Aller au contenu
forum sidasante
wallypat

Prévenir le "SIDA" (et les maladies en général)

Recommended Posts

tatilolo    0

Olivier 92,

Merci beaucoup pour les références que tu m'as donné, ça me sera d'une grande utilité.

Il est vrai que concernant l'association Beljanski, je suis étonnée qu'ils n'ont pas cherché

à savoir si le virus était virtuel ou pas. C'est quand même facile de chercher à savoir si

le virus a été vu une seule fois au microscope ou autre !

Mais bon, il font un travail admirable et c'est essentiel.

A propos de l'hépatite C je crois qu'il en est de même, vu que pour mon cas elle s'est

réveillée après la prise de la tri, je me pose des questions.

Je sais que le glutathion est excellent pour tout, y compris la régénération du foie.

Donc je sais ce qu'il me reste à faire.

En tout cas depuis ma diminution de la tri je ne me sent pas plus mal, hélas mes douleurs

neuropathiques prennent toujours une dimension énorme.

Quelqu'un pourrait-il me donner des infos supplémentaires sur les soulagements possibles ?

Merci et à bientôt.

Tatilolo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail    27

Premièrement, il faut déjà se gausser de n'importe quel article affimant que les acides gras saturés causent des phénomènes inflammatoires, comme justement les différentes maladies cardiaques.

Une nouvelle méta-étude (compilations de plusieurs études), publiée en mars 2010, le confirme. 21 études ont été analysées, avec un total de 347.000 (!) patients suivis sur une durée comprise entre 5 et 23 ans, avec 11.000 cas de maladies cardiovasculaires ou coronariennes. Les auteurs de cette méta-étude résument ainsi (seul le résumé est libre d'accès, l'article entier est payant):

Résultats : "La prise de graisses saturées n'a pas été associée avec une augmentation de risques de maladies coronariennes, d'attaques ou de maladies cardio-vasculaires. (...) Les considérations d'âge, de sexe ou la qualité des études n'ont pas eu d'incidence sur les résultats."

Conclusion : "Une méta-analyse d'études épidémiologiques prospectives a montré qu'il n'y avait pas de preuve significative pour conclure que les régimes riches en graisses saturées sont associé avec un risque plus important de maladie coronarienne ou cardio-vasculaires. Des données supplémentaires sont nécessaires afin de déterminier en quoi les risques de maladies cardio-vasculaires seraient influencés par des nutriments spécifiques utilisés pour remplacés la graisse saturée."

Extrait du résumé original en anglais :

Results : Intake of saturated fat was not associated with an increased risk of CHD, stroke, or CVD. The pooled relative risk estimates that compared extreme quantiles of saturated fat intake were 1.07 (95% CI: 0.96, 1.19; P = 0.22) for CHD, 0.81 (95% CI: 0.62, 1.05; P = 0.11) for stroke, and 1.00 (95% CI: 0.89, 1.11; P = 0.95) for CVD. Consideration of age, sex, and study quality did not change the results.

Conclusions : a meta-analysis of prospective epidemiologic studies showed that there is no significant evidence for concluding that dietary saturated fat is associated with an increased risk of CHD or CVD. More data are needed to elucidate whether CVD risks are likely to be influenced by the specific nutrients used to replace saturated fat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier92    1

tatilolo

On aimerait bien avoir de tes nouvelles, 5 mois après.

Ton témoignage était unique :

Quelqu’un qui sait que le Virus HIV est une supercherie scientifique,

Et qui des années plus tard c’est fait refiler des antiviraux

Pour des problèmes de santé sans rapport avec l’immunodéficience.

On croit rêver.

Il vaudrait encore mieux avoir affaire aux médecins de Molière.

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
glutathion    0

je n'ai pas lu d'étude sérieuse disant que la prise d'oméga 6 faisait baisser le taux de cholestérol. On mange de toute façon trop d'omega 6, trop de graisse saturé, de graisses trans.

Aucun des liens de wallypat ne fonctionne sauf un site qui fait aussi galerie d'art...

Si c'est études sont sérieuses, elle ne colle pas du tout avec les statistiques de mortalité et de la maladie coronariène.

Le cholestérol n'a aucun rapport avec les maladies cardio vasculaire, ce sont les plaquettes qui provoque les tromboses.

