Aller au contenu
forum sidasante
Jardinier

Demande à faire circuler

Recommended Posts

Daddou, je recopie ici ton appel et celui de F. Berthoud ici afin qu'ils restent visibles.

Amitiés et courage à toi !

_______________________________________________________________

Posté 25 octobre 2013 - 20:15
Bonjour à tous
J'ai raconté régulièrement mon histoire sur ce forum ainsi que maintenant celle de mon bébé.
Nous sommes en procédure car suite à notre refus de donner la trithérapie au petit , la juge du tribunal des mineurs a décidé de nommer un médecin curateur et de restreindre nos droits parentaux. nous avons décidé de faire appel.
Suite à la projection du film d'Anne Sono à Genève (Je ne me tairais pas), Françoise Berthoud, pédiatre homéopathe à la retraite et organisatrice de la soirée a décidé d'utiliser son association responsabilité santé (ARS) pour récolter des fonds afin de nous aider pour les frais d'avocat...ainsi que d'autres familles par la suite.
Pour ne pas nuire à la procédure en cours, nous ne voulons pas apparaître dans les médias régionaux.
Je vous met son courrier à la suite de mon message.
Je vous signale aussi qu'elle a écrit un livre intéressant qui s'appelle " diagnostics néfastes"(possibilité de le lui commander par mail). Je l'ai apprécié car comme il parle de 5 sujets, il est plus facile d'approcher les gens avec. Elle y parle de l'hypertension, de l'hyperactivité, de l'autisme, de l'Alzheimer et du Sida.
Françoise était présente également à la conférence à Vers Pont du Gard et a connu Marc Griffiths.
______________
Courrier de Françoise Berthoud :
Chères amies, chers amis,
L’Association Responsabilité Santé existe depuis près de dix ans et a toujours informé sur la liberté de choix thérapeutique. Les premières années, c’étaient les abus de prescription de Ritaline, puis les vaccinations. La vie nous apporte un nouveau sujet, où la liberté de choix thérapeutique est encore plus cruciale : le sida. Beaucoup d’entre vous ont vu la semaine passée le documentaire sur les mamans « séropositives » (je vous remets l’invitation en annexe) et ont pu ainsi faire la connaissance de la maman genevoise concernée, Sylvie.
Voici de ses nouvelles, elle a reçu la réponse du tribunal le lendemain de la projection du film :
"Suite à notre refus de reprendre la trithérapie pour notre petit de 18 mois, le médecin qui le suivait nous a dénoncés au tribunal des mineurs.
Il se base sur ses résultats sanguins (virémie et cd4), sans regarder l'absence de maladie et la bonne forme du petit.
Le 30 septembre nous avons été convoqués à ce tribunal et nous venons de recevoir la décision des juges : nomination d'un médecin curateur et restriction de nos droits parentaux. Les juges ont rejeté notre demande de prendre un deuxième avis en France (nous sommes en Suisse). Après trois ans de mariage, le père de l’enfant est toujours séronégatif (sans protection spéciale). Il soutient complètement mes démarches et mes opinions sur l'origine non virale du sida.
Voilà la situation actuelle. Nous avons décidé de faire recours.
L’avocate à Genève demande une avance de 5000.- sur son compte et son tarif horaire est de 450.-.J'ai cherché sur le net, c'est ce qui est recommandé aux avocats à Genève (ça peut même aller jusqu'à 800.-). J’ai pu emprunter cette somme dans ma famille et je fais aussi une demande d’aide judiciaire.
Merci d'avance pour votre aide et votre soutien.
Sylvie"
Nous avons décidé d’ouvrir un compte de solidarité pour Sylvie et peut-être plus tard d’autres familles qui ont comme eux des frais d’avocats et de thérapies alternatives.
Vous pouvez envoyer vos donations à la Banque Alternative Suisse
Compte de dépôt no 301.437.100-03, Association Réflexion Santé (ARS)
clearing bancaire 8390, IBAN CH97 0839 0030 1437 1000 3,
CCP 46-110-7. Avec mention « solidarité ».
De France, vous pouvez envoyer un chèque à Françoise Berthoud
25 route des Affamés, 74380 Lucinges. Avec mention « solidarité ».
Dans la confiance que vous soutiendrez notre démarche, amicalement,
Françoise Berthoud
Pour l’Association Responsabilité Santé.
francabertu@orange.fr
Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous.

Des noms s'il vous plaît de façon à connaître les personnes aveugles aux évidences et donc vendus par intérêts et couardise à une équipe d'eugénistes qu'il faut dénoncer pour espérer un jour les faire se soigner.

Quels juges, avocats ou toutes autres autorités peuvent forcer des humains sains à ingérer des traitements nocifs malgré les avertissements donnés par des milliers d'empoisonnés à l'AZT qui en sont morts ?

Il faut qu'ils soient bien identifiés et doivent se rendre compte que leurs décisions ne resteront pas dans le petit cercle de vie de leur cabinet de consultation, mais seront étalés au grand jour et que des comptes ils rendront.

