Aller au contenu
forum sidasante
bebert

Méthode du "Dr" Clark pour guérir le "sida"

Recommended Posts

Pour ceux qui ont des doutes sur le Zapper, il faudra faire des recherches sur ces frequences...

...recherches qui donnent : (traduction rapide)

1- " Hulda Clark's Zapper meets L Ron Hubbard's E-Meter " (Le zappeur de Hulda Clark rejoint l'E-Meter de Ron Hubbard)

Hulda Clark's business associates include Scientologist David Amrein and a fellow named Tim Bolen ...
" Le scientologiste David Amrein et un ami nommé Tim Bolen sont les associés du business de Hulda Clark. "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'électricité va augmenter le taux d'endorphines dans le corps, qui forment la version "naturelle" de morphine.

Comme la morphine et l'héroïne qui, les deux, touchent les mêmes récepteurs du cerveau, la modulation des taux d'endorphine est facteur de dépendance.[/i]

Liane,

J'ai recu un sacre electrochoc. J'ai produit une petite dose d'adrenaline, et aussi en peu d'endorphine pour me calmer, un peu trop car je me sens un peu euphorique.

Tu cherches a faire peur a ceux qui lisent avec de tels raccoursis.

Mais voila, je suis un peu sportif.

Si quelqu'un fait du sport, ou quelconque activite physique le corps va produire naturellement de l'endorphine. L'endorphine est produit naturellement et tous les jours par notre corsps, le taux d'endorphine sera elever si on court cela est naturel et normal. Si on fait du sport de competition, on peut avoir des taux d'endorphine eleves meme 3 ou 4 jours apres l'effort. Tous les medecins sportif le savent.

Si tu veux je peux te fournir des web. site qui le decrivent.

L'endorphine est naturellement produit par notre orgnisme selon ses besoins. Notre organisme l'elimine tout aussi naturellement. L'endorphine n'est pas la morphine.

Pourquoi associe endorphine et morphine, puis morphine heroine et par extension cocaine et drogue. Allons pas serieux tout cela.

La personne qui ferait un peu de sport et produisant sa propre endorphine serait un drogue ? Il faudrait l'arreter et peut-etre l'interne et lui faire subir des eletrochocs. Qu'en penses-tu ?

Je cite ta propre citation voir plus haut:

En bref, j'aimerais bien savoir les effets à long terme des décharges électriques sur le corps.

Tout ce que je sais, c'est que l'électricité est utilisée en cardio (en derniers recours) et en psychiatrie (pour les cas désespérés).

Je n'ai rien trouvé sur le net qui affirme ou infirme que le courant électrique détruirait les virus, bactéries, etc... dans les corps vivants (humains ou animaux) tout en les laissant indemnes.

Si tu me trouves des références sérieuses, bienvenu...au point où on en est !

Tu as fait des progres, tu as trouve que des courants electriques peuvent stimuler la production d'endorphine. Meme dans le cas d'un detecteur de mensonges.

Mais notre corps en produit toute la journee naturellement, une bonne marche et voila nous produisons un peu plus d'endorphine, on court un peu et voila un verre de morphine, un peut plus vite et on s'injecte de l'heroine, on court tous les jours et on devient un drogue. Je plaisante, mais tes raccoursis m'inquietent.

Je mets sincerement en doute ta bonne foi.

Avec de tels raccourcis on fait peur.

Est-ce ton objectif cache ?

Legerement surpris mais Euphoriquement bien,

Tonio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Liane superbe ce que je trouve,

Tu m'avais fourni cela. J'en concluait que cela etait peut etre dangereux. Mais non, voir plus bas.

[

2- " Comment l'électricité augmente le taux des endorphines ; 50 cas "

3- " The E-Meter " (L'E-Meter)

Now, read this citation from Medline.com: (emphasis is mine)

Effect of transcutaneous electrotherapy on CSF beta-endorphin content in patients without pain problems.

* Salar G,

* Job I,

* Mingrino S,

* Bosio A,

* Trabucchi M.

To test the hypothesis of opiate-like peptide release after transcutaneous electrotherapy we measured beta-endorphin cerebrospinal fluid (CSF) content in 13 patients without pain problems. The results indicate a time dependent increase of CSF beta-endorphin in the group of patients studied. This fact suggests that the analgesic properties of the treatment may be ascribed to an involvement of the endogenous opiates system, independently from the basal clinical conditions of the patients.

PMID: 6267542 [PubMed - indexed for MEDLINE]

When a person is IN PAIN, and he takes opiates, his pain will reduce to tolerable levels..

When person is NOT in pain and they take opiates they will experience EUPHORIA...