Là ou l'on vit le plus vieux en meilleurs santé, avec le minimum de mort subite c'est dans le sud ouest de la france (graisse de canard qui mange du pourpier), en crete (pourpier, et poisson) au japon, à zutphen en hollande, roseto au usa (émigré d'un village sud de l'italie) et aucun n'est spécialement friant de graisse saturé. pourtant c'est là aussi qu il y a le plus de choléstérol. (233mg/dl en France contre 209 au USA)

l'arthérosclérose et la trombose sont au contraire directement relié à la consomation de graisse saturées.

Différent type de tromboses peuvent etre induit chez l'animal pour peu qu'il est suivi un regime riche en graisse saturés (le top pour çà c'est la végétaline99%, puis le beure 85% contre 10 pour l'huile de colza, 12 pour l'huile d'olive...)

Taux de mortalité coronarienne pour 100 000: en crete 16; au japon 49, en France 91, etats unis 240... Mais c'est aux USA que l'on fume le moins

NB: en crete on consomme 10cl (95g) d'huile d'olive par jour! et la majorité fume...

En revanche s'il n'ya pas du tout de graisse saturé dans l'alimentation ce serait très dangereux (étude sur les rats).

l'etude de willett en 1993 à montré que les accidents cardiaques aux usa était relié à la consomation de margarine riche en acide gras trans (18% chez eux, 6 chez nous)

Les acides gras trans reste néanmoins moins nuisible que les graisses saturés, et protegerais même de la mort subite.

Voir l'etude de serge regnaud pour plus de détail (livre de 200 pages et 30 ans de recherches et statistiques)

citation de wallypat: "PS : Les adeptes du régime crétois ont un régime qui s’approche un peu (mais cela en est encore très très loin) du régime préconisé ci-dessus, à savoir un régime le plus pauvre possible en acides gras polyinsaturés et riche en acides gras saturés). En outre, leur alimentation est riche en antioxydant, ce qui permet de combattre dans une certaine mesure les conséquences néfastes d’une alimentation riche en acides gras polyinsaturés (comme c’est encore le cas dans un régime crétois)."

C''est tout l'inverse mon cher,les crétois on un régime des plus riche en graisse polysaturé et des plus pauvres en graisse saturé.

votre article ne colle pas du tout à la réalité.

Modifié par glutathion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sujet, graisses saturées/poly/mono-insaturées, me travaille toujours, je ne sais toujours pas. Je m'imagine que "la juste mesure" est la réponse, ni exagérer dans un sens, ni dans l'autre. En tout cas, au travers des lectures que j'ai faites après avoir lu ce que Wallypat en disait, j''en suis arrivée à la conclusion "suspendue" que ce qu'on nous dit habituellement ne rime à rien, et depuis j'essaye de favoriser les graisses saturées pour la cuisson, par exemple. On (enfin, "on"...) a tout de même un peu modifié quelques habitudes alimentaires, sans plus.

Dans tout ça, il y a aussi l'oxydation des lipides qui joue un rôle important, et les graisses saturées ne peuvent pas s'oxyder (c'est en très gros ce qui soutient les thèses de Ray Peat, à qui tu semble faire référence, et qui pour moi aussi fait souvent dans l'extrémisme, même si je trouve toujours très intéressant ce qu'il écrit).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail    27

C''est tout l'inverse mon cher,les crétois on un régime des plus riche en graisse polysaturé et des plus pauvres en graisse saturé.

votre article ne colle pas du tout à la réalité.

Bonjour,

Tu as bien de la chance si tu arrives à affirmer, dans ce domaine controversé, ce qui colle exactement à la réalité !

Tu soulèves un certain nombre de questions par rapport à la vision hétérodoxe des acides gras saturés que Wallypat a proposé, mais tu oublies un élément essentiel.

Dans les contre-arguments que tu cites, tu te bases en effet essentiellement sur des arguments de type épidémiologique, terrain qui me semble éminemment glissant, notamment dans le domaine alimentaire, car il est me paraît extrêmement délicat de mener des études comparatives sur les régimes alimentaires, sachant qu'il est déjà difficile de vérifier la quantité et la qualité de ce qu'il y a dans l'assiette de chacun, et plus encore d'éliminer les biais qui découle de ce type d'études (les autres facteurs génétiques, environnementaux, sociaux, il n'y a pas que les régimes alimentaires qui distinguent les Japonais des Crétois, les Français des Américains). La méta-étude que j'avais cité un plus haut concluait d'ailleurs de façon assez équivoque... Tout cela est de plus considérablement obscurci par les enjeux financiers considérables, qu'il s'agisse de l'industrie agro-alimentaire comme celui des statines anticholestérol, qui sont essentielles à l'industrie pharmaceutique (pesant environ 25 milliards de dollars par an !).

