Aller au contenu
forum sidasante

Hiv, SIDA, traitement et arrêt thérapeuthique


Recommended Posts

Pour éviter que le lecteur de ce topic-ci ne reste sur sa faim, j'insère ce lien vers un autre post de Melloute placé dans un autre topic et dans lequel elle nous communique les facteurs immunodépressifs auxquels elle a été confrontée, sans le savoir et sans le vouloir, durant de nombreuses années, facteurs qui à eux seuls peuvent déjà expliquer pourquoi son test dit "VIH" a été déclaré positif il y a 14 ans et pourquoi elle a malheureusement fait des maladies qualifiées de "sida" 14 ans plus tard.

Le lecteur constatera immédiatement que la cause des maladies en question n'a évidemment strictement rien à voir avec un rétrovirus lent dit "VIH", qui aurait eu les capacités magiques d'hiberner et de se réactiver 14 ans plus tard.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité melloute

Dans ce post, je dis que j'ai été shootée à la ventoline, corticoïdes et antibiotiques depuis l'enfance... Ce qui serait susceptible d'expliquer mon HIV... OK et c'est ce que je pense !

J'ai fait un bilan nutritionnel complet en début de semaine dont j'attends les résultats d'ici une ou deux semaines... OK.

Ensuite, en fonction de ces bilans je réajusterai l'équilibre de ce qui est en déséquilibre... OK.

Mais dois-je pour autant poursuivre la trithérapie et si non, que risque t-il de se passer par la suite ? Et si je devais être 'encore malade', quel comportement adopter ? Est-il bon de refuser en bloc absolument TOUT de la médecine conventionnelle ? Ne doit on pas garder l'esprit ouvert et n'y a t-il pas du bon en TOUT ?

N'est-ce pas l'excès qui tue plus que tout ?

Et toi, wallypat, est tu séropositif ou sidéen, connais tu ces réalités qui sont les nôtres ?

Je ne suis pas forcèment tous les forums par manque de temps et de fait, je ne connais pas vos réalités...

Merci pour toutes ces réponses qui me font avancer.

Melloute

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(melloute @ Jeudi 27 Juillet 2006 à 10h57)

Mais dois-je pour autant poursuivre la trithérapie et si non, que risque t-il de se passer par la suite ? Et si je devais être 'encore malade', quel comportement adopter ? Est-il bon de refuser en bloc absolument TOUT de la médecine conventionnelle ? Ne doit on pas garder l'esprit ouvert et n'y a t-il pas du bon en TOUT ?

Il n'est pas nié (sauf par quelques-uns sur ce site, visiblement) que les trithérapies présentent des effets réellement positifs et ne doivent pas être systématiquement dénigrées. Mais le problème, ce sont leurs effets secondaires, tout aussi réels (et parfois ne se manifestant que bien des années plus tard).

Je crois qu'il est quand même utile de rappeler qu'à ma connaissance, ce forum-ci est consacré essentiellement à la dissidence du sida, c'est-à-dire à la remise en cause du binôme "VIH-SIDA", et que ce n'est pas un forum consacré à des méthodes "miraculeuses" alternatives qui auraient la particularité de guérir du sida. A ma connaissance, aucun dissident sur ce forum n'a une formation de médecin et personne ne peut décemment prétendre (et encore moins prendre la responsabilité de prétendre) que dans chaque cas, la meilleure solution consisterait à arrêter les drogues dites "antirétrovirales" pour opter pour la voie des compléments alimentaires (ou d'autres voies, comme l'homéopathie). On n'est pas des guérisseurs, "juste" des personnes contestant de la façon la plus scientifique possible le fait que le sida serait causé par le "VIH".

Concernant les remèdes, tout ce qu'on peut faire (je crois) sur ce point, c'est signaler l'existence de thérapies alternatives qui paraissent faire la preuve dans un bon nombre de cas. Pour le reste, chacun devra prendre ses propres responsabilités, en se faisant aider par de vrais professionnels, qu'ils soient dissidents ou non d'ailleurs. Qu'il suffise de lire ce topic-ci pour comprendre combien il peut être difficile d'arrêter de façon rationalisée une trithérapie !

