Aller au contenu
forum sidasante
Vitosi

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 2/3

Recommended Posts

Aixur,

Oui, la vie "pépère" n'est pas de nature à convenir à tout le monde ... Faire ce qui nous plaît à titre personnel est la traduction de la plus importante des libertés. La majorité est inquiétée par la Liberté : ça fait la force des puissants. C'est pour cela que d'une façon ou d'une autre, on nous apprend à être "conforme" du début de notre vie à la fin de notre parcours. Le temps qu'on s'en rende compte, si ça arrive, on est déjà vieux. J'aimais bien les roucoulements sur ce thème de Serge Reggiani ... mélodieux et riches de sens ...

Dans la situation qui nous occupe sur ces topics, le formatage n'hésite pas à utiliser les coups les plus bas et les plus vils ...

Nous avons déjà évoqué la question délicate que peuvent légitimement se poser ceux qui hésitent à ne pas prendre les médocs et je crois que nous avons dit aussi : si ça doit vous perturber mentalement davantage ... continuez à les prendre ... le libre arbitre ... même si je ne suis pas certain que ce soit le libre arbitre qui les guide.

Nous n'avons, pas plus que l'autre bord, des certitudes ... tout au plus des convictions ... en revanche, nous savons parfaitement à quoi mène la prise des médocs ... il y a du vécu derrière tout cela.

Le juge reconverti en écrivain "scandaleux" a vécu 40 ans ... de liberté (torturée sans doute mais de liberté quand même) ... Il aurait pu sans doute doubler la mise en restant dans le rang et en progressant dans la carrière ... ce ne fut pas son choix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De retour....

http://perso.wanadoo.fr/igor.reitzman/ : je pense à Igor et à son chemin emprunté depuis longtemps maintenant déjà.... sur les thèmes de la violence et de l'épanouissement. Mais, il n'est jamais trop tard !

Parfois, je me surprends à penser / sentir que je vis dans une époque régressive... Je n'arrive pas à y croire.

Mes beaux espoirs en un monde meilleur seraient - ils ...angéliques... Non, non, c'est à moi, à nous de travailler..sur nous, d'approfondir, de partager et d'apprendre à s'ouvrir !

Dépasser nos peurs.

Modifié par sidarta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sidarta,

Tu n'es pas isolé à penser que l'époque est "régressive" ... Il faut s'en détacher si on le peut. Ce n'est pas de l'indifférence, voire même pas de la passivité ou de la lâcheté ... car plus nombreux seront les "détachés" et plus difficile sera la tâche des principaux auteurs de la régression ... je dis "principaux" car chacun d'entre nous, à notre manière, participe au phénomène ... une dynamique du n'importe quoi ...

Il y a le sentiment quasi-général d'aller dans le mur ... particulièrement en France.

Dans les pays dits pauvres, c'est un peu différent ... pour eux, la vie merdique est une fatalité depuis des siècles et ils n'imaginent même qu'il peut en être autrement ...

Nous, on nous a gavé avec les trente glorieuses ... une illusion encore sans doute mais il y a eu tout de même du concret de 45 à 73 ... des chiottes individuels, des salles de bains, le téléphone, ... des réfrigérateurs ...

Depuis bof, bof, ... des ordinateurs, des téléphones portables, ... mais aussi une cohorte de nouveaux emmerdements : la bestiole en fait partie puisque permettant de nous atteindre dans les derniers retranchements de la personnalité ...

Avec cette clef d'entrée, "l'institutionnel" réalise son fantasme : nous poursuivre dans nos chambres en tenant la chandelle ...

J'avais été amusé en regardant un jour une jeune polonaise exprimer son "amour pour JP II" ... le journaliste lui a demandé : " ... mais il est très rigoriste JP, non ? "

... et la blondinette lui répondit : " ... euh ... je l'aime vraiment beaucoup ... mais pour mes fesses, je m'en occupe toute seule ... "

A la limite, ce genre de comportement doit énerver davantage que celui du mécréant de base ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je partage ton opinion viduité.

S'il est un domaine, qui n'a guère progressé depuis la nuit des temps, c'est celui qu'on investi les assoiffés de pouvoir en remarquant que la peur était le moteur le plus efficace de leur réussite.

Il n'y a eu là finalement que des sophistications inhérente aux progrés sociaux, mais force est de constater qu'à ce fonctionnement là, nous ne pouvons qu'opposer notre mépris en acceptant quotidiennement les avantages et les inconvénients de choix libres.

Il est nécessaire pour cela d'accepter de se voir honnetement et non pas de vouloir fonctionner dans une illusion de perfection qui par définition est inhumaine. Les choix qui en découlent sont forcément générateur d'aliénations. Et ces aliénations sont source de souffrances. La peur de ces souffrances est pire que ces souffrances, ainsi de suite. Le monde parfait est un enfer, magnifique pavé des meilleures intentions.

