Aller au contenu
forum sidasante
bamboo

MARAVIROC

Recommended Posts

Bonjour à tous

Voici un petit topo sur l'essai thérapeutique qu'a suivi mon ami .

Oui, j'en suis désolé, j'ai le plus mauvais élève de la classe !

La dissidence reste un fond sonore, et l'orthodoxie à toujours plus d'écoute pour lui .

Donc, il a accepter de participer au protocole d'un essai sur le Maraviroc de Janvier à Juillet .

6 mois .

Sous Atripla depuis un moment, il n'y avait pas de bénéfice sur les CD4, et le Maraviroc était présenté comme un booster de CD4 .

Avant l'essai : 240 CD4 – CD4-CD8 : 9%

2 mois après : 220 CD4 – 9%

4mois après : 240 CD4 – 9%

6mois après : 250 CD4 – 9%

1 mois après la fin de l'essai -septembre : 295 CD4 – 11 %

2 moi après la fin de l'essai – octobre : 315 CD4 – 13 % !!!

Sur les 200 participants, durant l'essai, un tiers à perdu des CD4, un tiers stagnant comme mon ami, un tiers ont gagné des CD4 . Il n'y avait pas de placébo, paraît que ça ne se fait plus .

Après l'essai, 50 % on perdu des CD4, 50 % en on gagné .

Réflexions glanées :

- C'est sur que le problème, est qu'on ne sait pas combien vous aviez de CD4 avant le sida, à l'état normal . Peut être que pour vous, 250 CD4 c'est comme si vous en aviez 800 .

- C'est souvent qu'on a des patients ( toujours très patient !) où les CD4 ne bougent pas, puis, sans savoir pourquoi, quelques années après, il se mettent à grimper .

Voilà les petites infos récoltées concernant cette expérience .

Je dois préciser, que parallèlement, les décisions de changer de vie prises en 2007 lors de la découverte de son sida, (suivant le bon conseil d'Hippocrate), se sont réalisées cet été, avec une première étape décisive fin juillet et un début de nouvelle réalisation mi octobre .

Je n'ai évidement pas pu m'empêcher de faire le rapprochement entre le franchissement des 300 CD4, qui s'est révélé être un réel événement, et cette nouvelle vie tant attendue qui s'est mise en route !

Si le Maraviroc ne fut pas très concluant, le changement de vie semblerait bien booster un peu les choses .

Pour que tout le monde en est le cœur net, faudrait-il que l'orthodoxie et la dissidence, considèrent l'homme comme un être vivant avec des antipathies et des sympathies, dont le déterminisme serait bien plus conséquent, que les disparités d'une génétique qui n'en serait que le reflet .

Bien à vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bsr Bamboo,

Loupé une étape, c'est quoi le changement de vie de 2007 de votre ami ? qu'est ce qu'il a changé?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Rebayima

...les décisions de changer de vie prises en 2007 …..., se sont réalisées cet été,

Changer de vie, c'est changer d'environnement, changer de métier, changer d'amis et si possible changer de nourriture et de climat . Remplacer les vieilles habitudes par des nouvelles .repartir à zéro .

C'est la décision qui fut prise en 2007, mais elle a mis 3 ans pour commencer à se concrétiser .

Voilà, les « festivités » ont commencé cette été . Nous avons pu quitter l'ancien environnement, et sommes en route vers un nouveau « lieu de vie » et d'autres envies .

Pour une autre énergie qui soit comme l'antidote « du lieu de mort » qu'on vient de quitter .

L'environnement impose son énergie à notre comportement et c'est un élément important pour commencer et aider à se changer soi .

Même si dans l'absolu il est aussi possible de se guérir, indépendamment du reste, dans l'absolu...

Depuis plusieurs mois, nous sommes de plus en plus excités à l'idée de pouvoir se libérer et de repartir à l'aventure, et le franchissement des 300 CD4 semble illustrer cette période . Alors que c'était devenu inespéré, depuis 2 ans qu'il se trainait entre 200 et 250 CD4, quelque soient les médocs qu'il prenait .

J'avais déjà remarqué que ces résultats oscillaient, en fonction de l'avancée de notre projet vers ce changement de vie qui vient de commencer . Chez moi, il n'y a pas de coïncidences ou de hasards, seulement un tout interactif .

Déjà nos projets peuvent fleurir et les envies se réaliser, ça apporte un côté plus vivifiant !

C'est pour moi, la phase B du plan .

Le sortir de là, d'un ennuis morbide, et rallumer sa flamme de vivre .

Voilà, on en est là, …..

J'espère que ça va devenir un joli feu de joie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant l'essai : 240 CD4 – CD4-CD8  : 9%

2 mois après : 220 CD4 – 9%

4mois après : 240 CD4 – 9%

6mois après : 250 CD4 – 9%

1 mois après la fin de l'essai -septembre : 295 CD4 – 11 %

2 moi après  la fin de l'essai – octobre : 315 CD4 – 13 %  !!! 

Sur les 200 participants, durant l'essai, un tiers à perdu des CD4, un tiers stagnant comme mon ami, un tiers ont gagné des CD4 . Il n'y avait pas de placébo, paraît que ça ne se fait plus .

Après l'essai, 50 % on perdu des CD4, 50 % en on gagné .

Bonjour Bamboo,

Merci pour ces infos.