En revanche, il est vrai qu'il est extrêmement frustrant de ne pas pouvoir trouver de ce côté-ci de l'Atlantique (hormis quelques très rares praticiens en Allemagne) des médecins qui puissent réellement assister les séropositifs dans cette voie-là. Aux USA, cela semble (un peu) moins compliqué de trouver de tels thérapeutes. Et bien sûr, ce n'est pas aux dissidents du sida qu'il faut en faire le reproche mais bien aux orthodoxes du sida qui font tout pour empêcher que le public soit informé qu'il existe depuis 20 ans un réel schisme, de plus en plus profond, dans le milieu scientifique quant à la détermination de la cause du sida. Ce faisant, l'orthodoxie du sida empêche que des médecins puissent se spécialiser dans les voies "non traditionnels" de traitement. Et quand quelques médecins courageux le font, ils sont poursuivis par leurs pairs !

Et toi, wallypat, est tu séropositif ou sidéen, connais tu ces réalités qui sont les nôtres ?

Franchement, je ne saisis pas la question. A ma connaissance, à peu près aucun scientifique travaillant dans le domaine du sida, qu'il soit orthodoxe ou dissident d'ailleurs, est séropositif ou sidéen. Ce n'est pour cela qu'il n'est accordé aucun crédit à leurs écrits et/ou paroles, que du contraire même !

Mais sinon, oui je connais quand même pas mal de séropositifs qui vivent très mal la consommation des trithérapies, comme j'en connais qui les supportent (apparemment) assez bien. Et sinon, j'ai bien pour objectif de redevenir séronégatif, ce qui me paraît être la voie royale pour sortir définitivement de ce cauchemar de sida dit "rétroviral".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh j'ai pas eu le temps de tout lire mais juste à propos du débat entre Wally et Psyence, je pense que la prise de position de Psyence est très saine justement pour ce forum et malgré le fait que, comme Wallypat le dis, les dogmes auxquels Psyence fait référence ne sont pas fondés il est bon d'accorder le bénéfice du doute parfois...

Simplement pour ne pas se mettre des ornières et continuer d'avancer dans la bonne voie. Ce que les orthodoxes du sida ne font plus depuis longtemps.

Il me faut aussi rappeller que les thérapies alternatives auxquelles vous faites allusion sur ce forum ne sont pas toujours des plus scientifiquement viables, donc pourquoi accorder du crédit d'un côté de la balance et pas de l'autre ?

Voilà !

Bonne journée à tous.

Je garde un oeil serein sur vous.

Raf.

(Ps: si y'en a qui habitent à lyon je suis en première partie de Enhancer bientôt tchuss ! icon_smile.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et sinon, j'ai bien pour objectif de redevenir séronégatif, ce qui me paraît être la voie royale pour sortir définitivement de ce cauchemar de sida dit "rétroviral".

dis moi wallypat est ce qu'un jour on aura une chance de redevenir seronegatif ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(survivor83 @ Vendredi 28 Juillet 2006 à 15h08)

dis moi wallypat est ce qu'un jour on aura une chance de redevenir seronegatif ?

En tout cas, ce n'est certainement pas impossible (voir la synthèse collective), quoique la tâche s'avère le plus souvent herculéenne, prend de nombreuses années, et implique visiblement un changement de vie assez radical.

Mais il est clair que plus longtemps on a été exposé à de lourds facteurs immunodépressifs (en ce compris certaines drogues dites "antirétrovirales"), plus herculéenne s'avère la tâche !

Un bon marqueur à cet égard est la mesure des IgG. Le jour où cela rentrera dans la "norme", les chances d'être redevenu séronégatif seront déjà bien plus élevées (sans être garanties bien sûr).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(wallypat @ Vendredi 28 Juillet 2006 à 15h15)
(survivor83 @ Vendredi 28 Juillet 2006 à 15h08)

dis moi wallypat est ce qu'un jour on aura une chance de redevenir seronegatif ?

