Aller au contenu
forum sidasante

Recommended Posts

Invité Papillon de nuit

kyubi,

Tout d'abord, je souhaite te dire combien cela me fait mal au coeur de lire ton histoire icon_cry.gif . Sache que ce monde n'est pas beau et que les institutions les plus hautement placees sont les plus pourries. Tes parents sont en paix maintenant et je pense qu'ils ont ete victimes d'un systeme dans lequel on se fait de l'argent au profit de la sante des etres humains.

Sois forte et dis-toi que ces gens la qui se moquent de nous ne l'emporteront pas au Paradis.

La partie de l'histoire qui montre que la vie est belle est celle ou tu nous dit que vous n'avez pas ete touchees par la maladie, toi et ta soeur. La vie a fait que vous soyez sauvees et ca, c'est la chose qu'ils ne peuvent pas nous retirer, car cela appartient a la volonte de Dieu.

bisous

4-bisou.gif

Modifié par Papillon de nuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum ... quand tout le monde n'est pas beau (ce qui est effectivement le cas), il convient, très concrétement, de tenter une action civile en réparation.

Ca ne fera pas revenir les parents de notre amie hélas et sans doute qu'il est déjà trop tard pour initier cela (encore que ...).

Maintes fois, j'ai dit ici que tous les concernés et leurs proches doivent, à titre conservatoire, conserver toutes les paperasses produites au cours de "l'aventure" ... et même pour les "recommandations" les plus importantes se les faire notifier par écrits, datés et signés de l'auteur.

Un jour viendra (j'en suis presque sûr) que le boomerang leur reviendra ... sous les traits de condamnations civiles (réparation financière) qui vont calmer leur ardeur à faire n'importe quoi avec suffisance et aplomb.

La solution viendra d'un pays anglo-saxon car le droit y est plus rigoureux sur ce plan ... et ça fera mal ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Papillon de nuit

Tiens Viduite, tu as lu dans mes pensees! je suis sure qu'un jour ils paieront le prix.

Je pense que cela viendra du Canada car les us sont pourris et le lobbying est un frein et aussi question fric...les grosses boites s'en foutent t'en que le fric est la!!

enfin, ravie d'entendre que je ne suis pas la seule a avoir cet espoir.

bizz

Modifié par Papillon de nuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y ayant bossé, je suis moins "pessimiste" que toi s'agissant des US beau Papillon ...

Les pourris ne manquent nulle part ... pas plus aux US qu'ailleurs ... mais ils ont des institutions et surtout des avocats bien plus performants qu'ailleurs (je ne connais pas le fonctionnement canadien).

Alors, oui tous les espoirs sont permis. Il y a d'ailleurs des actions en marche qui, bien sûr, ne font pas les titres du journal.

Hier, comme d'autres, j'ai écouté des témoignages sur le cable ... A un moment et sur celui rapporté par notre ami AIXUR, je me suis demandé si l'hépatite C n'avait pas bon dos s'agissant du flinguage du foie des intéressés ... Il ne s'agit pas d'une maladie opportuniste en l'espèce mais d'une maladie "opportune" pour expliquer "autrement" les ravages des médocs ...

En ce qui me concerne, mais je l'ai dit déjà, il n'a fallu que trois petits mois de tri pour que je me retrouve dans un état comateux ou presque du fait de la prise de Viracept ... et pourtant, je suis négatif aux hépatites ... C'était il y a très longtemps mais je m'en souviens comme si c'était hier tant ce fut douloureux et insupportable. Trois mois d'errement en quelque sorte ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kyubi

Vos messages m ont touché et surtout m ont aidé a comprendre certain truc et d un certain coté d en vouloir un peu moins à mon pere

Intuitivement je pressentait deja tout ça mais je n imaginais meme pas l ampleur de la realité

Mais, c'est certainement le cas pour bien d'autres problèmes médicaux que le SIDA. En fait, la médecine tue ou esquinte dans plein d'autres cas. Je crois que si les gens, étudiaient les cas des personnes mortes ou ayant contracté certaines maladies dans leur familles, ils verraient que dans plein de cas, c'est la médecine qui est en cause. Je pense que presque tout le monde a été touché de près ou de loin par les erreurs de la médecine moderne

