Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Invité Didier

Veuillez m'excuser, je ne dispose que de peu de temps, aussi je négligerai de donner des sources précises (vais me faire incendier je sais).

Je ne suis qu'un pharmacien ordinaire, mais il me semble que les prétendus vertus du Vioxx quant à la protection de la muqueuse gastrique ont été fortement mises en cause. Les études indépendantes menées en phase IV ne voient aucune différence statistique entre les effets sur l'estomac du Vioxx et ceux dun AINS de référence.

Pratiquement, les médecins qui prescrivent le Vioxx le font presque toujours avec un protecteur gastrique (de type inhibiteur de la pompe à protons), comme avec le bon vieux Advil.

Si on constate par ailleurs une toxicité cardiovasculaire plus importante dans certains groupes de patients, il est tout à fait anormal de rembourser un tel produit, surtout en le faisant bénéficier d'un tarif "innovation" prohibitif.

Un argument qui expliquerait le retrait par Merck (qui ne fut que très provisoire avant d'obtenir des garanties de la FDA !) du Vioxx : l'existence de molécules concurrentes aussi efficaces.

Les antisidéens n'ont en revanche qu'une efficacité fort relative icon_biggrin.gif et on espère toujours qu'une nouvelle ATU va changer la donne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aimerai tout de même, FinallyFree, que vous répondiez franchement au sujet de la manière dont les tests sont conçus (et en particulier pourquoi le fabriquant impose un index au dessous duquel on est séronégatif) et au sujet de l'utilisation de la PPV (positive prédictive value), censée être de moins de 50% chez les personnes qui ne font pas partie des groupes à risques et de 100% chez les personnes faisant partie des groupes à risques.

A moins que votre pratique diffère de la pratique anglosaxonne ou germanique ... vérité en deça du Rhin, erreur au-delà.

Tiens, cela me rappelle le BCG, imposé en France et pratiquement interdit en Allemagne...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

FinnalyFree,tu n'as pas répondu à ma question!!!

c'est pas grave, mais j'aimerais que tu nous dises comment tu as connu des malades du sida, en hopital?

ensuite, ce serait intéressant de savoir quel mode de vie ont ces personnes malade(toxico, autres)

puisque tu as l'air d'en connaître tout plein, ce que j'aime, moi, c'est l'expérience personnelle, pas des études à la noix, donnes-moi de la clinique ou alors ton expérience se borne à ce que tu as entendu lu et appris au cours?

merci de ta réponse

@ +

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finally a dit qu'on ne traitait pas des "sujets sains" avec des tris ... En sa qualité de "clinicien", j'aimerais connaître sa définition du "malade" et du "sujet sain" ... Est-ce qu'un séropositif sans troubles est ipso facto requalifié de 'malade" et de "malsain" ? ... Si oui, il est évident que sa théorie tient la route ...

Finally a un grand respect pour ses "maîtres" et, très honnêtement, indique que la réponse donnée par les maîtres précités est "short" lorsqu'il s'agit de traiter des pathologies telles que l'herpes, la grippe, le monolucléose ... etc ... etc ... bref, la réponse "magistrale" consiste, le plus souvent en matière virale, à dire : " Ca va passer ... tout seul ... et si ça ne passe pas, pas de bol " avec, le cas échéant, une béquille refroidissante de fièvre ... Si les "maîtres" affichent "une certaine modestie", ils ont raison ... et pourraient même envisager "une modestie certaine" malgré les sommes considérables qui sont englouties dans le système ... Personnellement, ce n'est pas la "modestie" qui me saute aux yeux lorsque je fréquente ou aperçois les "maîtres" de Finally.

Par ailleurs, je ne vois pas très bien comment ils pourraient caresser l'ambition de trouver des solutions au VIH dans la mesure où ils n'en ont jamais dégagé pour les autres maladies précitées ...

Le "scientifisme" (néologisme utilisé à dessein) de Finally et son profond mépris pour les réflexions des gens hors sérail et non adoubés, le pousse à étayer sa démonstration d'une image simple " l'histoire du briquet qui, invariablement, tombe à terre lorsqu'on le jette ".