Effectivement à l'exception de l'AZT, il n'y avait jamais eu pour les médicaments antisida d'essai thérapeutique contre placebo, du moins pour la phase III, celle qui mesure pleinement l'efficacité thérapeutique (le test contre placebo n'est utilisé que pour les phases I et II, pour mesurer 'l'innocuité' - plus exactement le degré d'effets secondaires - et la biodisponibilité de la molécule). Toutes, à partir de 1995, ont bénéficié de procédures accélérées.

Les pourcentages que tu donnes semblent montrer l'absence totale d'effet du Maraviroc sur le nombre des CD4 (sous réserve que ceux qui perdent des CD4 en perdent dans la même proportion que gagnent ceux qui en gagnent - en gros que les gains et les pertes se compensent).

La spécificité du Maraviroc, c'est que c'est le seul le médicament de sa classe, les "anti-CCR5", sur la base d'un supposé mécanisme d'infection rétrovirale que Wallypat avait taillé en pièces il y a plusieurs années déjà. D'autres molécules de même classe (par exemple celle-ci) développées par des labos concurrents sont en difficulté ou ont été abandonnées.

Au vu du test que tu décris, l'effet du Maraviroc, même du point de vue des critères orthodoxes, serait négligeable. En fait, assez vite, il est apparu que les résultats n'étaient pas extraordinaires. A la conférence internationale sur les rétrovirus (CROI) de San Francisco en 2010, ces faibles résultats ont été plutôt confirmés. D'après cet article (en anglais), le lancement commercial du Maraviroc a même été un "désastre", avec le dixième de vente que ce que le labo escomptait, malgré un coût exorbitant (12.500$ par patient et par an aux Etats-Unis) !

Face à ce "désastre", le labo qui produit le Maraviroc - Pfizer, le 1er mondial - doit trouver des solutions alternatives pour retrouver le chemin des profits.

Il a du peser de tout son poids - réussir à fournir un étude pas trop catastrophique - pour que la FDA, par 10 voix contre 4, accepte de le prescrire en 2009 comme médicament de première ligne - c'est-à-dire pour les patients qui n'avaient jamais reçu de traitement, alors qu'il était réservé jusqu'à présent, depuis 2007, à ceux qui étaient en "échec virologique", pour multiplier le nombre de "clients" potentiels.

Et plus intéressant encore, il faut conduire de nouveaux essais, encore et encore, en espérant que l'un sera moins mauvais que les premiers, afin de se placer comme "traitement privilégié", celui sera proposé en premier aux nouveaux malades. Certains "médecins" cherchent ainsi à conduire de nouveaux essais, comme celui dénommé "ERAMUNE 2", qui consiste en une intensification d'une multithérapie de type HAART, en ajoutant à une multithérapie classique, déjà lourde, du maraviroc, plus du raltégravir, plus de l'Interleukine 7, sans crainte de multiplier les effets secondaires et les risques d'interactions chimiques ! Il s'agit selon eux d'essayer, sans rire, "d'éradiquer les réservoirs du virus"... Et peu importe pour ces "médecins" que cette molécule soit vraisemblablement mauvaise, même selon leurs propres critères, que son coût soit exorbitant, et qu'elle ait quand même quelques effets secondaires... Pour le bénéfice des patients bien sûr...

Et si les charges n'étaient déjà pas suffisamment lourdes pour aggraver le dossier, devinez qui finance et qui conduit l'essai ?

A ma gauche, Christine Katlama médecin hospitalier à la Pitié Salpetrière à Paris, celle qui a déjà conduit le plus grand nombre d'essais de médicaments antisida en France depuis 1995.

A ma droite, la fondation ORVACS, association loi 1901 visant à développer un vaccin contre le sida (ORVACS pour Objectif Recherche Vaccin Sida). Or que voit-on sur ce site : comme par hasard, ORVACS est financé par la fondation de Liliane Bettencourt, et ORVACS est présidée par Gilles Brücker, le mari de Christine Katlama, lui-même étant par ailleurs largement mouillé dans l'affaire du même nom (perquisitions à la Pitié-Salpetrière, enquête de l'Ordre des Médecins), le couple étant de bons amis de Liliane... ORVACS a même été créé "à leur initiative personnelle", avec deux autres collègues, et tous prétendent, toujours sans rire, que "le domaine de la vaccination thérapeutique représente aujourd'hui les espoirs de la communauté scientifique dans la lutte contre le SIDA", alors que tous les orthodoxes sont au moins à peu près d'accord pour dire que les recherches d'un vaccin contre le sida sont un fiasco total et qu'il s'agit d'une des pistes les moins intéressantes ?

Donc pas gênée, Christine Katlama "associée" ORVACS finance Christine Katlama "médecin" à la Pitié-Salpétrière. Chapeau !

Pile je gagne, face...je vous laisse juger... Comme la vie est bien faite parfois dans le monde du $IDA...!

C'est ça aussi, les essais sur le Maraviroc ou d'autres molécules...

Petit rapport d'activité !

Au dernier contrôle, il était à 199 CD4, il a donc perdu 1 CD4 depuis la dernière fois . Immuable !

Alors, ils veulent lui donner du « maraviroc » (pas sur du nom ?) qu'il devait prendre maintenant mais qu'ils ont repoussé à dans 3 mois pour être dans le cadre d'une étude .

Ce serait un booster de CD4 et il serait un bon client !

