Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Normal, FF, la lamivudine fait des miracles, avec son pouvair antioxydant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les gens font des expériences comme ça depuis la nuit des temps, nos encêtres on remarqué qu'en frappant deux pierres on produisait une étincelle, puis ils on remarqué qu'en faisant ça au dessus d'un tas de feuilles séches, on faisait du feu

C'est vrai ... et même qu'ils ont du s'apercevoir qu'en recouvrant le tout de flotte, tout cela s'éteignait ... que les feuilles soient sèches ou mouillées ... remarque que quand on met de la flotte sur des feuilles sèches, il est probable, voire scientifique, que ces feuilles ne le soient plus une fois recouvertes ... du moins pour un certain temps.

Tout est une question de chronologie ... d'abord les feuilles sèches et ensuite la flotte ... en agitant dans l'intervalle les silex ...

On peut se demander ce que pensaient vraiment nos ancêtres pendant le nuit des temps ... peut-être se disaient-ils "Vivement le matin (des temps) !"

Qui sait ... ils se disaient même : " mais finalement avant le matin qui va venir et la nuit (des temps) qui est, peut-être y-a-t-il eu un soir qui a précédé ? "

Pas con le pépé vêtu de peaux de bête ! ... il aurait du faire breveter la réflexion et s'accorder un titre (de noblesse) pour avoir fait preuve de tant de sagacité ...

... Le plus inquiétant est la réflexion de sa descendance (nous en fait) qui, durant cette clarté toute contemporaine, ne cesse de s'interroger sur ce qui va suivre : la seconde nuit des temps si l'on peut dire ...

... Il y a deux écoles :

- ceux qui estiment que cette nuit sera la dernière ...

- ceux qui admettent le principe qu'après cette prochaine nuit, il y aura un nouveau matin ...

... à côté de ces deux écoles, il y a quelques crétins qui ne se posent pas trop de question en se disant ... " Bof, on verra bien ... " ...

Ce sont les imbéciles heureux ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi

Mais comment peut-on expliquer que les hémophiles et autres transfusés de l'époque ou les produits sanguins n'étaient pas chauffés ont développé un SIDA, alors que ce n'a plus été le cas par la suite.

La question me paraissait excellente du seul point de vue logique.

Et la réponse de Cheminot me parait excellente de ce même point de vue.

Il faut se méfier de tirer des conclusions trop hatives (ou trop évidentes) d'une expérience donnée, cela peut-entrainer vers des fausses pistes.

icon_biggrin.gif

Pourquoi

L'évidence d'un virus ?

Franchement je ne crois pas que le terme soit bien choisi.

Déja la mise en évidence d'un virus demande la mise en place d'expériences qui n'ont elles rien d'évidentes puisqu'elles demandent à être interprétées

et ensuite la présence d'un virus dans une pathologie ne signifie pas que ce virus soit la cause de cette pathologie.

Il peut n'être que l'une des causes associées (voir ce que dit Montagnier sur le Sida) ou même n'être qu'une conséquence.

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Galilée n'a pas fait qu'observer. Il a démontré le phénomène, grâce aux mathématiques euclidiennes.

Donc l'observation ne suffit pas, il faut encore un cadre dans lequel elle peut être lue. Et c'est là malheureusement qu'intervient la culture, même en sciences, et surtout dans les sciences de la vie.

Ma propre culture, mon principe de base, c'est que tout est chimie ou électromagnétisme, et que tout phénomène vivant passe ces médiations.

Un virus, c'est d'abord de la chimie. Et sous quel prétexte résumer tout ce qui apparemment se propage à une maladie infectieuse?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demande si on ne devrait pas donner de la lamivudine à tout le monde et ce, pour deux raisons :

1. d'une part, pour faire plaisir au laboratoire ROCHE ... qui pourrait ainsi limiter son cocktail en excluant l'AZT ...

2. d'autre part, pour éviter des réflexions du genre : " Putain, je me sens tout rouillé ce matin ! " ... (le pouvoir anti-oxydant ... ) ...

