Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

quelqu'un peut donner meilleure traduction ? ou un résumé ?

http://doc3.koreahealthlog.com/43834

Il s'agit apparemment d'une étude par rapport à l'utilité du GCmaf dans l'asthme sévère. L'asthme est souvent lié à une réaction inadaptée du système immunitaire et les macrophages semblent jouer un rôle dans le développement des phénomènes inflammatoires dans les bronches, typiques de l'asthme. Par ailleurs, les chercheurs semblent intéressés par le rôle de la VDBP (Vitamin D Binding Protein) dans les maladies respiratoires, comme en témoigne par exemple cette publication. D'où l'intérêt potentiel du GCmaf, censé réactiver la VDBP, dans le traitement de l'asthme.

Cependant, l'effet attendu serait pourtant inverse par rapport au sida, puisque les asthmatiques souffrent plutôt d'une surinflammation des bronches (surproduction de NO par les macrophages, qui est censée être à l'inverse réduite en cas de sida). Théoriquement, il ne devrait y avoir aucune chance par exemple pour qu'un asthmatique développe une pneumocystose, parce que le développement des champignons dans les bronches qui causent la pneumocystose serait balayé par l'action inflammatoire des marcrophages dans les bronches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une nouvelle interview de Marco Ruggiero. On voit bien où il veut en venir en utilisant la découverte de Yamamoto.

Ce qui m'a intéressé, c'est qu'il indique que la diminution de GcMaf était liée à la diminution de cAMP.

Or en fouillant dans le bouquin en ligne de Ignarro, j'ai trouvé ceci page 730 :

In the intestinal mucosa, excessive NO production is associated with increased vascular permeability. The mechanism of this increased permeability appears to be associated with decreases in cellular cAMP levels, reduced levels of glutathione, and the formation of peroxynitrous acid.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une nouvelle interview de Marco Ruggiero. On voit bien où il veut en venir en utilisant la découverte de Yamamoto.

Dans la suite des "affrontements" scientifiques entre le Perth Group (PG) et Rethinking Aids (RA), une nouvelle critique explosive, en anglais, par le dissident Fabio Franchi (soutien du PG) des récents travaux de Ruggiero, de sa présentation de l'an dernier au NIH sur le GcMAF de Yamamoto, et, plus largement, de ses méthodes et de son absence de rigueur, en particulier sur la question du GcMAF.

Claus Jensen, proche du Perth Group, publie simultanément une autre critique au vitriol des positions évasives de Ruggiero sur l'existence ou non du supposé VIH, suite notamment à son entretien avec Celia Farber.

La critique est particulièrement sévère, mais solidement argumentée et, pour ma part, malheureusement, largement justifiée, si les faits rapportés sont bien exacts, et notamment l'impossibilité pour Marco Ruggiero de vérifier les résultats miraculeux de Yamamoto (les patients "définitivement guéris", apparemment dispersés en Asie du Sud-Est et en Afrique du Sud, et impossibles à retrouver), résultats qu'il a pourtant accrédités et repris à son compte.

Toutes les positions se discutent, mais avec un minimum de rigueur et d'honnêteté intellectuelle, ce qui manque largement à Rethinking Aids. D'un côté, au sein-même de cette organisation, Duesberg et ses proches racontent que le VIH est un rétrovirus endogène inoffensif, et que le test dit HIV est donc totalement inutile (cf la brochure "AIDS TRAP"); de l'autre côté Ruggiero indique à Celia Farber qu'il croit, comme l'orthodoxie, à un rétrovirus unique, exogène et infectieux, mais sans le prouver, et encore moins indiquer que si le HIV est un rétrovirus infectieux, le test dit HIV serait alors la preuve d'une infection bien réelle et ne serait donc pas totalement inutile - car d'ailleurs on pourrait le soigner avec le GcMAF !

Si on ne sait pas ce qu'est ou ce que n'est pas le VIH, il me semble qu'il est plus judicieux de faire le bilan comparé des différentes théories avec leurs forces et faiblesses, et ce qu'on peut en tirer comme conséquences pour les séro+ sur ce que signifie la positivité au test dit VIH, ce que signifie la charge virale, ce que signifie le nombre de CD4, quoi penser des ARV, et comment agir, plutôt que de raconter tout et son contraire, selon le sens du vent, comme le fait Rethinking Aids, et qui reste le moyen le plus sûr de flinguer toute crédibilité à tout le mouvement dissident... et sans aider le moindre séro+ à mieux se soigner.

