Aller au contenu
forum sidasante
wallypat

Prévenir le "SIDA" (et les maladies en général)

Recommended Posts

Laurence

Peut être que ces pensées peuvent t'aider....

On doit éviter d'être en conflit avec son corps, et celui-ci doit être considérer comme notre meilleur ami, notre complice intime, même quand il semble nous torturer .

Tu peux engager une conversation avec ton corps, lui parler et lui adresser des pensées de compassion et d'amour .

Tes douleurs peuvent être un cri d'alarme, comme quelque chose que tu ne veux pas entendre .

J'avais pensé au doute, entre orthodoxie et dissidence, qui est la pire des positions, et sur laquelle Olivier avait mis le doigt .

Tu nous confirmes qu'il n'en est rien, tant mieux !

Assure toi simplement de ne pas être dans la croyance, mais dans la conviction .

Etre dissident ne doit pas entrainer une position de combat . A voir, si pendant tes 22 ans de « répis extraordinaire », il n'y a pas eu un combat sourd .

Lâcher prise et ne pas combattre, mais plutot construire et créer .

Ne pas être réactif, mais créatif .

Ne pas se laisser prendre au piège d'être victime .

L'art thérapie aide à sentir notre propre expression, et à l'exprimer .

La douleur est aussi une façon de s'exprimer, à défaut d'autre chose ….

La méditation avec ton corps, et la prise en compte de la symbiose pensées/corps physique, peuvent être considérer .

L'égrégore des pensées n'est pas à sous estimer . C'est gratuit, ça demande juste de l'attention et ça peut être très puissant, en bien ou en mal .

On pourrait parler aussi de la psycho-généalogie dans ton cas .

Bien à toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Olivier

Tu risques d'être importuné par moi, plus tard, pour des infos sur la Thaïlande

C'est toujours un plaisir de parler de la Thailand .

on voit ça par email quand tu veux !

4-piout.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bamboo,

Ton message me touche et me parle au plus profond de ce que j'ai été et ce que je suis.

Le lacher prise devient un combat et c'est bien là mon problème comme tu l'exprimes avec beaucoup de perspicacité et clairvoyance.

Il est vrai que j'en suis encore à la croyance plutôt qu'à la conviction...

Je vais relire tes mots et méditer, parler à mon corps : comment ? J'essaie mais je ne dois pas avoir les bonnes techniques pour y parvenir.

Durant ces 22 ans de répit je me suis épuisée, envahie par l'inconscient collectif et mes propres doutes. A 23 ans, toute seule, dans les

années 80, sacré challenge.

Ton inspiration m'aide déja à approfondir de nombreuses questions et me projeter autrement.

Merci encore. 4-bisou.gif

tatilolo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Talilolo,

Oui Bamboo aborde les choses avec une grande sensibilité et beaucoup de sagesse. Une forme d'intelligence que tout le monde n'a pas ! Agrathor aussi dans un autre style, mais tout aussi spirituel.

Pour parler à ton corps tu peux pratiquer des techniques de visualisation par exemple, tu te poses, les yeux ouverts ou fermés et tu te parle interieurement ou tu te fais apparaitre des images (ou les 2 en même temps). Plus tu laches prise mieux c'est. C'est très personnel et chacun trouve le langage qui lui convient.

Mais Bamboo est certainement plus calé que moi pour trouver les mots justes pour t'expliquer.

A bientôt

Kill Elisa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tatilolo

Une dernière chose, il y a aussi ce livre "Le secret" sur la pensée positive , au ton trop americain pour me plaire mais le concept

est interessant. Je schematise:

Tout est vibrations. Ta moindre pensée est vibration : si tu entretiens des pensées négatives tu emets des vibrations négatives, si tu entretiens des pensées positives tu dégages des vibrations positives. Les vibrations que tu genères, attirent ( peut-être symboliquement parlant ou de manière imagée ) les vibrations générales négatives si ta pensée est négative ou positives si ta pensée est positive.

On pourrait aussi voir ça autrement : tes vibrations personnelles rentrent en résonance avec les vibrations générales et influencent ton énérgie et l'état d'esprit dans lequels tu te trouves.

