Aller au contenu
forum sidasante
Seektruth

Luc Montagnier change de position !

Recommended Posts

En parlant de traduction...

Pour ceux qui voudraient participer à la pétition ci-dessus, voici la traduction de la page:

Soutient au Président Mbeki

Les organisations suivantes ont réuni leurs forces pour créer "The International Coalition to End AIDS Censorship" dans le but de supporter l'appel du

Président Mbeki dans l'ouverture d'un débat scientifique ouvert sur la définition, la cause, le traitement et la prévention du "SIDA":

Academy of Nutrition Improvement (Nagpur, India), ACT UP San Francisco, ACT UP Hollywood, ACT UP Toronto, Alberta Reappraising AIDS Society,

Alive and Well (Eugene, Oregon), AMG France, Continuum Magazine (London), El Peque o Periodico, The Forum for Debating AIDS South Africa (FDASA),

Fundacion Arte y Ciencia (Columbia), Health Education AIDS Liaison (HEAL) Network (New York City, Denver, Hartford, Portland, San Francisco, San Diego,

Seattle, Washington DC, Hawaii, Toronto, Uganda), International Forum for Accessible Science (IFAS Switzerland), Joint Action Council Kannur (JACK),

Journalists for a Free Media, New York Rethinking AIDS Society (NYRAS), Students Against the HIV Causes AIDS Hypothesis (SATHIVCAH), The Mythbusters,

The Coalition for Informed Choice, The Self Healing Temple, The Sheppard Foundation, Dissident and Saint, TAPS Brazil

En matière de science, aucune théorie ne devrait être à l'abri de la contestation, débattre sur une question affectant des millions de vie ne devrait jamais être déclaré clos.Je soutient l'intention du Président Thabo Mbeki d'examiner la définition, la cause, le traitement et la prévention du "SIDA"

http://www.virusmyth.com/petition/mbeki

Bien à vous,

Kill Elisa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo pour cette traduction, cela peut certainement être utile. A noter que la pétition est en ligne depuis 2000, et que les derniers signataires se sont manifestés tout récemment (depuis le 1-1-2010).

@ kill elisa : Es-tu au courant des divers rebondissements de l'affaire Mbeki ? C'est un exemple de retournement de l'argumentation contre les dissidents. Ils ont été très diabolisés depuis leur participation à un groupe de conseillers de Mbeki. Là aussi, beaucoup de documents en anglais, très peu connus du public français. Il y a eu vers 2003-4 une plainte d'un journaliste sud-africain au TPI de La Haye. Mais le journaliste avait totalement dérapé dans la rédaction de la plainte, qui était d'une terrible maladresse, et donc contre-productive. Le doc de J. Comarroff pour lequel j'ai mis un lien plus haut fait allusion à sa façon, non à cettre plainte, mais à l'ensemble de l'affaire.

Sinon, l'orthodoxie de manière générale prend aux dissidents toutes les bonnes idées qu'elle peut en sous-main, sans remettre en cause son dogme, et continue à les marginaliser. On pourrait peut-être, sinon sûrement, mettre à leur crédit entre autres la prise en compte - bien tardive - de la malnutrition, du paludisme, de la tuberculose et autres maladies chroniques en Afrique. Mais personne dans les média main stream ne reconnait qu'ils jouent un rôle beaucoup moins négatif et mineur qu'il n'y paraît.

Dernier exemple, je suis tombé il y a 2 jours sur un tract d'info tout récemment publié et diffusé en France. De même que l'étude de l'Afssaps mentionnée par Jerman, il reconnaît in extenso que les tests recherchent les anticorps et non le virus. Il reconnaît aussi, par la bande, tout l'échec de la recherche orthodoxe : la maladie reste incurable pour le fond, on peut seulement "empêcher la multiplication du virus". C'est un aveu d'échec, mais bien sûr dans une réthorique de propagande totalement apocalyptique et terrorisante pour ceux à qui elle s'adresse.

Je vais continuer de te répondre plus longuement demain. A bientôt. Amitiés à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pardon pour mes fautes d'horthographe mais le sens est là !!!

Jardinier, si tu me dis que la pétition est en ligne depuis des années et que de nombreux signataires apparaisent, c'est que les gens se reveillent enfin.

Je me penche sur le problème depuis trop peu de temps mais effectivement j'ai vu qu' il y avait eu des rebondissements et que le Président Mbeki est revenu sur son discours, certainement pour être politiquement correct...

Je peux essayer de te donner des détails plus précis, plus tard. Mais dans ma démarche, par le biais de cette pétition-peu importe la position réelle et les humeurs du président Mbeki-nous avons une personne impliquée et médiatisée, temporaire peut-être, mais un point de départ officiel qui nous permet de militer. On a la possibilité de s'exprimer, alors allons-y ! Il est épaulé par le site virusmyth.com qui va dans notre sens, pourquoi s'en priver si on peut obtenir des réponses ? Je vous invite à faire suivre le lien à votre entourage.

On ne peux pas nous faire subir plus que l'on est capable d'encaisser, alors les choses peuvent aller plus vite que l'on croit.

Je comprends que tu penses que l'orthodoxie utilise des idées dissidentes pertinentes pour les exploiter à leur sauce. Ne soyons

pas egocentriques et égoistes comme eux, nous voulons la verité et elle ne peux pas être passée sous silence indefiniment et l'histoire à toujours prouvé que tout fini par être révelé, comme un cycle salutaire. Tous ce qui gêne est diabolisé pour dissuader: faire passer les gens pour des fous ou appartenant à des sectes, tous les homos sont des dépravés sexuels, drogués biensûr, manifestant leur doutes par refus de voir la vérité en face, les heteros sont des anges, le sida ne touche que la couche crasseuse de l'humanité, oui, oui, on appreciera quand les résultats tomberont.

