Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

bonjour à vous tous, icon_bravo.gif

voila je vous raconte ma petite histoire... j'ai 42ans et cela fait 20ans que je sais que je suis sero+...jusqu'en 2004 (durant 15 ans) j'ai "lutté" contre ce virus de différentes façons ( alimentation le plus bio possible et équilibrée, activité sportive, gestion du stress...) et je peux dire que je me portais bien et croyais vraiment que ce virus serait inoffensif tant que je maintiendrais une bonne hygiène de vie...durant ces années je refusais un quelconque suivi médical...

Puis en juin 2004,j'ai eu une méningite virale dont j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre suivi 6mois plus tard d'une encéphalite à vih qui m'a valu 1mois d'hospitalisation suivi de 6 mois d'arrêt de travail...

A ce moment les médecins m'ont pris en main et là j'ai dû accepter la tri-thérapie vu que j'avais moins de 30 T4 et une CV très importante...mes convictions sur un virus inoffensif s'envolait du même coup...

2 années ont passé et je revis normalement avec la tri bien sur et aussi à ce moment j'ai découvert votre forum et il ne m'a pas fallu longtemps à sa lecture( partielle encore), pour que mes premières convictions ressurgissent...

j'en ai noté l'importance des antioxydants et notamment le glutathion( que j'ai mesuré 2fois sur les 6 derniers mois)...Je suis presque prêt à arrêter la tri mais évidement cela n'est pas évident...et me questionne beaucoup...

Dernièrement j'en ai parlé au spécialiste vih qui me suit, que j'avais pris conscience d'un mouvement dissident sur le sida... et il m'a affirmé que les personnes qui arrêtent leur tri sont tranquilles quelques années et que le répit peut aller jusqu'à 8ans ... qu'aujourd'hui des recherches se réalisent sur le glutathion sans résultat probant puisqu'ils ne savent pas exactement où il est stocké et en quantité dans l'organisme...A ses propos je lui ai fait observer que cela pouvait être intéressant d'avoir un répit de 8 ans au vu des effets secondaires et de l'arsenal thérapeutique existant en cas d'échecs (sur les tri)... ce à quoi il m'a répondu que d'autres problèmes surviennent avant que le virus ne reprenne le dessus tel que les maladies cardiovasculaires suite à un défaut d'antioxydant... icon_confus.gif

donc voici 3 questions:

_pouvez vous vous manifestez sur ce forum et nous parler de votre vécu notamment si vous avez arrêtez la tri...et depuis combien de temps?

_lorsque l'on mesure le niveau de glutathion est il un reflet de son taux dans tous les tissus?

_est-il utile après arrêt de la tri de continuer à suivre la charge virale et les T4?

d'avance merci pour les réponses à venir et pour tout le "travail" déjà accompli ici.... 4-bravo.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Arc,

Je n'ai hélas pas de témoignage, mais ce que ton médecin a dit, m'a interpellé, pour ainsi dire, et fait réagir ailleurs, ici, si le lien marche bien.

Bonne chance !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

_pouvez vous vous manifestez sur ce forum et nous parler de votre vécu notamment si vous avez arrêtez la tri...et depuis combien de temps?

De mémoire, à une ou deux exceptions près, la plupart de ceux qui ont arrêté les traitements « antirétroviraux » ont dû les reprendre après un laps variable en fonction des individus. Plus rarement, certains d’entre eux qui intervenaient très régulièrement sur le forum n’ont brusquement plus donné signe de vie, parfois depuis bien des années déjà (on imaginera aisément ce qui leur est arrivé).

est-il utile après arrêt de la tri de continuer à suivre la charge virale et les T4?

Cela me paraît prudent tout en y incluant la mesure du glutathion, si possible.

En tout état de cause, même si le répit ne serait que de huit ans maximum (ce dont je doute, tellement de facteurs pouvant intervenir pour raccourcir ou rallonger ce délai), cela en vaut certainement la peine vu les effets secondaires et la toxicité de la plupart des traitements « antirétroviraux », ce que tu as toi-même signalé.

Pour le reste de ma réponse, lire ce post également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, la trithérapie, ce n'est qu'une corticothérapie mise sous un autre nom (voir mon article sur le sujet sur cette page).

Donc, déjà, il ne faut surtout pas arrêter la trithérapie d'un seul coup, parce que c'est comme pour une corticothérapie, ça provoque des effets secondaires physiologiques négatifs.

