Aller au contenu
forum sidasante
Vitosi

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 2/3

Recommended Posts

Il est connu que le stress psychologique engendre la production de cortisole (ie. l'équivalent naturel de la corstisone).

Ma théorie, c'est que le cortisole sert à clarifier le sang, de façon à ce que les nutriments ainsi que l'oxygènes, puissent arriver aux cellules de façon optimale. C'est utile lorsqu'on doit faire un effort. C'est comme un facilitateur de l'effort.

Seulement, évidemment, c'est un phénomène qui ne peut pas durer bien longtemps sans provoquer des problèmes. Quelques jours au maximum.

Au delà, le problème qui va survenir, c'est que les dechets liés au fonctionnement de l'organisme ayant probablement besoin d'être agrégés pour être évacués, ne vont pas l'être et vont donc rester dans le corps, ce qui provoque un étouffement des cellules. Le corps va moins bien respirer et va donc se fatiguer.

Et, si je me souviens bien, la mauvaise respiration des cellules entre dans la catégorie du stress oxydatif.

Donc, oui, à mon avis, le stress psychologique conduit très probablement au stress oxydatif et surement au stress des cellules.

Edit, et comme dit dans l'extrait cité par Cheminot, on peut très probablement inclure le risque d'inflammations et de tumeurs dans le lot des risques engendrés par un stress continu. Dans la mesure où une inflammation est très souvent liée à un défaut de respiration d'une zone de l'organisme, le fait que les déchets de l'organisme s'accumulent vont engendrer le risque qu'une zone du système lymphatique (qui est une sorte de système d'égout pour le corps) soit bouchée et donc, que les zones adjacentes respirent mal.

Idem, de nombreuses tumeurs sont à mon avis dûes à un problème équivalent de bouchage locale du système lymphatique, mais de façon plus sévère. Du coup (ça, c'est la théorie de Kremer et Stefan Lanka), les cellules des zones adjacentes risquent de retourner à un état de développement plus primitif de type bactérien (développement infini), bref, de type tumoral.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon rien que respirer c'est oxydatif, le métabolisme basal de l'organisme produit des tonnes de molécules oxydantes type radicaux libres donc n'importe quelle stress, infection, activité etc va augmenter ces processus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ce qui est certainement le noeud du problème réside dans le bon fonctionnement du système réducteur capable de maintenir un bon équilibre rédox. Si on lit attentivement les réactions qui ont lieu lors de l'oxydation cellulaire des oses ou des lipides (ce qui conduit à la formation d'ATP), on se rend compte que toutes les ractions redox sont catalysées par des enzmes extrêmement efficaces.

Par exemple, l'eau oxygénée est réduite par le glutathion en eau par la glutathion peroxydase (GPx). Le glutathion donne alors un dimère comportant un pont S-S qui est réduit à son tour en glutathion par le NADH grâce à la glutathion-réductase

Par contre, si le milieu contient des oxydants capables de réagir rapidement avec le glutathion sans que la GPx intervienne (car elle n'a pas les sites réactionnels prévus), ceux-ci peuvent détruire de manière définitive le glutathion et le transformer en sulfonates ou sulfates inactifs (ou plutôt "diarrhéogènes").

Et je pense que les oxydants synthétiques, (voire naturels, mais utilisés en dehors de leur milieu naturel) vont jouer ce rôle.

Je pense en particulier aux oxydants azotés : dérivés nitrés (nitrobenzène, chloramphénicol, métronidazole, nitrofurantoïne), nitrites (poppers), nitrates (trinitrine), inhibiteurs de la destruction du monoxyde d'azote cellulaire (sildénafil), et enfin diazoalcanes (diazométhane) et azotures (AZT).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le meme patron du labo m a geniment prevenu que cela servait a rien d aller en justice car un membre de sa famille est procureur....

terry,

Ah oui ? ... c'est donc réglement de comptes à OK Coral ...

A-t-il dit cela devant témoins ? ... si oui, ça se plaide ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Candide

Merci pour ta réponse Almavita.

Ton témoignage est très touchant. Ton histoire n'est pas banale.

Je suis heureux que tu ailles mieux et je te souhaite une très très longue et très très belle vie ! icon_biggrin.gif

Almavita

Je crois que tu nas jamais crû à la  dissidence ... et la peur au vih  se traduit par tous tes affections de santé en plus de tous tes problèmes personnels, le stress  a rongé ta santé, lesprit  joue dune façon déterminante à ta récupération que ne vas pas duré long temps, et que est simplement momentané, de temps à autres je passe à arc-en-ciel, je vois  des gens qui rassemblent beaucoup à des morts vivant avec la peaux sur les os,  cadavériques.

