Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Bonjour tout le monde.

Et BONNE ANNEE (il n'est pas trop tard, hein?)

J'ai pris connaissance de la pensée dissidente un peu par hasard, en voguant de vidéo en vidéo sur dailymotion. C'est en cherchant des infos sur le 11 septembre que je suis tombé sur le documentaire "Sida, le doute". Il n'y avait a priori pas de lien, mais comme j'avais du temps à perdre, je me suis permis une digression. A partir de là, j'ai commencé des recherches, d'abord en regardant toutes les vidéos sur le sujet, puis en lisant "les 10 plus gros mensonges sur le SIDA"

ainsi que des articles de SidaSante.

Puis il y a quelques jours, j'ai essayé de voir ce que les orthodoxes avaient à dire contre les dissidents en lançant une discussion sur le forum de Doctissimo. Avant de me faire insulter et dégager, j'ai quand même réussi à échanger avec un membre du forum et je me suis rendu compte que les arguments dissidents sont contrés au fur et à mesure que la théorie du VIH avance. Et c'est là que je pense avoir compris pourquoi la dissidence ne pourra pas l'emporter sur l'orthodoxie dans un débat scientifique: la théorie du VIH s'immunise au fil du temps contre toute réfutabilité. Pour cela, elle crée des définitions ad hoc qui lui permettent d'échapper aux faits gênants. D'où l'apparition de machins inouis comme:

- VIH-1 et VIH-2 pour expliquer la différence entre le SIDA africain et le SIDA occidental;

- le sous-ensemble des lentivirus dans l'ensemble des rétrovirus, qui permet d'expliquer artificiellement pourquoi le VIH ne se comporte pas comme les autres virus;

- la lymphocytopénie idiopathique des CD4 pour désigner une immuno-suppression chez des individus séronégatifs;

- l'Immune reconstitution inflammatory syndrome (IRIS) (je ne sais pas s'il existe un acronyme français) qui permet de dire qu'on ne meurt plus du SIDA sous trithérapie.

Alors bien sûr, je peux me tromper, mais je pense que tous ces tours de passe-passe finissent par rendre la théorie du VIH/SIDA irréfutable.

Du coup, je lance la question: ce sujet a-t-il déjà été traité ailleurs? Si non, connaissez-vous une expérience qui puisse réfuter cette théorie (VIH => SIDA)?

Et autre chose: en 1984, avec les connaissances de l'époque sur les rétrovirus et le système immunitaire, l'hypothèse virale du SIDA n'était-elle pas l'hypothèse la moins raisonnable? J'aimerais me lancer dans ce sujet (s'il n'a pas encore été traité). Auriez-vous des pistes pour commencer à chercher? En gros, il faudrait que j'arrive à répondre à ces questions:

- Gallo avait-il émis l'hypothèse d'une apoptose des cd4 (c'est ce qu'on pense aujourd'hui si j'ai bien compris) ou bien a-t-il pensé que le VIH tuait directement ces cellules?

- Quand la notion de lentivirus a-t-elle été introduite?

- Est-ce qu'on admettait que les anticorps étaient suffisants pour l'immunité contre un virus?

- L'hypothèse du style de vie avait-elle été proposée par d'autres chercheurs?

Voila, j'espère que vous pourrez me donner quelques pistes.

PS : on peut voir House of Numbers et HIV = AIDS, fact or fraud sous-titrés sur dailymotion:

http://www.dailymotion.com/video/xfvmjx_do...h-of-n-pt1_news

http://www.dailymotion.com/video/xg8inp_vi...vostfr-1-7_tech

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Passfred et bienvenu sur ce forum

C'est en cherchant des infos sur le 11 septembre que je suis tombé sur le documentaire "Sida, le doute". Il n'y avait a priori pas de lien, mais comme j'avais du temps à perdre, je me suis permis une digression.

Il n'y bien sûr pas de lien entre les deux sujets, mais on peut dire qu'ils sont traités de la même façon en ce qui concerne la transparence de l'information et/ou de sa manipulation.

