Aller au contenu
forum sidasante
Schnappi

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 3/3

Recommended Posts

Bonsoir,

Oui, puis étonnant donné que pour un dissident leurs assertions sont en perpétuelles conflit avec la réalité il est toujours intéressant de voir les échappatoires qu'ils construisent au fur et à mesure. Il est presque possible de faire des prédictions là-dessus. D'ailleurs c'est dommage que la prédiction de l'introduction des anti-oxydants dans le contexte de la théorie virale n'a pas été faites...icon_smile.gif)

Cordialement :

Modifié par Psyence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wallypat, je suis tout a fait d'accord avec axelwebb.

Il est evident que des personnes nouvelles sur ce genre de topic soient très mal informées.

L'idée de la synthèse est pas mal. L'idée d'un sujet d'actualité est aussi bien. Sauf que je suis d'accord que ça demande plus de temps et de patience icon_cry.gif

Ciao

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magnus

Le souci c'est qu'on ne peut pas faire comme si leurs arguments n'existaient pas ! Celà fait des années que de telles absurdités sont enoncées à grands coups de milliards de dollars gachés. Cet article se passe de commentaires, c'est tellement icon_eek.gif mais le pire c'est que la presque totalité du monde y adhère.

A moins d'un miracle, ils ne changeront jamais d'avis. Mais on ne change pas 26 ans de mensonges comme cela.

Voir tout cet argent dépensé, ces pauvres sacrifiés, ca me dégoute. Essayer de traiter en masse les africains, voilà la bonne facon de les tuer, ils l'ont trouvé leur génocide : le traitement massif des populations sous alimentées !

En fait on prend l'argent des pays riches pour tuer les gens des pays pauvres...

je vais prendre l'exemple pas loin de chez moi (un collègue). I fait des dons et a sa petite virgule rouge sur le manteau. J'ai essayé de lui parler de certains arguments...fallait voir sa tete. Je lui aurais dis "je suis négationniste de la shoah" aurait fait le meme effet.

Mais les néophytes, il font quoi ? Un jeune par exemple...il va aller là : sida info service de l'info erronnée s'il en est, mais il ne va pas aller la contester (ce n'est pas un spécialiste).

Peut etre au moyen de "spams", de "confèrences parrallèles" (c'aurait été bien une contre-conférence pour dénoncer les mensonges), d'articles dans les journaux (pas tout dire d'un coup pour choquer les "lavés du cerveau", mais attaquer point par point progressivement chaque argument des "specialistes") les choses peuvent évoluer.

Un synthèse c'est un bon début, mais ce n'est pas nous qu'il faut convaincre, mais les scientifiques eux memes pour ne pas propager de fausses informations, ce qui rend encore plus difficile le travail de "déconditionnement".

Je suis d'accord que e combat contre l'indutrie pharmaceutique, c'est "david contre goliath", mais en ce moment, l'argument des vies humaines sacrifiées prend de plus en plus d'importance. C'est en répétant encore et encore les memes choses qu'on reussira à éduquer et informer les gens. En 26 ans il y a encore des gens pour ne pas mettre de préservatif au 1er rapport, alors esperons qu'il n'en faudra pas autant. N'oubliez pas, d'abord la vérité fait rire, ensuite elle est niée en bloc, enfin elle est acceptée de faocn résignée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut etre au moyen de "spams", de "confèrences parrallèles" (c'aurait été bien une contre-conférence pour dénoncer les mensonges), d'articles dans les journaux (pas tout dire d'un coup pour choquer les "lavés du cerveau", mais attaquer point par point progressivement chaque argument des "specialistes") les choses peuvent évoluer.

Magnus, moi, je fais comme ça :

A chaque fois qu'une association m'aborde dans la rue pour me demander des sous, je réponds que je veux bien aider mais que je veux d'abord qu'on fasse la vérité sur le sida - "vih", et je leur dis d'aller visiter Sidasanté.com

A partir du moment où c'est le black-out total sur le stress oxydatif, qu'est-ce qui me garantit que leurs associations sont transparentes ? (même si leurs causes ne sont pas basées sur le "vih")

Quand on aura fini de me raconter des conneries, on pourra discuter sur les dons.

