Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je suis nouveau ici! icon_biggrin.gif J'étudie depuis un petit bout de temps maintenant ces questions comme le lien entre vih et sida, la fiabilité des tests, l'efficacité des trithérapies, etc...Je suis au final forcé de constater, n'étant pas médecin et encore moins virologue, que le sujet est complexe, très complexe. Clairement je n'arrive pas à me faire un avis reflechi.gif . Il est sûr que j'ai des doutes sur les versions officielles du Sida et la lecture de multiples articles du genre de ceux qu'on trouve sur Sidasanté les amplifient mais j'ai aussi beaucoup de mal à croire en un "complot global" aux enjeux strictement financiers qui laisserait de marbres autant de médecins et spécialistes (au passage je trouve le titre du site affligeant avec un titre pareil vous vous discréditer et donnez le bâton pour vous faire battre, pensez qu'on nous cache tout reviens a pensez qu'on nous cache rien^^) . Je pense que pour 99% des gens qui discutent sur ces questions le débat est vite raccourci à un "pour ou contre la thèse d' une escroquerie sur fond de gros sous" et les arguments de fonds ne sont débattus que par 2 ou 3 personnes (ce qui est logique quand on sait que par exemple l'étude des rétrovirus est considérée comme une discipline éminemment complexes par les docteurs en médecine).

J'aimerai savoir ce que vous pensez de cet article (je pense que vous le connaissez car il s'efforce de réfuter points par points les théorie et arguments des dissidents).

http://membres.lycos.fr/intoxsida/

PS: Je considère qu'inciter les gens à ne pas se protéger avec des préservatifs est inadmissible car tant que la vérité n'est pas tirée au clair sur le VIH (ce qui n'est à mon avis pas pour demain) le principe de précaution est de rigueur pour ceux qui ne sont pas d'éminents virologues surdiplomés ( et qui peuvent se targuer d'avoir une connaissance assez poussé en la matière pour dire agir en connaissance de cause^^) et sinon on n'oublie pas que il n'y a pas que la vih mais aussi plein d'autres MST...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

POurquoi y aurait il un complot ? Il suffit d'isoler un virus qui est une conséquence et non la cause d'un problème pour ne pas chercher ce qu'il faut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas (encore) lu l'article, mais 2 choses me restent un peu de travers là, à l'heure du petit dèj :

- ici, sauf rare exception, on n'entend pas parler de "complot".

- ici personne ne dit qu'il ne faille pas se protéger.

Donc de commencer par ça, veut dire que vous n'avez pas bien pris la température de ce forum.

Je lirais l'article peut-être, ça dépend, si le contenu est comme d'hab j'en ferai l'économie.

Bon, ça ira mieux après le café icon_wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, l'auteur de ce site - qui se faisait appeler Candide - nous prête des intentions que jamais nous n'avons évoquées ici.

Il base son argumentation sur le fait que de nombreux dissidents américains ont prétendu qu'il n'était pas nécessaire de se protéger...

Mais nous ne sommes pas des américains et avons notre libre arbitre. Il suffit pour s'en convaincre de lire mon propre exposé du problème posé par le VIH, que j'ai d'ailleurs mis à jour récemment (ce n'est pas encore terminé).

On y verra que j'utilise une référence de ce site (intoxsida), car je suis entièrement d'accord avec lui quand il dit que la mortalité a chuté vers 1995.

La où nous différons, c'est dans l'interprétation des faits, qui eux, sont incontestables.

Quand on étudie avec soin l'argumentation qui nous est opposée, on constate qu'elle ne repose que sur le fait que la trithérapie, soit-disant désignée pour combattre le virus, a effectivement bien fonctionné. La conclusion qu'ils en tirent est qu'il s'agit donc bien de la cause.

Mais je rappelle que les antirétroviraux qui marchent - essentiellement le 3TC et le FTC - ont aussi et surtout des propriétés réductrices et que leur mécanisme d'action peut être interprété dans cette perspective, auquel cas c'est bien le stress oxydatif azoté qui est la cause profonde de la maladie et de la présence du virus, ainsi que l'indique Nico111.