De toute façon la qualité de tes pensées est est en adequation avec ton énergie, laquelle influe sur ton état de santé.

Bamboo est juste dans tous ces conseils, et je veux malheureusement souligner qu'il est difficile d'acceder au vrai lacher prise et d'en faire une règle d'hygiène de vie- surtout après de longues années où les mécanismes personnels crées sont bien rodés. On se leurre et on se ment à soi-même très facilement (comme le dit Bamboo nous trouvons tous une utilité à nous placer en victime: besoins affectifs, culpabilité, deni de ce que nous sommes...), alors on pense évoluer paisiblement mais le mal continue à bouillonner silencieusement. Il faut avoir la foi.

Veiller à cesser d'entretenir définitivement ses propres plaies.

A bientôt

Kill Elisa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci kill élisa

Tu exprimes très bien les choses aussi .

Ma réponse déjà prête, en lisant ton post, n'est qu'une répétition .

Mais sur ce sujet, il n'y a jamais trop d'éclairages différents .

Tatilolo

je suis ravi que mes pensées puissent t'inspirer, ce qui est toujours un exercice délicat .

Parler à son corps .

Je ne pense pas qu'il y est une recette universelle .

C'est de l'ordre de l'intuition intime .

Les mots ne sont pas forcément nécessaires .

Les images, les visualisations, me semblent plus propice au langage du corps .

Les sentiments, la chaleur émotionnelle, sont encore plus proche du « substrat » corporel .

Fermer les yeux, et allumer le « home cinéma » intérieur .

Recevoir sans résistance ce que le corps projette sur « l'écran » .

Laisser faire l'imagination, l'intuition, tenter de saisir les informations qui se manifestent sous ces différentes formes .

Répondre avec ce qui te semble être juste, beau et vrai .

Laisser sortir tes idéaux les plus merveilleux .

Mais déjà, tu as mis le doigt sur « l'épuisement » d'un combat de 22 ans .

Un faux combat apparemment .

Il y a eu bien sur, et c'est humain, beaucoup de peur, avec une vie mise entre parenthèse ….et beaucoup de « il faut que... »

Il est peut être temps de t'amuser, et de t'aimer, maintenant …. 1-calin.gif

Bien à vous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kill Elisa, Bamboo,

Le côté spirituel est en effet très important voire indispensable pour toute théraphie.

J'ai entendu parler du DVD "le secret", la loi de l'attraction. Ca me rappelle aussi le livre de Brandon Bay, "le voyage de guerison"

avec CD pour entrer tout au fond de notre corps, ça m'a beaucoup aidé mais pas suffisamment.

Mais comme le dit Bamboo il y a beaucoup de "il faut que"... je l'achète ! (le "secret" entre autre).

Je pense aussi que l'imagination est bien plus forte que la volonté, que le monde recherche comme l'unique outil de toutes les

réussites mais qui épuise que l'on en ai ou pas.

Donc "ouvrir son propre home cinéma" et laisser venir ce qui vient sans rejet ni peur, acceptation, lâcher prise, création... Apprendre

à mon corps à s'exprimer autrement que par la douleur qui, certes, doit m'arranger quelque part. Ne plus être victime, but qui me parle

et ne doit pas devenir un autre combat... Bon, y'a du boulot, je m'y plonge une bonne fois pour toute et sans stress cette fois-ci.

Une chose qui me booste vraiment lors de visualisations positives c'est d'être guérie pour avoir la force d'aider, d'informer et partager

enfin avec les autres. Pour l'instant j'entends souvent des "pense à toi", "soit égoïste" et après tu verras.

Je sais que tout doit se faire step by step, étape par étape avec beaucoup de patience et confiance.

En vous lisant, j'étais persuadée que vous étiez des femmes, quelle sensibilité masculine à laquelle je ne suis point formatée ! Paradoxalement,

depuis des générations ma famille est plutôt matriarcale, pourtant je viens du Sud Est ou la culture méditerranéene domine. (n'entendez-vous pas

mon fort accang ?) 4-ptdrasrpt.gif

"Psycho-généalogie"recommandée dans mon cas, tu as raison Bamboo. Je n'ai pas trouvé la signification de "égrégore", tu peux m'expliquer ?