Dans le tourbillon de la vie, s'en prémunir signifie la perdre. Laisser qui que ce soit la définir signifie renoncer à vivre.

Ceux qui glosent sur les dangers de la vie sont les parasites de l'être humain, dont il est sans cesse nécessaire de s'épouiller.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nowar,

C'est le syndrome (encore un) de la carotte et du bâton ...

Rien n'est pire pour les assoiffés de pouvoir que de constater que leurs ouailles puissent faire un autre usage de la carotte (jamais râpée bien sûr) et même, pour les plus audacieux, puissent réserver une autre destination (festive) au bâton ...

Comme diraient mes deux voisines que je soupçonne d'être lesbiennes : " Bon, , on se fait une soirée carotte/bâton ? ... ou on appelle le voisin (c'est-à-dire moi) " ... dans un élan bisexuel très touchant ...

Très ouvert d'esprit, je ne peux en aucun cas décliner cette invitation alléchante ... 4-bisou.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, d'accord, on va faire comme les autres... On va faire sérieux ; on va mettre cet interlude sous le signe de besoin de récration sous pleine lun !.....

Finalement cela me fait penser à ce besoin inhérent à tous : rire pour sortir du drame, de l'obsession.

Mais n'a-t-on pas tout dit ?

Tant qu'une certaine médecine perdurera, surtout en France ( pays le plus gros consommateur en Médicaments de Labo au monde !.... beau score !), nous pouvons nous interroger, et surtout nous prtéger de cette polution médiatique.

Dernier cas : la grippe aviaire. Nous apprenons qu'un stock d'antiviraux ( et non retro viraux !?...)a été constitué et est géré par l'armée... Acheté à qui ; quel labo ?

On met cela sur le compte des médias qui eux - mêmes font leur méa culpa reconnaissant qu'ils terrorise en sur - désinformant. Finalement, pour certains, c'est " le pied " ! Il n'y a pas grand chose à faire : une " bonne " agence de presse et le tour est joué....

Mais que fait Anne Méau ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Question à Cheminot....

Comment expliques-tu les résultats de l' étude ci-dessous dans l'hypothése du stress oxydatif?

  Sida. Selon une étude, cette pratique réduirait la contamination.

VIH: risques circonscrits pour les circoncis

Par Eric FAVEREAU

jeudi 07 juillet 2005 (Liberation - 06:00)

Depuis dix ans, on le savait, mais de manière indirecte. Ainsi avait-on pu constater que, dans les grandes villes africaines où les hommes sont majoritairement circoncis, ces derniers sont moins touchés par le virus du sida. Comme si cette pratique avait un effet protecteur. Une étude menée conjointement par une équipe de chercheurs français et d'Afrique du Sud (1), qui doit être présentée à la fin du mois au congrès mondial du sida à Rio, le démontre de façon plus explicite. etc...

source

Bnjour à tout le monde ! icon_biggrin.gif

Je lis depuis trois mois l'ensemble de vos contributions (et je suis fort loin d'avoir fini de toutes les lire d'ailleurs icon_cry.gif ), outre bien sûr le site www.sidasante.com (où là il me faudra certainement plus d'un an pour lire l'ensemble des articles icon_cry.gif ).

Depuis que j'ai découvert avec stupéfaction les théories "dissidentes", soit il y a quatre mois, autant le dire, c'est devenu mon dada. D'abord réticent, je dois reconnaître que maintenant j'y adhère à 200% et je m'emplois à essayer dans la mesure de mes faibles moyens (je ne suis pas un scientifique, biologiste, biochimique, médecin, etc..., mais un "simple" juriste) à résoudre les questions icon_confus.gif que je me pose encore sur le sujet. En fait, il y en aura toujours, mais de moins en moins, enfin je crois !

Bref, sur la question de la circoncision qui "protégerait" contre la "contamination" au VIH, peut-être ai-je quelque chose d'intéressant à dire. Dès lors, je prends la plume pour la première fois sur ce site (merci d'être indulgent, car cela me semble terriblement compliqué d'utiliser toutes les fonctionnalités de ce site .... par ailleurs formidable ! 4-bravo.gif; une question d'habitude, je présume icon_confus.gif ).