Est-ce un hasard ou le témoin de ce beau merdier? Celia Farber vient de fermer son blog le 31 mars.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour l’info Jibrail

Adage qui remonte à la nuit des temps :

‘Diviser pour mieux régner’

Quasi impossible de savoir qui tire les ficelles en coulisse.

"Le monde est gouverné par des personnages très différents de ce qui est imaginé par ceux qui ne sont pas derrière le rideau."

Benjamin Disraeli

Premier Ministre Britannique de 1874 à 1880

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fabio Franchi avait été intéressé par mes hypothèses concernant le mode d'action des antirétroviraux. Nous avions échangé un moment. Puis il s'est tourné vers Yamamoto,me demandant ce que j'en pensais. J'étais assez réticent, en essayent de demeurer prudent, car tout cela demandait confirmation. Puis j'ai laissé aller.

Entre temps est apparue la polémique PG-Crowe, dont j'ai été involontairement victime.

A mon avis, et je l'ai écrit là où je pouvais le faire (QA, RA, Bauer, etc...) tout le monde décrit une part de la vérité (orthodoxie comprise), mais étudiée avec des lorgnettes déformées par les habitudes de chacun.

Les données cliniques concernant les taux élevés d'IGM sont indéniables, la présence en grande quantité de P24 aussi. Mais l'épidémiologie est bien plus sujette à caution, à moins qu'on admette que les tests sont des tests quantitatifs (mesurent quelque chose qui est trop abondant) et non des tests qualitatifs (noir ou blanc).

Le stress oxydatif (PG, Montagnier) est confirmé. Mais personne ne veut en tirer les conséquences logiques.

Ma principale hypothèse est que ce qu'on appelle VIH accompagne ce stress oxydatif, qu'il en est participe à son amplification (très légèrement, peut-être pour 3 à 5%), et donc qu'il est endogène, avec donc de légères propriétés apoptotiques.

Ruggiero se laisse emporter par l'enthousiasme de la découverte d'un nouveau paradigme (les dissidents). Mais attention, encore faut-il qu'il mise sur le bon cheval.

Je vais pouvoir passer plus de temps à tout cela, dans deux mois la retraite! icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ruggiero se laisse emporter par l'enthousiasme de la découverte d'un nouveau paradigme (les dissidents). Mais attention, encore faut-il qu'il mise sur le bon cheval.

Une nouvelle présentation du GcMAF et de sa supposée efficacité par Ruggiero, en date du 25 mars. Pas de nouveauté pour autant, Ruggiero refait le panégyrique de Yamamoto et promet que de nouvelles preuves seront présentées lors d'une prochaine conférence internationale contre le sida.

Toutes les techniques éprouvées du marketing sont réunies dans cette présentation : communication produit (efficacité garantie à 100% sans aspects négatifs, pas d'effets secondaires évoqués), "storytelling" (histoire édifiante d'une patiente X ayant acheté du GcMAF sur www.GcMAF.eu), "teasing" (de nouvelles preuves sont déjà là, on ne peut pas en parler là maintenant mais on dévoilera tout lors de la prochaine conférence internationale), "segmentation clientèle" (vous n'êtes pas de ceux qui allez continuer à vous tuer avec des antirétroviraux)... Si avec ça vous n'avez pas envie d'essayer par vous même avant tous les autres... Mais c'est un médecin qui parle ou c'est Apple qui a changé de branche et nous refait le coup de l'Ipad ?

Comme tu le dis Olivier : quel jeu y a-t-il derrière ce rideau ? Pourquoi tant d'ombres chinoises, où l'on ne distingue rien de précis ?

Ruggiero cite au moins pour la deuxième fois le site GcMAF.eu, qui le lui rend bien en le désignant "Europe's top GcMAF Professor, Ruggiero", avec plusieurs liens sur son site et sur une vidéo. On peut y acheter du GcMAF pour la modique somme de 600€ (660€ avec le port). Remboursement garanti si votre tumeur n'a pas diminué de 20% en 8 semaines, scan à l'appui (parce que le GcMAF marche contre le sida comme contre les cancers, et selon le site, contre le lupus, la sclérose en plaques, la fibromyalgie...), ou deuxième livraison gratuite, au choix... Seul Yamamoto a pourtant jusqu'ici publié des résultats, avec à chaque fois 8 à 15 patients, sans test contre placebo (mais vu les résultats, serait-ce "éthique" de s'embarrasser de placebo...?).