J'ai hâte de m'aimer et de m'amuser, oui !

Merci beaucoup à tous les deux, au plaisir de vous lire.

Tatilolo ou Laurence (fo ke j'me décide).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense aussi que l'imagination est bien plus forte que la volonté,
Moi aussi, sauf que je ne sais pas ce qu'on a réellement comme action sur notre propre imaginaire, si on en a du tout. C'est à dire, je peux m'imaginer qu'on contribue même à une grippe par notre imagination, mais de faire le chemin inverse...? De se "dé-gripper" par l'imagination... Ca devrait pouvoir se faire, mais je ne crois pas qu'on en soit capable. (En s'y prenant bien, on doit pouvoir limiter les dégâts de cette grippe, ce qui peut déjà être pas mal).

Je me demande si on peut "gagner" de notre propre imagination (inconsciente), le seul moyen que je verrai c'est d'y opposer une autre imagination : imaginer autre chose. Peut-être ça a à voir avec "la mécanique" des suggestions positives/négatives. Comme les publicitaires (et certains politiques) le savent fort bien, il n'y a pas de publicité négative. C'est à dire, même dire que ça ou ça, c'est n'importe quoi/nul/facho/pas vrai/prouvé être totalement faux/mensonge pure..., ce qui est enregistré est que "ça est", "ça existe".

Peut-être le seul moyen de contrer un "imaginaire" non souhaitable est non pas de le contester (et du coup de le faire exister d'avantage) mais d'en créer un autre. Par exemple, on sent des chatouillements divers dans les voies respiratoires, comme tout le monde autour de nous a déjà la grippe, on se dit qu'on est bon pour l'avoir aussi. Ca c'est un imaginaire. On peut y opposer un imaginaire de "partir en vacances", "partir en ballade", bref, n'importe quoi, tant que ça a une quelconque charge émotionnelle positive qui ignore (jusqu'aux fin fond, jusqu'aux traces de pensée) la grippe annoncée.

Mon ami, qui a traversé des trucs auxquels je n'aurais personnellement pas survécu, a un "tic" : il fait des projets. Des grands ou des petits, des fois juste pour les heures qui suivent, et je crois bien que c'est ce "tic" qui lui a permis de s'en sortir au bout du compte.

Je l'ai fait moi-même aussi. J'ai travaillé pendant des années sans soirées, ni weekends, ni jour de libre, d'affilé, toujours en pensant à des vacances que je programmais toujours quelques mois plus tard. Je ne les ai jamais eu, mais ça m'a fait tenir. Mais je n'ai pas connu des situations comme mon ami, donc c'était plus facile pour moi.

C'est un jour un peu spécial pour moi, pour un truc très bizarre et très difficile à expliquer mais qui a des parallèles avec "l'histoire (à venir) du sida", c'est pourquoi je me permets de vous embêter quand-même. Pour moi, c'était le jour de l'enterrement de Freud, sans nier que sur le compost de son oeuvre poussent des fleurs qui valent la peine.

Je suis bien de notre temps, du milieu du siècle dernier (wow, où est ma canne?), et donc la psychanalyse était un "fait" depuis que je pense (officiellement), dans notre quotidien. J'ai toujours douté de cette "psychoréligion", mais comme elle est présente dans notre vie, au quotidien, comme quasiment de l'eau, c'est à dire, infiltré, qu'on le veuille ou non, elle a tout de même réussi à me culpabiliser (pas superficiellement, mais fondamentalement). Et pourtant, j'ai toujours eu des grands ???, sans pouvoir les formuler clairement.

Et là, aujourd'hui, petit cadeau du hasard. Depuis que j'ai un métier, de traducteur/sous-titreur (au féminin, ok), j'ai un revenu, je paye mes cotisations, je suis "une bonne citoyenne", mon boulot est sensé être intéressant (et l'est, uniquement comparé à d'autres, si non c'est un peu une activité rétrotranscriptive, pour ne pas dire retrovirale, en quelque sorte), mais je n'ai même plus le temps de me curer le nez (ouf, Freud est mort, je vais pouvoir, enfin), et surtout plus le temps de lire (alors que c'était quasiment ma vie, de lire).

