Aller au contenu
forum sidasante
Viduité

La Feuille de chou (de Bruxelles)

Recommended Posts

Pourquoi doit ont par exemple ( ceci est un exemple fictif  ), dans un discours au second degré sur le sida, parler de la couleur de la peau avec des mots très péjoratifs par ce que la personne est africaine, et ne rien dire à ce sujet si la personne est Européenne. L'objectif est le même, le second degré est respecté mais, dans un de ces deux cas on a cru bon de faire un effet de style sur la couleur de la peau et parfois même sur la différence de niveau entre l'un et l'autre, l'un étant primitif et l'autre évolué.

Doutoid,

A quoi fais-tu référence ? à la ligne éditoriale de la "Feuille de chou" (de Bruxelles) ? ... à quel niveau donc ?

Par ailleurs, je ne suis pas un adepte du délit d'opinion ... ni même du devoir de mémoire à toutes les sauces : j'ai fait les "colonies" et je ne me sens en rien concerné par l'obligation de me confondre en autocensure sur ce que je pense vraiment ... le battage de coulpe n'est pas ma tasse de thé ... je laisse cela aux professionnels de la question ... aux "humanistes" ...

A force de nous rabattre les oreilles avec ça, je pense qu'on risque de fatiguer le lecteur (et l'électeur) de " La feuille de chou " (de Bruxelles) ... et de bien d'autres ...

Hors sujet donc ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

média passionnant, la feuille de chou (de Bruxelles) est-elle accessible par abonnement pour éviter que les charançons publicitaires la dévorent.

Nowar,

La "feuille de chou" (de Bruxelles) est, comme dit déjà dans le propos introductif, un hebdomadaire à parution mensuelle ... elle est une expression de liberté, libertine et libertaire.

Elle est gratuite et distribuée à la sortie des bonnes boulangeries, des excellentes charcuteries et des bistros où il est encore possible de fumer de gros cigares sans se faire emmerder par des non-fumeurs sectaires ... il est même envisagé de la distribuer dans les maisons closes lorsque les pudibonds non-fumeurs précités ne cassent pas nos burnes pour obtenir leur fermeture.

Elle est déconseillée aux :

- délateurs de fumeurs de gros cigares et autres ;

- empêcheurs de forniquer à sa guise ;

- adorateurs des dogmes et des valeurs convenues ;

et sa devise est : " faites toujours comme bon vous semble sans jamais emmerder votre voisin afin qu'il fasse comme bon il vous semble ".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité doutoïd
Pourquoi doit ont par exemple ( ceci est un exemple fictif  ), dans un discours au second degré sur le sida, parler de la couleur de la peau avec des mots très péjoratifs par ce que la personne est africaine, et ne rien dire à ce sujet si la personne est Européenne. L'objectif est le même, le second degré est respecté mais, dans un de ces deux cas on a cru bon de faire un effet de style sur la couleur de la peau et parfois même sur la différence de niveau entre l'un et l'autre, l'un étant primitif et l'autre évolué.

Doutoid,

A quoi fais-tu référence ? à la ligne éditoriale de la "Feuille de chou" (de Bruxelles) ? ... à quel niveau donc ?

Par ailleurs, je ne suis pas un adepte du délit d'opinion ... ni même du devoir de mémoire à toutes les sauces : j'ai fait les "colonies" et je ne me sens en rien concerné par l'obligation de me confondre en autocensure sur ce que je pense vraiment ... le battage de coulpe n'est pas ma tasse de thé ... je laisse cela aux professionnels de la question ... aux "humanistes" ...

A force de nous rabattre les oreilles avec ça, je pense qu'on risque de fatiguer le lecteur (et l'électeur) de " La feuille de chou " (de Bruxelles) ... et de bien d'autres ...

Hors sujet donc ...

Bonjour,

Non, je ne fais pas référence à la feuille de chou, je répondais à diamant bleu qui à l'air de faire une fixation sur le deuxième degré et l'humour.

A bientôt icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans son entreprise d'investigation approfondie, la "Feuille de chou" (de Bruxelles) ne néglige aucune des chevilles ouvrières de l'accès aux soins des séropositifs.

Aujourd'hui, nous allons à la rencontre de Mathieu X., psychologue exerçant dans le même établissement hospitalier que notre ami le Docteur Patrick ...