La force de l'argumentation de Wallypat était de prendre ses distances avec ces études épidémiologiques pour se concentrer sur ce qui se passait au niveau cellulaire. Comme il l'a abondamment illustré, les acides gras polyinsaturés et en particulier l'acide arachidonique sont en effet les précurseurs de nombreuses molécules inflammatoires, notamment les prostaglandines et les leucotriènes. Stockés dans tout le corps (et notamment dans la membrane cellulaire), ils sont instables car par nature facilement péroxydables par les radicaux libres (de par leur structure chimique composés de nombreuses doubles liaisons carbones), provoquant également une cascade de réactions et générant des composés toxiques et pouvant finir par des dégâts sur l'ADN. Il n'est donc pas incongru d'en discuter un lien avec des maladies inflammatoires chroniques comme le fait par exemple encore cet article très récent (seul le résumé est malheureusement disponible en accès libre). Et ce d'autant plus quand, dans les situation de sida et de déficience immunitaire, lorsque les niveaux de glutathion (il fallait bien que j'y fasse référence vu ton pseudo!) sont faibles, la capacité à contrôlé les radicaux libres sont faibles. Je n'ai pas le temps ce soir de chercher plus de références, mais je te renvoie aux longs développements de ce fil.

Par ailleurs, une précision par rapport au régime crétois : d'un côté tu contestes le fait qu'il soit éloigné d'un régime pauvre en acides gras polyinsaturés, et de l'autre tu insistes sur le fait qu'il est riche en huile d'olive. Or l'huile d'olive est composée essentiellement d'acides gras mono-insaturés, dont les effets (par rapport aux réactions décrites ci-dessus) sont nettement moins délétères, comme Wallypat l'avait d'ailleurs bien précisé (notamment quand elle est consommée crue, par exemple en salade, et moins lorsqu'elle est oxydée durant la cuisson).

Enfin si un certain nombre de liens ne marchent plus, d'autres marchent toujours et les principaux sites auxquels ils se référaient existent toujours, notamment :

- Le site de Ray Peat

- Le site CoconutOil.com

- Le site de la Fondation Weston A. Price

Pour ma part je n'ai pas réussi à tester vraiment un régime excluant les acides gras polyinsaturés (et notamment parce que je vais régulièrement en restauration collective, boulot oblige), mais je garde toujours l'idée de pouvoir m'y mettre un jour, notamment pour voir un éventuel effet sur quelques inflammations chroniques que je traîne (notamment les pellicules et un peu d'acné).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
glutathion    0

je ne comprends meme pas le titre du post "prévenir du sida". si vous ne croyez plus au sida pourquoi se poser des questions sur les traitements? Voila pourquoi je ne viens plus sur le site une fois convaincut (j'ai fait changer d'avis aussi mes parents et une amie)

Moi je ne crois plus au vih, ni au test bidon, et pour moi les sida ce sont les maladies comme le lupuce.

Ce que j'affirme, c'est que le regime crétois n'est pas riche en graisse saturé, il suffit de voir les aliments consommés. Mais ce n est pas moi qui ai fait l'étude.

Nous en reparlerons dans 30 ans quand vos artères seront bouchées. vous devriez donc cuisiner et faire vos tartines à la végétaline, vous serez servit en graisses saturées!

Evitez le canard au profit du mouton, et surtout pas de poisson, comme les américains!

Evitez aussi les fruits et légumes qui contiennent des oméga3 (acide cervonique)et prenez des compléments alimentaires industrielles pour vos anti oxydant.

Tout comme wallypat qui evite les aliments alcalins au profits d'un ph acide (très américain aussi)

N'ayant qu une vie je prefere me coller aux statistiques et manger des fruits et légumes bio en abondance, peu de graisses saturés, et eviter les aliments trop acides.

Je n'ai pas vu d'étude démontrant que la consomation à long terme de graisse saturés soit bénéfique pour la santé.