ça c est bien vrai c est pour ça que mon fils et moi ne nous soignons plus que par homeopathie mais pour moi c est recent et mon mari de part sa profession est vacciné a tout va et impossible d y echapper icon_confused.gif

Bon courage a tous et encore merci

kyubi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kyubi

La partie de l'histoire qui montre que la vie est belle est celle ou tu nous dit que vous n'avez pas ete touchees par la maladie, toi et ta soeur. La vie a fait que vous soyez sauvees et ca, c'est la chose qu'ils ne peuvent pas nous retirer, car cela appartient a la volonte de Dieu

oui mais on a été placé en foyer et ça ça n a pas du aider ma mere a avoir envie de vivre

mais effectivement je realise que j ai eu bcp de chance j etais dans un tres bon foyer qui m a fait connaitre des chose que je n aurai pas connu et je ne serait peut etre pas sur ce forum

c est bizarre ma mere est morte depuis 94 et c est comme si je recommençais son deuil

Je ne connais plus de personne qui ont le sida sinon je les aurai orienté vers ce site

kyubi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hum ... quand tout le monde n'est pas beau (ce qui est effectivement le cas), il convient, très concrétement, de tenter une action civile en réparation.

Ca ne fera pas revenir les parents de notre amie hélas et sans doute qu'il est déjà trop tard pour initier cela (encore que ...).

Maintes fois, j'ai dit ici que tous les concernés et leurs proches doivent, à titre conservatoire, conserver toutes les paperasses produites au cours de "l'aventure" ... et même pour les "recommandations" les plus importantes se les faire notifier par écrits, datés et signés de l'auteur.

Un jour viendra (j'en suis presque sûr) que le boomerang leur reviendra ... sous les traits de condamnations civiles (réparation financière) qui vont calmer leur ardeur à faire n'importe quoi avec suffisance et aplomb.

La solution viendra d'un pays anglo-saxon car le droit y est plus rigoureux sur ce plan ... et ça fera mal ...

Je suis d'avis qu'on devrait l'encadrer quelque part icon_smile.gif et donc pour que ce soit plus efficace, te sens tu de nous faire un petit topic sur le sujet, permettant à ceux qui sont touchés ou peut etre plus à ceux qui ont perdu quelqu'un de savoir quels sont les documents à garder OU à demander après coup... Par exemple, est il possible pour quelqu'un d'avoir le dossier médical d'un parent "mort du Sida" ? Un malade lui meme peut il l'obtenir ? Si oui quelles sont les conditions ? Bref, peut etre pourrais tu nous faire un petit topo dans un topic qui pourrait servir concretement.

Le sommaire du topic général sur le HIV commence à vraiment etre complet et le nombre de témoignages affluent dernièrement. Vos expériences valent tous les sidactions du monde icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité clementine

Je trouve que vous avez raison viduité et diamant !

Vous avez aussi tous mes encouragements .

4-piout.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La solution viendra d'un pays anglo-saxon car le droit y est plus rigoureux sur ce plan ... et ça fera mal ...

J'ai aussi l'impression que la solution peut venir des pays émergents comme l'Afrique du Sud et l'Inde.

Déjà de nombreuses prises de position comme le rejet par l'Inde des financements proposés par Clinton montrent que ces pays veulent se libérer de l'emprise américaine.

Maintenant, quelqu'un comme l'avocat Robert F Kennedy Junior, qui se bat actuellement pour rejeter les vaccins au mercure (et cela embête bien le NIH) pourrait peut-être se rendre compte qu'il y a ici aussi matière à critique... un peu comme le journaliste de gauche Dean Esmay.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Vitchilo

Pour que tu ne sois pas malade, je pense que il faut que tu ai au moins un doute d'en ton esprit que la médecine, dans le cas où cela agrave ton cas ou te tue, c'est de la merde. Mettons ma grand-mère, si elle avait le SIDA ou je sais pas quoi, elle croirait les médecins sans aucuns doute et même si je la convaincrait, elle se dirait au fond d'elle même que les médecins ont raison et elle sera malade. C'est encré en elle à cause de son éducation et de l'endoctrinement que les médecins sont des dieux.

