Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Faut du temps pour lire!!

Sinon j'ai découvert dans cet artcle que le tst ELISA pourrait être "légèrement" positif!!

Il semble aussi que la toxicité des traitements est quelque peu reconnue.

J'ai aussi regardé le tableau de la page 9

498 Hommes et 187 Femmes avec infections récentes (6 mois)

Si on enlève des 498 Hommes les 332 homosexuels ainis que la moitié des infectés par IV et la moitié de ceux infectés par des moyens inconnus, on trouve 120 hommes infectés par rapports hétéro.

Pour les femmes c'est c'est 262- 120 = 140 femmes infectées par rapports hétéro.

On est loin des résultats de l'étude de Padian qui présume que le risque F-->H est 8 fois moin élevé que

le risque H-->F. A moins que les hommes baisent 8 fois plus que les femmes avec des S+ et sans protection.

Sinon, le classment est comme d'habitudes "hétéro, homo", on ne vois pas de classement basé sur

Anal récéptif/invertif, vaginal récétif/incertif. On parle d'homo masculin. Je ne sais pas où sont classée les femmes

qui pratiquent la sodomie!!!

Enfin, on parle toujours de l'intervention d'urgence jusqu'à 48 heures après une exposition risquée. Cela semble éradiquer le virus avec une efficacité qui avoisine les 80%, c'est pas mal, pourtant je ne vois pas beaucoup de pub de sensibilsation là-dessus en déhors d'articles pareils. Vous en avez une idée?

A suivre...

Modifié par delwere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(delwere @ Lundi 02 Octobre 2006 à 19h01)

Enfin, on parle toujours de l'intervention d'urgence jusqu'à 48 heures après une exposition risquée. Cela semble éradiquer le virus avec une efficacité qui avoisine les 80%, c'est pas mal, pourtant je ne vois pas beaucoup de pub de sensibilsation là-dessus en déhors d'articles pareils. Vous en avez une idée?

A suivre...

Mouais, à suivre...

Et si les 20 % restants devenaient séropos après ingestion de cette prophylaxie d'urgence (agents oxydants notoires) ? reflechi.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour à tous,

Jeff-Lyon

Qu'est ce que c'est encore que cette annerie ?????

Info AFP

J'ai brièvement lu cette nouvelle. Le technique n'est pas mon point fort - cela dit je pense que parfois la sophistication sert aussi à se cacher derrière : lorsque l'on développe des techniques complexes il est facile de dire à ses détracteurs ; "Ne vulgariser pas".

Le marquage par fluorescence est aussi utiliser dans la PCR quantitative pour compter les protéines qui ont effectivement été "multipliée" d'une étape à l'autre du processus d'amplification.

Pour moi il s'agit d'un simple traçage de quelque chose...

Le problème dans ce genre d'article et même de recherche c'est que cela a toujours lieu dans le contexte de la recherche sur le "virus du SIDA", donc il me semble que seules les protéines désirées et choisies sont marquées par florescence et suivies. Hors je serais très intéressé de savoir s'ils n'observent pas exactement la même chose avec une autre catéogrie de protéines. Cela n'est mentionné nulle part. Pourtant la science se doit de tester ses techniques, leur fiabilité, avant de tirer des conclusions. Sans cette comparaison ils persisteront dans leur direction sans douter de l'hypothèse de base - ou pire - suite à cette comparaison ils interpréteront ce qu'ils ont observés d'identique comme étant le même type de processus pathologiques que celui du virus du SIDA, et alors les impliqueront dans d'autres maladies (<-cette dernière remarque c'est probablement ce qui va se passer; nouveau programmes de recherche = investissement d'argent, de temps, développement, résussite, reconnaissance, bref, le pourquoi de cette interprétation est écrit sociologiquement et déterminer historiquement par l'hypothèse du virus du SIDA.)

Cette méthode est trop jeune pour pouvoir émettre un jugement..

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Jeff-Lyon @ Mardi 03 Octobre 2006 à 01h21)

Qu'est ce que c'est encore que cette annerie ?????

Info AFP

Personnellement, je n'ai rien vu de bien intéressant dans cette dépêche.

Tout ce que je vois, c'est au mieux le voyage d'un rétrovirus présenté comme étant le "VIH" jusque dans une cellule.

Sauf erreur de ma part, les rétrovirus ont tous la particularité d'infecter les cellules, sauf qu'il est affirmé que le "VIH"" aurait en plus la particularité de détruire les lymphocytes T4. Non seulement on sait déjà que cette particularité du "VIH" relève de la science-fiction, mais en plus l'expérience relatée dans cette dépêche n'avait en aucune façon cet objet.

En d'autres termes, on a au mieux assister au voyage d'un rétrovirus jusque dans une cellule. La tromperie consiste à nous faire croire qu'il s'agit de "VIH".

En outre, il est précisé dans l'article que pour déterminer ce voyage, ils ont marqué par fluorescence l'intégrase. Or, à ma connaissance, l'intégrase est une protéine caractéristique de tous les rétrovirus, et pas du seul "VIH" (à supposer même que ce dernier aurait existé), qui a pour objet (sauf erreur de ma part) d'intégrer la matériel génétique du rétrovirus dans la cellule infectée.

Bref, il n'y a rien de bien spécifique ou incroyable dans cette dépêche, sauf de tenter de nous faire croire de cette façon qu'il s'agit de "VIH".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...