" Les effets de l'électrothérapie transcutanée sur des patients sans problèmes de douleurs, selon MedLine :

...L'étude suggère que les propriétés analgésiques du traitement inclut le système endogènes d'opiacées, indépendement des conditions cliniques des patients.

...Commentaires de l'auteur de l'article :

- Quand quelqu'un A MAL et qu'il prend des opiacées, sa douleur va se réduire à des niveaux supportables.

- Quand quelqu'un N'A PAS MAL et qu'il prend des opiacées, il va ressentir de L'EUPHORIE. "

Mais voila ce que j'ai trouve. SUPERBE MERVEILLEUX JE SUIS EUPHORIQUE.

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_03/i_...ar_heroine.html

Opiacés (héroïne, morphine...)

Notre organisme utilise naturellement des substances similaires aux opiacés comme neurotransmetteurs. Il sagit des endorphines, des enképhalines et de la dynorpine, que lon désigne souvent sous lappellation dopioïdes endogènes. Ces molécules modulent les

réactions aux stimuli douloureux, régulent les fonctions vitales comme la faim ou la soif, interviennent dans le contrôle de lhumeur, de la réponse immunitaire, etc.

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=196538

Les propriétés immunomodulatrices des opioïdes sont décrites par de nombreux travaux. Dans l'hypothèse d'un mécanisme d'action direct des opiacés sur le système immunitaire, nous avons entrepris d'évaluer l'expression des récepteurs opioïdes dans les cellules immunitaires murines et humaines.

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=925988

Les interactions entre le système nerveux central et le système immunitaire ainsi que le rôle important des neurotransmetteurs et des cytokines dans cette communication bidirectionnelle sont aujourd'hui bien admis. Les deux systèmes synthétisent de surcroît certains médiateurs communs, telles les endomorphines dérivées de la proopiomélanocortine et de la proenképhaline A. Les résultats obtenus aussi bien chez l'animal in vivo que dans des expériences in vitro suggèrent que les opioïdes (exogènes et endogènes) sont doués d'effets immunomodulateurs. L'action immunomodulatrice des morphiniques pourrait être indirecte, par le biais de récepteurs des opioïdes centraux, dont la sollicitation met en jeu des voies de signalisation qui ne sont que partiellement identifiées (axe hypothalamohypophysaire, système nerveux-sympathique... ), et directe, via les récepteurs des opioïdes des cellules immunocompétentes. La signification réelle des interactions entre opioïdes et système immunitaire n'est pas établie

Ainsi, les données actuelles ne constituent pas un fort niveau de preuve en faveur d'effets délétères des morphiniques sur les défenses immunitaires des patients.

http://www.positifs.org/c/c-36.htm

Le naltrexone (nom commercial Nalorex®) est une molécule de synthèse. C'est un antagoniste des opiacés qui agit en compétition avec la morphine et les opiacés sur les récepteurs aux opiacés du système nerveux central et périphérique, et sur les cellules du système immunitaire.

Ces substances opiacées sont des neurohormones capables de réguler le système immunitaire en se liant aux récepteurs présents sur certaines cellules du système immunitaire.

L'utilisation de naltrexone à faibles doses (3 mg/j) chez les séropositifs augmente la concentration d'endorphines (ß endorphine et métenképhaline), alors que l'utilisation de fortes doses (50 mg/j et plus) supprime la sécrétion d'endorphines.

http://www.lmed.fr/shopping/shop/category.asp?catid=48

Stimulation basse fréquence

Des études ont démontré que l'électroacupuncture basse fréquence (jusqu'à 10 Hz) libérait des bêta-endorphines au niveau du tronc cérébral, et des méta-encéphalines au niveau du rachis. Cet effet est général : il se produit quel que soit l'emplacement où les aiguilles sont appliquées et stimulées.

C'est de plus en plus interressant.

Trop.

Oui, la stimulation electrique augmente le taux de substances opiaces (endorphine et autres)

or ces substances opiaces sont capables de reguler notre systeme immunitaire.

Superbe.

Ce petit zapper de rient du tout, stimulerait la production d'opiaces OU D'ENDORPHINES qui regulerait MIEUX notre systeme immunitaire.

La medecine officielle s'est meme servi d'opiaces pour soigner mais quels effets secondaires. bon passons cela.

Par contre rien de mauvais chez ces opiaces qui sont naturellement produits dans notre organisme et par notre organisme, donc sans effets secondaires indesirables. La seule chose ne pas en abuser. A petite dose c'est bien meme fort bien, a grandes doses on devient dependants. C'est un peu comme tout dans la vie.

Je n'affirme rien mais je trouve cela de plus en plus interressant et allant du cote du Dr Clark.

