Aller au contenu
forum sidasante
Ceriums

Un peu de presse!

Recommended Posts

L'explication est dans l'article lui-même :

Rappelant la richesse exceptionnelle de la spiruline en vitamines, minéraux et protéines, les chercheurs soulignent que cette algue peut aussi « contribuer à équilibrer la flore intestinale, et diminuer la présence de Candida albicans », une levure pathogène. Or, on sait que la santé intestinale est très importante en cas de sida.

Rappelons-nous que de l'aveu même de l'orthodoxie du sida, il n'y a pas de "VIH" ou plutôt de marqueurs de "VIH" (vu que le "VIH" n'a jamais été isolé) sans oxydant.

Dès lors que l'on analyse les effets d'un antioxydant comme la spiruline (riche en vitamines, etc...) sur des marqueurs résultant d'agents oxydants (ou de l'usage de mitogènes), il n'y a pas lieu de s'étonner que les marqueurs en question peuvent s'améliorer en diminuant, voire même en disparaissant. Par conséquent, par un raccourci pour le moins osé, l'orthodoxie du sida prétendra que la spiruline a un effet "antirétroviral" et "tue le sida" (du moins in vitro, mais "bizarrement" pas in vivo)... alors que ses bienfaits en matière de sida s'expliquent pour de toutes autres raisons, extrêmement simples : activité antioxydante, bon remède à la malnutrition (laquelle est source même d'immunodépression et "donc" de "sida"), lutte contre le candida albicans dont souffre la grande majorité des séropositifs et sidéens, etc...

Il va de soi que le même raisonnement peut exactement être suivi pour d'autres plantes ou molécules quelconques ayant de prétendus effets "antirétroviraux".

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui revient à dire que le vih/sida est causé par le stress oxydatif et des carences mais non par un super virus... icon_rolleyes.gif j'ai bien compris??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est exactement cela !

Le prétendu super rétrovirus "VIH" n'est rien d'autre que des marqueurs (protéines, anticorps, matériel génétique "atypique") résultant de ce stress oxydatif et de ces carences, lesquels marqueurs sont interprétés à tort comme étant la marque d'un rétrovirus "VIH", alors que ces marqueurs ne doivent être interprétés que pour ce qu'ils sont "au premier degré" : des protéines et du matériel génétique oxydés en raison de l'exposition du sujet à des agents oxydants, des anticorps contre de réelles infections ou même des auto-anticorps.

En d'autres termes, le "VIH" ou plutôt ses marqueurs ne sont que la conséquence de la maladie, et nullement sa cause, celle-ci étant donc l'exposition durable du patient à de lourds et forts agents oxydants. La circonstance que Montagnier lui-même déclare à multiples reprises que l'apoptose des lymphocytes T4 est causée par le stress oxydatif le prouve surabondamment, pour autant que de besoin.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité amedeo

bonjour,

il existe beaucoup de boutiques en ligne concernant la spiruline, ya t'il des différences?

amedéo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une news comme une autre ...

Remarquer cependant les petits changements :

- il y a manifestement moins d'animosité envers Manto Tshabalala-Msimang

- et on lit :

More than 10% of South Africans have HIV, the virus that CAN lead to Aids.

Le vent se lève-t-il?

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le vent se lève-t-il?

Drôle de coincidence, il y a des sursauts "hyper-réactifs" par ici :

"Le Conseil national du sida propose de généraliser la proposition de dépistages en région parisienne, PACA et dans les DOM "

Yahoo Actualités, 23 novembre 2006.

Si ça passe, il va falloir accrocher sa ceinture. icon_confused.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Dee Stroy

vendredi 24 novembre 2006, 7h30

Un Américain séropositif condamné pour avoir exposé trois femmes au VIH

LAWRENCE, Kansas (AP) - Un Américain séropositif a été condamné à 32 mois de prison pour avoir exposé, en connaissance de cause, trois femmes au virus.

Robert Richardson, 30 ans, a fait part de ses regrets lors de l'audience de mercredi, mais a déclaré que ses actions, bien qu'immorales, n'étaient pas de nature criminelle, soulignant qu'aucune des femmes n'est aujourd'hui séropositive.

"Se battre pour me mettre en cage fera davantage de mal que de bien", a déclaré le condamné.

Richardson avait été reconnu coupable le mois dernier de quatre chefs d'inculpation, alors que son avocat avait demandé la liberté surveillée, arguant qu'aucune des victimes n'avait été "sérieusement blessée". De plus, a déclaré l'avocat Thomas Johnson, ces femmes se sont livrées à des "rapports sexuels imprudents".