L'orthodoxie médicale occidentale est une des légions des armées constituées pour purger notre espèce qui sert, sans qu'elle le sache dirait-on, une cause néfaste à leurs propres enfants car de ses pratiques, nul ne sortira indemne.

L'estime que nous nous portons n'a jamais été aussi pitoyable et la culture du déclin de tout ce qui nous pérennise avilit les plus valeureux qui se laissent acheter ou renoncent devant la puissance déployée pour nous réduire au rang de troupeau.

Je fais un appel comme toi Jardinier, aux gens de bonne volonté et demande aux avocats de France de Navare et d'ailleurs, de se mobiliser au-delà de toute considération financière pour ridiculiser des démarches visant à empoisonner les gens sains.

Perso, je vais racler les fonds de tiroir mais, vais plutôt voir si mon ami d'enfance avocat à Nice, malgré sa retraite prôche, peut aider d'une façon ou d'une autre.

Je vous détaille plus longuement mon regain de forme suite à l'arrêt des cachets, je dois y aller.

Une pierre après l'autre et bon toujours à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Daddou, demain sur Skype, mon ami avocat m'a donné RDV pour discuter de cette décision de justice et examiner les réponses possibles à y adapter.

Si mon ami à l'énergie et la volonté de nous guider et/ou de nous soutenir, un contact direct avec toi sera par la suite incontournable de façon à ce que tu exposes le dossier en détail comme je ne suis pas en mesure de le faire.

Bien que ton témoignage sur ce site m'ait convaincu de ta bonne foi au point de m'engager dans une action, dans ce genre de situation, pour la plupart, le réflexe est de penser que le retrait des droits parentaux doit se fonder sur des éléments qui le justifient, que la séropositivité n'est certainement pas seule en cause... etc, etc.

Tu dois connaître et appréhender le sujet mieux que moi pour avoir à l'affronter au quotidien et je sais qu'il n'est pas la peine d'épiloguer.

Demain soir nous saurons quelle est la nature de l'aide que nous pouvons espérer de ce côté.

A demain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Daddou.

Dimanche, avec mon ami avocat j'ai donc discuté de ta situation et il m'a dit qu'il allait se renseigner sur ces procédures de curatelle car il ne connaît pas les lois en vigueur en Suisse qui les régissent.

Il pense qu'en France, une décision de justice qui prive les parents du droit du choix de soigner ou non, n'est possible que si l'enfant est malade et nécessite des soins que l'irresponsabilité des parents fait négliger.

Le protectionnisme Suisse permet visiblement à l'Etat, au travers de ton cas, d'outrepasser les libertés individuelles (au profit des lobbies des labos pharmaceutiques et autres corporations du même acabit...) !

Il m'a demandé si la curatelle induisait un ordre de soins ou se limitait à un conseil qui laissait ensuite aux parents informés, le choix de traiter ou pas.

Aussi, il lui faudrait connaître les termes exacts de l'ordonnance rendue, les restrictions et les droits qu'elle induit pour se faire une idée plus juste.

Mais nous ne pouvons attendre qu'il se jette dans une lutte comme je pense l'urgence le nécessite.

C'est un véritable ouvrage de longue haleine qui convient mal à sa fin de carrière dont il compte jouir "tranquille" après une vie bien remplie.

Donc, hormis quelques conseils ou adresses, les véritables solutions sont à chercher ailleurs, comme sans doute tu le fais.

Il vaut cependant le coup de ne négliger aucune bonne volonté car parfois un conseil ou une adresse peuvent se révéler cruciaux.

Pour ce qui est des démarches financières, j'envois "aux affamés"... :), un ti peu.

A plus et bontoujours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir

Merci Steph 1960 pour ton soutien

Depuis que je dois défendre mon enfant, je me rend compte qu'on est beaucoup moins libre que l'on croit. Dès qu'on s'oppose à un traitement officiel pour un enfant, on est succeptible d'avoir des problèmes avec le tribunal des mineurs ( par exemple en cas d'hyperavtivité, d'autisme...etc)

Par contre, j'ai "la chance" d'être en suisse, ou normalement, il n'y a pas d'enlèvement d'enfant à sa famille (bon, j'aimerais pas être la première).J'ai reçu le témoignage d'une maman en France dont l'enfant à été placé pendant plus d'une année et qui, maintenant qu'elle a pu le récupérer, cherche à quitter la France! Devoir fuir son pays pour pouvoir échapper à un traitement qu'on pense nocif pour son enfant? Quelle tristesse et quel scandale!

Notre recours a été déposé lundi surpassé. Le tribunal a déjà répondu qu'il n est pas suspensif...donc l'ordonnance de mise sous curatelle s'applique dès maintenant.

bon, j'espère que le recours sera accepté..

La semaine passée, nous avons rencontré le médecin curateur et heureusement, il veut d'abord nous écouter et essayer de nous comprendre

Espérons que celà dure!

