Aller au contenu
forum sidasante
Gosseyn

La recherche s'intéresse aux séropositifs

Recommended Posts

Salut à tous ! icon_biggrin.gif

Paru le 10 avril 2007 dans le Parisien :

"ILS NE SONT PAS NOMBREUX, mais représentent un véritable espoir dans la lutte contre le sida. Environ 1 % des 150 000 séropositifs français - 40 millions dans le monde - vivent en pleine forme et sans aucun traitement depuis plus de dix ans. Selon une étude publiée hier dans la revue américaine « P... . "

La suite est lisible ici : le Parisien

Malheureusement , il est incomplet car il faut s'abonner .

Le but étant de découvrir ce qui leur permet ( aux 1% ) de contrôler le Virus !

Peut être que cela mettra à jour l'imposture de toute cette dramatique et malheureuse Histoire ! icon_tresfache.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis pour ma part pessimiste vu que ces recherches sont effectuées sous laulne de la prétendue infection rétrovirale « VIH » et que les prétendues « découvertes » seront étudiées sous cet angle. Autant dire que lon nest pas près de faire rapidement des pas de géant. Or on gagnerait bien du temps si la situation des survivants à long terme était analysée sous langle du stress oxydatif.

Au sujet du prétendu pourcentage de 1% de survivants à long terme au bout de dix ans (sans consommation de tri « thérapie »), il y a beaucoup de choses (négatives) à en dire.

Premièrement, par divers posts antérieurs, Delwere, je crois, avait déjà démontré que ce pourcentage était bien en dessous de la réalité.

Deuxièmement et sans doute surtout, à supposer même que ce pourcentage soit exact, lentière responsabilité de ce très faible pourcentage revient entièrement, non à je ne sais quel rétrovirus lent (LOL) « VIH », mais bien à ces criminels notoires que sont les tenants de lhypothèse rétrovirale.

Il ne faut en effet pas perdre de vue que les drogues appelées à tort « antirétrovirales » ne sont plus guère administrées lorsque le séropositif est malade mais bien parce que sa (prétendue) charge virale est trop haute et/ou ses T4 trop bas.

Or on sait depuis belle lurette que ces deux marqueurs ne prédisent pas de façon fiable la survenance dun sida quelconque. Seule la mesure du glutathion intracellulaire (et du glutathion réduit) constitue des marqueurs fiables.

En dautres termes, la prise des drogues dites « antirétro-virales » débute pour de mauvaises raisons, même en supposant que le « VIH » avait existé, ce qui nest pourtant déjà pas le cas. Mais là où cela devient tragi-comique, cest que bon nombre des drogues dites « antirétrovirales » causent, elles, une déplétion en glutathion de lorganisme. Cet effet négatif est masqué entre autres par le fait que ces mêmes drogues dites « antirétrovirales » ont également pour effet déradiquer la plupart des germes responsables des infections opportunistes du sida, ce qui contribue à donner la sensation au patient (ou disons plutôt « cobaye ») quil va mieux. Mais en fait, en consommant les drogues dites antirétrovirales, il vient dentrer dans un cercle tout à la fois vicieux et infernal (diminution du glutathion ... pour sauvegarder des marqueurs [T4 et charge « virale »] ... non fiables pour prédire le sida ! LOL) dont il aura bien du mal à se défaire, si ce nest déjà pas trop tard à ce moment-là. Pas étonnant que dans ces conditions, le pourcentage de 1%, à supposer même quil soit exact, ne puisse pas augmenter.

Et quand je prends mon propre exemple, jai de quoi sourire. Après bientôt sept ans (du moins, officiellement), mes T4 avaient baissé jusquà à 188 (ou 178, je ne sais plus). Jaurais dû donc et soi-disant « logiquement » commencer des drogues dites « antirétrovirales ». Toutefois, six mois plus tard, après avoir suivi les recommandations de la dissidence et avoir pris des antioxydants, mes T4 étaient remontés à 688, niveau que je navais dailleurs jamais atteint en 7 ans de « suivi » médical. Il est toutefois vrai que jai lavantage de navoir jamais fait de sida auparavant ni navoir jamais consommé auparavant de drogues dites « antirétrovirales ».

En tout état de cause, honte à tous les orthodoxes du sida (que je maudis au passage) et à tous ceux qui défendent lhypothèse rétrovirale en répercutant, tels un perroquet (une pensée à cet égard aux associations de défense du sida telles quAct Up et consorts), les élucubrations, jusqu'à ce jour toujours non prouvées, des tenants de cette hypothèse, tout particulièrement de ceux qui se sont autoproclamés experts patentés ès « VIH ».

