Aller au contenu
forum sidasante
Liane

Oxyde nitrique

Recommended Posts

Ouais ben, ça me fout un peu les boules, tout ça. icon_tresfache.gif

En faisant un petit tour sur le site de sidasanté, j'ai appris qu'un taux excessif de fer dans le sang crée aussi un stress oxydatif.

Avis aux carnivores icon_wink.gif

En Afrique, il parait qu'on cuisine parfois dans des casseroles...en fer.

Suivez mon regard...

Apparemment, il existe (je l'ignorais) des méthodes d'évaluation du stress oxydatif mais généralement inconnues ou négligées par certains médecins.

Dans ce lien, un passage m'intrigue :

"A laide de techniques ELISA, de nombreux chercheurs ont pu mettre en évidence une relation étroite entre un taux sanguin élevé danticorps dirigé contre des LDL oxydées et la progression de lathérosclérose carotidienne ainsi quavec le développement de problèmes coronariens dans la phase de posttransplantation. "

J'ai besoin de vos lumières :

C'est le même test Elisa utilisé pour la sérologie hiv, ou bien il existe plusieurs sortes de tests Elisa ?????

Merci !

On apprend tous les jours, en ce moment je n'arrête pas icon_rolleyes.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, "test Elisa" est l'abréviation de "Enzyme Linked Immunosorbent Assay". C'est un nom générique visant les tests destinés à détecter et/ou doser une protéine dans un liquide biologique, généralement dans le sang. Il y a donc une grande variété de tests Elisa, la tristement plus connue étant celle permettant de détecter le soi-disant "HIV".

Juste une remarque concernant le stress oxydatif. En fait, c'est un phénomène tout à fait naturel. Mais ce qui cause plus que vraisemblablement le sida (et avant, la séropositivité) est un excès d'oxydants azotés, soit une seule des variétés d'oxydants possibles. Un excès des autres types d'oxydants est en revanche susceptible de causer d'autres maladies, par exemple le cancer (du moins, d'après ce que j'ai brièvement lu sur le sujet).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne faut pas trop t'en faire, Liane, car le corps est une merveille qui se débrouille très bien en général. Mais il ne faut pas pousser mémère dans les orties, comme on dit parfois.

Le terme Elisa correspond à un type paticulier de test, avec l'utilisation d'antigènes (souvent monoclonaux) fixés chimiquement sur une plaque, et les anticorps qu'on veut détecter s'y fixent par un de leur bout. Mais à un autre endroit de cet anticorps, existe un autre domaine capable de fixer un autre antigène, sur lequel on a fixé une molécule fluorescente dans l'ultraviolet par exemple . Donc s'il y a anticorps, la plaque devient fluorescente dans l'UV, parce qu'il s'y seront fixé deux molécules, dont la dernière est émettrice de lumière, alors que s'il n'y a pas d'anticorps,ou peu, la plaque émettra moins de lumière UV.

Tout dépend donc de l'anticorps qu'on veut trouver, les antigènes étant modifiés en ce sens.

ce que dit Wallypat est très vrai, car la cellule humaine est faite pour interagir avec l'oxygène et donc le "stress oxydatif" est une chose indispensable. Maintenant, c'est comme tout... "trop d'amour tue l'amour".

Et je continue à penser, à la suite de Heinrich Kremer, que ce sont les oxydants azotés qui posent problème dans le cas du sida.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonjour,

pour continuer dans la liste des médicaments à risques, je souhaiterai avoir l'avis de Cheminot sur les conséquences du fluor sur notre santé; à en croire ce site québécois nous courrons tous de gros riques, car nous sommes tous concernés par l'adjonction de fluor (quelquefois à notre insu) dans le dentifrice, l'eau et le sel.

