Aller au contenu
forum sidasante

La tri thérapie, c'est quoi au juste ?


Recommended Posts

Bonjour,

Si le VIH se ne serait pas d'origine virale, mais dus à un mode de vie (drogues, hygiène de vie dégradée, nourriture pauvre...), à quoi ça sert la tri thérapie ?

et en language compréhensible par tous, ça agit comment car Je trouve plus qu'étrange l'administration à vie, de médicaments pour combattre des virus !

Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là encore, il y a plusieurs interprétations.

Les dissidents du reste du monde en sont apparemment restés à l'idée que ce sont des médicaments qui ne peuvent être que mauvais. Ils reconnaissent qu'ils sont moins dangereux qu'avant, mais c'est tout.

En France, ça a beaucoup plus bougé.

Cheminot défend l'idée qu'il y aurait une molécule parmi celles utilisées dans les trithérapies, qui serait en réalité un antioxydant. Comme il pense que le problème des sidéens est surtout un problème de stress oxydatif, la présence de ce médicament antioxydant expliquerait que les trithérapies aient un effet positif sur les personnes ayant déclaré un sida.

Enfin, il y a mon interprétation. Je pense que les médecins profitent de période de baisse du taux de cortisol chez leurs patients positifs, pour les mettre sous trithérapie, et que les trithérapies entrainent un cercle vicieux par rapport à ce problème du taux de cortisol. Dès qu'on arrêt de les prendre, le taux de cortisol baisse ; et des symptômes négatifs liés à cet état apparaissent. Et du coup, la personne est obligée de reprendre la trithérapie pour que le taux de cortisol augmente. Selon moi, la trithérapie, ce serait en réalité un équivalent de la cortisone (ou pour être plus précis des anti-inflammatoires), et pas du tout des médicaments super high-tech. Donc, en profitant de moments de faiblesses, la médecine ferait entrer les patients dans un cercle vicieux les empêchant d'arrêter de prendre leur médicament. Un peu comme des dealers de drogue.

C'est quoi le cortisol ? C'est une hormone, qui, selon moi, régule des phénomène très importants dans le corps. Ca contrôle l'hydratation des cellules du corps ; la constriction des veines, l'appétit, ainsi que l'humeur de la personne. Or, ces 4 éléments sont capitaux. Quand le taux de cortisol est élevé, les cellules du centre du corps se remplissent d'eau et sont donc mieux hydratées. Ce qui fait que tous les organes vitaux fonctionnent mieux. Le taux élevé de cortisol entraine une constriction des vaisseaux sanguins. Ce qui permet à la personne de faire des efforts plus facilement. Elle se sent donc en meilleure forme physique. L'effet sur l'appétit fait que la personne va prendre du poids. Et enfin, elle est aussi plus en forme moralement. Elle est plus active et plus joyeuse.

A l'inverse, quand le taux de cortisol est bas, la personne a beaucoup moins la pèche, aussi bien physiquement que moralement. Elle perd du poids. Etc...

Et bien sur, pour faire court, je me suis limité à quelques effets. Mais il y en a d'autres.

Comme la trithérapie a donc des effets visibles (meilleure forme physique, pris de poids, plus la pèche), ça contente tout le monde (médecins et patients). Et pour les médecins, ça permet en plus d'enfermer le patient dans un cercle vicieux qui l'obligera à prendre son traitement à vie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela revient à dire, que les labos et complices (consentants ou pas) se fichent un peu du monde en faisant croire que la tritérapie ce sont de "grands procédés" très couteux, spécialement élaborés et grandement efficace, alors qu'il y a juste ...des anti oxydants et de la courtisonne ?

Plus de 30 ans de recherches pour amener à ce résultat, c'est suspect !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas antioxydant ET cortisone. Plutôt antioxydants ou cortisone. Personnellement, je ne crois plus trop à la présence d'antioxydants dans les trithérapies.

Plus de 30 ans de recherches pour amener à ce résultat, c'est suspect !

En fait, ça n'est pas tellement étonnant. En analysant les divers grands types de médicaments utilisés par l'industrie pharmaceutiques j'en suis venu à l'idée que le problème est qu'ils n'ont pas beaucoup de types de médicaments différents sous la main.