Lorsque l'homme est allé sur la lune, la démonstration fut moins évidente ... et la vitesse de la chute fut quelque peu modifiée ...

Toute approche de ce genre souffre du "scientifisme" ... Alors, je te soumets une réflexion (idiote, j'en conviens) Finally ...

Il est évident que chacun d'entre nous est appelé, un jour ou l'autre, à mourir ... Mais est-ce "scientifiquement" prouvé ?

Au jour d'aujourd'hui, environ 7 milliards d'humains sont encore vivants ... alors pour être parfaitement rigoureux scientifiquement, ne faut-il pas attendre l'extinction du dernier vivant pour affirmer sans se tromper que l'immortalité n'existe pas ? Evident oui ... mais scientifiquement ?

Il est certain, néanmoins, que pour établir cette vérité "post-mortem", il n'y aura plus de fonctionnaires (comme toi Finally) pour en attester ... de même que l'intérêt de la démonstration en sera nettement altéré ... n'est-il pas ?

Enfin, quelqu'un ici t'a fait observer que les gens qui étaient susceptibles de te lire, étaient aussi susceptibles d'apprécier tes propos du genre " finir dans des conditions atroces " ...

Est-ce ainsi, dans l'exercice de ton métier, que tu t'emploies à convaincre les récalcitrants ? ... en promettant les feux de l'enfer ...

Comment peux-tu alors regretter le "manque de considération et de reconnaissance" de tes "maîtres" lorsque que des gens, dans vos services, vous assimilent à des garagistes plus ou moins compétents ... Vous ne connaissez pas encore aujourd'hui la crise qui a touché le clergé ... mais demain ? ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

Au jour d'aujourd'hui, environ 7 milliards d'humains sont encore vivants ... alors pour être parfaitement rigoureux scientifiquement, ne faut-il pas attendre l'extinction du dernier vivant pour affirmer sans se tromper que l'immortalité n'existe pas ? Evident oui ... mais scientifiquement ?

C'est simple, il faut répéter les expériences un assez grand nombre de fois pour valider une démarche scientifique. Si une expérience donne le même résultat un assez grand nombre de fois, c'est que ce résultat à une forte probabilité d'être vrai. C'est le fondement même de la démarche scientifique, qui fait qu'une expérience ponctuelle n'est ni nescessaire ni suffisante pour infirmer une théorie provée par ce moyen.

On procède pour le SIDA comme on procède pour toutes les autres maladies : quand les sciences fondamentales (chimie, biochimie, biophysique, génétique etc...) ont forgé une hypothèse, on passe à l'expérimentation. Si l'expérimentation montre un assez grand nobre de fois son efficacité, on valide la démarche.

Par exemple on a découvert les antibiotiques, molécules permettant de s'attaquer aux bactéries. A force de voir qu'on guérissait les infections avec ces composés, on a pu vérifier que ceux-ci étaient efficaces...

Ou par exemple en chirurgie... On a vu que des gens mourraient, après avoir eu très mal au ventre pendant quelques jours, avec un ventre qui finissait par être completement contracté, les gens avaient une forte fièvre etc etc... Des chercheurs (les anatomo-pathologistes) disséquaient les cadavres, et se rendaient compte qu'a chaque fois, une structure anatomique (l'appendice) était fortement inflammée. En découle son traitement (de l'appendicite, vous l'aviez compris, maladie bénigne à notre époque) : la chirurgie qui permet de faire l'exérèse de cette structure, le tout complété d'un traitement antibiotique si elle était évoluée (parce que c'est une infection). L'appendicite, qui avant se transformait systématiquement en péritonite (inflammation généralisée dans le ventre, infection gravissime), et qui menait de façon systématique à la mort. Comme pour la tuberculose d'ailleurs, qui faisait des ravages il y a à peine un siècle, et qui, bien que maladie complexe parce que causée par une bactérie intracellulaire, se soigne (mais c'est long, vec des antibiotiques puissants... Mais sans eux on a une très très forte probabilité d'en mourir).

Là je vous donne des exemple simples, depuis on a découvert moults choses, qui nous on permis d'aller chercher les causes des maladies à des niveaux très complexes, mais basés sur la même démarche scientifique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes Finally ...