À moins qu'elle y croit du plus profond de son âme, je pense que c'est très dur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Ouais... et ben c'est pas gagné"

C'est la première réaction que j'ai eu quand on m'a dit un jour "Le sida n'existe pas ! faut que le monde entier le sache !!!"

Qui m'a dit ça déjà...? j'essaye de me souvenir...

Ah oui c'était un collègue de boulot d'été, un mec un peu décalé, qui se nourrissait uniquement de produits de la ferme qui essayait de vivre loin de tout etc... j'en suis venu à me demander comment ce mec avait eu accès à internet.

Je vous avoue que j'ai écouté ça d'une oreille distante. reflechi.gif

Suite à ça j'avais quand même une grosse puce dans l'oreille... ni une ni deux je lance une recherche avec mon ami gougueule (mais si vous le connaissez bien...)

Je pense que sidasante.com est un des premiers sites que j'ai visité. Et ce forum qui est lié a sidasante.com fut sans doute la plus grande source de mes préocupations.

Surtout lorsque j'ai lu les témoignages des personnes séropositives.

J'avoue ne pas avoir tout lu. J'ai pas mal survolé et je compte me pencher sérieusement sur le sujet prochainement pour approfondir tout ça.

En attendant j'aimerais savoir quelques petites choses parce que j'ai pas mal réfléchi à tout ça et j'ai quelques zones d'ombres. Il faut savoir que je suis complètement ouvert à toutes les critiques et je demande votre clémence face à mon ignorance si jamais les questions qui suivent vous forcent a répéter des choses précédemment dites dans les sujets de ce forum.

-1ère question: Dans l'affaire du sang contaminé, des personnes ont été infectées par le vih, ou

bien par autre chose, mais en sont elles mortes ? A-t-on pu mettre en relation

de façon ABSOLUE qu'elles ont bien été infectées suite aux transfusions faites ?

En bref que s'est-il passé pour ces personnes ?

2ème question: La dissidence est un phénomène complètement obscur aux yeux des 2 médecins

qui m'ont reçu récemment pour valider mon test hiv (le premier de ma vie)

ils n'en avaient "jamais entendu parler avant", pour eux c'est simplement l'expression d'un "déni de la maladie afin de garder espoir"... Lorsque j'abordais la question de deux prix nobels refutant la thèse de la relation HiV => Sida, le fait qu'un scientifique proposait une prime de 100.000$ pour une photo du virus, le fait que plus de 600 scientifiques avaient déjà rallié la "cause", on me signalait simplement que "la folie existe même chez les prix nobels" et que de toutes façons "on trouve de tout sur internet", la phrase qui me marquait le plus fût quand même: "Je travaille ici depuis 15 ans je sais de quoi je parle, le sida existe bien".

Aucun détail technique ne me fut avancé... aucune refutation claire de mes arguments... Je crois qu'ils m'ont pris pour un dingue. Est-ce pareil partout ? Pourquoi ? qu'est-ce que vous en pensez ?

3ème question: Vous avez en main ce que j'appellerai une bombe médiatique. POURQUOI, nom de dieu de bordel de merde passez moi l'eructation présente, pourquoi à-t-il fallut que je fouille autant dans les méandres de l'internet pour vous trouver dans une partie minuscule d'un forum gigantesque ??? Avez vous un vrai site avec des bannières répandues un peu partout ? avec un vrai gros forum unique sur ce sujet ? Qu'est-ce que vous, dissidents, conscients d'un mal qui est peut être la plus grosse blague du siècle, faîtes à côté de gens qui croient en l'existence des extraterrestres et autres magnétiseurs (Je ne remets pas en cause ces deux choses attention je suis ouvert d'esprit, mais la majorité non...) N'avez vous pas peur d'y perdre en crédibilité ?

Pourquoi ne faîtes vous pas entendre vos voix plus fort ? Aucun de vous n'a de relations dans le milieu de la presse ? Si oui, vous a-t-on claqué la porte au nez face a votre "déni" de la maladie ?

