Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Invité Glingal

Bonjour,

Je ne suis pas habituée à intervenir sur le sujet et bien évidemment je n'ai pas lu les 80 pages précédentes donc, par avance, excusez-moi si mes questions ont déjà été posées.

J'ai vécu plusieurs années à Kinshasa, en Rep Démocratique du Congo dans les années 80. A l'époque on savait encore très peu sur le Sida, surtout en Afrique.

J'avais eu alors une conversation avec le médecin d'un hopital militaire qui partageait sa stupéfaction. Il avait remarqué que dans le milieu de la protitution beaucoup de femmes n'utilisaient jamais de préservatifs et.... parmi elles, quelques unes n'eurent jamais le Sida. Pourtant elles n'étaient pas moins exposées que les femmes porteuses du "virus"... si tant est qu'il s'agisse d'un virus.

Alors comment expliquer ça?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finally,

Je ne suis pas aussi "vindicatif" que Terry mais je pense, comme lui, que tu joues un jeu déplacé : j'espère que tes habits de médecin ne sont que ceux qui te permettent de palabrer ... sinon ...

Si ce sont tes vrais habits et comme te le font observer certains ici, réponds donc voir aux questions

qu'on te pose ... sans sortir des conneries du genre " je ne suis pas spécialiste mais mes maîtres le sont " ... (en ce cas, tu ne prescris rien toi même j'espère ...)

Parmi les questions, il y en a une qui a été soulevée par Cheminot et qui me paraît très interessante ... alors essaie de faire un effort ou, au moins, essaie d'aboyer le "sentiment" de tes "maîtres".

Cheminot a parlé de "seuil de séropositivité" ... as-tu déjà entendu parlé de cela et si oui qu'en penses-tu ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas habituée à intervenir sur le sujet et bien évidemment je n'ai pas lu les 80 pages précédentes donc, par avance, excusez-moi si mes questions ont déjà été posées.

J'ai vécu plusieurs années à Kinshasa, en Rep Démocratique du Congo dans les années 80. A l'époque on savait encore très peu sur le Sida, surtout en Afrique.

J'avais eu alors une conversation avec le médecin d'un hopital militaire qui partageait sa stupéfaction. Il avait remarqué que dans le milieu de la protitution beaucoup de femmes n'utilisaient jamais de préservatifs et.... parmi elles, quelques unes n'eurent jamais le Sida. Pourtant elles n'étaient pas moins exposées que les femmes porteuses du "virus"... si tant est qu'il s'agisse d'un virus.

Alors comment expliquer ça?

Glingal,

Il se trouve qu'aujourd'hui ce petit commerce est toujours très prospère et que les intéressées et leurs clients ne se sont pas encore résolus à exercer en imperméable ... au Congo et du reste ailleurs en Afrique ... malgré les "campagnes de sensibilisation" des preux croisés ...

Le personnel des rues reste à son poste (sans doute du fait d'un turn over inlassable), toutes ces femmes à la vertu assez mince ne sont guère préoccupées par la question ... pas plus que ne l'est une clientèle fidèle et parmi laquelle on compte bon nombre des croisés précités ... toujours assez prisés au vu des salaires versés par la Communauté internationale pour lutter contre le fléau ... et pour d'autres choses du même tonneau (des Danaïdes).

Les courbes exponentielles et si souvent promises ne se décident pas à fléchir notamment celle afférente au taux d'accroissement des populations ... Comment expliquer cela ? ... Peut-être que l'hypothèse de départ ne fut pas la bonne ... qui sait ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'autre part, une étude australienne, si ma mémoire est bonne car cela fait au moins 3 ou 4 ans que je l'ai lu, sur l'incidence du $ida sur les prostituées, avait mis en évidence les fait que la séropositivité était essentiellemnt liée à des pratiques de toxicomanie, plus qu'a des problématiques de protection.

