûte affreusement cher.

Je demande ce que ce traitement pouvait avoir comme effet sur mon bébé, il m'affirme que ce traitement n'aura AUCUN effet sur l'enfant mais pour moi, il pourrait provoquer des épisodes de diarrhées et de nausées, des éruptions cutanées mais me redit encore qu'il faut avoir confiance car c'était le seul moyen d'"endormir" le virus. Je n'accepte pas et il me répond que toutes ses patientes se portent au mieux avec le traitement, qu'elles réussissent même à avoir plusieurs grossesses qui se sont déroulées parfaitement et que si je refusais de prendre le traitement, un simple rhume ou une pneumonie pouvait m'emporter la vie. De toute façon, continue-t-il, si ce traitement n'agissait pas comme il le souhaitait ou si les effets secondaires me seraient insupportables, il me promettait de trouver une autre altérnative de traitement et il me dit cela en pointant du doigt une affiche sur lequel figurait toute une série de médicaments.

Bizarrement, je ne reçois aucun résultat jusqu'à ce que j'en fasse la demande le 13 mai et encore, ils sont incomplets au niveau justement du suivi virologique... Affaire à suivre donc, et pour l'aspect légal, je me doutais bien que l'hopital était en faute et lorsque j'ai demandé mes résultats et une copie de mon dossier médical en regard des droits du patient (en belgique) le spécialiste a prétendu ne rien avoir compris à ma requête puis m'a finalement dit où je pouvais récupérer les résultats sans m'avoir précisés qu'ils seraient incomplets.

Enfin, je n'ai pas de sécurité sociale et j'ai appris que l'un des médicaments n'avaient jamais été testés sur une femme enceinte, (ou relativement peu) voilà comment je suis arrivée ici.

Et evidemment, aucune explication sur les résultats proprement dit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai contacté Maitre Vitenberg, il y a quelques mois pour ma propre situation, mais il m'a répondu être à la retraite et ne plus prendre d'affaire.il m'a été difficile de trouver un avocat voulant bien me défendre..

en tous cas courage Stéphanie, il faut lire, te renseigner afin de pouvoir poser les bonnes questions aux médecins et qu'ainsi ils voient que tu es bien renseignée.

et insister pour avoir toutes les analyses

en pensée avec toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Merci encore pour vos messages.

Survivor83, je t'assure que ce qui m'arrive n'est pas une blague, je suis même prête à te poster mes résultats, j'aimerai bien que tout cela ne soit qu'un affreux cauchemar mais ce qui m'arrive est bien réel.

Je devais faire un examen le 27 mai prochain mais je ne m'y rendrais pas. Cet examen devait faire le point sur mon immunité suite au traitement que je ne prends pas faute d'éléments suffisants qui me permette de connaître les conséquences de ces médicaments sur mon bébé.

Après de longues recherches, j'ai appris que le spécialiste faisait partie d'un programme d'aide aux femmes porteuses du VIh et en particulier, des femmes enceintes. Ce programme est privé et devinez quoi ? il est financé par une des firmes pharmaceutiques qui produit un des médicaments qui m'ont été gracieusement offert par le même spécialiste !

D'habitude, je ne suis pas parano mais là....je me pose vraiment beaucoup de questions.

Cela dit, le plus important pour moi est d'inverser la tendance et de trouver un moyen naturel et efficace pour renforcer mon système immunitaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Stephanie,

je vais te donner un bon conseil....FUIT !!!

ca c'est la 1 ere des choses a faire.

tu dis ne pas avoir de securite sociale...y a une raison a cela ?

2°/ va dans un labo prive, tu peux passer un test anonyme, un second test le western blot sera demande si besoin de confirmation en sachant encore une fois que tu peux etre une fausse positive....

est ce qu'il y a la moindre raison du monde qui ferait que tu sois "seropo" ? droguée ? adepte de l'echangisme ? quoi d'autre encore ???? es tu de couleur ????

3°/tu es enceinte...et sur une femme enceinte on ne joue pas !

je ne sais pas de quelle ville tu es mais si tu le peux rapproche toi d'une pharmacie, demande leur quel est le meilleur medecin homeopathe de ta region et fonce y ! ces medecins la ont une autre approche de la maladie pour peu que tu sois reellement malade ce qui reste encore a prouver !

en labo prive tous tes examens te seront donnes sans retention !

POUR CE QUI EST DE TON BEBE, LE CRIMINEL DE MEDECIN QUI AURAIT PU TE DIRE QUE PRENDRE CES MEDICAMENTS TOUT EN ETANT ENCEINTE NE PORTERAIT AUCUN PREJUDICE A TON BEBE EST UN SINISTRE CONARD ! fais toi le ecrire sous la forme d'un certificat medical !

a present peux tu repondre a ceci: COMMENT TE SENS TU ?

je ne sais pas dans quoi tu es tombée mais change de gyneco de la bo de tout !

tiens nous au courant. merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Survivor83,

C'est parce que j'ai la nationalité espagnole et que je vis actuellement chez ma soeur qui nous héberge.

Je ne me suis jamais droguée, je suis mariée à mon mari depuis 6 ans et c'est le premier homme avec lequel j'ai eu mes premiers rapports, lui et moi sommes fidèles et n'avons aucun comportement à risque.

