Aller au contenu
forum sidasante
brume de l'abro

petition - touche pas à mon labo

Recommended Posts

pour ceux qui ne sont pas encore trop fatigués pour signer après les gitans, les tipis, les loppsi, les gaz de schiste, les Égyptiens, Libyens,

Bahreïni..., voilà les labo's

(ça vient de m'être envoyé, je ne sais pas si ça traine depuis des lustres sur internet, je ne crois pas, mais au cas où, excuses), voici le texte

Envoyé le : Vendredi, 18 Février 2011 21:55

Sujet : A FAIRE CIRCULER SVP - Mme Bachelot a validé l'ordonnance Ballereau du 15.01.2010

Notre ministre Mme Bachelot a validé l'ordonnance Ballereau du 15.01.2010; les conséquences sont catastrophiques...

Au plus tôt en 2013 et au plus tard en 2016, les laboratoires d'analyses médicales de proximité, VOTRE laboratoire et tous les autres, auront probablement DISPARU au profit d'USINES à analyses (une par département pour les départements qui le "méritent"; pour les départements les + ruraux il faudra faire un peu + de route...).

Pourquoi ?

Et bien en vertu d'une ordonnance parue en 2010 qui livre le "marché" de l'analyse médicale aux FINANCIERS du CAC 40...

Parmi ces groupes financiers qui ont déjà largement entamé les rachats massifs de labo, figurent des assurances de santé privées, peut-être la vôtre, qui auront ainsi accès à vos données médicales et pourront "personnaliser" vos factures...

Il y a une solution pour s'opposer à ce scandale : FAIRE CIRCULER massivement et SIGNER cette pétition : http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php

C'est parce que très peu de gens sont au courant que cette réforme peut passer ; il faut donc la REVELER au grand jour : DIFFUSEZ CE MESSAGE, DIFFUSEZ LE LIEN DE LA PETITION :http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php

SIGNEZ ET FAITES SIGNER !!.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Brume, même si ce n'est pas très clair, surtout au niveau des conséquences que ça pourra avoir, il semblerait que l'ordonnance en question soit suspendue depuis le 10 février dernier :

Abrogation de l'ordonnance Ballereau (voir aussi sur cette page les liens en bas à droite dans la rubrique "archives du blog")

Pour ce qui est de la pétition relayée sans le moindre commentaire par toutes sortes de sites et blogs d'obédiences diverses et variées, il faut bien voir que c'est aussi, en l'occurrence, une démarche de défense d'intérêts corporatistes, ceux des labos "indépendants", c'est-à-dire privés... qui vivent en écoulant à la tonne des produits et procédés de l'industrie pharmaceutique.

Il est très possible que la réforme promue par l'ordonnance Ballereau visait in fine la concentration dans les mains de l'industrie en question, donc un pas de plus dans la privatisation tous azimuts sous couvert de réforme hospitalière, mais il y aurait sans doute aussi beaucoup à investiguer et à dire sur "l’exercice de la biologie médicale [par] des chercheurs non diplômés de biologie médicale", et divers autres sujets connexes et annexes, tels que, dans le domaine du sida, le"counselling", le double-volet enquête/interrogatoire et procédé biotechnologique, etc.

N'oublions pas non plus que les premières enquêtes de santé publique sur le sida en vue de la préparation du plan pluri-annuel, au cours du 1er semestre 2009 (Prévagay, Comm'Test...), ont coïncidé avec les premiers pas de la commercialisation en France des tests de dépistage rapide...

Amitiés

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans doute, Jardinier.

J'ai tiqué surtout sur

qui livre le "marché" de l'analyse médicale aux FINANCIERS du CAC 40...
, et comme j'étais en train de me taper une traduction sur le CAC 40.... la moutarde m'est peut-être plus vite montée au nez que souhaitable dans le cadre de l'utilité publique.

Toute cette machinerie à médocs et litrons de sang et d'urine est sans doute depuis belle lurette au CAC 40, disons que je la voyais encore un peu pire à l'avenir, ça doit être possible, si, si !