Pourquoi faire plaisir au laboratoire ROCHE me direz-vous ? ... Pourquoi pas en fait ? ... après tout ce sont des suisses et je ne vois pas pourquoi ils limiteraient leur production aux chocolats et aux montres de qualité ...

Non ? ...

Dis vois Finally ... t'as jamais bénéficié de vacances aux frais de ROCHE ? ... Non ? ... ah tu es un peu jeune alors ... tu apprendras vite ... tu sais, ils savent recevoir ... une prestation de grande qualité ...

demande à tes copains ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne dis pas de bétises, bien sûr que les effets secondaires de la tritérapie sont reconnus, et il est vrai qu'elle fait partie des traitement les plus violents de la médecine actuelle, et ça rebute pas mal de séropos, reste que c'est comme ça qu'il faut faire pour éviter aux gens de mourir, et promis quand on aura trouvé mieux que ça, on l'utilisera.

Dis voir Finally ... Je me pose une question relativement à ta réponse du dessus : as-tu pris soin de me lire vraiment ? ... J'espère que tu te penches mieux sur tes lectures scientifiques que sur mes propos iconoclastes ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais Viduité, sans l'AZT en particulier qui permet d'éteindre temporairement les maladies opportunistes par son pouvoir antibiotique, la lamivudine, certes regonfle le taux de réducteur cellulaire, mais ne permet pas une diminution rapide des maldies opportunistes. C'est pourquoi le Combivir est le traitement le plus utilisé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

Je comprend pas bien le problème avec la Lamivudine...

Mais c'est pas un passage obligé, on peut donner : abacavir (Ziagen®) Zalcitabine (Hivid®) et Lopinavir (Kaletra®), là on en a pas de Lamivudine...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

Ah j'oubliais, dans ce que je viens de dire, on a pas d'AZT non plus (Zidovudine)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les patients sans tritérapie : meurent plus tôt et on des infections opportunistes (et en soi déjà c'est pas agréable du tout)

Les patients avec tritérapies : meurent plus tard, on peu ou pas d'infections opportunistes, j'èspere un jour jamais.

Voilà l'observation...

Aie finally ! ... les patients avec tri thérapie meurent donc plus tard sans (ou presque infections opportunistes) selon toi ...

Alors une question : de quoi et pourquoi meurent-ils ? ... des médocs ? ... de chagrin ? ... d'ennuis ? ... de la grippe aviaire ? ... d'une infection inopportuniste ? ...

...

Bon, si on suit ton raisonnement : le malade avec tri thérapie n'a pas le temps de déclencher une maladie opportuniste ... c'est bien cela ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

C'est simple viduité, les traitements actuels ne permettent pas encore d'éliminer le virus de notre corps... On est toujours infectés, mais sous traitement cette infection est "chronicisée", ce qui permet de donner du temps au patient...

Mais au fil du temps, des résitances aux traitement apparaissent, et le virus gagne...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je comprend pas bien le problème avec la Lamivudine...

Mais c'est pas un passage obligé, on peut donner : abacavir (Ziagen®) Zalcitabine (Hivid®) et Lopinavir (Kaletra®), là on en a pas de Lamivudine...

C'est ici que réside le problème : sans lamivudine, on rouille ! ... d'où le danger de contracter un tétanos ... en plus de tout le reste ... tu sais ce que c'est toi de choper un tétanos par dessus une toxoplasmose en toussant comme la Dame aux camélias ? ... et ayant des boutons partout ...

Non ? ... essaie ... d'ailleurs à ce sujet ... as-tu déjà essayé personnellement les cocktails que tu prescris Finally ? ... Non ? ... c'est dommage ... tu devrais ... et tu nous raconterais ...

Bon appétît ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est simple viduité, les traitements actuels ne permettent pas encore d'éliminer le virus de notre corps... On est toujours infectés, mais sous traitement cette infection est "chronicisée", ce qui permet de donner du temps au patient...

Mais au fil du temps, des résitances aux traitement apparaissent, et le virus gagne...