Je rappelle aussi que, pour trouver ces médocs - 3TC en particulier - on est parti à la pèche en fabriquant 1000, voire 10000 molécules semblables, et on les a testé une à une, pour trouver celle qui marchait bien. Cette découverte est donc le fruit du hasard, et le mécanisme d'action ne peut pas être déduit de l'intention première de la recherche qui a précédé sa synthèse, mais toutes les possibilités mécanistiques doivent être évaluées.

C'est d'ailleurs pour cela que certains dissidents américains - pas tous, heureusement - n'acceptent pas ma démarche, car ils suivent de manière assez aveugle, je dois le dire, les hypothèses initiales de Peter Duesberg, qui prétendait que le VIH n'a rien à voir avec le sida. Cependant, je le rejoint entièrement quand il parle des causes chimiques du sida, et je vais même plus loin que lui.

Tout ce que l'on devrait dire, et c'est ce que Popovic avait indiqué dans ses documents préliminaires - ainsi que Montagnier, d'ailleurs - c'est qu'il y a corrélation.

Et je trouve que les travaux de Huber et al., datant de février 2007, répondent aussi bien, sinon mieux, à ette corrélation.

Quant à la théorie du complot,... je la laisse à Candide. Pour ma part, je pense deux choses :

- quand le problème du sida est apparu, on ne connaissait pas tout ce qu'on sait aujourd'hui en biochimie. En particulier, rien sur le monoxyde d'azote et les peroxynitrites. D'autre part, la mode était aux virus, et c'est le Pr. Rozenbaum qui a lancé le premier l'idée de ce virus. Donc on est parti là-dessus, sans véritable preuve en ce qui concerne la causalité.

- puis le phénomène s'est emballé, au point que Luc Montagnier, qui a voulu redresser la barre à plusieurs reprises, s'est fait rembarrer de belle manière. Pour réévaluer la cause du sida, il faudra de très nombreuses années, car si, de but en blanc, on apprend à la communauté internationale et au monde entier qu'il y erreur, le désordre financier de 1929 ne sera rien en comparaison du désordre qui va s'établir alors. Et en particulier, la confiance en la "médecine" et en la pharmacie sera ramenée à zéro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai lu l'article cité ci-dessus. Autant je trouve (richement , longuement et passionnément) argumentée la position des dissidents sur ce site, autant je cherche les arguments dans la thèse des orthodoxes qui se contentent de mettre au ban de la communauté scientifique les 'hallucinés' comme Duesberg et Mullis et de répéter que la cause du syndrome est le VIH .

Je rejoins pour ma part la position de Nico sur un mauvais angle relation 'cause à effet' du virus. Plutôt qu'une cause,il m'en semble être un effet.

Et, je n'ai jamais lu ici qu'il fallait éviter le préservatif!!!

Je suis sur le qui-vive des propos de Montanier pour ma part et de son discours de plus en plus orienté sur le 'stress oxydant' ! icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je lis avec attention vos réactions quand à l'article et je précise que je ne visais personne en particulier ni spécialement le site quand je parlais de protection, je donnais simplement mon avis de façon, certes, j'en conviens, un peu maladroite!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous ne nous sentons certainement pas visés, ni atteints par une quelconque méchanceté de ta part. Au contraire, tous les questionnements permettent de préciser chaque jour un peu plus les faits et de dégager des hypothèses de travail qui découlent du simple bon sens et de la logique.

cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant l'article cité, c'est celui d'un gars qui est venu à une époque sur le forum. Il avait pour pseudo Candide. Il a fait ce site. Mais apparemment, ça n'a pas eu un grand succès. Et lui-même a laissé tomber assez rapidement. C'est aussi ça la différence entre les dissidents et ce genre de gus. Notre motivation est largement plus sérieuse. Ca fait 6 ans qu'on est là pour les plus anciens du forum. Et ça n'a pas l'air d'être parti pour changer.

Sinon, pour ce qu'il y a dans l'article, les trois quarts sont du dénigrement des dissidents. Et un quart aborde le fond du débat. Mais là, il ne fait que mettre des liens vers des articles externes. Il n'y a que pour le texte "the evidence that HIV causes AIDS" qu'il a fait la traduction, non pas du texte entier, mais du début du texte. Et il cite un peu la déclaration de Durban. Ca ne casse pas trois pattes à un canard.

