Aller au contenu
forum sidasante
Jeff-Lyon

VIH, Lymphocytes T et Anticorps

Recommended Posts

Hello à tous !

Je reviens vers vous et particulièrement vers ceux qui disposent de quelques connaissances en biologie.

Voila, dans mon petit bras de fer permanent avec l'orthodoxie, après plus de quinze ans de sérologie répété pour la toxoplasmose, il s'avère que je suis négatif, et encore négatif. C'est relativement abérant, d'autant que j'ai pas mal crapahuté à la campagne toute ma vie, que je suis environné de chat depuis ma plus tendre enfance avec moulte griffures... Que j'adore manger cru et qu'un tartare de 800 grammes ne m'a jamais fait peur.

Bref, en dépit d'une grande exposition à la Toxoplasmose, toujours pas le moindre anticorps détectable dans mon organisme. Je précise d'ailleurs que mon père avait exactement la même caracteristique.

J'en suis donc venu à interroger un de mes infectiologues sur le sujet. Peut être que mon patrimoine génétique dans la vaste loterie darwinienne pourrait m'avoir immunisé ou rendu completement insensible à la toxoplasmose ??

A cette question naîve, le médecin m'a affirmé que pas du tout... Qu'en réalité, comme le soit disant VIH détruisait mes lymphocites T (CD4 et touti quanti), cela faisait disparaitre mes anticorps anti toxoplasmose, et que par voie de conséquence, mon résultat négatif ne voulait rien dire...

Cela m'a laissé quand même rêveur, car il me semblait d'après ce que j'avais lu dans ce forum qu'il n'existait pas de rapport entre les anticorps et le SIDA. Que l'immunité humorale n'était pas en cause dans le SIDA, mais essentiellement l'immunité intracellulaire, par défaillance des CD4 type TH1. Et qu'on trouvait d'ailleurs même chez les Sidéens stade terminale tous leurs anticorps intacts.

D'ailleurs, si réellement le VIH bouffait la production d'anticorps et que c'était un fait avéré, je me demande bien pourquoi les infectiologues passent leur temps à nous dépister des sérologies divers et variées, toxo, hepatite B ou C, Cytomegalovirus, j'en passe et des meilleures. Puisque si on pousse sa théorie, on devrait trouver aucun anticorps de rien du tout... Donc inutile de dépenser l'argent de la sécu !! lol...

Enfin, bref, tout ça pour dire que son explication m'a paru tres oiseuse.... Et que j'aurais souhaité que ceux qui parmis vous disposent de quelques connaissances me fasse part de leur Feedback. D'autant que je risque de le revoir dans pas longtemps(le medecin infectiologue), et que je serais ravi de le moucher...

Merci d'avance !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu es négatif à la toxoplasmose, tu devrais te faire tester à nouveau pour le VIH. Parce quand on est négatif à la toxoplasmose, je pense qu'on a toutes les chances d'être négatif au VIH.

En effet, à mon avis, ce qu'on mesure dans ces tests d'anticorps, c'est surtout le taux de petites particules présentes dans le sang (déchets cellulaires essentiellement). Et le cut off des tests est mis plus ou moins haut par rapport au taux moyen de déchets cellulaire de la population. Si 80 % des gens réagissent positifs, c'est que la barre a été mise basse et plein de monde réagit positif. Si seulement 2 ou 3 % des gens réagissent positifs, la barre a été mise haute et peu de monde réagit positif. C'est un peu comme la barre au saut en hauteur, si on la met à 1 mètre, tout le monde la passe. Si on la met à 2 mètres, très peu de monde arrive à le faire.

Donc, si on réagit négatif à un test ou 80 % des gens réagissent positifs (test de toxoplasmose), on a toutes les chances de réagir aussi négatif à un test ou seulement 2 ou 3 % des gens réagissent positifs (test VIH).

