Aller au contenu
forum sidasante
Vitosi

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 2/3

Recommended Posts

Quant à déconner sur ce sujet, j'aimerai bien, mais c'est encore trop tôt...

Prends ton temps ... mais plus tu t'éloigneras des gens susvisés et plus tu participeras à ta propre "thérapie intérieure" et, en passant, tu aideras les autres à relativiser la question. Ce qui n'est déjà pas si mal dans ce monde de brutes.

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben, faut voir quel est leur définition de "malade".

Aixur,

Nous en avons déjà parlé maintes fois et l'un des problèmes réside à ce niveau.

... personnellement, je le rappelle, lors de mon bref passage entre les griffes de l'approche "autorisée".

Selon le discours "autorisé" :

- j'étais "malade" quand mes marqueurs CD4 étaient en repli et que ma PCR était mauvaise ... et que je ne me sentais pas mal ;

- j'étais "au top" quand ces marqueurs revinrent à la normale et que, parallèlement, je me tapais une pancréatite aïgue qui m'emmenait, à marche rapide et forcée, vers l'éternité ... sans compter une perte de 15 kgs due à un gerbage continu. Merci le Viracept ...

... Vieille histoire que tout cela ... 7 ans maintenant ...

" Ah tu verras, tu verras, ... " me chantait la blouse blanche à l'époque ... eh bien, je vois en effet ... alors qu'à l'époque, je n'apercevais plus grand chose l'espace de trois mois ...

Il n'est peut-être inutile que l'éclairage que nous donnons (fondé sur des expériences vécues), soit porté à la connaissance de concernés qui sont contraints d'errer dans la jungle des intérêts des "puissants" ...

" la folie est l'affaire de tous, la raison est l'affaire de chacun "

Modifié par Viduité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni
Ben, faut voir quel est leur définition de "malade".

Aixur,

Nous en avons déjà parlé maintes fois et l'un des problèmes réside à ce niveau.

- j'étais "malade" quand mes marqueurs CD4 étaient en repli et que ma PCR était mauvaise ... et que je ne me sentais pas mal ;

.........

Il n'est peut-être inutile que l'éclairage que nous donnons (fondé sur des expériences vécues), soit porté à la connaissance de concernés qui sont contraints d'errer dans la jungle des intérêts des "puissants" ...

A Aixur,

Il n'y a rien de compliqué dans cette notion de "malade",

laisse moi t'épargner le suspens, tu es malade dès lors que tu chope cette saloperie de virus...

Avant de déclarer le syndrome (SIDA), on observe plusieurs phases dont une chute inexorable des T4.

Les antiviraux et autres traitement ralentissent l'apparition du syndrome, mais c'est au prix d'effets très indésirables...

Libre à chacun de faire ce qu'il veut, s'il veut vivre 20 ans sous traitement ou 10 ans sans!

En ne prenant pas son traitement, le séropo fait un choix PERSONNEL.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a rien de compliqué dans cette notion de "malade",

laisse moi t'épargner le suspens, tu es malade dès lors que tu chope cette saloperie de virus...

Avant de déclarer le syndrome (SIDA), on observe plusieurs phases dont une chute inexorable des T4.

Les antiviraux et autres traitement ralentissent l'apparition du syndrome, mais c'est au prix d'effets très indésirables...

Libre à chacun de faire ce qu'il veut, s'il veut vivre 20 ans sous traitement ou 10 ans sans!

Dongiovanni,

Par respect pour tous les autres, fais d'abord l'effort de lire au moins la synthèse qui figure au début de ce topic (à défaut d'avoir le courage de lire l'intégralité de celui-ci, ce que je peux comprendre) et d'y contredire avec de sérieux arguments, s'il échet.

Cela nous permettra d'éviter de lire une énième fois la montagne de lieux communs que tu viens d'énoncer.

Merci.

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni

Dsl jorais du parcourir un fois le sujet, en effet si qqun a déja exposé ces arguments-ci ca n'était pas d'une grande utilité de le repréciser...

Ceci dit ca me semblais assez important et JUSTE... ca fera de mal a personne...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Aixur,

Il n'y a rien de compliqué dans cette notion de "malade",

laisse moi t'épargner le suspens, tu es malade dès lors que tu chope cette saloperie de virus...

Salut à tous ! icon_biggrin.gif

Erreur de diagnostique , dongiovanni ! puni.gif

Le monde pseudo scientifique a decreté que l'on pouvait être un " porteur SAINT " reflechi.gif !

Donc pas de maladie, à fortiori de syndrôme ! gueulecasse.gif

Modifié par Gosseyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni
Erreur de diagnostique , dongiovanni ! puni.gif

Le monde pseudo scientifique a decreté que l'on pouvait être un " porteur SAINT " reflechi.gif !