Le texte le plus important qu'il cite est probablement "la déclaration de Durban". Seulement, ça fait longtemps que le groupe de Perth a sorti un contre-argumentaire : http://www.sidasante.com/science/refutation.htm

Donc bon. Vu que la déclaration de Durban a été réfutée en bonne et due forme par les dissidents, il ne reste pas grand chose sur le site en question. Parce que jusqu'à nouvel ordre, c'est le texte le plus mis en avant, celui qui était sensé être définitif. Et puis, la plupart des autres textes reprennent en gros les arguments de la déclaration de Durban.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon il y a deux trois choses que j'ai du mal à bien saisir. Comment est-ce possible que autant de médecins et scientifiques se ferment les yeux et se bouchent les oreilles devant les thèses dites "dissidentes", il ne peut pas s'agir que de questions d'argent, les médecins se doivent quand même d'appliquer leur code de déontologie et ils ne sont quand même pas ignares! Je ne sais pas quel sont les niveaux, les parcours des membres tels que cheminot, aixur ou encore wallypat mais comment est ce possible que des virologues, des spécialistes supposés être compétent dans leurs disciplines n'accordent aucun crédits aux thèses non orthodoxes (à part le groupe de perth qui me parait bien seul)? De plus pourquoi les personnes testées séropositif le reste quand il refont le test plus tard (ok le test avait démontré à un instant A que le sujet avait ses défenses immunitaires attaquées mais pourquoi à un instant B le test reste positif alors que la personne avait on peut le penser retrouver un équilibre...). Je remarque que c'est très peu fréquent que des positifs redeviennent négatifs car quand cela arrive ça fait grand bruits et on parle de cas exceptionnels (ce qui m'apparais tout à fait plausible )...

Remarque: j'ai quitté le lycée il n'y a pas très longtemps et j'ai constaté que le programme de biologie consacrait une large part à l'étude du système immunitaire et aux conséquences du VIH sur celui ci. Il me parait très difficile de croire que des cours donnés à des élèves de terminales soit basés sur des données complètement incertaines, je me souviens on avait des schéma du virus...(qui n'existe pas selon certains donc d'ou viennent les schémas, d'une analogie pure et simple avec des rétrovirus connus?).Dernier point, certains affirment que le vih n'existe pas puisqu'il n'a pas été isolé conformément au postulat nécessaire et d'autres mettent en doute le lien entre vih et sida?

Merci de m'éclairer vous le voyez bien je n'ai pas grande connaissance en la matière et je ne peux que me contenter de lire un coup du coté des orthodoxes et un coup du coté des septiques! Enfin, j'aurais tendance à pencher de votre avis quand plus de scientifiques et de spécialistes abonderont dans votre sens (celui du rejet des théories officielles) et quand vous ne serez plus mis dans le même panier que les adeptes du créationnisme et autre par la communauté scientifique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai toujours eu du mal avec ceux qui se positionnent toujours contre la médecine modernes (ici dans le cadre du vih dire que les dissidents on raison reviendrait à dire que la médecine actuelle est purement et simplement coupable de génocides) et par exemple honnêtement j'ai du mal à croire qu'on puisse guérir le cancer avec des plantes ou seulement en contrôlant son psychisme (je me méfie énormément par exemple de la médecine nouvelle de Hammer même si il n'y a pas besoin d'avoir fait médecine pour savoir que tout est plus ou moins lié corps esprit..et que depuis l'aube des temps on connait les bienfaits de certaines plantes et je n'ai rien contre l'homéopathie...). Voilà pourquoi je pense vous comprendrez mieux mon hostilité envers les dissidents! même si j'essaye de comprendre avant tout en laissant de coté mes certitudes (les médecins ne sont ni des ignares ni des criminelles).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Etant donné que l’article date d’il y a 4 ans, je voulais regarder s’il y avait des mises à jour/commentaires plus récents sur le blog intoxsida ( http://intoxsida.blog4ever.com) donné, mais le lien ne fonctionne plus. En cherchant, je trouvais cependant ceci assez rigolo, dans le genre rire jaune.

