Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Je me demandais si avant l'apparition du sida le préservatif était utilisé par les gens en général ou est ce que c'étais très rare?

y a t'il une courbe statistique ou quelque chose qui puisse prouver qu'effectivement le nombre de sida ou de séropositivité à baisser avec l'utilisation relativement répandu du préservatif?

Parce que je trouve bizarre que a partir de 1980 il est extrèmement dangereux de faire l'amour sans préservatif alors qu'avant les gens faisaient l'amour aussi et n'étaient pas toujours en relations stable non plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour.

Je ne sais pas si il y a des courbes statistiques la dessus mais de toute facon, comme la plupart des statistiques sur des choses comme ca, ca serait surement un mensonge.

Pour ce qui est de l'utilisation de preservatifs avant 1980, c'etait de toute facon pas du tout a la mode. (source: rapports que j'ai eu avec les femmes de cette epoque, discussions. Je ne tiens pas ca de sources officielles, donc a prendre avec des pincettes, mais j'en suis intimement convaincu)

Je suis nouveau ici, et bien moins renseigné que plusieurs membres ou administrateurs, et je ne sais donc pas vraiment si un preservatifs peut empecher une transmission d'un hiv qui n'existe pas ou d'autres virus qui existeraient, mais de toute facon moi j'ai toujours essayé d'en mettre, ne serait-ce que pour eviter qu'une jeune fille mal attentionnée ne vienne toquer a ma porte 6 mois apres ce fantastique moment que je lui ai procuré en m'annoncant que je vais devoir lui donner une pension alimentaire :) En etant plus serieux, je ne suis pas contre l'avortement dans la plupart des cas, mais je considere que ce n'est pas un moyen de contraception. Je n'ai d'ailleurs mis qu'une femme enceinte, et elle est ma femme :)

D'autre part, je ne suis pas sur que la majorité des gens utilise des preservatifs aujourd hui. Lorsqu'ils le font, souvent au bout du 4 ou 5 ieme rapport, il ne le mette pu car ils ont pris confiance. En quoi je n'ai jamais compris mais bon ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malheureusement, il ne peut pas avoir des preuves sur l'efficacité des préservatifs vis a vis de ce soit disant VIH-SIDA !

En revanche, avec la révolution sexuelle qu'il y a eut dans les années 68 les gens se sont libérés et la société est devenue plus libertine, ce qui a mathématiquement fait augmenter les cas de MST et IST sans qu'on puisse parler de crise sanitaire planétaire pour autant (dans les années 80, je venait à peine de naitre, mais j'imagine qu'on ne parlait que du SIDA; et que ces MST et IST passaient étrangement inapercus ) !

S'il y a des chiffres sur l'efficacité du préservatif, ça irait dans le sens ou plus on l'utilise, plus il y a des cas, cela correspond à la chronologie des choses et c'est logique donc pour éviter de meler les opinions dans l'esprit des gens et qu'ils ne se rendent pas compte de l'immense supercherie, je pense qu'il n'existe aucune statistiques officielles avec cette corrélation où l'on parle de cela.

Le but n'est de parler que de choses qui font directement tourner l'industrie du SIDA et d'aller uniquement dans ce sens. Il faudrait être idiot pour proposer le doute aux gens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Malheureusement, il ne peut pas avoir des preuves sur l'efficacité des préservatifs vis a vis de ce soit disant VIH-SIDA !

En revanche, avec la révolution sexuelle qu'il y a eut dans les années 68 les gens se sont libérés et la société est devenue plus libertine, ce qui a mathématiquement fait augmenter les cas de MST et IST sans qu'on puisse parler de crise sanitaire planétaire pour autant (dans les années 80, je venait à peine de naitre, mais j'imagine qu'on ne parlait que du SIDA; et que ces MST et IST passaient étrangement inapercus ) !

