Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Invité ZeH

Il y a un sujet spécifique pour la vaccination, laissons ce post qui est suffisament touffu avec l'objet de départ.

Je demandes pas de développer dessus ici, juste savoir s'il considère que ceux qui remettent en cause la vaccination sont aussi des imposteurs comme il le pense des dissidents du sida. NUANCE.

J'avais compris Rosalie mais il peut le faire sur le bon post ou même par MP, c'est juste pour essayer de garder un semblant de cohérence car on fini par s'y perdre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
We show that APOBEC3G markedly inhibits retrotransposition of IAP and MusD elements, and induces G-to-A hyper mutations in their DNA copies.

Donc, la seule chose qu'ils ont pu prouver avec ces endovirus (et c'est la même chose avec le "vih"), c'est l'inhibition de la rétrotransposition, donc l'empêchement de passer à l'ADN, ou plutôt la tendance à créer des mutations dans cet ADN (guanosine -> adenosine).

Et en fait, c'est ce phénomène qu'on a observé chez les malades du sida, avec un génome un peu différent des endovirus (inoffensifs).

Il y a certes correlation avec la maladie sida, mais y a-t-il nécessairement relation de cause à effet? Il peut également y avoir une troisième cause qui fait apparaître ce génome en même temps que la séropositivité ou le sida. Cette cause, le stress aoxydatif, explicite bien mieux l'épidémiologie, la clinique et le pronostic de la maladie sida qu'un virus sexuellement transmissible.

Cette cause qui fait très certainement apparaître une réaction alloimmune, transmissible par le sang et lors de rapports anaux réceptifs, et dont la transmission est supprimée par le chauffage du sang par exemple (Milton & al., 1985)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cheminot,

Cette cause qui fait très certainement apparaître une réaction alloimmune, transmissible par le sang et lors de rapports anaux réceptifs

Bonjour,

Je dois dire que cet aspect de la transmissibilité anale receptive m'intrigue beaucoup.

En effet en dehors de l'homosexualité cette pratique existe aussi chez les hétérosexuels.

Hors dans un couple hétéro cela ne fonctionne que dans un sens , et devrait impliquer une transmissibilité quasi à sens unique de l'homme vers la femme.

La logique voudrait donc que dans les milieux hétéro , il y ait rapidemment plus de "Sida" féminin que masculin.

La femme quant à elle ne pouvant "transmette" le "Sida" qu'à ses enfants...et comme il y a à peu prés autant d'enfants masculins et féminins cela ne devrait pas pertuber l'équilibre des cas de sida entre les deux sexes

Est ce que ma question a du sens ?

Si oui , que disent les statistiques ? Est ce vérifié....si cela ne l'était pas , cela signifierai :soit qu'il existe un autre mode de transmission...soit qu'il existe une autre cause au sida.

Amicalement,

Modifié par sicnarfa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, sicnarfa, les statistiques indiquent une plus grande transmission de l'homme vers la femme que dans l'autre sens, toutes pratiques confondues. Ce qui serait en accord avec la proposition indiquée.

En fait, si j'ai bien compris l'article de Milton, certaines protéines liées à à l'alloimmunogénicité peuvent être alloimmunogènes chez d'autres personnes, lorsqu'elles sont en contact direct avec le sang. Ce qui nous protège en fait, c'est la barrière digestive et la barrière vaginale pour les femmes. C'est pourquoi de très nombreuses personnes (mainstream) pensent que la transmission hétéosexuelle vraie (d'un virus ou de la maladie alloimmune) n'existe pas.

Il est vrai que l'on peut confondre le mode d'action de la maladie alloimmune avec celui d'un virus, mais alors que le virus vient de nulle part, et que l'on ne peut rien pour le contrer, on sait d'où vient la maladie alloimmune : des diverses substances immunotoxiques dont nous avons parlé ici, et en particulier les oxydants (poue moi, surtout les oxydants azotés).

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui nous protège en fait, c'est la barrière digestive et la barrière vaginale pour les femmes. C'est pourquoi de très nombreuses personnes pensent que la transmission hétéosexuelle vraie (d'un virus ou de la maladie alloimmune) n'existe pas.