Donc pas de maladie, à fortiori de syndrôme ! gueulecasse.gif

Il n'y a rien de magique dans le terme de porteur sain! Un porteur sain du HIV a une probabilité de déclarer le syndrome qui est proche de 100%...

Dès l'entrée du virus dans le corps humain, il s'engage une course entre le virus et les T4, course que les T4 sont sur de perdre... On peut se soigner pour retarder le syndrome, ou pas.

C'est un peu comme vivre avec une bombe dans sa maison, on peut faire tout ce qu'on a en son pouvoir pour retarder l'explosion, ou alors la laisser exploser sans se préoccuper d'elle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faudra se remettre à Mozart...

En tous cas, ce 100% ne fait pas l'avis de tout le monde, et sûrement pas celui de Chermann, "coinventeur" avec Luc Montagnier de ce fameux virus! LOL!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni

Tu noteras cheminot que je n'ai pas dit 100% mais proche de 100% (ce n'est pas pour chichiter mais c'est très différent).

D'ailleurs je ne pense pas me tromper sur le chiffre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il n'y a rien de magique dans le terme de porteur sain! Un porteur sain du HIV a une probabilité de déclarer le syndrome qui est proche de 100%...

Dès l'entrée du virus dans le corps humain, il s'engage une course entre le virus et les T4, course que les T4 sont sur de perdre... On peut se soigner pour retarder le syndrome, ou pas.

C'est un peu comme vivre avec une bombe dans sa maison, on peut faire tout ce qu'on a en son pouvoir pour retarder l'explosion, ou alors la laisser exploser sans se préoccuper d'elle...

salut à tous ! icon_biggrin.gif

dongiovanni,

ton raisonnement n'est pas mauvais,concernant une bombe .

Par contre , il n'y a pas de contradiction à ce que j'ai écris, contrairement à ce que laisserai entendre ton message, car tu emplois les termes " probabilité" et "proche de 100% ". Ce qui veux dire que "probable" ,c'est pas sur; et "proche de 100% " qu'il reste au moins 1% qui ne le déclarera pas ! reflechi.gif

Quant à se soigner ou pas, cela concerne le choix des individus, c'est à dire les laisser être responsable devant leur maldie ( oups: lapsus qui traduit mon inconscient concernant le mal a dit ) , donc leur maladie !

Mais je me doute que cela doit être difficile de couper le cordon ombilicale !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni

Par contre , il n'y a pas de contradiction à ce que j'ai écris, contrairement à ce que laisserai entendre ton message, car tu emplois les termes " probabilité" et "proche de 100% ". Ce qui veux dire que "probable" ,c'est pas sur; et "proche de 100% " qu'il reste au moins 1% qui ne le déclarera pas ! reflechi.gif

Le coup du 1% c'est pas du tout ca, ne nous voilons pas la face! Ca reste à vérifier mais je pense que c'est bien plus faible si on exclut les personnes mortes d'autres chose avant du déclarer le SIDA...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Erreur de diagnostique , dongiovanni !  puni.gif

Le monde pseudo scientifique a decreté que l'on pouvait être un " porteur SAINT "  reflechi.gif  !

Donc pas de maladie, à fortiori de syndrôme !  gueulecasse.gif

Il n'y a rien de magique dans le terme de porteur sain! Un porteur sain du HIV a une probabilité de déclarer le syndrome qui est proche de 100%...

Dès l'entrée du virus dans le corps humain, il s'engage une course entre le virus et les T4, course que les T4 sont sur de perdre... On peut se soigner pour retarder le syndrome, ou pas.

C'est un peu comme vivre avec une bombe dans sa maison, on peut faire tout ce qu'on a en son pouvoir pour retarder l'explosion, ou alors la laisser exploser sans se préoccuper d'elle...

Quand je lis de tels propos ....parfois l'espace d'un instant , çà me fait envie.

Sur les autoroutes du savoir , on file à plus de 100 à l'heure et on en fait des km sans surprise....y'a jamais un chevreuil qui traverse la route....y'a toujours une station pour faire le plein et aller faire pipi etc , etc... ...y'a pas d'imprévu ....c'est la vie pépére ....