Il y avait des personnes qui s'opposaient via commentaires suite à ton doc" HAS, Stratégie et dispositif de dépistage",se prenant

la tête sur l'impacte de cette stratégie sur la liberté.

Ne nous diluons pas, concentrons nous sur les POINTS INITIAUX QUI FERONT TOUT BASCULER - ce que tous les sites scientifiques dissidents revendiquent à l'unanimité:

- preuve qu'il s'agisse d' un virus ou non et isolation digne de ce nom

- lien vih/sida

- fiabilité des tests

TOUT CE QUI SUIVRA DECOULERA DE CELA (respects des droits, prise en charge et traitements adaptés), c'est pour cela qu'il faut se battre pour cette priorité.

Bien à vous,

Kill Elisa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes ! J'avais déjà émis l'idée de de créer une association, puisque tout seul on est pas audible ni crédible. Il faudrait effectivement une personne morale, associant les chercheurs dissidents, les patients dissidents, et tous ceux comme moi, qui sont des preuves vivantes des incohérences de l'orthodoxie.

Mais bien sûr, il faut voir en termes de faisabilité. Peut-être vas-tu avoir d'autres réponses ? Wait and see...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

@Jardinier : Je vais faire tes deux traductions mais ça va prendre un peu de temps car les textes sont longs.

Biensûr le fait que tout le monde ne comprenne pas l'anglais est un handicap. Et tu me fais penser que pour tous les autres pays, le problème est le même que le notre : acceder à toutes ces informations est un enfer.

C'est pour cela que j'ai traduit la page du lien pour la pétition car même si la plupart des gens ne comprend pas ou n'a pas pris connaissances des infos dissidentes. Il y a une moyen de s'unir sur un plan international pour defendre nos idées sans que les la majorité des gens aille en profondeur.

D'ailleurs, suite à mon premier message concernant le fonctionnement de notre Sidaction national etc, je cherchais hier soir une idée pour qu'il y ai possibilité, pour ceux qui le souhaitent, faire des dons plus ciblés aux chercheurs dissidents, puisque lorsque

on donne au Sidaction on ne sait pas si on entretient pas le process des horthodoxes. Jen suis désolé pour Mr Pierre Bergé, mais finalement on nous force à nous diviser pour la même cause, c'est triste.

Donc de retour sur le site Perthgroup.com, je vois qu'il est possible de faire des dons via Paypal

Voici la traduc de la page:

___________________________________________________________________________________________

A cause des désaccords scientifiques et ethiques inconciliables nous nous dissocions du Group Rethinking Aids.

___________________________________________________________________________________________

Qu'est ce qui est nécessaire pour prouver ou désapprouver la théoris HIV du SIDA?

Il y a trois manières de résoudre le débat:

La première et de recueillir suffisamment l'opinion publique pour mandater un débat

public entre un petit nombre de protagonistes et dissidents. Ce débat devrait être

international, public et arbitré par un nombre de scientifiques desinteressés, de la catégorie

Laureats du Prix Nobel qui doivent mettre la communauté internationale devant la mise en avant d'une résolution.

La seconde est pour les individus VIH seropositifs, d'avoir la preuve de leur diagnostique

d'infection "VIH" examinée par la justice.

La troisième est de réaliser des expérimentations d'isolation pour prouver si oui ou non le retrovirus VIH existe

chez les personnes possédant des anticorps positifs aux tests et SIDA.

Un aperçu de ces recherches est disponible dans le "Presidential AIDS Advisory Panel report". LIRE ici (lien du site).

Le prix de telles expériences devrait être modeste par les recherches SIDA standards, approximativement

$US50-100K et prendre 6 à 12 mois de réalisation.

Cliquez ici pour les détails (lien site)

Utiliser Paypal pour faire des dons aux recherches du Pertgroup.

http://theperthgroup.com/

____________________________________________________________________________________________

Il semble que maintenant le group Perth se désolidarise du groupe Rethinking Aids pour des raisons de divergences.

Je voulais comprendre sur quel point ils s'opposent maintenant alors je suis allé sur le site de Rethinking Aids Group mais je n'ai pas trouvé d'explications.

A ma surprise, il est aussi possible, de faire des dons.

En fait, PerthGroup s'investit plus dans la partie scientifique pure et dure pour ouvrir sur un débat, le Rethinking group plus sur l'aspect communication (mouvements dissidents, informations...)

Cela ne me dérange en rien, puisque les deux sont totalement complémentaires pour un résultat plus efficace.

C'est parce que le site officiel "House of numbers" renvoie à ces liens que les gens vont visiter et là ils se rendent compte qu'il est possible de sponsoriser différement, plus précisement certains, en fonctions des attentes de chacun.

Si certains ont aussi besoin d'un traduction de la page don du site Rethinking Aids, un petit signe...

Si tu n'as pas encore reçu de feed back pour ta sous-rubrique HAS-HCP-Gilead Science, c'est que "qui ne dit rien consent" et je me rends compte qu'il faut beaucoup de temps pour se pencher sur tout les infos et réactions.

Je n'ai pas eu beaucoup de réactions non plus depuis mon inscription mais je continue d'avancer comme je peux.

Lorsque nous aurons reussit à informer un max de français et leur donner des outils pour exprimer leurs positions (comme cette pétition, et ces deux sites pour pouvoir faire des dons intelligents ) ma part du travail sera terminée. Les organisations seront ensuite en mesure de terminer le travail pour nous.

Pour ce qui est des réactions, tu as raison il ne s'agissait pas d'opposition. Ce que je voulais souligner n'a rien à voir avec le fond des commentaires, mais insister encore une fois de l'importance d'obtenir des réponses aux 3 points essentiels qui permettront ensuite de developper sur une base réelle. Et surtout que chacun retrouve sa place.