Il suffit de regarder les graisses saturées à température ambiante pour voir qu elle sont solide...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cheminot    0

Justement, si le titre de ce fil est "prévenir le sida", c'est que celui-ci "existe bel et bien. On ne dit pas "prévenir le VIH".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
aixur    19
je ne comprends meme pas le titre du post "prévenir du sida". si vous ne croyez plus au sida pourquoi se poser des questions sur les traitements? Voila pourquoi je ne viens plus sur le site une fois convaincut (j'ai fait changer d'avis aussi mes parents et une amie)

Moi je ne crois plus au vih, ni au test bidon, et pour moi les sida ce sont les maladies comme le lupuce.

Tout à fait d'accord. Je ne crois pas non plus au sida.

Mais bon, il y en a qui y croient encore sur le forum (mais pas au vih). D'où le titre du topic.

Ce sont les différentes tendances de la dissidence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail    27

je ne comprends meme pas le titre du post "prévenir du sida". si vous ne croyez plus au sida pourquoi se poser des questions sur les traitements? Voila pourquoi je ne viens plus sur le site une fois convaincut (j'ai fait changer d'avis aussi mes parents et une amie)

Moi je ne crois plus au vih, ni au test bidon, et pour moi les sida ce sont les maladies comme le lupuce.

Je te rejoins sur le fait que le sida a bien des parentés avec les maladies auto-immunes de type lupus, pour lesquelles les chercheurs se sont en général abstenus de chercher un virus... mais le sida a quand même des traits qui lui sont bien propres. Je pense que ceux qui développent un lupus auraient été heureux de les prévenir, et qu'une fois qu'ils l'ont, ils ne sont pas mécontents d'avoir un traitement, même imparfait ?

Pour le reste, c'est pas évident de discuter si tu passes outre la majorité des arguments (comme les conséquences inflammatoires des acides gras polyinsaturés) et que tu en caricatures les autres : retrouves-nous le passage où il est dit qu'il faut éviter à tout prix les fruits et légumes (lesquels ne contiennent en général qu'une part négligeable d'omégas 3). Wallypat a écrit exactement l'inverse :

* Sauf erreur de ma part, les légumes ne posent pas le moindre problème au niveau de la problématique des acides gras polyinsaturés et peuvent être consommés à volonté ... à l'exception notable du soja et de tous ses dérivés, dont la consommation est extrêmement dangereuse pour la santé (lisez par exemple ceci ou encore ceci).

* De même, tous les fruits sans exception peuvent être consommés sans modération. Ceci étant, je n'abuserai certainement pas des noix, noisettes, cacahuètes, etc... fort riches en oméga 3 (certains diront que  les noix et noisettes sont riches en vitamines et antioxydants [tout comme d'ailleurs les huiles végétales] mais personnellement, j'estime nettement préférable de trouver ces vitamines et antioxydants dans des aliments qui ne comprennent qu'une quantité marginale d'acides gras polyinsaturés]).

Et comme tu recherches une étude qui montre les avantages de acides gras saturés, en voici une toute récente. Dans une cohorte japonaise, les maladies cardiovasculaires sont inversement proportionnelles à la prise d'acides gras saturés... Étonnant, non ? C'est une étude qui a ses limites comme tant d'autres, elle ne prouve en rien en soi, elle démontre juste, comme tant d'autres, que les choses ne sont pas si simples que tu ne les décris.

Background: Prospective epidemiologic studies have generated mixed results regarding the association between saturated fatty acid (SFA) intake and risk of ischemic heart disease (IHD) and stroke. These associations have not been extensively studied in Asians.

Results: We observed inverse associations of SFA intake with mortality from total stroke [n = 976; multivariable hazard ratio (95% CI) for highest compared with lowest quintiles: 0.69 (0.53, 0.89); P for trend = 0.004], intraparenchymal hemorrhage [n = 224; 0.48 (0.27, 0.85); P for trend = 0.03], and ischemic stroke [n = 321; 0.58 (0.37, 0.90); P for trend = 0.01]. No multivariable-adjusted associations were observed between SFA and mortality from subarachnoid hemorrhage [n = 153; 0.91 (0.46, 1.80); P for trend = 0.47] and heart disease [n = 836; 0.89 (0.68, 1.15); P for trend = 0.59]. $