Vous connaissez ce nouveau truc ?

Aussi, il aurait besoin de vitamine D, alors ils lui ont donné du « stérogyl 15 » . C'est dosé à 600 000 UI : « ergocalciférol » , et il y a une dose valable pour une année ???!!!

Il ne l'a pas encore prise, en attendant de savoir ce que c'est, notamment ici si vous avez quelques infos .

Je pense qu'il vaudrait mieux qu'il prenne un complexe vitaminé de chez « daily smart » ?

[...)

Bien à vous et merci de votre attention .

Bamboo"

Par contre, relisant ton ancien post il y a deux ans, ton compagnon devait au cours de l'essai bénéficier d'une supplémentation en Vitamine D. Or les dernières recherches "hétérodoxes" montrent que des mécanismes liées à une défaillance du métabolisme de la vitamine D pourrait jouer un rôle important dans le nombre de CD4. Est-ce que tu saurais s'il a pris en continu cette supplémentation, et si son taux de vitamine D a été mesuré ? Peut-être cela a pu jouer un rôle dans l'augmentation, même modeste, de ses CD4 (avec l'amélioration générale du "moral" que tu as décrit).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jibrail, bonjour à Vous

Merci pour tous ces compléments d'infos !

Hmm !ça va encore m'inspirer !!!

Et pour cette confirmation que : Maraviroc = machine à fric !

C'est d'ailleurs exactement comme ça que je perçois l'ensemble de la recherche actuelle .

A ce titre, Jardinier à malheureusement raison de signaler la profonde corruption qui détourne la science de sa raison d'être, et qui est bien le nœud du problème de la dissidence .

Cette dissidence pourra bien prouver tout ce qu'elle veut . L'heure n'est plus à la vérité, mais au dictat du capitalisme triomphant . C'est la pire des dictatures dans le sens ou ce n'est pas le dictat d'un humain, qui serait là quelque part et qu'on pourrait neutraliser, mais le dictat d'un concept intellectuelle qui est dans la tête de tous, et donc autorégulateur !

C'est la religion parfaite !

Face à l'argent, la vérité devient mensonge et le mensonge devient vérité, c'est une véritable alchimie morale dont est victime une partie des hommes .

La vérité à ceci de fâcheux pour notre époque, c'est qu'elle est totalement incompatible avec la liberté qui est devenue un dogme intouchable .

La liberté n'a pas de vérité, parce qu'elle ne peut avoir de limites . C'est ce qui permet au libéralisme d'exister grace à l'amoralisation générale, que plus aucune vérité ne peut contrer et qui permet de faire de la Rentabilité, la nouvelle et seule morale . Toute chose doit être rentable avant d'être utile, même les hommes .

On est bien conscient de cette hérésie, le pire c'est qu'elle perdure, se renforce, et qu'on lui demande encore son avis !

Le problème de la dissidence n'est donc pas un problème de vérité ou de preuves, mais un problème morale qui touche les bases de l'humanisme et qui concerne l'ensemble du système .

La dissidence ne soulève pas qu'un problème de médecine et de virus, elle met d'abord en évidence un gros problème de société, et en cela, elle est d'abord une menace pour le système .

Il n'y a pas d'autres réalité, pour expliquer le déni dont fait l'objet la dissidence depuis si longtemps . Elle dérange .

La dissidence n'existera pas en prouvant ni en accumulant les cellules de mon Q oxydés pour démontrer comment l'orthodoxie nous emmerde 4-ptdrasrpt.gif ; mais en commençant a faire le ménage à l'intérieur de la science et des scientifiques . Elle n'a pas à attendre que l'académie des sciences daigne lui apporter un peu de considération en continuant à se soumettre à un ordre plus que contestable, . Elle doit juste se lever, lui foutre une bonne claque dans sa gueule de chien, et la foutre dehors . sds.pngpoint.gif

La politesse des bourgeois n'a jamais été tant préjudiciable pour l'avenir des hommes !

Bref, c'est pourquoi on peut être tenté de vouloir centrer ce forum sur l'aspect médical, chimique, biologique, psychologique, ce qui est déjà assez conséquent pour les lecteurs qui suivent la dissidence .

Mais, si on veut avoir une compréhension d'ensemble, on ne peut que déborder sur les aspects politiques qui façonnent le fond du problème, comme le fait avec pertinence Jardinier .

C'est délicat, parce que cela ouvre le forum sur des horizons plus vastes qui peuvent rendre le forum assez confus, mais par ailleurs cette élargissement à une vue d'ensemble du problème, me paraît nécessaire dans l'absolu, pour que la dissidence puisse se repositionner de façon plus judicieuse et efficace face à ses pourfendeurs .

D'où ma timidité à alimenter les topics de Jardinier, qui peuvent avoir une dimension que j'ai connue sur d'autres forums . J'en suis un peu lassé, et ne vaudrait-il pas mieux se « jumeler » avec certains de ces forums où son décortiquer en long et en large, tous ces aspects politico-économiques menaçant . ?

C'est bon a savoir, pas pour les combattre, c'est ridicule, mais pour savoir comment éteindre notre récepteur inside et rendre sans effet leur émetteur . D'après moi .

Eux sont des leures, l'alien est déjà en nous .