Bien à vous,

Kill Elisa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jardinier

Kill élisa

Merci à vous

Ma petite pensée personnelle...

Jardinier, j'apprécie et partage tes réflexions et analyses politique/sociologique sur le sida et l'eugénisme latent qui peut en ressortir .

Effectivement, le bordel du sida, pour être bien compris, doit être considérer dans un ensemble plus large au niveau des politiques mondiales .

Cela dit, dans le combat des dissidents, je ne suis pas sur que ce soit judicieux . Cela nous fait mettre un pied dans le conspirationnisme globale, lequel, même si il pertinent, repose encore trop sur des considérations intellectuelles, et manque assurément d'apports concrets, même si comme tu le fait, il y a déjà des choses concrètes à signaler .

Dénoncer l'aspect politique, mettre le doigt sur la « tête » de la pyramide et la résultante, m'apparait très fragile, dès lors que les malversations des « bases » n'ont pas été clairement établies .

Il sera alors toujours facile de dénoncer une interprétation intellectuelle sans fondement .

Pour que la dénonciation du complot politique soit imparable, il nous manque l'établissement des malversations fomentées à la base .

Je suis là d'accord avec Kill élisa, sur le fait de se concentrer sur les complots du départ et de la base scientifique incohérente, qui dans leur reconnaissance, entraineront aussi la chute de toute la pyramide politico économique qui s'est construite par dessus . Comme un jeu de domino, sans qu'on est besoin de bouger un doigt, et se sera de plus, plus facile et plus utile pour les victimes .

C'est pourquoi, le débat politique, me semble vain pour l'instant .

J'approuve mais je n'alimenterai pas .

- preuve qu'il s'agisse d' un virus ou non et isolation digne de ce nom

- lien vih/sida

- fiabilité des tests

Ces bien les trois points essentiels, mais derrière se cache tout le paradigme scientifique et le pasteurisme, si cher à la France !

Ce n'est pas qu'une histoire de sida !

C'est vrai que les document de Perth group, notamment sur les technique d'isolement du virus, furent important dans mon cheminement .

Je regrette aussi, que « la synthèse du sida » du forum soit aussi peu digeste !

Je ne maitrise pas assez l'anglais pour vous aider à ce sujet .

Par ailleurs, je travaille sur des projets littéraires et artistiques qui serviront ces causes, entre autre, et d'autres plus politicienne et philosophique .

Leur finalité demande encore du travail et j'espère que je pourrais, pas trop tardivement, les porter à la connaissance de tous, ici et ailleurs ….

Telle sera ma part du travail .

Bien à vous .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je voulais comprendre sur quel point ils s'opposent maintenant alors je suis allé sur le site de Rethinking Aids Group mais je n'ai pas trouvé d'explications.

Kill Elisa

Kill Elisa,

Le point que tu soulèves est très important.

Je vous lis tous régulièrement, mais je pense que ce que j'ai écrit jusqu'ici rend compte de l'évolution de mes idées à ce sujet.

Je veux donc réagir sur la différence entre Perth et Duesberg, qui est représenté par Rethinkinaids.

Duesberg prétend que les marqueurs utilisés dans les tests sont spécifiques du VIH, mais que celui-ci n'a rien à voir avec le Sida.

C'est un virus passager.

La conséquence est que le séropositif ne doit pas craindre le sida, ni prendre aucune autre précaution que celle de ne pas utiliser de substances chimiques qui, elles, selon Duesberg, conduisent au Sida (antibiotiques, AZT, voire les autres ARV,... malnutrition).

Duesberg ne tient aucun compte (ni d'ailleurs David Rasnick) du stress oxydatif par exemple.

Le Groupe de Perth dénonce cette hypothèse comme non conforme à l'expérience cumulée depuis bientôt 30 ans. Les séropositifs ont tendance à passer à la maladie Sida. C'est la réalité.

Cependant, le groupe de Perth relie ces tests, non pas à un virus qu'ils estiment peu ou pas identifié, mais au Sida lui-même, ainsi qu'à la cause profonde du Sida, le stress oxydatif. Ils ne nient pas le pronostic négatif apporté par la séropositivité. Simplement, ils l'attribuent à quelque chose de plus tangible qu'un virus transmissible.

Je vous ferai part demain de ma synthèse personnelle, il se fait tard.

A bientôt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il semble que maintenant le group Perth se désolidarise du groupe Rethinking Aids pour des raisons de divergences.

Je voulais comprendre sur quel point ils s'opposent maintenant alors je suis allé sur le site de Rethinking Aids Group mais je n'ai pas trouvé d'explications.

En revanche, le Perth Group a argumenté un long texte [en anglais] de leur désaccord avec Rethinking Aids, qui s'est cristallisé sur la question de la brochure "Aids Trap" (évoquée ici sur le forum), mais qui comme l'explique Cheminot plus haut, correspond en fait à un désaccord scientifique assez fondamental.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Cheminot et Jibrail pour ces éclaircissements,

C'est aussi interessant d'avoir votre avis personnel sur cette question et comme je compte faire un don le mois prochain, savoir si pencher vers l'un ou l'autre pourrait-être contreproductif ,comme l'a évoqué Jardinier.

@Jardinier: je voulais souligner qu'il est remarquable que tu laisses tout ces commentaires en réaction à ce que tu vois sur les autres sites d'info, l'autre jours je suis tombé aussi sur les commentaires de personnes sur différents articles.

Une d'elle (je crois que c'était suite à une émission de France3), a simplement laissé un message d'avertissement, comme quoi il fallait être vigilant et se renseigner renvoyant à 2/3 liens dissidents.Si ce genre de réactions se multiplie sur tout un tas de sites, cela permet de faire connaître les positions dissidentes alors qu'une grande partie de la population n'envisageait même pas leur existences.

Merci à vous

Kill Elisa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Kill élisa

En quoi consistent ces projets artistiques dont tu parles ?