En effet, de manière récurrente, j'ai lu des articles qui avançaient l'idée que la circoncision protégerait contre le sida dans une assez forte mesure, à telle enseigne que les "associations de défense du sida" _biglol.gif tâchent de la promouvoir en Afrique, à défaut de pouvoir généraliser l'usage de ce si "indispensable" préservatif !? reflechi.gif

J'ai donc été fort surpris icon_eek.gif quand j'ai lu la réponse de Cheminot que je respecte éminemment (j'ai lu ton article sur la Lamivudine et le Sida; bien sûr, je suis loin d'avoir tout compris, mais je suis convaincu) et dans laquelle il précise que des études contraires démontrerait que la circoncision favoriserait justement la "contamination" au "virus du sida". Je ne doute pas un seul instant de la source citée, mais j'ai été vraiment ébahi car c'était bien la première fois que je lisais une opinion contraire.

N'empêche, je m'étais posé la question à plusieurs reprises : Pourquoi la circoncision protégerait de la "contamination" au "virus HIV" ?

Premièrement, j'estime que cette question est purement théorique (un peu comme discuter du sexe des anges) puique nous savons tous depuis longtemps que les test HIV sont arbitraires, imprécis, bref, sont inutiles et ne sont d'aucune utilité avec les manifestations du sida; tout au plus, pourrait-on considérer selon certains dissidents que cela pourrait permettre de détecter une baisse de l'immunité (bien entendu parfaitement réversible). Oserais-je peut-être dire que la seule réelle utilité des test HIV serait de les mettre en parallèle sur le plan de l'immunité avec les tests de cholestérol pour prévoir d'éventuels maladies cardiovasculaires dans le futur ? Mais de toute façon, rien à voir avec la condamnation à mort que ces tests impliquent encore aujourd'hui.

Deuxième, la question est peut-être théorique mais pour la beauté - éventuelle - reflechi.gif du raisonnemment, pourquoi les hommes circoncis seraient moins souvent séropositifs que les ceux qui le sont ?

J'ai cherché, cherché, et je n'ai pas trouvé d'explication jusqu'à ce que je me dise ceci. En effet, le prépuce est considéré comme un formidable réservoir de virus et de bactéries, ce que n'ont justement pas les hommes circoncis. Donc, je me dis : les hommes non circoncis sont plus facilement susceptibles de développer une multitude d'infections et d'anticorps contre ces bactéries et virus "protégés" par le prépuce. Et qui dit davantage d'infections et d'anticorps à répétition, dit naturellement risque plus élevé que les tests HIV se révèlent positifs !? Voilà qui pourrait expliquer, à mon humble avis, pourquoi selon certaines études, les hommes circoncis seraient moins susceptibles d'être déclarés séropositifs (à un rétrovirus inexistant ou à tout le moins inoffensif et sans réel rapport direct avec le sida).

Qu'en pensez-vous ?

Sous l'angle du stress oxydatif, on dira tout simplement que davantage d'infections à répétition entraîne forcément un plus grand stress oxydatif et donc un risque plus grand de sida.

Pour le reste, j'aimerais bien faire avancer la cause des dissidents, et ce pour le bien de tous.

Mais comment faire ?

J'avais pensé à une idée loufoque mais qui, si elle aboutissait, aurait un retentissement international. Pourquoi ne pas proposer au Comité des Prix Nobel d'attribuer un prix aux dissidents, et ce sur la foi de leurs nombreuses études ? Je sais, c'est utopique, mais l'a-t-on déjà suggéré ?

Sinon, j'avais pensé à autre chose, beaucoup plus réaliste, me semble-t-il.

J'ai en effet lu qu'en France, pas mal de procès vont être entamés contre des séropos qui auraient contaminé leur compagnon ou compagne (entre autre l'Association "Femmes positives", je crois).

Pourquoi ne pas suggérer aux avocats de ces malheureux séropos d'avancer comme arguments de défense ... les théories dites dissidentes ? J'ai peine à croire que parmi tous ces juges, il n'y en aura pas un seul ouvert d'esprit.

Imaginez un peu la publicité que cela fera si un juge acquitte un séropo au moins sous le bénéfice du doute ! 4-bravo.gificon_bravo.gif

Et quand bien même aucun juge n'adhérerait (à tort) aux thèses dissidentes, au moins ces idées se feront un peu mieux connaître ! malice.gif

Bon, je laisse le forum ... en espérant que ce message soit posté au bon endroit ! 5-nonnonnon.gif

Sinon, ne vous étonnez pas si je ne donne pas de suite à mes messages car pour le moment, ma vie privée est un tel désordre que je n'entrevois le calme ... qu'à la mi-décembre 2005. D'ailleurs, je n'aurai plus accès à internet de début novembre à mi-décembre pour cause de déménagement.