Pour ma part, je peux dire qu'il y a environ une dizaine d'année, j'avais régulièrement des maux de gorge sans aucune raison et quelquesoit la saison. Lors d'un RDV chez mon dentiste, il m'avait conseillé d'utiliser un dentifrice sans fluor et j'avoue que petit à petit mes maux de gorge ont complètement disparus.

merci par avance à Cheminot de donner son avis

Didier

juste un ou deux mots.

le fluorure de sodium des dentifrices sert à transformer (lentement), l'hydroxyapatite naturel (hydrogénophosphate de calcium) qui forme l'émail de nos dents en fluoroapatite (monofluorophosphate de calcium), car ce dernier est plus résistant, en particulier à l'acidité. Pourquoi pas... mais cela ne correspond pas à la façon dont la nature travaille, car si la sélection naturelle avait fonctionné dans le sens de formation de ce fluoroapatite, nosdents seraient faites de ce bois-là.

Il y a un autre problème avec l'ion fluorure, c'est qu'il est extrêmement complexant (caractère responsable d'ailleurs du phénomène sus cité). Il peut donc complexer des ions métalliques (oligoéléments), qui sinon, seraient demeurés dans leur forme ionique classique.

Le sujet est donc encore à creuser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Wallypatt et Cheminot icon_biggrin.gif

Back to the NO.

A +

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Anti-oxydants (suite)

Ayant lu ceci,

je vais finir par me concocter mon vaccin toute seule ! 1-marteau.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pipoca,

J'ai vu le site en question, intéressant :

Methode Gesret

Pour finir, contre l'asthme :

homéopathie, methode Gesret ou médecine chinoise ?

Et si l'asthme était causée par le candida ? Autre facteur de stress oxydatif (d'après ce que j'ai lu sur ce forum)

Pendant qu'on se shoote au ventolin, on se bourre d'oxyde nitrique.

- Le candida progresse -> stress oxydatif

- Ventolin -> stress oxydatif

Et un jour, Jack Pot avec la belle Elisa ! Mariage pour les bons et les mauvais jours avec le stress dans tous les sens.

Le gentil médecin ne te lâche plus. Que la danse commence.

Aucune remise en question, même si on ne fait pas partie des groupes à risques. A tel point que le gentil médecin insiste pour savoir si tu ne te "piques" pas. Ben franchement, ne pas faire partie des groupes à risques et être séropositif, c'est bizarre.

Il comprend pas, le gentil médecin. Alors il applique bêtement son protocole, parce que c'est comme ça dans sa bible.

Il n'a plus de tête. Sa bible, c'est sa tête.

CD4 bas, charge virale basse, autre bizarrerie qui ne se trouve pas dans sa bible. On continue le protocole parce qu'on n'a toujours pas de tête. La tête, on l'a troquée contre un tître affiché sur le mur du cabinet "Docteur lobotomisé"

Et voilà que, dans un autre labo, les Ag P24 réapparaissent plus de 3 mois après la date supposée de contamination.

"Votre contamination est toute fraiche !" Ben voyons ! Encore une bizarrerie.

C'est pas grave, on ne réfléchit pas. La bible a dit comme ça : tri-thérapie, attaque de front contre l'ennemi.

Si TOI, tu ne réfléchis pas, t'es mort. Pour vivre, tu dois réfléchir à la place de ton médecin qui a perdu sa tête, mais que tu paies quand-même (ou que le Sécu paie) Tu te colles à la chimie, à la biologie, à tous ce qui parle du vih. Tu potasses.

Et quand tu as assimilé un minimum pour comprendre Elisa, Western Blott, CD4, charge virale, ag p24 et cie, tu décides tout seul.

C'est pas un lobotomisé du protocole qui vas décider de ta vie et c'est pas lui qui va s'avaler toutes ces tri ou quadri-thérapies pour lesquelles il est peut-être (ou sûrement) payé à chaque prescription. A moins qu'il ne recherche sa gloire personnelle. A moins qu'il n'aie d'autres motivations qui lui sont propres et même peut-être inconscientes. La confiance est rompue.

Le gentil médecin et sa bible passent à la poubelle, avec TOUS les médecins. Tu ne veux plus qu'on te touche, tu n'as plus de références.

Entre-temps, tu continues à chercher parce que tu veux SAVOIR. Tu découvres les faux-positifs, le stress oxydatif...