Au départ, quand on conseillait d'arrêter la trithérapie d'un seul coup, sur ce forum, on a eu plein de retour d'expérience de gens qui avaient des problèmes de grosse faiblesse physique. En plus, il y a danger de développer un toux sèche qui va être considérée par les médecins comme une pneumonie ou une tuberculose.

Il faut arrêter la trithérapie en diminuant les doses très progressivement, comme pour une corticothérapie. Là, ça va.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aixur

Donc, déjà, il ne faut surtout pas arrêter la trithérapie d'un seul coup, parce que c'est comme pour une corticothérapie, ça provoque des effets secondaires physiologiques négatifs.

J'en reviens à mon amie qui justement a arrêté brutalement ses traitements pour le vih et le vhc en 2002 sans que cela ait provoqué d'effets secondaires. De plus, son médecin vient de lui apprendre qu'elle est guérie de l'hépatite C !

Par contre, on est sûr que le candida dont elle essaie de se défaire aujourd'hui et qui remonte bien avant cette date, résulte de prises répétées de bactrim et autres agents moisissants (interféron, bactrim, tri et cie)

D'où notre intérêt récent pour cet antiseptique sans effets secondaires qu'est l'argent colloïdal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en reviens à mon amie qui justement a arrêté brutalement ses traitements  pour le vih et le vhc en 2002 sans que cela ait provoqué d'effets secondaires. De plus, son médecin vient de lui apprendre qu'elle est guérie de l'hépatite C !

Par contre, on est sûr que le  candida dont elle essaie de se défaire aujourd'hui et qui remonte bien avant cette date,  résulte de prises répétées de bactrim et autres agents moisissants (interféron, bactrim, tri et cie)

D'où notre intérêt récent pour cet antiseptique sans effets secondaires qu'est l'argent colloïdal

Oui, mais peut-être qu'elle prend des trucs plus ou moins équivalents. Il y a plein de substances qui augmentent le taux de cortisol. Dans ce cas là, effectivement, on peut arrêter la trithérapie d'un coup, et il ne va rien se passer (mais, du coup, on continue à subir plus ou moins les mêmes problèmes que lors d'une tri). Donc, faut voir si elle ne prend pas des trucs pouvant avoir cet effet là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aixur,

J'ai relu la page que tu as faite sur la corticothérapie et je n'ai rien trouvé qui puisse correspondre, en tant que symptômes, au cas de mon amie. Tout cela (7 ans déjà) remonte au passé et je n'ai pas souvenir d'un quelconque désagrément concernant sa santé.

Sinon qu'est-ce que tu entends par "truc" ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'importe quoi qui serait autre chose que de la nourriture ou de l'eau et qui s'absorberait par voie digestive (ou par injection). J'utilise une définition très large au lieu d'utiliser des termes comme "médicaments" ou "compléments", parce que les gens ont tendance à oublier des trucs quand on leur demande s'ils prennent des médicaments ou des compléments.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas ce que tu veux dire, mais depuis cet arrêt ex abrupto, nous nous sommes penchés sérieusement sur la qualité des produits à consommer par exemple les graines germées depuis 2002, des fruits à satiété (nous vivons aux tropiques) beaucoup d'aïl dont la cive, que nous cultivons, pas de drogues évidemment et à l'écart de tout stress ( oxydatif compris ), arrêt de la cigarette, et bien sûr comme compléments, desmodium, sélénium, spiruline, et argent colloïdal récemment, , très peu d'alcool, pas de viande etc...et un bon moral, donc rien de très mystérieux dans tout ça. Voila, voilou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jerman :

De plus, son médecin vient de lui apprendre qu'elle est guérie de l'hépatite C !

Felicitations ! Une bonne nouvelle, ce n'est pas du luxe !

Puis le reste de vos démarches est très intéressante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas ce que tu veux dire, mais depuis cet arrêt ex abrupto, nous  nous sommes penchés sérieusement sur la qualité des produits à consommer par exemple les graines germées depuis 2002, des fruits à satiété (nous vivons aux tropiques) beaucoup d'aïl dont la cive, que nous cultivons, pas de drogues évidemment et à l'écart de tout stress ( oxydatif compris ), arrêt de la cigarette, et bien sûr comme compléments, desmodium, sélénium, spiruline, et argent colloïdal récemment, , très peu d'alcool, pas de viande etc...et un bon moral, donc rien de très mystérieux dans tout ça. Voila, voilou

Eh ben voilà. Dans les produits que tu cites, il y en a 3 qui peuvent augmenter le taux de cortisol et donc, qui ont du aider ton amie à ne pas ressentir d'effet de manque à l'arrêt de la trithérapie : l'ail, la spiruline, et le desmodium.