Comme je l'ai déjà dit dans mon post de présentation sur le forum des nouveaux j'ai horreur qu'on me manipule. Ma méfiance en ce jour est au maximum... Autant sur votre front que sur le leur... l'orthodoxie comme vous l'appelez...

Messieurs - mesdames, je vous en prie faites moi un résumé, évitez le language scientifique je n'y entend rien ! J'ai l'esprit déjà assez embrumé comme ça en ce moment...

Je vous en demande beaucoup je sais, j'espère que vous serez compréhensif.

Raphaël.

Ps: mon test est négatif... je ne sais même pas si je dois me sentir soulagé icon_mad.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Barbie ridule

Ah oui je connais l'ignorance des medecins sur la dissidence, j'en ai un peu parlé à la personne qui a validé mon test, et je me suis heurté à un mur froid et epais, pour elle, le mot "dissidence" n'existe même pas.

Et qu'il y a 15ans, elle le voyait le sida, quand elle voyait entrer quelqu'un avec un sarcome de Kaposi, elle savait qu'il était positif, bref, j'ai préféré ne pas continuer là dessus, elle est bien plus documentée sur son sujet que je ne le suis sur le mien.

Une chose m'a tout de même marqué, elle admettait ne pas comprendre pourquoi certaines personnes qui multiplient les relations sexuelles avec des hiv+ ne vont jamais être contaminés, pourquoi il y a des hiv+ qui n'ont rien contracté depuis plus de 20ans.

Elle était aussi d'accord pour m'appuyer sur les chiffres qui demontrent que le risque de se choper le virus par relation sexuelle hétérosexuelle est vraiment très limité. Elle a ajouté qu'il augmente en cas d'ist, logiquement parce que les muqueuses deviennent plus fragiles sur une surface plus étendue, ce sont aussi des infections qui peuvent biaiser les resultats à ce test.

Pour ce qui concerne mes doutes sur l'isolement du virus, c'était même pas un sujet à aborder, j'ai eu peur qu'elle me jète des stylos à la figure.

Mon test s'est révèlé négatif aussi, mais je me rend compte que s'il avait été positif, même si pour moi intimement ça ne represente pas de grand danger, c'était une annonce de mort sociale et psychologique pure et dure.

Modifié par Barbie ridule

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

chers amis,

pour résumer ce que je crois avoir compris jusqu'ici.

premier acte : Peter Duesberg dit qu'il n'y a pas de relation de cause à effet entre vih et tests et ... sida. Parce que pour lui, qui est virologue, le vih a été isolé et les tests montrent ce virus.

second acte : beaucoup de dissidents se désolidarisent de Duesberg (groupe de Perth), car, s'il est vrai qu'ils ne trouvent pas delien de cause à effet entre un virus et le sida, ils trouvent par contre une corrélation étroite entreles tests et un devenir qui peut passer par le sida. Pour eux, le lien manquant est entre un virus hypothétique et les tests, qui eux, représentent bien une notification de l'état de santé du patient. Et pour eux, plus précisément, ces tests mesurent les dégats provoqués par un stress oxydatif vécu par ces personnes : drogues, certains médicaments, certains vaccins, la malaria, les parasitoses en général, la tuberculose. Ces dégats se sont aggravés ces 20 dernières années par l'utilisation de toutes sortes de drogues pour pallier justement à ces problèmes, et là je pense pratiquement uniquement à l'AZT et au bactrim, les autres "antirétroviraux" allant plutôt dans le sens d'un maintient du staut quo rédox, à défaut de pouvoir l'améliorer.

Donc : le sida existe bien et c'est une maladie grave, les traitements actuels vont de plus en plus dans le bon sens, après les errements de l'AZT, et les effets secondaires. L'hypothèse d'une transmission sexuelle par un virus est par ailleurs problématique à cause justement des statistiques que tu cites. Il faudrait maintenant que la recherche pharmaceutique aille dans le sens préconisé par le Pr Luc Montagnier : le stress oxydatif.