Sinon, l’article en question, c'est une énumératon d'arguments/remarques, des 2 côtés, et l'auteur fait les liens et commentaires un peu à sa sauce, comme c'est souvent le cas d'ailleurs, dans des articles icon_wink.gif. Ca lui a sans doute pris du temps, mais dans le fond ça ne nous apprend rien de plus. Rien n'y est prouvé ou refuté.

Je crains que le dialogue orthodoxie/dissidence restera du genre dialogue de sourds, tant que l’un des 2 camps ne viendra pas avec une "preuve" définitive. En attendant, le bénéfice du doute va à l’orthodoxie.

A partir de là, faute d'argumenter (ou de montrer un VIH isolé directement d’un patient par exemple), on peut s’amuser à essayer de discréditer des personnes, et faire sa fête par exemple à Kary Mullis, comme l'article le fait. Faut-il déduire de ses "bizarreries" qu'il a des hallucinations quand il parle de PCR ou de sida?

Autre chose, je n'avais jamais vu l'exposé de Cheminot. Bravo pour ce travail !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai toujours eu du mal avec ceux qui se positionnent toujours contre la médecine modernes (ici dans le cadre du vih dire que les dissidents on raison reviendrait à dire que la médecine actuelle est purement et simplement coupable de génocides) et par exemple honnêtement j'ai du mal à croire qu'on puisse guérir le cancer avec des plantes ou seulement en contrôlant son psychisme (je me méfie énormément par exemple de la médecine nouvelle de Hammer même si il n'y a pas besoin d'avoir fait médecine pour savoir que tout est plus ou moins lié corps esprit..et que depuis l'aube des temps on connait les bienfaits de certaines plantes et je n'ai rien contre l'homéopathie...). Voilà pourquoi je pense vous comprendrez mieux mon hostilité envers les dissidents! même si j'essaye de comprendre avant tout en laissant de coté mes certitudes (les médecins ne sont ni des ignares ni des criminelles).

Tu verras, avec l'âge, on comprends mieux.

Il est très difficile de remettre en question ce qu'on nous a appris. Moi-même, et pourtant Dieu sait si je me méfie, par mon métier, des médicaments, j'ai été complètement désarçonné lorsque j'ai lu les premiers textes dissidents qui me sont tombés sous la main. C'était en allemand. C'est seulement trois ans après que j'ai commencé à poster ici et sur des forums allemands, puis anglais, après avoir vérifié ces informations, lu des centaines de publications qui accréditaient un bord ou l'autre, analysé les réactions les uns des autres.

Et encore, j'ai continué à évoluer par la suite, forgeant mon opinion personnelle, et parfois critiquant certains dissidents.

Alors, un médecin qui entend dire que la trithérapie est un poison inefficace, thèse défendue encore par de nombreux dissidents américains, comme Henri Bauer - qui par ailleurs a fait d'excellentes analyses - va spontanément se porter en faux vis-à-vis d'elle.

Je crois simplement qu'il faut reconnaître qu'il y eu une avancée par rapport à la monthérapie à l'AZT, que celui-ci est un véritable poison par contre.

Mais le problème essentiel réside dans la nature véritable du VIH. Je pense que Duesberg a raison en disant qu'un tel virus existe. Mais pour moi, il procède d'un phénomène naturel utilisé à bas bruit par le système immunitaire pour se débarrasser des cellules anormales. Ce phénomène s'est exacerbé au cours des trente dernières années car de nombreuses substances qu'on pensait être anodines ont télescopé ce système et l'ont emballé, au point qu'il y ait souvent eu un point de non retour.

Comme les phénomènes de mort cellulaire ont été affinés depuis une quinzaine d'année, il est normal qu'au début on soit parti dans une mauvaise direction.

Le virus lui-même n'est pas très pathogène et sûrement peu transmissible. Ce qui est important, ce sont les facteurs externes qui travaillent dans le même sens que ce virus : drogues, certains médicaments (surtout utilisés en Afrique), maladies sexuellement transmissibles,...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment est-ce possible que autant de médecins et scientifiques se ferment les yeux et se bouchent les oreilles devant les thèses dites "dissidentes", il ne peut pas s'agir que de questions d'argent, les médecins se doivent quand même d'appliquer leur code de déontologie et ils ne sont quand même pas ignares!