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si il fallait ecouter le Parisien on habiterait Disneyland et Mickey serait president

Comme Wallypat l'explique bien , deja au depart la donne est faussée

Regulierement on ressort les cas particuliers on dirait que ça les amuses

Mais dans les faits : Rien , Nada

Ma femme à declenché au bout de pratiquement 20 ans et aucun medecin ne s'y est interessé . Oh si !!! pour lui faire prendre le TT le plus rapidement possible , c'est tout

Nous sommes un couple serodiscordant depuis aussi 20 ans , personne je dis bien personne , ne s'y interesse , les medecins s'en foutent royalement , comme si c'etait normal

Surtout que d'apres leur theories de mode de contamination , c'est plutot l'inverse

Idem pour l'hepatite c nous avons deux genotypes differents depuis plus de 20 ans , aucun interet

Alors quand regulierement on nous ressort le coup des etudes de cas particuliers , je rigole doucement , au moins ça a du bon , la therapie par le rire , c'est pas mal aussi 4-ptdrasrpt.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout ceci entre bien sûr dans une stratégie de communication "touchy" et ne concerne en rien les séropos.

Cette stratégie consiste, par touches successives et par périodiquement, à répandre (avec l'immense complaisance du monde médiatique) des machins considérés comme des "faits incontestables" constitutifs d'une vérité révélée incontestable.

Dans l'exemple d'aujourd'hui que faut-il retenir du "message" (à destination du grand public non directement concerné) ... Eh bien c'est très simple, comme pour la vente des yaourts ou la "vente" du réchauffement climatique :

" Point de salut au delà de 10 ans sans les bonnes potions ... " ... 1% est un chiffre qui interpelle !

... car avoir 99 % de chance d'y passer si on ne se conforme pas au dogme n'a pas de quoi enthousiasmer l'indécis ! ... et surtout (puisque le discours ne s'adresse pas à lui) à initier des doutes chez le grand public !

Au fait ... comment trouvent-ils de pourcentage de 1 % ... surtout chez "les patients" qui ignorent leur mal ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on veut vendre , on trouve toujours des chiffres , surtout a pratiquement 1000 euros par mois pour le TT

12 000 euros par ans et 1 % ne veulent pas s'y soumettre et sans payer ???!!!

Heureusement qu'il y a 99 % de bons seropos qui acceptent les effets secondaires dont personne ne parle

Hey !!! Messieurs du Parisien !!! A quand un article sur les effets secondaires , sur les morts que l'on nie ??? sur les patients qui sont plus malades a cause du TT que du sida

Ah mais qu'est ce que je raconte encore ???!!! Vite , vite sale dissident , sort de mon corps ....... _biglol.gif

Oh !!! c'est super !!! 1 % qui ne declarent pas le sida et il vont les etudier ??? Ca c'est chouette !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh !!! c'est super !!! 1 % qui ne declarent pas le sida et il vont les etudier ??? Ca c'est chouette !!!

Encore faudrait-il qu'ils les identifient, qu'ils leur mettent la main dessus et qu'ils trouvent un artifice juridique pour les contraindre à se soumettre ...

En fait, il s'agit d'un scoop réchauffé ...

Keiser, tu es bien méchant avec "Le parisien" ... J'ai lu la même chose, à la virgule, dans "Le Monde" ... de toutes les façons, ils se sourcent tous au même endroit : les agences de presse ... ils relayent fidèlement la pensée unique et standardisée ... mieux vaut encore prendre "20 minutes" avant de prendre le métro (c'est gratuit) ... et de le balancer trois stations plus loin ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas que je suis mechant avec le Parisien , mais sa propension ( comme tu le dis justement ) à reprendre les depeches AFP sans aucune verifications , a tendance à m'ennerver un peu , surtout que je l'ai souvent constaté et meme à mes depends avec d'autres journaux , ce qui explique un peu mon ressentiment

Dans le dernier Canard Enchainé un article en premiere page : " AU FLOU " , tend justement à confirmer mes dires

Je pense qu'un tirage national se doit de mieux recouper ses sources si il ne veut pas tomber dans les travers des journaux regionnaux ou les journalistes peuvent etre "excusés" car se sont souvent des pigistes

Maintenant , je lis la presse avec beaucoup de recul et de mefiance et je pense qu'il devrait l'appliquer aussi à eux meme pour etre credibles

Tu as raison , il s'agit bien d'un scoop rechauffé que l'on nous ressort regulierement quand il y a un trou dans la mise en page , ça s'appelle un "bouchage" , c'est pratique et ça ne mange pas de pain

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...