Ooooooohhh !

Ne va pas imaginer une trilogie fantastique qui réveillerait le monde !

Quoique, ce ne soit pas du domaine de l'impossible....

Plus modestement, je suis un artiste peintre, photographe, un peu poète à ses heures .

Mes créations sont orientées sur ce qui me semble être le problème de base de nos sociétés, sur lequel prospèrent l'ensemble des malheurs :

Le dualisme, l'Ombre et la Lumière, le conflit perpétuel ….dans l'optique d'apporter un éclairage supplémentaire .

Rien de nouveau sous le soleil, ce n'est dans l'absolu qu'une réactualisation sous d'autres formes, de la connaissance universelle dont les carences m'apparaissent grandioses !

Ceci pour la part de l'inconscient .

Mes écrits, s'adresseront à l'intelligence de la raison .

Le tout est un ensemble, qui sera diffusé......quand le moment sera venu, c'est à dire quand la providence le décidera .

Bien à toi .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kill Elisa, Bamboo, Cheminot, Jibrail,

J'ai fait une petite communication annexe dans la rubrique "Divers hors VIH" (suite à la découverte des derniers éditos de mon confrère à Spirit). C'est parfois par le détour que l'on peut revenir mieux armé et plus pertinent sur quelque chose d'important qui nous préoccupe.

Donc je vous prépare une réponse sur ce sujet de discussion autour des propositions de KE et des questions dont nous débattons ici - reflechi.gif besoin de réfléchir un peu avant de m'y mettre, mais j'ai déjà commencé à organiser des éléments et des idées. 3 - thermo.gif beaucoup de choses à répondre et à proposer, en fait.

A bientôt, amitiés à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Jardinier,

voici la traduction de ton premier texte. J'ai commencé l'autre qui est beaucoup plus argumenté mais il faudra être patient car cela fait au moins 15 pages...

Je voudrais bien aussi que quelqu'un de très calé verifie à partir de l'original car le language médical n'est pas mon fort et je ne voudrais pas diffuser des traductions fausses ou trop maladroites. j'ai trouvé des difficultés à traduire:

-rebound from...

-Neither do T4 cells protect from...

-run out of disease.

-publish to to our heart'content (qui me paraît trop poètique dans un tel doc !)

-ARV,TCGF... que j'ai laissé comme tels car je sais même pas de quoi il s'agit...

Merci

Réponse à Jeanne Bergman concernant "House of Numbers" Mensonges sur les recherches obtenues sur la destruction des cellules T et le sida *

Eleni Papadopoulos-Eleopulos

Valendar F. Turner

Papadimitriou M John

David Causer

Novembre 2009

Il y a plusieurs questions soulevées dans Jeanne Bergman "House of numbers" Mensonges sur les recherches obtenues sur la destruction des cellules T et le sida *. Elles comprennent les éléments suivants:

1/La pertinence de la recherche du SIDA humain effectuée sur les primates non-humains.

2/Le rôle des T4-cellules dans l'immunité.

3/Le rôle des cellules T4 dans l'étiologie du syndrome clinique, qui correspond, aux maladies dont les personnes "VIH" séropositives meurent.

Bergman constate: "La clé de voûte de l'argumentation de Brent Leung dans " House of Numbers " le VIH ne cause pas le sida est le titre d'un article dU 26 septembre 2007 sur ScienceDaily.com dans lequel on pouvait lire, " la perte soudaine de cellules T n'est pas le déclenchement du SIDA, suggère une nouvelle étude." ... Leung, hors champ, entonne, "Fin 2007, ScienceDaily a indiqué que trois éminentes équipes de recherche avaient publié des articles dans le Journal of Immunology, contestant la théorie selon laquelle la perte soudaine de cellules T déclenche la maladie et le sida. "Depuis que la destruction des cellules T est comprise comme le mécanisme principal par lequel le VIH détruit le système immunitaire , ceci semble sérieusement défier le paradigme VIH / SIDA... Si la perte soudaine de cellules T chez les personnes séropositives ne peut pas expliquer pourquoi les gens tombent malades, alors il doit y avoir des co-facteurs qui amènent les gens à tomber malades et à mourir. Or, les facteurs n'ont absolument rien à voir avec le VIH ". Selon Bergman, House of Numbers "ne représente pas fidèlement la recherche: notamment, il a été omis de mentionner que les recherches ont été effectuées avec des primates non-humains"(En talique dans l'original).

Si Bergman croit que les résultats trouvés chez les primates non-humains ne peuvent pas être extrapolés à l'homme alors pourquoi les experts "VIH" ont-ils passé des décennies à faire de telles recherches et à effectuer leurs extrapolations? Pourquoi les experts "VIH" ont-ils utilisé des primates non-humains comme un modèle pour le sida humain? Pourquoi les experts "VIH" ont dépensé des millions de dollars sur un modèle animal du sida si les conclusions ne peuvent être extrapolées à l'homme? Leur mission est-elle de sauver les primates non-humains? Si oui, de quoi? Ils savent mieux que nous tous que les primates non-humains sont les hôtes naturels du SIV ne développant pas SAIDS, infectés soit par le SIV, soit par le "VIH".

Peut-être que nous pouvons compter sur Jeanne Bergman d'aviser Donald Sodora, l'auteur de l'un des trois articles de 2007 du Journal of Immunology, que les résultats chez les primates non-humains ne peuvent pas être extrapolés aux humains. Elle pourrait aussi se demander pourquoi les chercheurs continuent d'expérimenter sur les rares primates non-humains, mais ignorer le modèle non-infectieux impliquant de manière répétée, la stimulation immunitaire allogénique rapporté par des scientifiques israéliens en 1997. "Nous décrivons ici une nouvelle condition chez les souris qui ressemble étroitement au sida humain, à savoir, une lymphoprolifération chronique avec diminution dramatique des cellules CD4-positifs, une altération progressive de la réponse immunitaire et des tumeurs du type sarcome de Kaposi ou terminal B-lymphomes "(1).

