Aller au contenu
forum sidasante
bamboo

Abandonner la tri-thérapie, Comment s'y prendre ?

Recommended Posts

Interrogations et besoins de commentaires sur les enzymes :

Les traitements pour les Pvvih/Sida sont, entre autres , des inhibiteurs d'enzymes : protéase , intégrase...et comme la connaissance de ce dit vih peut sembler douteuse ( lol ), les traitements donnés ne le ciblent pas uniquement , et affectent alors bien d'autres aspects biologiques, métaboliques...de l'organisme exposé à ce genre de traitements.

C'est la porte ouverte pour favoriser la manifestation de multiples effets secondaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, j'en parle sur ce topic, et j'ai fait une version plus complète sur sidasante (sur cette page).

En gros, les soi-disant médicaments super high-tech que sont supposées être les trithérapies sont en fait des corticothérapies, avec tous les effets liés aux corticoides. Et si on augmente un peu trop les doses, là, on passe à des effets de type antibiotiques, encore plus dangereux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bamboo,

J'ai quelque chose pour toi. :--)

Il y a un lien symbolique important à faire entre les peroxynitrites et le sujet sur le Syndrôme d'Innaccessibilité au Droit d'Aimer.

L'azote est la représentation spirituelle du libre-arbitre.

Par exemple, dans une plante l'azote dillate les réseaux de la sève (les veines) et la plante peut grandir plus vite parce qu'elle a la possibilité d'absorber davantage de nutriments. L'azote a augmenté son libre-arbitre.

Dans le cas du peroxynitrite, le père oxy le libre-arbitre.

Je parirais un million d'euros que l'augmentation du taux de peroxynitrite dans l'organisme est l'expression de l'inhibition du libre-arbitre. Tout comme un enfant vient au monde sous condition, ou les pas aimés qui étouffent. L'azote est de la série chimique des pnictogènes et le nom vient du grec pnigein qui signifie asphyfixier ou étouffer.

Agrathor

Modifié par Agrathor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LOL !! 4-piout.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Agrathor

Merci bien, en effet ça semble bien intéressant . On est jamais de trop pour arriver à cerner les interdépendances qui nous environnent !

Effectivement l'azote, est essentiel à la croissance . Si par ailleurs, on se refaire au corps éthérique, qui soutient le monde végétal et qui est le corps de vie qui conduit la croissance aussi chez l'homme, le corps éthérique ayant pour principal véhicule matériel, entre autre, tout le système lymphatique et glandulaire ; on pourrait saisir le rôle de l'azote par rapport à l'immunité .

Ce rôle pourrait être double, comme l'oxygène qui fait vivre mais qui oxyde aussi . C'est un peu bizarre que la science ne considère pas plus le rôle de l'azote qui compose 70% de l'atmosphère, par rapport à l'oxygène .

Je pense aussi aux cellules cancéreuses, qui représentent un développement anarchiques, qui dans sa croissance, serait conduit par l'éthérique . Dans les cancers, on remarque souvent une corrélation dans les aspects de Jupiter/Neptune, Neptune étant maitre des gaz, plus particulièrement les « mauvais » gaz ! Les toxicités …

La présence massive des oxydes d'azotes dans notre environnement, produit également par les voitures et l'industrie chimique, ont forcément un rôle important sur lequel on aimerait bien voir se pencher les scientifiques .

Par rapport au libre arbitre, je le met aussi en relation avec le Moi, siège de la volonté . C'est elle qui chapeaute l'astral/sentiment et l'éthérique/pensée . Si l'éthérique/pensées permet, dans sa dynamique, d'accéder au libre arbitre, c'est le Moi/volonté qui lui donnera une forme et un sens .

Le Moi; le Je suis, me paraît être la clef, ….on peut déceler dans la cellule cancéreuse un « libre arbitre » non canalisé , et devenir l'expression d'une anarchie . Une anarchie en révolution !

Le « libre arbitre », objet de conquête de notre évolution, ne peut être exercé que durant l'incarnation, d'où ce besoin du Moi, d'être associé à l'éthérique, à la vie, qui donnera forme à ce « libre arbitre » .