La défense a également fait valoir que Richardson dépendait à l'époque d'un nombre important de médicaments pour faire baisser le niveau de la présence du virus dans son sang, et qu'il croyait par conséquent qu'il serait physiquement impossible de transmettre le virus. AP

http://fr.news.yahoo.com/24112006/5/un-ame...-femmes-au.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Prenons un article banal paru sur Yahoo aujourd'hui:

ici

Fin 2005, 60.833 cas de sida au total avaient été notifiés en France depuis le début de l'épidémie, dont environ 1.200 pour la seule année 2005 et 1.400 en 2004.

Près de 29.000 patients atteints du sida (syndrome de l'immuno-déficience acquise) vivent en France où la maladie continue d'entrainer quelque 400 décès par an. Le nombre total de séropositifs est estimé à 150.000.

Essayons d'analyser ces chiffres et de faire des calculs simples:

Il très facile de conclure ici que:

1- 31.833 (60.833 - 29.000) patients de SIDA ne font plus partie de ce monde

2- Les nouveaux cas de SIDA sont virtuellements constants (1.400 en 2004, 1200 en 2005).

3- Le nombre de décés (causé par le SIDA) par est vrituellement constant = 400 décès par an

4- Le nombre des séropotifs en france est de 150.000

Alors si l'on croit a la logique A-B-C de base de l'orthodoxie:

A- La séropositivité provoque le SIDA

B- Le SIDA facilite l'incidence des maladies opportinustes

C- Maladie opprtuniste + SIDA = la mort

Si l'on croit aussi au fait que entre A et C ils se passe en moyenne 15 ans.

Cela veut dire (viruellement) que dans 15 ans la moitié des séropositifs devraient être morts. c'est a dire 75.000 décès.

Or:

- Avec le taux de décès actuel par an (400) en 15 ans il n'y aura que 6.000 (400*15) décès dans 15 ans!!!

- Avec le taux actuel de nouveaux cas de sida (disons 1.300), il n'aura que 20.000 (1.300*15)nouveau cas de SIDA dans 15 ans!!!

Alors ou bien je n'ai rien compris ou bien le taux de décès ainsi que celui des nouveaux cas de SIDA doit augmenter agressivement pour se sonformer à la théorie virale.

Pour atteindre 75.000 morts en 15 ans il faut que le taux de décès soit de 5000 (75.000/15) par ans en moyenne. Aujourd'hui on est largement en dessous des 5000, donc la monté doit être trop agréssive ce qui ne semble toujours pas être le cas!!!

Sinon avec ce taux constant (400 décès) la moyenne entre A et C devrait être 187 ans (75.000/400)

(ce calculs exclue les nouvaux cas de séropositifs en plus des 150.000)

Quelqu'un pourrait m'aider à comprendre ce phénomène? quelqu'un pourrait m'aider

à comprendre ce que j'ai du raté dans mon calcul simple? je suis totalement perdu!!

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Les morts jusqu'à aujoud'hui on les omets.

Les données importantes c'est

1 - le nombre de séropositifs est actuellement de 150 000.

2 - la vitesse de décès : 400 décès tous les 15 ans

3 - la vitesse de nouvelle contamination : 1300 cas par an.

1) Le problème c'est que nous ne savons pas où en sont les 150 000 au niveau du délai qui leur reste - donc cette donnée doit-être également omise. Elle est utilisable que virtuellement à un rythme de 400 décès par an il faudra 25 ans pourqu'ils soient tous mort - il est pourtant considéré que l'espérence de vie est de 15 ans. Il y a donc 10 ans d'espérence de vie qu'il faut expliquer :

1) et 3) Mais les données restantes permettent effectivement de faire un autre calcul en recommençant tout depuis aujourd'hui.

- Au bout de quinze 15 ans il y aura 19500 contaminés mais que 400 mort cela représente que seulement 2% de S+ meurent du sida.

- Au bout de trente 30 ans il y aura 169000 contaminés et 6000 morts, cela représente que seulement 3,5% de S+ meurent du sida.

Les deux explications sont :

- l'effet des trithérapies guérit le sida dans 97% des cas mais nous l'ignorons encore.

- relation entre séropositivité et sida beaucoup moins systématique que prévue initialement.

Pour valider la théorie virale il faudrait en effet soit une très forte augmentation des cas de SIDA ou soit une forte diminuton des nouveau cas de séropositivité en admettant que le nombre de décès reste constant.

Donc je crois que ta réflexion est correct

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Psyence,

Juse une petite remarque:

- La vitesse de décès est de 400 par an pas tous les 15 ans.