Je n'ai pas le courage de faire le tour de cette question, qui trouve des réponses sur ce forum.

Juste pour le "plaisir" je cite ci-dessous quelque chose, qui donne quand même à refléchir. Malgré cela, je ne crois certainement pas à une "mauvaise foi" des médecins. C'est plus subtil que ça.

"En France, les entreprises du médicament rendent les médecins captifs à la fois par l'information médicale, les visiteurs médicaux et par les congrès. Le pouvoir des laboratoires et des marques s'exerce jusque dans les facultés, sans parler de la formation permanente qui, faute d'argent public, est presque entièrement assurée par l'industrie: elle finance cours, brochures et colloques. La promotion des nouveautés est devenue d'autant plus déterminante pour se démarquer de la concurrence que "seule une petite minorité de médicaments récemment mis sur le marché apporte des progrès thérapeutiques tangibles". On compte en France près de 24000 visiteurs médicaux, dont 17000 travaillent directement pour des laboratoires (un pour dix médecins!), soit globalement près du quart des emplois de l'industrie pharmaceutique, c'est dire! On estime que les laboratoires dépensent ainsi chaque année en moyenne 20000 euro de promotion par médecin! La plupart des cliniciens participant aux congrès sur le Sida sont invités tous frais payés...."

Qui pourrait bien en être l'auteur. Greenpeace ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon il y a deux trois choses que j'ai du mal à bien saisir. Comment est-ce possible que autant de médecins et scientifiques se ferment les yeux et se bouchent les oreilles devant les thèses dites "dissidentes", il ne peut pas s'agir que de questions d'argent, les médecins se doivent quand même d'appliquer leur code de déontologie et ils ne sont quand même pas ignares! Je ne sais pas quel sont les niveaux, les parcours des membres tels que cheminot, aixur ou encore wallypat mais comment est ce possible que des virologues, des spécialistes supposés être compétent dans leurs disciplines n'accordent aucun crédits aux thèses non orthodoxes (à part le groupe de perth qui me parait bien seul)?

La plupart des médecins sont des généralistes ou alors des spécialistes dont la spécialité n'a rien à voir avec le SIDA. Tous ces gens travaillent pas mal et doivent s'intéresser à autre chose que la médecine durant leurs heures de loisir. Donc, la plupart ne connaissent tout simplement pas la dissidence. Les rares qui la connaissent doivent en avoir entendu parler pendant 2 minutes. Et elle aura été présentée comme un truc de tarés. Et présenté comme ça, le médecin ne pourra qu'acquiescer. Du coup, il oubliera vite le sujet. Et puis, la plupart de ces médecins sont surtout de bon techniciens. Ce ne sont pas des intellectuels. Donc, ils ne font qu'appliquer les techniques qu'on leur dit d'appliquer, comme de bons petits soldats, sans trop réfléchir.

Les spécialistes du SIDA, eux, ont intérêt à croire la version orthodoxe. Sinon, leur gagne-pain disparaitrait. Ils peuvent éventuellement changer de voie (toujours dans la médecine). Mais ils ne peuvent pas s'élever contre l'orthodoxie. Sinon, les grandes instances de la médecine leur tomberont dessus. Et quand on a fait 10 années ou plus de médecine, et qu'on a un job en or (très bien payé, quasiment pas de chômage possible), on évite de tout perdre en s'élevant contre la théorie en vigueur. C'est vrai des médecins traitant. C'est encore plus vrai des virologues. Là, changer de voie tout en restant dans le domaine médical deviendrait très difficile s'ils allaient à l'encontre des théories orthodoxes. Un médecin traitant, ça peut se mettre à son compte ; un virologue, ça travaille forcément pour une entreprise pharmaceutique ou pour l'état.

Donc, soit on a des ignorants (la très grande majorité), soit on a des types qui ont un intérêt dans l'affaire.

Dernier point, certains affirment que le vih n'existe pas puisqu'il n'a pas été isolé conformément au postulat nécessaire et d'autres mettent en doute le lien entre vih et sida?