(Sinon, pas très participative ici ces temps-ci, un peu lasse des va-et-viens entre l'impression de "tenir" quelque chose (dans la "logique du vih") puis chaque fois le retour à la case départ. Puis le besoin aussi que toute cette masse d'info qu'on se tape à ce sujet se dépose un peu, se trie, pour retrouver un fil rouge - et pas le temps de m'y mettre activement -, il faut que ça se filtre un peu "tout seul", là - ce qui est possible car je me rends compte qu'il n'y a pas une seconde, même si je fais tout à fait autre chose, que cet énigme n'est pas au moins au fond de ma pensée.

Et simultanément la pratique de mon ami avec maintenant son histoire "vécue" de dissidence, depuis juillet "sans", 950.000 VL au dernier bilan début décembre, 300.000 3 semaines avant, si je multiplie (3 x plus en 3 semaines, il doit en être maintenant à faire exploser toutes leurs instruments de mesure).

Il est très fatigué en ce moment (et depuis un moment), ce qui vient clairement d'un chantier qui n'en finit pas, qu'il a du entreprendre dans des conditions moyenâgeuses - il a tout de même 57 ans, là. Donc des soucis pour sa santé, oui, mais le tout clairement lié à ce chantier, et en même temps comment éviter la pensée qu'il peut y avoir autre chose aussi. Il n'y a pas moyen de faire la différence, là, aujourd'hui, et au moins pendant les x semaines que durera encore ce foutu chantier. A priori, je l'ai vu pareillement fatigué lors de certains autres chantiers (heureusement pas tout le temps, un "bon chantier" ça existe tout de même, de temps en temps), quand il prenait sagement ces médocs à heure fixe, donc honnêtement, à première vue, il n'y a aucune différence "avec" ou "sans", mais les mots de son spécialiste désespéré résonnent malgré tout "oui, mais le problème est que tout va bien jusqu'à ce que ce soit trop tard".

J'aimerai bien qu'il refasse un test de dépistage, c'est pure curiosité personnelle et "universitaire", je l'avoue, donc je ne pousse pas. Envie renouvelée aussi après des récents posts de Jibrail et Cheminot, d'où on pourrait déduire que les médocs contre les mycoses peuvent induire un test positif... Il a été testé initialement en Angleterre, je sais maintenant qu'ils ne font pas le western blot. Ils l'ont mis d'office dans une catégorie à risque et après, bien-sûr, les cd4 et CV étaient suffisants pour cimenter le diagnostic, mais avant ça, pendant 6 mois il avait pris des tonnes de antibios divers et variés, et forcément aussi, à force, de multiples traitements anti-mycosiques.

Je dois toujours croire au père noël, mais quoi de plus "drôle" qu'un test négatif avec les "nombres" qu'il a aujourd'hui ? Ca doit être possible, si on a raison sur nos forums, même si ce n'est pas bingo à tous les coups, ça doit malgré tout être possible, parfois.

Sinon, je suis toujours avec avidité toute activité ici (et ailleurs). Voilà, ça suffit pour un entre parenthèses.)

Amitiés à tous/toutes,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Brume, pour te préciser, non mon analyse éclairée de la pétition, mais mon point de vue, plus ou moins au feeling :

Parmi ces groupes financiers qui ont déjà largement entamé les rachats massifs de labo, figurent des assurances de santé privées, peut-être la vôtre, qui auront ainsi accès à vos données médicales et pourront "personnaliser" vos factures...

Pour cet autre point, c'est sans doute plus sérieux et intéressant, tant pour le "rachat massif de labos" que pour les assurances de santé privées : là effectivement, le mélange des genres peut avoir des conséquences tout à fait redoutables, allant nettement dans le sens de ce qu'il y a de plus problématique et non souhaitable en termes d'américanisation du système de santé et de sécu en France (affaire du groupe Malakoff-Médéric, etc.).

A propos de ta longue parenthèse maintenant, je comprends bien ta perplexité et tes inquiétudes. De toute façon il y a très longtemps, trop longtemps, que je t'ai promis de poursuivre notre correspondance en privé. Je vais m'y mettre enfin ce matin même. Je t'embrasse.