Merci, j'ai chercher loin mais je suis content.

Tu as fait progresser ce petit zapper.

Tonio.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'affirme rien mais je trouve cela de plus en plus interressant et allant du cote du Dr Clark.

Encore faut-il déjà avoir apporté préalablement les preuves que jai demandées au début de ce post-ci.

A défaut, à supposer même que le zapper ait quelque efficacité (ce qui reste à prouver sur un plan réellement sicentifique : voir ci-dessous), cela pourrait sexpliquer autrement que par l'éradication de la douve «Fasciolopsis buski », que « bizarrement » on ne retrouve quen Asie et en Inde comme expliqué dans ce document-ci.

Comme cette douve si particulière atterrit-elle alors dans le thymus des (pseudos, pour la plupart) malades américains et mexicains du « docteur » Clark, je me le demande ? A supposer dailleurs que cest exact, ce qui reste à prouver.

Je suis par ailleurs étonné que lon poursuive ce débat comme si les liens donnés par Liane dans ce post nexistaient pas. Certes, cest en anglais, mais on y apprend des tas de choses, confirmant sil en est encore besoin que ce « docteur » est un charlatan de la pire espèce.

Comme par exemple ce lien-ci.

Des enquêtes ont été effectuées pour vérifier la présumée efficacité du zapper dans le cancer, sida, etc... Force est de constater que cette prétendue efficacité na jamais pu être vérifiée dune façon rigoureusement scientifique. Au surplus, aux termes dune longue enquête, entre autres scientifique, consacré au zapper, le « docteur » Clark a été condamné par la justice américaine, en novembre 2004, à ne plus jamais faire de publicité pour son zapper, du moins en tant que celui-ci guérirait certaines maladies comme le cancer, le sida, etc... Lire le jugement ici.

Que le zapper et les différentes herbes préconisées par ce « docteur » nont aucune efficacité contre le cancer et le sida ne peut quêtre confirmé surabondamment lorsquon examine ce quil y a lieu dentendre réellement par les prétendues guérisons de cancer et de sida obtenus par ce « docteur ».

Lisez plutôt la suite (hélas en anglais).

Case Histories

Pages 119-372 of The Cure for All Cancers contain "case histories" of 138 cancer patients, of whom 103 were "cured" and 35 who "did not carry out instructions or could not be followed." The standard way to determine whether a treatment is effective is to carefully record the nature of the patient's disease before treatment and to determine the patient's condition indefinitely. Clark's reports contain little information about the patient's history and no indication that Clark performed any physical examinations. The only follow-up reports are for a few patients who returned for further treatment—usually a few weeks later. Cancer treatment results are normally expressed in terms of cancer-free status or survival over periods of years. Five-year survival rates are a common measure. Clark claims she can tell that patients are cured as soon as their ortho-phospho-tyrosine test is negative—within days or even a few hours after her treatment is begun. This claim is preposterous.

Thirty-eight of the 103 reports indicate that the patient had been medically diagnosed with cancer, and most of these 38 had received standard treatment. In 59 other cases, however, there was no indication that the patient had undergone any medical test or treatment that would indicate the presence of a cancer. (In 10 other cases, which Clark diagnosed as HIV infection, there was no history suggestive of AIDS. In the rest, it was not clear whether the patient had been medically diagnosed with cancer.)

Judging from the reports, Clark's judgments were based entirely on the results of her own peculiar diagnostic tests. If "ortho-phospho-tyrosine" was found in the blood, the patient had cancer. If a "protein 24 antigen" was found in the blood, the patient had AIDS. And, anywhere from a few hours to several weeks later, if these tests became negative, Clark considered the patient cured. The book describes how some of the patients who had consulted Clark for other problems were startled to hear they had cancer or AIDS.

None of the reports provides any basis for concluding that Clark's treatment has the slightest value. The majority of the people described in the 103 case reports did not have cancer. Of those that did, most had received standard medical treatment or their tumors were in their early stages. In these cases, Clark pronounced them cured but did not follow what happened after they left her clinic—so she could not possibly know how they did afterward. In some cases, she counted patients as cured even though she noted that they died within a few weeks after she treated them.

Two people who seem knowledgeable have informed me that Clark's brother, Henry Regehr, died of cancer despite treatment by her.

En résumé, on apprend donc que sur les prétendus 103 cas de guérison de cancer, un diagnostic de cancer ne fut réellement attribué quà 38 de ces 103 cas (bref, pour les autres, on ne sait même pas sils avaient réellement un cancer quelconque), et quen plus, la plupart de ces 38 cas avaient également subi le traitement conventionnel !