Bergman déclare que Leung a eu tort car chez les primates non-humains "la chute liée à la destruction des cellules T est causée par l'infection virale, alors que que chez les humains, généralement pas, quand ils sont infectés par le VIH. Leung a également ignoré les articles de l'actuel Journal of Immunology dont le Science Daily a fait référence - ce qui est remarquable étant donné que toute son affaire contre la causalité du VIH, repose sur ceux-là".

Deux semaines plus tôt, le 11 Septembre , le Science Daily a publié un article intitulé "l'infection SIV des hôtes naturels fournit une nouvel aperçu de la complexité de la maladie du VIH". Dans cet article Sodora a été cité comme disant: "Notre évaluation de ces hôtes naturels, comme les mangabeys, offre un aperçu de la maladie et nous montre que la progression du sida comme résultats des effets cumulatifs de la réplication VIH / SIV, diminution des lymphocytes T CD4 , activation immunitaire généralisée, diminution et dysfonctionnement de lymphocytes T non-CD4". Évidemment Bergman et ceux avec qui elle collabore n'avaient pas lu les articles du Journal of Immunology ou le premier article de Science Daily. Dans ce dernier cas, Jeffery Milush, l'auteur principal du document, a été cité disant: "Lorsque nous avons observé l'épuisement dramatique des CD4 dans tous les tissus que nous avons examinés de ces singes, nous étions préoccupés qu'ils puissent commencer à montrer des signes cliniques du SIDA ... Mais après plus de six ans, nous sommes sûrs que la diminution de CD4 n'a pas en soi nécessairement une progression vers le SIDA ". Leurs données graphiques montrent que, pour la durée de leur étude, jusqu'à 250 semaines, la baisse "dramatique" des cellules CD4 était stable. Il n'y a pas de "chute" - "chute" est une invention de Bergman. Dans leur article, Milush, Sodora et leurs collègues ont écrit: "Par conséquent, ces données fournissent une raison d'enquêter sur plusieurs stratégies thérapeutiques de différents aspects pour prévenir la progression du SIDA, même après un épuisement dramatique des CD4 , telles que le VIH+

les humains peuvent survivre une durée de vie normale analogue à ce qui se produit naturellement chez les mangabeys SIV+ (2).Ainsi, malgré les protestations de Bergman, les auteurs n'ont pas extrapolé leurs conclusions à l'homme. Ce qui signifie que

le titre et le commentaire original du Science Daily du 26 Septembre n'est pas du tout déraisonnable.

À la demande de Bergman, la rédaction Science Daily a révisé leur article du 26 Septembre et a également changé le titre "la perte soudaine de cellules T n'est pas de déclenchement du sida, une nouvelle étude suggère" par "Progression de l'infection SIV chez les singes points de différences entre les formes

humaines et Simiennes du sida». Selon Bergman, la version révisée du "résumé de la recherche clarifie la distinction entre le virus chez les humains et les simiens ". De quoi Bergman parle t-elle ? "... Le virus" n'est pas le même virus - l'un est «VIH» et l'autre «SIV». Et il n'est pas possible de comparer le sida chez les humains et chez les mangabeys pour la simple raison que ces derniers ne développent pas le sida.

Avant que Bergman et ses collègues inquisiteurs s'empressent également de censurer les chercheurs dont les travaux ont été discutés dans le Science Daily, laissez-nous leur rappeler que la «science fondée sur des preuves" pour l'homme montre qu'une diminution dans les cellules T4 "ne résulte pas nécessairement de la progression vers le SIDA", qui est, le syndrome clinique.

L' activation des lymphocytes (T4 et T8) est plus prédictive pour le développement du SIDA et la mort, que les niveaux plasmatiques d'ARN "VIH" ou de lymphocytes CD4 +(3-4). "Bien que les Ethiopiens non infectés par le VIH-1, presentent des signes d'activation immunitaire persistants et ont un nombre bas de cellules naïves par rapport aux sujets en bonne santé [et des patients du SIDA] dans les pays développés, ils ne développent pas de symptômes du type sida"(5). Ni la protection des cellules T4 contre le syndrome clinique(6-10). En fait, l'augmentation des cellules CD4 conduit au syndrome de SIDA clinique.

"Environ 10-40% des patients qui débutent un ART avec la maladie de restauration immunitaire d'expérience d'immunodéficience avancée (IRD) ", qui est, le fait qu'ils développent des maladies indicatrices du sida. "Le moment de ces événements coïncide avec l'augmentation du nombre de cellules T CD4 sur ART, Ce qui suggère que les réponses immunitaires restaurées contre les antigènes des pathogènes viables ou non viables peuvent être immunopathologiques plutôt que de protection "(11). (souligné dans l'original).

Les raisons sont simples et étaient connues à la fois de Gallo et de Montagnier au début de la période SIDA. Dix ans après la découverte de l'existence de cellules T4 et T8, il est devenu évident que ces cellules n'ont pas d'uniques fonctions immunologiques. En 1983 Zagury (l'un des collaborateurs de Gallo) et ses collègues ont écrit: "Propriétés des tests fonctionnels nous avons constaté que l'activité NK a été véhiculée non seulement par les cellules T10 +, mais aussi, dans certains cas, par les cellules T4 + et les T8 + . En outre, la production de TCGF, qui devrait refléter l'activité d'assistance, n'a pas été véhiculée seulement par les cellules T4 +. Seuls les cytotoxiques (CTL) ont une activité qui semble se limiter au phénotype T8. Ainsi, il apparaît que les antigènes T, qui semblaient être des marqueurs moléculaires de différenciation, ne sont pas des marqueurs de différenciation finale et ne reflètent pas toujours les propriétés fonctionnelles définies"(12). Gallo et Montagnier ont été pleinement conscients du travail de Zagury.