En réalité, ils n'en ont que 3 grands types :

1) les anti-inflammatoires (donc, anti-inflammatoire de type aspirine, antibiotiques, anticancéreux, etc...)

Plus la dose est faible, est plus leurs effets se rapprochent de ceux de la cortisone ; plus elle est forte, et plus ça se rapproche des antibiotiques à forte dose.

Effets à faible dose : prise de poids, hausse de la tension, insomnies, augmentation de l'énergie physique, meilleur moral.

Effets à forte dose : hausse de la tension, saignements, désagrégation des cellules présentes dans le sang, éruptions cutanées, endommagement du foie, diarrhées.

2) les mélanges anti-inflammatoires/opiacés : donc un effet qui mélange les médicaments 1 et 3.

3) les opiacés et opiacés-like.

Effets : somnolence, nausées, vertiges, hypotension, constipation, confusion, problèmes cardiaque, insuffisance respiratoire.

Il y en a quelques autres bien sur. Mais ce sont en général des médicaments assez spécifiques (comme certains laxatifs), pas des médicaments utilisés dans des tas de situations différentes. Peut-être qu'au niveau des psychotropes (donc, seulement effet sur le cerveau), il y a deux ou trois grandes molécules aussi. Je n'ai pas encore approfondi le sujet.

Donc en fait, il n'est pas surprenant du tout que les trithérapies ne soient que des médicaments classiques recyclés. N'ayant pas 36.000 types de médicaments sous la main, l'industrie pharmaceutique ne fait que recycler en permanence ces 3 types de médicaments.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et en language compréhensible par tous, ça agit comment car Je trouve plus qu'étrange l'administration à vie, de médicaments pour combattre des virus !

Dans l'hypothèse orthodoxe, un virus classique est une entité biologique composé notamment d'un code génétique (ADN ou ARN), mais qui ne dispose pas des moyens de se reproduire par elle-même. Il a besoin de détourner la machinerie cellulaire de l'hôte, la capacité de la cellule à créer de l'ADN, pour se reproduire, sans quoi il disparait tôt ou tard.

Un rétrovirus infectieux a la particularité d'incorporer son code génétique dans celui de la cellule infectée, ce qui lui permet de se reproduire ensuite sans pouvoir en être délogé. En effet, l'organisme ne disposerait pas de moyen qui permettrait d'extraire du génome de la cellule les bases génétiques spécifiques du rétrovirus. Lorsque la cellule se réplique, le rétrovirus demeure inscrit dans le code génétique des nouvelles cellules.

En d'autres terme, un virus détourne les machines de l'usine cellulaire, tandis que le rétrovirus modifie les machines de l'usine pour rester définitivement aux commandes.

C'est pour ça qu'une infection rétrovirale au VIH est considérée comme incurable, car il reste intégré dans le génome des cellules infectées.

A l'inverse, le virus peut être éradiqué, parce qu'il est toujours en terrain découvert (dans les tissus, le sang..), et reste ainsi toujours vulnérable au système immunitaire.

C'est, en gros, la théorie orthodoxe classique (simplifiée).

La trithérapie vise ainsi non à éradiquer le supposé VIH, mais à empêcher, à tous les stades, que le rétrovirus infecte de nouvelles cellules, sans pouvoir le déloger des anciennes. Certains médicaments visent ainsi à neutraliser la transcriptase inverse (l'enzyme censées coder les bases génétiques du rétrovirus), à neutraliser son intégration dans le génome (les anti-intégrases); d'autres à neutraliser les protéases qui permettent l'assemblage du rétrovirus à partir des protéines codées par le génome du rétrovirus.

Il s'agit donc d'empêcher que le rétrovirus se multiplie, mais sans pouvoir agir sur les cellules déjà infectées, dont le génome est modifié. C'est une course de vitesse, faire en sorte que l'évier se vide plus rapidement qu'il ne se remplit, mais sans pouvoir pour autant couper le robinet. C'est pour ça que la trithérapie est censée être prise à vie, là où on vient en général plus ou moins rapidement à bout des virus plus classiques.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement
×
×
  • Créer...