Ce Moi par lequel s'exprime la liberté, pourrait dans son athrophie, permettre les réactions anarchiques dans l'éthérique, et l'azote être le support de ce lien .

Et bien sur, sans liberté d'être, pas d'Amour possible !

Le monde végétal et végétatif étant sous l'influence de l'éthérique, le rôle de l'azote semble indéniable à tous les niveaux de l'éthérique .

Donc, merci de mettre le doigt sur cet aspect de l'azote, dans sa relation avec la chimie du « pouvoir aimer » . Si le Moi est affaibli, il peut effectivement y avoir un problème avec l'organisation de l'azote au niveau éthérique qui se répercute sur le corps lymphatique et glandulaire .

C'est drôle aussi que tu fasses une analyse des « noms » données au choses . Je suis en étude sur le site de Dr Gérard Athias qui développe une approche très intéressante sur la « généobiologie » ainsi que sur le poids symbolique de nos prénoms et par extension les « noms » des choses .

Son raisonnement sur les blocages inconscients liés aux vécus de nos ancêtres, pourrait être étendu aux influences reçues par le Système que je développe dans « la maladie d'amour » .

J'apporte des infos de Gérard Athias en complément dans la maladie d'amour

En effet, le Système à qui sont confiés les enfants de plus en plus tot, pourrait être perçu comme une influence « parental » . L'identification qui se fait chez ces enfants, par rapport au Système, entraine également la cristallisation inconsciente des problèmes du Système .

C'est à mon avis dans cette voix, que l'on peut saisir comment le Système influence notre inconscient affectif, et comment ces blocages affectifs, liés à un système sans amour basé sur la loi du plus fort( donc en général du plus « méchant »), peuvent se répercuté physiquement à l'âge adulte, quand vient le moment ou l'on cherche l'amour, et qu'on ne sait plus le voir ni le trouver, ni l'exprimer, par manque d'expériences et d'enseignement de celui-ci .

Donc ce site et sonforum sont à consulter sans modération, pour ceux qui ont l'esprit encore ouvert .

Dommage que tout ceci fasse rire Cheminot ! On aurait tant besoin de scientifiques sans aprioris, pour nous aider à développer des études nouvelles à ce sujet .

Vu le vide à se sujet, et sans référence scientifique aucune, je ne vois pas ce qui peut porter à la moquerie, si ce n'est des relents d'attitudes orthodoxes, qui me semblent bien déplacée ici, où la solution n'est pas encore aboutie, et où toutes les pistes doivent être considérées avec respect et espoir .

D'ailleurs, puisqu'on peut rire, j'attends toujours des explications, que Cheminot sembles éviter, sur les symptômes des corticoïdes que Monami ne développe pas, conformément à ce que lui a expliqué son professeur . La thritérapie qu'il prend ne provoque pas ce genre de phénomènes .

Pour les péroxynitrites, focaliser sur le « poppers » et les drogues dures, est une autre source de rire au vue des millions de tonnes produits par ailleurs . D'ailleurs en ce moment, j'espère que vous entendez les appels au ralenti, lancé pour les villes qui suffoquent sous la pollution, avec ce premier conseil : ne respirez pas trop et pas trop fort !!!

Non seulement, ça fait pas rire ni bander, mais en plus, ça rend muet tous les scientifiques …

On se contente tout juste de prévenir les enfants asthmatiques et allergique, de ne pas sortir !

C'est du génocide en douceur, sous le couvert d'une omerta, dont le scandale n'a pas fini d'éclabousser notre avenir !!

et qui paraît autrement plus conséquente que les poppers et autres produits bien marginaux .

Vu l'état de la santé public, qu'on peut largement imputé à la science qui s'est introduite partout dans nos vie ; il n'y a plus grand chose de risible et elle peut plutôt aller se cacher .

L'avenir bien heureux que l'on souhaite, aura besoin de toutes les bonnes volontés . Ce n'est certainement pas avec la science du passé, qu'on pourra avoir un avenir !