C'est aussi ce qui me fait dire que le combat frontal n'a aucune chance, et que c'est par derrière qu'on baise les gens . Autrement dit, on se fout de la forme du contenu, l'important c'est le contenant, en l'occurrence le fameux « esprit scientifique » qui doit faire l'objet d'une refonte, ou plutôt, être simplement appliqué .

Bref, la vrai guerre n'a pas lieu sur le territoire de la médecine .

Est-ce que tu saurais s'il a pris en continu cette supplémentation, et si son taux de vitamine D a été mesuré ?

J'ai pas réussi à m'opposer au Maraviroc, mais le complément de Vit D valable pour un an (!!!???), si ! Il ne l'a jamais pris .

Il ne suis pas non plus un régime spécial, et ne prend pas de compléments .

On a garder notre alimentation essentiellement végétarienne et bio .

Ils n'ont pas mesuré sa Vit D la dernière fois, mais il a eu des analyses à d'autres époques . Le blème, c'est qu'il n'est informé de rien, et qu'ils lui envoie une feuille de relevés très succinctes, quand ils y pensent, de plus lui, est très distancé par rapport au suivi, une façon de se protéger, donc on sait peu de choses, hormis le classique CD4 et CV .

Je précise, que le Maraviroc lui fut donner pour relever ses CD4, et non pas par rapport à la CV, qui fut toujours indétectable depuis qu'il est sous traitement . On a pas relevé non plus d'effets secondaires significatifs .

Au sujet du bon moral, n'oublions pas que nous sommes aussi relier à l'air, à l'eau à la terre, au temps qui passe et à la Terre qui tourne, et qu'on sait à quel point cela peut influer les hommes de conception naturelle . Entre émotions et chimie, reste à définir qui fait quoi !

Sur cet aspect, mon ami m'a fait part d'une précision concernant le temps .

« Le temps qui passe et où il ne se passe rien . »

C'est ce qu'il a répondu à son médecin qui lui demandait ce qui avait changé .

Sa réalité, c'est celle d'une condamnation à mort qui ne se réalise pas .

Un ensemble de problèmes qui n'ont pas eu lieu .

Une obsession mentale qui s'évapore et libère la tête .

C'est aussi ça qui lui paraît important . Ce temps qui passe et où tout va bien, qui devient surement son premier moteur pour l'espoir . Il ose se re-projeter dans l'avenir, et ça c'est sur, c'est énorme !

Sans doute que la liquidation de nos affaires et du passé, et ce nouveau départ, arrivent à point !

Voilà, merci de votre attention .

Bien à vous .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Jibrail

A propos de l'Orvac, de Katlama et de Brücker : à noter que celui-ci est encore à ce jour, je crois bien, le directeur de l'Institut national de Veille sanitaire, et qu'il est le co-auteur d'un hénaurme livre blanc de la Santé publique qui serait une bible en la matière ! Et, last but not least, il avait retrouvé son ami d'enfance Banier (plus ou moins perdu de vue) au chevet d'un malade à la Salpêtrière dans un service de soins du sida qu'il dirigeait en 1989... à "l'âge d'or" des monothérapies à l'AZT.

Quant à Patrick Yéni, je n'ai ni le temps ni le courage d'insérer des liens ici, mais j'ai approfondi un peu la recherche, et le moins que l'on puisse dire est que c'est un collaboraeur assidû de Gilead Science devant l'Eternel...

@Bamboo

Merci pour le respect que tu exprimes à l'égard de ma démarche, et pour ta reconnaissance de son bien fondé.

  ... si on veut avoir une compréhension d'ensemble, on ne peut que déborder sur les aspects politiques qui façonnent le fond du problème, comme le fait avec pertinence Jardinier .

C'est délicat, parce que cela ouvre le forum sur des horizons plus vastes qui peuvent rendre le forum assez confus, mais par ailleurs cette élargissement à une vue d'ensemble du problème, me paraît nécessaire dans l'absolu, pour que la dissidence puisse se repositionner de façon plus judicieuse et efficace face à ses pourfendeurs.

D'où ma timidité à alimenter les topics de Jardinier, qui peuvent avoir une dimension que j'ai connue sur d'autres forums.

Je suis d'accord avec toi sur le fait que c'est délicat au sens où tu le dis : ce serait une question de première importance, effectivement, de trouver un point d'équilibre tel que le fait de l'ouvrir à des horizons plus vastes ne rendrait pas le forum confus.

Je suis à peu près d'accord aussi sur le fait que le "combat frontal" n'a aucune chance... sauf peut-être que le renoncement à tout combat serait une option encore bien plus désastreuse... et que là aussi, un point d'équilibre reste à rechercher, à réapprécier au jour le jour... entre ce qui est frontal et ce qui ne l'est pas. Au fond, c'est de l'ordre du dialogue et de la délibération entre nous, et aussi, bien sûr sinon avant tout, de l'ordre de la sensibilité propre de chacun et des possibilités de chacun de se consacrer à une recherche et une analyse ciblées sur tel ou tel aspect...

Quoi qu'il en soit, les réflexions dont tu nous a fait part dans ce post sont très denses, d'une portée très large et d'une grande lucidité. A tel point que pour l'instant j'éprouve surtout le besoin de laisser se décanter ce que ton propos m'inspire. Mais tu m'encourages vraiment à poursuivre ma démarche, sous une forme ou sous une autre, et ma participation aux échanges sur ce forum.