En 1988, Göran Möller (un immunologiste de l'Université de Stockholm) a écrit: "Il y a trois bonnes raisons et plusieurs moins bonnes de s'interroger sur l'existence de cellules T suppressives comme une sous-population de cellules T distinctes"(13). Commentant l'éditorial de Möller, les chercheurs de l'Institut Pasteur ont écrit: "Il s'ensuit que la différence entre ces populations de cellules concernent leurs répertoires et, par conséquent, leurs stades de maturation ou d'activation, probablement leurs mécanismes de différenciation d'activation... Comme nous l'avons discuté ici, même les populations primaires de lymphocytes peuvent suivre des règles fonctionnelles in vitro qui diffèrent sensiblement de celles du fonctionnement in vivo, et les cellules peuvent se présenter et fonctionner différemment simplement parce qu'elles sont soit liées, soit isolées. En substance, ce qui est à la fois le plus intéressant et le plus difficile à aborder, c'est qu'il semble inévitable que les systèmes (comme le système immunitaire) ne soient plus que la somme des activités clonales isolées "(14). (Italique dans l'original). En 2007, les experts "VIH" / SIDA du Centre national d'épidémiologie du VIH et de recherche clinique, de l'Université de New South Wales, en Australie ont écrit: "Nous croyons que le nombre de CD4, au moment du diagnostic du sida, pourrait être un indicateur sensible de la liaison avec un déficit immunitaire"(15).

Dans un commentaire de 1981 dans JAMA intitulé "OKT3, OKT4, et tout ça", on lit: "Les mesureurs et des cellules T et B - ayant examiné les malades, les personnes âgées, les jeunes, les femmes enceintes, les personnes en deuil - ne tenaient pas compte des maladies. Chaque état a fait l'objet de nombreux rapports, de sorte que maintenant, pour ne citer qu'un exemple, nous pouvons conclure avec une certaine assurance que le nombre des cellules T est élevé,

bas, ou inchangé chez les personnes agées .... Et maintenant, nous recommençons, cette fois, avec des sous-ensembles des cellules T. Pensez, chers lecteurs, et affligez-vous, chers éditeurs, du nombre de chercheurs qui sont en ce moment même entrain de mesurer des sous-ensembles des cellules T dans le lupus érythémateux disséminé, la polyarthrite rhumatoïde, dans les tumeurs solides (de toutes sortes différentes - une pour chaque article), dans les lymphomes , dans la pneumonie, après une intervention chirurgicale, après des brûlures, après un traumatisme, de l'asthme, dans la cirrhose, la maladie de Crohn, dans la glomérulonéphrite, dans la myosite, dans la fièvre méditerranéenne familiale, la lèpre, la fièvre de dengue, après une greffe cardiaque, et ainsi de suite. En attendant que d'autres mesureront des noirs, des blancs, des orientaux, des Américains indigènes, hommes, femmes,enfants, bébés, vieillards, des astronautes et des techniciens de laboratoire.

Les cellules seront recueillies et mesurées à partir du sang, des poumons, des reins, du foie, et à partir du LCR et du

liquide d'ascite ... Qu'est-ce qui peut être fait pour contenir cette débacle anticipée ? ... Nous pourrions légitimement nous demander, pourquoi lutter? Pourquoi ne pas, nous immunologistes, sans imagination publier le contenu de notre cœur? Je vais ignorer les arguments économiques évidents, de peur qu'ils puissent être pris au sérieux. Mon argument le plus fort est le suivant: La mesure des lymphocytes T et B et leurs sous-ensembles dans les maladies n'a pas de sens clinique ...

on a le sentiment au sujet du nombre de cellules T et B que celui-ci signifie quelque chose immunologiquement d'équivalent au niveau du SGOT ou de la clairance créatinine ...Les non-immunologistes ont naturellement supposé que les sujets occupant beaucoup d'espace dans les journeaux doivent être pertinents en quelque sorte - une hypothèse logique, mais incorrecte "(16). Les éléments de preuve au cours de ces 25 dernières années, y compris celle concernant le "VIH / SIDA", confirment amplement la déclaration de Goodwin, que la mesure des cellules T et de leurs sous-ensembles dans le SIDA "n'a aucune signification clinique"(17).

Après un quart de siècle de slogan : infection "VIH" = destruction des T4 (AID) = maladies mortelles, les plus grands experts "VIH" (les «fantassins», pour paraphraser John Moore, doivent prendre conscience de cela), se sont rendu compte que la "science fondée sur des preuves" montre que la diminution de T4 (immuno-déficience acquise) n'est pas égale à maladies mortelles (S), c'est-à-dire que : destruction T4 ≠ S. Au contraire, la cause des maladies mortelles (s) est l'activation du système immunitaire (stimulation) et non l'immunosuppression. En d'autres termes, dans l'histoire de la médecine n'y a pas eu d'autres

erreurs d'appelation plus mauvaise que le syndrome d'immunodéficience acquise (S).

Maintenant, les experts "VIH" qui affirment que le "VIH" provoque l'activation immunitaire (stimulation) et l'équation : infection "VIH" = destruction T4(AID) = maladies mortelles est devenu : infection "VIH" = stimulation immunitaire (activation) = maladies mortelles. Cependant, en dépit de cette nouvelle "science fondée sur des preuves" les experts "VIH" /SIDA ont été réticents à changer le nom de AIDS par Acquired Immune Stimulation Syndrome (AISS). Pourquoi? Néanmoins, ils préconisent de traiter les patients avec des agents immunosuppresseurs, y compris des stéroïdes et la ciclosporine A (18).