Est-ce que tu fais encore mesurer ta "charge virale" ? Si oui, elle est à combien ? Si elle est basse, tu auras d'autant plus de chances de tester négatif au test d'anticorps pour le VIH.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben disons que oui, on me demande rarement mon avis pour me faire un PCR HIV, il est vrai que je ne tiens pas compte des résultats qu'on me communique tant je pense que cet examen est inique et sans substance en matière HIV. Vu qu'il manque "l'étalon or" nécessaire à lui donner un sens.

Néanmoins, ma charge viral tourne autour de 600 000 copies. Cela depuis plusieurs années. Mes CD4 au sens globale tourne autour de zero. (17 au dernier comptage).

Bien évidemment, les infectiologues sont tous pantois du fait que je me porte comme un charme. Ils ont essayé de me terroriser pendant des années, d'autant que je ne prends pas de traitement. Du moins, je ne les ai jamais supporté plus de trois mois. Cela fait depuis decembre que j'ai interrompu mon dernier traitement.

Récemment, ils ont quand même convenu que j'avais une nature "exceptionnelle".... Bla bla bla... Que ce n'était pas normal que je ne sois pas à l'agonie... Et que devans mon cas, ils pouvaient accepter d'envisager les choses autrement, de surveiller bien évidemment, mais que je pouvais me passer de traitement...

Cela dit, j'ai quand même le sentiment qu'il y a un peu d'évolution sous jacente. Du moins dans le service hospitalier que je fréquente (Croix Rousse à Lyon). En effet, lors de ma dernière visite qui date à une dizaine de jour, le médecin m'a donc fait part de mon taux horribilis de charge virale, je lui ai souris, en lui disant que j'en avais cure, et que pour moi cette examen était inepte.

Et là, je me suis laché (un peu), et lui ai dit que si il disposait par contre des moyens techniques pour réaliser un dosage de Gluthation réduit intracellulaire, je serais beaucoup plus sensible au résultat.

Le toubib est resté bouche bée, et après dis seconde qui m'ont paru assez longue, m'a simplement répondu : "je vois que vous maîtriser le sujet bien au delà de la moyenne".

Puis nous avons changé de sujet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est marrant ça. Tu as une charge virale très élevée avec un taux de cd4 très bas. Mais tu ne réagis pas au test de toxoplasmose. Etonnant.

Cela dit, si tu ne réagis pas au test de la toxoplasmose même avec une charge virale élevé, ça vaudrait le coup de leur demander de faire un test d'anticorps au VIH. Vu qu'ils te font des tests divers après tes prises de sang, ils peuvent bien te faire ça aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A cette question naîve, le médecin m'a affirmé que pas du tout... Qu'en réalité, comme le soit disant VIH détruisait mes lymphocites T (CD4 et touti quanti), cela faisait disparaitre mes anticorps anti toxoplasmose, et que par voie de conséquence, mon résultat négatif ne voulait rien dire...

Cela m'a laissé quand même rêveur, car il me semblait d'après ce que j'avais lu dans ce forum qu'il n'existait pas de rapport entre les anticorps et le SIDA. Que l'immunité humorale n'était pas en cause dans le SIDA, mais essentiellement l'immunité intracellulaire, par défaillance des CD4 type TH1. Et qu'on trouvait d'ailleurs même chez les Sidéens stade terminale tous leurs anticorps intacts.

Salut,

Les anglophones ont une expression toute désignée pour répondre à ton médecin : That's bullshit !! !! icon_tresfache.gif

Je suppose que les médecins n'ayant jamais été formés pour dire qu'ils ne savaient pas ou qu'ils ne comprenaient pas, ils deviennent experts dans l'art du "plus c'est gros, plus ça passe"...