Surprise : il y en a qui ont déjà entendu parler des théories "dissidentes" icon_eek.gif

Comme quoi... reflechi.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la lecture des derniers posts, je me rends compte que finalement tout le monde est d'accord sur tout (ou presque), mais que le problème réel est : "Comment faire comprendre aux gens que le sida n'est pas causé par le 'VIH'" ?

J'avoue que je fonde mes espoirs dans d'autres pays que la France :

- Afrique du Sud : l'hypothèse rétrovirale est actuellement analysée par la Cour Suprême;

- Australie : une personne séropositive est poursuivie pour avoir "contaminé" et tenté de "contaminer" deux femmes (l'affaire est actuellement jugée devant un tribunal et le séropositif a eu la bonne idée de demander l'aide du Perth Group pour le défendre);

- Aux USA : le débat commence enfin à se développer suite à un article paru en mars dernier (l'édifice du sida "rétroviral" commence tout doucement à se fissurer, visiblement).

A vrai dire, pour le moment, c'est surtout d'Afrique du Sud que j'en attends le plus. L'avenir le dira (prochainement, d'ailleurs).

Pour ma part, j'essaie de faire passer le message sur des sites de rencontre. Alors, je sais que le sujet sera vite censuré, mais au moins, les écrits restent (généralement). Et même si le débat finit rapidement en queue de poisson et surtout en insultes, d'autres intervenants finissent par lire les écrits en question (et entre autres, le renvoi vers la synthèse de ce forum) ... et finissent par me contacter ! Ils ne sont pas nombreux certes, mais ils le sont bien plus que ce qu'on pourrait croire. Et chaque semaine, en moyenne, j'ai une ou deux personnes qui me contactent pour me dire que toute cela n'est pas si stupide que ça et qu'elles veulent mieux s'informer sur le sujet (dans ce décompte, ne sont évidemment pas comprises les personnes qui m'envoient des messages d'insulte). Je donne des infos complémentaires, et généralement, je n'en entends plus parler. Mais parfois, ils deviennent de nouveaux (rares) intervenants sur ce forum-ci !

C'est déjà ça !

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Ce n'est pas une tâche facile que de présenter un autre message sur les causes du SIDA après 25 ans de conditionnement. Il ne faut pas oublier que pour ces personnes autre chose qu'un virus n'a même jamais été envisagée du fait qu'aucun doute n'a jamais été exprimé publiquement, sauf peut-être par Montaginer lorsqu'il évoque la nécessité de co-facteurs.

Sincèrement, je crois que le type d'accroche

"Et si tout ce que vous avez appris à propos du SIDA était faux ?"

du site SIDASANTE est auto-discréditante, bien que le contenu du site soit sérieux, il ne sera pas pris au sérieux. Il y a environ 5 ans j'ai aiguillé une personne "médecin-psychiatre" (que je connais) sur ce site pour avoir son avis. Sa première remarque à été "Ce genre de site est dangereux". Il n'y en a jamais eu d'autres.

L'autre jour je suis aller acheter un livre universitaire d'infectologie pour connaître exactement les conceptions en vigueur au sujet du VIH-SIDA. Très bien fait, le futur médecin ou infirmier qui lit cela ne remettra en question son contenu que par confrontation à son expérience. Mais il suffit que l'expérience conforte les descriptions de l'ouvrage pour renforcer la croyance de tout personnel médical alors qu'à un autre phénomène autre chose, peut être en cause. (Stress Oxydatif)

Sur ONCT c'est difficile qu'un tel sujet soit prix aux sérieux, bien que la politique du site soit correcte en matière du sérieux qu'elle veut donner à ses sujets, les sujets aborder ici sont très loins de ce qu'un scientifique est capable d'envisager dans ces critères. Aujourd'hui "la science est la religion du peuple" Avez-vous déjà essayé de convertir un religieux ? Sans oublier qu'il y a des "scientifiques" qui sont convaincus de l'existence du virus et/ou de sa causalité dans le SIDA. Récemment une livre a été édité par deux dissidents:

"Les 10 plus gros mensonges sur le SIDA"

Croyez-vous que sous ce titre, qui est à moitié celui d'une collection sur les 10 plus gros mensonge sur n'importe quel autre sujet...l'on puisse avoir de la crédibilité auprès du public ? Même si les arguments sont valables seront-ils entendus.