Donc panique chez tv5, hier, sous-titrage d'urgence à repartir entre plusieurs (c'est entre autres comme ça qu'on arrive à ces sous-titrages dont personne ne comprend que ça puisse exister - je peux vous l'expliquer aujourd'hui, avant je ne comprenais pas non plus) de "La grande librairie", la spéciale sur la psychanalyse. Donc comme je n'ai plus le temps de lire (et que le peu de temps que j'ai, est bouffé en recherches dissidentes côté "sida"), je ne savais pas que le bastion de la psychanalyse avait des mites depuis un moment, car ce n'est pas forcément la nouvelle du jour, mais pour moi ça l'était. Conclusion, la psychanalyse basé sur Freud, c'est une escroquerie de type sida. Ce qui n'empêchera peut-être pas que de belles fleurs pousseront un jour sur le compost des théories officielles du sida. Faut rester "positif" icon_wink.gif.

Ceux, celles que ça branche (et qui n'ont pas non plus le temps de lire, sinon on le sait déjà) sur ça, on doit pouvoir télécharger l'émission. Si on n'a rien de mieux à faire, ça vaut le coup.

Encore une fois, c'est hors sujet, je sais. Mais à mon avis, c'est très important, comme ingrédient de notre conception du monde (d'aujourd'hui en occident...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une fois, c'est hors sujet, je sais. Mais à mon avis, c'est très important, comme ingrédient de notre conception du monde (d'aujourd'hui en occident...).

Justement, notre occident meurt de ses visions étriquées de la vie, de la conscience, assénées à coup de marteau !

Allez Brume courage, on rira de tout cela bientôt ! ouf.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On en rira bientôt icon_smile.gif; demain matin probablement en ce qui me concerne, de ce que j'ai écrit. Si, Freud était un escroc, c'est ce que j'ai découvert aujourd'hui. Mais comme en toute science, il n'y a pas de mauvais compost, c'est tout.

Dire d'une personne, après une opération au nez, où l'on a oublié 50 cm de pensement (haha) dans le nez, qui a pourri, que ses problèmes (de la nana opérée) sont de l'ordre psycho-analytique (car elle désirait Freud et était "hystérique" comme on disait dans le temps), c'est de l'escroquerie. La psychoanalyse d'aujourd'hui est basé la dessus.

Ne crois pas que je sois focalisé sur un "fait divers" de ce type (le fait divers me fait juste "plaisir"), mais on est du même age, grosso modo, pour moi ça veut dire des choses. C'est un fondement pourri, même si d'autres ont bâti sur ce fond pourri des choses qui tiennent mieux. La science, et plus généralement, l'expérience humaine, est faite d'erreurs, qui peuvent être très fertiles, même en vérités.

Cheers (j'en ai bu une ou deux de trop, je l'admets icon_wink.gif

J'admire tout le monde ici !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tatilolo

Brume

Imagination/Volonté

Désolé de vous contredire les filles, mais la volonté est le noyau de notre structure émotionnelle et mentale .

Cela dit, ce couple volonté/imagination est au cœur d'un dilemme fondamentale .

Pour être plus clair, disons que l'imagination est fortement reliée au désirs/passions, ce qu'en spiritualité on nommera le monde astral .

La volonté, est l'expression de notre Moi, le noyau de notre être, c'est le lieu de notre liberté, mais aussi l'antre de la « morale humaine » . Sans parler d'une morale teinté par des croyances quelconques, reconnaissons qu'il y a une morale humaniste de base, indépendante de toute religion .

Notre liberté est ainsi soumise aux limites d'une morale humaniste .

Dans notre société matérialiste, qui glorifie l'égoisme et l'individualisme, la liberté se retrouve dégagée de cette morale, et le libéralisme amoral triomphant, (pauvre Grecques !) en est l'expression . De fait, cette liberté, cette volonté, se retrouve être assujetti au monde des désirs et passions .

Dans ce contexte, l'imagination prend effectivement le pouvoir sur la volonté .

La volonté devient alors l'esclave de l'imagination, des pulsions de tous ordres .

Cette « liberté »/volonté, est alors un leurre .