Alors , qu'elle n'hésite pas à se dégager de ses œillères, afin d'élargir notre horizon qui semble plutôt bouché pour le moment ! Et ça ! Ça fait pas rire les jeunes générations .

Désolé d'avoir à faire ces réflexions ici, mais n'oublions pas que d'autres se battent avec la vie et l'espoir, et que égoistement, tout ça ne me concerne pas, ayant eu la chance de comprendre de nombreux mécanismes il y a 20 ans, mon insistance sur le forum est gratuite et à titre d'aide, mais n'a que faire de la polémique, qui n'apporte rien à nos ami(e)s malades .

Si ici, on doit aussi se fermer des portes, alors faut pas s'étonner qu'on puisse pas les ouvrir ailleurs, au grand damne de nos amis impatient ! Un patient n'a pas à être patient ! Ne trainons pas les pieds, sur les chemins qui mènent à la vérité .

Bien à vous

Bamboo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LOL !!  4-piout.gif

moi aussi je t'aime bien, mais j'en suis pas au point de t'envoyer un clin d'oeil et un bisou. LOL quoi qu'en général les hommes mûrs m'attirent. 4-bisou.gif4-ptdrasrpt.gif

Je trouve le tableau des éléments périodiques très intéressants, surtout en correspondance avec la gématrie, la langue des oiseaux et les séphiroths hébreux.

Ce qui est fascinant avec l'hydrogène c'est qu'il est encore comme un inconnu pour la science. Il est illustré par un point central entouré d'un nuage de petits points noirs, en théorie il devrait y avoir un électron, mais il n'y en a pas. C'est ce qui fait que cet élément est si versatile et si présent dans la bio-chimique. C'est l'aleph, l'esprit.

Je pense aussi aux cellules cancéreuses, qui représentent un développement anarchiques, qui dans sa croissance, serait conduit par l'éthérique .

L'anarchie et le chaos cellulaire sont à mon avis des mythes, et la métastase est le deuxième gros mensonge après le VIH. Si le corps prend la peine d'irriguer les tumeurs et en prendre soin c'est que ces supercellules immortelles sont peut-être précieuses et effectuent une tâche importante. Tout dépendemment de leur location elles peuvent être fatales, mais la peur causée par le diagnostique est encore plus destructrice.

La présence massive des oxydes d'azotes dans notre environnement, produit également par les voitures et l'industrie chimique, ont forcément un rôle important sur lequel on aimerait bien voir se pencher les scientifiques .

Sans oublier les agents de conservations , nitrites sulfites et compagnie, qui nous "conservent malade".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé, je recherchais le clin d'œil uniquement... la manipulation des smiles est pour moi encore assez malaisée!

Je réagissais au jeu de mots!

Et puis, l'ésotérisme dans la classification périodique, je vous le laisse. Je n'y suis pas vraiment sensible. icon_confused.gif

Ce qui est surtout fascinant, c'est l'ordre de cette classification.

Et, contrairement à ce que tu dis, l'hydrogène est le mieux connu des éléments chimique, puisque c'est le seul dont on sait déterminer les propriétés chimiques par le calcul mathématique formel.

Tous les autres éléments ainsi que toutes les molécules ne peuvent être étudiées qu'approximativement, à cause de la limitation des mathématiques.

La représentation de H dont tu parles, est celle qui correspond le mieux à nos connaissances, à savoir que l'électron n'est pas représenté par un point se déplaçant dans l'espace, mais par sa probabilité d'exister en un point donné. D'où ce nuage. Et la somme de ces probabilités ponctuelles effectuée sur tout l'espace entourant le noyau vaut 1. Cela veut simplement dire qu'on a une chance sur une de trouver cet électron dans tout l'espace entourant le proton! N'est-ce pas là quelque chose d'encore plus ésotérique que ce que tu décris? Et pourtant, c'est la science!