L'ail a des propriétés antibiotiques. Donc, il est clair que c'est un aliment qui augmente le taux de cortisol.

Pour la spiruline, il est régulièrement dit sur les sites qui en parlent qu'il est interdit d'en vendre en en ventant les vertus antibiotiques. Ce qui laisse à penser que ça a des vertus antibiotiques, mais que comme il est interdit de les mettre en avant, on n'en parle pas. Cela dit, il semble qu'on reconnaisse que ça a des vertus anti-inflammatoires. Donc, la spiruline aussi doit augmenter le taux de cortisol.

Enfin, le desmodium est connu pour lutter efficacement contre l'asthme. Ca aussi, c'est assez caractéristique des produits augmentant le taux de cortisol.

Donc, avec 3 produits qui augmentent le taux de cortisol, il est normal que ton amie n'ait pas eu de problème quand elle a arrêté d'un seul coup la trithérapie. En fait, c'est un peu comme si elle continuait à prendre une trithérapie à faible dose.

Si demain, elle décidait d'arrêter d'un coup ces 3 produits, probablement que des effets en retour se manifesteraient (amaigrissement, manque de forme, augmentation de la charge virale et baisse du taux de cd4, etc...).

Ces 3 produits doivent aussi faire que tous les marqueurs de son hépatite C sont au vert. Mais là aussi, probablement que si elle arrêtait ces produits d'un coup, les marqueurs de son hépatite C seraient à nouveau dans le rouge, et que le médecin dirait que finalement, son hépatite C n'avait pas disparu.

PS : et peut-être aussi que l'argent colloïdale a ce genre d'effet sur le taux de cortisol. Donc, ça ferait alors 4 produits ayant cet effet là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, et puis sinon, certains éléments de la candidose de ton amie peuvent s'expliquer par ce haut niveau de cortisol.

Le problème, c'est que comme je l'explique dans mon article sur le sujet, un taux de cortisol élevé entraine une rétention d'eau dans les cellules du centre du corps et de la tête. Donc, ils retiennent l'eau, mais ne la relarguent pas.

Du coup, dans les zones ou il y a besoin d'une relargage d'eau, ça va poser problème.

Par exemple, la bouche va devenir sèche, parce qu'il n'y aura pas assez de salive émise. Et il n'y a pas assez de salive émise parce que les cellules assurant son émission gardent l'eau. Donc, la bouche va devenir sèche, et un dépôt blanc de mucus va se constituer.

Idem pour le vagin. Un mucus acide est émis par le vagin. Comme les cellules ne relarguent pas assez d'eau, le mucus va devenir trop acide et va agresser le vagin. L'acidité plus la sècheresse vaginale vont entrainer des mycoses (cela dit, probablement que la sècheresse vaginale seule pourrait être suffisante pour entrainer cet effet, même sans le problème de l'acidité).

Je ne sais pas si c'est le cas pour ton ami, mais souvent, ça pose aussi des problèmes d'acidité gastrique et d'agression de l'estomac ou des parties adjacentes à l'estomac. Comme l'estomac émet de l'acide chlorhydrique pour digérer les aliments, il a aussi besoin d'un anti-acide pour éviter que ses parois ne soient attaquées par cet acide. Donc, les parois émettent un anti-acide sous forme de mucus qui tapisse les parois de l'estomac. Ca permet de faire en sorte que la nourriture soit digérée, mais sans que les parois de l'estomac ne soient attaquées. Si les cellules de l'estomac ne sont pas capables de relarguer assez d'eau, le mucus va devenir trop pâteux, trop compact, pas assez fluide. Et du coup, il y a des zones de l'estomac qui ne vont plus être assez protégées de l'acide chlorhydrique. D'où agression de l'estomac, douleurs, ulcères, etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouah, Aixur, ça fait beaucoup à intégrer mais je reste dubitatif malgré tout.

Pour préciser ce que j'ai dit plus haut, les produits sensés agir en tant que corticoïdes selon toi, n'ont certainement pas été pris tous en même temps ni brutalement, dès l'arrêt de la TRI (VIH) et BI (VHC), mais en tâtonnant au fil des mois, sans précipitation, soit de 2002 à 2004 pour aboutir aujourd'hui à notre mode d'alimention basé sur le vivant et le naturel autant que possible.