Je n'écris pas un message de "désespoir": mais je crois que pour faire passer un tel message sur le SIDA il faudra trouver un moyen de le faire passer qui use de tact, d'habilité et d'honnêté. Crier au scandale, à la manipulation, ne mènera nulle part.

Puisque Wallypat semble remarquer que "nous" sommes touts d'accords. (Perso, j'ai encore des points à éclaircir icon_smile.gif

Pourquoi n'écririez-vous pas un ouvrage collectif ?

Un ouvrage collectif écrit par une "bande de séropositifs" pourrait avoir un certain impact sur le public.

Mais pas un ouvrage uniquement "médico-scientfique" (pour les nul) mais embrassant toute la problématique du SIDA dans ses dimensions sociales, institutionnels, psychologiques, etc.

A titre d'exemple;

Cet ouvrage pourrait décrire les mécanismes institutionnels par lesquels nous sommes arriver à tous croire à qu'un seul point de vue sur les causes du SIDA. A la réalité sociale du chercheur employé par une industrie pharmaceutique, le financement de la recherche (privé & universitaire) à la formation du personnel médical (comme cité plus haut : tous le monde lit les mêmes concepts), la méthodologie scientifique et l'épistémolgie, à votre propre expérience du suivit médical, au fait que l'éthique et la prévention dépend de nos connaissances, etc etc.

bref tout ce qu'il y a expliquer pour introduire l'état du dogme vih, le conflit des faits avec cette théorie, l'explication d'une autre théorie, sa justification et la thérapeutique qui en découlerait.

Bref c'est un vaste programme, mais pourquoi pas ? Vous avez bien assez de matériel pour faire cela.

cordialement

Modifié par Psyence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A ce titre je remets un extrait du livre

"Le temps du sida" écrit en 1990 par Michel Bounan. (Aux Editions ALLIA pour 6,10 euros)

qui est passé inaperçu lorsque je l'ai poster l'autre jour et constituerait je pense une très bonne introduction à la problématique du dogme VIH-SIDA.

"Le développement d'un raisonnement logique et cohérent, à partir d'un postulat erroné, d'une illusion ou d'une fiction, surgis intuitivement est connu depuis Kraeplin sous le nom de paranoïa. Par sa rigueur même, ce délire apparaît initialement plausible, vraisemblable, et possède, de ce fait, une certaine puissance de conviction et de contamination. Ses conclusions absurdes entraînent pourtant des conflit avec la réalité, qui sont interprétés de la même façon délirante, donnant lieu à de nouveaux conflits et des conduites de plus en plus rigides et agressives.

Tout idéologie est essentiellement paranoïaque. Elle le devient visiblement à la phase décadente des civilisations quand elle commence à interpréter follement les problèmes qu'elle engendre elle-même, de plus en plus vite, et qu'il apparaît clairement qu'elle préfère détruire le monde plutôt que renoncer à son système." page 143

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sincèrement, je crois que le type d'accroche

"Et si tout ce que vous avez appris à propos du SIDA était faux ?"

du site SIDASANTE est auto-discréditante, bien que le contenu du site soit sérieux, il ne sera pas pris au sérieux. Il y a environ 5 ans j'ai aiguillé une personne "médecin-psychiatre" (que je connais) sur ce site pour avoir son avis. Sa première remarque à été "Ce genre de site est dangereux". Il n'y en a jamais eu d'autres.

Je dois reconnaître que ma propre expérience donne raison à Psyence, à tel point qu'à l'heure actuelle, je ne recommande plus la lecture de ce site en première lecture, sauf pour recommander les articles figurant sous la section "Livrets".

Pour commencer, à ceux qui me contactent, je ne recommande qu'en première instance, la lecture de deux sites : www.theperthgroup.com et les 153 interventions d'Eleni Papadopulos-Eleopulos qui ont eu lieu au cours du récent débat scientifique qui a opposé pendant deux ans orthodoxes et dissidents du sida. Et j'insiste bien également sur le fait que les 153 interventions en question ridiculisent à tout jamais et pour le restant de l'humanité l'hypothèse rétrovirale du sida (ce qui est bien exact d'ailleurs).

Comme je donne là deux sites plutôt scientifiques, cela impressionne un peu et en tout cas, cela ne suscite déjà pas le rejet. C'est déjà ça.

Vient alors la réponse habituelle : "C'est en anglais, je ne comprends rien" !