Je pense d'ailleurs que la difficulté mathématique du modèle quantique et des représentations qui en découlent en ont fait une source de gloses intellectuelles pour les philosophes, les biologistes et les médecins qui veulent paraître savants. Qui les contredira? Seuls quelques physico-chimistes sont capables de les remettre à leur place. Mais qui les écoute, eux? Ils sont associés au mal dans l'imaginaire populaire (pollution, alchimie, guerre, etc...)

...

L'hydrogène est aussi l'unique élément qui voit sa taille divisée par 1000 lorsqu'il perd cet électron. On l'appelle alors "le proton". Et c'est lui le catalyseur essentiel d'un très grand nombre de réactions biochimiques. C'est la concentration de ce proton qui impose le pH. Quand on essaye de faire agir une molécule dite "pompe à protons" dans l'estomac, c'est simplement pour faire diminuer la quantité de protons, ce qui signifie augmenter le pH.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La NAC étant un des éléments à ne pas négliger dans années qui suivent l'abandon des tri-thés, j'en reviens à une question à Wallypat (sans rapport ave les derniers 'posts' de ce 'topic').

Wallypat

Donc, tu consommes, 1800 mg de NAC/jour avec dose double ou triple ce Vitamine C.

Une dose en poudre en général correspond à 1 gr.

Wallypat, prends tu de la NAC en continu ?

Moi, rétrospectivement sur 2 ans, j’en ai pris 1/7 du temps environ.

Pas contre de la Vitamine C Bio (à base d’acérola principalement) de marque différente, j’en prends en continue de 1 gramme à 4 grammes par jour.

Pour les nomades, la NAC est facile à se procurer. J’en ai trouvé en Afrique de l’Ouest francophone. J’ai aussi trouvé de la NAC, en Afrique centrale francophone, en Thaïlande, aux Philippines, à Madagascar, etc…

Le problème c’est que sur place dans les pays ‘’d’Asiafrique’’ pour des longs séjours lorsqu’on a épuisé ses stocks, sur place, on ne trouve que de l’acide ascorbique de pharmacie, qui est un bien piètre substitut à la vitamine C Bio à base de végétale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir agrathor, pour pratiquer la langue des oiseaux tu dois connaitres une celebre nathuro sur marignane ? josee......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Survivor :--)

je ne connaissais pas Josée Chiappe, j'ai fait une recherche, son vécu et sa démarche sont passionnants.

Modifié par Agrathor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

elle est effectivement extra ordinaire, pour etre passe entre ses mains plusieurs fois et pas plus tard que samedi c'est ange...toutefois ca ne repond pas a mon autre question connais tu le language des oiseaux ? le pratiques tu ? merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui ça fait partie des trucs que je développe en ce moment même, en corrélation avec d'autres symboliques. Pourquoi cette question ? simple curiosité ?

:--)

Modifié par Agrathor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours dans cette phase de réduction d 'une quadri-thérapie, je viens de prendre connaissance , lors d'une visite le 1/04 , du bilan du 01/12/2008 :

- C.V. toujours indétectable,

- T4 baisse à 440 ( / 571 le 13/08 ), ce facteur ne semble pas interpeller le médecin spécialiste, me précisant que le pourcentage de 23 % est , celon lui , conforme !

Je lui expose certains de mes effets secondaires :

- Problème au niveau du rétablissement optimal de la fracture accidentelle du fémur , toujours des douleurs, et un peu de difficultés à la marche, avec pourtant une reprise progressive de l'activité physique , comme cela avait été programmé suite aux 2 dernières chirurgies du mois de décembre...pour lui pas de lien de faiblesse osseuse en rapport avec le traitement ..., alors que bien des commentaires sont édités pour évoquer un % de risque , plus élevé , d'ostéoporose avec les médications données aux PVVIH !

- Problème d'érection et d'éjaculation , pour lui , après vérification de la liste des effets secondaires possibles avec Isentress , Prézista , Norvir , Epivir , pas de liens directs , juste le conseil de consulter un Urologue !