Je voulais signaler enfin que ma compagne a été dépistée en 1987 et n'a absolument rien pris jusqu'en 1995, étant parfaitement asymptômatique et en pleine forme. Ce n'est qu'à l'occasion d'un accident de moto suivi d'un coma, qu'elle est rentrée, la peur aidant, dans la spirale infernale mais soigneusement huilée du système : Bactrim, Rétrovir (AZT) à plusieurs reprises, pour se diriger finalement vers la Trithérapie Epivir (3TC ou lamivudine) Zerit ( stavudine) et Viracept (Nelfinavir) ainsi que l'interféron pour l'hépatite C...

Comment rester debout avec de tels cocktails !!!

Son choix (après sa découverte de la dissidence) a donc été un pari sur la vie sans Tri, c'est mieux que la Tri sans vie !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, ça a été aussi comme ça que Jimy le Rebel, s'est fait convaincre qu'il avait une toxoplasmose.

Tout allait super bien pour lui. Il était en pleine forme. Puis, il a eu un léger accident de voiture. Au scanner (certainement pour déterminer s'il y avait traumatisme cranien), on lui a trouvé des indices de toxoplasmose. Ensuite, il s'est mis à prendre un traitement contre la toxoplasmose. Et au bout de 6 mois, on n'a plus entendu parler de lui.

Comme quoi, ils sautent vraiment sur la moindre situation de faiblesse. Il faut faire super gaffe.

PS : ah tiens, j'y pense, est-ce que ton amie prend la pilule ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais pour être plus précis, Aixur, sa dernière pilule remonte à 1993.

Deux précisions supplémentaires concernant son "parcours de santé" :

- Prématurée de sept mois

- Trois mois après la vaccination pour le BCG, elle fait une tuberculose ouverte !!

- Elle est dépistée séro + lors d'un don de sang en 1987

Lors de sa dernière visite chez le "spécialiste" qui lui annonçait sa séroconversion pour l'hépatite C, on a trouvé des anticorps de la vaccination de l'hépatite B, alors qu'elle n'a jamais fait ce vaccin (à moins que cela ait été fait lors de son coma ??)

Nous avons posé les deux questions suivantes à son médecin :

- Est-il possible que des anticorps de la tuberculose puisse donner un faux positif pour l'hépatite B ? Celui a affirmé que c'était tout a fait possible

- Est -il possible qu'il en soit de même pour le Vih ? ..................silence

Que penses tu de tout cela

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, ce sont des évènements relativement récents qui font que les tests deviennent positifs (maximum 7 ou 8 mois avant le test). Donc, je ne crois pas que le vaccin contre la tuberculose, fait quand elle était enfant, soit à l'origine de sa séropositivité au VIH ou à l'hépatite C.

Il faut voir quels étaient les évènements advenus peu de temps avant le test qui a pu le rendre positif (maladie, prise de médicaments, arrêt de médicaments, vaccination, prise de médicaments naturels, compléments alimentaires, etc...). Et je parle aussi bien du test VIH que du test VHC.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour tes commentaires Aixur

Le serpent se mord la queue, toutefois je pense qu'il manque une pierre à l'édifice du sida et que celui ci s'ébranlera tôt ou tard, certains critères holistiques restant pour l'instant incompris et inaccessibles à l'ensemble des chercheurs dissidents et orthodoxes.

Malgré tout, j' accorde un très large crédit à la théorie dissidente concernant le stress oxydatif, qui est le résultat d'un mode de vie résultant entre autres de comportements, c'est la thèse de l'auto empoisonnement d'un point de vue purement chimique, c'est simple et évident.

Mais je pense aussi que le virus peut être vu comme une entité ou agent exogène, et qu'il peut être attiré par la vibration de son hôte, vibration qu'il lui appartient de modifier bien évidemment par son comportement en modifiant sa ligne de moindre résistance.

Je ne parlerais même pas du karma, notion qui échappe à la plupart des esprits occidentaux qui se gaussent quand on leur en parle.