Amitiés à tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Jibrail

A propos de l'Orvac, de Katlama et de Brücker : à noter que celui-ci est encore à ce jour, je crois bien, le directeur de l'Institut national de Veille sanitaire, et qu'il est le co-auteur d'un hénaurme livre blanc de la Santé publique qui serait une bible en la matière ! Et, last but not least, il avait retrouvé son ami d'enfance Banier (plus ou moins perdu de vue) au chevet d'un malade à la Salpêtrière dans un service de soins du sida qu'il dirigeait en 1989... à "l'âge d'or" des monothérapies à l'AZT.

Quant à Patrick Yéni, je n'ai ni le temps ni le courage d'insérer des liens ici, mais j'ai approfondi un peu la recherche, et le moins que l'on puisse dire est que c'est un collaboraeur assidû de Gilead Science devant l'Eternel...

@Jardinier

Gilles Brücker n'est plus directeur de l'INVS depuis fin 2007. Il avait été remplacé par Françoise Weber, directrice actuelle, est une ancienne directrice de cabinet adjointe de Xavier Bertrand au ministère de travail et, accessoirement, ancienne de Pfizer...

Ce qui est un peu révoltant dans tout ça, c'est que les millions de la Bettencourt, c'est exactement ce qui manque pour la recherche sur des molécules non brevetables, issues de plantes ou découvertes il y a longtemps, que les labos ne financeront jamais, et que la recherche publique aurait du mal à financer seule à grande échelle, même si jamais elle arrivait à se sortir du dogme orthodoxe. Katlama et Brücker choisissent d'orienter ces millions pour venir sauver les profits de Pfizer, premier labo mondial... Drôle de choix, même d'un point de vue orthodoxe... Mandarins du VIH, ils ne sont plus en situation de se poser la moindre question. C'est pour ça que d'autres doivent leur poser !

*****

Dans le même genre, les milliards de la fondation Bill & Melinda Gates pousse encore un cran plus loin dans l'abject.

La fondation lance un nouvel essai clinique sur l'utilisation du Tenofovir (la molécule reine de tes potes de Gilead) en prévention de la transmission hétérosexuelle dans des couples séro-discordants (l'un positif, l'autre non). Et là, contrairement à ce que j'ai dit, il y a un vrai essai clinique contre placebo :

- Un bras avec Tenofovir [Gilead] + Emtricitabine [Gilead]

- Un bras avec Tenofovir + placebo

- Un bras avec placebo + placebo

L'étude se présente ainsi :

"Une prophylaxie pré-exposition, dans laquelle l'individu séronégatif est à haut risque de contracter le VIH-1 prend des médicaments antirétroviraux afin de maintenir un niveau suffisant de la molécule active dans le sang et les parties génitales, afin de prévenir l'acquisition du VIH-1, a été proposée comme stratégie potentielle de prévention".[Pre-exposure chemoprophylaxis, in which an HIV-1 uninfected individual at high risk for contracting HIV-1 takes antiretroviral medications to maintain blood and genital drug levels sufficient to prevent HIV-1 acquisition, has been proposed as a potential HIV-1 prevention strategy.]

Donc que va-t-il se passer, de leur point de vue, si leurs présupposés fonctionnent (ils sont en train de recruter leurs cobayes)? Eh bien une partie importante des séronégatif(ve)s du bras placebo vont être "contaminés" (positifs au test dit VIH), et peut-être dans les autres bras un peu moins (mais sans en être du tout persuadé).

Et ce n'est pas tout. Le seul critères d'exclusion de l'essai pour le partenaire séropositif (à part le fait d'être déjà dans un autre essai), c'est "la prise actuelle d'une thérapie antirétrovirale" [current use of an antiretroviral therapy]. Autrement dit, au cours de l'essai, on donne des médocs au partenaire séronégatif et on interdit d'en donner au partenaire séropositif. Éthique ! En fait, comme épidémiologiquement ils ont constaté une baisse des "contaminations" lorsque le séropositif prenait un traitement antirétroviral, ils ont décidé d'exclure le partenaire séropositif de la prise de médicaments, de peur que cela fausse leur résultat (ils mesurent l'utilité du médoc en prévention chez le partenaire séronégatif, et pas chez les séropositifs). Très éthique ! Quand on pense qu'on a toujours refusé chez les malades, pour des raisons "éthiques", de comparer l'efficacité d'une molécule contre un placebo, et que là on mesure l'efficacité d'une molécule contre placebo chez des patients sains mais jugés à haut risque de contamination! Hallucinant !

Et que sera-t-il mesuré, en plus des "contaminations" : bien cyniquement, entre autres, les "comportements à risque" (indispensable pour la réussite de leur étude, sinon pas de "contamination"), favorisé qu'on le veuille ou non par la prise de médocs, placebo ou pas, ainsi que les "malformations congénitales" chez les enfants nés des femmes prenant des médocs! Très très éthique ! C'est d'autant plus troublant que les femmes enceintes ou projetant de l'être sont censées être exclues de l'étude.