En gros on peut dire que cette réponse sérologique est universelle, et correspond à une activation du système inmmunitaire normale, mais très fortement exacerbée - et devenue irréversible - chez les personnes qui présentent les maladies opportunistes que l'on regroupe sous le nom de sida.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord, donc le sida serait un amalgame de diverses maladies qui une fois regroupées sont diagnostiquées cliniquement comme étant le sida.

Quelqu'un saurait répondre précisemment aux questions que j'ai posées précédemment ?

(merci aux deux intervenants pour leurs renseignements je voudrais néanmoins creuser plus loin)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un bon moyen pour commencer à creuser, dont trouver des réponses à tes questions, est de lire le Sommaire sur le topic unique qui est régulièrement mis à jour et en cours d'amélioration par Wallypat. Tu trouveras là des liens vers différents sujets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
-1ère question: Dans l'affaire du sang contaminé, des personnes ont été infectées par le vih, ou

bien par autre chose, mais en sont elles mortes ? A-t-on pu mettre en relation

de façon ABSOLUE qu'elles ont bien été infectées suite aux transfusions faites ?

En bref que s'est-il passé pour ces personnes ?

Non, elles n'ont pas été contaminées par le VIH, puisque le VIH n'existe pas. Il n'y a pas d'affaire du sang contaminé.

Par contre, il y a quand même un problème en ce qui concerne les transfusion, c'est que certains produits sanguins (le facteur 8 essentiellement, si je me souviens bien) agressent l'organisme du transfusé. Donc, ça créé des problèmes sur le long terme. Donc, il est normal que certains hémophiles qui se font souvent transfuser subissent des problèmes de santé (je pense que ça doit affecter surtout le foie).

Et comme les non hémophiles qui se font transfuser ont plus de problèmes de santé que la moyenne, il est normal qu'on trouve dans cette population, des gens qui vont avoir un état de santé précaire par la suite (exemple, un gars qui se fait greffer un rein et qui se fait transfuser du sang en même temps. Il peut avoir par la suite des problèmes de santé lié à la greffe du rein).

Du coup, quand l'hystérie du SIDA est arrivée, c'était facile de prendre ces hémophiles ayant des problèmes à cause du facteur 8 et de dire que c'était le SIDA.

Du coup, on a traité ces personnes avec de l'AZT et une partie est morte à cause de l'AZT. Mais assez peu somme toute (je crois me souvenir que les chiffres du nombre de transfusés soi-disant morts du SIDA sont très faibles). Donc, les seuls transfusés, hémophiles ou non qui sont morts l'ont été à cause de l'AZT.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

-1ère question: Dans l'affaire du sang contaminé, des personnes ont été infectées par le vih, ou

bien par autre chose, mais en sont elles mortes ? A-t-on pu mettre en relation

de façon ABSOLUE qu'elles ont bien été infectées suite aux transfusions faites ?

En bref que s'est-il passé pour ces personnes ?

Dans la perspective de compléter l'un des liens qui figurera dans le futur sommaire "rénové" du topic sur le sida, je me permets de compléter ci-dessous les explications déjà fournies par Aixur dans le post précède.

En effet, dans le sommaire, il y a un lien renvoyant à un article intitulé "Immunodépression liée à la transfusion sanguine". En lisant cet article, même en diagonale, on comprend que le fait de recevoir de multiples transfusions de sang a pour effet de créer progressivement chez le transfusé une immunodépression. Le sang a en effet des propriétés alloimmunogènes, qui ne font que s'accentuer avec le nombre de transfusions.