Je lui ai donc précisé que pour moi, il y a bien un rapport avec les traitements, et que je ne suis pas le seul à l'évoquer . Sans lui dire, cette fois -ci, le fond de ma pensée , pour moi c'est évident les inhibiteurs de protéase, et anti-intégrase ne ciblant pas seulement le dit vih , ont aussi des effets sur d'autres fonctions métaboliques, fonctionnelles et autres pour les personnes traitées avec ces types de molécules .

Soit, prochain rendez-vous le 03/08 ...

Par ce message je cherche aussi à partager avec vous, mon intéret pour la qualité de l'eau .

Partager c'est aussi recevoir de vous, vos expériences et commentaires.

L'organisme humain étant composé pour une grande part d'eau, 80 % à la naissance et de moins en moins avec l'âge, en fonction de chacun, disons 65 % à 75 ans... il est donc important de savoir ce que nous buvons et d'en connaître les effets potentiels.

J'ai donc trouvé des commentaires sur les travaux de Louis- Claude VINCENT : la Bio -électronique ( cf ci dessous un passage ):

Notions sur la technique bio-électronique

La bio-électronique est une technique physico-chimique utilisant, à température donnée les mesures du pH, du rH2 et de la résistivité électrique (rô) des solutions aqueuses.

- Le pH renseigne sur l'acidité ou l'alcalinité du milieu étudié.

- Le rH2 indique pour un pH donné, les facultés réductrices ou oxydantes de la solution, ce facteur mis en valeur par la bio-électronique, est lié au potentiel redox et au pH par la formule de Nernst.

- Le rô (en ohms) renseigne sur les propriétés conductrices ou isolantes de la solution étudiée.

L'échelle du pH va de 0 à 14 avec la neutralité à 7 (solution acide si pH <7 et alcaline si pH >7)

L'échelle du rH2 va de 0 à 42 avec la neutralité à 28 (solution réductrice si rH2 < 28 et oxydée > 28).

L'échelle du rô est très étendue selon la concentration du liquide en électrolytes.

Exemples :

- urine très chargée: rô=30 ohms

- sang très fluide : rô=220 ohms

- eau de Volvic : rô=6000 ohms etc...

Ces mesures, bien que banales de nos jours, exigent un très grand soin. Il est alors possible en reportant ces données sur un graphique à deux dimensions de comparer diverses solutions et de suivre leur évolution en fonction des facteurs influents (stress, médicaments, alimentation, boissons, rythmes cosmiques…).

La réalité de 4 milieux différents se trouve démontrée :

http://www.bevincent.com/principe02.php

Sur le même site un lien sur les Candidoses :

http://www.bevincent.com/dossier-candidose.php

Bien d'autres liens à découvrir ..., concrétement j'évite donc l'eau du robinet dite "potable " et les eaux trop riches en minéraux , car ceux-ci sont non assimilables par les cellules et encrassent l'organisme, et je consomme des eaux de bouteille, même si cela n'est pas l'idéal et qu'en plus les paramètres ne sont plus les mêmes qu'à la Source : Monroucous et Moncalm , en magasins Bio et parfois en supermarché , de même pour les infusions .

Sont aussi à considérer l'équilibre acido / basique , généré par l'alimentation, en fonction des prédisposition de chacun.

Voilà, j'essaie d'accorder plus d'attention à mon terrain biologique, et en plus je viens de découvrir d'excellents aliments lacto-fermentés , bio , riches en Enzymes : Choucroute, chou-rouge , et un coktail de légumes :choux, carottes, céléri , radis noirs, poivrons , poireaux...

et en plus, c'est bon et pratique !

Bien à Toutes / Tous,

Yacre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour yacre et puisque l'eau est ta grande preocupation du moment LA MONT ROUCOUS est ideale pour nous pour de multiples raisons ! les reins, et surtout son ph bio compatible avec nous....la connais tu ? a bientot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas sur qu'il y ait une eau idéale. Ca doit dépendre de l'apport en sels minéraux de l'alimentation. Par exemple, à un moment, je buvais de la Volvic, et j'ai fini par avoir tendance à avoir des crampes dans les jambes. A mon avis, c'est que mon alimentation est relativement pauvre en sel et que la Volvic est elle aussi relativement pauvre en sels minéraux. Donc, les deux ensembles, ça n'était pas bon. Il n'y avait probablement plus assez de sels pour assurer le passage correct du flux électrique dans les nerfs. Maintenant, je prends de l'Hépar et ça va.