Ah Finally ... tu es résolument un optimiste ! ... Bravo ... j'espère que tu renseignes bien tes patients ... sur cette analyse roborative ...

Et quand ils t'interrogent sur l'inévitable poitn suivant : " ... et en combien de temps, ce diable de virus gagne-t-il ?" ... Que réponds-tu ? ... Un certain temps ? ...

Ils doivent avoir un sacré moral de fer tes patients ! ... conseille leur l'anti-oxydant ... ca rle moral de fer ... à la longue, ça peut rouiller ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais au fil du temps, des résitances aux traitement apparaissent, et le virus gagne...

Tu veux parler du virus de la photo que tu vas nous montrer 4-bravo.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

Il semble qu'il y ait conflit d'influence entre biologistes ou biochimistes et médecins, personne ne devrait avoir à s'excuser d'être ce qu'il est.

Et je lis:

Donc, ces deux expériences montrent que la séropositivité peut être le fait d'un processus biochimique et non d'un virus, processus inhibé par la chaleur...

Le fait que le sang chauffé ne "transmette" plus la séropositivité ne peut donc en aucune façon être la preuve qu'il s'agit là d'une transmission virale.

Mais ce n'est surtout pas la preuve du contraire non plus!

Cette constatation même si elle est très rigoureuse sur le plan biologique, est une explication qui ne donne de toute manière aucun argument en ce qui concerne la maladie cliniquement appelée SIDA, car ce syndrome existe, et les médecins sont appelés à avoir l'attitude la plus éthique en la matière.

Je rappelle que le Dr Garetta a été condamné à de la prison ferme pour avoir prescrit des produits reconnus transmettre la séropositivité, et je ne crois pas qu'il y ait eu des cas de patients ayant développé le syndrome, et qui n'auraient jamais été séropositifs. L'épidémiologie est quand même un facteur clef de l'argumentation en faveur d'un facteur viral ou tout au moins infectieux.

Il y a des pathologies pour lesquelles l'agent infectieux n'a toujours pas été fermement identifié (Creutzfeld-Jacob par exemple), ça n'empèche pas les cliniciens de devoir trouver quelque traitement quand même si c'est possible, et la société civile d'avoir dû prendre des précautions sanitaires pour éviter la propagation de "l'épidémie". La médecine ne repose pas entièrement sur des tests biologiques; l'expérience clinique et épidémiologique est aujourd'hui encore fondamentale. Ce ne peuvent pas être seulement des croyances, ces deux aspect de la médecine sont tenus à juste titre comme scientifiques également, et les médecins doivent tenir compte des données établies par les chercheurs dans ces domaines aussi.

Dieu merci, les médecins n'ont jamais attendu des preuves biologiques indiscutables pour déterminer des protocoles thérapeutiques qui puissent donnent des résultats. C'est à l'art médical que s'adressent les patients qui essayent de se soigner, et la médecine devient, et c'est souhaitable, de plus en plus basée sur des données scientifiques. Je ressens en lisant certains post, que la position des médecins est vécue comme trop puissante, et je le comprends.

Mais quel est le meilleur traitement? C'est toujours à cette question que l'éthique médicale est confrontée, et cela cessera seulement le jour où l'on n'aura plus besoin de médecins pour assurer la santé publique, me semble t-il!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité pourquoi

Je constate qu'il y a encore des arguments tels celui-ci que l'on peut rencontrer:

Ben oui, qu'ils viennent ici. Ils apprendront qu'ils ont été manipulés et que leurs enfants sont morts en majorité à cause des médicaments qu'ils prenaient. Tiens, d'ailleurs, Stefan Lanka évoquait les problèmes causés par le facteur 8 si je me souviens bien. Depuis que ça a été introduit (dans les années 70, je crois), les hémophiles ont eu plein de maladies.

Franchement, et je ne veux critiquer aucun point de vue ni prétendre contre tout autre avis que j'ai raison, mais les médecins ne sont quand même pas tombés de la dernière pluie. Il faut garder la tête froide, comment peut-on dire des choses pareilles?