Notre rédaction : " Monsieur Mathieu, nous voudrions d'abord savoir comment est née votre passion pour la psychologie ? "

Mathieu : " A l'adolescence, j'avais pour ambition d'exceller dans la flûte traversière mais au vu d'un constat objectif, je me suis réorienté vers le pipeau. "

Notre rédaction : " Quel rapport avec votre choix de carrière ? "

Mathieu : " J'y viens ... pipeauter était devenu comme une drogue pour moi : je pipeautais à la maison, je pipeautais à l'école, je pipeautais partout ! "

Notre rédaction : " Nous comprenons maintenant ... ce choix s'imposait ! ... mais pourquoi avoir choisi de pipeauter auprès des séropositifs précisément ? "

Mathieu : " Le système qui accueille les séropositifs est complexe, il est, au principal, assis sur des croyances à l'instar des religions classiques et le doute de nos fidèles correspond souvent à des tatonnements spirituels bien légitimes. Mon rôle est de dissiper le doute afin de le transformer en certitude sans pour autant nier que ce passage terrestre, surtout pour les séropositifs, est une vallée de larmes et une succession d'épreuves. "

Notre rédaction : " Est-il nécessaire de pipeauter pour dissiper le doute ? "

Mathieu : " Je reprends mon exemple des religions classiques : avez-vous observé que dans toute lithurgie la musique est toujours présente ? ... eh bien moi, je suis un peu comme l'organiste qui accompagne la procèdure mise en place du maître autel par l'officiant. Je transforme la messe basse en messe chantée ! "

Notre rédaction : " Vu sous cet angle ... mais qu'en est-il de vos rapports partculiers avec les patients ? "

Mathieu : " Lorsque j'en ai un en face de moi, je l'encourage à découvrir son "moi" et, malgré l'épreuve, je l'invite et l'aide à mettre en lumière son "surmoi" ... C'est à un retour sur "lui" qui n'est pas toujours facile mais les choses doivent être limpides. "

Notre rédaction : " Limpides à quel niveau ? "

Mathieu : " Surtout, il ne faut pas culpabiliser le patient. Il est parfaitement inutile de lui rappeler que s'injecter des saloperies dans les veines et se faire sodomiser par le premier venu est mauvais pour lui. En revanche, il est tout à fait primordial de lui rappeler que "l'observance" est incontournable. "

Notre rédaction : " Ah bon ? ... et pour quelle raison ? "

Mathieu : " Pour mon bonus de fin d'année ! "

Notre rédaction : " Montez-vous à cheval aussi ? "

Mathieu : " Non, je n'ai pas les moyens car le laboratoire avec qui je collabore ne m'octroie qu'un poney ... "

Notre rédaction : " eh bien, il ne nous reste plus qu'à vous remercier cher Monsieur Mathieu."

Mathieu : " revenez quand vous voulez ! "

Modifié par Viduité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La rédaction de "La feuille de chou" (de Bruxelles) ne pouvait pas clore ses reportages sans aller à la rencontre d'un patient même si ce dernier semble assez secondaire dans l'ensemble du maillage du système.

Aujourd'hui, nous allons à la rencontre de Monsieur Mamadou X., un client de notre ami le Docteur Patrick et de Mathieu le psychologue.

Notre rédaction : " Bonjour Monsieur Mamadou et la famille ça va bien ? "

Monsieur Mamadou : " Oui très bien et toi la famille ça va ? "

Notre rédaction : " Monsieur Mamadou, vous êtes donc un client assidu d'un service de maladies infectieuses depuis de longues années. Comment appréciez-vous la qualité de ce service ? "

Monsieur Mamadou : " eh bien Patron, je suis content car le marabout Patrick fait en sorte que je sois en situation régulière par le biais des séjours thérapeutiques, ça me permet de rester ici et de faire vivre le village là-bas et mes trois femmes et mes 18 enfants ici "

Notre rédaction : " Les prises de médicaments ne sont-elles pas trop dures à supporter ? "

Monsieur Mamadou : " Bien au contraire Patron ! ... je vais faire le plein à la pharmacie pour moi, mes épouses et mes enfants et j'envoie tout cela là-bas où un pote à moi qui écoule le tout à moitié prix. Donc nous supportons très bien tous ces machins. "

Notre rédaction : " Est-ce à dire que vous ne vous soumettez pas aux soins ? "

Monsieur Mamadou : " Si bien sûr, je vais aux visites et je me fais faire régulièrement des prélévements (pour la reconduction de l'autorisation de séjour) "

Notre rédaction : " Vous ne prenez donc rien par voie orale ? "

Monsieur Mamadou : " Si, je me fais envoyer depuis chez moi des médecines traditionnelles fort efficaces puisque je me porte très bien. "

Notre rédaction : " Et vous en parlez au Docteur Patrick ? "

Monsieur Mamadou : " Surtout pas ! ce marabout serait alors très en colère contre moi ! "

Notre rédaction : " Monsieur Mamadou, êtes-vous confiant en l'avenir ? avez-vous des projets ? "

Monsieur Mamadou : " Oui, je vais me marier avec une fille du village ! "

Notre rédaction : " Mais n'êtes-vous pas déjà marié Monsieur Mamadou ? "

Monsieur Mamadou : "Oui tu as raison Bouana mais chez nous on peut avoir 4 femmes et on aime bien les enfants. "

Notre rédaction : " En ce cas ... mais dites-nous Monsieur Mamadou pourquoi êtes-vous donc accompagné d'un mouton ? "

Monsieur Mamadou : " C'est pour mon mariage la semaine prochaine, je l'égorgerai le jour de la cérémonie ... et puis le Docteur Patrick possède bien un cheval et Monsieur Mathieu un poney alors pourquoi n'aurais-je pas un mouton ? "

Notre rédaction : " Oui bien sûr mais le Docteur Patrick et Monsieur Mathieu n'égorgent ni leur cheval, ni leur poney ... "

Monsieur Mamadou : " Oui mais ils me saignent bien moi ... eux ! "

Notre rédaction : " Vu sous cet angle bien sûr ... eh bien Monsieur Mamadou, il ne nous reste plus qu'à vous remercier ... "

Monsieur Mamadou : " ... Je t'invite, bouana, à la cérémonie du mouton la semaine prochaine ! "

C'est ainsi que se termine ce tour d'horizon de la question VIH ...