En résumé : un des dix hommes les plus riches du monde (B. Gates), plutôt que de donner des médocs réputés efficaces du point de vue orthodoxe aux malades, les donne exclusivement aux non-malades pour vérifier qu'on peut vendre non seulement des médicaments aux malades (ça tout le monde le sait), mais aussi aux non-malades (ça la plupart des orthodoxes n'en est pas encore vraiment convaincu), et ce pour être sûr d'arrondir encore un peu plus le chiffre d'affaires de Gilead et consorts. Peu importe pour les "volontaires" de l'essai qu'ils soient contaminés comme résultat attendu de l'étude, ni que l'état de la science orthodoxe soit exactement l'inverse, c'est-à-dire que les malades prenant des médocs "protègent" les non-malades, car le taux de transmission constaté serait largement réduit (c'est le fameux avis des médecins suisses consacré cet été 2010 à la Conférence de Vienne).

Oui, tout le monde s'en fout de ces "volontaires", de ces malades et de ces pas-encore-mais-bientôt-malades-car-à-haut-risque.

Car vous l'avez bien compris, cet essai clinique financé par la Fondation Bill & Melinda Gates et conduit par leur belle Université locale de l'Etat de Washington à Seattle, USA ($$ pour l'Université), ne se déroule ni à Seattle, ni à Paris, Londres ou Sidney, mais à Nairobi, Kenya, et Kampala, Ouganda.

Je laisse le mot de la fin à Celia Farber dans "House of Numbers" : "le sida est une chose à Greenwich Village, et une chose très différente à Kampala, Ouganda".

C'est clair.

Modifié par Jibrail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En plus, le site du Comité des Familles que tu nous a mis en lien est vraiment choupinet :

- l'intitulé d'abord : "Papa, Maman, Bébé" >> et la bonne ? et moi ?

- et puis bien sûr, Yéni, France Lert et les éditeurs du Comité, forment en l'occurrence un inénarrable trio de Parques. Je les cite :

"Pour la première fois, le rapport envisage de façon détaillée a procréation naturelle dans les couples et le soutien à leur apporter ,ce qui était de longue date le combat du Comité des Familles. Avec comme illustration cette recommandation page 182 : « Aider le couple à repérer la période d’ovulation pour limiter les rapports non protégés à la période de l’ovulation (Biib) »."

>> La capote, sauf quand madame a ses ovulations !!! Avec une telle méthode, on est à peu près sûr d'avoir des rejetons "Born HIV-Free", je présume...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est un peu révoltant dans tout ça, c'est que les millions de la Bettencourt, c'est exactement ce qui manque pour la recherche sur des molécules non brevetables, issues de plantes ou découvertes il y a longtemps, que les labos ne financeront jamais, et que la recherche publique aurait du mal à financer seule à grande échelle, même si jamais elle arrivait à se sortir du dogme orthodoxe.

Ils n'ont bien sûr aucun intérêt à financer la recherche sur le non brevetable, faut tout de même pas rêver !!

Par contre , une rumeur circule en ce moment sur le net (hoax ?) portant sur l'interdiction de vente de plantes médicinales dans l' UE d'ici avril 2011, à vérifier bien sûr mais je crois que la guerre entre fabricants de compléments alimentaires et big pharma est désormais ouverte

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre , une rumeur circule en ce moment sur le net (hoax ?) portant sur l'interdiction de vente de plantes médicinales dans l' UE d'ici avril 2011, à vérifier bien sûr mais je crois que la guerre entre fabricants de compléments alimentaires et big pharma est désormais ouverte

Ce qui est bien réel, c'est qu'il va se passer quelque chose au 1er avril 2011, comme en témoigne par exemple ce document que j'ai trouvé sur le site de l'AFFSAPS, et qui date de l'entrée en vigueur de la directive européenne, en 2004.

La directive européenne a déjà été transposée en droit français. Et j'ai vu aussi des protestations sur des sites allemands ou anglais, avec des arguments comparables.

Par contre, sur l'ampleur des conséquences, je suis incapable de les mesurer. Tout dépend de la façon dont les décrets d'applications sont rédigés, de la façon dont la loi est appliqué... Et là il faut une connaissance bien précise du dossier, par expérience professionnelle ou par une enquête approfondie, pour bien le mesurer.

Deux liens vers une liste de plantes qui sont dans le processus :

- Un vers la liste des monographies de la Pharmacopée Française. En fait il y a une liste détaillée des plantes médicinales dans la "Pharmacopée Française", qui a un statut réglementaire mais n'est pas disponible en ligne (ouvrage à commander en livre ou cd uniquement).

- Un autre vers l'Agence Européenne du Médicament, avec, si j'ai bien compris, la liste des plantes en cours d'enregistrement.

A première vue, je dois bien avouer, tout cela ne semble ni très clair ni très transparent pour le grand public que nous sommes.

Encore une fois, je n'ai trouvé nul lien clair permettant d'appréhender concrètement les répercussions prévues au 1er avril 2011.

Modifié par Jibrail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme j'y tiens aussi beaucoup à "nos plantes" et celles des autres, et la liberté d'utiliser des plantes qui n'appartiennent à personne, tout ça dans le contexte de brevetage & monsanto et tout le reste, ça me travaille depuis un moment, mais comme je ne suis jamais tombée sur une opposition bien organisée, je me suis dit que c'était peut-être une rumeur. (faudrait que je creuse greenpeace un peu).

Donc ce n'est pas une rumeur, mais je viens de lire ça, peut-être que ça n'ira pas aussi loin que je m'imagine/crains.

(et je vois le lien de jibrail à ce sujet qui entre, je ne l'ai pas encore lu)

Je hallucine effectivement, Jibrail, ton post sur les bienfaiteurs Gates ! On a du mal à croire que des gens pensants, même des Gates, arrivent à concocter des logiques pareilles, aussi cyniquement, avec des gueules d'ange, la conscience bien tranquille. Je les avais déjà définitivement pris en grippe après leurs 63 millions à monsanto, mais là...