BUT I WILL BE BACK ! icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si le juge est libre de faire ce qu il veut.....!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

wallypat,

Imaginez un peu la publicité que cela fera si un juge acquitte un séropo au moins sous le bénéfice du doute !

c'est déjà arrivé en Allemagne, et Stefan Lanka était venu en personne comme témoin. Mais j'ai l'impression que tout est de plus en plus verrouillé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est déjà arrivé en Allemagne, et Stefan Lanka était venu en personne comme témoin. Mais j'ai l'impression que tout est de plus en plus verrouillé...

Faut-il pourtant perdre espoir ? 3 - snifff.gif

Grâce à internet, j'ai pris connaissance de ces théories dissidentes .... vieilles de 20 ans. N'empêche, sans internet, j'en serais encore à croire au mythe du virus. Mais il faut bien le reconnaître, les gens à qui j'en parle me traitent généralement de meurtrier et d'inconscient ! Il y a encore énormément de choses à faire pour "conscientiser" les gens. Je dirais même plus : presque tout reste à faire ! Le bouche à oreille a des limites.

Tout cela pour dire que peu de gens sont au courant de ces thèses, en ce compris les défenseurs des séropos qui seront prochainement jugés.

A ma connaissance, il n'y a eu qu'un seul procès en France sur le sujet. C'est celui dont on a tant parlé au début de cette année. Mais d'autres arriveraient sous peu, et ce sous l'impulsion de l'association "Femmes positives", semble-t-il.

Peut-être y aurait-il moyen de retrouver l'identité et l'adresse des différents avocats qui seront chargés d'assurer la défense des séropos et de leur adresser une brève lettre leur signalant à tout le moins l'existence de ces thèses dissidentes pourtant très sérieuses ? En effet, fort peu doivent être actuellement au courant de ces thèses car comme tu le dis si bien, tout paraît verrouillé.

Mais je pense que plus on tâchera de faire connaître ces thèses, quelle que soit la façon, plus on y accordera de l'attention. Car le changement, à mon sens, ne pourra pas venir des chercheurs en général (ils sont justement les mieux à même à perpétuer le mythe de par leurs "connaissances") mais bien de ceux qui en sont les premières victimes, à savoir les séropos eux-mêmes, et en particulier ceux qui n'en sont pas au stade des trithérapies (car une fois qu'on y a touché, il faut un "courage" insensé pour y renoncer vu les pressions de toutes sortes qui s'exercent sur eux : le monde médical, la famille, la société, les associations de tout acabit vivant de la promotion de l'usage de la capote, et j'en passe bien d'autres).

De Belgique, je vois forcément cela de très loin. Mais pour des personnes vivant en France, peut-être sera-t-il plus aisé de retrouver les coordonnées de ces avocats ?

Je m'excuse si je peux paraître aussi prosélyte mais j'avoue être terriblement en colère lorsque pas plus tard que quelques jours, j'entends au jounal parlé des inepties du genre : "La pauvreté en Afrique ! Un fléau oublié et qui pourtant s'aggrave d'années en années. A quoi cela est-il dû ? Entre autres, en raison de la propagation du sida" (sic !) icon_tresfache.gif

Bref, les choses doivent changer icon_rocket.gif3 - jedi.gif Si quelqu'un veut émettre des suggestions pour faire avancer les choses, je suis toute ouïe ! icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dernier cas : la grippe aviaire. Nous apprenons qu'un stock d'antiviraux ( et non retro viraux !?...)a été constitué et est géré par l'armée... Acheté à qui ; quel labo ?

Sidarta,

Il me semble avoir lu que Roche "s'investissait" dans cette nouvelle production mais que devant l'afflux de demandes "étatiques", s'apprêtait à conclure des joint ventures avec d'autres partenaires ... par ici la monnaie ...

Toujours est-il (pardon d'y revenir Diamant mais nous ne sommes pas si hors sujet que cela avec la grippe aviaire) que les premiers effets de la psychose organisée portent leurs fruits : certains médecins britanniques ne répondent plus à la demande de vaccination des populations ... ils sont submergés ...

Comme quoi une bonne intox est "payante" ...

Il est plus facile d'orienter la "pensée" lorsque ça touche à l'intégrité directe et immédiate de l'individu ... moins facile lorsqu'il s'agit d'investir à long terme (l'écologie par exemple).

Nous sommes dans des sociétés de "l'immédiat" où les retombées doivent être directes ...

L'immédiat ne favorise ni le recul, ni la raison, ...

L'Etat est obligé de se coucher devant la pression au nom de ce satané "principe de précaution" et le contribuable va casquer ...

Que va-t-il casquer ? ... car et admettant même l'intérêt de cette opération, y-a-t-il un avantage à contrer un nouveau virus par un nouveau vaccin ? ... sont-ils scientifiquement en adéquation ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"La pauvreté en Afrique ! Un fléau oublié et qui pourtant s'aggrave d'années en années. A quoi cela est-il dû ? Entre autres, en raison de la propagation du sida" (sic !)