En tout cas, ce n'est certainement pas impossible (voir la synthèse collective), quoique la tâche s'avère le plus souvent herculéenne, prend de nombreuses années, et implique visiblement un changement de vie assez radical.

Ca dépend pour qui et dans quel cas... Il me semble que Viduité est bien placé pour en témoigner icon_biggrin.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, mais je suis tout à fait d'accord avec le cas de Viduité.

Mais visiblement, Viduité n'a pas été confronté aux facteurs "traditionnels" des groupes à risque : à la lecture de son témoignage, il y a en réalité toutes les raisons de penser que c'est sa réaction à la fièvre typhoïde et les traitements donnés à cette occasion-là qui ont permis de rendre le test dit "VIH" positif. Bref, et de prime abord, pas grand chose à voir avec de durables et profonds facteurs immunodépressifs.

Quant aux drogues dites "antirétrovirales", si je me rappelle bien, il n'en a pris que durant 1 an ou deux (si pas moins même); il refit un test deux ou trois ans plus tard qui ne se révéla pas séronégatif mais douteux, et ce ne fut que bien des années plus tard (en 2006 donc) qu'il fut officiellement déclaré séronégatif.

Bref, l'exemple de Viduité est certainement un très bon exemple mais je ne crois pas qu'il s'agit de l'exemple d'un séropositif qui fut confronté à de durables et profonds facteurs immunodépressifs, comme le sont généralement les séropos des groupes à risque. Et c'est surtout à ceux-là (dont je fais partie) que je pensais quand j'ai parlé de tâche "herculéenne" (lol).

Ceci étant, l'exemple de Viduité prouve bien que l'on peut redevenir séronégatif, et c'est finalement l'essentiel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Irewiss @ Vendredi 28 Juillet 2006 à 10h18)

il est bon d'accorder le bénéfice du doute parfois...

Mais je suis d'accord avec toi, Irewiss.

Encore faut-il que ce soit un doute raisonnable. Et pour que l'hypothèse rétrovirale présente encore une quelconque crédibilité, que l'on me prouve préalablement les éléments basiques dont j'ai parlé dans mes posts échangés avec Psyence.

Mais il est vrai qu'on a si longtemps vécu avec l'hypothèse rétrovirale du sida que même quand on met bien l'accent sur ce qui ne va déjà pas dès le départ dans l'hypothèse rétrovirale, on a malgré tout encore bien du mal à ne pas accorder ne fût-ce qu'un soupçon de crédibilité à cette hypothèse.

Il me faut aussi rappeller que les thérapies alternatives auxquelles vous faites allusion sur ce forum ne sont pas toujours des plus scientifiquement viables, donc pourquoi accorder du crédit d'un côté de la balance et pas de l'autre ?

Effectivement, on voit bien que tu n'as pas encore eu l'occasion de lire tout ce qui s'est dit sur le sujet des thérapies alternatives. Je t'invite à lire la synthèse collective, plus particulièrement le chapitre consacré aux solutions proposées par la dissidence du sida.

Pas plus tard qu'en juin dernier, une étude scientifique (parmi tant d'autres) a encore confirmé la réelle efficacité de la NAC (parmi d'autres compléments alimentaires) pour lutter contre le sida, confirmant ainsi d'anciennes études antérieures.

Clique par exemple ici où une étude (de juin 2006 donc) confirme à nouveau que la NAC a la faculté d'inhiber certaines protéines (prétendument attribuées au "VIH") qui s'expriment sous l'effet du stress oxydatif, ici la "GP 120" et "Tat".

studies show that NACA reverses gp120- and Tat-induced oxidative stress in immortalized endothelial cells.

Et pourtant, on sait déjà cela ... depuis la fin des années 80 !

Pour le surplus, je ne suis pas systématiquement opposé aux drogues dites "antirétrovirales", comme je l'ai encore rappelé ce jour dans ce post-ci. Mais je trouve en revanche dommage de ne pas essayer la voie des antioxydants (parmi d'autres compléments alimentaires), beaucoup moins toxiques et très efficaces comme l'ont démontré de nombreuses études scientifiques (voir la synthèse).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement
×
×
  • Créer...