Est ce que dans l'hypothése d'une transmission virale on ne pourrait pas envisager qu'il existe aussi une "barriére" digestive ou vaginale à la propagation du virus?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, c'est bien ce que je dis plus haut. Mais l'histoire d'un virus venant d'Afrique me laisse songeur. Alors qu'une maladie alloimmune liée à l'échec de la thérapeutique allopathique, cela me semble bien plus raisonnable et bien plus simple.

C'est d'ailleurs pour ne pas reconnaître cet échec que l'on invente les virus!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais la raison la plus évidente de préférer la maladie alloimmune au virus, c'est qu'elle est liée de manière claire à la présence de substances alloimmunogènes là où elles ne devraient pas être. Et on peut effectivement se poser le problème de certaines campagnes de vaccination en Afrique. La réaction alloimmunogène ayant donné il y a quelques années l'impression d'une épidémie se dissipe actuellement, en particulier en Afrique centrale. Et on comprend mieux ainsi le passage de 30% à 5% de la séropositivité en Ouganda.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question à Cheminot....

Comment expliques-tu les résultats de l' étude ci-dessous dans l'hypothése du stress oxydatif?

  Sida. Selon une étude, cette pratique réduirait la contamination.

VIH: risques circonscrits pour les circoncis

Par Eric FAVEREAU

jeudi 07 juillet 2005 (Liberation - 06:00)

Depuis dix ans, on le savait, mais de manière indirecte. Ainsi avait-on pu constater que, dans les grandes villes africaines où les hommes sont majoritairement circoncis, ces derniers sont moins touchés par le virus du sida. Comme si cette pratique avait un effet protecteur. Une étude menée conjointement par une équipe de chercheurs français et d'Afrique du Sud (1), qui doit être présentée à la fin du mois au congrès mondial du sida à Rio, le démontre de façon plus explicite. etc...

source

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La relation inverse a été trouvée dans les nations industrialisées :

"At least four studies have shown human immunodeficiency virus infection to occur more commonly in circumcised men.[8]

If linear regression analysis is applied to the relationship between circumcision rates and the prevalence of acquired immunodeficency syndrome in industrialized countries (using 1994 World Health Organization data) and weighted for population, a strongly positive correlation between circumcision and the prevalence of AIDS is found. While this does not prove that circumcision is a risk factor for AIDS, it is clear that the circumcision experiment in the United States did not prevent the spread of the infection."

Chao A, Bulterys M, Musanganire F, Habimana P, Nawrocki P, Taylor E, et al. Risk factors associated with prevalent HIV-1 infection among pregnant women in Rwanda. National University of Rwanda-Johns Hopkins University AIDS Research Team. Int J Epidemiol 1994;23:371-80.

"au moins 4 études ont montré que l'infection au "VIH" apparaît plus couramment chez les hommes circoncis."

Donc ici, c'est du n'importe quoi, car l'étude a été faite en Afrique du Sud, où la pratique est bien plus courante qu'en Europe. Il est simplement possible qu'à cette pratique soit associé un comportement qui évite les drogues ou les relations anales réceptives.

Mais ces biais-là n'ont pas été pris en compte.

Certains pensent aussi qu'il s'agit-là de moyens propres à tempérer l'ardeur sexuelle (semblable à la notre selon les études de Durex) pour mieux contrôler les naissances!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

Peut être que la circoncision s'inscrit dans un mode de vie particulier avec des pratiques de vie , de comportements et d'hygiéne qui sont de nature à maintenir un état de santé optimum.

Je crois qu'il faut se méfier de ce genre d'études .

Peut être que si on y regardait de prés , on constaterait que les Africains qui roulent en 4x4 ont aussi moins de Sida que les autres ...et on pourrait en déduire que rouler dans ce genre de véhicule vous met à l'abri de la contagion .

Et puis ce refrain sur les avantages de la circonscision qui revient réguliérement depuis plus de 2000 ans !!!

Amicalement ,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok

Vous mettez donc en cause la pertinence ou la fiabilité de cette étude.