Le cas typique est celui des hémophiles qui subissait de nombreuses transfusions de sang pour recevoir le facteur VIII de coagulation sanguine, nécessaire à leur survie en raison de leur maladie (justement caractérisé par une insuffisance d'un facteur de coagulation). Les hémophiles recevaient ce facteur VIII de coagulation au travers de nombreuses transfusions de sang. Or il fut calculé qu'à l'époque (du moins), chaque fois qu'un hémophile (ou même une autre personne d'ailleurs [par exemple, une personne ayant subi un grave accident et devant subir une transfusion de sang pour survivre], mais les hémophiles étaient les plus exposés puisqu'ils devaient subir ces transfusions régulièrement) subissait une transmission de sang, c'est comme s'il recevait en une seule fois les protéines étrangères de centaines, voire même de milliers de personnes différentes, outre l'augmentation exponentielle du risque pour eux d'être contaminés par les virus et les bactéries pathogènes les plus divers. Or le fait de recevoir en si peu de temps une telle multitudes de protéines étrangères (outre le risque d'être contaminé par de multiples virus) est fortement de nature à rendre le test dit "HIV" positif et, ultérieurement, à causer un sida déclaré. Tous ces facteurs expliquent pourquoi des hémophiles à l'époque ont pu mourir du sida, car ayant reçu du facteur VIII non purifié et donc de nature fortement immunodépressive, fabriqué grâce aux dons de sang de milliers de donneurs (allègrement mélangé au surplus).

Maintenant, tu me diras que depuis que le sang est chauffé, le nombre d'hémophiles devenus séropositifs et mourant du sida a diminué de façon drastique. Et bien, à cet égard, dans un post antérieur, Cheminot a justement expliqué que le chauffage du sang (à tort qualifié de "contaminé") a pour heureux effet de faire disparaître les propriétés immunodépressives des transfusions répétées de sang. Et cela, on le sait depuis 1985. Ceci explique donc pourquoi le nombre des hémophiles séropositifs a fortement diminué depuis que le sang est chauffé (lequel chauffage permet en outre et sauf erreur de ma part, de détruire la plupart des virus et autres bactéries du sang, et supprime dès lors un autre facteur de risque important de séropositivité et de sida).

Et maintenant, tu me diras :"Oui, mais il n'y avait pas que les hémophiles qui recevaient des transfusions de sang et qui mourraient du sida. Il y avait aussi des personnes qui n'ont subi qu'une seule transfusion de sang (alors toujours non chauffé) et qui sont morts du sida. Or pour ceux-là, on ne peut pas dire que leur immunodépression résultait du caractère répété des transfusions de sang puisque par définition, je vise l'hypothèse des gens qui n'ont subi qu'une seule ou tout au plus quelques transfusions de sang seulement". Pour ceux-là, je renvois à l'explication susdite d'Aixur, à savoir que ceux qui sont morts étaient sous AZT. Or nous savons sans le moindre doute possible que depuis 1993 et la fameuse étude Concorde que l'AZT, en particulier en mono"thérapie", ce n'est rien d'autre que du sida sur ordonnance. Et l'explication de l'AZT est bien sûr également valable pour les hémophiles qui, outre le facteur d'immunodépression résultant du nombre répété et régulier de transfusions sanguines, prenaient en outre de l'AZT. Bref, ces derniers réunissaient tous les facteurs de risque possibles et imaginables pour mourir du sida.Et comme je l'ai d'ailleurs lu en son temps dans un article (que je ne retrouve plus pour le moment), malgré le caractère alloimunogène des transfusions répétées de sang et, partant, leur caractère immunodépressif, l'espérance de vie des hémophiles n'a cessé d'augmenter de 1970 ..... à 1987, c'est-à-dire malgré le (pseudo) VIH ! Mais à partir de 1987, l'espérance de vie des hémophiles dégringole "brusquement". L'explication saute aux yeux : c'est à partir de 1987 que l'orthodoxie du sida a commencé à administrer de l'AZT aux séropositifs !

En d'autres termes également, tu auras compris que l'"Affaire du sang contaminé" était un faux procès et que le bon procès aurait dû s'appeler le "Procès de l'AZT" !