En l'occurence, et rapidement :

Si cela fait 15 ans que tu as une sérologie négative à la toxo, est-ce parce que tu ne fais plus d'anticorps depuis 15 ans ou que tu n'as pas d'anticorps à la toxo? Il faut faire 10 ans d'étude de médecine pour répondre à la question ? icon_rolleyes.gif Pour la toxo il y a apparemment une double sérologie d'anticorps, avec d'une part les IGM (les anticorps qui interviennent dans la phase "primaire" dans les premières semaines de l'infection, et qui disparaissent ensuite - signe d'une infection plutôt en cours), et les IGG (qui se développent dans une phase secondaire mais restent quasiment à vie - détectent ainsi la trace d'une infection passée). : est-ce que tu es négatif aux deux ? Il peut aussi faire plein de tests sur d'autres infections courantes (type CMV) et même pour le soi-disant VIH pour voir si tu n'as vraiment plus d'anticorps...

Même si la toxo est très répandue, il y a selon les enquêtes entre 40% et 60% des gens qui sont séronégatifs à la toxo en France, et ils sont plus particulièrement nombreux en Rhône-Alpes (voir ce document)... Si tu penses avoir été particulièrement exposé, peut-être qu'il y a une particularité génétique qui bloque la chaîne de l'infection ? Ainsi par exemple dans le paludisme, les personnes porteurs du gêne de la drépanocytose, une malformation génétique des globules rouges, sont quasiment immunisés contre les crises de paluds, même s'ils y sont exposés... rien n'empêche d'imaginer que ça peut être le cas, à moins que ton médecin soit omniscient ? A la X-Rousse ils sont censés pourtant être au top là-dessus...

Si vraiment il a peur que tu fasses une toxo, il devrait savoir qu'il existe d'autres tests que la détection d'anticorps, en particulier des scanners cérébraux (vu que la toxo cérébrale est de loin la plus courante chez les immunodéprimés), des tests oculaires, des tests PCR (avec recherche ADN). Chaque méthode a ses limites, mais s'il veut absolument te trouver une toxo, qu'il s'en donne les moyens, il n'a qu'à jouer au Dr House.

Concernant l'immunologie "fondamentale", effectivement c'est bien l'absence d'immunité cellulaire type "Th1" qui ouvre la voie aux maladies opportunistes du sida (en particulier les champignons, les mycobactéries type tuberculose, la toxoplasmose, contre lesquels les anticorps sont impuissants). Tout ce que j'ai pu lire versant "repenseur" ou "orthodoxe" est cohérent sur la question, même si beaucoup de choses ne sont pas bien comprises. L'immunité humorale type "Th2", avec une forte production d'anticorps peut se poursuivre voire même s'accentuer lors d'une progression vers la phase "sida", dans la mesure où la progression généralisée des infections, dans les phases avancées, "surstimule" le système immunitaire, et donc la production d'anticorps (le système immunitaire est alors incapable de fournir une réponse appropriée de type "Th1").

C'est ce qu'indique, par exemple, au hasard des recherches cette étude déjà un peu ancienne (1998), malheureusement en anglais, où un fort taux d'anticorps chez des séropositifs hémophiles est relié à une progression rapide vers le stade sida (voir ci-dessous). J'essaierai ces jours-ci, quand j'aurai un peu plus de temps, de retrouver des références plus précises dont j'avais déjà eu connaissance.

The finding that raised IgA and IgG levels predict the development of AIDS and death, independently of the viral load, are surprising as one hypothesis is that the faster CD4 count decline in immune-activated patients is mediated by the higher HIV RNA load and the subsequent rapid destruction of activated CD4+ cells. Thus, our study in a cohort of haemophilic patients with well-documented clinical follow-up and known dates of seroconversion provides evidence that the immune activation itself, rather than merely an association with HIV RNA levels, is an additional contributing factor to subsequent disease progression. These immune activation-related prognostic events appear to be entirely non-specific as the measurement of IgA, IgG and CD8 levels reflects overall immune stimulation in the body.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mille merci pour ces infos qui cadrent bien avec l'idée que je m'en faisais.

Je vais donc retourner à ma petite guerre sainte à la croix rousse ! lol

Haut les coeurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...