Alors là, cela devient un peu plus dur. Je dois alors recommander la lecture de la synthèse (car je ne vais pas perdre mon temps à expliquer tout cela en privé, j'aiguise sa curiosité, mais c'est à lui de faire ensuite le travail de réflexion; s'il ne le fait pas, tant pis pour lui, c'est un cas irrémédiablement irrécupérable) et uniquement la synthèse (je ne dis pas de lire l'ensemble des interventions sur ce forum car certaines interventions de dissidents ridiculisent complètement la dissidence du sida), mais désolé pour ONCT, je dois préalablement commencer par fortement dénigrer ONCT (mais si je ne le pense pas vraiment) et préciser que la dissidence du sida se trouve sur ONCT uniquement parce que c'est le seul forum où l'on peut discuter, en langue française, du sujet sans censure. Cela passe mieux. Et ce n'est finalement en dernier lieu (à supposer que je le recommande d'ailleurs) que je recommande la lecture de certains articles de sidasante, avec toutes les précautions d'usage (entre autres, en précisant qu'il faut considérer ce site comme une bibilothèque en langue française de la dissidence du sida, mais qu'il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre). Tout cela n'enlève rien à la considération que www.sidasante.com reste un "must", bien sûr !

Que faire ?

L'un des problèmes, je crois, c'est qu'on n'est pas assez nombreux, en France du moins, même si ce nombre augmente (très) lentement.

Ecrire un ouvrage collectif ? Oui, pourquoi pas, mais ce sera un ouvrage de plus parmi tant d'autres déjà parus et il passera sans doute complètement inaperçu. Encore un ouvrage d'une bande d'hallucinés ! C'est du moins mon avis.

J'avais pour ma part pensé à l'ouverture d'une association "spécifique" de lutte contre le sida, genre Act Up et consorts. Mais les difficultés juridiques seront légion (genre loi anti-secte). Et puis, qui aurait le temps de se consacrer à une telle association ? Et surtout, avec quels moyens en outre (à supposer que les difficultés juridiques aient d'ailleurs été résolues) ?

Un grand pas en avant serait, je crois, réalisé en France si la question de l'hypothèse rétrovirale du sida était examinée par un tribunal (comme cela est actuellement le cas en Afrique du Sud et en Australie). Encore faut-il que le séropositif soit informé du sérieux de cette controverse, outre de la controverse elle-même.

En d'autres termes, je suis très pessimiste (du moins, pour ce qui concerne la France, car pour la dissidence en général, je suis modérément optimiste), et je ne vois de salut que dans ce qui se passe dans d'autres pays, bien plus avancés que nous dans la dissidence du sida. Et en cas de réussite dans ces pays, tôt ou tard, la presse généraliste française devra bien en parler (même si ce sera négativement, mais au loin, le lecteur sera enfin informé de l'existence d'une dissidence de sida, ce que bien peu de monde sait en fait).

Bref, en attendant, et pour ma part, je ne vois que le bouche à oreille, qui fonctionne bien mieux que ce qu'on pourrait croire, mais surtout chez les séronégatifs (malheureusement !).

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello

Ecrire un ouvrage collectif ? Oui, pourquoi pas, mais ce sera un ouvrage de plus parmi tant d'autres déjà parus et il passera sans doute complètement inaperçu. Encore un ouvrage d'une bande d'hallucinés ! C'est du moins mon avis.

Tu sais quand la "bande d'halluciné" c'est un ensemble de personnes séropositives, donc directement concernées, co-écrivent un livre sur une autre approche "scientifique" du SIDA, je crois que cela risque bien d'éveiller la curiosité de plus d'une personne.

Passer d'un SIDA virologique à un SIDA biochimique à des conséquences sociales très importantes. Une des implications de la théorie du stress oxydant c'est qu'elle ne concerne plus que les mêmes catégorie de personnes. (Catégorie à risques) Cela ne concerne plus qu'une minorité d'homo, de drogué et d'hémophile...mais tous les mondes.

Le SIDA biochimque est une "pandémie" à cause des multiples facteurs de stress oxydant que notre société véhicule.

J'en sais rien mais j'estime que c'est important à faire...

Cordialement

Modifié par Psyence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes, ce serait peut-être une bonne initiative, mais crois-tu vraiment que cet ouvrage aurait un quelconque succès, même destime ?