Merci pour vos réponses.

Je ne connaissais pas les études allant dans le sens inverse. icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

Il ne s'agit pas de négativité!

Il s'agit d'expérience. Je l'ai déjà écrit je suis parmis les médecins un de ceux qui a le plus contesté leur malhonnètetè et leur suffisance.

Je les ai vu manquer du plus élémentaire des respects devant la vie d'autrui et je les ai fustigé pour ça.

Je les ai vu abuser de leur "pouvoir" et j'ai dénoncé ce type d'attitude avec succès.

Mais quand je vois ce qu'écrit quelqu'un comme Cheminot, qui en est encore à raisonner comme si un être humain était un ensemble de réactions de chimie organique, et bien que je constate qu'il s'y connaisse en la matière, je me sens poussé à l'inciter à plus de modestie.

Quite à me répéter, je rappelle qu'on ne devient pas médecin en huit jours, et que je vous parle après presque quarante ans d'expérience de la profession et du monde médical.

L'attitude de certains me rappelle la mienne quand j'étais étudiant, je raisonnais un peu comme eux, et je me trompais toujours. La raison de celà est simple, je n'avais pas encore acquis l'expérience qui d'après une vue d'ensemble permet de savoir quels sont les arguments qui doivent l'emporter sur les exigences d'absolu de nos réactions émotionnelles, et de nos raisonnements mentaux basés sur des faits scientifiques.

LA MEDECINE EST UN ART, CE N'EST PAS UNE SCIENCE!

J'ai arrété quelques temps d'argumenter sur ce forum comme je le faisais au début, pour bien examiner les arguments de la thèse non virale, et j'ai communiqué avec certaines personnes qui étaient violemment virulentes sur le forum contre la position des médecins, et aussi avec d'autres médecins!

Et le résultat de cela, c'est que je suis encore plus persuadé qu'avant que ces arguments ne valent pas grand chose.

Les protocoles de Koch datent du dix-neuvième siécle, nous avons maintenant le microscope électronique, par exemple.

Faites et dites ce que vous voulez, qu'est ce que ça changera à la véritable cause de cette maladie?

Sicnarfa, je t'aime bien, mais là tu dis n'importe quoi! Ton regard va où il veut, mais reconnaîs que tu es un grand ignorant en matière de médecine! (Je dis de médecine qui consiste à soigner autrui, et non santé pour soi-même ou sa famille)

Ceci dit en gardant le dialogue ouvert, et sans vouloir écraser personne de ma "supériorité", mais croyez bien que je ne m'amuserais pas à ce petit jeu, si je ne savais pas de manière certaine que ce qui se dit ici est faux et dangereux!

Essayez de faire le tri entre les attitudes émotionnelles, le plaisir de contester les médecins, et la réalité objective, c'est toujours ainsi que la sagesse et la connaissance triomphent!

Que la force soit avec vous!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

Ceci dit en gardant le dialogue ouvert, et sans vouloir écraser personne de ma "supériorité", mais croyez bien que je ne m'amuserais pas à ce petit jeu, si je ne savais pas de manière certaine que ce qui se dit ici est faux et dangereux!

Essayez de faire le tri entre les attitudes émotionnelles, le plaisir de contester les médecins, et la réalité objective, c'est toujours ainsi que la sagesse et la connaissance triomphent!

Pareil pour ma part, au bout d'un momment on fini par s'ennerver et on passe pour le méchant médecin suffisant et méprisant...

Reste que les dissidents sont très très très probablement dans l'erreur, et que malheureusement celà implique de faire croire aux gens séropositifs qu'ils ne peuvent pas contaminer leurs partenaires sexuels (entre autres choses), et c'est bien là qu'est le noeud du problème.

Notre corps et notre vie nous appartiennent, mais le corps et la vie d'autrui (y compris ses propres enfants) non.

Modifié par FinallyFree

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les protocoles de Koch datent du dix-neuvième siécle, nous avons maintenant le microscope électronique, par exemple.

c'est justement l'utilisation du microscope électronique qui pose problème, car les apologistes comme Nick Bennett et Brian Foley indiquent dans leur logique que nous n'avons plus besoin de photos au microscope électronique pour savoir qu'il y a un virus, puisque celui-ci n'apparaît pas sur les photos du "virus" purifié.