Cela permet de comprendre ce hiatus entre les estimations et les chiffres réels. Que ce hiatus soit du à une mauvaise estimation initiale au départ des simulations exptrapolatrice est excusable la première fois, mais il apparait que malgré les évidence il ne semble pas du tout corrigé. Il est légitime de s'interroger sur ce manque d'esprit scientifique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé, Sicnarfa je ne suis pas du tout d'accord, car la présence du virus de la grippe qui fait d'énormes dégâts cellulaires explique largement les symptômes de soi-disant détoxication, et tout le reste tient du même raisonnement. Et j'affirme que ça ne tient pas debout. Le "grand" naturopathe auquel je faisais référence s'appelle Michel Dogna, et il a écrit noir sur blanc "Alors que la grippe n'est que la manifestation d'un organisme qui élimine des toxines" Je cite de mémoire, les mots ne sont peut être pas entiérement exacts, mais l'idée n'est pas trahie par mon texte, et je crois bien que lorsq'on veut toujours retomber sur ses pieds, on se tient exactement ce genre de discours. Mais à mon avis c'est seulement l'argument de ceux qui veulent discréditer la médecine officielle pour se créer une bonne clientèle sur les bases de son dénigrement.

Bonjour ,

Sans vouloir prendre la défense de Michel Dogna ....Si je te dis : "j'enfonce un clou" ...tu n'en déduis pas que je l'enfonce avec les mains , sous prétexte que je n'ai pas dis : "j'enfonce un clou avec un marteau"

Si la diffusion du virus était la cause de la grippe comment expliquer que tout le monde n'en sois pas atteint alors qu'il faudrait lors d'une épidémie , vivre dans un caisson stérile pour ne pas être en contact avec celui ci.

Ne me répond pas que c'est à cause d'une faiblesse du systéme immunitaire ...car dans ce cas là comment justifier cette défaiillance .

Je sais par expérience que les processus de détoxication ne se font jamais sans dégats ...c'est un peu comme quand on fait le grand ménage à la maison ...il arrive que l'on égratigne les meubles , que l'on casse de la vaisselle etc...Mais finalement le résultat obtenu est souvent meilleur que la situation antérieure ...sauf bien sur si l'on fait s'écrouler un mur porteur et que la maison nous tombe sur le dos.

Que les virus soient d'origine endogéne ou exogéne et un autre débat .

Ils pourraient aussi être , endogéne mais activés (ou réactivés) par un signal exogéne.

Dans tous les cas on constate que la présence du virus n'est pas une condition suffisante pour induire la grippe et dire que le virus provoque la grippe est une approximation , un abus de langage , comme quand on dit : "la voiture tue".

Amicalement ,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour toi FF

n'est il pas bizarre que l'on puisse guérir d'hépatite sans medicament alors que ce virus est bien plus résistant que le soit disant hiv ?

DESINFECTANTS ACTIFS CONTRE LE VIH

dernière modification le 06/16/2005

Voici un tableau comportant une liste de désinfectants, la concentration minimum active et la concentration conseillée pour désinfecter des locaux ou du matériel potentiellement contaminé par le VIH.

"Household bleach" est le nom anglais de l'eau de Javel.

Dans tous les cas, ne pas oublier que les virus des hépatites sont bien plus résistants que le virus du SIDA.

http://www.bioltrop.org/04-hygiensecu/desinfectants-vih.htm

Modifié par Bamboue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question:

Existe t-il des études officielles sur la transmission de ce supposé virus par voie sanguine comparables à celles que donne le ministére de la santé sur la transmission par voie sexuelle ?

( on sait que les chiffres officiels par voie sexuelle sont beaucoup plus bas que ce que le discours médiatique pourrait laisser penser ...)

1 cas de transmission pour 2000 rapports sexuels classiques non protégés avec un séropositif.

Finally:

et si quelqu'un sur ce forum me trouve même un tout petit peu convainquant, imaginez ce que pourraient opposer des vrais spécialistes !