Si le sida a son "virus", le 11/09 a désigné le sien, Al Quaida, dont l'entière culpabilité reste à démontrer. C'est là qu'entre en scène la désinformation, donc le muselage de toutes les dissidences... pour combien de temps encore ?

Encore merci pour ces vidéos que je n'avais pas encore vues...

Et bonne année à toutes et tous que je nous souhaite transparente et révélatrice 005.gif

Modifié par Jerman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci également pour ces liens permettant de découvrir HON en français.

Simplement un lien récent à méditer :

Sexual behaviour does not reflect HIV-1 prevalence differences: a comparison study of Zimbabwe and Tanzania

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue Passfred

Oui, ce sujet fut abordé à différente reprise.

Il faut se promener dans les sujets....et le forum est un peu bordélique.

Evidement, le problème de la dissidence, ne relève pas de sa capacité à démontrer l'erreur du sida.

Vu l'ensemble des travaux et des phénomènes contradictoires produits par la dissidence, ceux-ci ne font que mettre en évidence, le manque total d'esprit scientifique dans la démarche orthodoxe.

Il ne s'agit pas de prouver qu'il n'y a pas de virus, il s'agit de prouver qu'ils mentent.

Ils ne se trompent pas ! Non ! Ils mentent !

Et ça, c'est bcp plus dur à prouver qu'un virus!

J'avais amorcé le sujet dans ce post ici

La Ponérologie explique bien, comment le menteur, a toujours un temps d'avance ! Et pourquoi, un écart se creuse entre les humains : ceux qui ont de plus en plus conscience de la douleur des autres, qui voudraient protéger le monde ; et ceux, qui pour des prétextes X et Y, (croissance, chomage, insécurité), seront capables d'exiger des sacrifices inhumains et apparaitront un peu choquant pour l'opinion.

On pensera, que c'est par sérieux et rigueur, qu'ils n'ont pas le choix....

Ainsi, les hommes se laissent massacrer, en croyant être vertueux !

Il y a eu aussi, la fameuse interview de Françoise Barré Sinoussi , concernant la découverte du virus où elle répond que : « après avoir accumulée les preuves, elle a eu la CONVICTION, qu'il y avait un virus.

Elle n'emploie jamais le mot « vu » ou « isolé ». Finalement les preuves « accumulées » ne servent à rien non plus, et lui reste à la fin, que de la conviction.

Historiquement, il me semble que la preuve fut crée et exigée, pour éviter les « convictions »

Ce qui évite, par exemple, que mes convictions que l'esprit existe, soient considérées aveuglément comme des preuves.

Ce qui en soulage plus d'un ! lol

De plus, comme « ils » ont des convictions, ils ont aussi imaginés, des trucs indétectables ; comme à la bonne époque où certains hommes voyaient et entendaient Dieu, mais où celui-ci, restait indétectable pour les autres !

Rien a changé !

La recette est trop bonne !

Dans le fond, ce n'est même pas le mensonge qu'il faut nettoyer, celui-ci n'est juste que le pendant de la tendance à croire. Croire est toujours plus confortable que de savoir.

Pourquoi se gêner de mentir, de manipuler, quand les Hommes ne demandent que ça !

Le problème est vaste......

Là, évidement, la dissidence doit élargir ses horizons.

Tu peux voir aussi les post de Jardinier, comme complément pertinent, sur l'état de la corruption scientifique.

merci de te joindre au combat.

bonne chance

Bien à Toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PS : on peut voir House of Numbers et HIV = AIDS, fact or fraud sous-titrés sur dailymotion:

http://www.dailymotion.com/video/xfvmjx_do...h-of-n-pt1_news

Au moins, ça m'apprendra à investir du temps et de l'énergie dans le sous-titrage d'un film sur le "sida" et d'y entraîner le temps et l'énergie d'autres bénévoles.

Ils ne sont même pas foutus de mettre 20 € dans 1 copie officielle du film pour en "riper" les sous-titrages.

Ma foi...

Et ça promet de beaux jours aux cinéastes indépendants. Bientôt il n'y aura plus que des cinéastes indépendants nés milliardaire. Mais ça on le savait déjà.