Les discipline spirituelles, sont donc mal aimées dans notre système, parce qu'elles contredisent ce phénomène, et qu'elle préconisent de redonner à la volonté son rôle premier, celui de contrôle des désirs/passions et donc le contrôle de l'imagination .

L'imagination étant par définition, une créatrice libre de tout, si il n'y a pas certains gardes fous, apporter par une certaine morale, tout est possible, comme on peut le voir tristement aujourd'hui .

Il faut donc considérer la volonté, le Moi, comme étant seul capable de donner un Sens, à notre imagination, à nos pulsions .

Conclusion, la psychanalyse basé sur Freud, c'est une escroquerie de type sida.

Bravo brume !

Evidement ! Ne jamais toucher à cette saloperie !

Et là je vais être radical !

Freud, Jung, Darwin, Newton, Einstein, bref, cette bande d'allumés à qui l'on doit la remise aux oubliettes du savoir humain universel, colporté pendant des millénaires par les plus grands Savants de l'histoire humaine, est la pire chose qui soit arrivée, et à qui l'on doit tout nos déboires .

(Un savant, était alchimiste, astrologue, philosophe, artiste....c'était des vrais savant qui savaient, nos savants d'aujourd'hui, ne sont que « pipi de chat « ...)

La psychanalyse, c'est la mise en forme rationaliste de la vie spirituelle, afin que celle-ci puisse rentrer dans les petites cases du matérialisme naissant de cette époque .

La première fonction de la psychanalyse, est d'instaurer le négationnisme de l'esprit, pour que le matérialisme puisse triompher sans être déranger par les réalités humaines .

Avec lui, fut instauré le début de la bêtise et de l'intellectualisme vide .

Cette science de guignol n'a jamais libérée aucun être humain, et on a tous un proche, un ami, qui dans son abonnement à vie à son psy, nous en montre les résultats déplorables .

Ce Freud qui laissait ces gamins crever de faim, pour pouvoir mieux s'adonner à ses branlettes intellectuelle, ne faisait qu'annoncer la débilité de notre société, qui malheureusement, se pavane encore auréolée des ces élucubrations insensées .

Naturellement, tu comprendras que je conseille d'avoir d'autres choses a faire que de matter cette émission, et je compatis sincèrement à la perte de temps précieux que cela t'a occasionné ! icon_wink.gif

Jerman

je découvre ton post avant de poster, et désolé d'être en contradiction si férocement avec tes dires .

Oui, effectivement, on peut éventuellement trouver chez Jung un semblant d'approche, mais c'est pour moi juste un semblant .

C'est confit d'intellectualisme et ça manque terriblement de concret .

Je m'habille ici de psychologie, pour être digeste, mais je ne me réfère aucunement à Jung que d'ailleurs je n'ai jamais pu lire !

Jung n'a rien inventé, et fait parti pour moi, de ceux qui on contribué à déformé les réalités spirituelles .

je parle d'inconscient, c'est vrai, mais dans l'absolu, ce mot ne veut rien dire et n'est que du vide, avec lequel on n'aboutit à aucune perception compréhensible .

Il est plus juste de parler d'âme, mais ce mot fut malheureusement trop galvaudé et la connaissance de l'âme fut quelque peu perdue .

Avant Jung et Freud, il y avait les enseignements ésotériques et occultes, que je nomme aussi le savoir universel et c'est avant tout à eux que je me réfère et auxquels j'essaie de donner une forme actualisée et compatible avec l'intellectualisme d'aujourd'hui .

Cela dit, dans ton soutient, l'essentiel y est, et peu importe les détails des mots ...

Merci à vous tous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ bamboo

Tant pis pour ta vision de Jung, car il était tout sauf rationaliste, mais as tu lu et perçu l'essentiel de son oeuvre ? ...il était tout sauf un psychanalyste freudien... mais on discute n'est-ce pas, et l'échange est toujours fructueux, quel que soit le vécu, et rien ne pourra me faire changer d'avis sur le personnage, il fait partie selon moi de ces pionniers qui ont ouvert des brèches, tout comme un Steiner d'ailleurs 4-piout.gif

Mais dieu que le sida nous entraine loin des sentiers battus !!!