Je crois que tu es un vrai naïf. icon_biggrin.gif

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en tout cas,c'est sympa que des médecins viennent mettre leurs nez dans nos théories, merci à eux de relancer le débat,juste dommage qu'il n'y aie rien de nouveau sous le soleil des prescripteur de poison...

toujours les même armes--culpabilisation et chantage, ce n'est pas beau du tout.

prenez mes potions et vous vivrez mieux et plus longtemps, attention vous allez finir comme les autres dissidents morts, c'est vraiment très moche comme stratégie.

de toutes façon, FF, sérieusement, que propose-tu à quelque'un comme moi, après 12 ans sans symptôme, à part tes menaces à la noix, tu sais ou je me le mets tes menaces?

nous ne prétendons pas tout savoir, ni même guérir qui que se soit.Tout n'est pas blanc ou noir, c'est ça le problème, les médecins sont compétents pour certaines chose et pas pour d'autres, comme la psychologie, vous pouvez franchement faire mieux, vous savez que ça nous touche ce que vous dites et que vous parlez de personnes que nous avons aimée et appréciées.

vous voyez les choses du point de vue de ceux qui sont déja très mal et que vous essayez de "récuperer" en hopital avec les armes que vous connaissez, mais ce que j'en dit c'est que avant d'en arriver là. nous pouvons prendre notre santé en mains(pour les toxico,déja arr^ter de se shooter...)et ça vous ne pouvez pas le faire pour nous, à chacun de voir pour lui même, mais en ayant entendu et compris les arguments de chacun...

salut!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, cher FinallyFree,

J'ai beaucoup cherché à comprendre ce qui se passait dans cette pathologie, et suis effectivement arrivé à la conclusion que le sida déclaré était mortel. Pour cela j'ai suivi les débats d'un forum allemand

http://f23.parsimony.net/forum51884/

où un intervenant, Wilfried Bales, Heilpraktiker de son état, indiquait, tout en refusant une causalité virale à la séropositivité, que celle-ci, et surtout le sida déclaré représentait un état de santé dégradé. Il précisait d'ailleurs qu'il ne fallait pas jeter la pierre aux trithérapies modernes, surtout si on les avait déjà prises. Il a bien vu que de nombreux malades, qui recherchaient des soins alternatifs seuls, mouraient.

Pour lui cependant, il est indispensable (et c'est sa clinique qui le lui indique) de faire en parallèle un traitement alternatif détoxifiant.

Donc, en réalité, je ne mets pas en cause les traitements actuels, et vous aurez remarqué que j'ai toujours indiqué qu'il fallait absolument un traitement. Je mets en cause l'AZT et la Névirapine.

Ce qui me gêne, c'est de dire que les tests sont des tests de la présence ou non d'un virus, alors que ce sont des tests à limite, comme les tests du sucre dans le sang par exemple. Les fabricants de tests indiquent par exemple qu'il faut lire les absorbances en tenant compte d'un index qu'ils ont fixé eux-mêmes. De plus, il faut apparemment multiplier la valeur obtenue par la PPV, qui est de 0,5 pour une personne qui n'appartient pas à un groupe à risque.

Or, ceci n'a pas apparemment été déterminé par la présence de virus, mais à partir de la présence de la maladie sida.

Je suis vraiment dans le doute en ce qui concerne l'existance de ce virus.

Notez cependant que l'alloimmunogénéticité se transmet par le sang et sans doute par la relation anogénitale (dans un seul sens).

Pourquoi ne pas travailler dans ce sens-là, et à ce moment-là, se poser la question de la cause réelle créant cette maladie alloimmune?

Pour débattre avec mes collègues, je le fais bien volontiers, et ils conviennent de mes raisons.

Si vous lisez le document de Reardon & al.

http://perso.wanadoo.fr/jean.umber/AIDS/AZT_vs_SH.pdf

ou celui de Tochter & al.

http://perso.wanadoo.fr/jean.umber/AIDS/Th...aminothiols.pdf

on constate que ces substances réagissent avec les thiols dont le glutathion.

Et comme les malades du sida ont un taux de glutathion très faible, comme le montre l'équipe du labo de Herzenberg à Stanford

http://herzenberg.stanford.edu/Publication...ints/LAH448.pdf

il y a faut se poser la question de la correlation entre les substances oxydantes et le sida.

Peut-être faut-il prendre les événements en sens inverse, mais pour l'instant, à part les expériences peu probantes de purification du virus, rien ne nous permet vraiment de choisir l'un ou l'autre sens.

Cela est grave dans la mesure où des gens sont en prison pour avoir "transmis" le virus, alors que les personnes en question ont peut être eu des rapports anaux ou vécu des circonstances alloimmunogénétiques (toxiques...)