(Et à y être, je me demande ce que foutent Front National et Marine Lepen dans plusieurs liens du "groupe des sceptiques du sida", comme ceci: Rejoignez le groupe des Sceptiques du SIDA: />FN front nation Marine lepen

Mais c'est peut-être un accident du hasard).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ brume, @ tous :

INA, Assemblée nationale : 1987

Roselyne Bachelot, 2008-2010

Je ne sais pas s'il y a un lien de parenté entre le docteur fétiche de Jean-Marie Le Pen, le docteur Bachelot, qui fut un temps à la direction du FN, et Madame Roselyne Bachelot, mais enfin, bon... ça semble assez troublant, cette homonymie.

________________________________

Puis il y a quelques jours, j'ai essayé de voir ce que les orthodoxes avaient à dire contre les dissidents en lançant une discussion sur le forum de Doctissimo. Avant de me faire insulter et dégager, j'ai quand même réussi à échanger avec un membre du forum et je me suis rendu compte que les arguments dissidents sont contrés au fur et à mesure que la théorie du VIH avance. Et c'est là que je pense avoir compris pourquoi la dissidence ne pourra pas l'emporter sur l'orthodoxie dans un débat scientifique: la théorie du VIH s'immunise au fil du temps contre toute réfutabilité. Pour cela, elle crée des définitions ad hoc qui lui permettent d'échapper aux faits gênants. D'où l'apparition de machins inouis comme:

- VIH-1 et VIH-2 pour expliquer la différence entre le SIDA africain et le SIDA occidental;

- le sous-ensemble des lentivirus dans l'ensemble des rétrovirus, qui permet d'expliquer artificiellement pourquoi le VIH ne se comporte pas comme les autres virus;

- la lymphocytopénie idiopathique des CD4 pour désigner une immuno-suppression chez des individus séronégatifs;

- l'Immune reconstitution inflammatory syndrome (IRIS) (je ne sais pas s'il existe un acronyme français) qui permet de dire qu'on ne meurt plus du SIDA sous trithérapie.

C'est tout à fait ça : la théorie orthodoxe "s'immunise" en récupérant au fur et à mesure les arguments critiques des dissidents à son profit en vue de se corriger à la marge et de continuer à faire tourner la machine. Mais à mon avis, c'est un processus qui à terme ne peut que finir par s'inverser totalement, quels que soient les freins politico-médiatiques mis en oeuvre pour retarder le plus possible le moment décisif où toute la réalité de l'histoire sera si largement connue et comprise par tous, que la propagation de la fable ne sera plus possible en quoi que ce soit. Et ce jour-là, ce sera mille fois pire pour les Occidentaux que ce qu'a été l'affaire Lyssenko pour l'URSS. Et plus ce moment surviendra tardivement, plus ce sera ingérable et dommageable pour des centaines de millions d'occidentaux à peu près innocents.

Pardon de me citer : "A ne peut pas être à la fois la cause et la conséquence de B. Si, comme l'affirme Montagnier, A (le déficit immunitaire) est la cause de B2 (la présence chronique du virus), tandis que non-A ("un bon système immunitaire") est la cause de B1 (la présence seulement passagère du virus), on ne voit vraiment plus comment B2 pourrait être prétendument la seule et unique condition, préalable, nécessaire et suffisante, susceptible de rendre A possible. Pourtant, c'est bien ce que l'orthodoxie du sida n'a jamais cessé de nous seriner à longueur de temps, non ?"

Bonne année à tous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Slt passfred,

Merci pour ce lien et pour la traduction, ca va nous permettre d'en debattre avec des proches/ami(e)s.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Passfred,

Entièrement d'accord avec tes observations !

C'était aussi en regardant "Sida, le doute", il y a 4 ans maintenant, que j'avais commencé à me poser pas mal de questions...

Pour ma part, je ne pense pas que la théorie rétrovirale du Sida puisse "s'immuniser" avec le temps. Au contraire, les faits sont têtus, et à la différence des mauvaises théories... ils durent.