Pour connaître ces coins, je peux te dire qu'il ne s'agit pas de cela. La pauvreté en afrique existait avant le sida et existera après (c'est structurel) ... si après il y a.

Encore faudrait-il se demander ce qu'est au juste qu'être "pauvre" ... Si on me dit : " ne pas avoir accès à l'eau " ... je suis d'accord ... que fait l'occident pour cela ? ... Rien ou presque ! L'occident préfère "pipoter" politique ! (1)

Pour ma part, je pense même que la politique "anti-sida" déployée par l'occident avec l'aide "d'élites locales" corruptibles et corrompues participent à l'accroissement de la pauvreté des africains en déstabilisant le mental de ces sociétés.

Il y a des convergences d'intérêts ... seuls, 98 % des populations n'ont pas leur place dans ces convergences ... eux sont les marionnettes des dispositifs ...

(1) j'ai beaucoup de respect pour les rares NGO qui creusent des puits discrétement pour atteindre les nappes dans la brousse et qui équipent le tout de petites pompes solaires et j'entretiens le plus grand mépris pour ceux qui, après corruption des autorités locales, parviennent à se faire aider par l'armée pour vacciner par la force les broussards ... (ex. au Burkina Faso).

Si un jour, vous voulez "donner" ... choisissez bien les "bienfaiteurs" ... afin de ne pas être contre-productifs ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cheminot (et les autres)

"The Human development report 2005" du PNUD fixe les nouveaux taux de prévalence HIV ...

Lisons pour quelques pays intéressants (par ordre d'indice HHD et en % pour la tranche d'âge de 15 à 49 ans) :

1. ... Norvège : 0.1

...

10. ... USA : 0.6

...

16. ... France : 0.4

...

62. ... Russie : 1.1

...

63. ... Brésil : 1.1

...

73. ... Thailande : 1.5

...

85. ... Chine : 0.1

...

120. ... Afrique du sud : 21.5

...

131. ... Bostwana : 37.3

...

142. ... Congo : 4.9

...

145. ... Zimbabwee : 24.6

...

147. ... Swaziland : 38.8

...

153. ... Haiti : 5.6

...

158. ... Nigéria : 5.4

...

159. ... Rwanda : 5.1

...

160. ... Angola : 3.9

...

163. ... Cote d'ivoire : 7

...

171. ... République centrafricaine : 13.5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"The Human development report 2005" du PNUD fixe les nouveaux taux de prévalence HIV ...

Ne perdons pas de vue qu'outre le fait qu'être déclaré séropositif ne veut strictement rien dire (un peu comme si on me disait qu'untel a les cheveux blonds et untel les cheveux noirs), ces chiffres ne sont en aucune façon fiables, du moins en dehors des pays dits "occidentaux".

Il faut en effet savoir que dans les pays dits "sous-développés", ces taux sont obtenus par le biais de calculs mathématiques non fiables et extrapolés à l'ensemble de la population du pays ... et ce sur base uniquement (ou presque) des test HIV des femmes qui vont à la maternité pour accoucher !!! Et quand on sait en outre que le fait d'être enceinte, est justement l'une des 70 circonstances qui peut amener à un test HIV positif alors qu'en réalité la future mère en question n'a aucun anticorps contre le si mal nommé HIV...

On peut donc vraiment se demander quelle est la réelle utilité de ces (pseudos) statistiques ... hormis susciter la peur et perpétuer le mythe du virus tueur ! icon_tresfache.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si vous voulez avoir l'argumentation complète de Dueberg, voici son CD à télécharger via bittorrent (2r, attention!)

http://www.deanesmay.com/files/duesberg.zip.torrent

téléchargez d'abord le logiciel de partage que vous installez sur votre bécane, puis cliquez sur le lien précédent.

http://perso.wanadoo.fr/thiacytidine/AIDS/...rrent-4.0.4.exe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

wallypat, ton idée me parait généreuse et ton enthousiasme nous rafraichit.

Il semble cependant que l'hystérie HIV est une maladie directement liée à des interets économiques et extrement éloignée des considérations humanistes que chaque être humain pourrait porter à ses contemporains dans la détresse.

Ne perds pas de vue que les tests des nouveaux produits se font dans ce pays dont notre occident stigmatise la pauvreté aprés les avoir éreinté de leur pillage, puis de la corruption pour continuer à profiter de leurs richesses sur le dos de leurs habitants.