Si les TTs  soignaient pourquoi ces apparences physiques effrayantes ?

Je te souhaite longue vie, mais jen doute fort bien.

C'est minable icon_tresfache.gif

Quand je pense qu'Almavita en est réduite à s'excuser de ne pas éprouver d'effets secondaires. Vous perdez un peu le sens des réalités sur ce forum... Qui est dogmatique ici ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Candide plus minable cest pousser le gens au désespoir, avec des TTs que ne solutionne le problème de santé mais que seule donne une apparence momentanée de bien être pour après devenir des momies.

Pourrais tu nous dire sur quoi tu te basse pour croire à lexistence du VIH.. ?

Roberto Giraldo déclare que la seule réponse minable donnée par les scientifiques fanatiques du vih est « cest difficile de faire la isolation du vih) même pas un microfilm or photo du vih.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4

Point ininterressant je pense....

>>>Mardi 30 Août 2005

Suivi à long terme de patients VIH asymptomatiques, en « vacances thérapeutiques ».

M L Fernandez Guerrero. Clin Infect Dis 2005 ;41 :390-4

Dr André Boibieux

Le but de ce travail prospectif observationnel était d´évaluer les conséquences à long terme d´un arrêt des antirétroviraux (ARV) chez des patients VIH infectés, asymptomatiques. Les critères d´inclusion étaient les suivant : lors de la mise en route des ARV, avoir des CD4+ < 500/mm3 et/ou une charge virale du VIH >10 000 copies/mL, recevoir au moins 6 mois d´ARV et avoir au moins 4 mois de charge virale du VIH indétectable, lors de l´arrêt des ARV avoir des CD4+ >300/mm3 et une charge virale du VIH <70 000 copies/mL.

Lors de l´arrêt des ARV, la médiane des CD4+ était à 793/mm3 et tous les patients avaient un ARN du VIH indétectable. La chute des CD4+ était inversement corrélée à l´augmentation initiale des CD4+ lors de la mise en route des ARV et au taux des CD4+ à leur arrêt. La médiane de durée du suivi était de 20 mois. A12, 24 et 36 mois, 33 patients, 22 patients et 16 patients restaient respectivement sans ARV. Aucun événement clinique n´était notifié. Tous les patients retraités répondaient rapidement aux ARV.

Il semble donc possible de proposer des « vacances thérapeutiques » pour des patients VIH infectés, asymptomatiques, bien sélectionnés avec un suivi viro-immunologique rapproché (4 mois). <<<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pure critique tecnique : combien ont été sélectionné au début??? 33 ou plus? Par ce que si c'est 33 c'est bien mais c'est un échantillon beacou p trop petit et si c'est beacoup plus que 33 c'est pas génial comme résultat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4

Oups oui effectivement j'ai oublié le petit bloc...

>>>Il convient de préciser que cette étude a porté sur 46 patients<<<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kdt

J'ai honte de ne pas savoir : l'AZT et la tri-thérapies, ce n'est pas la même chose ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bien sûr que non.

lis un peu l'article qu'Aixur a posté sur sidasanté.

J'y ai représenté diverses molécules dont l'AZT, et quelques unes utilisées en trithérapie. Il est vrai qu'elle se ressmblent un peu, mais les fonctions chimiques qu'elles portent sont extrêmement différentes.

Il y a 10 ans, la trithérapie consistait essentiellement à l'utilisation d'AZT et de 3TC (dont valbelle sur docti a bien compris le mécanisme d'action que je propose), 3TC qui diminue les effets nocifs d'AZT. On y rajoutait un autre antirétroviral, puis des inhibiteurs de protéases, molécules très différentes des premiers.

Actuellement, on utilise de moins en moins l'AZT en trithérapie, qui comporte cependant presque toujours du 3TC ou du FTC (emtricitabine) + des molécules manifestement réductrices (par exemple le lopinavir avec un cycle aromatique très réducteur). Il me semble donc normal qu'on n'ait plus la mortalité qu'il y avait lorsqu'on utilisait 'AZT en monothérapie.

Ce qui est cependant scandaleux, c'est l'usage d'AZT en monothérapie pour prévenir la "transmission mère-enfant", alors que dans ce cas, des études claires et précises montrent que l'AZT tue ces enfants ou favorise l'apparition de Sida.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité kdt

J'ai retenu ta phrase :

On peut même se demander si finalement la forte mortalité attribuée au sida (ou plutôt au vih) à la fin des années 80 n'est pas due essentiellement à l'absorption excessive d'AZT.