Mais non finalement je préfére les petites routes de campagne , mal balisées , ou on se retrouve derriere un tracteur qui roule à 20 à l'heure ...alors je regarde le paysage et je me dis , que quoi que je fasse , je n'irais pas plus vite pour aller de 8 heure du matin à 10 heure du soir , Même si je roulais à 100 à l'heure....alors je vis le temps qui m'est donné intensément ....car ce qu'il y a d'extraordinaire dans la vie , c'est que malgré l'improbalité absolue qu'elle a d'exister....elle existe quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité did23

Dongiovanni,

tu as 21 ans, plus jeune donc que la date de la soi-disant découverte du virus HIV, tu as été plongé tout petit dans des affirmations de tes aînés, pourquoi aujourd'hui, les remettre en question ? tu es un "brillant" étudiant scientifique, les conclusions actuelles et officelles sur le SIDA te conviennent parfaitement, tu ne sembles pas atteint de cette "put..." de maladie; tu n'as vraiement aucune raison de changer d'opinion;

Il y a qu'une chose que tu pourrais faire, c'est être à l'écoute de ces personnes qui doutent, celles par exemple qui participent à ce forum ou ces scientifques de renom qui malheusement sont ignorés par les médias. Au vue de tes études, tu as largement les moyens de comprendre ce qu'ils essaient d'exprimer ici, afin de te forger ta propre opinion (celle à toi tout seul, pas celle des autres ...)

voici quelques réflexions qui devraient ouvrir ta curiosité, et qui moi, m'ont amené à douter :

A partir du moment où les avis de chercheurs de renom divergent (et c'est pas 1 contre mille); je doute.

Quand on sait que la maladie (sarcome de kaposi) étant à l'origine de l'éventualité d'un virus (en 1983, tu étais même pas né), ne fait même plus partie de la liste des maladies dites "opportunistes du SIDA" ; je doute (peut-être que si pas de kaposi en 84, pas de SIDA maintenant ??)

Quand, en Afrique la détermination d'un SIDA avéré est faite quasiment uniquement sur le fait d'avoir une maladie opportuniste (indépendamment de tout test HIV); je doute (ces maladies opportunistes ont toujours existées en Afrique, pays de la pauvreté, et de l'exploitation de l'homme.)

Quand, les critères d'un test positif Elisa sont différents suivant les pays (je peux être positif à Paris et négatif à Barcelone); je doute (faux positifs, faux négatifs ????)

Quand on a vécu en 1984 ou 85, la course effreinée pour la découverte du virus HIV entre Gallo et Montagnier (les enjeux commerciaux pour le brevet du test); je doute.

J'ai 47 ans, et je continue à douter, et pour l'instant les thèses des dissidents me semblent plus solides que celles dites "officielles".

Donc avant de critiquer (et c'est vrai que c'est facile), fait un petit RAZ, lis les différents Topic (tu en as pour une bonne semaine ..) ensuite tu pourras peut-être "douter" .

Bonne lecture

Le seul problème de ce forum sur le HIV, c'est qu'il mériterait sans doute un site à lui tout seul car je pense qu'il est dévalué par le manque de sérieux d'autres sujets (alien ou autres ....).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni

Merci a toi pour ce post courtois...

En effet j'ai une formation scientifique ou je me débrouille assez bien, je dirais même que je suis super passionné par la science (surtout la medecine)

Mais j'ai aussi des connaissances affectée par ce virus : une est décédée (refus de prendre ses antiviraux=mort en 13 ans) et l'autre serait à priori en phase préSIDA. Quand tu vois un sidéen dans un stade avancé permet moi de te dire que le doute ne te traverse pas l'esprit une seule seconde.

Quand j'ai eu récemment connaissance de ce site, j'ai été vraiment outré que l'on puisse dire des choses aussi dangereuses et négationnistes! C'est une insulte aux gens qui en sont mort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec une probabilité de transmission par acte de 1 pour 2000, comment peux-tu être sûr que la séropositivité de cette personne soit vraiment due à une transmission sexuelle d'un virus? Et même s'il s'agit d'une transfusion avec un sang comportant un taux de protéines anormal, avec une probabilité de transmission de la maladie égal à 90%, comment peux-tu être sûr qu'il ne s'agit pas de la transmission d'une maladie alloimmune, chose tout-à-fait raisonnable ainsi que l'a montré Milton en 1985?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rosalie

j'ai été vraiment outré que l'on puisse dire des choses aussi dangereuses et négationnistes! C'est une insulte aux gens qui en sont mort.

C'est surtout dangereux pour ceux qui ont "sanctifier" la thèse VIH=SIDA.

Les dissidents posent des questions, et ils seraient temps que la communauté scientifique s'en posent aussi au lieu de chercher dans une seule et unique direction depuis 25 ans. Mais revenir en arrière, se mettre à douter c'est pas possible après avoir tant investis en argent et en carrière, même si des millions de gens doivent en mourir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Remarque DonGiovanni, je n'ai pas grand chose à dire à la suite de tes assertions.

Tu devrais reprendre le Forum à partir du post N° 1, après tu reviens nous voir !