Oui, c'est Duesberg et ses partisans qui affirments que le VIH existe mais ne cause pas le SIDA. Et c'est le groupe de Perth et ses partisans qui disent que le VIH n'existe pas. Mais, Duesberg n'est plus très suivi maintenant. Il est assez marginalisé dans la dissidence. La plupart des dissidents se sont ralliés au groupe de Perth.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord et comment expliquez vous que le groupe de Perth n'a quasiment aucune influence sur la communauté scientifique mondiale, pourquoi ce groupe n'est pas plus suivie...(on a un peu l'impression qu'ils se battent tout seuls ce qui fait douter de leurs compétences)? Pourquoi en France par exemple les gens d'Act up qui sont quand même là entre autres pour soutenir les malades rejettent systématiquement toutes thèses différentes de l'officiel? Sinon par curiosité, j'aimerai savoir si certains d'entres vous sont médecins, scientifiques dans un domaine précis...?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors je disais, imaginez-vous médecin après toutes ces années d’études qui ont été faites, à qui on dirait brusquement qu'une grande partie de son savoir est en définitive sans fondement. La terre s'arrêterait alors de tourner pour ces gens qui ne connaissent que ce job au service des laboratoires. Cette médecine simple basée sur les symptômes implique inexorablement une médicamentation à base de molécules toxiques voir mortelles pour toutes sortes de maladies.

Non les toubibs ne veulent même pas y penser, ils verraient cela comme un cauchemar.

Albert Einstein avant de mourir a dit qu'un jour toute la physique serait repenser et même à contre courant de ce qu'il existe actuellement. De nos jours on parle de trous noirs qui absorbent toutes matières y compris la lumière. Et bien Le CERN en Suisse ce gigantesque accélérateur de particules va recréer le fameux big bang miniature a telle point que certains savants ont peur qu'un mini trou voit le jour et fini par engloutir la terre.

Ce qui vaut à la physique vaut aussi aux autres sciences. Nous pouvons considérer que la médecine n'en est encore à ces balbutiements barbares et avec certitude on peut dire que demain laissera place à des techniques basées sur la prévention des maladies, non sur l’approche des symptômes d'une maladie déjà installé et ravageant auquel on y ajoute un véritable cocktail explosif de molécules capables de créer des modifications profondes de nos gênes et de notre métabolisme. Guérir un cancer lorsque vous avez été diagnostiqué, pour moi c’est déjà trop tard, car cela fait parfois des années qu'il 'est présent. Lorsque j'avais 10 ans on entendait parler un peu du cancer, mais de nos jours (42 ans après)c'est 400 morts par jour. Bravo Monsieur les Orthodoxes, vous vous êtes assurées des jours meilleurs sur le compte des pauvres gens. En grattant un peu les années 50 à 70 on peut s’apercevoir que des grands professeurs avaient d’autres solutions pour les cancers mais malheureusement elles ne furent point retenues à cause d’un impact négatif sur l’économie personnel des labos.

Donc pour répondre à "levraicommandelebien", tu vois tout cela est bien une affaire de business à la botte des politiciens et des multinationales laboratoires pharmaceutiques.

Des milliards de milliards mon garçon, une puissance capable du bien comme du pire sans état d'âmes. Pourquoi voudrais-tu que cela change. Des braqueurs ont réussis à prendre 85 000 000 € en toutes illégalité, sans faire de victimes, pourquoi voudrais tu que d'autres ne prennent pas un milliard de fois plus en tout légalité en faisant des victimes.

To be or not to be, that is the question. Coefficient intellectuel rime t-il avec abus de pouvoir, car lorsque l'on a le pouvoir dans les mains il n'est pas difficile de faire croire a une bande de moutons sans défense que le loup veille votre sortie du troupeau.

Dans l'affaire du VIH/sida les acteurs sont tellement impliqués et le dogme tellement autoritaire et effrayant que même les plus braves baissent la tête pour signer les ordonnances. A défaut d’être brave pourquoi chercher des preuves si le maitre à parler c’est qu’il a raison. C’est pour cette raison que des millions de toubibs croient deux personnes. Les sectes nen sont-elles pas une preuve.