Ne faudra-t-il pas que le rideau se lève un jour pour que les spectateurs aient encore envie de regarder la pièce ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

grande conférence sur les retroviraux, sida, vih ... à Rome mi juillet 2011 : espérons que Ruggiero donnera des infos, que Montagnier sera plus clair dans ses demi déclarations. parions qu'il sera question du GcMaf!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@jibrail : toujours pas convaincu sur le possible bénéfice d'un traitement par gcmaf ? je fais référence à ton post d'il y a quelque mois où tu te disais dubitatif sur les travaux de ruggiero, tu pensais d'ailleurs qu'il n y en avait pas et il vient de publier lors de la conférence de rome...

qu'en penses tu ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@jibrail : toujours pas convaincu sur le possible bénéfice d'un traitement par gcmaf ? je fais référence à ton post d'il y a quelque mois où tu te disais dubitatif sur les travaux de ruggiero, tu pensais d'ailleurs qu'il n y en avait pas et il vient de publier lors de la conférence de rome...

qu'en penses tu ?

Salut Rebayima,

Est-ce que tu vas mieux ?

Effectivement, il a présenté un poster à la conférence de Rome, sa présentation est disponible sur le site de Rethinking Aids.

En la regardant ce soir, sans trop de recul, elle me laisse malheureusement aussi perplexe que les précédentes.

Le titre de son poster est le suivant : "Vitamin D binding protein-macrophage activating factor directly inhibits proliferation of human breast cancer cells, vimentin expression and tumour-induced angiogenesis", ce qu'on peut simplifier en langage clair par "Le GcMAF fait diminuer la prolifération de cellules cancéreuses du sein et améliore deux marqueurs habituels du cancer".

Les premières diapos de sa présentation présente ainsi les résultats d'une étude in vitro du GcMaf sur des cellules cancéreuses, avec des résultats chiffrés et une analyse de photos obtenus au microscope électronique. Je ne connais pas bien le cancer aussi je ne m'aventurerai pas trop à l'apprécier - il semblerait néanmoins que les résultats, plutôt favorables, n'aient néanmoins rien de révolutionnaire.

Et puis du tout au tout, sur la diapo 13, on arrive sur le VIH (ce que le titre du poster ne laissait pas supposer). Il montre les résultats du GcMAF sur le nombre de monocytes (les macrophages) de 8 patients séropositifs, qui n'ont pas pris de traitement ARV durant le temps de l'étude (15 semaines). Chacun présente un génotype différent pour le récepteur de la vitamine D - Ruggiero avait déjà largement insisté sur le fait qu'il y aurait des réponses différentes à un traitement GcMAF selon les génotypes. Le nombre de monocytes a augmenté chez 6 des 8 patients, parfois beaucoup, parfois beaucoup moins. Les résultats sont néanmoins modestes car l'étude avait des moyens modestes : il aurait fallu avoir plusieurs personnes de même génotype - là on ne sait pas si les monocytes ont augmenté du fait du génotype ou du fait d'autres caractéristiques individuelles propres à chaque patient (l'âge, le sexe, plein d'autres choses...). Il aurait fallu comparer avec des contrôles de même génotype qui ne prenaient pas de GcMAF. Et puis surtout le graphique ne présente que le taux d'évolution sans présenter le point de départ, le nombre de monocytes en valeur absolue : du coup on ne sait pas si celui dont le nombre a beaucoup grimpé partait de loin ou non, si ceux qui ont baissé partait de haut ou non... Ces résultats seront peut-être publiés, mais pour l'instant je n'ai que sa présentation sous la main, et ça laisse pas mal d'interrogations.