Bonne soirée

PS. nous avons créé un lien paypal pour faciliter les dons à L'association responsabilité santé. je le met ci-dessous:

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_donations&business=4V2HAQ5847D7N&lc=CH&item_name=Association%20responsabilit%c3%a9%20sant%c3%a9&item_number=30032012&currency_code=CHF&bn=PP%2dDonationsBF%3abtn_donateCC_LG%2egif%3aNonHosted

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Daddou.

Comment se déroule l'ouvrage qui consiste à vous libérer du joug de la justice et de la médecine pour retrouver vos droits de parents ? Ma modeste contribution a-t-elle été précédée ou suivie par un assez grand nombre pour soutenir vos démarches ?

Par les temps qui courent, il est difficile de sensibiliser et de concerner les bonnes volontés... pour quelque sujet que ce soit. La misère humaine est si bien entretenue, la défiance et la division à ce point cultivées, que la majeure partie d'entre-nous pensons être incapables de changer le court des évènements.

Pourtant, s'il est vrai que le renoncement peut être salutaire et qu'accepter ce qui ne peut être changé, comme l'ordre universel, est une force, elle doit s'accompagner de la pensée que nous avons la responsabilité de changer ce qui peut l'être.

Faut commencer par y croire.

A plus et je te souhaite de retrouver la garde de tes petits bouts le plus vite possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

notre avocate a déposé un recours contre la décision du tribunal des mineurs le 11 novembre. pour l'intant la cour de surveillance a juste décidé que le recours n'est pas suspensif, ce qui fait que nous sommes obligés d'aller voir le médecin curateur. ce matin, nous avons du faire une prise de sang pour tester la virémie et les cd4 ( la dernière date de juillet)

Je précise que j'ai toujours la garde de mon enfant, mes mes droits parentaux et ceux de mon mari ont été restreint pour ce qui est médical et le tribunal a désigné un médecin curateur

nous essayons toujours de réunir des lettres de soutiens de médecins, chercherus etc...mais c'est pas facile, beaucoup ont peur

C'est domage, car l'union fait la force et c'est ce silence qui fait, je pense, mal

heureusement la vie et la situation nous amènent de magnifiques rencontres, la présentation du film d'Anne Sonon aussi. Je trouve que c'est une belle façon de sensibiliser et d'aouvrir l'esprit des gens.

Pour l'aide financière, ce n'est pas facile non plus. déjà, il n'y a pas beaucoup de site qui ont été d'accord de parler de notre histoire, même si ils sont signataires du site rethinking aids...mais chaque don est un cadeau qui met du baume au coeur et je te remercie du tien

Il est vrai aussi que je n'ai pas encore pu passer le pas de faire une page sur le net avec notre histoire en détails, avec photo etc, comme la famille de Rico l'a fait. Si j'étais seule en cause, je n'hésiterais pas...mais j'ai un fils ainé de 15 ans et mon mari est encore sur la retenue à ce sujet!

tout se fait par étape...avec tout ça, j'ai pris mon courage pour parler de la situation à mes parents que j'avais tenu à l'écart, et celà s'est bien passé...mon mari a fait de même avec sa soeur et la aussi celà a été ( par contre elle ne veut pas que son mari le sache)

c'est compliqué

encore merci

et à plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Daddou.

Tant que nous avons comme toi la force et le courage de désirer changer ce qui peut l'être pour jouir mieux de la vie, l'espoir luit.

Même si c'est d'une faible intensité, le mal ne peut se passer du bien.

Oeuvrer à une construction saine de notre espèce nécessite de se faire en catimini, comme un résistant en guerre.

La popularité et la gloire s'obtiennent en avilissant et en ridiculisant ce qui touche à l'Homme.

Tout est bon pour le dégoûtter de lui-même et lui ôter le désir de procréer.

Ca fonctionne bien et le désir millénaire de l'humanité de s'accomplir par l'esprit dans la sagesse a été escamoté, remplacé par des générations qui s'enorgueillissent de "ne pas se prendre la tête", au risque de se laisser prendre autre chose...

non pas ça... plus grave: leur potentiel de création, leur liberté et l'opportunité de découvrir les trésors qu'ils recèlent pour les livrer à l'univers.

Quant à devoir composer avec l'entourage familial, nous y sommes tous condamnés dés lors que nous avons la chance d'en avoir une. Parmi elle sont ceux sur lesquels nous comptons et les autres, comme ceux qui peuvent compter sur moi... Les amis c'est kif kif semble-t-il.

Les compromis arrondissent les angles mais parfois agravent les maux. Chacun voit et sait au fond de lui.

Content qu'en fait tu conserves la garde de ton enfant. J'avais compris de traviole. Ca n'enlève rien à l'incohérence de la justice en ce domaine.

Ton défi est louable, légitime et je te souhaite de trouver les façons de contenir la folie et les peurs de la machine judiciaire loin de ta famille.

Chez moi tout baigne puisque je suis embourbé dans les vicissitudes de l'existence. C'est donc bien que je continue à vivre.

Bontoujours et A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...