Je pense vraiment à ne plus mettre un pied dans cet hopital, je t'assure qu'il m'a juré que mon bébé ne risquait rien et que tout se passerait bien mais dans le même temps, il me dit que si je ne supportais pas le traitement, il avait une panoplie d'autres médicaments efficaces sans danger pour mon bébé.

Je vais suivre ton conseil et voir un labo privé.

J'ai pensé prendre contact avec le docteur Lagarde car j'ai appris qu'il venait de temps en temps en belgique, je sais de par ma soeur qu'il est digne de confiance mais il traite le cancer et je ne sais pas s'il peut faire quelque chose pour mon système immunitaire. Trouver un médecin de confiance et homéopathe n'est pas chose facile alors si quelqu'un ici pourrait m'aider, son aide sera la bienvenue.

Sinon je me sens bien, fatiguée certes mais je sais que c'est dû à la grossesse. Je suis enrhumée aussi depuis que je suis tombée enceinte et je tousse de temps en temps. Sinon globalement, mon état général est très bon et mon corps me parle, il me dit de refuser ce diagnostic et de ne pas prendre les médicaments, d'ailleurs, j'ai menti à mon mari qui lui croit aveuglèment les médecins. J'ai vidé les flacons, je les ai lavés à l'eau de javel et je les ai remplis de bonbons. Il croit que je prends ces affreuses pillules car il est persuadé que mon système immunitaire agonise, pourtant, mon corps me parle et me dit le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon je me sens bien, fatiguée certes mais je sais que c'est dû à la grossesse. Je suis enrhumée aussi depuis que je suis tombée enceinte et je tousse de temps en temps. Sinon globalement, mon état général est très bon et mon corps me parle, il me dit de refuser ce diagnostic et de ne pas prendre les médicaments, d'ailleurs, j'ai menti à mon mari qui lui croit aveuglèment les médecins. J'ai vidé les flacons, je les ai lavés à l'eau de javel et je les ai remplis de bonbons. Il croit que je prends ces affreuses pillules car il est persuadé que mon système immunitaire agonise, pourtant, mon corps me parle et me dit le contraire.

Bonsoir Stéphanie,

Pour compléter ce que dit Survivor, il faut savoir que le système immunitaire de la femme enceinte s'adapte lors de la grossesse. En effet, pour aller vite, le système immunitaire de la mère ne perçoit pas spontanément le foetus comme faisant partie intégrante du corps de la mère, c'est un peu comme un organe extérieur, comme une greffe, aussi bizarre que ça puisse paraître. Aussi le système immunitaire se modifie spontanément, naturellement pendant la grossesse - dans le sens de pouvoir mieux tolérer le foetus et permettre son développement.C'est pour cela aussi que les femmes enceintes peuvent être aussi plus sensibles à certaines infections - comme tu dis le ressentir. Normalement ça revient ensuite à la normale plus ou moins vite après l'accouchement. Je parle de modification et pas d'affaiblissement du système immuntaire, parce normalement le système immunitaire reste fonctionnel chez les femmes enceintes et il peut y avoir des améliorations de certains points de vue (des maladies autoimmunes comme la sclérose en plaques ou la polyarthrite semblent moins sévères durant la grossesse).

Ces modifications vont dans le même sens que celles que l'on a constaté au début du sida, avec une baisse des lymphocytes CD4, mais dans des proportions normalement bien moindres chez les femmes enceintes. D'un point de vue dissident, cette modification du système immunitaire serait pour les femmes enceintes le résultat "normal" de la grossesse, et pour les premiers cas de sida elle serait induite par des actions biochimiques (excès de drogues, de sexe anal, de transfusions....), voire par certaines maladies (la mononucléose, toutes les maladies liées parasites dans les zones tropicales... qui déclenchent aussi cette modification). Toujours d'un point de vue dissident, être enceinte serait donc un facteur qui "aide" à rendre le résultat du test "VIH" positif, mais malheureusement le test "VIH" ne dit pas lesquels de ces facteurs jouent.

Comme souvent, ce mécanisme est sans doute très variable selon les individus, avec plus ou moins d'ampleur. Il est vrai que le chiffre que tu as indiqué (93 CD4) est très bas. Il est impossible de dire à distance si c'est parce que ta grossesse a entraîné chez toi une baisse exceptionnellement importante des CD4, s'il y a une cause chimique (mais dans ce cas tu devrais le savoir), s'il y une autre maladie planquée derrière, d'autres choses, ou une combinaison de tout ça.

Je rejoins le conseil de Survivor, de changer de médecin (celui que tu as décrit à l'air d'être un joli spécimen), de trouver quelqu'un de confiance pour t'aiguiller (notamment si ton mari n'est pas dans le coup), et si tu n'as aucun facteur classique de risque, de refaire le test / le comptage de CD4 dans un autre endroit pour voir si le premier prélèvement n'était pas une anomalie.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour a tous, j'avais juste une petite question , j'ai lue quelque part que les CD4 ne correspondaient qu'a un très faible partie du système immunitaire mais je n'arrive pas a retrouver l'article , j'ai bien lue ou je me trompe , si c'est le cas je m'excuse d'avance . Merci et bonne journée a tous .

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Centurion, ta question est particulièrement pertinente car justement, à l'hôpital, on m'a dit que mon système immunitaire était sur le point de mourir à cause de mon faible taux de CD4 or, le système immunitaire n'est pas composé que de CD4. J'aimerai également que quelqu'un nous aide à comprendre, merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×