... mais dans notre cas de figure : 7 milliards d'individus encore vivants à ce jour sont autant de données qui ne nous autorisent pas à conclure que l'immortalité n'existe pas ... suis-je dans le faux "scientifiquement" ? ...

Moi, je crois ce que je vois et accorde une grande confiance au constat des résultats tangibles.

Ainsi, l'autre jour, j'observais ton confrère Luc Montagnier en train d'exceller dans un exercice auquel il est rompu depuis tant d'années : faire des télés.

Il était l'invité de Delarue et participait à un débat passionnant afférent à notre devenir autour de 2025 entre deux écrans de publicité vantant les mérites incontestables des cuisines high-tech et autres marques lessives ...

Nul doute que la ménagère de 30 à 50 ans fut intéressée par le thème (bien plus porteur que celui de notre devenir en 2100 ... car, intuitivement, la ménagère est perplexe aussi quant à son propre horizon à cette date) ... Moi, outre les prévisions apocalyptiques développées par le "savant" relativement à la grippe aviaire, j'ai retenu que Luc avait une excellent look : ses cheveux ont retrouvés la couleur de ses 20 ans !

A ton avis, Finally, est-ce le fait de son usage intensif de la papaye verte ou, plus prosaiquement, celui d'une teinture efficace ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là je vous donne des exemple simples, depuis on a découvert moults choses, qui nous on permis d'aller chercher les causes des maladies à des niveaux très complexes, mais basés sur la même démarche scientifique.

Mais qui bien sur ne sont à la portée que de "l'élite"scientifique et pas acceptible aux pauvres demeurés que nous sommes .

Nous ne sommes que les pauvres victimes de nos émotions prêt à suivre le premier Gourou venu.

Heureusement qu'il y a des scientifiques pour nous montrer le chemin de la vérité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours pas de réponses à mes interrogations?

J'en conclus donc que FF et ses maîtres se moquent bien de savoir comment fonctionnent les tests. On leur donne un résultat un point c'est tout. Ils appliquent ensuite un protocole validé non pas par une démarche expérimentale classique, mais par un expérimentation aléatoire.

Je m'explique, et je cite les propos d'un ingénieur responsable de fabrication chez Astra-Zeneca (j'en rencontre souvent de par mon métier).

On fait chercher par un logiciel (remarquer comme tout devient automatisé), toutes les substances présentant une fonction particulière qu'on cherche à valoriser parce que on a constaté empiriquement que cette fonction avait une influence bénéfique, ou bien cadrait bien avec l'aspect théorique du problème.

On prend le temps de syntétiser les 20000 molécules, ou mieux, on modélise en présence d'une protéine (vous savez tout ce que je pense des modélisations informatiques, qui se basent sur des données qui ne peuvent être qu'empiriques et donc imparfaites).

On leur fait passer divers tests, puis les phases I, II, III, jusqu'à n'en garder qu'une seule.

Ainsi, la lamivudine a été une découverte heureuse, et évidemment, personne ne s'est posé la question de savoir pourquoi ça marchait.

Ensuite, le protocole, assorti de quelques paramètres biologiques, devient immuable. On pourrait au fond remplacer ces médecins par des distributeurs automatiques, qu'ils deviennent par la force des choses, le diagnostic clinique devenant accessoire devant le diagnostic biologiue. Plus de la moitié des médecins ne savent plus diagnostiquer une rougeole!

Bientôt, ces robots seront affublés du bras séculier, et notre liberté de soin sera supprimée. Autant dire que l'on va tout droit vers le meilleur des mondes.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A ce sujet (le meilleur des mondes), je m'étonne (même si je ne suis pas concerné) que les français aient accepté sans broncher ces deux nouveaux concepts :

- l'accès au dossier médical via la carte VITAL ;

- la quasi-obligation de déclarer un médecin "référant" ...

Le pays des droits de l'homme ne se pose pas beaucoup de questions visiblement ...

A quand, l'obligation de se munir d'un "directeur de conscience référant" ... encadré lui-même d'un commissaire politique ayant tous les codes d'accès à "l'historique" du pélerin ?