Pour moi, cet ouvrage de témoignages de séropositifs français (et belges) qui auraient survécu à la folie du sida rétroviral desservira complètement la dissidence française, du moins en prenant les témoignages que lon trouve sur ONCT.

Parmi ceux qui nont « encore » jamais consommé de drogues dites « antirétrovirales », tu peux déjà oublier ceux qui sont séropos depuis quelques années ou de manière générale ceux qui le sont depuis moins de dix ans. Leur témoignage ne prouvera rien, sauf quils suivraient les préceptes dune bande dhallucinés.

Parmi ceux qui ont consommé des drogues dites « antirétrovirales » , tu peux oublier ceux qui ont arrêté depuis quelques mois ou de manière générale depuis moins de deux ou trois ans, car cela ne prouvera toujours rien, sauf quils suivraient les préceptes dune bande dhallucinés.

Et parmi ceux qui restent, je ne vois pas trop quel témoignage on pourrait retenir puisque soit ils font une pneumocystose (Pierrot, DakAZ, Anarista, Melloute, ...) soit prennent linitiative de reprendre la consommation de drogues dites « antirétrovirales » (Almavita). Alors, des explications peuvent être données à ces différents cas, mais peu importe, tout ce que le lecteur lambda et/ou un peu beauf retiendra, cest quils ont quand même fait un sida déclaré et/ou ont consommé à nouveau des drogues dites « antirétrovirales », cest-à-dire la confirmation (apparente) quils ont bien suivi les préceptes dune bande dhallucinés.

Reste encore quatre ou cinq autres témoignages de très anciens séropositifs, mais soit on nen entend plus jamais parler, soit leurs tout derniers posts faisaient part de très graves problèmes de santé annonciateurs de sida (et puis, plus de nouvelles).

Je ne vois à ce jour quun seul témoignage probant (mais cela me semble bien peu pour faire un ouvrage collectif), à savoir celui de Viduité (devenu séronégatif). Mais même là, je vois déjà (tellement cest évident) la parade qui sera trouvée par lorthodoxie du sida : même si Viduité prouvait effectivement quil était redevenu séronégatif par des tests à son nom, lorthodoxie du sida dira tout simplement que Viduité ne faisait manifestement pas partie dun groupe à risque et qu'il était par conséquent en réalité un faux positif au départ (la fièvre typhoïde ayant fait réagir le test de stress oxydatif appelé par erreur "VIH").

Je parais peut-être un peu cynique mais cest bien ainsi que je vois - personnellement (en tout cas) - les choses.

Dans ces conditions, ce futur ouvrage aura toutes les chances dêtre considéré comme le témoignage dune bande dhallucinés. Je navais pas dit cela sans y avoir réfléchi.

Bref, jai toutes les raisons de penser que lespoir viendra surtout de ce qui passe dans dautres pays.

Mais sinon, oui, pourquoi pas un tel ouvrage collectif. Reste à trouver au moins quelques témoignages probants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wallpatt

Juste une question car je retrouve pas un de tes posts récent où tu mentionnes ce que sont les soit-disant "ARN pro-viral" détecté par la PCR dans le contexte du stress oxydant ?

Merci de ta résponse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom Nisciant

Le SIDA biochimque est une "pandémie" à cause des multiples facteurs de stress oxydant  que notre société véhicule.

Bonjour,

Je n'ai pas encore lu tout ce volumineux topic, vous m'excuserez.

Toutefois, je réponds à ce que j'ai cru comprendre.

Le stress oxydatif est un phénomène assez complexe que l'on rencontre partout et tout le temps.

Il se trouve que c'est une thématique que je connais.

Tous les stress biologiques provoquent un stress oxydatif.

La chaleur, le froid, les intoxications, les blessures, tout ce qui met en péril l'hjoméostasie cellulaire provoque un stress oxydatif. Le protéome minimum de stress (44 protéines) contient d'ailleurs 18 protéines impliquées dans la régulation redox (ref : Kultz 2005)

Cependant loin d'être uniquement responsables de la dégradation des macromolécules, les formes actives de l'oxygène constituent aussi des acteurs de la signalisation cellulaire indispensable pour une réponse viable de la cellule et donc de l'organisme.

