Aller au contenu
forum sidasante
Seektruth

Luc Montagnier change de position !

Recommended Posts

Evidemment, elle n'a pas répondu de façon précise à la dernière question sur l'isolement du virus...elle a même éludé la question!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aixur !

comprend pas?

quand je met du texte en "gras" et / ou en couleur, le texte ne passe plus, et pas de visualisation possible ?? !!!

je réessaye une autre fois....

tu peux effacer ces 2 messages , merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

au secour aixur !

quand je veux mettre des parties de texte en jaune ou italique, je peux en faire qu'une .??!! Si j'ai un autre texte en gras, ou italique, ou couleur, ça ne fonctionne pas et le texte n'est pas visualisable .??!!

Pour les messages privés aussi, je tombe sur la fatale erreur "504" !!!!????

merci de ton attention

ça vient d'ou, de moi, ou du forum ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bon ben apparement , je pus de la gueule !!!

éh !! y a quelqu'un, reste un admin dans ce forum ??!!

a part de l'indifférence, vous reste un peu d'attention ??

ppfff!

je poste quand même...

Impossible de différencier mes commentaires (gras/italique/couleur ou autre) du reste du texte, ils sont donc entre parathèses et j'indique : COMMENTAIRE :

Désolé pour l'inconfort de lecture .

Bonjour

elle a même éludé la question!

Oui, le final est énorme ...!!

Voici quelques extraits choisi de cette interview de Barré Sinoussi, auquel je n'ai pu m'empêcher d'apporter quelques éclairages différents .

Aux vues des discours propagandistes auxquels on nous habitue, il est bon de faire qques exercices de traduction .

A ce niveau là, ces gens on un don de parole qui mérite qques petites analyses, histoire de rire un peu ...

bien à vous

--------------------------

Chris: Bonjour Professeur, il a suffi de quelques mois pour mettre au point un vaccin contre la grippe A. Cela fait presque 30 ans que la recherche sur un vaccin contre le VIH fait du surplace. Comment expliquer cette différence?

Françoise Barré-Sinoussi: Premièrement, l’absence de vaccin contre le VIH est loin d’être unique. Il y a d’autres pathologies pour lesquelles nous ne disposons pas de vaccin. On peut citer l’hépatite C, l’herpès, le cancer, le paludisme et bien d’autres. Nous avons besoin d’améliorer nos connaissances à la fois sur la réponse que les vaccins doivent induire pour protéger: le VIH peut nous aider à mieux comprendre ces réponses et c’est une voie de recherche aujourd’hui d’essayer de mieux comprendre ces mécanismes de protection. Parce que le VIH s’attaque justement aux cellules de notre défense et pas seulement les lymphocytes CD4 mais bien d’autres cellules qui communiquent entre elles pour donner une protection. Une meilleure connaissance de la communication entre ces cellules est nécessaire pour développer un vaccin efficace.

Il faut aussi garder en tête que le VIH est transmis non seulement sous forme de virus libre mais aussi et surtout d’une cellule infectée à une cellule non infectée. Il nous faut développer un vaccin qui soit capable de bloquer ce transfert en particulier au niveau des muqueuses. Or, là encore, nous connaissons mal la réponse immunitaire au niveau de la muqueuse. Bref, la liste des obstacles est longue, mais nous les connaissons bien aujourd’hui et nous essayons de les attaquer un à un

COMMENTAIRE

((D'abord, avec cette image d'autorité qui sait tout, on est surpris d'apprendre que le pasteurisme, si vieux, n'est pas encore toutes les connaissances sur les virus !

»pas seulement les lymphocytes CD4 mais bien d’autres cellules qui communiquent entre elles pour donner une protection. »

((Elles communiquent ? Mais que peuvent-elles bien se dire qui changerait notre protection ?

Ah, peut être que les cellules qui digèrent bien et celles qui pensent et celles aussi qui parlent, quand elles sont bien vivantes, communiquent leur joie de vivre aux cellules protectrices .?

Là, c'est clair que la recherche, ça va être long , pour savoir qui dit quoi à l'autre ! Et c'est que le début !

Mais peut être que Montagnier, comprend mieux cette communication entre cellules, quand il parle de l'importance des cofacteurs .? ))

« Bref, la liste des obstacles est longue, »

((c'est justement ce qui en fait un bon « toy » ! Merci ! Le problème c'est que des « joyeusetés » intellectuelles comme ça, ça irrite vachement les neurones ! )

-----------

Pierre: Prix Nobel aidant, avez-vous usé de votre influence auprès du gouvernement et de Nicolas Sarkozy pour qu’ils s’engagent plus fortement dans la lutte contre le sida, qui est loin de faire partie de leurs priorités?

Françoise Barré-Sinoussi: J’ai essayé dès ma première rencontre [avec Nicolas Sarkozy], après l’annonce du Nobel, en lui parlant de l’importance de continuer à financer la recherche en matière de VIH/sida et en lui disant que la France devait respecter ses engagements au niveau du Fonds mondial pour l’accès universel au traitement. Je dis bien “essayé”: il est difficile de savoir quel est l’impact des messages que l’on peut faire passer au Président. J’ai eu l’occasion de parler à son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, qui m’a semblé convaincue du besoin d’aider les pays en développement.

COMMENTAIRE

((Même elle, a eu du mal a se faire comprendre de Sarkosy, alors soit Sarkosy a effectivement un déficit intellectuel, soit il sait très bien qu'elle raconte n'importe quoi ! Et que c'est bien comme ça !))

-------------

brestois: Bonsoir, est-ce que vous croyez toujours possible un vaccin contre le VIH un jour? Si oui, quand?

Françoise Barré-Sinoussi: C’est une question extrêmement difficile. J’y croirai toujours et tant que nous n’avons pas répondu à toutes les questions que soulève cette recherche vaccinale. Toutes les stratégies n’ont pas encore été tentées et nous, en tant que chercheurs, nous devons tout tenter pour obtenir un vaccin. Quant au délai, il est impossible de répondre, comme c’est souvent le cas dans le domaine de la recherche. Je prendrais comme exemple le dernier essai réalisé en Thaïlande, chez des volontaires. Cet essai vaccinal a commencé en 2003 et nous avons eu accès aux résultats en octobre 2009. Ce qui veut dire que pour un large essai de ce type, entre le début et la fin, il a déjà fallu six ans, simplement pour évaluer une stratégie. Et il y a toute la recherche au préalable pour définir la ou les stratégies et c’est cette phase pour laquelle il est impossible de donner des délais.

COMMENTAIRE

( «J’y croirai « 

ah là, elle se met à croire ! On préfèrerait qu'elle soit convaincu, ou mieux qu'elle est des preuves qu'un vaccin peut régler le problème, mais là, c'est une autre histoire …. )

« J’y croirai toujours et tant que nous n’avons pas répondu à toutes les questions que soulève cette recherche vaccinale. Toutes les stratégies n’ont pas encore été tentées et nous, en tant que chercheurs, nous devons tout tenter pour obtenir un vaccin. « 

(Là, apparemment elle s'adresse à ceux qui sont né de la dernière pluie et qui ne savent pas toutes les découvertes déjà faites depuis longtemps et étouffées pour raison d'efficacité .)

« Toutes les stratégies n’ont pas encore été tentées » = 25 ANS

(LA DISSIDENCE EN SAIT QUELQUES CHOSE !!)

« il a déjà fallu six ans, simplement pour évaluer une stratégie. Et il y a toute la recherche au préalable pour définir la ou les stratégies »

(Bon ben, on est pas sortie de l'auberge !

c'est sur, qu'on peut se demander si la science n'est pas un truc impossible, ou trop difficile pour eux ! Depuis le temps que Pasteur à trouvé la solution, il est incroyable de voir toutes les difficultés qui s'opposent encore à son application et à son évidence !