Cela est grave pour les femmes enceintes, dont on sait que le sang a un taux de CD4 plus faible et un taux d'immunoglobulines à la P24 en particulier plus fort que la normale. Si ce taux dépasse l'index, et si l'opérateur ne sait pas que la grossese est une source de fausse séropositivité, et surtout que la PPV est inférieure à 0,5 chez cette personne qui n'est pas à risque, elle sera déclarée séropositive et traitée à tort, ainsi que son bébé, par des substances à laquelle aucune personne saine ne voudrait toucher (Névirapine et AZT).

Evidemment, si cette personne multipare est noire, elle fait automatiquement partie des groupes à risques, sa PPV est de 1, et elle sera considérée séropositive sans appel. Ne trouvez vous pas qu'il y là un relent de racisme?

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le sida déclaré représentait un état de santé dégradé

Mais pas irrécupérable

Il faut quand même reconnaître que lorganisme est très costaud car malgré un état de santé degradé + une chimio agressive, le corps trouve le moyen de résister quelques années, mais il finit par mettre en avant une maladie dite opportuniste pour manifester sa souffrance et pour que lon soccupe de lui autrement (et ça les médecins ne veulent pas comprendre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

Franchement Sicnarfa, je suis étonné que tu sortes des arguments aussi mauvais pour t'accrocher à ce qui n'est finalement qu'un croyance, je m'explique: Dans toutes les épidémies il ya des personnes qui sont en contact avec l'agent pathogène, et qui n'attrappent pas la maladie, c'était vrai pour la peste, c'était vrai pour la variole, (et c'est même ainsi que Jenner a découvert la vaccination à cause du coup de chance de l'existence d'une immunité croisée entre les deux virus qui se ressemblent beaucoup,celui de la vaccine et celui de la variole).

On a fait des cultures de virus pour mettre au poinr des vaccins, et ça a marché, je me demande ce qu'il vous faut comme évidences pour regarder les choses en face.

Cet argument peut d'ailleurs à lui seul expliquer pourquoi il y tellement de différences entre la sensibilité des populations Africaines et occidentales à ce virus.

L'épidémiologie montre que la carte des premiers cas répertoriés se recoupe avec celle des campagnes de vaccinations anti-poliomyélite qui ont faites dans les années cinquante à partir de cultures de virus sur des cellules de rein de singe.

Ces singes étaient des macaques vivant localement en Afrique, et il se peut très bien que les indigénes aient depuis longtemps développé des immunités vis à vis du virus qui existait à l'état endémique sur le continent Africain.

Ce phénimène est à lui seul tout à fait capable d'expliquer la différence très signficative que l'on retrouve entre les deux populations? Qu'il faille donner ou non des trithérapies, est une question que je ne connais pas suffisament pour en débattre, mais je ne vois vraiment pas l'intèret de nier l'évidence de l'implication des virus dans les pathologies où elle est clairement démontrée.

Bien sûr que la voiture ne tue pas tous les automobilistes, mais tu donnes toi même des arguments qui se retournent tellement facilement contre ta thèse, que j'en suis sidéré.

Evidemment certain automobilistes prudents ou chanceux échappent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

Je continue ayant envoyé le texte par une fausse manoeuvre.

J'ai étudié et mis en pratique l'Ayur Véda, c'est une médecine qui est très puissante en matière de détoxication, jamais je n'ai observé des personnes présentant autant de signes de purification que pendant les cures de 'Pancha Karma". Je peux donner beaucoup de détails, c'est une expérience qui a été faite sous mes yeux avec la participation de plusieurs centaines de personnes, pendant plusieurs années, ce n'est donc pas de croyances que je parle, mais bien d'expériences cliniques.

Et j'ai aussi essayé des traitements naturopathiques destinés à soi-disant détoxifier l'organisme, j'ai utilisé le jeûne proplongé, et aussi des cure yogiques pour nettoyer le tube digestif et détoxifier tout ce que l'on peut, et les résultats que j'ai obtenus sont sans commune mesure avec les traitements naturopathiques qui se sont révélés comme les théories, de la foutaise. Et j'ai pratiqué tout ça pendant des années, alors j'estime avoir le droit de l'écrire parceque je l'ai vérifié par moi même.