Ce n'est pas exact : à partir des années 70, l'explosion des IST liés à la libération sexuelle, en particulier chez les gays, est bien documentée; même si elle ne faisait pas les grands titres des journaux. Ci-dessous le témoignage de Michael Callen, un des plus couramment évoqués, cité par Valendar Turner du Perth Group dans son article disponible sur le site :

Les quelques années conduisant à l'ère du SIDA et à la découverte du VIH sont très révélatrices. À cette époque, une minorité de jeunes homosexuels se disant "libérés" et vivant en promiscuité dans certaines grandes villes américaines se mirent à développer de plus en plus de maladies jusqu'alors rares, telles que les formes létales du sarcome de Kaposi et d'une pneumonie fongique appelée PCP. Il n'était dès lors pas déraisonnable de faire l'hypothèse d'un microbe infectieux transmis par des pratiques sexuelles effrénées et hasardeuses, agrémentées de prises de drogues avec partage d'aiguilles, mais on savait déjà en 1981 que l'effondrement immunitaire pouvait avoir de multiples causes. Certains considéraient que ces maladies résultaient des nombreuses agressions corporelles que constituaient les maladies nombreuses et variées, les toxines et les traitements médicamenteux qui, depuis la fin des années 1970, étaient devenus le lot habituel du style de vie des homosexuels consommateurs de drogues.

Pour se faire une idée de l'ampleur de ces agressions, il suffit de se reporter au livre du journaliste anglais Neville Hodgkinson intitulé "AIDS, the failure of contemporary science ; how a virus that never was deceived the world" ("SIDA : l'échec de la science contemporaine ou comment un virus qui n'a jamais existé a trompé le monde entier".(29) Il y décrit en ces termes la ribambelle d'infections subies par Michael Callen, aujourd'hui décédé : "Uréthrite non spécifique (UNS), hépatite A, nouvelle UNS accompagnée de blennorragie, amibes [parasites intestinaux] et hépatite B, encore UNS avec blennorragie, encore amibes, shigella, hépatite non-A non-B, giardia, fissures anales, syphilis, à nouveau blennorragie (pénienne, anale et orale), encore blennorragie, shigella deux fois, encore amibes, herpès simplex types I et II, verrues vénériennes, salmonellose, chlamydia, cytomégalovirus (CMV), virus d'Epstein-Barr (EBV), mononucléose et cryptosporidiose (une maladie du bétail !)".

Effectivement, une étude précoce menée par le CDC (US Centers for Disease Control) a confirmé que les cent premiers hommes ayant contracté le SIDA avaient eu en moyenne 1120 partenaires sexuels chacun au cours de leur vie.(30) Callen disait lui-même qu'à CHAQUE FOIS qu'il avait un rapport sexuel, il attrapait un assortiment de maladies vénériennes. Comme on considère que l'état de santé dépend de l'état immunitaire, la nouvelle "maladie" reçut en 1981 l'appellation GRID (Gay Related Immune Deficiency, "Déficience Immunitaire Liée à l'Homosexualité - DILH"). En fait, aucune de ces maladies n'était nouvelle. Certaines d'entre elles étaient, bien avant l'ère du SIDA, connues pour frapper les utilisateurs de drogues et les hémophiles. Ce qui était nouveau, c'était le développement exponentiel de leur prévalence chez les homosexuels masculins.

L'efficacité des préservatifs sur la prévention de la transmission des IST (et de l'exposition aux bactéries intestinales lors de la pénétration anale) est indéniable, et leur diffusion (chez les gays) a permis une réduction tout aussi indéniable de l'exposition des agents oxydants liés aux IST, qu'il s'agisse des radicaux libres produits en grand nombre lors de la phase aigüe de l'infection, des conséquences des antibiotiques utilisés (parfois à répétition) pour les traiter, sans parler de la réduction de l'exposition anale au sperme sur laquelle il n'est pas nécessaire de revenir de nouveau. Sans parler de la réduction de l'effet nocebo (lié à la peur d'être potentiellement contaminé lors d'un rapport non protégé) que le préservatif permet de mettre à distance.

En ce sens, l'efficacité des préservatifs ne fait pas débat dans vis-à-vis de la prévention du sida : elle est incontestable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...