Au travers le monde des gens sont morts pour le progrès et le bien de tous, tu peux remarquer qu'on ne sait intéresser à eux qu'a titre postume.Je n'en siterai aucun car la liste est longue très très longue. C'étaIt à chaque fois des dissidents de tous bords qui apportaient la différence. Pour finir et l'histoire est à pour l'affirmer ils ont toujours été dans le vrai.

Pour la dernière partie de ton message je te répondrai et cela n'engage que moi, je suis mon propre médecin car je me suis sauvé des griffes des médecins qui auraient fini par me tuer. Depuis ce temps mon corps n'est plus l'ombre de lui-même, moi qui était la proie de tout ce qui pouvait exister comme symptômes et infections, je me délecte aujourd'hui d'une santé sans pareil grâce à des méthodes basées sur une alimentation naturelle bio, varié, équilibré + quelques antioxydants et vitamines par cure de 15 jours à 3 semaines plusieurs fois dans l'année. Je suis énormément à l'écoute de mon corps, j'ai appris à reconnaitre sa façon de s'exprimer. Je te donne un exemple, pour éviter une angine ou un rhume mon corps me donne quelques symptômes primaires quelques jours ou quelques heures avant. Pour l'angine c'est fatigue légère la veille et gorge qui se resserre. Je dépose directement 10 gouttes de pépin de pamplemousse non dilués sur le fond de la gorge et je pulvérise une solution de 25 gouttes de Pépin de pamplemousse avec de l'eau (deux pulvérisations dans les narines, cela une seule et unique fois et adieu l'angine. Au bout du compte je n'aurai aucun symptôme d'infection.

Alors ne copié surtout pas cela , car les toubibs risquent de perdre la moitié de leur clientèle. A titre indicatif je rappelle qu'auparavant je faisais une dizaine d'angine par hiver.

Alors lorsque les chiffres disent que le vih/sida est la première cause de mortalité dans le monde, ils ont tout bonnement oublie le cancer et ces chiffres effrayants. Voilà encore un mensonge.

Gérard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord et comment expliquez vous que le groupe de Perth n'a quasiment aucune influence sur la communauté scientifique mondiale, pourquoi ce groupe n'est pas plus suivie...(on a un peu l'impression qu'ils se battent tout seuls ce qui fait douter de leurs compétences)? Pourquoi en France par exemple les gens d'Act up qui sont quand même là entre autres pour soutenir les malades rejettent systématiquement toutes thèses différentes de l'officiel? Sinon par curiosité, j'aimerai savoir si certains d'entres vous sont médecins, scientifiques dans un domaine précis...?

Quand on lit de manière extensive les propos de P. Duesberg, puis du groupe de Perth, puis de S Lanka, H Kremer, etc..., on se rend compte d'abord qu'ils n'ont pas les mêmes objectif dans leur manière d'être dissident. Mais ils ont malheureusement un point commun qui fait que, personnellement, je me démarque d'eux, c'est qu'ils considèrent le sida des années 1985 - 1995. Ils ont commencé leurs critiques dans les années 1988-90, et n'ont pas beaucoup évolué depuis. En particulier, ils ne reconnaissent pas qu'il ait pu y avoir amélioration drastique de l'espérance de vie sous l'effet de la trithérapie.

D'ailleurs il faut lire les signes des temps : le prix Nobel de chimie Walter Gilbert, qui a soutenu Peter Duesberg, l'a quitté car pour lui, l'évolution favorable de la maladie est bien le fait de la trithérapie.

Seulement, W.G. n'est apparemment pas un chimiste organicien, ni trop au fait des réactions d'oxydoréduction. C'est en confrontant les publications de Heinrich Kremer à celles du Groupe de Perth, de Peter Duesberg, et des orthodoxes que je me suis forgé mon opinion.

Heinrich Kremer a fait assez fort en ce qui concerne le monoxyde d'azote, mais son discours manque de rigueur quant aux groupements fonctionnels réels qui interviennent dans chaque molécule qu'il incrimine.

Très peu d'entre eux ont étudié les effets des peroxynitrites.

