Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Bonjour,

Je suis depuis plusieurs années déjà ce forum, tel une abeille un peu dilettante, me renseignant et m'informant des sujets développés sur ce forum. Provoquant l'ire de mes connaissances lorsque je parle des arguments de la dissidence.

Je ne suis pas malade au sens séropositif, mais je traîne depuis des années un surpoids considérable qui m'a sensibilisé sur les notions d'hygiène de vie, de nutrition, et de manière générale la santé d'un individu.

J'expérimente à ma sauce et avec mon cerveau, le fruit de mes lectures et recherches. Avec plus ou moins de succès, car plus j'en apprends, plus je constate que l'étendue de mon ignorance est grande icon_smile.gif

Ceci étant dit en 2 ans j'ai perdu 24kg, et 30cm de tour de ventre (ou presque 29cm précisement).

Cependant je suis toujours en surpoid (110kgs) et je cherche à perdre tout en étant précautionneux de l'état de santé général (relâchement des toxines dans le sang par surmétabolisation des tissus adipeux, par exemple ...) et je recherche aujourd'hui à vraiment reréguler mon métabolisme (en particulier les équilibres hormonaux) espérant dés lors que le corps va s'harmoniser par lui-même si les dérèglements nutritionnels sont résorbés.

Des références comme Kousmine, Seignalet, les régimes paléolithiques... voilà sur quoi je me base.

Et ma dernière trouvaille est l'énorme travail de Wallypat sur les huiles et les références anglaises sur les huiles saturées (en particulier le site de Raypeat qui est une vraie mine d'or).

C'est avec ce background que je poste aujourd'hui ici, car j'aimerais entrer en contact avec Wallypat. D'abord pour échanger sur l'aspect nutritionnel, et puis aussi réaliser un interview sur la dissidence sur mon blog (http://www.coachdom.org)

Merci de m'avoir lu jusque là et si Wallypat tu me lis, je t'en pris répond moi icon_smile.gif !!

J'en profite pour conclure en vous transmettant mes meilleurs voeux pour l'année qui démarre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Plonky

Bienvenue à bord du forum-fantôme dérivant sur le web.

Il n'y a pas de capitaine à bord de cette Galère, et quand on a une question, vaut mieux avoir déjà la réponse qui va avec. Sinon, la question se dissout dans les brumes de la Doutlantide.

Wallipat ne répond plus depuis un moment.

Ses théories semblent avoir échouées sur son ami, qui aux dernières nouvelle, avait quelques blèmes de santé. Depuis, on n'en sait pas plus.

Bien sur, il n'y a rien de réjouissant, et j'aurais aimé aussi que ce soit aussi simple.

A savoir que l'homme, soit une machine, où il suffirait de remettre un peu de sel et d'huile, pour que ça marche.

J'avais déjà dénoncé cette vision exclusive, qui ne cherche une solution, qu'à l'extérieur de soi.

En cela, il n'y a pas de différence d'approche avec l'orthodoxie, si ce n'est que le « sauveur » extérieur, n'est pas une TriT, mais une multithérapie dite naturelle.

En attendant, le monde intérieur n'est toujours pas considéré ; pensées et émotions, restent dans le même état bordélique, elles sont sales, ne sont pas nettoyées, elles restent sans forces ni pertinence, les déchets ne sont pas triés, et c'est la foire au tout-venant dans les imaginaires...

Evidement, l'hygiène extérieure est importante, et le travail de Wallipat, reste une référence ; mais l'homme est un reflet, et nettoyer l'image extérieure, n'enlève pas les traces et salissures qui encombrent le miroir humain, et qui ternissent l'image perçue.

Une bonne vitamine sur un mauvais terrain, ne pourra pas faire de miracles. Comme des poisons sur un bon terrain, sont aussi moins virulent.

Cette approche est gênante, parce qu'elle suppose, que vous avez un pouvoir d'action, et qui dit pouvoir, dit responsabilité. Ce qui sous-entend aussi, une responsabilité dans les problèmes de santé qu'on a rencontré

C'est sur « nœud » qu'il vous faut méditer, et comprendre pourquoi on a toujours tendance à croire au père Noël Sauveur, plutôt que d'accepter qu'on puisse avoir un quelconque pouvoir.

Sans doute, que notre société qui se croit émancipée de son environnement, permet d'imaginer que l'homme n'est plus interactif avec sa nature. Comme si, il n'était qu'un élément de hasard, au milieu du monde. L'avantage c'est que ça lui permet de se croire libre, et même d'inventer le libéralisme !

Ainsi, l'homme se retrouve perdu au milieu d'un monde qu'il ne comprend plus, et qu'il essaye de réinventer tout le jours, comme si les hommes n'avaient jamais su.