Et encore plus incroyable que le pasteurisme persiste dans des recherches où il n'y aurait rien à trouver et ne fasse des découvertes que par hasard ou prospections aléatoires .)

-----------------

Kassandre: Bonsoir, en 1996, quand les trithérapies sont arrivées, on a entendu “ça y est le sida est vaincu”. On s’est vite aperçu que ce n’était pas si simple et tout le monde s’est réveillé avec la gueule de bois… Aujourd’hui, on entend les prémices d’une politique de trithérapie pour tout le monde, même pour les séronegs dans des groupes à risques. Est-ce une des solutions pour ralentir la pandémie? N’avez-vous pas peur que le virus finisse pas se muter et qu’il résiste définitivement à l’arsenal thérapeutique?

Françoise Barré-Sinoussi: Je pense très sincèrement que l’utilisation des antirétroviraux en prévention est un concept qui nécessite d’être vérifié mais qui repose sur notre connaissance de la diminution de la quantité de virus chez les personnes sous traitement, y compris au niveau des secrétions génitales. Cette connaissance explique pourquoi ces personnes sous traitement transmettent moins, l’exemple le plus connu étant celui de la mère à l’enfant avec la preuve de l’efficacité du traitement pour prévenir l’infection. Comme toujours, ce traitement ne doit jamais être administré sans un accompagnement et un suivi. C’est ce suivi qui permettra de répondre à votre question sur l’émergence de résistances mais qui me permet déjà aujourd’hui de modifier le traitement si des formes résistantes apparaissent ou s’il y a des complications thérapeutiques. Enfin, la recherche thérapeutique n’est pas terminée: il nous faut de nouvelles molécules pour les traitements du futur. La seule différence entre la recherche thérapeutique actuelle et celle des années 90, c’est que grâce aux antirétroviraux, on a aujourd’hui un peu plus de temps pour effectuer cette recherche dans de meilleures conditions.

COMMENTAIRE

(« repose sur notre connaissance de la diminution de la quantité de virus chez les personnes sous traitement« 

(Effectivement, rappelons nous que le virus ne contamine rien tout seul, et que comme les cons, il a besoin d'être nombreux pour avoir du pouvoir . C'est la quantité qui est contaminante, pas le virus .

C'est comme pour la connerie, c'est la quantité absorbée qui abruti, mais pas quelques unes au passage .

Ce n'est pas comme le H1N1, ou on parlait de la virulence du virus, et non pas de sa quantité nécessaire .

C'est une des stupidités du matérialisme que l'on considère comme une intelligence . La mesure fait la vérité ! C'est aussi stupide que de dire : la vache fait du lait, mais il en faut un troupeau pour pouvoir les traire .

« ….avec la preuve de l’efficacité ... »

(Preuve établies par des labos privés, les mêmes qui prouvent la contamination .

Preuves invisible et incompréhensible pour le citoyen .)

--------------------

phil86: Bonjour Madame. Comment interprétez-vous les propos du professeur Montagnier, qui affirme qu’avec une bonne immunité et un régime alimentaire antioxydant on peut “se débarrasser du VIH”?

Françoise Barré-Sinoussi: Je pense que les propos de Luc Montagnier sont de dire que lorsque l’on est infecté par le VIH et qu’on a une bonne hygiène de vie et une bonne nutrition et donc de meilleures défenses immunitaires que ceux qui vivent dans des pays démunis, et bien, l’évolution de l’infection, en particulier sous traitement, sera mieux contrôlée.

COMMENTAIRE

((Pourtant, ce virus a justement la particularité de détruire le système immunitaire !

Ne pourrait-il le détruire que si ce système immunitaire est déjà détruit ? Donc, notre virus a bien un tout petit pouvoir, et avec quelques pommes et des oranges, bref une nourriture normale comme celle à laquelle on nous empêche d'accéder, ça suffit pour s'en débarrasser .

Barré -sinoussi, tente bien de modérer la porté des propos de Montagnier, mais elle ne peut que les confirmer !))

-------------------------

scherzino: Bonjour, un patient traité ayant une charge virale indétectable peut-il contaminer son partenaire?

Françoise Barré-Sinoussi: Le risque de contaminer son partenaire est bien plus faible, c’est pour cela que j’ai dit plus haut que les patients traités transmettent moins à leur partenaire lorsqu’ils ont une charge virale indétectable sous traitement. Cependant, il peut y avoir une différence entre la charge virale mesurée au niveau sanguin et la charge virale mesurée, un temps donné, au niveau des secrétions génitales. Selon certaines études, de 5 à 10% de personnes traitées montrent une différence entre charge virale dans le sang et charge virale dans les secrétions génitales. C’est pour cela qu’on ne peut pas aujourd’hui affirmer qu’une personne qui a une charge virale sanguine indétectable présente un risque zéro d’infecter son partenaire. Je vois mal aller faire une mesure des deux avant chaque rapport sexuel. Conclusion, il vaut mieux se protéger.

COMMENTAIRE

(vivement que la science devienne exacte, un jour …)

----------------------------

patrick_monteau: Le virus HIV actuel, ou plutôt les deux virus, peuvent-ils muter et devenir plus virulents?

Françoise Barré-Sinoussi: Je suppose que vous parlez de VIH 1 et de VIH 2. Les infections VIH 2 sont considérées comme étant moins pathogènes avec une progression beaucoup plus lente vers un sida. Quant aux infections VIH 1, il faut savoir que nous ne parlons jamais d’un seul virus, mais que chaque personne est infectée par une population de quasi espèces virales Pour l’instant, nous n’avons aucun élément scientifique en faveur d’une augmentation de la virulence des VIH 1. On peut même se poser la question inverse: si au cours du temps, une adaptation entre le virus et l’homme ne pourrait pas rendre le virus moins virulent comme c’est déjà le cas, selon notre connaissance, pour les virus de singes proches des VIH en Afrique. En effet, certaines espèces de singe sont fortement infectées, de l’ordre 40% à 50% des singes, mais ne développent pas de sida.

COMMENTAIRE

( « ...il faut savoir que nous ne parlons jamais d’un seul virus, mais que chaque personne est infectée par une population de quasi espèces virales « 

C'est quoi, c'te phrase !!??

Chaque personne « serait » infectée par des virus...... endogènes ? « 

« …..si au cours du temps, une adaptation entre le virus et l’homme ne pourrait pas rendre le virus moins virulent « 

Ceci peut illustrer la vision ésotérique, où la maladie n'est pas là pour tuer, mais pour faire évoluer les Hommes, et alors la maladie finie par disparaître de la population .)

--------------------------------

Yagg:  Le chat touche à sa fin… Nous allons prendre une dernière question.

Chris: Bonjour, pouvez-vous nous raconter le moment précis où vous avez su que vous aviez isolé le virus responsable du sida? Merci.

Françoise Barré-Sinoussi: Une question difficile encore parce qu’une recherche de ce type nécessite une accumulation de preuves scientifiques que l’on n’obtient pas “du jour au lendemain”. Je me souviens simplement d’un moment, fin février, début mars 1983, où les données commençaient à s’accumuler et où j’ai commencé à être convaincue qu’on avait là un virus nouveau, probablement responsable du sida, mais je n’en étais pas sûre. Ce n’est réellement que fin 83 où notre équipe, dans son ensemble, avait été convaincue de la relation entre le virus et la maladie.

COMMENTAIRE

(( Là, évidement, le final est magnifique !

C'est peut dire à quelle point, elle considère ses interlocuteurs pour des abrutis !