Bonne nuit à tous et faites de beaux rêves signifiants !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tatilolo

Lorsque la plupart des gens disent: "sois égoiste" ils utilisent une phrase toute faite qui n'est pas vraiment jste pour tendre plutôt vers les mots que tu utilise juste avant "pense à toi". Il ne s'agit pas d'égoisme dans le sens de narcissisme malsain et d'insensibilité mais de vivre ta vie, d'être libre de tes actes sans sentiments de culpabilité, de peur d'être jugée, sans obligations ni contraintes de penser ou de faire ce que tu ne veux pas, ce qui peut être un source interieure de conflit.

En gros,vivre ce qui semble bon pour toi. Prendre soin de soin de soi, n'empêche en rien d'être généreuse.

A tous ceux qui suivent ce sujet,

Si je n'avais qu'un seul livre à conseiller, pas des plus facile à lire mais qui personnellement m'a apporté beaucoup, il s'agit de "Se liberer du connu" de Krishnamurti. C'est Bamboo qui me fait penser à ça en parlant de "mise en forme rationaliste de la vie spirituelle" car dans ce livre, il se critique lui-même à plusieurs reprises car pour offrir ses idées aux autres il doit passer par processus intellectuel, tout comme ses lecteurs... Il y a de très bonnes choses concernant les causes de nos conflits intérieurs et leurs conséquences.

A bientôt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, je découvre ce fil qui m'avait complètement échappé. Décidément, ce forum est incroyable en ses quasi innombrables strates... spatio-temporellement dynamiques.

Sur Jung et le jungisme, sans vouloir à tout prix polémiquer aver Jerman et Bamboo, un tout petit bémol décalé, quand même :

Je me souviens (comme aurait dit Pérec), que Michèle Barzach, ministre de la santé du premier ministre Jacques Chirac de 1986 à 1988, faisait savoir à qui voulait l'entendre que parallèlement à ses fonctions ministérielles, elle était de longue date, dans le civil, psychanalyste jungienne.

Or, 1986-88, période trouble de tripatouillages bio-médico-sociaux s'il en fut, c'était le temps de la mise sur orbite archétypale de l'AZT par la santé publique en France. Merci madame Barzach, merci au grand Carl-Gustav, gourou totémique et tutélaire hautement revendiqué de la ci-devant remerciée !!!

A noter quand même que l'actuelle énième petite mort de Freud pourrait bien aussi être une mémorable petite mort du malheureux Michel Onfray :

"Non content de s’en prendre à la gauche française, dont il prétend faire partie, Onfray vante les mérites d’un autre ouvrage, issu de la même tradition, «Mensonges freudiens. Histoire d’une désinformation séculaire», publié en Belgique par Jacques Bénesteau (Mardaga, 2002), préfacé par un proche du Front national, soutenu par le Club de l’Horloge et dans lequel on peut lire (p.190-191) qu’il n’existait pas d’antisémitisme à Vienne durant l’entre-deux-guerres puisqu’à cette époque de nombreux Juifs occupaient des postes importants dans toute les sphères de la société civile : «Dans son ouvrage, écrit Onfray, Bénesteau critique l’usage que Freud fait de l’antisémitisme pour expliquer sa mise à l’écart par ses pairs, son absence de reconnaissance par l’université, la lenteur de son succès. En fait de démonstration, il explique qu’à Vienne à cette époque nombre de Juifs occupent des postes importants dans la justice la politique, l’édition, ce qui lui vaudra d’être rangé dans le camp de ’’l’antisémitisme masqué’’ par Elisabeth Roudinesco («Le Club de l’horloge et la psychanalyse : chronique d’un antisémitisme masqué», Les Temps modernes, 627, avril-mai-juin 2004) - masqué, autrement dit invisible bien que présent et réel (...) Or, la lecture de ce gros livre ne contient aucune remarque antisémite (sic), on n’y trouve aucune position qui dirait la préférence politique de son auteur.» («Crépuscule», p. 596).

Au terme de son furieux réquisitoire, Michel Onfray souscrit à la thèse selon laquelle Freud - homophobe, misogyne, défenseur du fascisme, responsable par anticipation de l’extermination de ses sœurs, adepte d’une sexualité malsaine et d’une conception pervertie des relations entre la norme et la pathologie - aurait inventé des persécutions antisémites qui n’existaient nullement à Vienne, manière de voir partout et en toutes circonstances - dans la plus pure tradition de l’idéologie complotiste française (d’Augustin Barruel à Edouard Drumont) - la main, l’œil et le nez de Freud."