Le bizness$ida est une affaire qui tourne, trés bien même, et qui profite aux économies occidentales, et permet d'accroitre la corruption dans les pays pauvres. Quel juge pourrait être assez insensé pour risquer sa carriere à bousculer le premier domino de cet édifice? Je ne vois aucun avocat, même cancéreux en phase terminal, au bord de la retraite pour oser porter ne serait-ce que du bout des doigts un dossier pareil.

Il reste le courage des dissdents, et il me semble que Mark avait envisagé des démarches juridiques voire entamées, mais je ne sais pas ce qu'il en est advenu.

Tu nous dis que tu es juriste. Vois tu se dessiner une stratégie qui à terme puisse permettre de dénoncer ce scandale?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nowar,

Oui ce que dit Wallypat rejoint ce que nous pensons.

Pour ma part, j'estime qu'il est sans doute plus facile d'initier une action aux Etats Unis qu'en France ... puisque les actions collectives en responsabilité y sont possible. Ceci dit et comme tu le rappelles fort justement, les intérêts en jeu sont énormes et les parties risquent d'y être serrées ... mais ce n'est pas impossible.

La justice française s'est illustrée lamentablement en Alsace mais la décision n'est pas encore érigée en jurisprudence, il faudra attendre la décision de la Cour de cassation. Comme le rappelle Cheminot, son homologue en Allemagne n'a pas tranché dans le même sens.

A cette affaire, il faut également ajouter les pas de clercs dans les décisons afférentes au sang contaminées où certains des requérants ont du porter le contentieux devant Cour de justice européenne ... tant les juridictions françaises ont pédalé ...

Il aurait été d'ailleurs fort intéressant d'observer la même affaire alsacienne dans le cas de figure où le prévénu avait été contaminé lui-même par transfusion ... la décision aurait-elle été identique ?

En terme de stratégie, il convient déjà de savoir si l'action doit être portée devant une juridiction pénale ou devant une juridiction civile ... ou les deux à la fois.

Terry, en sa qualité d'homme de robe 4-piout.gif , pourrait peut-être nous éclairer ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

petit taquin, quiserait raide comme la justice.

Cher viduité je sens en tes lignes un optimisme combattif que je pense émoussé chez moi.

Je crois volontiers à une mobilisation lente et progressive des victimes dont il me parait évidente qu'elle n'interressera les médias qu'à partir du moment ou le lobby qui en profite diminuera drastiquement son budget de communication.

Ce n'est pas un phantame mais une certitude tellement la montée en puissance de l'inquisition médicoscientiste parait bientot pouvoir aboutir à la mise sous tutelle médicale de tout un chacun. ( Pour plus de précision, lire les posts de Vicflamme sur la puce et autres) Malheureusement, à cce moment là, il n'y aura plus de média, poru sauver la santé du monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi ? je pense que c est le laborantin qui comment une faute en oubliant de preciser ce qu il y a d ecrit sur la notice des tests elisa et western blot.....si il le faut il y a obligation mais pas de moyen pour ?........faire un procés du genre, ben faut avoir les reins solides.....on ne sait pas trop ce qui est arrivé à mark d ailleurs, aprés avoir contacté un avocat pour deposer plainte justement...sans faire de parano, il est evident que tous nos messages sont surveillés et pour les plus actifs d entre nous, mis sous écoutes......meme dans une democratie je trouverais cela logique, car notre discours derange......qui ?......surtout les americains qui sont detenteurs des labos les plus productifs dans la pharmaceutique.....mais vu qu en france on est un peu en froid avec.....ce qui expliquerait les nouveaux tests vih derniere generation qui detecte de moins en moins de seros ( malgres les faux chiffres de sida info service)......la mise sous traitements de plus en plus tard pour le peu de seros restant....etc..

donc les choses sont surement en train de changer......moi je pense que le sida va disparaitre petit à petit des medias etc.....comme c est deja fait......l oms ne lachera pas pour l afrique.....depuis quelques temps à la tele on nous reparle de l afrique comme avant l epoque sida : paludisme, tuberculose, pauvrete, famine etc etc......

enfin on peut rever !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

icon_confus.gif

Tu nous dis que tu es juriste. Vois tu se dessiner une stratégie qui à terme puisse permettre de dénoncer ce scandale?

Je suis juste juriste d'entreprise spécialisé en droit civil immobilier. Donc, pas grand chose à voir avec des procès pénaux ou en matière de responsabilité civile.

Mais comme le disait Cheminot dans un précédent post, tout semble de plus en plus verrouillé sur le sujet. Et au fil des lectures que j'ai déjà pu faire sur le sujet, la situation est "bloquée" depuis la fin des années 80 et le début des années 90. Car dès le début des années 90, pas mal de chercheurs appelaient déjà de tous leurs voeux à une réévaluation de l'hypothèse du virus tueur. Mais jusqu'il y a quelques années, aucune publicité n'était faite en faveur de ces théories et surtout arguments dissidents. Seul une minorité - quoique croissante - de chercheurs s'interrogeaient davantage sur la question.