_________________________________________________________

Et pour te donner une idée de l'actualité à Bordeaux, en ce moment même :

"Rassemblement CH Pellegrin

10 H à 12 H devant CFX Michelet

M. SARKOZY sera présent au CHU de Bordeaux

Venez nombreux exprimer votre colère :

· manque de moyens

· manque de lits

· manque de personnel

· épuisement professionnel

· Changement de planning journalier

· non reconnaissance de la pénibilité pour le départ à la Retraite

· manque de place en crèche

· insécurité des patients / insécurité des agents dans leur exercice professionnel

TOUS Ensemble EXIGEONS aussi l’augmentation de nos salaires..."

Bref, le Président devrait être accueilli comme il se doit par les employés de santé publique en lutte contre les conséquences de la création des Agences Régionales de Santé (vrai-fausse décentralisation du secteur hospitalier).

______________________

(Selon France-Culture, infos de ce matin, Sarko vient à Bordeaux pour visiter un service pilote du nouveau plan Alzheimer...)

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fin de compte, j'ai trouvé sur le Net le "Rapport au Président" sur la base duquel a été élaborée la fameuse ordonnnance Ballereau.

Voici le résumé succint de l'essentiel tel qu'il apparaït in extenso dans le texte du rapport :

"Le chapitre III est relatif aux dispositions transitoires et finales.

La réforme de la biologie médicale est une réforme en profondeur dont les deux points fondamentaux sont la médicalisation de la discipline et la qualité prouvée par l'accréditation obligatoire des laboratoires de biologie médicale (et cette dernière, au plus tard le 1er novembre 2016). Si la majorité des points de la réforme est applicable immédiatement dès la publication de l'ordonnance, il est important de prévoir une période de transition afin de permettre aux laboratoires de biologie médicale de s'adapter.

L'article 7 est relatif aux conditions d'autorisation ou de déclaration.

Jusqu'au 1er novembre 2016, deux régimes vont cohabiter : le régime d'autorisation administrative actuel pour les laboratoires de biologie médicale existant avant la publication de l'ordonnance, et le régime de déclaration soit pour les laboratoires de biologie médicale accrédités qui vont s'ouvrir après la publication de l'ordonnance, soit pour les laboratoires de biologie médicale existant accrédités sur l'ensemble de leur activité."

Pour ce qui concerne l'objet direct de ce forum, on peut lire dans le rapport : "L'article L. 6212-22 est relatif aux conditions de réalisation de certains examens de biologie médicale susceptibles de présenter un risque particulier pour la santé publique, comme le diagnostic du VIH."

De manière générale, l'ordonnance prévoyait donc le passage d'un régime d'autorisation administrative à un régime d'accréditation pour les laboratoires d'analyse médicale. C'est vrai qu'elle prévoyait aussi un dispositif de regroupements sous l'égide des Agences Régionales de Santé dans le cadre la loi HSPT (Hopital-Santé-Publics-Territoires). Mais dans le détail, il y a un très grand nombre de dispositions et de modifications par rapport à l'existant que seuls des gens doués d'esprit critique qui seraient à la fois politologues, juristes (droit public et privé, français et européen) et spécialistes/professionnels de Santé seraient à même d'apprécier en finesse.

Donc, le moins qu'on puisse dire est que le texte de la pétition "Touche pas à mon laboratoire" avec le peu d'argumentation précise qu'il fournit semble constituer un énorme raccourci. Mais il n'est pas impossible pour autant qu'il y ait de bonnes raisons, du point de vue de l'intérêt public et des Droits de l'Homme, de signer la pétition. Pour ma part je préfère m'abstenir jusqu'à plus ample informé sur les tenants et aboutissants de la chose. Mais si l'ordonnance a été supendue, il devait quand même y avoir, sans nul doute, quelques raisons sérieuses à cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et simultanément la pratique de  mon ami avec maintenant son histoire "vécue" de dissidence, depuis juillet "sans", 950.000 VL au dernier bilan début décembre, 300.000 3 semaines avant, si je multiplie (3 x plus en 3 semaines, il doit en être maintenant à faire exploser toutes leurs instruments de mesure).

Attention attention, ton message après quelques jours m'a refait "tilter" par rapport à la mesure de la charge virale.

En effet, à ma connaissance, la charge virale est mesurée avec une échelle logarithmique.