écoute donc l'interview d'Etienne de Harven

pour ceux qui lisent l'anglais, a lieu un débat concernant les antirétroviraux sur une chaîne de télé sudafricaine

http://www.thebigquestion.co.za/Default.aspx?tabid=258

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rosalie

Reste que les dissidents sont très très très probablement dans l'erreur, et que malheureusement celà implique de faire croire aux gens séropositifs qu'ils ne peuvent pas contaminer leurs partenaires sexuels (entre autres choses), et c'est bien là qu'est le noeud du problème.

"Cela implique de faire croire aux gens séropositifs" : c'est sur ce "implique" que je m'insurge. C'est vous qui trouvez ces conséquences là, où il y en a pas. Qui fait croire ou ne fait pas croire, c'est une discution pas un appel à avoir tel ou tel comportement.

Vous êtres en train de dire qu'il y a des discutions dangereuses, cela veut dire que un fait qui se veut scientifique ne pourrai plus être discuté alors cela devient un dogme. Tout fait scientifique doit pouvoir être discuté sinon c'est là que cela devient dangereux et suceptible de glisser vers la croyance.

Je pense que si cela pouvait être réexaminé par les chercheurs la solution avancerai.

De plus on fait toujours appel à la peur et a la culpabilité en matière de prévention, alors que le simple bon sens suffirai. Ici il y a des gens qui refusent de tomber dans l'infantilisme que vous soutenez.

Modifié par rosalie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rosalie

L'ennui, c'est que nous ne connaissons que 1 millionième de ce qui se passe réellement, et que nous sommes obligés de modéliser

On peut d'ailleurs rappeler l'histoire de Ptolémée. Pendant plus d'un millénaire, les astronomes ont pu prévoir les mouvements des planètes en utilisant un modèle qui avait été mis au point par Ptolémée.

A l'aide de ce modèle, ils pouvaient ainsi prédire de façon précise la date des éclipses, et ceci même à partir d'hypothèses fausses comme celle qui consistait à supposer que tous les corps célestes gravitent autour de la terre.

L'observation de choses qui ne rentraient pas dans ce modèle (l'observation des phases de Vénus par Galilée) la remis en cause mais il a fallut atteindre la gravitation pour vraiment comprendre.

Et dans cette histoire du sida, j'ai vraiment l'impression que des modèles sont hérigés en théorie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faites et dites ce que vous voulez, qu'est ce que ça changera à la véritable cause de cette maladie?

Sicnarfa, je t'aime bien, mais là tu dis n'importe quoi! Ton regard va où il veut, mais reconnaîs que tu es un grand ignorant en matière de médecine! (Je dis de médecine qui consiste à soigner autrui, et non santé pour soi-même ou sa famille)

Ceci dit en gardant le dialogue ouvert, et sans vouloir écraser personne de ma "supériorité", mais croyez bien que je ne m'amuserais pas à ce petit jeu, si je ne savais pas de manière certaine que ce qui se dit ici est faux et dangereux!

Essayez de faire le tri entre les attitudes émotionnelles, le plaisir de contester les médecins, et la réalité objective, c'est toujours ainsi que la sagesse et la connaissance triomphent!

Que la force soit avec vous!

Sicnarfa, je t'aime bien, mais là tu dis n'importe quoi! Ton regard va où il veut, mais reconnaîs que tu es un grand ignorant en matière de médecine! (Je dis de médecine qui consiste à soigner autrui, et non santé pour soi-même ou sa famille)

Moi aussi je m'aime bien .

Pour ce qui est de reconnaitre mon ignorance de la médecine ainsi que de toute culture scientifique , je n'ai nul besoin de le faire , parce que je l'ai précisé dans mes premiéres interventions et que je le répéte fréquemment .

Ce que je dis n'a aucune prétention scientifique , cela n'a aucune valeur philosophique ou morale , et personne ne doit se déterminer en fonction de ce que je dis .