Elle affirme bien, qu'un virus, ça ne se voit pas ! et que ça ne se « devine ! » que par un ensembles de preuves !

Finalement, les preuves ne servent plus à rien et ne reste à la fin, que la conviction pour dire la vérité .

Ils ont été convaincu !!!!!?????

Mais à quoi sert une preuve, et en l'occurrence de nombreuses, si il faut finalement l'accord du chercheur ? Une preuve ne doit-elle pas s'imposer à tous, qu'elle que soit les convictions ?

Il ont été Convaincu de leur divination précédente ! Sans, en fait, n'avoir jamais rien vu !

C'est clair, non ?

De mon côté, c'est plus sérieux et scientifique ! parce que moi aussi, je suis convaincu et j'ai la conviction que « Dieu » existe, mais comme personne ne le voit, personne ne me croit sur parole !

Éh éh !! Ils ont raison, non ? ))

-------------------------------------

Yagg: Merci encore à Françoise Barré-Sinoussi d’avoir participé à ce chat avec les yaggeurs et les yaggeuses… Nous lui laissons le mot de la fin.

Françoise Barré-Sinoussi: Cette infection VIH, on est capable de s’en protéger, même en l’absence de vaccin. Alors il est important d’aller se faire dépister le plus vite possible contre cette infection. Si l’on est négatif, tant mieux, on continue à se protéger. Si l’on est positif, on sera pris en charge le plus vite possible avec un bénéfice en terme individuel et collectif. Oublions surtout nos attitudes de discrimination et de stigmatisation vis-à-vis des personnes infectées. C’est inadmissible!

COMMENTAIRE

( « ….on continue à se protéger. « 

oui, le monde est dangereux, faites gaffe ! Soyez fort !

Sinon, « on sera pris en charge le plus vite possible avec un bénéfice en terme individuel et collectif. »

Quoi demander de mieux ! C'est génial !

N'ayez crainte, venez à nnooouuuuhousss houu hoouuu !! ))

--------------

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Relax Bamboo,

Comme il y a eu pas mal de messages récemment, je n'étais pas tombé sur le tien.

Ca ne vient pas du forum. J'ai pu mettre deux textes de même couleur dans un même message.

exemple :

essai1

essai2

Après essai, ça doit être lié à ton message. J'ai essayé de l'éditer pour mettre de la couleur sur les commentaires, et effectivement, impossible de le prévisualiser. Et en plus, après l'avoir modifié, l'édition l'a carrément effacé (heureusement, j'ai pu le remettre en faisant un retour à la page précédente). Peut-être qu'il est trop long. Mais c'est bizarre. Je crois bien que j'ai déjà vu des textes plus longs que ça.

Par contre, effectivement, il y a un problème avec les messages privées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut à tous et à toutes,

Je suis nouveau sur ce site. Je fais partie d'une association gay qui regroupe une centaine de séropositifs.

J'aurai voulu faire partager cette vidéo qui jette véritablement un pavé dans la mare mais j'hésite.

Je crois malheureusement que la plupart des adhérents de l'association sont conditionnés par leur traitement et refuse presque une autre alternative.

Pensez-vous que je ferai bien de diffuser cette vidéo auprès de l'assoc ?

Merci de répondre, vous les piliers du forum icon_biggrin.gif

je trouve que c'est bien de montrer cette vidéo car parler de la dissidence venant d'un référant que tout le monde connaît est le seul moyen d'approcher les gens conditionnés qui ne se rassurent qu'avec Le discours officiel.

Car la pire des choses chez l'homme est de lui dire qu'il est manipulé. Il n'accepte pas cette idée.

Par ailleurs, les associations telles que aides etc n'existent que parce qu'elle diffusent " la bonne parole". Subventions oblige...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Concernant l'interview du Prof. Montagnier, un truc me paraît bizarre, c'est qu'il évoque a priori uniquement l'Afrique.

Et je relève notamment ce propos :

"...avec des mesures d’hygiène, en luttant contre les autres infections. Ils ne sont donc pas spectaculaires, mais ils pourraient, vous savez, diminuer très bien l’épidémie au niveau où elle est dans les pays occidentaux."

Donc "ramener à tel niveau" ce n'est pas solutionner un problème uniquement par un traitement anti-oxydatif.

Il veut peut-être dire que dans des pays en voie de développement les gens seraient moins touchés s'il avaient un confort de vie mais ça n'éradique pas les pathologie. 4-spamafote.gif

Qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est vrai que "l'eau courante" est synonyme de qualité d'hygiène. Mais tous ceux que je connais qui sont morts avaient plutôt un niveau socio professionnel qui leur donnait un accès à l'eau courante, l'électricité, une alimentation largement supérieure à celle de la moyenne des habitants.... Donc les mesures d'hygiène s'appliquent à toutes les autres maladies.

LE SECRET SUR LE SIDA RESTE ENTIER. MONTAGNIER NE DIT PAS TOUT OU BIEN IL MENT ET.......DEPUIS LONGTEMPS!!!!!!

Même raisonnement pour le stress oxydatif, il n'est qu'une partie du problème dans le sida.

J'ai vraiement pensé que l'origine du sida et sa fin sont dans "les manipulations génétiques" : les cellules souches ont été mises en présence d'un arn génétiquement modifié de façon à inhiber la division cellulaire et entrainer ainsi une apoptose de certaines cellules (du sang, des muqueuses des appareils digestif, neurveux.....).

Une fois que cet arn circule dans les fluides, il peut se transmettre et là on résume sa propagation par le sexe, le sang, etc.....

Un savoir s'est trouvé dans les mains du diable, encore une fois.

A débattre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Montagnier soulève le problème de « l'hygiène » africaine, qui est le même que l'on retrouve en Europe quand celle-ci était ravagée par les épidémies .

Il fut démontré en abondance, que la science a d'abord permis à chacun de pouvoir accéder à l'eau, à la nourriture, aux vêtement, au confort général, et que la technologie à fait bien plus (dans ses débuts) pour la santé des européens, que les vaccins dont la pertinence à ce sujet n'est pas fondée .

Si l'Afrique bénéficiait de notre développement, il est certain qu'il y aurait moins de sida chez eux.

Mais, effectivement ça ne règle pas tout, parce que le sida est multifactoriel .Comme toute la nature qui est interactive .

Dans le stress oxydatif, je pense qu'il y a plusieurs sources et surement différentes formes .

Pouvoir vivre, pouvoir manger, pouvoir travailler, bref toutes les choses pour lesquelles ont peut angoisser, se résumant à la sécurité de vivre, qui concerne chacun à différents niveau .

Ce sont autant d'accélérateur de notre production « normal » de stress-oxydatif .

Ce stress peut être au niveau basic de la vie chez les africains, et beaucoup plus psycho chez les européens . Les européens ont par exemple des structures familiales éclatées, source de mal être, alors que les africains sont plus structurés au niveau familiale .

C'est d'ailleurs pour ça que j'ai mis en avant le stress oxydatif Affectif dans la maladie d'amour , qui me paraît bien sous estimé dans la capacité d'autodestruction qu'il génère chez les occidentaux .

« Se faire du mauvais sang » est une expression à méditer !

Si les africains souffrent plus d'un stress « d'accès à la vie », les européens souffrent d'un stress concernant « le sens de la vie » .

La mise en avant des drogues et du poppers pour les européens, est l'un des facteurs, mais tous les sidéens n'ont pas consommer du poppers . Cela dit, nous sommes d'accord avec Cheminot, pour dire que les péroxynitrites se retrouvent partout autour de nous, à commencer par l'eau de bouteille, (NA , la moyenne admise est de 0,5, vérifiez vos bouteilles...) les traitements agricoles, la pollution automobile ou autre, tous riches en oxydes d'azotes divers et variés .