Tu continues à chercher. Quand tu ouvres cette porte, tu ne t'arrêtes plus. Tu as compris que tu as intérêt à comprendre toi-même, tant que tu n'es pas aussi lobotomisé. C'est mieux comme ça : suivre son instinct de survie.

Quand on n'a plus de références, il reste encore ça : l'instinct.

Pour ne pas être, en plus, SEROPOSITIF A LA CONNERIE !

icon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gificon_tresfache.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, et si je commençais par le début ?

- Acte 1 :

Rapports non protégés sans complexes. Il fait un test de routine : séropo.

Je fais un test chez mon généraliste (à qui je raconte tout) en urgence : négatif

Le médecin panique, c'est la cata. Il me gronde presque, le gentil père et me file sa trouille "Il faut refaire un test dans trois mois. En attendant, allez voir les spécialistes"

- Acte 2 :

Le spécialiste. "Je ne peux rien pour vous pour l'instant. De toutes façons, si on n'attrape pas le vih au début de la relation, il y peu de chance qu'on se l'attrape par la suite. Revenez dans trois mois, on verra"

- Acte 3 :

Trois mois plus tard, je prends un nouveau généraliste et j'enrobe le tout dans un chek-up total du genre cholestérol, fer, etc...

Il me dit : "Pour le vih, d'après les statistiques, 0,3 % de chances de se faire contaminer sexuellement"

En trois mois, trois médecins, trois versions différentes.

Les gars de l'orthodoxie, IL FAUT VOUS METTRE D'ACCORD ENTRE-VOUS !

Ce soir, j'ai mon résultat : négatif

Mais en trois mois, j'en ai vu de toutes les couleurs et depuis, je traque ce vih pour qu'il ne me pourisse plus jamais la vie !

Quelque part, on m'a volé trois mois de ma vie pendant lesquels j'ai arrêté de respirer icon_tresfache.gif

Orthodoxie : PRENEZ LA MEME VERSION DU LOGICIEL, vous serez plus crédibles icon_tresfache.gif

Résultats : Deux de mes plantes ont crevé à force de reçevoir mes mauvaises ondes 4-spamafote.gif

La suite, vous la connaissez.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

icon_biggrin.gif J'allais oublier le plus important de l'histoire. Le séropo qui s'ignorait et qui ne s'ignore plus va très bien.

Merci.

Modifié par Liane

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sic

bonsoir suis nouvelle sur le site, alors salut! y aurais qq qui aurais des renseignement sur la DHEA ? c'est une cellule mais finalement on bouffe quoi ? et ca sert vraiment à rester jeune? vu que chez vous y a pas mal de lumière ben ptêtre qu'on pourrais m'en allumer une? alors c'est quoi la DHEA? merci d'avance pour les infos. : 5-humhum.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sic,

Quelqu'un t'a dit de prendre de la DHEA ? Si ça peux t'aider, lis tout ça.

J'en reviens à l'asthme.

J'imagine que les médecins n'ignorent pas les " millers de facteurs " provoquant l'asthme professionnel.

L'asthme a apparement une cause qu'il faut absolument trouver afin de la traiter correctement.

Quand c'est professionnel, ça doit-être assez facile. Mais quand ce n'est pas professionnel, ça peux prendre du temps (merci Cheminot)

Pourquoi le médecin te met alors directement sous Ventolin ????

Par paresse ? par incompétence ? pour gagner du temps (le temps, c'est de l'argent) ? parce que tu le gonfles ? parce que c'est le protocole ?

Je suis dégoutée.

J'ai compris une chose avec toute cette histoire et les vôtres : la responsabilité de mes actes.

" Et de même qu'une seule feuille ne jaunit qu'avec le silencieux assentiment de l'arbre entier,

ainsi le malfaiteur ne peut agir sans le secret acquiescement de vous tous "

Khalil Gibran, le prophète

Pas le choix, t'es obligé de vérifier avant de signer.

Bonne chance à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

NO, suite :

J'ai appris de source médicale que les cardiaques qui prennent un traitement vasodilatateur sont strictement interdits de Viagra.