Mais ça peut prendre du temps... Je me souviens bien du moment où j'ai "basculé" de façon irréversible vers la remise en cause de l'hypothèse rétrovirale. J'étais tombé sur l'interview d'Eleni Papadopoulos-Eleopoulos du Perth Group qui abordait la question des hémophiles. Elle se demandait comment les hémophiles avaient bien pu être contaminés par le supposé VIH, étant donné que ceux-ci, en général, ne recevaient pas directement de transfusion sanguine, comme je l'imaginais à l'époque, mais des injections de Facteur VIII. Le Facteur VIII est un concentré de produits de coagulation sous une forme bien particulière - lyophilisée, c'est à dire en poudre (injectée ensuite avec une adjonction d'eau)... et c'est bien difficile pour un virus réputé aussi fragile que le VIH, en dehors du corps, de survivre sous cette forme desséchée pendant plusieurs semaines... Je me souviens avoir compulsé frénétiquement Google à la recherche de photos de ce Facteur VIII en poudre, pour recouper les propos d'Eleopoulos, jusqu'à que je trouve une belle photo de ce flacon de poudre.... et là je suis resté assis, sidéré, pendant quelques minutes... en me demandant comment faisaient tous ces chercheurs, depuis plus de 20 ans, à continuer sans sourciller leurs petites expériences malgré ce fait essentiel - et on sait combien la question de la contamination des hémophiles avait été médiatisée !

Tout ça pour dire que dès le début, il y avait des éléments qui réfutent d'eux-même l'hypothèse rétrovirale. Et ceux qui ne veulent pas voir ne verront jamais rien. Peut-être le VIH est aussi difficile à désinventer que la bombe atomique ?

Pour donner quelques éléments de réponse rapides à tes questions, sans avoir eu trop le temps de recouper :

- Gallo n'avait pas émis l'hypothèse de l'apoptose, celle-ci n'est pas intervenue avant le début des années 90. Les connaissances générales sur l'apoptose étaient réduites à l'époque...

- La notion de lentivirus semble dater des années 50 (le virus "Visna" chez les moutons). Cela n'a concerné longtemps que les animaux; c'est Gallo qui a "isolé" le premier lentivirus humain, le HTLV-1, en... 1980.

- Sur l'immunité, je pense qu'on était également sur des schémas relativement basiques. La découverte des Th1 et Th2 ne date que de 1985, celle du rôle de l'oxyde nitrique (NO) date aussi des années 80, et il faut attendre le milieu des années 90 pour commencer à en saisir les implications majeures qui vont en découler.

- L'hypothèse du style de vie a été initialement portée par un grand nombre de chercheurs, avant d'être éteinte par les publications de Gallo et Montagnier. Le livre du sociologue américain Steven Epstein, Impure Science ("l'histoire du sida" en français), contient pas mal d'éléments factuels sur ce thème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Jibrail

On sait combien la question de la contamination des hémophiles avait été médiatisée !

En effet, encore une fois, on se rend compte à quel point la réalité a pu être déformée. En l'occurrence, la presse et les associations avaient lourdement forcé dans l'amalgame entre transfusés et hémophiles. Et au bout du compte, vers 1993-94, le procés très médiatisé des hémophiles transfusés est tombé à point pour faire passer l'arrivée des trithérapies comme un progrès majeur... et pour occulter la tragédie de l'AZT, grâce à la logique selon laquelle un scandale peut en faire oublier un autre. Ce qui du reste peut autoriser à penser que l'affaire actuelle du Médiator n'est que la partie émergée d'un iceberg aux contours flous (vaccination A-H1-N1, plan sida...).

C'est une bonne idée de nous rappeler cette communication d'Eleni Papadopoulos, parce que plus de dix ans après, on est dans une situation où la communication de l'orthodoxie ne nie plus la non-isolation du virus, mais axe son argumentation sur la fiabilité prétendue des méthodes de substitution pour l'identification du virus et de ses anticorps spécifiques. Or, autant que j'aie pu comprendre, on est toujours dans l'optique de méthodes de clonage du type de la ligne cellulaire H9, ce qui n'invalide pas fondamentalement l'argumentation sur la nécessité d'isoler le virus par le protocole de purification.