Qu'est-ce que cela signifie ? Qu'il y autant de différence quand on passe de 100 à 1.000 copies, par exemple, que quand on passe de 100.000 à 1.000.000 de copies, parce que dans le premier cas on passe de log2 à log3, et dans le deuxième cas de log5 à log6, avec chaque fois un écart de 1 log. Sauf qu'évidemment ça fait nettement plus peur.

Passer de 300.000 copies à 900.000 ne mesure en effet qu'une progression "limitée",c'est passer de 5,5 à 5,95 log.

Et d'après le lien ci-dessus, une variation inférieure à 0,5 log est "non significative". Donc passer de 300.000 à 900.000 copies est non-significatif.

Alors certes, même si c'est pas loin (0,45 log), et si ce n'est pas dans le bon sens (ça monte), on n'est pas du tout dans la perspective d'un triplement.

Pour qu'il y ait un triplement, il aurait fallu passer à 16,5 log, soit environ 30.000.000.000.000.000.000 copies. On en est encore loin (ouf!)

La mesure de charge virale, à un certain point, fait jongler des centaines de milliers... qui représentent en fait des variations le plus souvent non significatives.

Évidemment, je ne sais pas combien de médecins du VIH expliquent ces subtilités mathématiques aux patients effrayés par un nombre si élevé de zéros...

Un autre lien de Sida Info Service, trouvé après mon développement (car j'essaye de recouper ce que j'affirme!), mais qui dit exactement la même chose que moi (ouf encore).

Et cela... quoi qu'on pense de ce que signifie la mesure de la charge virale...

J'aimerai bien qu'il refasse un test de dépistage, c'est pure curiosité personnelle et "universitaire", je l'avoue, donc je ne pousse pas. Envie renouvelée aussi après des récents posts de Jibrail et Cheminot, d'où on pourrait déduire que les médocs contre les mycoses peuvent induire un test positif... Il a été testé initialement en Angleterre, je sais maintenant qu'ils ne font pas le western blot. Ils l'ont mis d'office dans une catégorie à risque et après, bien-sûr, les cd4 et CV étaient suffisants pour cimenter le diagnostic, mais avant ça, pendant 6 mois il avait pris des tonnes de antibios divers et variés, et forcément aussi, à force, de multiples traitements anti-mycosiques.

Sur l'idée de repasser le test, s'il n'y a pas eu Western Blot : pourquoi pas, après tout, s'il on a la force de pas être déçu par un résultat encore positif.

Avec des CD 4 bas et une CV élevée, il est cependant probable qu'il traine des anticorps passés ou présents qui illumineront les réglettes des médecins, quelle que soit sa situation réelle actuelle. Mais on a tellement peu de recul là-dessus, on ne sait jamais.

Reste - très malheureusement - que les gens qui s'usent la santé au travail et en particulier dans le bâtiment sont infiniment plus nombreux que ceux qui développent des maladies opportunistes du sida, et qu'en général la façon dont leur santé se dégrade est identifiée de façon tellement claire que les médecins n'ont plus besoin de s'embarrasser de chiffres abstraits développés sur des échelles abstraites et contre-intuitives... Mais c'est le genre d'évidence que la médecine du VIH vous fait perdre de vue.

Prenez bien soin de vous... 1-calin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est sûr que ce jonglage avec des chiffres, les logs, ça jette de la poudre aux yeux... Et je t'avoue que je me fais avoir, plus ou moins, même si je sais. D'ailleurs, en ce moment ma vie est traversée d'exemples (qui concernent d'autres personnes) qui montrent quel rôle peut jouer la peu, ou le fait d'être impressionné par ce genre de chiffres ou autres semblants de verdicts.

Merci pour ton post, Jibrail, qui aider à relativiser un peu, et pour ce premier lien aussi que je regarderai une deuxième fois en détail.

(bon, je voulais te coller aussi un smiley avec bisous, mais je n'y arrive pas, donc bisous comme ça icon_wink.gif

Modifié par brume de l'abro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Brume, Jibrail, tous :

En contrepoint en quelque sorte, en voici un peu plus sur l'Ordonnance Ballereau et la réforme des labos d'analyse. Il est intéressant de noter que la pétition est désormais relayée, sous une forme moins élliptique, par le site de l'Appel des Appels. Je reste sceptique pour ma part, au moins sur l'entière sincérité désintéressée de la corporation à l'origine de la pétition, mais enfin, bon...