Sicnarfa est un crétin et un ignorant .

Il est le fils d'un marchant ambulant de peaux de lapins , qui ne pouvait pas avoir d'enfant .

Il est né le 28 octobre 1950 d'une femme qui ne devait pas accoucher.

Il avait des malformations qui n'auraient pas du lui permettre de vivre.

Les gens qui savent lui ont désappris à lire et à compter à grands coup de régles sur les doigts.

On lui a volé des années de liberté , assis le cul sur une chaise et sans bouger les jambes , à regarder , un triste perroquet aux ailes brisées et en blouse grise .

En 1991 suite a une intoxication au mercure , sa famille et lui ont developpés une multitude de maladies , dont un grand nombre n'existe même pas . Les scientifiques ont dit ceci , les scientifiques ont dit cela ....ils n'ont pas dit que dix ans plus tard ils seraient toujours là ...et en bonne santé .

Si je devais partir demain et que l'on me demande : "qu'as tu appris des hommes ?"

Je dirais sans hésiter : "La haine...la haine ravage le monde !" ...."parce que les hommes ont peur...tellement peur ."

A part cela rien ...rien que ce que je savais déjà le jour de ma naissance ...et les murmures du vent .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je te rejoins donc, Sic, même si tu as l'impression de ne pas être d'accord avec moi sur ce point; un autre a dit cela dans une barque battue par le vent et les flots : "pourquoi avez-vous peur?"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cheminot ,

Il n'y a pas de different entre nous sur le fond .

Voilà comment je te perçois (et je pense qu'il en est de même pour beaucoup d'autre)

Tu dis : "je suis un scientifique et je suis chimiste. Dans ce cadre voilà la perception que l'on peut avoir actuellement de tel ou tel "événement" "

Qu'aurai je à redire à cela ....tu nous enrichis de ton expérience et de l'expérience d'autres qui dans ce domaine cherche une sorte de "cohérence" du monde.

Personnellement je me méfie de tous les gourous et de tous ces gens qui savent .

Beaucoup sont entrés en science comme on entre en religion , et sont de véritables fanatiques , d'autant plus redoutables que l'on ne méfie pas d'eux et qu'ils offrent souvent aux esprits cupides et avides de pouvoir les moyens d'aliéner le monde.

Aucune de tes interventions n'a pu me laisser penser que tu puisses appartenir à cette catégorie .

Merci encore pour ce que tu apportes ...et surtout pour la maniére respectueuse que tu le fais .

Amicalement ,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je lis des aberrations pareilles « ma supériorité » venant de gens qui se prétendent soigner des malade .. des médecins.. moi et à titre personnel jai aucun respect pour ces gens, des irresponsables ça me fait rire... du moment quon voit linefficacité des médicaments et les effets secondaires que ces produits causent le gens se questionnent « Médicaments et effets secondaires : à qui la responsabilité ? » car prendre un médicament n'est jamais anodin. Tout traitement est basé sur un rapport entre les bénéfices et les risques. Mais lorsqu'on tombe du côté des risques, à qui en revient la responsabilité ?

Comme je pourrais avoir confiance en quelquun qui prétende avoir la connaissance de pouvoir guérir ???« connaissance de médecin » avec de médicaments qui produisent des effets secondaires, vous lavez appelé « soigner autrui » a qui reviennent la responsabilité des ces réactions fâcheuses ? si tous les médicaments le produisent ........ mais on a toujours minimisé les risques pour le patient et je trouve ça honteux... et vous parle de savoir guérir ??? simplement parce que vous avez un titre universitaire... ? quest ce que vous savez de la composition des médicaments, vous êtes chimiste ??. Admettez que le médecin ne se suffit pas parce quil y a méconnaissance des effets secondaires des médicaments avec laquelle vous soignez.

Ainsi vous traitez les patients qui soufre de sida avec des ARV qui produisent en plus un stress immunitaire.. .. mais pourquoi pas donner des médicaments pour stimuler leur système immunitaire ?? ou simplement essayer de guérir les affections du moment essayez au moins si la médecine est un art .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...