Pour la Bettencourt, qui se fait 500 euro la minute, plus de 700.000 la journée, j'ai pensé la même chose que toi. Faudrait quelqu'un comme ça qui "tourne dissident", mais effectivement, ça ne fera pas du profit sur le long terme, donc c'est raté.

Ces derniers temps, au travers de tout ce qu'il se passe en politique, santé et tout et tout, tout ce qu'on lit, entend, j'ai vraiment l'impression de glisser de ce monde, ce n'est plus mon monde, un sentiment de bataille perdue, de valeurs (pourtant simples) dont on ne trouvera plus trace d'ici quelque temps. Les éléments ne sont pas nouveau, mais c'est la quantité, le nombre, le "partout" ? J'ai l'impression d'avoir à faire à des extraterrestres (ou d'en être moi-même un, au choix), plus que jamais.

Et Bamboo, merci d'avoir donné les résultats & remarques au sujet de la fameuse étude maraviroc. Mon ami a remercié pour l'honneur d'y participer, au grand déplaisir de son toubib, ce qu'il a bien fait ressentir.

Merci à tous ceux qui font ces recherches et analyses - gilead aussi... quel chantier. Pas trop le temps moi-même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, il a accepter de participer au protocole d'un essai sur le Maraviroc de Janvier à Juillet .

6 mois .

Justement Bamboo à propos du maraviroc administré à ton ami, ont-ils fait le test du tropisme pour en savoir plus sur "son type de vih"

Voici ce qui est préconisé par Info traitement avant de proposer le maraviroc :

Pour savoir de quel corécepteur se sert le VIH dont vous êtes atteint, votre médecin vous dirigera vers un laboratoire où l’on prélèvera une petite quantité de votre sang afin d’en faire l’analyse. Deux ou trois semaines plus tard, votre médecin recevra les résultats des analyses de laboratoire, présentés de la façon suivante :

- Tropisme R5 : cela signifie que le VIH préfère utiliser le corécepteur CCR5 et que le maraviroc sera efficace.

- Tropisme X4 : cela signifie que le VIH préfère utiliser le corécepteur CXCR4 et que le maraviroc sera inefficace.

- Tropisme double/mixte : cela signifie que le VIH utilise ces deux corécepteurs et que le maraviroc sera inefficace.

- Analyse non concluante : cela signifie que le virus n’est pas présent en quantité suffisante dans votre sang pour que l’échantillon soit analysé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Jardinier

Merci pour les compliments .

à propos du maraviroc administré à ton ami, ont-ils fait le test du tropisme pour en savoir plus sur "son type de vih"

Surement !!!???

Comme je le disais plus haut, j'ai très peu d'infos . On a rien si on ne demande pas, et comme mon ami ne demande rien,

ben y a rien !

Cela dit, il me semble qu'il y a eu des tests, et qu'ensuite ils ont décidé de lui en donner

Pourtant, il doit y en avoir des analyses, vu le nombre de tubes qu'ils lui prennent à chaque fois !

Jusqu'à 16 tubes ! C'est à ce demander si ils se font des cocktails pour leurs soirées rituelles !?

Par respect pour ses choix et pour ne pas me prendre le choux, je le laisse gérer sans plus trop faire d'ingérences .

Bien à vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le même genre, les milliards de la fondation Bill & Melinda Gates pousse encore un cran plus loin dans l'abject.

La fondation lance un nouvel essai clinique sur l'utilisation du Tenofovir (la molécule reine de tes potes de Gilead) en prévention de la transmission hétérosexuelle dans des couples séro-discordants (l'un positif, l'autre non). Et là, contrairement à ce que j'ai dit, il y a un vrai essai clinique contre placebo :

- Un bras avec Tenofovir [Gilead] + Emtricitabine [Gilead]

- Un bras avec Tenofovir + placebo

- Un bras avec placebo + placebo

Et bien Jibrail l'étude en question revèle ceci, mais elle est réalisée sur une population homosexuelle/transexuelle

Le but étant comme tu l'as pressenti de fourguer des antirétroviraux à ceux qui sont séronégatifs, en tout cas l'étude voudrait le suggérer ... chapeau bas messieurs si vous y arrivez !

Et puis cette interprétation après coup de Sida info service

Modifié par Jerman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien de ça qu'il s'agit : des pilules pré et/ou post exposition pour tout le monde, soit uniquement avant ou après des rapports sexuels, soit, de préférence et tant qu'à faire, à vie. Les récents rapports de l'ANRS et autres indiquent clairement que, même si ce n'est pas au point, c'est entre autres mais nettement autour de ça que tournent actuellement les labos, fondations et chercheurs affiliés.

Le but étant comme tu l'as pressenti de fourguer des antirétroviraux à ceux qui sont séronégatifs, en tout cas l'étude voudrait le suggérer ... chapeau bas messieurs si vous y arrivez !

Certes, mais tant que le public ne sera pas mieux informé des tenants et aboutissants de ce qui se trame en la matière, on ne sait jamais. Avec par exemple des dispositifs comme le nouveau plan pluri-annuel qui a été acté ce mois-ci, "tout devient possible", comme disait l'autre...