Mais il y a bien pire encore : non seulement ces patients (pour le moins naïfs) nont pas été suivis sur le long terme pour examiner lévolution de leur (prétendu : le plus souvent) cancer, mais pire encore, la plupart des diagnostics de cancer fut établie uniquement par la détection dune substance inconnue ( !) du monde scientifique, à savoir l « ortho-phospho-tyrosine ». La disparition de cette substance inconnue, quelques jours ou semaines après le « traitement », constituait la « preuve » de la guérison du cancer. En dautres termes, tout le monde laura compris, la plupart des prétendus patients cancéreux de ce « docteur » Clark ... navaient même pas le cancer ! Ils venaient pour un problème de santé quelconque, et à cette occasion, le « docteur » Clark leur faisait le test de l « ortho-phosho-tyrosine ». Si ce test réagissait positivement, un cancer était diagnostiqué ! Bravo pour la rigueur scientifique !

Mais que le lecteur ne pense surtout pas que le summum du charlatanisme ait été atteint par ce « docteur » avec ces prétendus cas de cancer (il y avait quand même 38 cas avérés de cancer). Car le summum du charlatanisme a été atteint avec les prétendus cas de sida.

On apprend en effet que lon ignore parfaitement si lun des (prétendus) sidéens traités souffraient dune maladie quelconque, et encore moins de lune des maladies caractéristiques du sida. Et pour cause, ce « docteur » Clark diagnostique les cas de sida en vérifiant si lantigène P24 est retrouvé dans le sang (visiblement, sans même sassurer si la personne est séronégative ou séropositive). Si cet antigène était retrouvé dans le sang, la personne testée avait le sida, peu importe son état de santé. Si à la suite du « traitement » du « docteur » Clark , lantigène P24 disparaissait, cela signifiait que le patient était guéri du sida ! LOL

Voilà ce qui sappelle « se foutre de la gueule du monde » et prouve labsence de la moindre formation réellement scientifique de ce « docteur » Clark, et ce pour plusieurs raisons, à supposer même que lexistence du « VIH » aurait été prouvé, et entre autres :

a) Même chez les séropos et les sidéens, lantigène P24 est loin de pouvoir être détecté (généralement, moins dun cas sur deux); et personne dans lorthodoxie du sida admet que la non-détection (parfois simplement temporaire) de la protéine P24 prouverait une quelconque guérison (cest une véritable hérésie scientifique, même pour lorthodoxie du sida) ;

b) De toutes les prétendues protéines du « VIH », cest la protéine P24 que lon retrouve le plus communément chez les séronégatifs. On peut dès lors imaginer le nombre de séronégatifs (ou même éventuellement séropositifs) qui ont été diagnostiqués comme ayant un sida ... mais sans réellement lavoir !

CONCLUSION

Je réitère à nouveau ma conclusion, à savoir que le prétendu « docteur » Clark est un charlatan de la pire espèce, tantôt profitant de la détresse de gens (rarement) malades, tantôt en prétendant à la plupart de ses patients quils sont malades ... alors quils ne le sont même pas !Il est par ailleurs constaté quil nexiste pas la moindre preuve (et encore moins de preuve scientifique) que le « docteur » Clark aurait guéri ne fût-ce quun seul cas de cancer ou de sida (il suffit déjà de voir comment ceux-ci sont diagnostiqués) avec laide de son zapper et de ses herbes.

On comprend aisément pourquoi le « docteur » Clark a été obligée de sexiler au Mexique pour pouvoir continuer à escroquer de pauvres naïfs ! Ce que je comprends en revanche beaucoup moins, cest que lon continue encore à faire la promotion de ce charlatan sur ce forum en labsence de la moindre preuve scientifique des assertions de ce « docteur » et en dépit de toutes les preuves et de toutes les charges réunies à son encontre !

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wallypat,

Excuse-moi, mais je ne comprends pas ton agressivite a mon egard.

Un, je ne fais pas la promotion de qui que ce soit, ou de quoi que ce soit,

J'essaie de rester objectif et ait repondu clairement a la pluplart des questions, ou j'ai pu trouve une reponse claire.

Quand je n'ai pu expliquer certains choses, je l'ai dis clairement,

Seulement, faut pas sous je ne sais sou quel pretexte faire peur.

Ce n'est pas correct, la medecine officiel le fait trop.

J'utilise un appareil electro-therapique, il n'est en soit pas dangereux.

Liane en citant des web-site a plus ou moins dit

Attention cet appareil stimule la production d'endorphine = morphine = drogue = et on devient dependant = danger. J'ai ete choque, j'aurai pas du apporte la preuve du contraire.