Je fais une pause durant un temps sur ce forum et vous remercie de votre patiente écoute. Bons échanges fructueux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à Tous

Merci Jerman pour tes témoignages, ils sont très précieux . Tu renforces encore un peu plus ma position, disons notre position spirituelle, qui n'est évidement pas facile à tenir face à la pensée matérialiste . Qu'elle soit dissidente ou orthodoxe, celle-ci reste immanquablement focalisée sur l'extérieur, et plus pathétiquement, sur une vision extrêmement divisée de la vie, qui ne sait percevoir les choses que isolément . Elle est bornée et fatigante, et on a cette tendance à se réfugier dans la patience et la sagesse, en attendant qu'elle se trompe . Mais en attendant la douleur gagne du terrain, et des retraits comme le tient (et comme le mien !) me font mal, alors qu'ils ont toutes les raisons d'être aussi orgueilleux que la science officiels, dont les résultats sont avant tous financier, en lieu et place d'une bonne santé pour tous que l'on attend encore .

Alors je reviens faire entendre...

La vision divisogène de la science est encore si présente, malgré les réalités holistiques .

Comme ce chercheur ridicule que j'entendais sur France-infos ce matin, et qui faisait valoir sa nouvelle découverte concernant un détail chimique des neurones, dans lequel il aurait trouvé la panacée pour expliquer la maladie d'alzheimer . De fait, il se vantait qu'un labo américain soit déjà sur la fabrication d'un nouveau médicament par rapport à sa trouvaille .

Cette vision archaïque du corps physique, comme si c'était un vulgaire moteur mécanique, devient simplement odieuse et débile . C'est simplement du négationnisme par rapport à tous les contraires qui furent prouvés .

On est donc encore loin de la vision holistique nécessaire pour comprendre le développement des maladies . Malgré la pertinence que Toi et ton Amie démontrez .

La vision parcellaire du système vitale est une hérésie mentale, face à l'interactivité évidente qui régit la nature et les hommes .

On peut accorder aux dissidents d'ici, une certaine approche de la vision holistique, par le fait qu'ils intègrent différentes substances agissantes sur différents phénomènes du corps . Cela dit, cela ne me semble pas encore abouti, et la partie spirituelle n'est pas encore suffisamment considérer . D'ailleurs pas du tout, et dans « la synthèse du sida » on n'y trouve qu'une approche extérieur, donc matérialiste . Manque encore l'autre face du monde .

La faute en revient à la secte du matérialisme, qui avec sa religion scientifique et ses labos/temples impénétrable, réussi à faire croire aveuglement, ce qu'aucune philosophie spirituelle ne fut en mesure de réaliser, simplement parce qu'aucune spiritualité ne réclame une foi aveugle .

La foi n'est pas une hérésie mentale, comme le matérialisme voudrait le faire croire . La foi, c'est la preuve par l'esprit . En effet, la science spirituelle offre cette liberté à chacun de pouvoir expérimenter par soi-même les vérités avancées par les science spirituelles, simplement parce que chacun dispose du « labo » nécessaire à l'intérieur de soi, pour expérimenter . C'est gratuit et ne demande aucun investissement .

Ce qui est loin d'être le cas pour la science religieuse matérialiste, qui réclame une foi aveugle, puisque les conditions de contrôle de ses vérités, sont inaccessible, de part les études très compliquées et les labos onéreux qu'elles nécessitent . D'ailleurs les disciples du matérialisme se pavane dans un conditionnel pathétique .

C'est pourquoi, les matérialistes qui nous accusent d'être de simple croyant me font bien rire, parce qu'ils sont dans des croyances bien plus obscures que les nôtres .

Aucune spiritualité ne réclame de croyance, puisqu'elles permettent justement d'évincer toute croyance et t'atteindre à la réalité spirituelle de chacun .

La vrai spiritualité comprise, ne réclame pas de croyance, mais de la pratique qui confirme . Contrairement à la secte matérialiste, qui accuse la spiritualités des maux dogmatiques, dans lesquels la science se pavane sans retenue à coup de preuves autoritaire dont aucun d'entre nous ne peut vérifier l'exactitude .

La science matérialiste développe une haine à l'encontre de la spiritualité, simplement parce que celle-ci est libre d'accès à tous . L'affublant de tout les dangers, sans pour autant pouvoir prouver la non-existence de l'esprit .

Suivant mon expérience personnelle que j'ai largement développée sur le forum, et suivant ma formation spiritualiste dont je vous est fait part, je viens enfoncé encore ce clou, qui me paraît primordiale, même si ça doit me valoir des moqueries qui n'ont pas d'importance pour la réalité . Par contre, j'espère encore pouvoir aider ceux qui veulent l'être .