Ceci me fait également pensé au discours de Finally quant aux merveilleuses statistiques qui démontrent qu'au pays des droits de l'homme, l'espérance de vie est radieuse ... et que le système de santé est le plus "beau" du monde ...

... Ne s'est-il jamais posé la question de savoir pourquoi on entretient avec autant de soin le sujet (de la longueur de la vie) à une période tout-à-fait "contemporaine" d'une autre pilule à faire passer dans la douleur : je veux parler bien sûr de la faillite du système des retraites et des conséquences sonnantes et trébuchantes pour les individus concernés ...

"... On vous baise ... mais ça vaut le coup ..." pardonnez-moi cette trivialité ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Finally ... encore quelques mots ...

Je constate que tu es confronté au déficit de « reconnaissance » de ta profession et, dans ton propos, il ne manque plus que le couplet relatif à une augmentation de la pression fiscale afin daméliorer la tarification et donc ton train de vie, une ambition non contestable et commune à tous ceux qui sont fonctionnarisés directement ou indirectement comme toi ... sans doute que cette approche est légitime puisque très humaine ...

Ce phénomène de déficit, dautres corporations lont connu, les prêtres notamment. Ils ont fait de longues études théologiques pour se retrouver dans des temples désertés le plus souvent avec des ouailles nen ayant plus rien à battre de leurs sermons. Est-ce que ces ouailles remettent en cause le principal du fond de commerce des précités ? ... Certainement pas car les « clercs » avaient bien visé quant à la définition du concept : la peur de la mort et la vision de son « après » sont des sujets universels et intemporels (une faiblesse aussi et donc un terrain de pouvoir) pour lHumanité. Alors doù vient cette désaffection si nuisible à la « reconnaissance » susévoquée ? ... au passage, tout nest pas encore aussi noir pour vous que pour les soutanes : il paraît que vos temples sont surchargés.

Compte tenu du caractère assez similaire des matières traitées par les individus en blouse blanche et par ceux en soutane, il me semble assez logique que la crise de « reconnaissance » touche les deux catégories surtout lorsque les résultats tangibles de laction naccordent pas une lisibilité évidente aux intéressés qui constatent, peu ou prou, que le rapport qualité/prix de leur investissement nest pas à la mesure de ce dernier. Certes, on peut toujours se référer à un vieil adage populaire : « la santé na pas de prix » ... mais, en lespèce, elle en a un : 10% du PIB ... Tu admettras que pour se retrouver un mauvais soir, après 30 années de cotisation, dans un service de réanimation souvent bordélique et sen sortir parfois avec une maladie nosocomiale, ça peut faire réfléchir ... Fort heureusement, la masse populaire nest pas encore trop exigeante ... voici pour laspect comptable de la question.

La prévention (faute de mieux) largement subventionnée simpose donc au terme de ces exposés « diaboliques » où les « charismatiques » font leur télé et leur cinéma.

KDT a évoqué le mécanisme qui a prévalu dans une consultation « démocratique » récente. Malgré une intoxication savamment (encore) orchestrée et à gros moyens, les tenants de la « vérité absolue » et des médias se sont faits bananer. Le sujet navait que peu dimportance et je suis certain que pour beaucoup ce fut une vraie bouffée doxygène traduisant ainsi une autre ambition (diffuse certes) pour demain. Certes encore, rien nest gagné et la « pensée unique » a rebondi dès le lendemain matin malgré lagacement de mines un peu dépitées ... mais cest un premier coin sous lédifice. Les murs se fissurent ...

Tu as donc évoqué récemment la caractère dérisoire (tu as même parlé « dilluminés », je te cite) des individus engagés sur des mondes « parallèles » (je te cite encore). ... tu as même jugé opportun de renchérir sur les « souffrances atroces » qui guettent certaines des personnes qui te lisent ici (ne perds pas trop cela de vue quand même). Pourquoi en rester au parallèlisme des mondes et des voies ? ... Allons au bout des raisonnements : parlons de voies « obliques » ... et même « perpendiculaires » ... comme celle du « non » récent ...