Quoiqu'il en soit, dans l'introduction du Rapport source du texte de l'Ordonnance (voir ci-dessus mon post du mardi 22 février), je trouve assez savoureuse, compte tenu de la part du "Counselling" et des autres problèmes dans les tests du sida, la réthorique du 2ème paragraphe de l'introduction :

" L'inspection générale des affaires sociales (IGAS), dans le cadre de son programme annuel, a réalisé en 2006 un rapport sur « La biologie médicale libérale en France : bilan et perspectives ». Ce rapport a pointé, malgré un niveau global de qualité satisfaisant des laboratoires de biologie médicale, quelques insuffisances importantes. Or, la fiabilité des examens de biologie médicale est un impératif de santé publique, une exigence tant individuelle que collective. On ne peut plus laisser perdurer des défauts de fiabilité des examens de biologie médicale dans certains laboratoires, toute erreur ou tout retard dans un diagnostic pouvant entraîner des pertes de chances susceptibles d'avoir des conséquences dramatiques.

"Aussi, le Gouvernement a souhaité, trente-trois ans après la dernière réforme de la biologie médicale, entreprendre une réforme en profondeur, destinée à préparer l'avenir de cette discipline."

Pour le reste, l'ensemble me fait surtout penser à une volonté de généraliser et de banaliser les analyses médicales. J'ai du mal à croire, par exemple, que 70 ou 80 % des diagnostics médicaux dépendent déjà des analyses médicales (comme c'est affirmé je crois par l'un des commentateurs de l'article de l'Express ci-dessous)... Cela ne voudrait-il pas dire que plus de 50 % des consultations en médecine libérale donnent lieu à prescription d'analyses ?

Bref, pour tenter de se faire une idée en recoupant différents éléments d'information et points de vue, on peut jeter un coup d'oeil aux pages accessibles par les liens ci-dessous. Excusez moi de ne pas vous faire des liens cliquables directement en bonne et due forme, mais d'insérer seulement (si c'est le cas) des adresses utilisables par copier-coller dans vos moteurs de recherche, c'est qu'il y en avait un peu trop d'un coup...

- Relai pétition sur site Appel des Appels :

tam-tam

- Appel à pétitionner, nouvelle version :

http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php

- Article de l'Express :

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/...rme_848156.html

Intégrale des commentaires à l'article de l'Express :

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/...e.asp?id=848156

Article de Sud-Ouest, 29 janvier 2011 :

http://www.sudouest.fr/2011/01/29/laborato...303676-3230.php

En relation encore avec l'Appel des Appels, je vais faire un post dans un autre fil, pour communiquer quelque chose d'important.

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le reste, l'ensemble me fait surtout penser à une volonté de généraliser et de banaliser les analyses médicales. J'ai du mal à croire, par exemple, que 70 ou 80 % des diagnostics médicaux dépendent déjà des analyses médicales (comme c'est affirmé je crois par l'un des commentateurs de l'article de l'Express ci-dessous)... Cela ne voudrait-il pas dire que plus de 50 % des consultations en médecine libérale donnent lieu à prescription d'analyses ?

A quoi servent encore les médecins? Ne peut-on pas les remplacer par un superordinateur à prescrire des spécialités? _biglol.gif

Blague à part, il est triste de constater l'incompétence clinique de médecins de plus en plus nombreux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A quoi servent encore les médecins? Ne peut-on pas les remplacer par un superordinateur à prescrire des spécialités?  _biglol.gif

Blague à part, il est triste de constater l'incompétence clinique de médecins de plus en plus nombreux.

Oui le super ordinateur pourrait être en fait la consultation en ligne, dont le décret serait déjà paru au journal officiel

Allo docteur, je branche ma webcam pour vous montrer mes boutons et je commanderai ensuite sur internet ma pommade.

Quant au paiement de la consultation, avez vous un compte paypal ? icon_biggrin.gif

Modifié par Jerman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce décret, non moins passé inaperçu que l'ordonnance Ballereau, me semble complètement surréaliste : on est en pleine science-fiction au sens le plus désopilant !.. Sauf que ça reflète aussi et peut-être surtout une certaine perte de sens de la réalité, tout simplement, tant de la part du monde médical que des pouvoirs publics.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...