Ainsi toute infection virale, pour être combattue, doit passer par un stress oxydatif. Il serait faux de croire que le stress oxydatif n'est pas étudié, pas connu, et faux, très certainement, de réduire à cela les symptômes du SIDA.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

toute infection virale, pour être combattue, doit passer par un stress oxydatif

- Ainsi votre intervention pose déjà une "contradiction" (par l'inversion des causes et conséquences) avec ce qui est plus ou moins admis sur ce site. Si pour vous le SIDA est du à une infection virale (VIH) cela justifie l'activité des mécanismes de stress oxydatif pour la combattre.( Selon votre déclaration). De surcroît l'excès de stress oxydatifs seraient alors pour vous l'effet d'une lutte (inefficace) contre le VIH.

J'espère ne pas me tromper sur les implications de vos propos.

cordialement

PS: Merci de rester relativement "*vulgarisateur" dans vos interventions: - je suis détracteurs par intérim..icon_smile.gif

Modifié par Psyence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kalam2050

J'ai lu dans le journal l'Alsace que la Chine a produit un vaccin contre le sida.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Magnus

ce n'est que le début !

"Des tests d'un vaccin contre le VIH-sida pratiqués en Chine sur l'homme, ont donné des résultats encourageants, ont indiqué les autorités de réglementation des produits alimentaires et pharmaceutiques.

Aucun des participants aux tests n'a développé de rejets graves après 180 jours d'essai et certains d'entre eux ont montré une immunité au VIH-1 quinze jours après avoir été vaccinés. "Cela indique que le vaccin est efficace dans la stimulation de l'immunité", ont précisé les autorités sur leur site internet, indiquant qu'une décision restait à prendre sur d'éventuels tests supplémentaires.

Cette première phase des tests avaient été entamée en mars 2005. Elle avait concerné 49 hommes et femmes âgés entre 18 et 50 ans, selon le journal. Le ministère de la Science et de la Technologie a indiqué que 800 autres volontaires seront nécessaires afin de mener les deuxième et troisième phases des essais. Au total, cela pourrait prendre plusieurs années.

Environ 650.000 Chinois sont séropositifs, soit 0,05% de la population. Le taux de contamination s'accroît cependant très rapidement. En 2006, 70.000 Chinois ont été contaminés, selon des chiffres officiels, soit 192 personnes par jour. Le gouvernement et des experts indépendants estiment qu'il pourrait y avoir un million et demi de séropositifs d'ici 2010"

Bref, il n'y a qu'1/3 du boulot de fait, ce qui n'est rien !

Modifié par Magnus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom Nisciant

Psyence,

Depuis tout à l'heure, je n'ai lu qu'une infime partie de cet énorme sujet.

J'ai donc forcément raté pas mal de choses.

Le peu que j'ai lu me semble vraiment digne d'intérêt, mais déroutant.

La présence du VIH n'a-t-elle pas été correlée avec le SIDA ? N'a-t-on pas mis en évidence que les malades du SIDA étaient porteurs de ce virus ? La transmission sexuelle n'est-elle pas avérée ?

Pardonnez ma candeur apparente : ce sont de réelles questions.

A toutes j'aurais tendance à répondre oui et à ne pas en rougir. Si je me trompe, j'aimerais le savoir.

Pour en revenir à mon intervention sur le stress oxydatif.

Vous avez assez bien retranscrit mon propos : Le stress oxydatif est un passage obligé, un medium vers la réponse en même qu'une agression directement (ou indirectement) provoquée par le stressor.

L'excès de stress oxydatif intervient quand la source (l'agent stressant) continue de provoquer la production des ROS qui vont dégrader la cellule.

[cela marche peu ou proue comme ça, je ne suis pas exactement un expert]

Je comprends mal (mais c'était peut-etre expliqué sans que je l'ai lu) Je comprends vraiment mal comment un dérèglement du système de régulation redox dont le glutathion est un élément important mais pas le seul car il existe également des enzymes (aldéhydes déshydrogénases il me semble, et puios vitamines E et C...) Comment pourrait-il se transmettre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ainsi toute infection virale, pour être combattue, doit passer par un stress oxydatif.

