Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

bonsoir, un traitement par injection du "GcMaf" serait en cours par le Pr Ruggiero (Italie, Belgique) suivant les travaux du Pr Yamamoto : un facteur de croissance que les macrophages et lymphocytes de séropositifs ne fabriquent pas. Avez vous un suivi de cette news ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut ami

Pas de réaction de ma part.

Car je m’intéresse à la naturopathie fondamentale, pas aux traitements.

En autre le Dr André Passebecq (il a 88 ans) que je connais depuis 1979 a rendu de grands services.

Son site :

http://www.naturazur.com/

Bien que Naturazur reste en dehaors de la contreverse HIV existe ou n'existe pas,

ses conseils me permettant de refuser :

prise de sang

médicaments

rendez vous chez des allopathes

NB : Je n’aurais pas dû me laisser aller dans les années 1990 (i.e. laisser la naturopathie de côté)

-> ma plus grave erreur ‘me faire vacciner’.

-> mon autre grave erreur dans au début des années 1990, avoir fait des prises de sang qui ont conduit à se jeter dans la gueule du loup pour une décennie.

J’ai peu être tort.

Désolé.

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Olivier92 pour le site naturazur;

info : la clinique Saint Georges de Munich traiterait avec le "GcMaf", on y va ? 005.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Olivier92 pour le site naturazur;

info : la clinique Saint Georges de Munich traiterait avec le "GcMaf", on y va ?  005.gif

Chez le docteur Douwes à la Sankt Georg Klinik à Bad Aibling, près de Münich. Une page en allemand ici.

Il ne parle cependant que du cancer (et pas du "VIH").

Le même docteur promouvait néanmoins le MMS il y a encore quelque mois, ce qui me fait un peu tiquer, même s'il en reconnaissait le caractère fortement oxydant (et là encore, uniquement pour des cas de cancer ou d'autres infections, mais pas du "VIH").

J'ai pu aussi trouver cette page en allemand d'une section locale du "groupe d'entraide sur le cancer de la prostate" (SelsbtHilfe ProstataKrebs), dont voici une traduction maison (->perfectible) avec quelques informations concrètes, en attendant d'en savoir davantage...

Laboratoire Nagalase

D’après les informations que j’ai pu recueillir jusqu’ici à l’Université de Mayence.

Dernière actualisation en septembre 2010

Il y a apparemment des problèmes avec la mesure de la Nagalase. Dans le groupe de travail « stade avancé du cancer de la prostate » de la direction fédérale [du groupe d’entraide], des questions ont été posées sur ce thème sur un mode critique :

1. Peut-on effectivement en mesurer la valeur ?

2. Il manque jusqu’ici dans la littérature la preuve qui montrerait comment le Dr Yamamoto a mesuré la nagalase. D’où la question de savoir s’il a vraiment mesuré les valeurs de Nagalase.

3. La valeur de Nagalase est-elle en fait un marqueur pour le cancer ?

Mes remarques personnelles :

De façon regrettable, il n’y a visiblement ni en Allemagne ni aux Etats-Unis un labo qui puisse mesurer la Nagalase. Donc on peut se poser la question : quelles valeurs ont en fait les informations du Dr Yamamoto ? Il semble que dans l’immédiat, s’il on met de côté une étude venant des Bahamas, dont nous ne savons au fond pas grand-chose, nous n’avons aucune information certaine sur le Gc-MAF et le marqueur Nagalase. Ou bien ?

Une excursion sur un terrain inconnu - une thérapie avec autant d’impondérables - me serait trop hasardeuse. Cependant, j’ai de la compréhension pour tous ceux qui espèrent à nouveau qu’un moyen contre le cancer de la prostate soit trouvé et qui s’accroche à la moindre branche. Peut-être j’en serai aussi là un jour.

----------

J’ai désormais obtenu de la part de la direction fédérale du groupe de travail « stade avancé du cancer de la prostate » de nouvelles informations sur le sujet NAGALASE.

Un membre du groupe de travail s’est rendu à la St-Georg Klinik, Bad Aibling, pour se renseigner sur la thérapie de GC-MAF menée là-bas.

Voici ces informations :

Sous la direction du Dr Douwes, le Dr Steffan, du FA Metavectum (Hambourg) a analysé le produit néerlandais ((http://www.gcmaf.eu/info/) et le produit Gc-MAF des Bahamas. Les deux produits se différencieraient sensiblement de celui administré par injection à Bad Aibling (et fabriqué en Israël).

La Nagalase – selon les informations recueillies  – ne peut être mesurée selon la procédure décrite par Yamamoto. C’est pourquoi la clinique de Bad Aibling et le laboratoire à Hambourg se sont entendus sur un autre marqueur. Il est vrai qu’il n’y avait aucune info là-dessus.