Alors ça, ça métonne !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Liane, les traitements vasodilatateurs libèrent du NO, (ce qui diminue par la même occasion la tension artérielle). D'où l'incompatibilité avec le viagra.

voir http://www.arcat-sante.org/167/Article_du_JDs&article_id=414

où on voit que le viagra est bien lui-même un vasodilatateur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est sérieux, cette histoire ????? Quelqu'un en a déjà entendu parler ?

Sutherlandia frutescens

La canavanine a déjà fait l'objet d'un brevet pour son activité antivirale sur le virus de la grippe et sur les rétrovirus comme le HIV (Green). Elle inhibe l'enzyme responsable de la synthèse de l'oxyde nitrique responsable d'une hypotension et de troubles de la circulation (Cai).

Pas trouvé grand'chose sur cette mystérieuse plante 1-red_eyes.gif

Je ne vais peut-être pas dans le bon sens, mais :

- Oxyde nitique -> stress oxydo -> séropositivité

- Oxyde nitrique -> hypotension

- Séropositivité <-> tension basse ?????

HELP ! reflechi.gif

Modifié par Liane

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La canavanine a déjà fait l'objet d'un brevet pour son activité antivirale sur le virus de la grippe et sur les rétrovirus comme le HIV (Green). Elle inhibe l'enzyme responsable de la synthèse de l'oxyde nitrique

La théorie du stress oxydatif permet, semble-t-il, d'expliquer pourquoi la plante "sutherlandia" permet aux sidéens africains d'aller bien mieux, et peut-être bien mieux que bon nombre de séropositifs occidentaux puisque le sida africain est en premier lieu un sida nutritionnel (et non un sida toxique comme chez nous).

Il est en effet précisé à la fin du document cité par Liane que l'on a isolé dans cette plante de la "canavanine".

Or Wikipedia précise :

risque de réactivation chez des patients atteints de lupus érythémateux disséminé et dinduction de maladie auto-immune chez les sujets sains.

En l'occurrence, les autorités françaises s'inquiètent déjà pour un taux de 0,1%.

Or, ci-dessus (Wikipedia), il a été précisé que le sutherlandia comprendrait jusqu'à 2 mg de canavanine par gramme de feuille séchée.

Ne peut-on donc pas craindre que la canavanine soit une arme à double tranchant pour traiter les sidéens africains, en ce sens qu'au début ils iront mieux, mais qu'ensuite, du moins, s'ils continuent à consommer cette plante sur le long terme, diverses maladies auto-immunes pourraient surgir chez ceux-ci, maladies qui seront bien sûr mises sur le compte du "VIH" ?

N'oublions d'ailleurs pas qu'au début de ce post, il a justement été précisé que la canavanine est l'analogue toxique de l'arginine. Je crois donc que l'on peut se poser des questions sur l'innocuité de cette plante, du moins si elle est utilisée à long terme !

Ce n'est bien sûr qu'une hypothèse, mais je me pose quand même la question. En tout cas, de prime abord, cela semble dangereux de la consommer sur le long terme.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci ! Limpide comme l'eau de "Roche" icon_wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pris l'année dernière un cocktail de protéines pour retrouver mes muscles...après avoir perdu 10 kilogrammes en 10 jours suite à une "primo-infection au virus vih"...ma charge virale est passée de 1 220 particules par ml à 19 200 particules à un mois d'intervalle.

Ce cocktail contenait, entre autres protéines, de l'arginine...cette prise est-elle donc à l'origine de cette brutale augmentation?

Sachant que deux mois plus tard, sans aucun traitement antirétroviral et suite à l'arrêt de la prise de ce cocktail, la CV a chuté de nouveau...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lasimar,

La mesure de la "charge virale" est aussi fiable que la méthode qui te promet de gagner au Lotto. Cela dit, pourquoi est-ce que tu as arrêté l'Arginine, vu qu'elle avait un effet si "bénéfique" sur ta "charge virale" ? icon_wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×