Donc, on ne peut pas vraiment dire que telle eau est idéale, vu qu'à coté de ça, l'alimentation vient changer complètement le paramètre du problème. Si l'alimentation est pauvre en sels minéraux, il faut que la boisson en apporte. Si l'alimentation est riche en sels minéraux, là, effectivement, il est probablement intéressant que l'eau en soit pauvre.

Sinon, Yacre, il est clair que tes problèmes aux jambes sont liés à la trithérapie.

Et tes problèmes d'érection aussi. En ce moment, j'analyse le problème de tous ces médicaments à effet de type cortisone sur l'appareil génital. Et il semble bien que ça ait un effet sur l'érection (et pour les femmes, ça peut provoquer des sècheresses vaginales, règles peu abondantes, l'apparition de polypes vaginaux, de tumeurs, etc...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à toi Survivor 83 , oui je connais depuis peu les eaux de bouteille Mont Roucous et Moncalm, elles ont un pH plutôt acide 6 à 6,8 , un rH2 de 25 à 27 , des résidus à sec à 180° c de l'ordre de 28 , donc peu minéralisées et une résestivité rô d'environ 30.000. Ces données sont en rapport avec l'eau à la Source, qu'en est'il après lors de la distribution en bouteille ? D'où l'intérêt de ne pas trop stocker ces eaux de bouteille.

Ces eaux sont donc en rapport avec la zone 1 du bioélectronigrame de L-Cl. Vincent ( BEV ) soit un milieu acide - réducteur favorable aux algues vertes et vitamines , c'est la zone de Construction de vie .

L'eau de distriburion au robinet subit des traitements : chloration, ozonolyse , chaulage ...engendrant des modifications des critères de la BEV : l'eau est plus alcaline, avec un pH >8 , un rH2 > à 32, voir même 39 quand l'eau sent le chlore ! ce qui classe ce type d'eau dans la zone 3 de la BEV : milieu alcalin - oxydé favorable au virus, c'est la zone de Dégradation de la Vie, zone favorable également pour le développement de cancers...

De plus s'interroger sur les répercussions de l'eau du robinet pour une bonne assimilation des nutiments, car les traitements ayant pour but de tuer les microbes et bactéries dites " pathogènes ", ils ont probablement le même effet destructeur sur la Flore Intestinale.

Donc Mont Roucous est profitable au travail de filtration élimination rénale en raison de cette approche de la conformité de la BEV, avec une minéralisation faible.

D'autres marques d'eaux commercialisées sont à découvrir, dans le texte lien ci-dessous quelques informations, mais il est bien dommage que les infos sur les étiquettes soient insuffisantes ( encore un changement à générer ! ).

Le texte suivant aussi pour donner des éléments de réponse à Aixur, que je remercie de son investissement et de son intérêt pour mieux concevoir les effets secondaires des traitements :

"QUELLE EAU CHOISIR ?

- eau du robinet (eau potable, eau d'adduction) ?

- eau en bouteille : minérale et eau de source ?

- eau filtrée ?

- eau osmosée ?

- l'eau «potable» selon les normes officielles ?

Eau potable

D'après le décret de mars 1989, est déclarée potable par la D.D.A.S.S., une eau répondant à près de 50 critères. Cette norme paraît stricte mais elle est en fait tolérante et régulièrement révisée à la baisse pour satisfaire une consommation croissante.

On accepte aujourd'hui comme potables, des eaux chargées de nombreux éléments toxiques, à condition que leur concentration ne dépasse pas le maximum autorisé.

Certaines traces de métaux lourds et de pesticides ne sont pas prises en compte ; en s'accumulant dans le corps ils entraînent une dégénérescence neuronale (plomb, aluminium, mercure etc. ...), l'asphyxie des cellules voire des maladies dégénératives (dioxyde et trioxyde dans le chlore et l'ozone). Les nitrates transformés par le système digestif en nitrites et en nitrosamines sont responsables de graves pathologies.