D'autant plus que le traficotage sur la peau des "cohortes" suit son son cours, comme en atteste cette info glissée parmi d'autres dans le communiqué de Sida Info Service dont tu nous fais part, Jerman :

"Le Pr Jean-François Delfraissy annonçait ce matin qu’une première phase d’expérimentation franco-canadienne débuterait au cours du premier semestre 2011, dès lors que l’ANRS aura tiré les enseignements de l’essai iPrEx."

Cette autre info aussi est intéressante - on n'en est certes plus à la grande époque des camps de sidéens au Brésil, il n'empêche :

"Il est probable que des analyses complémentaires permettront de mieux déterminer les facteurs d’échec pour des personnes, dont le jeune âge et l’origine géographique (sud-américaine pour 60 % d’entre eux) pourraient constituer un biais de recrutement."

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces résultats ne m'étonnent pas.

Si on considère que le test "VIH" mesure la présence d'oxydants azotés (P 24 <=> peroxynitrite), et comme une personne devient "séropositive" lorsque ce taux de P24 dépasse un certain seuil (cut'off), il est évident que l'utilisation des antioxydants que sont le FTC (emtricitabine) et le ténofovir va retarder le passage au-dessus du cut'off chez les personnes qui ont des modes de vie permettant l'augmentation de ces peroxynitrites.

Ces résultats sont donc normaux, même dans cette hypothèse non virale.

Ce qui n'empêche pas que, par ailleurs, ces "médicaments", et en particulier le ténofovir, puissent être nuisibles à la santé en général.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien Jibrail l'étude en question revèle ceci, mais elle est réalisée sur une population homosexuelle/transexuelle

Jermann, il ne s'agit pas exactement de la même étude, celle-ci concerne en effet une population homosexuelle/transexuelle aux Etats-Unis et en Amérique du Sud, tandis que celle que je visais concernait des couples hétérosexuels discordants en Afrique de l'Est; ci-joint les deux tests :

- NCT00458393 : Emtricitabine/Tenofovir Disoproxil Fumarate for HIV Prevention in Men.

- NCT00557245 : Pre-Exposure Prophylaxis to Prevent HIV-1 Acquisition Within HIV-1 Discordant Couples (PartnersPrEP).

Par ailleurs dans l'étude africaine, il y a 3 bras, dont l'un est Tenofovir seul sans Emtricitabine.

Cependant, sur le fond, il s'agit bien effectivement du même objectif : l'intérêt d'une utilisation prophylactique (=préventive) de l'utilisation de médicaments antisida pour prévenir l'acquisition de la séropositivité, et, comme objectif secondaire, d'ouvrir la voie à une prescription des médicaments aux séronégatifs.

Merci pour ce lien sur Sida Info Service qui tempère bien les gros titres de la presse, en relevant un taux de séropositivité qui reste élevé (36 cas sur 1251 dans le bras Tenofovir+FTC, sur deux ans et demi, soit une acquisition de la séropositivité de 1% par an - même si on atteint presque 2% par an dans le bras placebo). La réaction de Sida Info Service laisse augurer que cela ne devrait pas suffire à ouvrir la voie à une prescription préventive généralisée, mais laissera sûrement la voie à la réalisation d'autres essais du même type.

Pour le reste je partage tout à fait l'analyse de Jardinier sur les intérêts économiques en jeu, et de Cheminot sur la compatibilité de ces résultats avec des hypothèses non rétrovirales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ces rectifications Jibrail, Jardinier

Marre de ces études qui en sont encore à tester dans un but purement économique, sans vouloir résoudre le fond, bref un véritable panier de crabe... cancer de notre médecine !

Mais voyons un peu plus loin, voici une découverte qui pourrait intéresser une recherche plus globale :

La découverte de la structure du ribosome eucaryote

Qu'en pense Cheminot, est ce si important que cela ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, on en sait beaucoup plus sur la biosynthèse des acides aminés qui sont les briques des protéines. Par contre, ce n'est pas parce qu'on a réussi à obtenir l'image d'un tel cristal de ribosome qu'on comprend comment celui-ci choisit les acides aminés puis les relie entre eux. Je trouve en particulier bien hardi de leur part de penser qu'on puisse en tirer des progrès thérapeutiques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suite aux déboires du Médiator, Le Parisien publie aujourd'hui une liste de 59 médicaments "sous surveillance" par l'AFSAPPS, qui "font l'objet d'une procédure de suivi des effets indésirables".

On y trouve parmi les médicaments antisida (je cite la liste du Parisien):

- Le fameux Maraviroc (nom commercial "Celsentri") : les risques d’atteintes du foie, les troubles cardiaques et musculaires.

- L'Etravirine (nom commercial "Intelence") : éruption cutanée, parfois sous forme très importantes, et les nausées.

- Le Raltégravir (nom commercial "Isenstress") : effets indésirables : diarrhées, nausées et fièvre. Risque potentiel : développement de résistances et échec virologique.

En fait, il semble s'agir essentiellement des molécules qui sont le plus récemment arrivées sur le marché, et qui doivent en fait être encore en phase IV (suivi de la toxicité après la mise sur le marché, à la charge des laboratoires), et pas forcément des molécules les plus toxiques. L'AZT (zidovudine), la Stavudine, la Névirapine, dont les fortes toxicités sont bien connues, ne figurent ainsi pas dans cette liste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...