La TT est composée de quoi, en simplifié ?

PS : j'ai trouvé ça aussi :

http://richard.sunder.free.fr/31sidamaladievirtuelle.htm

mais je suppose que vous connaissez.

Modifié par kdt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai retenu ta phrase :

On peut même se demander si finalement la forte mortalité attribuée au sida (ou plutôt au vih) à la fin des années 80 n'est pas due essentiellement à l'absorption excessive d'AZT.

La TT est composée de quoi, en simplifié ?

PS : j'ai trouvé ça aussi :

http://richard.sunder.free.fr/31sidamaladievirtuelle.htm

mais je suppose que vous connaissez.

Voici un document exclusif du NIH :

http://www.aidsinfo.nih.gov/other/cbrochur...glish/04_en.pdf

Voici les recommandations :

au début :

sustiva+epivir (3TC ou lamivudine) + rétrovir (AZT) ou viread (ténofovir, un organophosphoré réducteur) ou zérit (ou d4T, un alcène dérivant de la réduction de l'AZT).

ou bien le même avec du lopinavir (kaletra) à la place du sustiva.

A remarquer qu'on peut échanger l'AZT avec le d4T sans que cela change quoi que ce soit, ce qui voudrait dire que l'AZT ne fonctionne que parce qu'il donne essentiellemnt du d4T.

Si tu regardes bien, tu ne trouveras pas toujours de l'AZT ou du lopinavir, ou du d4T...mais toujours de l'epivir (lamivudine) ou de l'emtriva (emtricitabine) qui a la même fonction.

Qui peut me reprocher alors d'en faire la remarque et d'essayer d'en tirer quelques conclusions (je pense à notre valbelle national de docti)

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pas de reponses de candice au sujet de mon message ( tests vih )plus haut...........pourquoi ??..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dis Terry, as-tu demandé les valeurs d'index de tes tests ? ... certainement pas puisqu'ils t'ont envoyé bouler pour en avoir seulement le résultat global ... Il faudrait que nous nous intéressions à cette question ... tiens moins au courant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Percée importante dans le traitement du cancer

Mise à jour le lundi 29 août 2005 à 23 h 51

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Des chercheurs de l'Institut de recherches cliniques de Montréal ont découvert le mécanisme de prolifération du cancer.

L'équipe dirigée par le Dr André Veillette a réussi à identifier la molécule responsable de la multiplication des cellules cancéreuses alors qu'il travaillait sur une autre molécule.

Cette découverte ouvre la voie à de nouveaux médicaments pour lutter contre le cancer.

Comment fonctionne cette molécule?

L'être humain possède des cellules NK, les « Natural Killer », dont la fonction est d'éliminer les cellules cancéreuses. Lorsque survient un déséquilibre, comme un stress intense, ces cellules deviennent moins performantes parce qu'une molécule supprime la fonction meurtrière des NK. Les cellules cancéreuses n'ont alors plus d'obstacles et se développent.

.

Le docteur André Veillette

.

« L'idée, c'est de détruire [cette molécule] ou de bloquer sa capacité d'interagir avec les autres partenaires qu'elle a dans la cellule pour éliminer ce frein-là et stimuler la fonction meurtrière des cellules NK, explique le docteur Veillette.

En l'absence de la protéine, les cellules NK sont beaucoup plus aguerries, beaucoup plus déterminées à tuer les cellules cancéreuses ».

« C'est un espoir peut-être symbolique pour ceux qui ont un cancer aujourd'hui », dit-il.

Des réserves

L'oncologue Jean Latreille, de l'hôpital Charles-Lemoyne, qui soigne les patients atteints de cancer depuis plus de 20 ans, se réjouit de la découverte, mais exprime tout de même certaines réserves. « C'est une nouvelle intéressante, mais ce n'est pas un traitement. C'est un nouveau concept, qui ressort grâce à un nouveau gène qui vient d'être identifié. [...] Mais moi, en clinique, je ne suis pas certain que je vais pouvoir utiliser ça très prochainement. »

Extrait vidéo

Catherine Kovacs rapporte que cette découverte suscite de l'espoir, mais aussi des réserves.

Jusqu'à maintenant, les résultats des chercheurs québécois n'ont été vérifiés que sur des souris.

Leur découverte, publiée cette semaine dans la revue Nature, vient tout de même de donner un sérieux coup de pouce à tous les chercheurs de l'industrie pharmaceutique. Le Dr Veillette estime que de nouveaux médicaments pourraient être testés sur les humains d'ici cinq ans.