Concernant la nourriture, il y a déjà de nombreux post où sont expliqués les différents problèmes de notre nourriture moderne . Montagnier lui-même, met également en garde contre la bouffe irradiée, celle qui brille bien et dure longtemps !

J'ai pu faire, par hasard, l'expérience en 2003 durant la canicule, avec 2 Kg de tomate achetées par une amie de passage au supermarché . Le frigo avait rendu l'âme, il faisait 37° dans l'appart et je devais m'absenter 3 semaines . J'oubliais les tomates ….en plein Juillet....

3 semaines plus tard, je retrouvais mes tomates, à 37°....comme fraiche, et je vous assure, elle aurais pu être remises en vente !

Habitué a mes tomates bios de mon jardin, et sachant qu'une tomate est un fruit fragile qui dure 2 ou 3 jours, j'ai compris que j'avais dans mon frigo, des monstres, que je jetais direct ….

Regardez comme les fruits et légumes sont brillant ! Ce sont des vaporisateurs qui font briller .

Sans parler des plats cuisinés, ...des bombes pour la santé …

Donc, comme on dit, être bien intégré, dans une société pourrie, c'est pas forcément bon signe !

Notre bouffe paraît très propre et très belle, mais elle est aussi très vide .

Il est également prouvé que les légumes industriels, sont bien moins riche en vitamines et minéraux, qu'un légume naturel .Depuis longtemps nos terres agricoles sont vides, et nos fruits et légumes sont nourris de la chimie qu'on leurs apporte .

Par ailleurs, quand on dit bien mangé, ça veut souvent dire trop mangé . Les transits intestinaux sont saturés, et ça gonfle,ça grossi, et grâce à la sédentarité, et à « l'esclavagisme »,de nombreuses personnes ne prennent pas le temps d'aller faire caca, mais par contre prennent le temps de trop manger ….L'affectif et la nourriture, ayant aussi un lien bien connu de tous !

L'harmonie c'est de la mesure en tout, et on ne peut pas dire que les européens en soient plus pourvu que les africains .

J'ai connu un poliomyélite, fils de militaire attaché aux ambassades, Inde, Maroc etc... qui fut l'un des premier à être opéré dans les année 50 . Polyo a 15 mois, et il a marché à 18 ans , ensuite il a fait médecine et est devenu chirurgien, évidement !

Il disait que la polio, était une maladie des gens propres .Sans doute savait-il ce qu'il disait !

Nos sociétés toujours plus aseptisées, ne sont pas innocentes dans notre fragilité immunitaire .

L'eau de javel si abondamment utilisée par exemple, ça oxyde pas mal …sans parler du reste ...

La nourriture et l'hygiène, peuvent donc avoir différente formes, et doivent être considéré avec conscience au delà des apparences .

Que ce soit pour l'Afrique ou l'Europe, chacun a des problèmes de bouffe et d'hygiènes, l'un pas assez, l'autre trop..dans l'un ou dans l'autre domaine .

Enfin, n'oublions pas que les statistiques africaines sont faites « à vue », puisqu'il n'a jamais été question de tester les 25 millions de sidéens supposés .!

Aussi, pour être plus clair, en attendant de voir ce fameux VIH, nous avons d'abord a faire à des pneumonies, des cancers, .etc.....soit 29 maladies et pas une de plus !

Il serait peut être plus pertinent de se pencher d'abord sur ces maladies en recrudescence, au lieu de regarder « le doigt » « sida » qui les montre !

Pour résumé, avant de parler d'un VIH, on parle d'abord d'immuno-dépression, et le sida est un sac à patate dans lequel on y glisse 29 maladies . Cette immuno dépression concerne aussi les cancers et tant d'autres maladies .

Les autres maladies sont auto-immune, donc à la base on retrouve toujours notre système immunitaire . Pas assez ou en trop !

Quand Barré-Sinoussi dit que « le sida est important pour la recherche fondamentale », c'est au système immunitaire qu'elle pense . Confirmé par le Prof de mon ami : avec le sida, les recherches sont plus accès sur l'immunité que sur la virologie, et il en apprend bcp plus sur l'immunité .

Pour ma part, je pense que l'ensemble des facteurs intervient à différents niveaux, ( ce qui permet de brouiller les pistes dans des cerveaux formater à tout diviser .)

Une vue d'ensemble me paraît nécessaire .

La mal bouffe, la pollution, le mal affectif et social..etc...sont autant d'assaillant qui épuisent beaucoup de monde . Ici ou ailleurs …

Enfin, il me paraît impératif de bien voir que les maladies prennent une forme très personnalisée, et qu'il n'y a pas deux malades pareilles, ce qui ne peut que nous ramener à la psychologie de chacun, faisant de l'élément pathogène, ( qui reste à définir) un simple déclencheur de potentialités internes .

Quand à une manipulation génétique datant des années 80, je n'y adhère pas, mais il y a plus spécialiste que moi pour en débattre .

Mais juste une petite pensée, : l'homme est peut être assez grand pour changer sa génétique tout seul suivant sont environnement aussi, ou plutôt, l'environnement changeant notre génétique ..... Et vu notre environnement , tout est peut être possible …..?

Cela dit, je pense que les choses sont bien plus simple, tellement simple qu'elle en sont incroyable !

Bien à vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@bamboo

vous oubliez un facteur : la simultanéité du sida en temps et lieu : les années 83 et comme par hasard en afrique en même temps aux states...

Pourquoi pas avant si ce n'était que la pollution etc...l'europe (ou l'occident) est industrialisée depuis longtemps, si la pollution avait un rôle à jouer, le sida y serait depuis longtemps, pourqoui avoir attendu les années 83 ?

les manipulations génétiques ne datent pas forcément des années 80.

Seule l'introduction d'un arn ou adn modifié par l'homme me parait vraissemblable. le reste est littérature. même la recherche sur le sida est un moyen comme un autre de mouvements de masse monétaire comme toute activité économique. il y aura biensur ceux qui cherchent par passion, métier etc, mais nous voyons bien que le but de la recherche n'est pas de guérir qui que ce soit en 1er lieu, mais de faire des profits, monter les valeurs en bourse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis mauvais élève, je ne crois pas que "les scientifiques" soient "des mauvais", juste à la recherche du profit et du fric, je pense que 99,95% des personnes impliquées sont de bonne foi (peut-être naïves et/ou coincées, mais pas fondamentalement mercantiles). Qu'elles soient employées par des boîtes où ne compte que le profit (ou même que la survie de la boîte...), ça c''est autre chose, et ça peut sans doute aller loin et fausser complètement les pistes.

Mais d'autre part, je pense que s'il y avait une évidence évidente côté sida/hiv, l'évidence l'emporterait sur les intérêts. Raison pour laquelle je reste à la recherche d'une explication qui "embrasse" un peu des deux visions. Je me dis que la vérité vraie doit être quelque part entre les extrêmes.

Ceci dit, de la même manière que toi tu recherches (il me semble) une cause dans les cellules souches et la manipulation génétique, moi je la cherche dans une réaction de type auto-immune contre (peut-être) des fractions de adn, introduits par vaccination (mais ça n'explique pas tout, je suis toujours "nageante" et pense que je me trompe).

La pollution etc. ça me semble contredit de manière efficace par le fait que certains sont infiniment plus exposés à ces pollutions (de tout genre) (et j'en connais...), mais ne testent pas positifs pour autant. Donc il y a bien autre chose. Sauf que je ne sais pas quoi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ rebayima, brume

Merci de cet échange

J'en profite pour développer certaines idées, c'est donc un peu long, désolé, mais faut bien aussi aller au fond des choses .