BELLACIO // ROUDINESCOPE

Ceci dit, chacun son Freud : à la sauce Bateson-Feyerabend-Eco-Barthes-Foucault-Todorov-etc., et sans avoir trainé outre mesure sur des divans divagationnels, pour moi, ça va encore...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh, bien, on dirait que la dame n'aime pas Onfray icon_wink.gif. Je n'ai pas lu tout son article. Les personnes présentes au programme dont je parlais, semblaient pourtant assez d'accord sur ce que Onfray disait. Ce qui comptait pour moi surtout est l'écroulement de l'oedipe (du moins, ça m'a fait cet effet).

Sur Questioning Aids quelqu'un postait un truc drôle (enfin, façon de parler) renvoyant à cet article dans Science Daily. En gros, à la vue de gens malades, notre système immunitaire se met à travailler plus dur. Ca rentre joliment dans ce bout de fil sur l'imagination.

Pas le temps pour plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Or, 1986-88, période trouble de tripatouillages bio-médico-sociaux s'il en fut, c'était le temps de la mise sur orbite archétypale de l'AZT par la santé publique en France. Merci madame Barzach, merci au grand Carl-Gustav, gourou totémique et tutélaire hautement revendiqué de la ci-devant remerciée !!!

Surtout ne pas confondre la ruse et l'opportunisme de certains hommes et femmes publiques avec l' idéologie dont ils se réclament ( voire pour ça le gaullisme, le socialisme, les psy, les scientifiques, etc...) on pourrait parler aussi du vatican ? ...

Chacun met le masque qu'il peut, et on revient à la persona...de Jung icon_neutral.gif ! et le manque de transparence avec soi même est aussi générateur de maladies

Mais restons dans le sujet du sida et des acides gras saturés, car ça dérape grave !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Kill Elisa pour ton explication de l'égoïsme positif, celui qui n'empêche pas de donner. Je comprends bien le sens "d'être libre de mes actes sans sentiment de culpabilité ou de peur". Tout est là en effet.

Merci aussi à Bamboo pour la claire signification de "égrégore", ça me parle bien ça....

Ta réponse au sujet volonté/imagination ma plait bien. C'est une histoire de mots mis dans un contexte, oui, qu'il soit du domaine spirituel ou du social/réussite n'a pas du tout la même signification.

Pour ma part je préfère l'imagination (et non pas l'imaginaire) afin de me projeter dans un avenir meilleur, sinon mon corps douloureux me ferait perdre la tête. peur.gif

Je ne sais pas si j'ai eu de la volonté dans ma vie, en revanche, je sais que mon imagination m'a permis de réaliser de belles choses, de garder ma force vitale et ma joie de vivre. Personne ne peut dire qu'il n'a pas de volonté car il ne serait pas respecté.

Sujet à approfondir.....

Chui toute fatiguée aujourd'hui icon_cry.gif , à bientôt pour la suite.

tatilolo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Brume, Bamboo, Jerman, tous,

Non, la dame Roudinesco n'aime pas Onfray. Je n'ai pas cité tout son article, mais dans le reste, on peut mieux comprendre son argumentation : elle dit en gros qu'il y a eu une flopée d'études sérieuses sur le personnage Freud dont Onfray ne tient pas compte, que la psychanalyse d'aujourd'hui est bien au fait de tout ça, et que Onfray a fait un montage pas si érudit ni rigoureux que ça, qui confine à l'amalgame et au brulôt truffé de lieux communs propres à la traditon pamphlétaire et antisémite de l'extrême droite française. Je crains bien qu'hélas il soit assez difficile de la réfuter.

Il y a anti-oedipe et anti-oedipe. Pour ma part, ce serait plutôt Deleuze qui m'aurait libéré de ce que le schéma freudien en ses applications vulgarisées pouvait avoir de rigide au-delà du raisonnable et du supportable. Je n'ai certes pas passé ma vie à lire du Deleuze, loin de là, mais enfin...