Selon le département de santé publique du Québec, le cancer est devenu la première cause de décès au Québec, ayant dépassé les maladies cardiovasculaires.

hyperliens externes

Nature

Site du magazine scientifique (en anglais).

www.nature.com

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bon, je me suis êrmis de copier l'article, on peut le supprimer si nous voulons...

MAis, je voulais pas interrompre vos considérations...féminines

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

Almavita, je suis content pour toi que tu ailles mieux; tu n'as pas à te justifier parce que tu vas mieux. Si ça désole certaines personnes parce que tu as pris un traitem. et que tu vas mieux, tant pis pour eux. J'ai une amie qui n'avait plus que 130 cd4, et allait très mal, il y a qques années, elle a commencé un traitem., ça lui a couté vachement cher de commencer, car elle était comme moi et travaillait aussi ds. la "médecine". Elle a choisi sa thérap., (sans azt et anti-protease en 98) en a essayé plusieurs, car elle ne voulait pas certains effets secondaires, et depuis elle se porte bien, malgré un travail assez pénible. Et bien que je ne sois pas spécial. pour les cures, je suis content pour elle. J'en veux plutôt à ceux, qui à mon avis, ont créé ce virus pour se débarasser d'une catégorie de population, pas à ceux qui souffrent comme moi. J'ai 50 ans ds. 1 année et 20 ans sans traitem., mais je ne me permets pas de juger qui que ce soit. Je n'aime pas ce genre de réponses, mais là, je ne pouvais pas ne rien dire.

Bonne soirée.

sédir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour mieux comprendre la thérapeutique officielle du sida, voic un document complet proposé par le ministère de la santé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans Thebody, journal très proche des mileiux officiels :

http://www.thebodypro.com/journalview/july...l#lipodystrophy

Exporting Lipodystrophy

Pujari SN, Dravid A, Naik E, et al. Lipodystrophy and dyslipidemia among patients taking first-line, World Health Organization-recommended highly active antiretroviral therapy regimens in western India. J Acquir Immune Defic Syndr. June 1, 2005;39(2)199-202.

http://www.jaids.org/pt/re/jaids/abstract....06010-00012.htm

This report was not unexpected. The heavy reliance on stavudine in much of the developing world has made such a study, detailing the toxicity of combination antiretroviral therapy in such locales, inevitable. This drug, now considered too toxic for use in the United States, has become one of the most popularly used antiretrovirals in Africa and Asia. Typically, stavudine is contained in a fixed-dose combination with two other antiretrovirals: lamivudine and nevirapine. Produced in India by Cipla LTD, this fixed-dose combination goes by the brand name Triomune. This is a cheap and potent antiretroviral combination -- too attractive for antiretroviral-starved HIV epidemic hot spots to disregard, despite its warts. Some hoped that the apparently higher prevalence of lipodystrophy (at least the body shape changes) in Caucasians taking stavudine would mean metabolic abnormalities would not be a significant problem when taken by those with darker skin color and disparate genetic backgrounds. But, this turns out not to be the case, as clinicians working in the Dominican Republic, India and Thailand can attest.

J'ai mis en évidence cette sentence : Cette drogue (car comment appeler maintenant différemment la stavudine ou zérit ou d4T), consédérée maintenant comme trop toxique pour être utilisée aux Etats Unis, est devenue un des antirétroviraux les plus couramment utilisés en Afrique et en Asie.

Noter aussi dans l'abstract sus-nommé que les régimes médicamenteux vendus en Inde et en Afrique comportent les 3 + toxiques : AZT ou d4T, névirapine, + le 3TC pour éviter que ces gens ne meurent comme des mouches...mais cela n'est pas dit bien sûr.

Voir aussi à la fin du "QUOTE" la manière dont on a jugé les "bronzés" par rapport aux "caucasiens".

Le racisme et l'eugénisme pur et dur, quoi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité riton

Bonjour à tous 3 - thermo.gif , je m'appelle eric , j'ai 24 ans , sero+ depuis 3 ans maintenant.