*/ Il est évident qu'il est plus sympa de voir le monde, comme il nous fait plaisir, que comme il est réellement . Ainsi, on peut dire : ça c'est vrai ! et ça c'est faux ! ...en fonction de nos peurs et de nos intérets, mais plus difficilement de façon fondées .

Pourquoi, le HIV serait faux et pourquoi le reste serait vrai ?

Le grand succès du matérialisme, c'est d'avoir détruits la conscience spirituelle et généré ainsi le mouvement athéiste rationaliste .

Cette nouvelle vision sectaire de la vie, ne comprend les choses que d'une seule face, et ne comprend plus l'envers du décors .

Les dirigeant du monde, s'amusent de cette situation, et peuvent ainsi brouiller toutes les pistes, et entretenir les peuples dans une perpétuelle quête de vérités, sans fin évidement......

L'excellente analyse de la ponérologie politique que je conseille d'étudier, permet de comprendre jusqu'où l'athéisme et les valeurs matérialistes, peuvent emmener les hommes vers une psychopathie dénuée de tout humanisme .

Bien sur, il y a des hommes de bonnes volontés partout, et je dirais qu'au départ tous les hommes sont bon, mais le constat est maintenant bien établi, que seuls les plus redoutables, les sans scrupules et sans remords, les ambitieux égoistes; les plus forts, mais pas forcément les meilleurs, accéderont aux postes de directions ou, seront ceux qui imposeront leurs intérêts personnels au détriment des intérêts généraux .

Le pouvoir ne corrompt pas, ce sont les corrompus qui « inventent » le pouvoir .

Finalement, les « bons », les « gentils », les « justes », n'accèdent jamais aux postes à responsabilité, pour lesquelles il faut savoir faire la guerre et marcher sur la gueule de l'autre, chose impossible pour la majorité des moutons scrupuleux et moraux .

Ce qui explique que malgré les bonnes volontés pour changer le monde depuis des décennies, seules

les mauvaises intentions continuent à prospérer sans vergogne ...….

la simultanéité du sida en temps et lieu : les années 83 et comme par hasard en afrique en même temps aux states...

Est-ce plus vrai que le HIV ?

Le sida est apparu aux USA en 81 .

Le scénario de la virologie, est insidieusement relié au « chaos » de la nature, telle que défini par la science rationaliste, dans laquelle elle y met tous les maux de l'humanité .

C'est ainsi qu'on peut se débarrasser de la nature, la détruire sans vraiment de scrupules, avec des mouvement écologiques bien isolés et peut entendus, puisqu'il est établie, notamment en passant par le darwinisme et autre charabias intellectuels, que la nature, notamment les jungles, sont pleines de dangers et sont le réservoir de nombreuses maladies, et que la nature doit être controlée, aseptisée et désinfectée .

Vieux relent de l'atavisme tribale, traumatisé (soi disant !) par une nature dangereuse et méchante .

Ainsi, les villes, « propre » et organisées, loin du chaos naturel, offrent protection et sécurité ….à qui veut bien le croire …..

Dans cette logique, les inventeurs du VIH, n'ont pas eu d'autres scénario que d'aller trouver la genèse du sida, dans les jungles d'Afrique, ou autres « saletés » africaines . Là où il y a de la nature en pagaille très dangereuse !

Evidement, le sida, ne pouvait pas être une création de la ville occidentale, si belle, si propre ….

Et tout le monde à trouver ça très logique !

Très logique aussi, que les africains est un sida, composé de malaria, de dissentrie, de paludisme etc...soit, rien à voir avec le sida occidental ...je ne parle même pas des tests africains, beaucoup moins spécifiques, pour la « bonne » cause ...

(un sida Socialement africain !)

Ainsi, en accusant la nature, les pistes étaient bien brouillées, et surtout, on enfonçait bien l'idée d'un humain victime, et non responsable ! Créant au passage, un paradoxe propre à corrompre les esprits sans difficultés : la nature hostile, aurait créé l'homme merveilleusement doué, par pur hasard ...voir par erreur !

Ce qui ne manque pas, au passage, d'enlever tout sens à la vie et de mettre l'homme dans une position débile par rapport à SA nature .

*/ Concernant, la pollution, celle qu'on voit, je suis d'accord sur le fait que ce n'est pas l'élément déterminant . J'ai déjà expliqué ailleurs, que l'action de la pollution est à mon avis, assujettie au bon vouloir humain, son incidence dépendra d'abord du terrain psychologique .

L'humain est assez « vieux » pour pouvoir s'adapter à des environnement défectueux, Sauf par affaiblissement psychologique suivant ces croyances .

Cela dit, quand je parle pollution, je pense beaucoup plus à la pollutions invisible de l'électromagnétisme, hertzienne, plus récente (TV, radio, electricité....etc..) et les incidences qu'elle entraine au niveau de notre polarité et au niveau psychique .

Cette pollution invisible, se double d'une autre pollution psychologique (vision matérialiste), qu'elle véhicule, via l'éducation et les médias .

(Vous me direz que ce n'est pas applicable à l'Afrique, mais je rappel que l'Afrique n'a pas le même « sida » que l'occident .)

C'est cette pollution psychique, qui permet de «  SOCIALISER » les maladies et de voir leur développement en fonction des développements sociaux des sociétés .

Ainsi, on pu être développés, les concepts de « groupe à risque » .

Ce qui me paraît être incompatible avec l'idée d'une manipulation génétique, ou autre, qui aurait un caractère totalitaire et aveugle .

Ce que le sida met en évidence, et ce que la science veut cacher, c'est que les maladies se développent socialement en fonction de « groupes de pensée », en fonction de psychologies établies .

On le voit aussi dans les cancers, qu'on rattachent à certaines pollution, mais qui de fait, sont rattachés surtout, à des conditions sociales .

C'est là où je vois un terrain psycho, propre à être activé par l'élément pollueur externe, auquel il est relié et qu'il génère par cette même disposition psychologique .

Mais malheureusement, la vision matérialiste, ne voit que les aspects matériels, et n'accorde pas de pouvoir aux conditions sociales, qui représentent l'aspect spirituel de l'humain si peu connu et oublié et auquel on a délégué misérablement quelques Freud et quelques Jung, pour apporter des ersatz de compréhension, qui d'ailleurs ne soulagent personne....hormis les comptes bancaires .

C'est pourquoi, je posais cette question ici :

(Est-ce que c'est maladies devenant de plus en plus nombreuse aussi, n'auraient pas été mises sous le couvercle du sida, pour justifier leur progression ?

On peut imaginer que les scientifiques(et les politiciens / économistes) voyant que les maladies se développent, déjà embêtés par les cancer multiformes, inventent un « sac style sida« , pour y mettre 30 maladies . Ça en fait 30 en une, et il en reste plus qu'une, ce qui est plus politiquement correcte .??)

En effet, le sida, n'a rien de nouveau et n'est pas une maladie nouvelle !

C'est juste un dénominateur commun à des maladies qui existaient déjà !

En fait, comme l'explique Aixur, la science aurait « découvert » avec le sida, que des maladies étaient liées aux système immunitaire ! en découvrant son existence !

Sauf une débilité profonde de ma part, la science ne sait-elle pas enorgueillie d'une grande découverte, en s'appuyant simplement sur une logique de base et toute bête ?

Une déficiences du système immunitaire serait à la base de ces 29 maladies !

Est-ce pour ce genre de « trouvaille » (déjà trouvée !) que l'on dépense des milliard depuis des décennies ?????

C'est ça l'intelligence scientifique qui demande tant d'études ?