- Je crois pour 150 000 S+, à un rythme de 400 décès par an, il leur faut 375 années pour tous disparaitre, donc il y a un décalage de 360 ans non pas de 10 ans!!!

c'est bient 150 000/400 = 375 . C'est à dire que la moyenne d'espérance de vie est de 187 ans pour les S+!!

Une autre correction, le nombre 1.300 correspond aux nouvaux cas de SIDA. Le nombre de nouvelles contaminations est de plutôt 6.700 en 2005 (voir l'article).

Si l'on crois au fait que le remplacement de la monothérapie par la tritérapie est à l'origine de la baisse du taux de décès observé en 1995, et si l'on crois au fait que ces trithérapies ne font qu'ajouter une longivitée de X années, logiquement en 1995+X on doit s'attendre au fait que le taux de décès doit impérativement augmenter et ce de façon très agressive. Aujourd'hui on est presque en 2007 (X=12 ans) et cette augmentation n'a pas encore eu lieu.

Je suis toujours perdu!!

En plus le site de france 2 je trouve cela:

ici

Le sida continue d'entraîner quelque 400 décès par an en France où les  adultes infectés durant de longues années par le VIH meurent aussi d'autres causes. L'analyse de 979 décès (de porteurs du VIH) en 2005 montre que le sida est cité comme la cause initiale de la mort dans 37% des cas, certains cancers (non spécifiques du sida ni des hépatites) dans 17% des cas, des hépatites dans 15%  des cas. La moitié des patients dont les causes de décès étaient étudiées avaient appris leur infection par le VIH au moins douze ans plus tôt.

Pourquoi ces autres 17 et 15% meurent de cancers et d'hépatites???? Va-t-on me dire que ce VIH est encore plus dangereux que l'on nous disait? est-il aussi responsable de plus que le SIDA?

Quel bordel statistique!!

Modifié par delwere

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus encore sur France 2:

Cependant, la proportion de personnes décédées dans les six mois suivant le diagnostic d'infection par le VIH reste importante : 9% de l'ensemble des décès analysés, 20% des décès directement dus au sida, notent les chercheurs dans le BEH.

Seulement 20% des décès directement dus au SIDA pour ces cas??!!!??? alors les autres 80% sont dus à quoi??

JE NE COMPRENDS PLUS RIEN. Si je lis bien: pour les personnes décédées dans les six mois suivant leur dignostic VIH+, SEULEMENT 20% des décès sont directement dus au SIDA.

J'AVOUE QUE JE SUIS DANS LA TOTALE INCOMPREHENSION DE CE QUE SE DIT ICI!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans mes 2 derniers posts plus hauts, j'ai constaté qu'il y a tendance à dire que le VIH est beaucoup plus responsable des décès que du SIDA. Seulement 37% des décés liés aux SIDA en général, et seulement 20% des décés liés au SIDA pour ceux qui on été dignostiqués VIH+ 6 mois avant leur décè.

Avez-vous compris la même chose en lisant l'article de france 2 ici?.

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aussi une correction des posts précédents:

Le taux de décès des S+ est plutot de 979. Sauf que seulement 400 sont dus au SIDA.

Parcontre même avec 1000 décès par an, on est encore très loin du rythme qui doit avoir lieu si l'on croit à l'hypothèse virale.

Il y a ici une question de fond que je me pose:

- Le SIDA ne responsable que de 37% des décès relevés chez les S+, il y a-t-il une position claire de l'orthodoxie concernant cette situation?

- Si le taux de décès actuel ne reflète ni une évolution automatique au SIDA dans une moyenne de 15 ans ni même le décès dans la même moyenne, doit-on comprendre que le VIH n'est pas une cause directe du SIDA/décès mais plutot un facteur de risque comme la cigarette pour le cancer des poumons?

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien,

Il semble que la plupart d'entre vous ignorent mes questions sur commment 150 000 S+ pourront évoluer avec un rythme de 1000 décès/an (don't 400 dus au SIDA)et avec un rytme de 1300 cas de SIDA/an , et sur pourquoi parmi les décès des S+, seulement 37% décèdent à cause du SIDA.

Alors pour changer de sujet: voici un petit interview de S. Lanka (relativement récent):

ici

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement, parce que la séropositivité est une grandeur non spécifique d'un virus, mais d'un désordre métabolique. Normalement, ces protéines - qui sont selon moi dues à une erreur de traductuction de l'ARN messager provoquée par un défaut d'arginine, lui-même dû au stres oxydatif - se retrouve chez chacun d'entre nous à un niveau très bas, physiologique. Par contre, dès que la cellule ne gère plus ce stress, le taux de ces protéines augmente, passant dans une zone où on le considère - à juste titre - comme dangereux, mais pas à cause d'un virus.