Vous savez que je médite depuis un moment sur ce problème du sida, et je vous confirme que c'est une réflexion quotidienne qui ne me lâche pas . Par amour des choses occultes, je trouve là un terrain passionnant ! Par définition, un chercheur spiritualiste, travail avec le doute et la remise en cause permanente, contrairement au dogmatisme scientifique . Après moult tergiversations, j'en reviens par la pratique, à ce qu'enseigne les théories ; à savoir que la Pensée que l'on abrite et nourri, façonne notre destin .

Suite à mon expérience de non-contaminé, malgré tout ce que j'ai pu faire, involontairement, pour l'être ; suivant les nombreuses drogues que j'ai fréquenté ; au vue des dangers croisés à travers le monde qui auraient dû me tuer ; des hommes qui ont essayé de m'évincer ou pire,...j'ai fini par reconnaître dernièrement que normalement, un mec comme moi, ça s'appelait un miraculé . Un miraculé qui trouvait ça normal et ne s'en rendait pas compte . Puisque le miracle est une vision matérialiste .

Un miraculé que la science appel un mystère et qu'elle jeta dans ses oubliettes où s'accumulent tous les mystères qui la contredise .

Là est l'équation !

Je me suis souvenu,que tout petit déjà, je ne croyait pas aux balivernes que racontaient mes parents et grands parent, comme quand ceux-ci cherchent à faire peur aux enfants, afin qu'ils se comportent « comme il faut » . Que j'ai quitté le collège, avec cette impression de me libéré d'une monstruosité qui avait tenté de me noyer sans y arriver . Et que tous les interdits dans lesquels je m'étais engouffré, étaient devenus l'antre de mon épanouissement vital ! Que fumer une plante verte comme le tabac, ne pouvait pas donner des cancers, parce que la fumé végétale : cheminée, cuisine, brulis, feu de forêt, « calumet de la paix » etc..avaient toujours fait parti de la vie des hommes . Enfin, que j'avais rencontré un maître, qui m'avait dit que j'avais raison et que les trois piliers de la prison mentale : les parents, les profs et les curés, devaient être jetés aux oubliettes . Bref, je me suis rappelé, que mon esprit rebel et révolutionnaire, avait été ma plus grande chance !

J'ai ainsi vécu dans l'émerveillement de la vie, surtout sans peur et sans craindre la nature que j'ai toujours perçue comme ma meilleur amie, douce, généreuse et merveilleusement belle et créatrice . Contrairement à ce qu'enseigne la pensée établie . J'ai toujours considéré les choses avec un regard neuf d'enfant, parce que rien n'est égal à ce qu'on a déjà vu, et que l'habitude ou se blaser, est une autre hérésie mentale . Tous les jours sont nouveau et tous les jours, tout est possible . Je n'ai jamais eu peur de la vie, ni de m'en amuser, parce qu'elle est faite pour ça . Surtout, je n'ai pas écouté les hommes, mais seulement mes envies de vivre, soit, tout ce qui m'a gardé « en vie » .

Je suis dans la confiance et dans la foi dans ce que je ressent, libre d'être . Libre d'honorer la vie et de la créer . Parce que l'avenir n'est pas écrit et que la vie n'attend que nous, pour exister et prendre forme . Je suis un autodidacte de la vie, et c'est ma plus grande fortune . L'ultime but de la connaissance, c'est qu'elle soit oubliée .

Il n'y rien à croire, il faut simplement être soi . Mais ETRE, ça fait terriblement peur, parce que ça réclame d'être en état de création permanente, alors les hommes préfèrent croire, adopter des pensifs tout fait et ETRE devient très compliqué à comprendre .

Je viens donc rappeler, que notre Pensée est le seul maître à bord du corps, et que tout lui obéis .

On a parlé dans d'autres post de la biologie des croyances, donc d'une biologie soumise aux pensées . J'ai aussi développé l'idée, que dans les nouvelles dispositions des malades dissidents, l'important était la révolution mentale que l'annonce du sida provoquait chez eux . J'insistais notamment sur le fait, que les médecines parallèles mise en place par le malade, était avant tout le support à une nouvelle croyance, et que dans l'absolu, peu importait les substances, mais que la foi, donc les pensées qu'elle suscitaient, étaient plus importante .

On constate, que les résultats, suite à ces nouvelles dispositions, ne sont pas les mêmes pour tous, que l'arrêt des trithérapies, n'a pas les mêmes incidences chez chacun, bref...;que là aussi, les réactions sont personnalisées .

Ce qui met encore en évidence, les dispositions mentales particulière de chacun .