Je m'excuse d'avoir trouve sur d'autre web-site des affirmations oui ces appareils electriques stimulent la production d'endorphine et d'autres opacies qui serait benefiques a la regulation du systeme immunitaire. Plusieurs web-site en parle, tres serieusement. Bien qu'ils disent qu'il faudrait d'autres etudes.

Ou serait alors le danger des ces petits appareils ?

Les affirmations apportee par Liane sur ces appareils d'electro-therapie ne sont pas claires, elles visaient a faire peur. Bien je lui ai repondu clairement.

C'est tout,

Au sujet du VIH et du SIDA, dans le monde scientifique c'est tres flou.

Alors apporter des preuves scientifiques c'est tres difficile meme pour le monde scientifique, on ne constate un peu partout que des absences de preuve. Et j'ai laisse tombe cela, ce point.

Je l'ai clairement exprime.

Alors pourquoi faire peur ? Pourquoi agresser de cette facon ?

Je ne sais que repondre quand je sens de l'agression.

Pour ma part j'ai ete objectif et sincere. J'ai lu un livre qui m'a semble interressant et ait aborde le sujet. Sans plus, aucune promotion, ni intention de ma part.

Amities,

Tonio

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excuse-moi, mais je ne comprends pas ton agressivite a mon egard.

Il n'y avait à mon sens aucune agressivité à ton égard, mais tu l'as sans doute ressenti ainsi car je n'ai fait que recentrer le débat sur le sujet de départ, à savoir que la méthode du "docteur" Clark aurait la prétention de guérir le sida (et le cancer, et finalement, en exagérant à peine, à peu près toutes les maladies de l'humanité).

Force est de constater que cela n'est nullement le cas :

- Pas le moindre commencement de preuve scientifique de chacune des assertions de ce docteur;

- Pas la moindre preuve que ce "docteur" ait guéri ne fût-ce qu'un seul cancéreux ou sidéen.

J'ai donc tenu à rappeler, grâce entre autres à la lecture des liens anglais signalés par Liane, que quant au sujet principal de ce topic, il n'y a absolumement aucune preuve que la méthode du "docteur" Clark puisse guérir un seul cas de cancer ou de sida. Et que tout indique que ce "docteur" n'est qu'un charlatan (il n'y qu'à voir déjà sa façon pour le moins très personnelle et non scientifique de diagnostiquer les cas de sida et de cancer) .

Pour le reste, que l'on arrive à démontrer que le zapper stimule la production d'endorphine, et que cette production est de nature à améliorer le système immunitaire, là, je veux bien l'admettre (et encore), mais je tenais à rappeler qu'il n'a jamais été prouvé (pas même un tout petit peu) que le zapper, outre son éventuelle capacité à stimuler la production d'endorphine, soit en mesure de guérir le moindre cas de cancer ou de sida. Et sauf erreur de ma part, il s'agit là de la question principale et même essentielle de ce topic-ci.

Et je ne crois vraiment pas que l'on puisse excuser les escroqueries du "docteur" Clark sous prétexte que ce qui est dit sur le "VIH" serait "très flou" car à supposer même que ce qui est dit au sujet du "VIH" et du sida est "très flou" (encore faut-il savoir de quoi on parle précisément), ce que raconte en revanche le docteur "Clark" n'est pas seulement très flou, mais n'est en plus pas prouvé un tant soit peu et relève en outre et tout particulièrement du charlatanisme très bien organisé. Je pense qu'il est bon de le rappeler très clairement, ne fût-ce que pour éviter de donner de faux espoirs à certains lecteurs (moi-même, je n'aurai sincèrement pas demandé mieux que de croire à la "méthode" du "docteur" Clark, mais il vaut mieux se rendre à l'évidence) .

Amicalement.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Punaise !! Je n'interviens jamais sur les topics consacrés au sida car je suis totalement profane, donc je me contente de lire attentivement.

Mais là franchement y a de quoi rester pantois 5-euh.gif

Comme dit Wallypat, ce Dr Clark c'est carrément du foutage de gueule !!!! Des prétendus malades, des vrais malades ayant reçu d'abord un traitement conventionnel, des malades pas suvis (donc impossible à prendre en exemple)....

Une toubib dont on n'est même pas sûre qu'elle ait quelque formation que ce soit......