Alors que par ailleurs, on sait que Toutes les maladies, sont forcément liées au système immunitaire, puisque ses fonctions diverses, sont de nous maintenir en santé .

Ce qui me permet de répéter, qu'il n'y a qu'une seule maladie et une épidémie mondiale : C'est celle d'une immuno dépression généralisée, parallèle aux développement matérialiste, à laquelle chacun donnera forme ( les 30 maladies du sida, cancers, allergie etc...) suivant son terrain social et psycho .

Les dirigeant du monde, s'occupent simplement de diviser les visions par des théories (sida, cancer, allergies etc.) pour noyer le « poison » commun .

Surtout, éviter que l'aspect social du libéralisme sans scrupule et inhumain, qui s'étale sur le monde depuis les années 50, apparaisse comme l'élément pathogène de base, qui détruit les structures psychologiques humaine .

Donc, diversion dans tous les sens ….et « création » de maladies nouvelles régulièrement, pour justifier cette incohérence, face à ces villes si propres et si belles ...et à cette science moderne qui ne saurait être mauvaise !

H1N1, bronchite, pneumonie, tuberculose, asthme....bref, autant de noms qu'on donne aux problèmes pulmonaires récurent que rencontrent les citadins . Mexico est aussi la ville la plus polluée du monde, et psychologiquement, ça culpabilise bien le méxicain ….

La situation peut donc être perçue de façon très complexe, si on s'attache aux pompons extérieurs, mais elle peut être très simple, si on replace l'humain au centre de l'échiquier .

Ce qui veut dire reconnaître ses pouvoirs, en reconquérant sa dignité, celle qu'on oubli face au système .

C'est ce pouvoir de l'homme sur lui-même qui fait chier tout le monde, parce qu'il implique la responsabilité !

C'est la peur de cette responsabilité, qui fait courir après des chimères extérieures et qui fait accepter n'importe qu'elle théorie, pourvu qu'elle ne parle pas de Moi !

C'est aussi en refusant nos pouvoirs, qu'on donne ainsi beaucoup de pouvoir aux autres .

On retombe alors dans un blème affectif, celui de la confiance en soi et de son affirmation, qui se positionne en victime, et suscitant ainsi un peu d'attention, ….dans une société si peu attentive à ces concitoyens .

L'aspect affectif dans sa relation au système immunitaire, et la socialisation des pathologies, fut plus largement développé ici . .

Avec par exemple, des évidences comme ça :

« ...des scientifiques ont montrés que la haine, la colère, la peur, l’hostilité, le sentiment d’insécurité, le rejet, ont des effets néfastes sur notre santé en affaiblissant le système immunitaire. Au contraire, ressentir de la compassion, de la bienveillance, être altruiste et avoir bon coeur, renforcent notre système immunitaire. »

A quoi incite le système …? icon_rolleyes.gif

Bien à vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo à tous pour votre contribution.

J'ai décidé de jeter quelques idées suite à la vidéo du témoignage de Montagnier en Janvier.

Tellement énorme, j'ai été profondément choqué de voir que strictement personne n'a relayé l'info.

Comment peut-on priver les gens d'une telle info ?

Je comprends que concernant une maladie si complexe que le vih/sida, le témoignage de Montagnier peut-être dangereux et inciter à ne pas suivre les recommandations qui permettent de se protéger et protéger les autres.

Les médias ne prennent pas de gants, sautant sur la moindre info tapageuse dont les sources et les contenus sont loin d'être fondés, pour ne générer que peur et audimat, comme pour la grippe A... Mais là, rien mis à part cet article du Nouvel Obs trouvé par Cheminot.

Je suis déçu de ce coup d'épée dans l'eau qui ne va pas permettre à tous de prendre conscience du problème. Le film déjà sorti aux USA n'a eu aucun impact.

Il est temps d'agir et de ne pas laisser la porte ouverte à un tas de dérives dirigées par les industries pharmaceutiques et les politiques.Tout bénef pour eux, le vih/sida étant tabou, personne ne va l'ouvrir. Les personnes touchées ne souhaitent pas que ça se sache, les personnes "saines" ne veulent pas qu'on pensent qu'elles sont touchées si elles s'investissaient pour cette cause.

La connerie de notre époque, et ce, dans tous les domaines, c'est qu'on est incapable de revenir en arrière pour résoudre les problèmes (comme pour l'environnement par exemple) à cause du manque à gagner.

L'orthodoxie du sida a affirmé depuis des années leurs positions avec tant de conviction, qu'il est impossible -aussi par ego- de revenir sur les pistes qu'ils ont avancées et d'admettre qu'ils se sont trompés, encore moins d'admettre qu'a ne pas s'ouvrir a d'autres idées ils retardent l'éradication de cette maladie, laissant mourir de nombreuses personnes.

Il est clair que même la confidence d'un doute de leur part, serait le scandale le plus violent jamais connu, à la mesure de ce qu'on nous a tous fait endurer, «porteurs" comme "non-porteurs".

Je conçois que la complexité du VIH/SIDA laisse perplexe la science, cependant je ne peux pas encaisser qu'on ne prenne en compte les idées divergentes de professionnels reconnus qui pourraient apporter un nouvel éclairage. Pour avancer, l’argent

n' est utile que pour les scientifiques qui privilégient une approche différentes, ils ont été écartés...

Continuer ce "standby" volontaire de la part des acteurs du dogme officiel sida et continuer d'engraisser les labos dont le but est de développer des médocs, traitements saisonniers (comme on l'a vu pour la grippe A) et des outils de dépistage approximatifs, n'est plus acceptable. Bravo à Jardinier-entre autres-pour avoir exprimé ses opinions aussi directement, certains ne pourront dire qu'ils n'ont pas été avertis de ce qui se profile.

Je ne fais que repeter ce que certains pensent sur ce site, et que ce site montre, c'est qu'il y a maintenant assez de documents et d'études produites par des chercheurs, scientifiques et autres qui dénoncent le Non-respect de certains droits.

Après toutes vos recherches, témoignages et infos collectées, je crois qu'il est maintenant temps de se manifester. Sinon on frise la nécrose.

Même si nous ne tenons pas toutes les preuves, les orthodoxes du sida non plus et poursuivent tyranniquement leurs actions.

Après toutes ces années nous sommes en DROIT DE DEMANDER DES COMPTES sur ce cirque qui dure depuis 25 ans et qui contraint nos vies, l'amour et nos libertés. Le moment est d'autant plus propice qu'après cet épisode de vaccination pour la grippe A, certains commencent à prendre conscience des intérêts des labos et des politiques.

La force de ces derniers est la non-connaissance de la population des éléments que vous avez compilés. Rébellion inoffensive pour le moment...

Je suis encore entrain de me demander si je dois m'investir, si je le peux, et comment je veux m'investir de manière intelligente et surtout efficace.

Informer ne suffira pas.

Je tente de réaliser un document court à distribuer contenant un maximum d'informations à partir de vos recherches pour inviter les gens à prendre conscience des points trop douteux pour être honnêtes, à découvrir tous ce qu'on sait (le site d'onnouscachetout est parfait) en réveillant le désir de s'unir pour demander des comptes sur la situation.

Dans un premier temps, ma question est comment informer un maximum de personnes puisque si l'on reste à échanger sur ce site (ce qui est déjà beaucoup) ce sont toujours les gens qui viennent chercher l'info, ce qui empêche une action d'envergure.

Puis, solliciter les gens par ce biais (pétition nationale et + si affinités ? organisation d'une marche ? inciter Mr Bergé à se pencher sur vos conclusions, d’autres idées ?); battre le fer quand il est encore chaud car on voit bien que le genre d'info-bombe du témoignage de Montagnier est rapidement devenu un pétard mouillé.