Et puis nouveau changement de cap et on arrive sur la partie la plus surprenante de sa présentation: l'équipe de Ruggiero - lui compris - a consommé durant 3 semaines des yogourts probiotiques. Il a été montré lors d'une précédente étude que les probiotiques pouvaient augmenter l'immunité et le nombre de CD4, en supposant une amélioration de la fonction intestinale. Ruggiero fait l'hypothèse que les enzymes et micro-organismes présents dans le yaourt ou le kéfir sont susceptibles de transformer la protéine Gc, présentes dans le lait, en GcMAF. Il veut vérifier cette hypothèse sur son équipe en montrant qu'il y a une meilleure efficacité pour les personnes ayant les génotypes VDR qui répondent le mieux - ce qui suppose déjà que ses autres hypothèses que le GcMAF agit et qu'il agit de façon différente soit vérifiée à large échelle, enfin c'est une autre histoire.

Il présente les résultats (avec un scan des analyses du labo) pour deux personnes ayant le génotype censé répondre le mieux (bb,FF) : un certain Marco - probablement lui-même - ses CD4 passe de 372 à 609 (oui, son taux de départ, à 372, est largement en dessous du minimum attendu pour une personne en bonne santé),et une certaine Tiziana - probablement Tiziana Punzi, qui a déjà publié de nombreuses fois avec lui - ses CD4 passent de 857 à 1279, et surtout le rapport T4/T8 passe de 1,1 à 2 (là aussi le rapport initial de 1,1 est nettement inférieur à la "normale"). Il n'y a rien dans la présentation sur les autres membres de son équipe.

Voilà pour sa présentation. Cela laisse supposer que les probiotiques peuvent dans certaine situations favoriser une amélioration du système immunitaire - c'est pas un scoop, mais autant le rappeler.

Ce n'est pas du tout - pas encore ? - les résultats des études cliniques censées être menées en Belgique, en Allemagne ou je ne sais plus où, ni les preuves qu'ils prétendaient avoir collecté sur "l'efficacité du GcMAF dans des cas de sida développé", dont il disait dans sa présentation en mars dernier qu'elle seraient "bientôt présentées dans une prochaine conférence du sida". La seule chose sûre, malheureusement, c'est qu'il ne les a pas présentées à Rome.

Modifié par Jibrail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jibrail, Rebayima et tous,

Merci Jibrail, c'est important de souligner pour ceux qui voudraient experimenter, malgré les doutes sur l'efficacité du GcMaf (via ce site ou l'on s'injecte soi-même le produit), qu'en plus, comme tu le dis, cela ne marche pas sur certains génotypes (rare d'après le site est le génotype qui ne fonctionne pas)

Donc à méditer avant de se ruiner...

Bien à vous,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aras.ab vient de mettre sur son site un article sur l'essai dont vous parlez.

Incroyable qu'après trois semaines de consommation de Yogourts probiotiques, on puisse passer de 372 à 609 CD4 !!!

Bon, je ne sais pas sur combien de personnes se base l'experience mais ça fait son effet icon_eek.gif

July 24th – Vitamin D binding protein-macrophage activating factor directly inhibits proliferation of human breast cancer cells, vimentin expression and tumour-induced angiogenesis

“We tested an original milk-derivative [yogurt] containing microorganisms introduced in order to maximize natural DBP-MAF [Vitamin D binding protein-macrophage activating factor] production…Members of the researched team consumed 125 ml/day [1/2 cup]…After three week’s consumption, CD4 count dramatically increased in those of us who started with low CD4 count or abnormal CD4/CD8 ratio” [CD4 lab test result showing 372 before and 609 afterwards included]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aras.ab vient de mettre sur son site un article sur l'essai dont vous parlez.

Incroyable qu'après trois semaines de consommation de Yogourts probiotiques, on puisse passer de 372 à 609 CD4 !!!

Bon, je ne sais pas sur combien de personnes se base l'experience mais ça fait son effet  icon_eek.gif

Il n'y a qu'un seul cas et les scans des analyses du labo laissent penser qu'il s'agit de Marco Ruggiero lui-même (cf diapos 16-17 de sa présentation). Le fait qu'il n'indique pas le nombre total de participants, les résultats de tous les participants et leur statut sérologique (c'est l'équipe de Ruggiero qui s'est "auto-expérimentée", et il est probable qu'ils soient tous séronégatifs) incite à regarder ces résultats avec beaucoup de prudence... ce que ne fait guère le site de David Crowe (aras.ab.ca), et encore moins celui de Henry Bauer (il parle en majuscule d'un "REMEDE contre le sida") - au passage ça en dit assez long sur leur honnêteté intellectuelle et celle de l'organisation qu'ils dirigent, Rethinking Aids, et dont Marco Ruggiero est également un membre dirigeant (ceci contribuant sans doute à expliquer cela).