Et comme pour tout trouble métabolique, la limite réelle (et non celle définie par le labo qui a conçu les tests) dépend de la sensibilité de chaque personne. Certains "séropositifs" (avec une DO dépassant la limite) se porteront très bien, alors qu'il peut arriver qu'un "séronégatif" soit malade.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une très bonne nouvelle : le courageux dissident et avocat sud-africain Anthony Brink vient de déposer une plainte à la Cour Pénale Internationale de La Haye pour génocide de la part de la "Treatment Action Campaign" (TAC), chargée par l'orthodoxie du sida de faire la propagande et d'organiser la vente des traitements appelés à tort "antirétroviraux".

La Cour en question a accusé réception de cette plainte le 4 janvier dernier.

Souhaitons lui beaucoup de succès !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité amedeo

Une très bonne nouvelle : le courageux dissident et avocat sud-africain Anthony Brink vient de déposer une plainte à la Cour Pénale Internationale de La Haye pour génocide de la part de la "Treatment Action Campaign" (TAC), chargée par l'orthodoxie du sida de faire la propagande et d'organiser la vente des traitements appelés à tort "antirétroviraux".

La Cour en question a accusé réception de cette plainte le 4 janvier dernier.

Souhaitons lui beaucoup de succès !

procès à suivre mais je pense qu'il aurait mieux fait si il avait commencer par le départ ;

c est à dire de demander à l'orthodoxie médicale de prouver le lien de causalité entre vih et sida :

amédéo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout ceci est très bien mais le tribunal pénal international s'illustre par son inefficacité et ses intentions (outre par aussi des coûts de fonctionnement pharaoniques) clairement affichées d'être un instrument d'un certain "ordre moral mondial" ... Ce n'est donc pas très prometteur en terme de résultats à attendre. Cette juridiction "bricolée" va faire appel à des experts "reconnus médiatiquement" ... On va donc voir surgir les copains du Professeur Luc qui fait actuellement flèche de tout bois dans l'histoire lybienne.

De plus, sa légitimité juridique me paraît très fragile.

Il me semble plus intéressant, en lieu et place d'ester à la cantonnade sur des sujets généraux, d'introduire des actions en réparation civile et en mise en cause pénale sur des cas très concrets.

Pour l'instant, l'armure est solide et le procès de Colmar (sans faire jurisprudence pour autant) va dans le mauvais sens. Le condamné s'est-il d'ailleurs pourvu en cassation ? L'appel a-t-il été introduit préalablement ? ... Qui a des nouvelles de ce côté là ?

Ainsi, notre ami suisse sur l'autre topic pourrait chatouiller son praticien (en réparation) sur la question de soigner l'anémie de son épouse via la prise de trizivir (contenant de l'AZT génératrice d'anémie par elle-même) ...

Pourquoi donc ce praticien n'a-t-il pas eu recours à autre chose que le trizivir ? ... ne sommes-nous pas à la lisière de la qualification de la faute professionnelle en admettant même la "lutte" contre le VIH comme indispensable dans ce cas précis ?

Modifié par Viduité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aussi une correction des posts précédents:

Le taux de décès des S+ est plutot de 979. Sauf que seulement 400 sont dus au SIDA.

Parcontre même avec 1000 décès par an, on est encore très loin du rythme qui doit avoir lieu si l'on croit à l'hypothèse virale.

Il y a ici une question de fond que je me pose:

- Le SIDA ne responsable que de 37% des décès relevés chez les S+, il y a-t-il une position claire de l'orthodoxie concernant cette situation?

- Si le taux de décès actuel ne reflète ni une évolution automatique au SIDA dans une moyenne de 15 ans ni même le décès dans la même moyenne, doit-on comprendre que le VIH n'est pas une cause directe du SIDA/décès mais plutot un facteur de risque comme la cigarette pour le cancer des poumons?

Merci

Ah oui, effectivement. Je ne me souvenais pas exactement du taux de décès considérés comme dûs au SIDA. 37 %, ça craint pour l'hortodoxie (enfin, juste un fait de plus ou ça déconne complètement pour l'hortodoxie).

Tu pourrais nous faire un topic intitulé "le nombre de décès considérés comme dus au SIDA par l'hortodoxie" ? Ca centraliserait ce problème important dans un seul topic, Et ça m'aiderait à le retrouver plus tard.

Merci d'avance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...