Bon je ne veux pas argumenter au point où l'on en tomberait dans le domaine de la polémique, que chacun garde ses convictions, mais pour ma part, il y a longtemps que je ne peux plus avoir de doute, et cela à cause de mes expériences, et de la mise à l'épreuve des différentes théories. (Et je peux vous affirmer que j'ai douté très honêtement de tout pendant des années).

Je sais bien que l'expérience des uns ne sert pas aux autres, mais si on applique cela trop rigidement, alors il n'y a qu'à fermer toutes les facultés de médecine, toutes les écoles de naturopathies, et laisser tout le monde sans traitement d'aucune sorte. Il y a quand même un minimum de choses qui sont prouvées et établies dans les sciences de la santé. Vous ne donnez pas d'argument décisifs, et ce n'est pas parceque les autres n'en donnent pas de manière absolue, que ça prouve qu'ils ont tort. L'exitence des virus et de leur rôle dans de nombreuses pathogénies est indiscutée par au moins quatre vingt quinze (sinon plus) pour cent des médecins. Et je le répète, ils sont bien aussi intelligents et honêtes que les naturopathes.

Quant à comparer les médecins avec les pédophiles, je préfère ne pas dire ce que j'en pense, parceque là on tombe dans le domaine de la diffamation la plus sordide.

Je pense que les gens qui tombent dans ce genre de bassesses n'ont pa leur place siur un forum de discussions, il s'agit d'insultes parmi les plus graves et les plus malhonètes. C'est à "Viduité" que je m'adresse!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cet argument peut d'ailleurs à lui seul expliquer pourquoi il y tellement de différences entre la sensibilité des populations Africaines et occidentales à ce virus.

Les populations africaines sont plus sensibles au paludisme que les populations d'autres continents. C'est un constat et ce, pour deux raisons majeures :

- d'une part parce que les moustiques infectés y sont assez nombreux et que l'effet de contagion réciproque y joue à plein entre les bestioles et les humains ;

- d'autre part parce qu'un % supérieur à la moyenne des humains (de 1 à 10%) y est porteur d'une anomalie génétique de la formule sanguine : la drépanocythose ... qui est héréditaire à la manière de la mucoviscidose ...

Les conséquences du paludisme sur ces individus sont mauvaises et leur espoir de dépasser l'âge de 40 ans sont minces ... j'en ai fait moi-même le constat in situ ... dans la cohorte de mes amis ...

Les conditions de vie (d'accès à l'eau potable par exemple) des populations africaines sont médiocres et beaucoup d'individus connaissent des troubles gastriques récurents et des hépatites ... Il suffit de se promener dans les rues et dans les campagnes et de regarder le blanc des yeux (si l'on peut dire) de ces gens.

Le taux de mortalité à la naissance (mère/enfant) oscille entre 10 et 20 % selon les coins.

Le taux de mortalité à 5 ans (enfant) oscille entre 15 et 30 % selon ces mêmes coins.

L'incidence sur la courbe "d'espérance de vie" est manifeste, de même qu'est manifeste le coefficient de risque au vu du nombre impressionnant (par rapport à l'occident) des grossesses précoces et multiples. Il n'est pas rare de voir une jeune africaine cultiver la terre sous 50 °C avec un bambin accroché dans le dos et un autre dans le tiroir ... en revenant ainsi du champ avec une bassine sur la tête : la ménagère occidentale de 30 à 50 ans, si effarouchée par la canicule, tiendrait combien de temps en ces conditions ? ... Certainement beaucoup moins que l'africaine précitée ... Il conviendrait peut-être d'inventer (payons encore des fonctionnaires pour cela) une courbe de résistance aux conditions du biotope ...