Dr Steffan (du laboratoire de Hambourg), ainsi a-t-il été communiqué, confectionnerait son propre GC-MAF dans son entreprise. Deux hôpitaux universitaires intégreraient la préparation dans leurs études cliniques (il n’a pas été mentionné quand). Le prix par injection pourrait être notablement réduit, mais là il n’est pas clair s’il s’agit d’une supposition optimiste, ou quelque chose de plus concret.

Le TN [traduction inconnue] du groupe de travail écrit comme commentaire « Le Gc-MAF laisse chez moi un goût amer ».

Novembre 2010

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

aucune réaction sur le traitement par "GcMaf" ?

Bonjour Rebayima,

C'est que, ça revient toujours au même. Le facteur de croissance des marcopĥages et des lymphocytes est absent ou limité inhibé etc..., ok, et j'imagine donc que l'on propose d'injecter et d'intégrer ce facteur avec des "suppléments" McGaffe pour combler le manque.

Ça ne régle rien. On masque les symptômes, encore une fois on empêche le corps de s'exprimer.

Tiens mon criss de corps Défectueux, alors que tu fonctionnes mal, je te dompte avec du McGaffe.

À la longue c'est vraiment dévalorisant,

et on en vient à considérer son propre corps comme une malédiction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Agrathor,

soit on injecte le GcMaf comme on le fait pour l'insuline puisque le corps ne le fabrique pas ou pas assez ; soit on modifie la séquence génétique qui code pour.

Personne ne veut s'en occuper. Que deviennent les malades ? Ils prennent l'insuline ou le GcMaf.

La recherche finit par montrer que le sida est le résultat d'une modification génétique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et les chercheurs belges.....

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1518/Sante/arti...re-le-VIH.dhtml

ils n'expliquent pas tout, normal, mais ça ressemble au procédé Yamamoto : modifier génétiquement les cellules malades (produisant la nagalase) au labo, réinjecter.... Idem pour Vanhivax au Cameroun, et sans doute d'autres chercheurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

retour sur GcMaf de la St Georges Klinik, quelqu'un aurait plus d'infos ?

et d'ailleurs, le gCMaf semble utilisé en UK.

@Agrathor, il est clair qu'on vise les symptômes mais on n'a pas mieux pour l'instant!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tjrs rien sur le GcMaf ?

en plus de la klinik st georg de munich, une société anglaise fournit aussi le traitement

http://www.gcmafuk.org/?cat=1

le prix est dissuasif pour les deux endroits (plus de 5000€ pour débuter), pensez vous que la sécu française prenne en charge ce genre de soins ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au 10/01/11 encore et toujours le GcMaf. Plus la presse en parle, plus il sera connu et espérons qu'il soit vite commercialisé chez nous en France. des structures privées!!!! le vendent autour de chez nous : allemagne, UK, belgique, pays bas etc... et bien sûr usa.

quelqu'un aurait d'autres info ? jusque là, je ne vois que les mêmes sources répétées.

quelle différence avec le M-CSF (macrophages colony stimulation factor) ? il existe aussi le GM-CSF, le G-CSF pr granulocytes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au 10/01/11 encore et toujours le GcMaf. Plus la presse en parle, plus il sera connu et espérons qu'il soit vite commercialisé chez nous en France. des structures privées!!!! le vendent autour de chez nous : allemagne, UK, belgique, pays bas etc... et bien sûr usa.

quelqu'un aurait d'autres info ? jusque là, je ne vois que les mêmes sources répétées.

Au risque de me répéter, et sans jouer les oiseaux de mauvaise augure : le GcMAF n'est pour l'instant que virtuel.

Où est-ce que des structures privées le vendent : aux Bahamas ? Au Royaume-Uni sur des sites totalement anonymes ? En Allemagne : voir la traduction de l'article allemand plus haut. En Italie : où ??? Ce n'est pas parce que Ruggiero y travaille qu'il le vend.

Au contraire : le lien que tu donnes fait écho à un article que l'équipe de Ruggiero vient de publier dans la revue Cancer Immunology Immunotherapy. Selon le résumé (l'article intégral n'est pas en libre-accès), Ruggiero indique avoir testé le GcMAF sur des cellules humaines et des cellules d'embryons de poussin (apparemment fréquemment utilisées en recherche fondamentale), in vitro, pour en étudier les impacts sur l'angiogenèse (la création de nouveaux vaisseaux sanguins), mécanisme dont la dérégulation serait, selon Ruggiero (et de nombreux autres), impliquée dans le développement des tumeurs. C'est son sujet de recherche depuis longtemps (voir ses travaux sur sa page personnelle). Il indique dans l'article avoir des résultats intéressants (le GcMAF inhiberait l'angiogenèse in vitro), mais vu l'objet de l'étude, je pense que tout le monde sera d'accord pour estimer que ce n'est pas encore la révolution du siècle.