La vision proposée par Wallypat a l'avantage d'une certaine cohérence, là où la théorie nutritionniste orthodoxe contient autant d'incohérences que la théorie rétrovirale du sida. Cela ne la rend pas forcément juste et encore moins exacte pour autant; on peut ne pas être d'accord, la contester. De là à la démonter en quelques lignes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
yacre    1

Les AGS ne sont pas tous dommageables à un même degré pour la Santé Cardio-vasculaires, il convient de les différencier en fonction du nombre d'atome de carbone et alors de considérer ceux à :

- Courte chaîne C4 à C6 : Butyrique , Capronique

- Chaîne moyenne C8 à C 12 : Caprylique , Caprique , Laurique

- Longue Chaîne C14 à C22 ...: Myristique , Palmitique , Stéarique

Les AGMI et AGPI sont tous des Ac. Gras à longue Chaîne.

Pour les AGS il y a actuellement une remise en cause du paradigme reliant AGS et maladies cardiovasculaires , apparaissent comme suspects ceux à LONGUES Chaînes et en particulier l' Ac. Palmitique que l'on retrouve principalement dans l ' huile de Palme , donc par ce biais bien souvent utilisée dans les produits élaborés dans l' Agro-Alimentaires.

Palmitique C16 aurait pour effet d'augmenter les LDL.( Et que dire comme effet sur l'environnement du fait de l'exploitation intensive ...? )

Stéarique C18 n'a pas d'effet négatif sur le profil lipidique du fait de sa conversion endogène en Ac Oleique , ( AGMI : mono-insaturé )

Myristique aurait la capacité de se transformer en Monolurine ayant des propriétés anti-virales et anti bactériens.

Donc pour les AGS il faut surtout être attentif à L'Huile de Palme , bien lire la compostion des produits et éviter les produits sans mentions particulières et ceux indiquant Matières Grasses végétales sans aucune précision , car dans ces cas il s'agit de ce type de graisses , de plus , éviter de choisir ceux avec la mention " partiellement Hydrogénés " , car il sont vecteurs d' Ac . Gras Trans qui eux aussi ont tendance à augmenter les LDL et aussi de baisser les HDL , contrairement aux AGS.

Mais bon , est-ce que la surveillance des LDL , HDL... sont la panacé pour évaluer les risques cardio - vasculaire , on peut s'interroger , il faudrait aussi tenir compte de l ' Homo-Cysteine dont l'augmentation serait aussi un marqueur préjudiciable. De plus il faut tenir des autres facteurs de risque : une alimentation trop grasse , trop énergétique , un manque d'activité physique , le tabagisme , l'alcool , le stress...

Un autre truct sur l'Ac. Palmitique , un repas riche en gras , dont et particulièrement l'Ac Palmitique , brouille les signaux que le cerveau envoie à l 'appareil digestif pour réguler la faim , avec une baisse de la capacité de la Leptine , entrainant une hyperphagie , porte ouverte à la lipotoxicité , à l'obésité , à l' l'hyperinsulinémie , donc au diabète de type 2.

Autre point à évoquer sur les AGS à longues chaînes, le transport dans les cellules au niveau des Mitochondries , pour être utilisé comme substrat énergétique , ce transport se fait par une substance : la Carnitine , et cette dernière peut plus ou moins déficiente , dont chez les PVVIH du fait de certains traitements , en particulier l AZT et ses dérivés . Est-ce cela qui conduit aux Lipodystrophies ? je serai bien content d'en savoir plus sur cet aspect là , car les médecins ne m'apporte pas de lumière .

Dernier point sur l ' Huile de Coco , elle ne contient que 8% de Palmitique , donc relativement peu par rapport aux 44% de l 'huile de Palme ; et en regardant les 4% pour le colza , 6% pour le tournesol, 10% pour le maïs , Colza...il n'y a pas , de mon point de vue , de quoi rejeter l'huile de coco sur cet aspect.

Par contre l'huile de Coco est riche en AC. Laurique qui peut se transformer en Monolurine , dont j'ai évoqué plus haut ses propriétés anti virales et bactérienne.