... et le VIH dans tout cela ? ... Force est de constater que les réserves émises par Cheminot sur l'appréciation statistique de cette question (en Uganda par exemple) se vérifient sur le terrain après 20 ans de "ravage" ... supposés, voire espérés ... pour conforter le cheval de Troie qu'est devenu le "fléau" ... Le cheval de Troie est la tête de pont de la "politique d'influence" des uns et des autres ... La débacle de la décolonisation des années soixante (et les pertes sèches enregistrées par certains à cette occasion) fut souvent suivie d'une autre arrivée colonisatrices (la nature a horreur du vide) : les soviétiques ont remplacé les autres ... avec le cortège des malheurs associés à ce genre d'invasion. 30 ans après, et sous le dais de la faillite des précédents, les rois-nègres, aussi cupides que corrompus, ont joui d'une certaine autonomie : l'étranger a marqué le pas dans sa quête de repositionnement ... Depuis le début des années 90 tout le monde se "cherche" ... les libanais continuent leurs petits commerces, les anglo-saxons font toujours preuve de leur pragmatisme coutumier et les français marchent à côté de leurs baskets dépités de voir leur propre faillite dans leur espace s'accentuer encore.

Trois nouveaux acteurs montent en puissance :

- les Chinois ... qui y voient là un futur terrain de jeu assez intéressant ;

- les Lybiens ... qui ambitionnent une main mise selon le mode ancestral usité par les arabes ;

- les Sud africains ... qui, tête de pont d'anglo-saxons au pragmatisme évident, remportent des batailles çi et là ... celle d'Abidjan récemment a marqué les esprits ... surtout ceux de Paris ...

Qu'en sera-t-il prochainement de l'attitude indienne ? ... une des clefs de la problématique du XXI ème siècle pour l'afrique de l'est au moins ...

Pendant ce temps-là, la ménagère de 12 à 30 ans africaines continue avec son bambin accroché dans le dos, celui en préparation dans le ventre, sa bassine sur la tête et sa petite bine pour gratouiller sa terre arride ... elle regarde passer les luxueux 4*4 de la Communauté internationale et se félicite de ne pas voir (le cas échéant) s'arrêter lesdits 4*4 pour la vacciner de force ... et lui donner des leçons de vie ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quant à comparer les médecins avec les pédophiles, je préfère ne pas dire ce que j'en pense, parceque là on tombe dans le domaine de la diffamation la plus sordide.

Je pense que les gens qui tombent dans ce genre de bassesses n'ont pa leur place sur un forum de discussions, il s'agit d'insultes parmi les plus graves et les plus malhonètes. C'est à "Viduité" que je m'adresse!

Tsss ... qui fait ce raccourci entre la fonction et l'inclinaison ? ... lecture bien hâtive encore ... d'ailleurs, la présomption d'innocence (je l'ai soulignée) jusqu'à l'énoncé du verdict des assises, voire de l'appel et de la cassation s'impose ... pour l'abbé/médecin/humanitaire de renom ... et adoubé, lui aussi, par ceux qui ont le droit de savoir et de dire ... et, malheureusement aussi souvent, de faire ... et de défaire ...

Une autre affaire récente (de chanteur/danseur) doit nous inciter à la réserve ...

"Tout le monde, il est gentil" ... les intentions les plus pures animent les uns et les autres ... c'est sans doute pour cela que les choses vont de mieux en mieux ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

S'il te plaît Viduité, ne me prend pas pour uin imbécile...

C'est bien toi qui a écrit:

Où exactement ? ... y es-tu sur place ? ... as-tu constaté le phénomène de tes yeux ? ... En Afrique, j'imagine ...

... et Afrique du sud plus particulièrement (j'extrapole à peine) ...

... C'est terrible hein ! ... les gens y passent leurs temps à enterrer leurs semblables et montent aux rideaux du pouvoir pour réclamer à corps et à cri les "bonnes" tri thérapies ...

C'est ainsi que tu aperçois l'Afrique hein ? ...

C'est un peu comme le bon père (et médecin) Lefort ... qui jadis, avant de se retrouver devant les assises aujourd'hui (un humanitaire très en vue), stigmatisait à l'envi certains comportements "touristiques" au Sénégal comme ailleurs ... et, le soir venu, se faisait sans doute faire (mais respectons la présomption d'innocence) quelques gourmandises par des petits indigènes ... sans doute pour mieux parfaire ses propres connaissances sur la question des nuisances consécutives ...