Alors là, j'aimerai qu'on m'explique pourquoi on s'acharne à diminuer le stress oxydatif icon_eek.gif

En effet :

S'il n'est pas question aujourd'hui de prétendre guérir ou même d'améliorer une pathologie qu'elle qu'elle soit avec des antioxydants, la preuve était faite, comme une vraie 'valeur médicale ajoutée', qu'il était possible de traiter le stress oxydatif des patients qu'ils soient porteurs ou non d'une pathologie même grave.
Centre d'Informations Scientifiques sur le Stress Oxydatif (CISSO)

...qu'il était possible de traiter le stress oxydatif des patients qu'ils soient porteurs ou non d'une pathologie même grave.

Si le stress oxydatif est nécessaire contre une infection virale, pourquoi les pros du stress oxydant / oxydatif se vantent de le traiter ?????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tom Nisciant

Liane,

Ma phrase était peut-être mal construite. Je n'ai pas voulu traduire l'expression "oxidative burst". j'aurais du le faire...

En fait c'est cet "oxidative burst" qui est TOUJOURS impliqué dans un stress cellulaire car il constitue un signal.

Le stress oxydatif, lui, intervient à plus long terme si l'organisme ne développe pas un moyen d'éviter ou de tolérer l'agent stressant.

Il y a donc un aspect négatif évident mais aussi un aspect "positif" de signalisation mis en évidence plus récemment notamment par Fort et Noctor... (2001 je crois)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Re-bonsoir,

On peut peut-être aussi avancer le fait qu'au fur et à mesure que le sida s'aggrave (le stress oxydatif s'aggrave, même ces ponts disulfure sont oxydés en sulfate, c'est pour cela que le taux d'anticorps diminue en fin de maladie. L'ARN dit "viral", quant à lui, augmente, car il pourrait être le signe de la destruction de l'ARN, voire de l'ADN par le stress oxydant.

Je cherchais à savoir cela car au fond l'apparence de la théorie du stress oxydant conserve et emprunte pas mal des éléments de la la théorie virale mais dans une autre optique.

- Le statut de "séropositif" repose sur les mêmes tests sérologiques et servent toujours à "diagnostiquer le SIDA" dans le sens où ces anticoprs représente une réaction des TH2 signifiant une apotose des TH1 . La différence c'est qu'un taux (cutoff) y est introduit donnant la possibilité d'une seroconversion lorsque leurs nombres diminuent. Dans la théorie virale c'est leur seule présence qui est compte et la séropositivité est irréverssible.

- La mesure de la "charge virale" devient le reflet de la destructions cellulaires. A mesure que son taux augmente cela signifie que la destruction est massive, que le stress oxydatif devient plus important. Dans la théorie virale il s'agissait d'une progression de la réplication du virus.

- Le décompte des T CD4 ne reflète plus l'aggravation du stress oxydatif mais ce uniquement parce la technique ne fait pas la discrimination entre TH1 et TH2. Si celle-ci pouvait la faire sur toute l'étendue de des cellules participants à la réponse immunitaires concernée par cette distinciton TH1 et TH2 (Ly B, T CD4/CD8 etc) alors vraisemblablement que la baisse de TH1 (apotose) redeviendrait un signe annonciateur du SIDA. Au lieu de cela c'est le taux de gluthation prend le relais d'indicateur car moins d eprotection, plus de destruction. (<-A ce que j'ai compris.)

Mais si l'on donne un autre sens à ces tests et mesures force est d'admettre une certaine spécificité des outils conceptuels et techniques de la théorie virale en matière de SIDA non ?

Votre avis.

Modifié par Psyence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Re,

A Tom Nisciant

Pour en revenir à mon intervention sur le stress oxydatif.

Vous avez assez bien retranscrit mon propos : Le stress oxydatif est un passage obligé, un medium vers la réponse en même qu'une agression directement (ou indirectement) provoquée par le stressor.

Oui, il s'agit bien d'un processus et non d'un agent. C'est vrai qu'ici cette notion est souvent utilisée en terme d'agent responsable.

Mais voilà la causalité qui est préconisée:

facteurs de stress oxydatif => stress oxydatif => SIDA

(agents toxiques multiples) => (processus) => (effet)

Alors que la théorie virale serait plutôt ainsi:

VIH => Stress Oxydatif => SIDA.

(agent viral) => (Processus) => (effet)

Pour vous résumer le gros du débat. (Merci à Cheminot et Wally de me corriger si je me trompe)

cordialement.

Modifié par Psyence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...