Des «accidents» de plus en plus fréquents !

En France, il ne se passe pas un mois sans que l'on nous informe de problèmes concernant l'alimentation en eau potable de communes entières suite à des intempéries, des pollutions agricoles ou industrielles, sans oublier la menace terroriste.

Conscients de tous ces dangers vous achetez de l'eau en bouteille ... Et pourtant !!!

Les eaux en bouteille (8 milliards de litres en 1999).

L'industrie des eaux minérales est devenue une puissance économique qui développe, à grand renfort de publicité, des idées fausses au sujet du degré de minéralisation.

La biologie est formelle : la plupart des minéraux, oligo-éléments et métaux contenus dans les eaux minérales sont inorganiques donc inassimilables par l'organisme humain.

L'homme est un hétérotrophe, il ne peut assimiler directement les minéraux s'ils ne sont pas transformés au préalable par des autotrophes (plantes, micro-organismes) qui sont les seuls à avoir cette faculté.

Il est donc faux de croire que l'on peut guérir une décalcification avec de l'eau à forte teneur en calcium ou combler une carence magnésienne avec une eau contenant cet élément sous forme minérale. Au contraire ces minéraux non assimilés entartrent et perturbent la filtration rénale, l'épuration du sang incomplète entraîne l'arthrose, la calcification des articulations, la constipation, la tension artérielle, les calculs biliaires et rénaux.

L'eau de source et l'eau minérale sont potables à l'état naturel et ont une même origine souterraine. Aucune ne subit de traitement chimique.

Eaux commercialisées

Compte-tenu des critères évoqués précédemment voici un tableau comparatif des caractéristiques bioélectroniques de quelques eaux commercialisées en France :

CARACTERISTIQUES BIOELECTRONIQUES

DE QUELQUES EAUX

type d'eau pH rH2 résisitivité énergie résidus secs mg/l

Mont Roucous (source) 6,1 26,3 43 500 4,3 19

Mont Roucous (bouteille) 6,2 27,7 23 000 9,16 -

Montcalm 6,6 25,9 22 500 6,45 23

Carrefour ou Sancy ou Mont Dore 7,4 27 32 000 4,18 48

Volvic 7 27,8 6 250 27,42 109

Plombières 7,5 24 10 800 6,75 -

Evian 7,4 29,8 1 950 103,8 420

Vittel 7,7 30,3 960 208,1 841

Contrex 7,7 30,4 390 519,2 2 450

Perrier 6,2 25,5 1 830 84,39 502

Vichy (source) 6,8 16 140 37 3 300

Vichy (bouteille) 7,8 26 160 608,4 3 400

Badoit 6,5 28 560 361,6 1 300

Hépar 7,8 31 320 667 2580

(*caractéristiques bioélectronqiues / rubrique : eau de qualité) Revue 'Energie-Santé mars 94 - Association A.B.E - Auteur du livret - Il n'est pas toujours précisé si les mesures ont été effectuées sur l'eau en bouteille ou à la source à qu'elle température et avec quel type de bioélectronimètre. De ce fait il peut exister quelques différences dans les données.

Les eaux minérales ne devraient être consommées que sous forme de cure à la source et sous surveillance médicale. Elles perdent leurs propriétés réductrices dés leur embouteillage, elles floculent.

[ L.C. VINCENT ]

Edition

Source :http://www.bioelectronique.com/?page=20 pour plus de clarté du tableau !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Reste aussi à savoir faire la différence entre minéraux organiques et ceux inorganiques, pour cela il convient de connaître la formule moléculaire et / ou de se rerporter à la Table Merk- Index .

Un autre moyen est d'analyser le nom des sels . Quand le nom d'un sel se rapporte directement à un élément simple , c'est qu'il s'agit d'un sel inorganique ( donc inassimilable ), exemple le chlorure de calcium , le mot chlorure fait référence au chlore , qui est un élément simple.

