Aller au contenu
forum sidasante
rebayima

CETTE FOIS SERAIT LA BONNE?

Recommended Posts

Ça rejoint cette découverte sur la moelle osseuse qu'avait postée Brume dernièrement :

Mon idée ( faut bien en lancer un peu icon_eek.gif ) est que la moelle serait effectivement le réservoir de 'vih", non pas en tant que repaire, comme ils semblent le dire actuellement, mais plutôt une source d'où le vih, à défaut de terme plus adéquat, partirait pour essaimer dans le corps.

Il faudrait s'attacher ensuite à comprendre tous les mécanismes subtils qui agissent à travers cette moelle osseuse, qui rappelons le est intimement liée au LCR ...

Encore un peu de patience !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oups fatal error !

J'ai oublié de dire dans mon empressement :

Il faudrait s'attacher ensuite à comprendre tous les mécanismes subtils qui agissent à travers cette moelle osseuse, et la moelle épinière qui rappelons le est intimement liée au LCR ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut dire aussi qu'en introduisant l'ARN du dit vih dans la moelle osseuse (via vaccins, etc...), les cellules souches diviseront en cellules malades qui n'assurent donc pas leurs fonctions si pas de traitement. Les ARV les maintiennent en vie, mais elles n'assurent toujours pas leurs fonctions. Serait-ce pour ça que les séropo sous traitement voient leurs cellules ex.cd4 augmenter sans pour autant récupérer d'immunité?

Je connais personnellement une amie qui carbure à + de 800 t4 mais tombe malade tous les 2 mois!!!!

En présence de cellules de poumons, les cellules souches donneront des cellules de poumons, idem pour la peau, etc...

En présence d'ARN anti vih interagissant ou inhibant pourquoi pas détruisant l'ARN-vih, elles donneront des cellules à arn anti vih et cela pour toutes les cellules souches (neuronales, digestives, hématpoeitiques ou sanguines.....)

En espérant que l'action de l'arn anti vih commence dans la moelle donc au site de production, avec effet sur les cellules souches présentes et les c.différenciées qui en découleront

Après éradication de l'arn vih, comment sortir de la moelle osseuse l'arn anti vih ?

La chimio ou l'irradiation s'imposent !!!! à deux reprises !!?!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les ARV les maintiennent en vie, mais elles n'assurent toujours pas leurs fonctions. Serait-ce pour ça que les séropo sous traitement voient leurs cellules ex.cd4 augmenter sans pour autant récupérer d'immunité?

Oui, c'est le constat actuel, puisque ces ARV sont efficaces au niveau des CD4 dans le sang, et inefficaces, selon les chercheurs, au niveau des ganglions d'une part ( supputations de Montagnier) et de la moelle osseuse d'autre part (l'équipe du Michigan)

Mais puisque les cellules sanguines et globules blancs sont produits par la moelle osseuse, il n'est pas idiot de travailler à la "racine du mal" où a lieu cette production

La question est intéressante : est ce qu'un lieu de production peut être en même temps un réservoir ( dans le sens de "planque" ) ? icon_confus.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirais que la moelle osseuse n'est pas une planque ou lieu de réserve, plutôt LE LIEU DE PRODUCTION DE CELLULES ARN VICIE (modification génétique ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"... ces ARV sont efficaces au niveau des CD4 dans le sang, et inefficaces, selon les chercheurs, au niveau des ganglions d'une part ( supputations de Montagnier) et de la moelle osseuse d'autre part (l'équipe du Michigan)"

Je veux bien, mais dans l'article de référence de Brume sur cette possible "découverte" d'Ann Arbor concernant la moëlle osseuse comme "niche", on peut lire ceci :

"le VIH peut continuer à infecter ses cibles favorites, les lymphocytes CD 4 impunément, même en cours de traitement ARV"

Ce qui en bonne logique élémentaire et sans trop finasser sur le contexte de l'énoncé en question, voudrait tout simplement dire que les ARV ne servent à rien... sinon à générer des effets Nocebo et du contrôle bio-médico-social à visée paranoïaque compulsive ou, ce qui n'est hélas pas incompatible, à visée expérimentale à plusieurs niveaux, dont certains totalement à l'insu des populations cobayes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

« Cette fois sera la bonne », seulement pour la science comme d'hab !

Tout ce qui fait grandir la science à travers la complexité, ne sont que des carottes pour éloigner l'homme de sa simple réalité .

Donner tous les pouvoirs à la science, pour n'en avoir aucun, et ainsi se dégager de toutes responsabilités . Qu'elle joie !

Effectivement il ne reste plus qu'à donner son corps à la science, quand on ne sait plus s'en servir .

Alors, évidement, quand les moutons manifestent pour un peu d'existence, ça fait rire tout le monde !

Ca peut vous paraître cynique, mais au regard du massacre de la vie qu'organise la science, je n'ai personnellement plus l'apathie de jouer dans Alice au pays des merveilles

et d'imaginer que cette science corrompue jusqu'à la moelle, puisse avoir une quelconque bonne attention vis à vis des hommes .

Le choc du père Noël qui n'existe pas, traumatise assurément les adultes pour longtemps............................................................................................................

.............................................................................................................................

.............................................................................................................................

.............................................................................................................................

.............................................................................................................................

.............................................................................................................................

.............................................................................................................................

.............................................................................................................................

...................... . . .

sinon à générer des effets Nocebo et du contrôle bio-médico-social à visée paranoïaque compulsive ou, ce qui n'est hélas pas incompatible, à visée expérimentale à plusieurs niveaux, dont certains totalement à l'insu des populations cobayes.

Je n'ai malheureusement pas d'autres conclusions au regard de mon ami, et de tous les autres..............

Bon cela dit, ce chemin qui passe par la moelle est intéressant, quand vous serez remonté jusqu'à la glande pinéale, faites moi signe, je vous y attend .

Modifié par bamboo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On y travaille, puisque l'endocrinologie est aussi une science à part entière !

Celle ci n'a encore livré tous ses secrets et il faut bien reconnaître qu'à ce jour, on a jamais abordé la "fonction des glandes" dans la compréhension du sida, et des maladies en général !

Trop de spécialités, trop de complexité dans l'étude du vivant nous éloigne inexorablement de la compréhension de ce vivant , il faudrait synthétiser tout ça icon_rolleyes.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il faudrait synthétiser tout ça

plutôt distiller

pour ne travailler qu'avec l'essentiel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...