Pas le moindre début de preuve de ce qu'elle avance....et cerise sur le gâteau : elle invente des "mots" qui n'existent pas chez les scientifiques:cogite:

Quant à son traitement miracle, rien que des trucs auxquels auraient pensé nos aïeuls pour récupérer la forme. Du simple bon sens donc 4-spamafote.gif

Tu parles d'une découverte !!! 5-tss.gif

Bref, sans vouloir vexer personne, c'est limite dangereux de faire de la pub à cette femme 5-euh.gif

Des personnes inquiètes de leur maladie et donc peut-être fragilisées moralement, voire désepérées, risquent de faire des proies de choix pour ce soi-disant docteur, et de perdre un temps fou à attendre un miracle 5-tss.gif

Et de passer ainsi à côté de choses VRAIMENT capitales pour leur santé......

Fin bon, ce n'est que mon avis amical hein ? icon_cool.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai donc tenu à rappeler, grâce entre autres à la lecture des liens anglais signalés par Liane, que quant au sujet principal de ce topic, il n'y a absolumement aucune preuve que la méthode du "docteur" Clark puisse guérir un seul cas de cancer ou de sida. Et que tout indique que ce "docteur" n'est qu'un charlatan (il n'y qu'à voir déjà sa façon pour le moins très personnelle et non scientifique de diagnostiquer les cas de sida et de cancer).

Wallypat,

Merci pour ta reponse apaisante, et rassurante.

Des le debut j'ai pose des questions, j'ai beaucoup lu ces derniers, changer mon point de vue sur le VIH et SIDA et son diagnostic. C'est beaucoup et C'est un gros pas de fait.

Mais une chose j'ai toujours evite d'etre excessif, car par experience certaines verites si on cherche bien sont souvent partielles, il faut rester prudent en donnnant des informations et eviter de choquer.

Alors posons des questions simples.

Peut-on guerrir du SIDA ? Je pense que oui.

Mais que veut dire SIDA ?

Il semblerait que tous le sideens n'ont pas forcement un systeme deficient.

Si quelqu'un peut arriver a guerrir du SIDA, quelles preuves devra t-il amenner ?

Cela ne peut etre en virus ou un retrovirus dans l'etat actuel. Alors ?

Y a t'il quelque part une chartre ?

Plus je m'informe, plus c'est flou, on ne sait pas qui croire, les scientifiques qui n'ont pas de preuves vraiment scientifiques et de ce fait sont discridites pas manque de serieux et de conclusions trop hatives et de ce fait ouvrent la voie a d'autres therapies plus douces, mais la aussi c'est tres douteux et il semble qu'il ya pas mal de charlatans et de profiteurs.

Quand quelqu'un est malade il cherche a etre gueri avant tout.

Si on pouvait donner une orientation valable et sure alors il me semble que nous ferons un pas tous ensemble.

Merci

Tonio,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il est très difficile de répondre à la question de savoir si le sida est guérissable en général.

Le problème semble d'autant plus difficile que les agents oxydants paraissent en mesure de causer des dégâts irréversibles, se manifestant parfois bien des années plus tard.

Il existe en tout cas d'assez nombreux cas de séroréversions (voir la synthèse : Chapitre IV : Le SIDA est un syndrome toxique et nutritionnel, manifestement causé par le stress oxydatif ---> D) Conséquences ---> 1) La séropositivité est réversible et donc guérissable, du moins si on ne s'y prend pas trop tard).

Puis, il semble bien qu'il y ait assez bien de survivants à long terme (en bonne santé et sans traitements "antirétroviraux"), qu'ils soient encore séropositifs ou peut-être en fait redevenus séronégatifs, et qui ont la particularité d'avoir repris une vie "saine et équilibrée" pour la plupart. Mais il semble qu'il y ait moins de survivants à long terme parmi ceux qui ont déjà fait auparavant une maladie caractéristique du sida et/ou qui ont consommé sur une longue période des drogues dites "antirétrovirales".

Beaucoup de "il semble que", certes, mais je crains que l'on ne commencera à n'y voir réellement plus clair que lorsqu'on abandonnera définitivement l'lypothèse rétrovirale du sida, et qu'on étudiera résolument le sida sous l'angle du stress oxydatif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beaucoup de "il semble que", certes, mais je crains que l'on ne commencera à n'y voir réellement plus clair que lorsqu'on abandonnera définitivement l'lypothèse rétrovirale du sida, et qu'on étudiera résolument le sida sous l'angle du stress oxydatif.

Oui, en attendant ces etudes des milliers de patients souffrent et meurent, ou sont soignes comme pour les cancers par des traitements qui sont tres nocifs.

Ou, simplement en n'attendant pas ces etudes soit publiques mais en se prenant en charge et en recherchant ce qui nous aide, car le corps medical est aussi bien ignorant ..., ou il sait mais ne souhaite pas partager l'information. (voir ci-dessous deux cas)

De simples massages therapeutiques suffisent pour stimuler la physiologie.