.... Jusqu'à la popularisation d'internet. Car je suis persuadé que c'est grâce à internet que depuis quelques années, ces théories dissidents commencent à se faire - très - lentement connaître du public. C'est déjà ça, mais je crains qu'à ce rythme là, il faudra encore attendre 15 ou 20 ans avant que les choses ne changent réellement malgré tout. L'hypothèse du virus tueur est en effet devenu un dogme et par nature, rien n'est plus malaisé que de remettre en question un dogme.

Alors que faire ? Surtout quand on constate que tout ce qui compte ou presque dans la société (politique, entreprises pharmaceutiques, chercheurs, associations - bien pensantes - de "lutte" contre le sida, la presse en général et la presse en particulier, etc...) fait front contre toute thèse contraire ? C'est assez désespérant ! : 5-tss.gif

Que peut-on faire pour tenter de changer les choses ?

1) Il ne faut certainement pas compter sur le pouvoir législatif. Aux dernières nouvelles, vos députés et autres sénateurs s'intéressent uniquement à la meilleure façon de criminaliser les rapports "non protégés" des séropos. Cela implique forcément qu'ils sont convaincus que le sida est sexuellement transmissible.

2) Votre gouvernement ? Etant donné qu'il s'agit d'une émanation de votre pouvoir législatif, il ne faut pas s'attendre à un changement quelconque de leur part.

3) Le pouvoir judiciaire ?

C'est en ce pouvoir que j'ai encore - un peu - foi. Certes, un intervenant se demandait dans quelle mesure un juge et/ou un avocat pourraient prendre le risque d'accorder quelque crédit aux thèses dissidentes. Je ne suis toutefois pas aussi pessimiste. En Belgique, en tout cas, les juges sont nommés à vie et inamovibles, et ce pour garantir leur indépendance (entre autres d'esprit) face aux autres pouvoirs que sont les pouvoirs législatifs et exécutifs (dont on sait qu'il n'y a visiblement pas grand chose à attendre). En d'autres termes, quand bien même il rendrait une décision de justice qui n'aurait pas l'heur de plaire aux orthodoxes du sida, il ne perdrait pas sa place (emploi garanti à vie en fait), il serait toujours juge et toujours payé. La seule sanction immédiate est qu'il ne devra pas espérer une promotion quelconque, assurément (quoique s'il prend le risque de prendre une décision favorable aux dissidents et qu'ultérieurement, leurs thèses soient ultérieurement généralement admises, ce seront ceux-là mêmes qui auront le plus chance d'obtenir une promotion, genre devenir conseiller dans une cour d'appel).

Evidemment, si on tombe sur un juge un tant soit peu carriériste, soucieux de "progresser", il ne faudra pas trop compter sur lui. Mais si on tombe sur un juge content de sa situation, peut-être aura-t-on un peu plus de chances?! icon_bravo.gif

Je ne crois toutefois pas qu'une attaque frontale permettra d'arriver à quelque chose car il s'agira de s'attaquer de front aux puissants tels que les entreprises pharmaceutiques.

En revanche, dans des litiges entre particuliers, la cause me paraît moins désespérée. Prenons par exemple ces prochains procès où ces femmes déclarées séropositives vont tenter d'engager la responsabilité civile et/ou pénale de leur mari ou compagnon, qui les aurait empoisonnées.

A mon sens, rien ne devrait empêcher un avocat (pourquoi pas avide de publicité, s'il est nécessaire de jouer sur son ego pour qu'il se bouge, pourquoi pas) d'invoquer les arguments des dissidents comme l'une des stratégies de défense (et d'ailleurs, refaire un test HIV sur le présumé contaminateur ne devrait pas être superflu, en particulier s'il est exclusivement hétéro et non toxicomane, car à mon avis, les chances qu'il soit redevenu séroneg ne sont pas si nulles que ça; mais ces avocats y pensent-ils, alors qu'ils ont toujours entendu que d'après la théorie en vigueur, quand on est séropo, c'est à vie ?), parmi d'autres stratégies de défense bien sûr. Et pourquoi ne demanderait-il pas à certains éminents dissidents spécialistes, demeurant en France, de témoigner ? Certes, le juge demandera des contre-expertises de la part des orthodoxes du sida. Et ce sera l'empoignade ! troconneuse.gif Peut-être arrivera-t-on par ce biais-là à enfin obtenir ce fameux débat où des personnes indépendantes analyseront de façon la plus objective possible les arguments des uns et des autres, débat que les dissidents appellent de leur voeu depuis des années déjà et qui n'a toujours pas été tenu.