Pour revenir sur la déformation de la réalité par la communication, me semble exemplaire la prose du rédacteur du quotidien malagache L'Express (signalée avec le lien inséré par Illusion dans la rubrique Remède malgache), où on peut lire à propos de l'affaire du JMAR :

"En ce mois de décembre, JMAR a voulu frapper plus fort en faisant appel à un laboratoire de renom. Dans le rapport des scientifiques du CSIR, les analyses ont été compilées par Narine Van den Berg sous la supervision du Dr Makobetsa Khati et du Dr Lionel Gresh. Pour ce faire, ces spécialistes ont isolé un virus du VIH et l'ont cultivé pour qu'il puisse se multiplier. Ceci fait, ils y ont introduit la formule JMAR afin d'observer sa réaction."

En d'autres termes, via les scientifiques du CSIR, peut-être à son insu en raison de son ignorance sur le plan scientifique, le rédacteur du journal malgache se livre tranquillement à une belle opération de désinformation auprès de la population malgache et africaine francophone.

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A moins que ? Mais si le CSIR avait réellement isolé un virus HIV au sens de la définition de 73 par l'Institut pasteur, est-ce qu'une telle information ne se serait pas répandue - tout de même ! - par des sources très différentes et d'une toute autre ampleur ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ce faire, ces spécialistes ont isolé un virus du VIH et l'ont cultivé pour qu'il puisse se multiplier. Ceci fait, ils y ont introduit la formule JMAR afin d'observer sa réaction."

C'est une première dans le monde de la virologie, enfin le virus sort de son isolement, vite une photo !

Blague à part, pour la dissidence c'est un message fort si l'on s'en tient à la controverse, mais pour l'orthodoxie ça ne change rien, Jardinier, puisqu'ils sont persuadés de l'avoir déjà isolé et photographié !

Ce qui est drôle aussi c'est qu'ils l'ont cultivé in vitro (mais dans quelle culture, ce n'est pas précisé ?) afin qu'il puisse se dupliquer, et ils ont réussi, ouah !

Selon les critères de la virologie, il doit se répliquer pour être nommé virus ... Mais, dit Elena Papadopoulos dans cet interview, on ne peut pas faire le distingo entre un virus et une particule simplement en regardant à travers un microscope , car ce qu'on voit c'est seulement une particule que l'on nommera virus s'il se réplique... et si pas de réplication, pas de virus ...

Donc c'est bien une particule qui a été photographiée , parmi d'autres, puis nommée virus ensuite.

Et moi qui croyait qu'une particule était bien plus grosse qu'un virus reflechi.gif

Vade retro virus 4-guerrier.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Blague à part, pour la dissidence c'est un message fort si l'on s'en tient à la controverse, mais pour l'orthodoxie ça ne change rien, Jardinier, puisqu'ils sont persuadés de l'avoir déjà isolé et photographié !

Ils affirment l'avoir isolé et photographié, mais par une tout autre méthode que le protocole de Koch.

Si le CSIR avait vraiment "isolé" un virus au sens fort, avec purification et vérification in vivo de la réplication assortie de la présence d'anticorps spécifiques, ce serait un scoop même pour les tenants de l'orthodoxie : ils pourraient s'en esbaudir bruyemment et dire que cela confirme enfin définitivement la validité de toutes leurs prémices et méthodes alternatives. En plus, pour le coup, cela ouvrirait pour de bon la porte à la fabrication du fameux vaccin efficient tant promis.

Mais comme tu le dis, Jerman, resterait entre autres à savoir avec quelle culture ils l'ont cultivé in vitro. Il y a donc tout lieu de penser que le journaliste malgache s'est hasardé à un abus de langage, avec pour simple résultat subsidiaire d'introduire une accréditation en trompe-l'oeil - une de plus ! - de toute la théorie orthodoxe et de ses conséquences sanitaires et socio-politiques dans un pays tel que Madagascar dont, me semble-t-il, il se disait naguère qu'il n'était pas particulièrement touché par le sida. En attendant le JMAR, BigPharma et ses affidés vont pouvoir dépister, fourguer quelques lots d'antirétroviraux, recruter des cohortes d'expérimentation, etc. Comme d'habitude, conformément à la bonne vieille méthode déjà bien rôdée ailleurs.

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...