Même ses plus fidèles "supporters" semblent douter désormais de la pureté de ses intentions ...

Tous ces petits indigènes sont bien irrespectueux et peu reconnaissants pour la dévotion de l'abbé-médecin ... nom d'une pipe !

L'ironie me parait des plus déplacée dans un sujet qui traîte de la santé et de la vie de tant de gens. Qui est léger avec la dignité des Africains?

Alors est-tu capable de reconnaitre que tu te livres à un amalgame des plus sordides, car s'il y a des gens qui n'ont pas fabriqué la situation colonialiste ou néo-colonialiste que tu détestes, (pas plus que moi d'ailleurs), c'est bien les médecins.

Ne confonds pas les intérets des trusts pharmaceutiques avec le fait de soigner les gens, là aussi l'amalgame se retrouve sans arrêt dans les différents posts que l'on trouve dans ce topic.

Il serait souhaîtable de ne pas systématiquement tout mélanger, je me fiche pas mal de ton argutie sur la présomption d'innocence, toi tu ne l'es pas à mes yeux en mélangeant ton vécu Africain avec un problème de santé publique qui mérite un débat scientifique.

Je constate que tu n'argumentes pas du tout là où se trouve la vraie question, et que tu te laisses vite aller à des insinuations plutôt malhonêtes et totalement déplacées. Tu n'as même pas le courage de reconnaître qu'on se fout de la pédophilie de untel ou d'un autre quand il s'agit de savoir si oui ou non le SIDA est dû à un virus. Si tu veux un débât sur la pédophilie, ouvre un autre topic, mais les insinuations qui amalgament tout, sont plus que douteuses, et c'est toi qui les a faites, tu n'as même pas le courage de le reconnaître.

Qui mérite d'être critiqué?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Notez cependant que l'alloimmunogénéticité se transmet par le sang et sans doute par la relation anogénitale (dans un seul sens).

Pourquoi ne pas travailler dans ce sens-là, et à ce moment-là, se poser la question de la cause réelle créant cette maladie alloimmune?

vous m'excuserez pour cette phrase ambiguë. Je voulais bien entendu dire :

pourquoi ne pas pousser les recherches dans l'optique d'une maladie alloimmune?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'ironie me parait des plus déplacée dans un sujet qui traîte de la santé et de la vie de tant de gens. Qui est léger avec la dignité des Africains?

Alors est-tu capable de reconnaitre que tu te livres à un amalgame des plus sordides, car s'il y a des gens qui n'ont pas fabriqué la situation colonialiste ou néo-colonialiste que tu détestes, (pas plus que moi d'ailleurs), c'est bien les médecins.

Je n'ai pas de leçon à recevoir ... et pas à donner non plus.

Ceci dit, oui je n'aime pas le néo-colonialisme actuel ... d'un certain point de vue, je le trouve plus détestable encore que l'original ... d'ailleurs les situations actuelles sont là pour en mesurer les effets.

Pour ce qui concernent les medecins qu'ils soient abbés en parallèle ou non, qu'ils soient pédophiles ou non, j'estime qu'ils font très largement parti du dispositif ... pour grand nombre d'entre eux ... que ce soit ceux qui tirent avantage pécuniaire de leurs fonctionnarisation auprès d'organismes publics de la Communauté internationale ou que ce soit ceux, n'ayant pas cette chance", mais qui étanchent ainsi une soif d'exotisme et d'avantages indirects, voire d'absence de débouchés et de reconnaissance dans leurs propres contextes, auprès d'ONG diverses et variées ...

Les africains et africaines "jouissent" ainsi d'une médecine à deux vitesses : la première vitesse est la tienne, la seconde est celle de leurs tradi-praticiens (imparfaits j'en conviens) ... Il est étrange de constater qu'ils préfèrent, de loin, passer à la seconde vitesse immédiatement ... mais eux aussi sont sans doute trop cons (comme certains ici) pour ne pas accepter, tout cru, l'évangile selon Saint Finally ... et ses "maîtres bien aimés et si respectés".

Alors toi ... (et Finally) répondez donc à la question soulevée par Cheminot : que pensez-vous de la notion d'effets de seuil s'agissant des tests de dépistage ... voilà une question intéressante au moins ... qui nous éloigne des amalgames spécieux ...