A titre preventif contre toute maladie :

Un massage quotidien : (etudes faites par le Touch Research Institute)

-soulage la tension musculaire et le stress

-libere des endorphines naturelles

-stimule le systeme immunitaire

-favorise la digestion

-ameliore le sommeil

-renforce le tonus musculaire.

Le simple message amene ainsi une sensation de bien-etre.

(Mon commentaire de Tonio. Un peu d'euphorie ne fait pas de mal)

Je ne citerai deux exemples recents de dossiers bloques:

1) http://www.ukrin.com/docs

Problemes juridiques pour obtenir lautorisation de produire un remede efficace contre la croissance de cellules cancereuses sans nuire aux cellules saines. Cela a commence en 1981 plus de 25 ans, plusieurs recherches scientifiques valident ce produit.

Egaremment du dossier de ce biologiste pour lobtention du Prix Nobel en 2004.

2) http://www.medecine-autrement.com

Cela se passe chez nous en France.

En 1957 A. Priore, construit un appareil emettant un champ électro-magnétique capable de traiter le cancer.

Plusieurs experiences faites scientifiquement confirment ces resultats, de 1957 a 1980.

Fin 80, le dossier arrive chez Pierre Emeury. Une énième commission est formée. Mais entre temps, changement de gouvernement, la commission remet son rapport en mars 82. Ce rapport démolit le dossier tout en reconnaissant l'effet biologique incontestable du rayonnement Priore !

Je les donne a titre informatif, il semble que des blocages nous empechent d'avoir droit a un traitement qui nous sommes en droit d'attendre.

Nous devons nous prendre en main, surtout pour notre sante, car nous avons tous droits a des soins dignes et humanitaires.

Amities a tous,

Tonio.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4

Bonjour tlm icon_smile.gif

Concernant Clark ,cela a un cheminement somme toute assez logique...(ça ne veut pas dire que cela soit vérité..)

Je vais faire vite et de mémoire..

Bon concernant les parasitoses ,il ya 2 blocs de textes sauvées d'un defunt(je crois) forum... copié collé sur un autre...

http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/S..._7.htm#t3270037

concernant le Zapper ,Clark s'en était inspiré de la machine de rife qu'elle utilisait...

Le principe s'approche des armes superscalaires en fait... (une frequence precise peut tuer une autre peut endormir...)

il s'agit d'un petit generateur de frequence (une sorte de generateur de "bruit" pour simplifier,au lieu d'envoyer du bruit c'est des impulsions electriques.. )

l'appareil basic revient a moins de 10 euros a fabriquer ...si vous voulez mieux cibler ,on peut trouver pour - de 100 euros des modules generateurs de frequences a affichage digital ... il faudra par contre utiliser une minuterie... pour se reperer dans les "seances"...

Les differences le zapper basic balaye "grosso merdo" une bonne plage de frequence parce le biais des harmoniques...(des frequences parasites accroché a la frequence voulu/généré) avec ces harmoniques l'on fait une sorte de multi-cibles..

L'appareil de classe "superieur" envoie un signal le plus purs possibles (d'ou l'interet de l'affichage digital) ,vous permettant de choisir votre cible suivant la frequence..

La forme du signal de sortie(ainsi que la polarité semble t'il ) est importante...,il doit etre de forme carré (il ya sinusoidale,triangulaire...) ...

une experience pour les détracteurs etait suggeré : sur un vers de terre mettre une pile (bas voltage) le vers survivait utiliser le zapper au meme voltage(avec son signal carré) le vers mourrait...

par ailleurs la notion de signal carré n'est peu etre pas si anodine ,il ya bien 10/15 ans j'avais lu un article en cancerologie ou Villejuif testait des medicament anticancereux avec ce type de signal electrique ...le signal carré ayant la faculté de rendre permeable la paroi des cellules...

les tensions induites n'etant pas letal bien sur pour l'humain mais il était suggeré par Clark de pas depasser certaine durée et certaines zone de frequences (zones dangereuse pour l'humain)... (bien que l'on fasse bien pire avec les telephones..)

je crois avoir vu sur un forum americains un bonhomme qui avait bien dépassé (pour test) les 20mn recommandé et avait été un peu secoué...,il était auusi dit sur ce forum que l'effet "stimulant" pouvait etre du a une sorte de reaction chimique..(un peu comme l'electrolyse..)... sur un autre forum un avait sentit un effet "bouillonnant" sa conclusion etant que son Tenia/parasite avait explosé... gueulecasse.gif

Sinon les plantes utilisé font partie de l'herboristerie classique pour ce type d'intrus (parasites)et l'on peut trouver les correspondances en europe a moindre cout...(ya que cette vacherie de teinture de noix noire dont j'avais pas trop su décrypter la correspondance...)