Cela dit, comme précisé plus haut, sans être forcément "magique" (du moins cela n'a pas été démontré à ce stade), des études convergentes laissent penser qu'en général, la prise de probiotiques est plutôt bénéfique, notamment en situation inflammatoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebayima,

Je crois que tu es à l'aise en anglais : Ruggiero est actuellement en guest-star sur le forum anglophone Questioning Aids et ça peut être le moment de lui poser directement des questions.

C'est là que ça se passe : http://forums.questioningaids.com/showthread.php?p=56165#post56165

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci bcp Jibrail,

c'est déjà fait je suis en contact avec lui sur un autre site on s'est donné rdv pr septembre, il est aux usa pour les questions pratiques du maf 3 14, m'a t il dit. il sera commercialisé en italie.

je te remercie encore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

M.Ruggiero persiste et signe, puisqu'il sera un des intervenants de la conférence de Rethinking Aids à Washington en Décembre, pour parler à nouveau du traitement GcMaf

Modifié par Jerman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De rien Rebayima !!!

Cela susiterait-il tout d'un coup ton interêt , de savoir que je vienne de commander ma deuxième fiole de gcmag sur le site de Noakes... et que je viennes de dépenser une deuxième fois 660 euros port inclus sans garantie de quoi que ce soit...

Parfois je me demande vraiment pourquoi je me suis foutu sur ce site.

Ce traitement fonctionne ou pas, sur ce qu'on nomme vih ou AUTRE, MAIS peut AUSSI, si cela RECTIFIE quoi que ce soit, peut permettre de JUSTIFIER et de REEVALUER toutes les interrogations sans réponses ET ce qui stratégiquement n'auraient aucun POIDS tant qu'aucune substance ne fasse effet.

Et c'est là où je n'ai aucun problème la stratégie de certains même si au premier abord ils puissent paraître interessés - peut-être le sont-ils et peu m'importe puisque le gcmaf ne peut pas être breveté d'après ce que j'ai pu comprendre- sans résultats de "guérison", on ne peut pas passer le STEP SUIVANT, qui est de revoir tous ce qui a été construit sur le Sida.

C'est ainsi que je vois les choses plutôt que de rester scotcher à son écran.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
De rien Rebayima !!!

Cela susiterait-il tout d'un coup ton interêt , de savoir que je vienne de commander ma deuxième fiole de gcmag sur le site de Noakes... et que je viennes de dépenser une deuxième fois 660 euros port inclus sans garantie de quoi que ce soit...

Parfois je me demande vraiment pourquoi je me suis foutu sur ce site.

Ce traitement fonctionne ou pas, sur ce qu'on nomme vih ou AUTRE, MAIS peut AUSSI, si cela RECTIFIE quoi que ce soit, peut permettre de JUSTIFIER et de REEVALUER toutes les interrogations sans réponses ET ce qui stratégiquement n'auraient aucun POIDS tant qu'aucune substance ne fasse effet.

Et c'est là où je n'ai aucun problème la stratégie de certains même si au premier abord ils puissent paraître interessés - peut-être le sont-ils et peu m'importe puisque le gcmaf ne peut pas être breveté d'après ce que j'ai pu comprendre- sans résultats de "guérison", on ne peut pas passer le STEP SUIVANT, qui est de revoir tous ce qui a été construit sur le Sida.

C'est ainsi que je vois les choses plutôt que de rester scotcher à son écran.

Kill Elisa,

dois je comprendre que tu as commencé le gcmaf ? depuis combien de temps ? et le résultat (comment tu te sens, le bilan sanguin etc...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebayima,

Pas surpris par réponse directe, oui j'ai commandé du gcmaf comme aussi il ya un moment il me semble que j'avais parlé de carancé en vitamine d, sans avoir la science infuse ! (été dernier si je me rapelle bien ce qui est improbable). De toute façon il est trop tôt pour ce prononcer de quoi que ce soit, ce peut être bénéfique ou un échec TOTAL comme dans mon dernier mess, et si tu relis mon message precedent tu comprends bien que l'enjeu est au-delà cette expérience.

Qu'est ce que le gcmaf soigne etc etc etc...les résultats sanguins reflètent-ils quelquechosr etc etc etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...