En faisant un recap des incohérences, des éléments parlants qui prouvent la confusion et la mauvaise foi, des conclusions de scientifiques qui ont contredis le dogme officiel

du sida, des liens complémentaires, on peut rapidement réveiller les foules...

Tout cela pour mettre tous les acteurs du dogme officiel sida face leurs responsabilités actuelles et futures.

A partir de toutes les interrogations que soulèvent vos recherches:

1-Obtenir des réponses réelles à:

___________________________

- Le sida est il un virus ou un dérèglement de l'organisme d'une autre origine ?

- Est-il finalement sexuellement transmissible ?

- Quel est le lien vih/sida

- Les tests sont-ils fiables, ou fiabilisent t-ils seulement le compte bancaire des labos ? Les tests rapides sont-ils pertinents à ce stade ? Dans quelles mesures sommes nous des cobayes ?

- Comment est-ce possible que ce virus - même différent des autres virus- soit détecté avec des seuils aléatoires en fonctions de la nationalité du testé ?

- Si on ne sait pas vraiment, profil bas, mais POURQUOI veut-on alors forcer tout le monde à se faire dépister à un stade de connaissance partielle du virus ( il est où? quoi? hein?) et des méthodes "fantaisistes" de dépistage. Je pense personnellement que depuis 25 ans si on ne sait pas comment se protéger avec tout l'argent qu'on a filé pour la prévention, c'est qu'on habite sur une autre planète.

- A quoi sert exactement et dans quelles proportions précisément, l'argent donné toutes ces années pour le sidaction, e.t.c : financer le énième test de dépistage, mettre au point un nouveau préservatif ultrasophistiqué qui coûte encore plus cher ? développer des réseaux de dépistages surdimensionnés ?

prévention ? Publicités provocantes et chères qui ne font pas -je pense- baisser les chiffres chaque année car faire peur ce n'est pas informer techniquement les jeunes générations des risques ?

...

vos idées...

2-Exiger:

________

- la vérification des liens d'intérêt et la mise en place d'experts parallèles pour apprécier la valeur des recherches et des produits distribués par les industries pharmaceutiques.

Parenthèse : on ne sera pas dupe sur ce site, lorsque vaccin ou remède sortira enfin, y a pas intérêt que les composants soient à 99,9% micronutriments et antiox concentrés pour éléphants et O,1% d'un placebo dissimulé sous un nom mystérieux évoquant le nom du Grand Sauveur...

- En fonction de cela, la réduction de financement pour les chercheurs qui pataugent depuis trop longtemps et se concentrent sur le développement de produits nouveaux qui n'apportent plus rien (moi si je suis pas rentable pour mon entreprise, je suis simplement viré et remplacé). Le financement et la remise en circuit de certains scientifiques dissidents dont les arguments divergents peuvent être une approche plus pertinente et permettre de rebondir (tellement évident que c'est à pleurer).

- L'arrêt des dépistages par des biais discriminatoires et des méthodes de détection en fonction des pseudo populations à risque et de la nationalité (même si aujourd'hui je suis contre le dépistage tout court puisqu'il s'agit d'un beau bricolage, tombola stigmatisante retardant la détection de vraies pathologies sous couvert de verdict vih), ou bien on me fournit une explication sérieuse.

Quel autre examen médical nécessite une telle cuisine ??? Saisir la Halde peut-être une idée concernant l'aspect dicriminatoire ?

- La liberté de se faire dépister ou non. Stop le harcèlement. L'information obligatoire et claire, avant dépistage, de ce qu'un résultat positif impliquera légalement, socialement et psychologiquement dans l'avenir du testé. Ce genre de test n'est pas anodin.

- D'après les propos de Montagnier, certains pourraient guérir en modifiant, avec le temps, leur hygiène de vie, habitudes alimentaires et en prenant soin d'eux-mêmes.

Donc, exiger autant d'outils diagnostiquant et certifiant une guérison éventuelle qu'il y a de moyens de détecter le vih. S'il y en a quels sont-ils ? Laisser sa place à l'espoir sans même parler de vaccin, briser le verdict tyrannique et sans appel, qui maintient les malades dans un état d'esprit malsain et morbide, au futur compromis(je suis totalement d'accord avec Bamboo sur l'impact psy dans la maladie en général). Modifier le système médico-social curieusement spécifique et handicapant lorsqu'il s'agit de vih/sida.

- Et puisqu'ils font du zèle, moi aussi ! Aller dans le sens des écolos et exiger une qualité de vie digne de ce nom c'est à dire, au minimum, un environnement sain et une alimentation dépourvues de toutes substances toxiques ou néfastes qui favorise la fragilisation de l'organisme humain (pesticides , hormones, antibios, ogm) on paye suffisamment et on arrête les hypocrisies : par exemple, si le tabac est cancérigène on ne le commercialise plus plutôt que d'augmenter son prix tous les ans pour "dissuader".

L'industrie toute entière est entrain de nous bouffer.

...

Vos idées...

3-Dénoncer ce que toute cette mauvaise foi implique et impliquera.

_____________________________________________________

Souligner la resonsabilité de tous ceux du corps médical et autre qui ont participer de près ou de loin -voire malgré eux- à ces manipulations morbides et attributions de verdict de mort. Montagnier devrait l'ouvrir encore et dire vraiment de quoi il en

retourne car son annonce n'est qu'une confession déguisée qui ne vise qu'à se protéger lui-même de tout ce dont il est responsable.Pas suffisant.

Anticiper les retombées de notre hypothèse de tromperie entretenue depuis de si longues années.

( Je sais mon idée semble étrange à ce stade mais légitime; on a bien vu par le passé (affaire du sang contaminé, épisode de la grippe A, expérimentations de médecins nazis sans scrupules sur des prisonniers cobayes au nom de la Science...) qu'on peut prendre de l'avance sur ce genre de scénario qui finit par devenir plus ou moins familier.

Le principe de précaution devrait aussi s'appliquer bien encore en amont...). Je vais vite en besogne mais on devrait d'ailleurs établir une liste des professionnels et politiques qui refusent en toute objectivité les avertissements dissidents, comme nous avons la liste de tous les dissidents qui se sont clairement manifestés.

- Refus de considérer les travaux des scientifiques dissidents, rétention d'infos = homicide organisé et mépris de la population et des malades.

- Droit à la santé, manipulations et abus : méthodes criminelles dont le but est l'enrichissement de certains, sous couvert de précaution et de protection de la population, administration de substances plus nocives que bénéfiques.

- Défense des droits de l'homme et des libertés: tester et dépister à tort, ratisser à tout va c'est bien mais faudrait-il qu'il y ai un réel intérêt et un réel bénéfice sur les recherches. Dépister pour ficher ce n'est plus pour prendre soin des gens... c'est une étiquette pour le futur qui favorise la désocialisation, la précarité, la fragilisation psychologique et l'exclusion.

...

Vos idées...

Bon, pas de méprise, chacun à le droit de se sentir plus sécurisé au sein de la structure actuelle prévention/prise en charge vih/sida. J'incite seulement de manière ferme à l'obtention d'éclaircissements objectifs et sincères (je ne suis pas le premier !)concernant ce qu'on est entrain de nous faire subir, tout cela est le début d'une démarche, certaines personnes participants à ce site ayant de solides connaissances en droit ou organisateurs d'associations

peuvent être d'une aide précieuse à ce stade. Vos reactions sont les bienvenues.

Merci à tous d'être là.

Le sida n'est pas une science exacte...