Comme les prêtres, ne perds pas de vue que cest « un évêque » qui ta ordonné ... et non le Très Haut ... Tu nes pas en prise directe, pas plus que les autres et que moi-même, avec la vérité révélée. A décharge, il est incontestable quil serait très réducteur daffirmer que tous les prêtres mésusent de leur charge pour toucher le zizi des petits garçons dans les toilettes des sacristies ... il serait tout aussi réducteur daffirmer que les gens de ta corporation sont tous des incapables et des vénaux. La vie humaine est une somme de vérités très relatives où lévidence est lexception. Lédification dun système sur des dogmes induit souvent des lendemains qui déchantent pour ceux qui en usent et en mésusent et pour leurs affidés (garde-toi). Certes, il y a de longues périodes de « rémission » où le brouillard permet tout ou presque en aveuglant les uns et les autres.

Cher ami, tu vas peut-être trop vite en besogne en assimilant implicitement ceux qui interviennent ici en « raeliens » ou autres « illuminés » de ce type ... Quant à ta formule de se « retrouver seul » ... oui, tu as raison ... hors des systèmes, on est souvent seul mais comme on dit souvent : « Mieux vaut être seul que mal accompagné » ...

Bonne journée à toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ceci me fait également pensé au discours de Finally quant aux merveilleuses statistiques qui démontrent qu'au pays des droits de l'homme, l'espérance de vie est radieuse ... et que le système de santé est le plus "beau" du monde ...

Et surtout , qu'une personne en bonne santé , c'est une personne pour laquelle on a trouver le bon traitement .

Les millions de diabétiques sont des gens en bonne santé ...comme les asthmatiques , les cancéreux , les parkinsonniens , les sidéens , les hyper-actifs , les autistes , les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires , les myopes et autres atteinte de la vision , les ...les...les ....etc

On peut se "féliciter" qu'il y ai des remédes (encore que !) , mais on ne peut pas déduire de ce constat que la santé de nos concitoyens est florissante ...et que l'on ne dise pas que ces problémes concernent les personnes agées...les jeunes générations sont de plus en plus frappés . Et les maladies dites dégénératives touchent des individus de plus en plus jeune.

Amicalement,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens oui au fait Sic : est-on contraint également de se choisir "un médecin référant" quand on n'est pas malade ? ... ou que l'on croit ne pas l'être ...

C'est sans doute "plus prudent" au cas où ... je vais en parler à mon "psy référant" ... selon le principe de précaution ... mais est-ce encore opportun au vu de la prochaine grippe aviaire ? ... sait-on jamais ... peut-être serais-je dans la bonne charrette ... pour cette fois ... Ouf ! ... merci par avance docteur référant ...

Il se passe quoi si on ne choisit ni un "référant" et que l'on égare sa carte VITAL ? ... on est dispensé de cotisations ? ... non même pas ? ... c'est con ça ...

Bof, alors pourquoi ne pas en choisir un ... quand même ... à ce prix là, il ne faut pas s'en priver ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

n'empêche que finally n'a pas répondu ou alors ma question est trop conne.

est-ce que le test positif fait de nous des malades?est-ce que je suis obligé de le croire quand il me dit que hors sa Sainte Eglise point de salut?

il a dit voir tout plein de malades, moi j'aimerais qu'il nous en parle de ses malades, ou alors il n'ose pas parceque s'il réfléchi bien, avant de prendre ses "remèdes miracles" tri et autres, il ne l'était pas, malades...

FF, juste un mot sur la fameuse espérance de vie dont tu te gargarises, n'oublies pas que c'est une moyenne, et que si elle a tant augmenté, c'est bien parceque les conditions d'hygiène en général se sont améliorées, et que les enfants des pays industrialisés ne meurent plus de diarrhée, entre autres.

salutations et amitiés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

Les millions de diabétiques sont des gens en bonne santé ...comme les asthmatiques , les cancéreux , les parkinsonniens , les sidéens , les hyper-actifs , les autistes , les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires , les myopes et autres atteinte de la vision , les ...les...les ....etc

Bah quoi ? Ces maladies existaient vant qu'on essaye d'y trouver un remede... Combien de diabétiques au milieu du siècle dernier finissaient inévitablement aveugles, ou insuffisants rénaux, ou amputés (si vous ne voyez pas le rapport, renseignez vous, mais là je me sent pas d'attaque pour vous refaire un cours sur les complications chroniques du diabète, les gens qui savent que vous drécriez tant font des années d'études pour comprendre... Mais si vous vlouez des précisions je vous en donnerais icon_smile.gif) ??? Maintenant beaucoup moins, parce qu'on a trouvé quelques solutions...