Ce que je peux dire sur le surpoid, si je peux me permettre, c'est qu'il est un symptôme de notre société, au même titre que le sida et les cancers. Ce que j'en ressent, c'est un manque qu'il faut combler. Difficile de maigrir, parce qu'il n'y a pas de lacher-prise, jamais de complétude. Une peur de ne pas être. Une frustration chronique.

L'aspect buccal et sensitif est important, et on y retrouve d'éventuelles frustrations maternelles.

Le manque affectif m'apparait toujours essentiel, et d'ailleurs les « bears » dégagent une image de douceur et de gentillesse, comme pour compenser une mauvaise image.

Cet aspect affectif, devient évident, au regard de notre société qui génère des enfants sans vraiment de parents ni d'affection, et qui se réfugient dans la bouffe. Un besoin qui est avant tout une nécessité buccal et que je vois comme le bisous ou le seins de substitution.

La France est maintenant atteinte d'obésité aussi, et ceci, doit bien sûr, nous allerter, bien au-delà des simple problèmes de nourriture.

Ici, ce n'est pas ce qu'on mange qui semble important, la différence entre les régimes le prouve, et les gros qui se plaignent de grossir à chaque fois qu'il mangent une carotte, le prouvent aussi.

C'est la façon dont on le mange. Pourquoi, et comment on mange.

Il apparaît évident, que le « gros », mange au-delà de se que réclame le corps ; que son appétit, n'est pas que celui de son ventre, mais aussi celui de sa bouche.

Le problème n'est pour moi, pas dans le ventre, mais dans la bouche.

Voilà, sans doute que tu ne cherchais pas cette réponse, mais ça peut toujours servir......et j'espère que ça ne t'embarrassera pas.

Bonne chance à toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Bamboo d'avoir pris le temps de répondre à cette introduction.

La vie est étonnante de synchronicité puisque hier j'ai eu une longue discussion avec un ami thérapeute auquel je partageais mon point de vue sur le bio et le manque de travail de fond sur cette mentalité qui pousse les gens à se jeter sur des pilules magiques (bio ou non).

Le comble pour moi était il y a quelques années de trouver des bonbons gout coca-cola bio.

Ou encore la vaste fumisterie sur les compléments alimentaires, qui ne répond pas au problème profond d'un mauvais régime alimentaire.

Or vous parlez explicitement de ce problème de la pilule miracle.

Je suis extrêmement conscient que l'individu est un tout, et qu'une approche systématique se limitant à l'aspect chimique est intrasèquement biaisée.

Particulièrement car j'ai personnellement résolu certains problèmes en passant par d'autres chemins que ce que me proposait la vision allopathique.

Ma perte de poids n'est pas liée à un régime au sens orthodoxe du terme, mais à une recherche de meilleurs qualité de vie, qualité de relation, qualité d'activité physique et qualité alimentaire.

Un peu moins de stress et de frustration, et un peu plus d'amour et de respect de soi.

Cependant il y a des réalités physiques qui ne sont pas très discutables, trop de sucres, trop de graisses, trop de sédentarités, trop de toxines, agissent quand même à leur niveaux.

Et quand j'entends un individu se plaindre de grossir en mangeant juste une carotte, je me demande dans quelle mesure il n'aime pas justement se plaindre !!

Ce qui le "gonfle" c'est justement de croire qu'il puisse grossir en mangeant simplement une carotte.

Et étant sceptique par nature, il serait intéressant d'observer le régime alimentaire de cette personne. Et non ses simples paroles.

Je ne recherche pas l'esthétisme du corps parfait. Bien au contraire. Mon expérience m'a fait rencontré des gens au physique "obèse" selon les canons de la médecine, mais qui utilisent leurs corps bien au delà de ce que la majorité qui rentre dans les canons est bien capable de faire.

Voir un joli ours russe de 140 kg, sauter d'une chaise et se ramasser en roulade sur un parquet rigide, sans entendre le moindre choc m'impressionne plus que la plaquette abdominale du dernier top model ou acteur à la mode.

Ce que je recherche c'est d'habiter mon corps, le seul véritable cadeau que l'on m'a fait dans la vie icon_smile.gif

Pour l'aspect buccal des choses, j'en suis persuadé, c'est pour cela que je n'ai pas cherché uniquement à changer mon régime alimentaire ! icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de confirmer l'aspect psycho, qui semble vous aider.

Ce que je recherche c'est d'habiter mon corps,

Excellent analyse ! C'est bien ce que je ressent, d'ou le grossissement qui apparaît comme une compensation d'un sentiment d'absence.

Cette notion d'existence, me semble très liée à l'image que la mère nous a renvoyé de soi, durant l'enfance.

D'ailleurs, dans l'obésité, on retrouvera souvent une influence « Lunaire » prépondérante, côté astro.

Cela dit, vous me semblez bien éclairé déjà, et vous l'avez prouvé par votre perte de poids.

Bien à vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...