Voila je crois que j'ai fait le tour... ha si Clark a fait aussi un appareil une sorte de testeur dont le coté plutot simplissime de l'electronique fait penser a une mauvaise farce...

Ptain 40 mn pour ecrire ça suit pas rapide...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4

j'en rajoute le (rapide) coup d'oeil du shema electronique de l'E-meter(premiere version du moins) ne correspond pas la fonction du Zapper si cela rejoinds ,c'est vraiment de loin...

-le zapper est un generateur d'impulsion.... (plus "actif" est plus perfectionné ...il genere )

-le shema de l'E-meter se rapproche plus du millivotmetre/resistancemetre (mesure simple,l'on pourrait dire passive,...il "ecoute/lit"...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant les appareils à ondes enfin plutot les ondes/electricité en general ,je suis en train de faire un peu beaucoup (trop..lol..) d'analyse sur des données anciennes ,c'est assez perturbant...

Notammentpour le coté tres visible , la guerison de radiodermite (sorte de plaie,brulure rebelle due aux rayonsX ,ou radiotherapie actuelle...) meme la medecine actuelle n'y arrive pas (hors chirurgie /amputation si ne me trompe...)

Il savait la guerir en ...1900 (travaux basé sur la d'arsonvalisation...bon ok soigner au tarif EDF ,y'en a que ça fait pas tripper... )..c'est bien dommage la plupart des victimes étaient a l'epoque les medecins...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tonio,

Parcontre je ne vois pas comment une telle théorie expliquerait le fait que l'incidence du VIH/SIDA est plus importante chez les homos et les usagers des drogues en europe et aux usa. "Probablement ils utilisent beaucoup plus de benzène que les autres !!! icon_smile.gif"

bonjour

juste une information par rapport au benzene et au homosexuels (je ne suis pas chimiste donc c est une question que je pose là), dans son livre "Inventing AIDS virus" et lorsque je l ai vu il y a plus de 10 ans Peter Duesberg disait que les 1er cas de sida chez les homosexuels ne se trouvaient que chez les consommateurs de poppers.

Si quelqu un peut me dire si les poppers contiennent des dérivés de benzène.

Merci à tous

Serge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si quelqu un peut me dire si les poppers contiennent des dérivés de benzène.

Peut-être trouveras-tu une réponse à ta question dans l'un de ces deux articles (rédigés en anglais) :

http://www.virusmyth.net/aids/data/sblubejob.htm

http://www.virusmyth.net/aids/data/jjaids.htm

Ceci étant, nonobstant la question du benzène, le poppers est déjà une source directe d'oxide nitrique et ensuite de peroxynitrite, ce qui suffit déjà en soi à expliquer l'acquisition d'un test "VIH" positif et ultérieurement l'apparition des maladies qualifiées de "sida".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, et bonne année 2008 à tous.

Je ne pense pas que le benzène puisse être mis en cause dans le Sida, car si l'hypothèse du stress oxydatif dû aux oxydants azotés se confirme - et cela semble bien être le cas - le benzène a plutôt tendance à freiner ce stress oxydatif, et c'est à mon sens pour cela qu'il est fortement cancérigène.

Le souci avec le benzène, est qu'il n'est pas facilement éliminé, et donc le corps va user de nombreux artifices pour le détruire, et peut-être développera-t-il une trop grande activité oxydante. Le toluène - méthylbenzène - par exemple, est beaucoup moins dangereux car éliminé par l'intervention des oxydants oxygénés seuls.

Les poppers ne comportent pas même un seul cycle benzénique et sont donc caractérisés par la structure suivante : R - O - N =O, où R est une chaîne carbonée non "benzénique", et qui comporte, comme on le voit, des liaisons entre l'azote (N) et l'oxygène (O).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wallypat,

Excuse-moi, mais je ne comprends pas ton agressivite a mon egard.

J

Seulement, faut pas sous je ne sais sou quel pretexte faire peur.

Ce n'est pas correct, la medecine officiel le fait trop.

C'est tout,

Alors pourquoi faire peur ? Pourquoi agresser de cette facon ?

Je ne sais que repondre quand je sens de l'agression.

Pour ma part j'ai ete objectif et sincere. J'ai lu un livre qui m'a semble interressant et ait aborde le sujet. Sans plus, aucune promotion, ni intention de ma part.

Amities,

Tonio

quelle patience ,Tony ! moderation ,courtoisie et bon sens.

Un exemple à suivre pour certains ...qui sont péremptoires et détiennent "bien sûr" LA vérité!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...