Il suffit de constater le nombre incalculable de patients qui meurent du SIDA dans les régions ou les produits chimiques pour traiter la maladie ne sont pas distribués pour être devant l'évidence de l'erreur énorme de ce type de raisonnement. Encore une fois les médecins ne sont pas idiots.

Malheureusement les patients meurent du SIDA dans ces autres régions du monde aussi, et ils ne reçoivent pas de trithérapies, c'est trop cher quand on n'a pas de couverture sociale et médicale, c'est horrible, mais notre humanité en est encore là.

Ce raisonnement est vraiment trop aberrant pour qu'on laisse passer ces énormités. Peut-être qu'il faut être médecin pour raisonner comme je l'indique, mais la médecine ne se réinvente pas tous les jours, il y a une logique et une éthique très rigoureuse à la base de son attitude, je ne peux pas en douter, en ayant fait mon métier à l'époque où je travaillais encore.

Même si je suis très sensible à certaines attitudes discutables de la part des trusts pharmaceutiques et des histoires de gros sous qui impliquent la médecine, il y a des pare-fous qui fonctionnent encore très bien malgré tout, quand on est dans le millieu médical, on ne peut pas en douter.

Dans le cas des enfants décédés du SIDA après injection de produits sanguins, personne n'a valablement contesté la relation de cause à effet entre les injections et l'apparition de la maladie, et comment peut-on expliquer cette relation évidente pour tous, sinon par un facteur infectieux?

Franchement, je conseille à ceux qui écrivent ces énormités de se renseigner mieux, quitte à faire des études de médecine sans pour autant changer d'opinion, dites-vous bien que les médecins sont des gens comme vous, et qu'ils envisagent eux aussi toutes les hypothèses.

j'ai déjà rencontré il y a vingt ans des tenants de la théorie qui réfute que le VIH soit l'agent infectieux du SIDA, et déjà à l'époque j'avais très sérieusement envisagé cette hypothèse car je fréquentais un millieu très hostile à la médecine classique, et CA NE TIENT PAS LA ROUTE!!!!!

Désolé, que chaqun garde son point de vue, je ne fais que vous livrer mes conclusions, et personne ne doit changer de point de vue sauf si son expérience l'y amène logiquement.

C'est ce que j'ai fait moi-même, et je n'ai rien de plus que les autres, mais je sais me servir de ma logique et de mes constatations, et ce avec plus de trente ans d'expérience médicale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sil y a virus qui peu mexpliquer laction de lazt sur le virus ?

ainsi que le rapport entre antioxydant et le virus ? malice.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

Les inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse, sont comme leur nom l'indique des nucléosides, qui prennent lieu et place des nucléosides habituels qui viennent se fixer sur la transcriptase inverse et bloquent son action.

Pour info la transcriptae inverse permet au virus de transformer son ARN en ADN, et c'est ça qu'on veut empécher...

Bamboue tu sais ce que c'est de l'ARN ? de l'ADN ? non ? Bon alors c'est quoi ces convictions à la fin ? il a pas fallu que tu fasses confiance à des gens pour les acquérir ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bamboue tu sais ce que c'est de l'ARN ? de l'ADN ? non ? Bon alors c'est quoi ces convictions à la fin ? il a pas fallu que tu fasses confiance à des gens pour les acquérir ?

Daccord moi être bêêêête mais dit moi doù vient lazt est ce que ce médicament

a déjà servi 1-red_eyes.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

A l'origine il devait être utilisé dans le traitement des cancers, pour agir sur la multiplication des cellules (par remplacement d'un nucléoside dans la chaine de transcription de l'ADN conditionnant la réplication...)

Mais pour ça c'était pas terrible, et les effets secondaires sont nombreux... Par contre pour le VIH on a vu que ça marchait mieux.

(je vous prévient, viendra peut-être un momment ou je n'aurais plus la réponse, parce que ça dépassera le champ de mes propres compétences... Là je savais juste que l'AZT avait été développé dans le but de lutter contre le cancer à l'origine...)

Modifié par FinallyFree

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...