Un autre exemple, celui là de sel organique ( assimilable ), le lactate de calcium , le lactate ( acide lactique ) n'est PAS un élément simple .

N'étant pas un spécialiste , ni même encore trop connaisseur, je vous met donc un lien pour plus de clarté :

http://www.eaurenaissance.com/article_info...4fa5c162e52ab78

Pour conclure ce post , reste l'importance de la richesse en minéraux des aliments du règne végétal et aussi animal , en fonction de la philosophie de chacun.

Les aliments étant, pour la plupart, essentiellement constitués d'eau , en particiliers fruits et légumes verts , ils contribuent donc ( pour environ 1/2 ) à la couvertutre de notre besoin d'hydratation , sachant qu'il est convenable de pisser 1,5 l / jour !

De plus la sensation de soif diminue avec l'âge , dit'on , alors attention à la déshydratation cellulaire , source aussi de dysfonctionnement et souffrance ...

Sur ce , je vais me faire une infusion Romarin / Montcalm.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Réponse à yacre (ton post du 6 avril 2009).

J’ai fais partie de l’association Bio électronique Louis Claude Vincent, et j’ai aussi fait un bilan de Bio électronique au Laboratoire Cohen à Paris 16émé il y a 3 ans.

Très heureux que cette approche santé de médecine de terrain soit abordée dans ce forum.

Pour les eaux je consomme principalement Mont Roucous et Rosée de la Reine quand je suis en France. Dans tous les cas varier avec des eaux de sources.

Réponse à aixur (ton post du 7 avril 2009)

Autant je suis proche de toi pour tes travaux sut la cortisone, autant je me méfie d’une eau comme Hépar (cf. critère Bio électronique Louis Claude Vincent entre autres).

Réponse à wallypat (tes différent post)

Bien compris ton approche, le stress oxydatif détecté par WB, Élisa et PCR est à prendre au sérieux.

De même qu’un arrêt des bi-thés / tri-thés / quadri-thés demande une grande rigueur sur le long terme.

Aussi un dissident qui ne veut pas se faire assassiner à intérêt à rester anonyme.

wallypat, on restera en contact sur le long terme via ce forum.

En conclusion, si la nutrition est à juste titre souvent abordée dans ce forum, n’oublions pas la dynamisation de l’eau, la pollution électromagnétique (dégâts des portable, des lignes hautes tension etc.. sur l’immunité), le grand air (ionisation), l’effort physique, la qualité de l’habitat de la literie, la toxicité de presque tous les médicaments de synthèse, et le danger mortel des vaccinations ne doivent pas être oubliées.

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

Abandonner la tri-thérapie, Comment s'y prendre ?

Cela fait 2 mois que je ne suis plus sur le Forum, à cause du nom du site (trop risqué d'un ordi du boulot), quand le nom du site s'appelait 'On Nous Cache Tout' cela ne posait pas de problèmes.

Loin de moi, du moins pour l'instant l'idée de faire une prise de sang du style:

mesure de T4

CPR: charge Virale

Ref biblio:

‘La Charge Virale Et La Méthode PCR - Pourquoi elles ne peuvent être utilisées pour prouver l'infection par le VIH’ Christine Johnson (Continuum Nov. 2001)

'Charges Virales Faussement Positives - Que mesurons-nous ?' Matt Irwin 2001

Élisa

Western Blot

Peut être refaire la mesure du taux de Glutathion, mais + tard.

Il est trop tôt pour se prononcer dans mon cas, cela ne fait que 33 mois (i.e. pas encore 3 ans) que j'ai complètement arrêté de prendre mes cochonneries de bithérapie.

Je vous dois beaucoup Wally pat, aixur, cheminot et tous les autres qui m'on permit d'ouvrir les yeux en 2006, encore merci :->

Excepté pour avoir un certificat d’aptitude sportive je n’ai jamais remis les pieds chez un toubib depuis 2006.

Je reviendrais plus tard sur ce forum si Dieu le veux ;->

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...