Le Groupe de Perth a de bonnes critiques concernant l'isolation, les tests - par exemple il faut lire ce texte qui est un modèle du genre - mais il ne comprend pas le problème de la thérapeutique. Et surtout, je trouve que lors du procès Parenzee, ils n'ont pas posé les bonnes questions aux témoins.

Je pense donc qu'actuellement, aucun des groupes dissidents ne propose autre chose qu'une critique de ce qui existe, critique le plus souvent fondée, sauf en ce qui concerne l'amélioration apparue vers 1995. Pour mieux comprendre, on peut s'intéresser au débat qui a lieu en ce moment sur le site d'Henry Bauer

Attention, je n'ai pas dit que tout était rose avec la trithérapie, et les nouvelles provenant du Rwanda par des amis bien placés tendent à faire penser que, sans trithérapie, les choses évoluent souvent favorablement. Mais là, il s'agit de la séropositivité africaine, dont les causes chimiques et environnementales sont différentes des nôtres.

Pour tout dire, il me semble que la principale bourde qui a été commise est la peur qu'on a insufflé aux masses, suivie de l'utilisation de l'AZT. Pour bien comprendre la cochonnerie qu'est cette substance, il suffit de lire cette publication. L'abstract lui-même est limpide.

En ce qui concerne Act'up, il faut savoir que toutes ces associations "bénévoles" sont certainement de bonne volonté. Mais d'une part, elles sont financées par les labos, c'est irréfutable. D'autre part, et je crois que c'est le fond du problème, la position dissidente remet fondamentalement les comportements de leurs membres, en particulier en ce qui concerne l'usage de certaines drogues récréatives. Et puis, il y a un problème qui met mal à l'aise, c'est le caractère oxydant du sperme, qui est mis en avant par le groupe de Perth. Voir à ce sujet ce document et sa compilation. Pour toutes ces raisons, et aussi parce que depuis 1995, tout va mieux, la plupart des associations Act'up repoussent sans analyse les arguments dissidents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouai, Act-up, c'est financé par les labos. La collusion est telle qu'en 1998, c'était le fils du pdg de Glaxo-Welcome qui était le président d'Act-up (Philippe Mangeot). A partir de là, je crois que ça se passe de commentaire.

Tiens, j'ai trouvé ça sur un blog :

Glaxo-Wellcome France (Jean-Pierre MANGEOT), généreux donateur d'Act Up.

* Glaxo Wellcome = Glaxo Smith Kline + Burroughs Wellcome (groupe pharmaceutique)

* Glaxo Wellcome est numéro 1 sur le marché de la trithérapie et des tests VIH.

* Glaxo Wellcome est à la base de la recherche et de la commercialisation de l'AZT.

* Burroughs Wellcome est à la base de la recherche et de la commercialisation du poppers.

On comprend pourquoi act-up a reçu autant de publicité au début des années 90, quand il fallait lancer à fond les médicaments anti-sida ; et pourquoi on les entends beaucoup moins maintenant que ces médicaments sont très bien diffusés. Glaxo n'a plus tellement besoin d'eux maintenant.

Tiens, je suis aussi tombé sur la liste 2003 des entreprises remerciées par Act-up Paris pour leurs subventions et donations :

Ensemble Contre le Sida, Pierre Bergé et la Berly’s Foundation, Direction Générale de la Santé, Agence Nationale de Recherche sur le Sida, Agnès b, La Fondation de France, la Mairie de Villeres-St Paul, Gandi, Daniel Cadinot, le GISTI, ATTAC Toulouse, le KO social de Lyon, Boehringer-Ingelheim, Bristol-Myers-Squibb, Chiron, Gilead Sciences, GlaxoSmithKline, Merk Sharp & Dohme - Chibret, Schering-Plough, Tepmare

Comme par hasard, la page n'est plus disponible sur leur site. Heureusement, Google les a conservées en cache.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ce n'est pas fini voici par "l' express" une course acharnée des labos au dépend parfois de notre santé.

Il y a une quinzaine d'années j'ai fais le premier vaccin contre l'hépathite C, je me suis retrouvé malade à en creuver pendant plusieurs jours. Depuis plus de vaccin, encore moins contre la grippe.

Lisez plutôt

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/...cle_482905.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...