Expliquez donc pourquoi systématiquement vos confrères écartent la possibilité de refaire ces tests à T + 1, T + 2 ... etc ... en comparant l'évolution des seuils à la manière de la glycémie ou du cholestérol ...

Il y a la charge virale (surtout à la lumière des propos de son inventeur) et les CD4 direz-vous peut-être ... mais deux précautions ne valent-elles pas mieux qu'une lorsqu'il s'agit d'engager des protocoles diaboloiques que le "vindicatif" Terry a décrit, non sans humour, hier ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je repose ma question...

Cheminot n'aurais-tu pas vu cela lors de tes recherches?

Existe t-il des études officielles sur la transmission de ce supposé virus par voie sanguine  (comparables ou pas , à celles que donne le ministére de la santé sur la transmission par voie sexuelle ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

Ok, Viduité, je te reçois bien!

Je n'ai pas de leçon à recevoir ... et pas à donner non plus.

Cette position me convient parfaitement.

Tu poses surement là d'excellentes questions, et j'ai déjà dit que je n'étais pas compétent pour parler de techniques pointues dans le domaine de la thérapeutique ou des examens proposés à propos du SIDA.

Je me suis surtout attaché dans mes interventions sur ce topic, à essayer de démontrer que ce qui se cache derrière la question de base: le SIDA est-il oui ou non dû au virus HIV, ne me paraît pas très clair. Et que les arguments donnés par certains peuvent se révéler dangereux.

Pour ma part j'ai oublié depuis longtemps les éventuelles disputes alimentées par des médias aux intentions discutables, entre "Médecine des facultés" et "Médecines parallèles".

C'est vrai que j'ai réglé un vieux compte avec les tenants des théories Naturopathiques, qui remettent systématiquement en cause des faits pourtant selon moi, bien établis, concernant le rôle des agents pathogènes dans l'étiologie (La cause) des syndrômes infectieux.

Et j'ai (tout comme toi) fait référence à mon expérience, (Il se trouve que j'ai été médecin, et que j'ai pas mal étudié tout ce qui tourne autour des médecines dites "parallèles" dont l'honêtetè m'est apparue parfois très discutable).

Ca ne signifie pas que je n'ai rien à reprocher aux médecins des facultés, d'ailleurs je n'en consulte jamais, et je suis sûr qu'ils me prescriraient des tas de produits que je ne prendrai pas moi-même. Etant médecin, je me soigne à ma manière, et ça me convient très bien ainsi, et je suis conscient que tout le monde n'a pas cette chance, et c'est pourquoi, il me paraît important d'être prudent avant d'affirmer une remise en cause de l'authenticité de la cause virale dans le déterminisme du SIDA.

Ma position personnelle dans le domaine de la santé, c'est qu'on peut tout utiliser pourvu que ça donne de bons résultats, et je crois pouvoir dire que j'ai à peu près tout éssayé. (Mais je n'ai jamais soigné de cas de SIDA, ce qui ne m'empêche pas d'avoir un avis sur le rôle d'un virus dans le déterminisme de cette pathologie.)

Tout ce que tu dis de l'Afrique prouve que tu connais bien la question, mais ce n'est pas directement lié au sujet central de ce topic.

Pour ma part, j'ai abandonné la médecine il y a presque vingt ans, et j'étais à la fois psychothérapeute et "essayeur" des médecines tous azimuth, donc je ne peux pas parler de ce que je ne connais pas.

J'espère qu'il y aura des praticiens compétents qui rebondiront sur tes questions, car elles intéressent sûrement beaucoup de participants à ce topic.

Amicalement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Question:

Existe t-il des études officielles sur la transmission de ce supposé virus par voie sanguine comparables à celles que donne le ministére de la santé sur la transmission par voie sexuelle ?

( on sait que les chiffres officiels par voie sexuelle sont beaucoup plus bas que ce que le discours médiatique pourrait laisser penser ...)

Oui (enfin, si c'est bien le chiffre que tu recherches) : une injection accidentelle par piqure c'est 0,3 % de risque de devenir séropositif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...