Car le doute, en tout cas sur le plan pénal, doit toujours profiter au prévenu.

Sans doute, en premier degré de jugement, il ne faudra pas se faire beaucoup d'illusions. Reste que le séropo pourra toujours faire appel, et tomber alors sur des juges qui seront forcément moins soucieux de leurs possibilités d'avancement car siégeant déjà dans un haut degré de juridiction, et peut-être un peu plus indépendants d'esprit ?

Certes, il ne faut pas trop espérer des juges mais au moins, déjà soulever la question, c'est déjà attirer l'attention du public car la presse sera alors forcément amenée à parler - enfin ouvertement - de la question dans les journaux, ce qui sera déjà une première en soi ! Et quand bien même leurs articles seraient plutôt moqueurs, il y aura, me semble-t-il, une possibilité de faire avancer les choses par le biais du droit de réponse. Donc, pour moi, au point où nous en sommes actuellement, tout publicité des thèses dissidentes est bonne à prendre, quand bien même elle ne sera pas forcément en leur faveur. Mais à ce stade-ci, le plus important ... c'est qu'on en parle, me semble-t-il.

4) Indépendamment des possibilités - limitées mais réelles au moins - que pourrait offrir ces prochains procès, je crois que le mieux à faire est d'agir sur les principaux concernés, à savoir ceux qui sont déclarés séropos. Car il ne faudra pas trop compter sur le reste de la population, celle-ci ne sentant guère concernée.

A partir du moment où davantage de séropos suivront les thèses dissidentes, avec les résultats "positifs" (sans vouloir faire de jeux de mots bien sûr ! _biglol.gif ), le reste de la société devra bien suivre, de gré ou de force.

Donc, outre les possibilités offertes par le pouvoir judiciaire, permettre aux séropos d'accéder aux informations dissidentes est à mon sens la meilleure façon de procéder pour tenter de faire bouger les choses. Si ce verrou saute, le reste suivra naturellement.

Mais faire sauter ce verrou n'est pas chose aisée !

J'en parle à des amis gay, mais ce sont des réactions d'incompréhension que j'obtiens.... Quoiqu'à force de persuasion, je commence enfin à obtenir des résultats, en ce sens que certains, toujours dubitatifs, veulent malgré tout se renseigner, comme quoi le bouche à oreille peut être efficace, quoique très lentement. Mais il s'agit généralement de ceux qui sont asymptomatiques et qui n'ont jamais recouru à tous les "médicaments" mis à leur disposition. Car une fois qu'ils y ont touché, dans leur esprit, impossible ou presque de revenir en arrière, ce que je comprends parfaitement.

En y réfléchissant davantage, je pense que ce verrou pourrait sauter chez tous les séropos s'il était possible de "s'emparer" des associations qui les soutiennent, genre Act Up, Aides, etc... Car si ces associations pouvaient enfin tenir un autre discours, grâce à l'effet d'entraînement, tous les couches de la population, en commençant par les séropos, seraient progressivement "contaminés" par les idées dissidentes, et ce malgré les pressions des médecins.

Donc, à ce stade-ci de la réflexion, trois idées pour tenter de faire avancer la cause :

a) Les prochains procès en France impliquant les séropos "meurtriers", car toute publicité des thèses dissidentes, même négative au départ, est bonne à prendre (l'important, c'est qu'on en parle, et pas uniquement sur certains sites ésotériques sur internet ! icon_lol.gif );

b) Le bouche à oreille en particulier auprès des séropos;

c) Prendre le pouvoir 3 - jedi.gif ne fût ce que chez certaines associations de défense des séropos (pour ne pas être hypocrite, chez ceux faisant le promotion zélée et bien servile de l'usage de la capote pour lutter contre le sida). Si ceux-ci tiennent un autre discours, un cercle vertueux se mettra enfin en place.

Mais je reconnais qu'à ce stade-ci de la réflexion, je me demande comment réaliser le point c) (qui me semble le plus efficace).

Peut-être plutôt en créant une association concurrente ? icon_confus.gif Mais avec quels fonds ? Et comment cette association procéderait ? Par la distribution de tracts (particulièrement bien rédigés et donnant au moins l'envie de s'interroger et de s'informer) aux entrées des lieux gay ? Car la liberté d'expression empêche qu'on s'y oppose, en particulier lorsque davantage de scientifiques de renom (dont des prix Nobel) y adhèrent publiquement !

Voilà, c'était quelques pistes de réflexion !

Mais si on pouvait agir 4-guerrier.gif , voilà qui serait bien mieux ! 4-bravo.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...