En ce qui me concerne je l'utilise un peu pour les cuissons , mais pour les crudités je prends de l'huile de Colza de 1 ère Pression à Froid , Olive pour les Cuissons, cuisson si possible sans ajout de graisses , Beurre au lait cru pour les tartines du matin ! En fait , j'aime bien quand il y a du gras , c'est aussi une notion de Plaisir !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier92    1

Apres 4 ans plus 4 mois d arret des traitements

disons que SIDA = consequence d un regime alimentaire deficient

sans compter les pollutions de toutes sortes

la plus dangereuse des pollutions etant la vaccination

suivie de la pollution medicamenteuse

reprendrais forum dans qq mois des mon retour en FRANCE

nb: meme homeophate toujours se mefier d un medecin

a plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
tatilolo    0

Olivier 92,

Bonjour à tous,

Je suis dans les Hautes-Alpes depuis le mois de juin et je n'avais pas d'ordi sous la main, y'a bien des cyber espace mais je n'avais pas vu le message d'Olivier. Tu as raison, mon histoire est incensée... Mes maladies n'ont rien à voir avec l'immunodéficience et pourtant je prends la tri depuis avril 2008. Je le répète, ce qui m'a fait perdre toute éthique est la douleur, cette P... DE DOULEUR ! :tresfache : Et aujourd'hui, ayant été affaiblie moralement et physiquement, je ne me sents pas la force ni le courage d'arrêter. ça prendra du temps encore mais je finirai par me sentir plus forte que cet inconscient collectif qui m'a "eu" à l'usure.

Côté douleur je vais mieux mais elle est toujours là. J'ai retrouvé enfin mes racines, mes montagnes, mes amis d'enfance... Je vis à Embrun, sur les hauteurs, dans un superbe 2 pièces avec balcon plein sud. Tout y est pour me retrouver. De plus j'ai rencontré un thérapeute de valeur, énergiticien en médecine chinoise. L'accupuncture et les séances d'énergétique me font beaucoup de bien. Je prends moins d'antalgique, c'est un début.

Puis la vie est nettement moins chère ici sans parler du cadre de vie extraordinaire qui m'aide dans tous les sens.

En tout cas je ne vous oublie pas, vous m'avez bien soutenue et le moment viendra où j'aurais besoin de vos conseils pour diminuer la tri et l'arrêter. Je compte sur toi Olivier ! 005.gif J'ai besoin de conseils de ce côté là et d'expériences personnelles.

A bientôt.

Tatilolo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier92    1

Tatilolo,

Heureux d’avoir de tes news.

Douleur et immunodéficience sont 2 choses différentes.

Oui, la douleur fait perdre l’esprit critique.

Update : Je suis à 4 ans plus 6 mois d arrêt des traitements, mais aussi d’arrêt de prise de sang, zéro jour d’arrêt maladie, et jamais d’ordonnance.

J’adresse hélas la parole à un toubib une fois par an, car j’ai besoin d’un certif médical pour l’inscription annuel au sport.

J’ai certainement tord mais je ne conçois pas d’arrêt de la douleur persistante tant que l’on n’a pas surmonté ces peurs  Paix Intérieure. Par contre je comprends la douleur de cicatrisation qui est limitée dans le temps.

Pour t’aider ces 2 livres qui n’ont pas encore été interdits pourraient constituer une petite piste (la maladie vient de l’intérieur):

Livre Jaune n°1

Jan Van Helsing

Louise Courteau éditrice

Deux livres de Jan van Helsing ont été interdits, pour cause de contenu explosif.

Il n'y a pas une semaine qui passe sans que les médias allemands mettent les gens en garde contre les idées de l'auteur « le plus dangereux d'Allemagne ».

Dangereux pourquoi ?

1///// Livre jaune No1 (Ne touchez pas à ce livre !) est un sérieux avertissement.

Après avoir lu cet ouvrage, votre perception du monde ne sera plus jamais la même.

Si les secrets éhontés de nos gouvernements ne vous troublent pas,

si la richesse tant intérieure qu'extérieure vous est étrangère,

si votre santé est si peu importante qu'on peut la confier à des mains inconnues et peu fiables,

si vous êtes convaincus que le succès n'arrive qu'aux autres,

alors suivez mon conseil,

et ne touchez pas à ce livre !

Par contre, si vous avez la conviction que la planète flotte à la dérive,

que les agissements des hautes instances de ce monde « éclairé » ne rencontrent pas vos idéaux,

vous tenez le livre qu'il vous faut.

2///// Livre Jaune numéro 6

Collectif d'auteurs

Les éditions Félix

a+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je m'adresse aux personnes qui estiment qu'un régime très pauvre en acides gras insaturés et riche en acides gras saturés est un "bon régime alimentaire".