Et il précise bien en fin du résumé :

quelle différence avec le M-CSF (macrophages colony stimulation factor) ? il existe aussi le GM-CSF, le G-CSF pr granulocytes.

Tu trouveras des éléments de réponse sur cette page.

A la différence du Gc-MAF, qui est un produit de synthèse (artificiel), il s'agit dans les deux cas de protéines produites par l'organisme (les macrophages) pour moduler la réponse du système immunitaire, au même titre que plusieurs autres dizaines de molécules.

Modifié par Jibrail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bsr Jibrail,

le GcMaf existe , il n'est pas virtuel mais s'il te contrarie, c'est ton droit. il est aussi utilisé contre le syndrome de fatigue chronique. j'ai personnellement eu au téléphone une des cliniques dont je parle.

il est de synthèse car sa forme originale, humaine (issu de la vitamine b binding protein) n'est pas brevetable. un peu comme pour l'insuline ?

quant à M.Ruggiero, personne n'a dit qu'il vendait, il fait de la recherche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bsr Jibrail,

le GcMaf existe , il n'est pas virtuel mais s'il te contrarie, c'est ton droit. il est aussi utilisé contre le syndrome de fatigue chronique. j'ai personnellement eu au téléphone une des cliniques dont je parle.

il est de synthèse car sa forme originale, humaine  (issu de la vitamine b binding protein) n'est pas brevetable. un peu comme pour l'insuline ?

quant à M.Ruggiero, personne n'a dit qu'il vendait, il fait de la recherche.

Salut Rebayima,

Le GcMAF ne me contrarie pas, sinon je me serai passé d'aller chercher l'info et de faire la traduction depuis l'allemand.

Je trouve juste... qu'il y a trop de choses pas claires. Tant mieux si c'est jamais c'est pour la bonne cause.

Est-ce qu'on peut te demander si tu as eu des infos intéressantes de la clinique ?

Par contre je me suis emmêlé les pinceaux hier, d'après Yamamoto le GcMAF est une protéine endogène, censée être désactivée par le supposé VIH ou lors de certains cancers. Le GcMAF administré par Yamamoto, selon sa publication, ne serait pas non plus vraiment "synthétique", car issu essentiellement d'un processus de purification à partir de sérum humain. Brevetable ou pas, je ne sais pas, je pense que la molécule en elle-même ne peut sans doute pas l'être, mais à l'inverse, son processus de production l'est probablement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Re Salut Jibrail,

infos de la clinique : le GcMaf n'est pas remboursé par la sécu, je m'en doutais. Ils ont une bonne expérience avec les patients traités (cancer, vih, sfc chronique) mais la 1ere consultation entre 100-200€, une journée d'hospitalisation si nécessaire 1200-1500€, prévoir des frais d'analyses sanguines genre mesure de nagalase, etc...là je n'ai pas demandé plus c'est hors de prix.

une autre source donne 230€ l'injection, la mesure nagalase pouvant être faite dans un hôpital public gratuit pour les résidents (UK)

le produit étant récent, les témoignages de ceux qui l'utilisent (forums patients ayant débuté en 2010) sont mitigés : les satisfaits, les déçus, ceux qui attendent plus pour se prononcer etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Celia Farber vient de publier sur son site l'interview qu'elle a eu avec Marco Ruggiero (en anglais), très intéressante, même si j'aurai bien aimé qu'elle soit encore un peu plus longue et un peu plus approfondie...

A propos du GCMaf, il confirme que plusieurs essais cliniques sont en cours pour essayer de reproduire les résultats de Yamamoto, et que les résultats devraient être présentés dans un congrès dans le courant de l'année.... affaire à suivre.

Q: Do you think testing HIV positive means one has been ‘infected?’

A: Any test, by definition, cannot be 100% accurate. Specificity and sensitivity often are inversely related; therefore un-specific diagnoses of HIV-positivity are likely to occur as with any other test. In general, however, once such problems have been resolved, I would say that in the presence of confirmed antibodies and detection of the so-called viral load (although often over-estimated), I would say that an encounter with the virus has occurred. However, this could simply indicate an association between two things that are not necessarily correlated with a cause and effect relationship. If we adhere to the statements of Prof. Montagnier, as I do, then the persistence of signs of HIV infection could simply be an indicator of immune system malfunction. In this interpretation, immune system malfunction is the cause and chronic HIV infection (along with other opportunistic infection) one of the effects, probably not the worst one. In other words, HIV infection could be the symptom of an existing immunodeficiency.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×