Le problème pour ceux qui veulent encore promouvoir l'idée que l'existence du "VIH" a été prouvée et qu'il est l'agent causal du SIDA / AISS, est qu'à l'heure actuelle il n'y a pas de "science fondée sur des preuves" pour prouver leur réclamation. Au contraire.

1/Au tout début de l'ère SIDA /AISS, Montagnier et Gallo ont accepté que le phénomène qui, selon eux, signifie que l'existence de "VIH" ne peut être détecté à moins que les cellules soient stimulées. Le "VIH" ne peut pas être à la fois la cause et l'effet de l'activation immunitaire.

2/Les patients appartenant aux groupes à risque SIDA sont exposés à pléthore d'agents stimulants concernant le "VIH". D'aussi loin que 1986 Gallo a écrit: "Les résultats ont révélés un mécanisme cytopathogène [tueur de cellules] qui peut expliquer la diminution des cellules T4 chez les patients SIDA et indiquer comment la stimulation antigénique répétée par des agents infectieux tels que le paludisme en Afrique ou par le sang ou le sperme allogénique, peuvent être d' importants déterminants dans la période de latence du sida "(19). Est-il possible que, sans la stimulation antigénique, la période de latence peut être infinie chez des individus infectés "VIH"?

3/En 1995, Gallo a déclaré: "La première chose que je peux vous dire, c'est que nous avons été capable de faire régulièrement des cultures de tumeurs de Kaposi ce que les pathologistes disent être une cellule tumorale. Nous avons demandé: Quel est le rôle du VIH dans tout cela? Et nous avons constaté que les cytokines inflammatoires ... ont été comme les événements très initiaux dans la création de cette cellule. Nous avons dit, "Oh, le rôle du VIH est susceptible d'être impliqué dans l'augmentation de ces cytokines inflammatoires." Mais nous avons appris - ce qui serait intéressant pour tout le monde que ceci n'est pas complètement associé au VIH - que l'inflammation des cytokines a été rapportée comme étant augmenté chez les hommes homosexuels, même sans infection par le VIH. Les cytokines inflammatoires sont généralement favorisées par l'activation du système immunitaire, et non par l'immunodépression. Donc, nous avions là un paradoxe ....Alors les cytokines inflammatoires pourraient être augmenté par le VIH, mais je voudrais bien savoir quel autre élément avait pu favoriser cette augmentation avant même qu' un homme gay soit infecté par le VIH. Ce peut-être du à de l'oxyde nitrique, ce peut-être du à un virus sexuellement transmissible, peut-être tout cela, peut-être que cela a quelque chose à voir avec l'anulingus parce qu'il s'agit d'une stimulation immunitaire aux infections non spécifiques"(20).

4/"Cette étude a démontré pour la première fois que le nombre faible de preséroconversion des cellules T CD4 et d'une augmentation des niveaux de l'activation immunitaire ont été associés à un accroissement du risque de développer le SIDA après la séroconversion ... En conclusion, nos données montrent que l'activation immunitaire chronique et la taille du réservoir de cellules T CD4 sont des facteurs essentiels dans la pathogenèse du VIH-1, même mesurés avant séroconversion "(21).

(Souligné dans l'orignal).

*www.houseofnumbers.org / HoN_Lies_about_T_Cells.html

REFERENCES

1. Ter-Grigorov VS, Krifuks O, E Liubashevsky, Nyska A, Z Trainin, Toder V. Une nouvelle maladie transmissible comme le sida chez les souris induite par des stimuli allo-immune. Nat Med 1997; 3:37-41.

2. JM Milush, Reeves JD, SN Gordon, Zhou D, Muthukumar Un DA Kosub, et al. Virally induite par la déplétion des cellules CD4 + T n'est pas suffisante pour induire le SIDA dans un hôte naturel. J Immunol 2007; 179:3047-56. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=17709519

3. Liu Z, GT Cumberland, Hultin LE, SE-Prince, R Detels, JV Giorgi. expression élevée d'antigène CD38 sur les lymphocytes T CD8 + est un fort marqueur du risque de progression de la maladie chronique du VIH au sida et de décès dans l'étude multicentrique sida cohorte de cellules CD4 +, soluble marqueurs d'activation immunitaire, ou des combinaisons de HLA-DR et CD38 expression. Journal du syndrome immunodéficitaire acquis rétrovirologie humaine 1997; 16:83-92. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...st_uids=9358102

4. JV Giorgi, LE Hultin, McKeating juge Johnson TD, B Owens, LP Jacobson et al. de survie plus courte dans les avancées de type virus de l'immunodéficience humaine 1 infection est plus étroitement associée à l'activation des lymphocytes T que de charge virale plasmatique ou de l'usage du corécepteur du virus de chimiokines. Infect Dis J 1999; 179:859-70. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=10068581

5. MD Hazenberg, Hamann D, H Schuitemaker, Miedema F. déplétion des cellules T dans l'infection à VIH-1: Comment les cellules CD4 + T en rupture de stock. Nature Immunology 2000; 1:285-9. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=11017098

6. Contini C, Villa MP, Romani R, R Merolla, Delia S, Ronchetti R. Détection de Pneumocystis carinii chez les enfants souffrant de maladies respiratoires en l'absence d'infection par le VIH et l'immunodéficience. Journal de la microbiologie médicale 1998; 47:329-33. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...st_uids=9568999

7. Dei Cas-infections à E. Pneumocystis: l'iceberg? Mycologie Médicale 2000; 38 Suppl 1:23-32. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=11204150

8. Martinez E, P-Domingue, Marcos A. pneumocoque bactériémies chez les adultes immunocompétents. Lancette 1991; 337:57.

9. Stagno S, LL Pifer, WT Hughes, DM Brasfield, RE Tiller. Pneumocystis carinii pneumonie chez les jeunes enfants immunocompétents. Pédiatrie 1980; 66:56-62.