Est-ce que vous recommanderiez également un tel régime pour un enfant en bas âge ? Ou autrement dit, est-ce que priver un enfant d'acides gras insaturés, ce n'est pas "perturber le développement et le fonctionnement du cerveau de l'enfant" comme on peut le lire un peu partout ?

Les références qui préconisent les acides gras insaturés (pour les enfants et les femmes enceintes) sont légions, d'où mon questionnement.

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai pas une réponse bien "assise", mais j'éviterai avec des enfants de pousser les choses trop à l'extrême. Il doit y avoir un juste milieu quelque part, entre saturées et insaturées, et selon les théories on favorise un côté ou l'autre. J'éviterai simplement de faire cuire/frire dans des graisses insaturées, au maximum, puis à l'autre bout les margarines qui sont toujours trafiquées, le tout sans en faire une religion. Tout ces trucs sont basés sur des théories, puis un beau jour la théorie change et t'as fait le con pendant 20 ans en pensant bien faire. De cette manière je pense avoir donné trop de produits à base de soja à ma plus jeune fille, jusqu'à 10 ou plus. Puis après on tombe sur des théories autres, qui disent ne pas "overdoser" en soja, mais c'est un peu tard. Il n'y a pas de cata, car je n'ai pas overdosé non plus, mais avec le recul, je lui en aurais donnée moins.

Voilà, mes 2 centimes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Olivier92    1

Bonjour ‘Le Nouvel Homme’ et bienvenu sur notre forum

Je consomme en premier de l’Huile de Coco Bio (voir les différentes discussions sur ce sujet dans le forum cf. Wallypat) (il suffit de faire une recherche par mots clé).

Du moment que l’huile est de première pression à froid et achetée dans un magasin BIO, pour le reste je ne me suis jamais pris la tête avec des histoires de poly insaturé ou je ne sais quoi.

Comme dit très justement ‘Brune de l’Abro’ c’est des modes qui changent et ce qui est bon pour ta santé aujourd’hui peut devenir à proscrire la décennie suivante.

Ma règle d’or toujours changer d’huile :

Colza

Olive

Noix

Pépin de courge

Lin

etc...

..

J’évite Tournesol et Arachide

Il faut lire absolument :

'Santé, Mensonge et Propagande... Arrêtons d'avaler n'importe quoi - Thierry Souccar (JOURNALISTE A LA REVUE 'SCIENCE ET AVENIR') Livre écrit en collaboration avec un avocat.

Il y a un chapitre dédié à se sujet.

Bonne lecture si tu dispose d’assez de temps.

à ciao

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail    27

Dans ce que j'avais lu jusqu'ici, je n'ai pas souvenir (ou je n'ai fait attention) à des dispositions concernant plus particulièrement les enfants en bas âge.

En lisant le premier article sur le lien Google que tu cites, l'attention est focalisée comme toujours non sur les AGPI en général mais sur les omégas-3 puisque les apports d'omégas-6 sont réputés être toujours largement suffisants (en particulier via tous les plats cuisinés où les omégas-6 sont généralement utilisés). Les omégas-3 assimilables cités se trouvent essentiellement dans un petit nombre de poissons gras dont la plus grande partie de la population, continentale, se nourrit logiquement assez peu, et ce depuis toujours... sans compter que plusieurs de ces poissons se dégustent souvent avec des huiles végétales à forte proportion d’oméga-6 (les maquereaux ou les sardines, à l’huile ou en friture…). Et l’article conclut en laissant supposer que le mieux c’est de prendre des compléments alimentaires d’omégas-3 en capsule si on n’a pas envie de manger des maquereaux matins et soir… comme si l’humanité avait eu besoin de donner des capsules d’omégas-3 à ses enfants pour se développer et survivre jusqu’à présent !

Cet article plus technique mais autrement plus fouillé (on peut sauter les passages les plus techniques) montre lui aussi les effets délétères des AGPI de type omégas-6 sur les enfants en bas âge, notamment ceux de la mère qui passent dans le lait maternel et qui serait responsable de la forte progression de l'obésité infantile (en plus des effets inflammatoires décrits en long et en large par Wallypat).