Le combat continue, mais l'ennemi le plus virulent n'est pas exactement celui que l'on croit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

kill elisa,

Je partage ton point de vue. propositions :

- Constituer un groupe (ou des groupes un peu partout dans le monde) , une personne morale, puis convaincre M. Montagnier de dire la vérité. Là, les médias diffuseraient et peut être que les illuminati donneraient le traitement de peur de perdre le reste de la main d'oeuvre mondiale qui serait du coup du côté de Montagnier et des malades. D'autres scientifiques le rejoindrait. On essaie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Waouuuf ! Quel débarquement !

Hmm ! Que ça fait du bien, un peu d'air frais révolutionnaire !

Dans ce huit clos à tendance léthargique .

Bienvenu à toi !

Ton analyse me paraît déjà bien complète, et ta liste de revendications est déjà un bon point de départ .

les illuminati donneraient le traitement

Qu'ils arrêtent de donner des traitements, et qu'ils arrêtent de vous rendre malade, serait le mieux .

Mais là, ça relève de l'utopie totale !

C'est à vous, les victimes, d'apprendre à vous en libérer . C'est là votre arme la plus sure, et la meilleurs façon de les faire échouer .

Tant que vous leur accordez un pouvoir quelconque, vous serez perdant ….

Cela dit Rabayima, nos divergences ne sont pas importante, ta démarche est pleine d'espoir, garde le cap !

Merci Kill élisa, de nous apporter ta force . 4-guerrier.gif

4-bravo.gif

Bien à vous

Voir aussi l'offencive dissidente

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@bambou,

je parle d'un traitement curatif détenu par les illuminati ou autre grande mafia. il serait fou et faux de penser qu'en créant l'arn du "vih" ils n'ont pas prévu comment l'inhiber.

à moins que un autre chercheur le découvre.

la vie saine, l'équilibre no stress , les anti oxydants etc...n'agissent que des cellules déjà formées et on sait qu'elles sont irréversiblement MAL FORMEES. on peut tuer les cellules malades mais la production d'autres, malades aussi, continue.

il faudrait plutôt intervenir pendant la formation dans la moelle osseuse.

il y a une inhibition de l'expression de certains gènes qui codent les protéines qui constituent les cellules immunitaires (et les autres).

ajout de bases azotées, changement de leurs positions - chromatine, etc....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à Kill Elisa (Ouf, quel pseudo !) pour ce qu'il dit de mes interventions récentes. L'actualité, en effet, se joue non seulement sur le plan de la recherche médico-scientifique, qui dans l'ensemble est peut-être aussi instrumentalisée qu'instrumentalisatrice et vice-versa, mais sur le plan de l'institutionnel et du maillage socio-politique sur le terrain. Les médecins ont-ils vraiment compris quelque chose suite à l'affaire du vaccin contre la gripp A-H1-N1 ? Vont-ils résister face à la demande expresse du ministère de banaliser le dépistage en l'étendant à l'ensemble de la population ? Ce n'est pas du tout certain à mon avis. Je crains beaucoup pour ma part qu'ils n'aient fait ces jours-ci un petit deal, du genre 1 Euro de plus par consultation en échange des nouveaux services qu'on exige d'eux, avec à la clé pour leur clientèle le risque réel que la symptomatologie se trouve de plus en plus biaisée par une dérive vers une pratique et une clinique reposant sur une sorte de concept du "Tout-immuno-thérapeutique" parfaitement absurde, iatrogénique et policier.

Si on lit attentivement toutes les infos sur le site que j'ai signalé, HAS, Stratégie et dispositif de dépistage, ainsi que les recommandations et préconisations de l'INSERM qui pour la plupart ont été retenues par le ministère pour la mise à flot du nouveau plan pluri-annuel de prévention et de lutte contre le Sida, je pense que c'est très édifiant.

Ensuite, voir ce que montre mon sujet dans cete rubrique "HAS-HCP-Gilead Science".

Ceci dit pour qu'on prenne la mesure des enjeux de pouvoir et des rapports de force.

Pour ce qui est des preuves dont les dissidents disposent, il y en a de plusieurs sortes. Ayant fait des recherches du côté de thèmes tels que l'eugénisme, le contrôle des populations, la biopolitique, j'ai pu me rendre compte à quel point les sciences sociales peuvent se commettre en tant que pures forces d'appui des idéologies dominantes (exemple : le travail tout à fait trompeur de Jean Comaroff), et à quel point le sida est un outil d'intervention, et parfois d'ingérence pure et simple, à des fins tout autres que médicales. Et en retour, le prétexte de l'aide au développement, de la lutte contre les discriminations, etc. sert pour l'accès à des "soins"... qui en fait ne font que nuire aux populations et aux sociétés concernées.

A mon avis, une des tâches urgentes et importantes des dissidents en France serait la traduction et la diffusion des livres et de la documentation web de la dissidence anglo-saxonne. Il y a bien pas loin de 50 bouquins en anglais, 2-3 seulement en français. Tous les exposés en ligne sur le site du Groupe de Perth seraient à traduire et à mettre en ligne en français de toute urgence, sur sida.santé.com et/ou un/d'autres sites.

Enfin, dans la perspective d'une action dissidente et de son organisation, une des clés de la stratégie pourrait être de faire en sorte que ses arguments ne soient pas à chaque fois retournés contre la dissidence, mais qu'ils permettent réellement - et plus rapidement - de contraindre l'orthodoxie à céder du terrain de manière substantielle dans le domaine des aberrations dont elle le vecteur.

Voilà, je ne fais qu'édicter un principe très général, je sais, mais je pense que c'est une piste de réflexion à ne jamais perdre de vue.

Le grand problème est qu'une démarche vraiment conséquente requiert une assez bonne connaissance de l'anglais ainsi que, simultanément, un travail de documentation et de recherche dans une perspective historique d'une part, et d'autre part une veille d'information et un travail d'intervention au jour le jour, face aux problèmes des malades et face à l'actualité socio-politique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Post-scriptum en testant mon lien "inserm", je m'aperçois qu'en cliquant on tombe comme par hasard sur le milieu de la page - sur mon ordi du moins. Il faut remonter au début, et tout lire en enfilade, c'est très intéressant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à Rebayima, Bamboo et Jardinier.

Dans mon premier message , j'ai volontairement pris du recul et ne suis pas rentré dans les détails "techniques" puisque mon idée est de se manifester et d'informer simplement ceux qui ne le seraient pas.

Chacun apporte quelque chose à sa manière sur ce site. Effectivement une documentation correcte est primordiale.

Une manière de faire avancer simplement les choses peut-être signer cette pétition internationale en ligne soutenant Mbedi car nous avons des interêt en commun : obtenir des éclaircissements (dans tous les sens du terme).

Ils sont 12 000, quelques centaines de signatures françaises de plus c'est toujours ça de gagné !

http://www.virusmyth.com/petition/mbeki

@Jardinier:Tout à fait d'accord sur ton paragraphe dans lequel tu dis que "le sida est un outil d'intervention, et parfois d'ingérence pure et simple, à des fins tout autres que médicales".

Qu'entends-tu par "ses arguments ne soient pas à chaque fois retournés contre la dissidence" ?

Suite à ton post et comme je tente de mettre au point ce doc dont j'ai parlé la dernière fois, je suis allé sur le site du groupe Perth, mais justement en regardant (très rapidement) j'estime que les docs n'apportent pas grand chose par rapport à ce que

nous savons et pour le français moyen : éternel debat argumenté (virus or not virus, pas de preuves lien vih/sida, le virus n'a pas été isolé selon les régles et la fiabilité des tests...)

Si tu estimes que certains docs n'ont pas été traduits en français, et que c'est important pour la suite. Donne-moi le nom de ce qui t'interesse et je peux tenter de les traduire, dans la mesure de mes compétences.

Bien à vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...