10. CP Kales, JR Murren, RA Torres, JA Crocco. Au début prédicteurs de mortalité à l'hôpital pour Pneumocystis carinii Pneumonie dans le syndrome d'immunodéficience acquise. Archives de médecine interne 1987; 147:1413-1417.

11. HY DB Tan, Tan Yong YK, Kamarulzaman A LH Tan, Lim A, et al. profils immunologiques de la maladie de restauration immunitaire présentant comme lymphadénite mycobactérienne et la méningite cryptococcique. HIV Medicine 2008; 9:307-16. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=18400078

12. Zagury D, Bernard J, Morgan DA, Fouchard M, M. Feldman Diversité phénotypique au sein de clones de cellules humaines normales T. Internat J Cancer 1983; 31:705-710.

13. Moller G. Ne suppresseur de cellules T existent? Scand J Immunol 1988; 27:247-50. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...st_uids=2965407

14. CD8 Pereira P, Larrson-EL Sciard, Coutinho A, A. Bandeira Suppressor versus cytolytique+ lymphocytes T: où sont les objets? Scand J Immunol 1988; 27:625-627.

15. AE Grulich, MT van Leeuwen, MO Falster, CM Vajdic. Incidence des cancers chez les personnes vivant avec le VIH / SIDA par rapport aux greffés immunodéprimés: une méta-analyse. Lancette 2007; 370:59-67. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=17617273

16. JG Goodwin. OKT3, OKT4, et tout ça. JAMA 1981; 246:947-948.

17. Papadopulos-Eleopopulos E, Turner VF, JM Papadimitriou, Hedland-Thomas B, D Causer, B. Page Une analyse critique de l'hypothèse VIH-T4-cell-sida. Genetica 1995; 95:5-24. http://www.theperthgroup.com/SCIPAPERS/ept4cells.html

18. Pelouse SD, ST Butera, TM Folks. Contribution de l'activation immunitaire dans la pathogenèse et la transmission des virus de l'immunodéficience humaine 1 infection. commentaires de microbiologie clinique 2001; 14:753-77, table des matières. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=11585784

19. Zagury D, J Bernard, R Leonard, Cheynier R, M Feldman, PS Sarin, et al. Cultures à long terme des cellules T HTLV-III-infectés: Un modèle de cytopathologie de déplétion des lymphocytes T dans le SIDA. Science 1986; 231:850-853.

20. Appels Lauritsen J. NIDA Réunion de la recherche sur la connexion Poppers-sarcome de Kaposi. Le natif de New York 1994. www.virusmyth.net / SIDA / data / jlpoppers.htm

21. Hazenberg MD, Otto SA, BH Benthem fourgonnette, MT Roos, Coutinho RA, JM Lange, et al. Persistants d'activation immunitaire chez les VIH-1 est associée à une progression vers le SIDA. SIDA 2003; 17:1881-8. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=12960820

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Hugood

As-tu finalement montré l'extrait de la video au sein te ton assoc ?

Je suis interessé de connaître les réactions.

Le DVD "House of Numbers" est déjà en pré-vente sur le site officiel, et sera disponible courant juin.

Suite à mon tout premier message et comme tu es sur Paris, je suis aussi intéressé aussi,

lorsque j'aurais fini la rédaction de ma mini-synthèse (ce qui n'est pas gagné _biglol.gif ), de déposer des exemplaires en libre accès, au sein de ton assoc, si tu le veux bien.

Je rappelle que si nous sommes sur une route qui se termine par deux nouveaux chemins, seules une d'elle est équipée de quelques panneaux informatifs pointant la direction de celle-ci , et sur l'autre absolument rien; ne nous étonnons pas que personne ne tente de prendre la direction ou aucun panneau n'a été installé pour indiquer ce qu'on y trouve.

J'attends avec impatience de tes nouvelles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Françoise Barré-Sinoussi: Une question difficile encore parce qu’une recherche de ce type nécessite une accumulation de preuves scientifiques que l’on n’obtient pas “du jour au lendemain”. Je me souviens simplement d’un moment, fin février, début mars 1983, où les données commençaient à s’accumuler et où j’ai commencé à être convaincue qu’on avait là un virus nouveau, probablement responsable du sida, mais je n’en étais pas sûre. Ce n’est réellement que fin 83 où notre équipe, dans son ensemble, avait été convaincue de la relation entre le virus et la maladie.

Z’avez vu ! Sarko s’est énervé, et j’ai bien aimé sa petite crise !

Il est tout à fait d’accord avec moi !

Les convictions, on en à rien à foutre !

Il VEUT DES PREUVES !

Vraiment, il est génial !

Ben oui, les convictions sur Karachi des uns, et les convictions de Sarko sur la pédophilie des journalistes, on s’en fou !

Faut des preuves !

Ben oui, c’est logique !

Eh dire que Barré-Sinoussi, à eu des preuves, et qu’elle a fini par avoir des convictions et être convaincu!! La pauvre !!!

J’suis sûr que Sarko, s’il savait ça, y s’rait pas content !!

Lui aussi, voudrait bien avoir des preuves qui soient au-delà des convictions .

Ben oui, il a raison, avec des convictions, on peut raconter beaucoup de conneries.

En fait, j’suis sur que Sarko ferait un bon dissident, et si il était président , il n’y aurait ni doute, ni hypothèse, ni conviction, mais seulement la preuve de la vérité .

Mais se serait très embêtant pour le libéralisme et explique pourquoi il ne peut présider que lui-même .

En fait, resterait à déterminer, si c’est possible, à quel endroit (ou envers), la preuve existe-elle indépendamment de celui qu’il l’a crée ; et où s’arrête la conviction .

Les preuves de manipulations mentales et psychologiques sont peut être plus judicieuses, que les preuves d’un virus inexistant …… ?

Bien à vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...