L'ESPRIT CRITIQUE 4-guerrier.gif5-aureole.gif005.gif5-tss.gif5-nonnonnon.gif5-humhum.gif4-bravo.gif

Modifié par sidarta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A l'attention de Dongiovanni

En ne prenant pas son traitement, le séropo fait un choix PERSONNEL.

Encore une fois, je suis tout à fait d'accord avec toi. Ce choix personnel s'appuie sur le principe fondamental selon lequel chacun dispose comme il entend de son corps et a droit à la liberté thérapeutique, ce qui implique que chaque séropo doit être clairement informé du fait que les scientifiques sont loin d'être tous d'accord sur la cause du sida, qu'il existe à tout le moins une autre cause plausible au sida, que celle-ci fait ses preuves, et qu'il existe d'autres possibilités de traitement. Clairement informé de cette alternative (mais cela est rendu quasiment impossible par l'orthoxodie du sida, le dogme du virus tueur n'existant à ce jour qu'en raison d'une tradition relevant d'une quasi mystique religieuse et des moyens financiers mis à la disposition pour perpétuer ce dogme), le séropo aura enfin l'occasion de faire un choix véritablement éclairé. Dans les rares cas où le choix thérapeutique de la dissidence n'aura pas été efficace (ce qui est tout à fait possible en cas de stress oxydatif devenu irréversible), il lui sera toujours possible de recourir en désespoir de cause aux drogues antivirales, dont je ne nie pas l'utilité dans les cas extrêmes de ce genre.

Pour le surplus, une occupation très professionnelle très prenante m'empêche de répondre à tes si nombreux posts. Mais d'autres sur ce site, en fonction de leur propre temps libre, se feront un plaisir de te répondre.

Je crains hélas que ton cas soit irrécupérable car tu as visiblement bien été endoctriné et, partant, perdu tout esprit critique sur ce sujet. Il est regrettable que tu ne te donnes visiblement pas la peine de lire la synthèse qui a été faite au début de ce topic (mais cela changera peut-être ?). Pour ma part, je préfère concentrer mes efforts (conjointement avec un autre dissident sur ce site) à traduire de l'anglais en français une réfutation partielle (mais sur des points essentiels) à la moins mauvaise contre-argumentation existante aux arguments de la dissidence du sida, et pour le surplus à réfuter les autres points de cette contre-argumentation. Il s'agit d'un travail de long haleine mais qui permettra, j'en suis convaincu, d'aider ceux qui découvrent la dissidence du sida et qui ont au moins réussi à se débarrasser des oripeaux de la mystique quasi religieuse du HIV. Bref, ce sera destiné à ceux qui ont l'esprit ouvert et qui n'ont pas décidé de considérer que la théorie du virus tueur est un dogme intangible, relevant de l'infaillibilité pontificale. Pour ceux-là, il y a encore de l'espoir et l'effort à fournir en vaut réellement la peine.

Mais sinon, durant mes temps libres et pour me détendre, je me ferai un plaisir de réfuter tes affirmations, du moins sur les points qui ne relèvent pas trop de la science extrêment pointue. Mais la matière du sida est justement celle où le bon sens, pourtant à la portée de n'importe quel quidam, a définitivement quitté le domaine de la science du SIDA et donne lieu à de multiples déclarations délirantes de la part de l'orthodoxies du sida (exemple : virus mutant, et à ce point mutant qu'un séropo asymptomatique héberge plus d'un million de variantes génétiquement distinctes du VIH et 100 millions chez les sidéens, immunisation naturelle des prostituées contre le sida, la mystérieuse mutation du gène CCR5 remontant à l'époque de la peste et qui seraient présents chez les survivants à long terme, etc... ).

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni

Alors d'abord pour commencer, il me semble qu'onconnait le mécanisme par lequel le virus fait diminuer le nombre de T4 (modification du programme génétique et destruction de la membrane lors de la sortie des virions)

Ensuite concernant le fameux stress oxydatif : en effet il est très présent dans le SIDA et d'ailleurs la communauté scientifique pense intégrer des antioxydants dans la thérapie.

Ceci dit, attention le stress oxydant est une quasi constante dans les maladies infectieuses. Par ailleur, le test de dépistage ELISA ne mesure pas le stress oxydatif mais permet de détecter simultanément les anticorps anti-VIH et l'antigène p24.

De plus, lorsqu'un ELISA est positif il est effectué un WESTERN BLOT qui, lui, permet de mettre en évidence les protéines et Glycoprotéines d'enveloppe du virus. Si ce second test est positif, on réeffectue 2 ELISA.

Pour l'isolement du virus, le virus a pu être isolé (pas purifié par contre) on a même pu montrer en imagerie microscopique une particule virale bourgeonner à la surface d'un T4...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité dongiovanni

Et puis j'ai faillit oublier, comment y aurait 'il une transmission du stress oxydatif?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...