Et Jung ? ben j'ai pu l'appréhender surtout à travers le grand roman mexicain de D H Lawrence, Le Serpent à Plumes : problèmes d'une femme imbue de modernité anglo-saxonne soudain immergée dans une culture tributaire d'une forme très particulière de holisme... ou les frontières entre lâcher-prise et prise d'âmes... révèlent ce qu'entre autres elles sont.

C'est sans doute réducteur, je sais, la thèse personna/animus-anima me laisse du reste de bons souvenirs de lycéen et, plus tard, de lecteur de Jacques Lacarrière, d'Olivier Costa de Beauregard et autres penseurs sulfureux. J'aime bien aussi écouter à mes moments perdus la musique et les chants des Gnaouas marocains. Mais le déterminisme de toute la dimension de l'inconscient archétypal tel qu'apparemment impliqué par la pensée et l'oeuvre de Jung, en revanche, me laisse beaucoup plus sceptique, en ce qu'il ouvre la voie à une forclusion de la Raison - qui, j'y tiens beaucoup, n'est pas le rationalisme - et à une exploitation socio-politique redoutable de la pensée mythique.

Pour relier la chose à la sidissidence (sic), il y a si je ne me trompe sur le site sidasanté.com un ou deux articles assez troublants en relation avec le vaudou (Sida et sorcellerie vaudou), ainsi que qu'autre chose que j'ai entrevu un jour, en anglais, sous l'intitulé "The Vodoo Hex".

Tout cela me renvoie à un extrait de l'article de Roger Pol-Droit sur le nouveau bouquin d'Henri Atlan que j'ai cité ailleurs sur le forum aujourd'hui.

Si le bien, c'est le "bios", réponse à la réponse de Kill Elisa :

"Rêver d'éliminer toute fraude conduit à sacraliser les normes et engendre le risque de la pureté totalitaire. / Vouloir dissoudre l'idée même de fraude en relativisant toutes les normes fait le jeu du nihilisme."

Le dogme du sida et les relativisations perverses qu'il induit en vrai-faux contrepoids ne sont-ils pas in fine une forme inadmissible de sacralisation des normes et de dissolution de l'idée de fraude ?

Happy Mayday to every body !

Modifié par Jardinier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

J'avais précisé que j'allais être radical !

Ce qui n'est jamais très mesuré ni nuancé .

à une exploitation socio-politique redoutable de la pensée mythique.

Ceci est par contre finement nuancé ! Mais très finement ….

C'est vrai qu'on flood le topic, peut être Aixur pourrait-il déplacer le témoignage de Tatilolo et ce qui suit, dans « présentation , témoignage …. »

Je suis assez débordé en ce moment, et n'ai pas le temps de participer aux autres topics du moment, mais j'y viendrais …

bien à vous

Modifié par bamboo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

réponse à tatilolo - ton précédent 'post'

1// Cf. le topic ouvert par Wallipat dans ce forum - Comment augmenter son taux de Glutathion ?

Petit lait - sérum de lait (je le trouve en Magasin BIO)

Chardon Marie (je le trouve en Magasin BIO)

SAM

http://www.biovea-france.com/(S(lvr45045fh...mz))/index.aspx

mon fournisseur pour la SAM

NAC - dans toutes les pharma.

2// Les produits Beljanski

Excellents:

cf. 2 livres:

** 'Le secret des Peuples Sans Cancer - Prévention Active du Cancer' Jean-Pierre Willem

- Edition Trédaniel

** Prévenir et vaincre le cancer' Jean-Pierre Willem - Edition Dauphin

lire de préférence le premier, les 2 livres se répètent.

Mon ami Willem (il a répondu une fois a un courrier) préconise de faire au moins une cure en prévention du cancer.

En plus ça fait monter le glutathion, les T4, etc...

traitement préventif dans ma 'to do' liste

NB: Je fait partie de l'association Beljanski,

de temps à autre,

les années ou je suis en France j'envoie une cotisation symbolique.

Il sont sympas mais têtu comme des mules dés qu'on leur dit que le HIV n'existe peut être même pas.

Je leur avais envoyé le livre 'Les 10 + gros mensonges sur le SIDA'.

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...