Pour expliquer les différences des résultats, alors que les pratiques sont les mêmes, il y a lieu de préciser un détail mentale important :

Vis a vis de cette démarche de soins parallèles, on peut constater deux dispositions mentales bien différente .

Certains d'entre vous, engagent cette démarche, dans la foi en un avenir meilleur et dans un esprit constructif . « Je fais ça, pour aller mieux, je crée des conditions positives, je regarde vers devant, j'ai confiance, je n'ai pas peur, etc... »

D'autres, font la même chose, mais il le font dans un esprit défensif . Pas pour aller mieux, mais pour éviter d'aller moins bien, en se défendant contre un passé qui les a fait souffrir, il le font parce qu'ils ont peur et qu'il craigne que cela revienne . Il entretiennent une psychose .

Les uns, sont dans un esprit créatif et positif .

Les autres sont dans un esprit défensif et négatif .

Les uns agissent par la foi, les autres agissent par la peur . Certains, vont bien, certains, sont en échec .

Je dirais même dans l'absolu que, entretenir sur le long terme une dépendance par rapport à ces nouvelles dispositions et les médecines parallèles qui les accompagnent, quelque soit la disposition d'esprit, n'est pas forcément judicieux . A terme, rester dans cette disposition réactive par rapport au problème en question, fini par nourrir de nouveau le problème .

Là aussi, la Voie du Milieu doit être perçue . Si la nouvelle impulsion de départ peut être positive, elle peut finir par scléroser et former alors un égrégore qui redevient négatif .

Tout comme le sida apparaît avec l'accumulation d'un égrégore mentale négatif, tout nouvel acharnement dans une autre direction, deviendra aussi négatif .

La vie est en mouvement constant comme l'enseigne la nature et en évolution perpétuelle . Si le sida impose un repositionnement mental, celui-ci ne doit pas scléroser non plus, et il doit rester vivant et évolutif .

Le but étant de retrouver un « mouvement «  naturel et d'accompagner notre développement vital .

Ce qui est valable un temps, ne l'est pas toujours . C'est comme les vérités, elle ne sont pas toujours vrais, elles appartiennent à des conditions et des époques .

Il faut avoir conscience que l'Habitude est le pire ennemi de la vie, et que croire qu'on est abouti, c'est déjà mourir . Rien n'est jamais acquis .

Le sida et autre maladies, imposent des évolutions là où on a sclérosé dans des habitudes . Il ne s'agit pas de retomber dans d'autres habitudes . La vie est un mouvement qu'il faut accompagner .

La nature n'a pas d'habitudes, elle est en adaptation permanente en fonction des interactivités qu'elle rencontre .

Enfin, comme le dit Jerman, les notions de Karma sont à considérer et celle-ci peuvent être mise en lumière par le biais de l'astrologie . Rien n'est gratuit et tout a une incidence, même les matérialistes peuvent le constater . Pratiquant l'astrologie en amateur, j'avais diagnostiqué chez mon ami, il y a 20 ans, qu'il avait une « menace » sur son système pulmonaire et devait la prendre en considération . Sa façon de respirer était en soi très parlante .

Je n'ai pu que constater, comme je les expliqué dans ce forum, que mon ami a toujours développé un peu plus ce problème pulmonaire, en développant différent incidents, jusqu'au dernier en date, nommé pneumosystose, où il tomba dans le concept du sida .

Mon ami, n'a pas le sida, (ce n'est malheureusement pas ce qu'il Croit ) et n'a jamais eu d'autres problèmes de santé, hormis des problèmes pulmonaires qui, de bénin, en passant par des pneumonies diverse, se sont conclu par cette pneumosystose . C'est ce qui est indiqué dans son karma . Malheureusement il a préféré croire dans le sectarisme matérialiste .

Il dispose dans son thème astral d'une opposition entre Pluton et Mars, et lors du transit de Pluton au Carré de son Mars Natal, en janvier 2007, soit un aspect qui n'est pas anodin pour les astrologues avertis, le verdict tomba avec fracas, puisque Pluton et Mars ne font pas dans la tendresse .

De plus, il dispose aussi, d'un carré entre Jupiter et Neptune, soit une configuration difficile que l'on retrouve aussi chez les cancéreux . Les cancers sous entendent d'abord un problème d'immuno-dépression également . Les mauvaises relations entre Jupiter et Neptune révèlent un problème karmique en relation avec la spiritualité et ne sont pas bonnes pour l'immunité, puisque l'immunité est en relation avec l'affirmation de soi, et que cette affirmation est liée à la foi en soi ; comme je l'ai développé dans le post « la maladie d'amour » .