Je vous écris à tous car cela fait quelques temps que je vous lis sur le site et que j'apprend à vous connaitre au fur et à mesure. Je vais vous parler de mon expérience , je suis homo et un jour j'ai rencontré un homme dont je suis tombé amoureux chamaille.gif , je ne me suis pas protégé , il était sans papier et je l'avais amené en france pour vivre chez moi.Un jour il a pété les plombs icon_tresfache.gif et il est parti du jour au lendemain , il a été retrouvé à paris (je suis de toulouse) dans une gare.Il s'est fait accueillir par un homme qui l'a amené à l'hopital, cet homme m'appelle quelques jours plus tard pour me dire que mon copain était séropo , donc ce que je fait: dépistage et je suis donc séropo et vous savez tous ce que ça fait sur le moral je vais pas le répéter icon_cry.gif .

Je savais que j'étais séropo depuis pas longtemps car je me souviens de ma primo infection , fatigue et fievre pendant quelques jours pendant une semaine mais suis pas sur que ça soit ça . Sinon je suis l'élève modèle dès que j'apprend ma séropositivité icon_bravo.gif , j'ai donc 21 ans et je vais voir mon medecin tous les trois mois qui est une femme que j'apprécie beaucoup d'ailleurs , mes CD4 sont a 460 environ au début (faut que je retrouve mon papier d'analyse ) et ma charge virale est élevé environ 250 000 copies. Tous les trois mois je fais mes analyses , mes CD 4 baissent régulièrement et ma charge virale augmente a 500 000 puis rediminue a 250 000 , en clair elle change tout le temps.Mon médecin ne se sert pas de cette analyse puni.gif , elle se fie qu'au CD 4 et elle me le dit . Entre temps , je décide de partir en afrique un an (merci beaucoup les assédics de m'avoir permis de faire ça icon_cool.gif ) avec l'accord de mon médecin bien sur, puis je reviens et mes CD4 sont a 320 environ.En juin de cette année(2005) mes CD4 sont a 276 et ma charge virale 250 000copies , comme je repars en afrique mon médecin me dit de commencer le traitement:(sustiva,epivir,videx) le sustiva me fait des effets trop byzarre, perte d'équilibre au début , grosse montée de chaleur , perte de mes repères , icon_confus.gif pire que le shit que je consomme mais bon j'encaisse le coup.Je prend mon traitement sérieusement tous les soirs avant de me coucher et cela pendant deux mois , j'oublie une seule fois mes pilules c'est le jour ou je me retrouve en pleine brousse au fin fond de la guinée conakry , je me sentais tellement bien. icon_ange.gif

Au retour de mon voyage j'attrape une angine :merci la clim de l'avion, je croyais que j'avais le palu mais bon c'était pas ça , de toute façon j'ai déjà eu le palu plusieurs fois et c'est plus efficace et moins couteux de se soigner quand on est malade. J'ai mon angine, je vais voir un docteur , je lui dit rien sur ma séropositivité et mon traitement , il me file antibio et le coktail tri+traitement angine me fou en l'air , je décide de tout arrêter comme ça , j'en ai marre icon_tresfache.gif .

Pourtant au bout d'un mois de traitement mes analyses étaient très bonnes soit disant : ma chage virale était passée de 274 000 à 387 et mes CD4 de 276 à 427 et bien sur dans mon corps je n'ai rien capté comme d'hab car depuis que je suis séropo je suis jamais malade , j'ai rien et je me questionne beaucoup sur cette foutu maladie qui existe par les chiffres mais pas dans mon ressenti mais bon je fais confiance aux médecins , eux ils savent 4-spamafote.gif !!! et bien non , j'arrête le traitement , je m'informe et découvre la dissidence , quel bonheur 5-aureole.gif , cela ne fait que confirmer mon choix d'arrêter et en une semaine tout redevient normal et à ce jour ça fait un mois que j'ai arrêté après 2 mois de traitements. J'ai envoyé un mail à mon docteur pour lui dire et elle souhaite me voir pour en parler , elle me dit , jusqu'a 200 Cd4 la tri se discute mais en dessous c'est dangereux et elle me dit également que je peux me soigner lorsque je suis malade mais que si elle était séropo elle tenterait pas le coup vu tous les gens qu'elle a vu mourir gueulecasse.gif . Voilà ou j'en suis à ce jour , entre temps j'ai rencontré une medecin amie à ma soeur qui me dit également d'arrêter la tri, elle me parle d'une algue qui bousterait le systeme immunitaire vendue en suisse icon_bravo.gif , je pense que je vais essayer , ça me revient à 80 euros par mois et je pense que ça peut vouloir le coup de toute façon j'ai rien a perdre et c'est naturel alors pourquoi pas. Voilà que je vous ai tout dis, et j'aimerai avoir vos impressions et votre soutien également car en vous lisant je me sens moins seul ,j'attend avec impatience vos réponse et vous dis à plus tard Eric

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...