Au-delà des quelques conseils de base que rappelle Brume et auxquels je souscris, et comme Olivier et plus haut Yacre, tout est une question d’équilibre et aussi de plaisir… l’important pour les enfants, c’est peut-être surtout de ne pas contrarier leur rapport au goût et aux aliments ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail    27

Une nouvelle étude qui a eu un écho important jusqu'au New-York Times vient apporter de l'eau au moulin de Wallypat : en privilégiant un régime plus favorable au gras qu'aux hydrates de carbone, dans des proportions toujours raisonnables (sans extrême ni religion), les indicateurs de santé se sont améliorés tant au niveau du poids global que pour les paramètres classiques du cholestérol et du rapport masse musculaire / masse grasse, dans des proportions apparemment suffisamment significatives.

De façon intéressante, cela comprenait aussi des acides gras saturés (notamment viande rouge, fromages, beurre...), dans des proportions doubles des recommandations officielles des diététiciens.

L'article (en anglais) a l'immense avantage de nuancer tant la question des "régimes" (aucun régime ne convient à tout le monde et les régimes restrictifs ou extrêmes ne conviennent à personne), tout comme celle des théories simplistes sur le cholestérol et l'athérosclérose - ici complètement invalidées par cette étude qui n'est pas la première dans le genre.

Il faut souligner le fait que les médicaments anti-cholestérol les plus prescrits - les statines - sont tombés dans le domaine public depuis deux ans, notamment le fameux "Lipitor" de Pfizer qui en une quinzaine d'années s'est vendu à lui seul pour plus de 100 milliards de dollars... De quoi peut-être relâcher un peu la pression sur la recherche qui ne pouvait en aucun cas être en mesure de résister à un tel raz-de-marée financier, et permettre la publication d'études un peu plus fouillées, plus originales et moins simplistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jibrail    27

Cette fois-ci, ce sont des chercheurs d'outre-manche qui commencent à affoler la presse britannique à propos de l'utilisation d'huiles insaturées pour la cuisson.

Comme Wallypat nous l'avait expliqué il y a plusieurs années - sur la base de données scientifiques disponibles depuis longtemps, les chercheurs mettent en évidence que l'utilisation d'huiles polyinsaturées, en particulier l'huile de maïs et l'huile de tournesol (qui sont majoritairement composées d'acides gras polyinsaturées) dégagent d'importantes quantités d'aldéhydes qui sont des composés depuis longtemps suspectés pour leur toxicité (cancer, Alzheimer...). En comparaison, le lard, le beurre et en particulier... l'huile de coco, tous composés majoritairement d'acides gras saturés, en dégagent une quantité nettement moindre. Ces études portent uniquement pour l'utilisation en cuisson.

Évidemment, ils ne manquent pas de pointer le décalage de ces résultats avec les recommandations officielles, qui insistent sur la consommation de polyinsaturés, et préconisent d'éviter au maximum les acides gras saturés.

Mais preuve que rien n'est facile dans ce type de débat, les articles en eux-mêmes entretiennent la confusion. Ils indiquent ainsi la dangerosité des "huiles végétales" dans leur ensemble, alors que l'huile de coco est aussi par nature une huile végétale : en fait toutes les graisses, animales ou végétales, peuvent être selon saturées (l'huile de coco), monoinsaturées (comme l'huile d'olive) ou polyinsaturées. De la même façon, l'utilisation en cuisson ou crue ne produit pas du tout les mêmes résultats.

De la même façon, il y a beaucoup de confusions sur les vertus dites "bénéfiques" d'une huile. Par exemple, l'huile d'olive est monoinsaturée, elle est donc plus stable à la cuisson et donc potentiellement moins toxique qu'une huile polyinsaturée (mais plus qu'une saturée). Cependant, ces vertus dites bénéfiques sont liées à la présence de polyphénols (les antioxdyants du fruit) qui n'ont rien à voir avec la composition de l'huile (qu'elle soit composée d'acides gras saturés, monoinsaturés ou polyinsaturés). Les mêmes acides gras sans polyphénols n'auraient en aucun cas le même effet. Et une vieille huile d'olive, dans laquelle les polyphénols se seraient progressivement oxydées n'auraient plus d'intérêt non plus.

Bref, alors que tout pourrait être relativement simple, tout devient compliqué, et une fois de plus on ne peut que regretter que la plupart de nos "experts" viennent semer de la confusion par des considérations mal fondées plutôt qu'aider à clarifier le sujet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×