Modifié par Viduité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La rubrique petites annonces de la "Feuille de chou" (de Bruxelles)

" Couple (45 et 40 ans) séropositif depuis dix ans refusant traitements propose en viager sur deux têtes son appartement situé dans le 16ème arrondissement de Paris.

Très beaux volumes, terrasse paysagée, 5 pièces sur 135 m2, cuisine aménagée et parking

Bouquet : 300000 euro

Rente mensuelle viagère : 3000 euro

Très belle affaire, retour sur investissement très rapide, nous contacter très vite "

Agence LECHAROGNARD, rue de la grande truanderie Paris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

EXCLUSIF !

Notre bureau de Bruxelles vient de le confirmer : l'heureux gagnant des 100 millions de la cagnotte de l'euromillions n'est autre qu'un citoyen américain ayant passé quelques heures dans notre capitale la semaine dernière.

Nous l'avons rencontré mais bien sûr il a préféré garder l'anonymat.

Notre rédaction : " Qu'est-ce qui vous amené à Bruxelles la semaine dernière ? "

B.G. : " Eh bien, c'est dans le cadre de mon job ... "

Notre rédaction: " et dans quel secteur opérez-vous ? "

B.G. : " Disons que je commecialise en ce moment un nouveau logiciel pour vos PC ... "

Monsieur B.G. ne nous en dira pas plus mais nous respectons sa discrétion.

Notre rédaction : " ... quelle fut votre mise cher Monsieur B.G. ? "

Monsieur B.G. : " ... 2 euro ... mais en règle générale, j'ai pas mal de chance dans la vie ..."

Notre rédaction : " ... et qu'allez donc vous faire de tout cela ? "

Monsieur B.G. : " ... eh bien comme d'habitude, il y a pas mal de monde qui va venir me taper ... et en premier lieu les types du VIH ... "

Notre rédaction : " ... et ? "

Monsieur B.G. : " Non maintenant ils me gonflent, j'ai décidé de tout donner aux paroissiens de Sainte Gudule et à l'abbé Pierre ... "

Notre Rédaction : " ... Mais l'abbé est mort ! "

Monsieur B.G. : " Déjà ? "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rubrique nécro :

Après le décès d'Arnaud Marty-Lavauzelle, l'ancien président de AIDES, c'est au tour de Monsieur Bezu de nous quitter : mauvaise semaine ...

Un rien habillait Bézu. On l'a compris il n'a jamais été l'homme des artifices mais l'homme d'une coiffe : le béret. Il était l'homme du clair-obscur. Pas vraiment un gars du matin. Son bureau de travail c'était plutôt les cantines du quartier. Si bien qu'André a toujours fait l'économie des pantoufles vu qu'il était toujours fourré dehors :' «C'est sûr qu'il n'était pas parti pour finir centenaire ! », a dit un ami très abattu. Son personnage fragile et gai lui allait comme un gant. «C'était un homme d'esprit, un noctambule, ce qui ne facilitait pas le contact avec sa famille», a raconté l'aîné des Bézu.

André ne possédait rien, sauf « le missel de son enfance ». Missel remis à Hervé Villard qui en fut bouleversé.

Le chanteur, effondré, avait pris place parmi la famille du défunt. Une grande amitié liait les deux hommes. Les dernières années de la vie de Bézu n'étaient pas drôles mais Hervé Villlard, selon un témoin, s'est toujours montré un ami fidèle et généreux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La feuille de chou (de bruxelles) tient à s'associer à la campagne actuelle "Free Hug" afin de hurler toute son affection aux séropositifs de la rue.

Il y a tout de même une difficulté : comment reconnaître, sur le trottoir, le séropositif afin de lui exprimer notre immense tendresse ? Certes, nos amis séropositifs sous traitements sont assez facilement identifiables physqiuement mais les autres ? ... ceux qui s'ignorent ou ceux qui se battent les testicules des traitements ? N'ont-ils pas droit également à des calins ?

La feuille de chou (de Bruxelles) a une suggestion à faire : le port systématique et obligatoire (pour la bonne cause) d'un indice signifiant et bien visible ... Le ruban rouge tatoué sur le front de chaque séropositif par exemple ... ce serait plus aisé pour les caliner ...

PS : il n'est pas possible de se servir de l'étoile jaune car ce symbole a déjà été utilisé à des fins beaucoup moins tendres ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...