Je ne puis par ailleurs résister au plaisir de reproduire ci-dessous un passage tiré de cet article, dans lequel le Perth Group, en la personne d'Eleni Papadopoulos-Eleopulos, explique que quand bien même le VIH existerait (mais nous savons déjà que ce n'est pas le cas), il était strictement IMPOSSIBLE que les hémophiles aient pu avoir été contaminés par le VIH via le facteur VIII de coagulation, et ce en raison même du procédé de fabrication du facteur VIII :

Mais puisque : (a) le temps qui s'écoule entre la prise de sang et la transformation des échantillons de plasma collectés en concentré de facteur VIII est pratiquement toujours supérieur à 3 heures; (b) le facteur VIII est fabriqué à partir de plasma ne contenant aucune cellule; © depuis la fin des années 1970, le facteur VIII est fourni sous forme de poudre sèche pouvant être conservée pendant des mois, comment est-il possible de soutenir que les hémophiles sont infectés par un VIH provenant de concentrés de facteur VIII contaminés ? (Papadopulos, 1995b)

Il est beaucoup plus vraisemblable que la séropositivité des hémophiles soit due au fait qu'à force de recevoir pendant des années des protéines étrangères par voie intraveineuse, ils développent de grandes quantités d'anticorps de toutes sortes, ce qui se traduit par une fausse séropositivité sans aucune infection par le VIH. Puisque ceux dont l'hémophilie est la plus sévère requièrent des transfusions plus nombreuses, ils ont plus de chances de tester séropositifs, ce qui explique que ceux qui sont séropositifs ont un taux de mortalité plus élevé. L'effet nocebo produit par l'annonce de la séropositivité peut également jouer un rôle dans cet accroissemant de mortalité.

Bon, voilà, après avoir lu ce post et celui d'Aixur qui précède, plus personne ne pourra encore décemment prétendre que les hémophiles et autres sidéens sont morts à cause du sang dit "contaminé par le VIH" !

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une chose m'a toujours un peu surpris dans la démarche officielle lorsque je m'y intéressais encore :

1. d'un côté, ils disaient que tout cela était "incroyablement complexe" ... bonne chose pour expliquer le blocage en terme de résultats constatés ;

2. d'un autre côté, les réponses thérapeutiques (et comportementales des praticiens concernés) étaient incroyablement basiques et standardisées.

J'ai souvent fait des parallèles avec la religion (c'était par dérision certes mais pas seulement ...) et ces parallèles sont très nombreux.

Dans le cas de la "pathologie", nous avons des "patients" (assez fidèles faute de mieux) et des "clercs" (les médecins).

Dans le cas de la religion, nous avons des "fidèles" (assez patients également) et d'autres clercs (les curés).

Dans l'un et l'autre cas, nous sommes en présence de "doctrines" et de "rites" ... Pour le rite du VIH, nous avons le test Elisa (positif bien sûr) et le second de confirmation, le WB ... pour celui de la religion, nous avons le baptême (en première intention) et une autre sorte de "confirmation".

Le rapprochement ne s'arrête pas là :

La vie éternelle (ou rallongée) entre dans le dispositif et bien entendu son contraire pour l'impatient ou le trop peu fidèle ...

La diabolisation, l'excommunication dans l'un et l'autre des cas ...

En fait, dans les deux cas de figure, il y a comme une "nécessité sociale" à cornaquer les choses selon des schémas similaires ... et, par ailleurs, un grand intérêt fincancier en background ...

Bon là je suis cassé par les heures de vol ... et je vais aller jeter un oeil pour voir si le petit déj est prêt ... une dure journée s'annonce ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci de rappeler Cheminot que les infections fongiques existent depuis la creation des antibiotiques, que la tuberculose ou le sarcome de kaposi et la pneumocystose n existent pas que depuis 1981....et que bien sur des seronegatifs comme des seropositfs declarent ou pas des infections liés au dit $yndrome......donc les tests vih, ne veulent et ne detectent pas de sida......dans ce cas là on peut donc dire que le mot sida ne veut rien dire du tout.......car une personne avec une pneumocystose induite par une chimiotherapie anti-cancereuse ou un trop plein de medicaments seronegative n 'a pas le sida......par contre si une personne seropositive à les memes problemes de sante, du fait d un test vih positif on dira qu elle a le sida...........donc si il n y a pas besoin d avoir un test vih positif pour faire une tuberculose ou une pneumocystose ( c est à se demander si c est pas la meme chose mais avec une re definition de la maladie ) il est evident que le mot sida ne veut rien dire !.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...