Il se trouve que Jupiter et Neptune, sont deux planètes qui s'occupent de spiritualité . Neptune, planète mystique, est lié à la foi en l'esprit et Jupiter, outre ses fonctions morale, est aussi la planète qui gouverne le Foie !

Le Foie, là où est fabriqué le glutathion .

Un manque de foi peut donc avoir des conséquences dramatiques, notamment sur le Foie .

C'est facilement compréhensible, si l'on considère que la foi, est comme une reconnaissance de l'esprit et une mise en éveil de celui-ci .

On peut saisir alors, que dans des corps où l'esprit n'est pas reconnu, dans les corps où l'esprit ne peut pas vivre et se développer, dans des corps qui n'abritent aucune pensée concernant l'esprit, les dispositions mentales qui sont cultivées, deviennent alors contraire à l'épanouissement du corps .

Si l'on considère 5 mn que l'esprit existe, on imagine facilement que dans un corps qui ne reconnaît pas son esprit, c'est un corps qui devient mortel pour l'esprit, et si l'esprit existe, mais qu'il se meurt, on peut imaginer que le corps connaitra des problèmes vitaux .

C'est pourquoi, j'insiste sur ces faits, afin que les athées qui ne se fient qu'à des croyances non vérifiés concernant la non-existence de l'esprit, considèrent un instant avec sérieux, leurs axiomes .

Dans ma conclusion, je pense que tous les problèmes de santé que rencontre notre société ; outre le fait qu'on peut y voir des liens avec la pollution, la mal bouffe, le stress oxydatif, etc ... pour lesquels on conclu qu'ils ont tous une genèse liée à l'ère industrielle ; on peut aussi conclure que cette ère industrielle avec tout ces poisons, a pu voir le jour grâce au développement de la pensée matérialiste et que la science qui en est résulté, n'a eu pour seul objectif depuis, que d'évincer l'esprit et de s'imposer comme la seule « religion » acceptable . Même si cela doit être au prix de tous les mensonges sur la vie et sur la santé, dont vous êtes victime .

La pollution, la mal bouffe, le stress, sont le résultat d'un non-sens mental, et ce non-sens est le résultat du vide spirituel qui s'est installé depuis que la pensée matérialiste s'est imposée face aux conceptions spiritualistes qui prévalaient .

Bien sur, d'autres maladies existaient avant, mais on avait un autre regard sur elles, et on savait qu'elles étaient liées à certaine force spirituelles particulière nécessaire à l'évolution humaine .

Voilà unbon site qui pourrait vous servir, avec plein d'infos, notamment ces extraits d'un livre, qui peuvent vous éclairer différement et judicieusement sur les réalités de la spiritualité . En bas de chaque page, il y a le lien pour les pages suivante .

Pour finir, je vous recommande vivement de voir le film « Le Secret » de Rhonda Byrne, sorti en 2007 .

Un film particulier et édifiant, très utile pour tous et que tout malade devrait voir et comprendre .

Le pouvoir de la pensée et de l'esprit, fut connu de tous les grands hommes de l'histoire . Tous ! Rois, empereurs, présidents, philosophes, peintres, musiciens, inventeurs géniaux, et ...scientifiques, oui ! Même eux ! Einstein et les autres ….

Mais un pouvoir inconnu du peuple, laissé dans sa misère mentale et dans ses peurs pleines de croyances, afin de pouvoir être manipulé à souhait par ses même hommes qui savaient .

Redécouvrez vos propres pensées et votre liberté d'Etre, et débarassez-vous des pensées des autres qui ont envahie votre esprit pour mieux se l'approprier .

Il n'y a qu'une seule vérité qui se réalise . Celle que vous pensez .

N'ayez crainte de « devenir qui vous êtes », c'est à dire de créer votre vie telle qu'elle vous plairait .

Votre vie est à vous, c'est votre plus grand trésor et votre seul force, ne la donnez à personne !

Parce qu'il n'y a personne, on est tous seul au monde .

N'attendez pas la mort, pour savoir si c'est vrai . Il n'y a pas pire enfer que nos regrets .

Aimez vous

Bamboo .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour vos réponses.... j'ai l'intention d'arrêter la tri après un prochain test concernant mon taux de glutathion et je compte suivre l'exemple de Survivor...(arrêt progressif)... je ne manquerai pas de vous tenir informé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...