Alors il est vrai que dans un même temps, d'autres maladies ont supplanté celles qui tuaient avant (principalement les maldies infectieuses, qui tuaient bien avant que des complications qui mettent des dixaines d'années à s'installer aient le temps de surgir...). Il est incontestable que l'augmentation des cancers et des maladies cardio-vaculaires sont directement en rapport avec la sédentarité, le régime alimentaire trop gras, ou le tabac... Mais ça n'a rien à voir avec notre débat actuel.

Pour en revenir au débat qui nous intéresse, j'essaye de donner toutes ces lumières pour apporter une contradiction aux propos de Cheminot, qui est le seul ici à s'efforcer de rester objectif.

J'assimile cet acharnement à essayer de prouver par A+B que le SIDA n'est pas ce qu'on croit, et qu'il n'est pas dû à un virus, à du négationnisme pur et simple. Force est de constater qu'aussi nombreuses soient les études cités par Cheminot, celles qui prouvent ce que j'avance sont beaucoup plus nombreuses encore... L'argument du SIDA, qui est une maladie encore peu connue, permet de montrer que la médecine est plus iatrogène que bénéfique (même si dans le cas du SIDA c'est faux), ce qui arrange bien tous ceux qui défendent des thèses encore plus contestables, pour rejetter en bloc la médecine moderne...

Je vous rapelle pour mémoire que les gens qui défendent les thèses comme quoi les camps de concentration n'ont pas existé ont aussi pleins de recherches à nous mettre sous le nez, les gens qui contestent les données géologiques actuelles basées sur la tectonique des plaques, génético-biologiques sur l'évolution pour développer des thèses en faveur du créationnisme ont aussi pleins d'études qui essayent de montrer ce qu'ils avancent etc etc...

Rapellez vous, en utilisant les techniques scientifiques, on a avancé de plus en plus vers la connaiscance de ce qui nous entoure, en ne refusant pas ses avancées, la science nous a permis de nous débarrasser matériellement de toutes les vérités pré-dictées soutenuent à l'époque parce que franchement... on voyait pas d'autres explications...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

pierrot, pour répondre à ta question, oui les gens qu'on traite sont malades. La maladie réduit fortement les défenses immunitaires, permettant l'apparition de maladies opportunistes (des maladies dues à des virus ou à des bactéries contre lesquelles l'organisme se défend normalement, mais qui profitent du fait de l'immunodepression pour s'installer), les plus connues sont la pneumocystose, la toxoplasmose, la Syphilis (je rapelle que la syphilis avait pratiquement discparu, et qu'elle a fait un retour en force depuis l'apparition du SIDA) et pleins d'autres maladies infectieuses (et même des cancer comme la maladie de Kaposi)... En donnant des traitement de la maladie déclarée, ont permet de la guérir, tout en restaurant les défenses immunitaires grace aux anti-rétroviraux. Pour quelqu'un qui n'a jamais été encore malades, mais chez qui on découvre une immunodepression trop sévère, ou une charge virale allarmante, on commence à la traiter pour éviter l'apparition de ces infections opportunistes (antibiothérapie prophylactique + ARV). Et oui, des gens avec la pneumocystose, avec la toxoplasmose j'en ai vu, et et souvent une positivité au test du VIH étaient retrouvée (je dis souvent mais en fait dans le cas de la pneumocystose c'est pratiquement toujours révellateur, mais toutes ces maladies existent en soi... c'est juste que leur apparition est cinditionnée par une immunodepression sévère)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

FinallyFree, tout ce que tu viens d'écrire prouvent une chose : que tu n'as pas lu qui est écrit sur les pages précédentes... sinon tu trouverais de nombreuses questions restées sans réponse.

Par exemple, si tu es si sur de toi, tu devrais pouvoir postuler pour les 100 000 dollars qui attendent pour la photo du virus HIV isolé suivant le protocole de Koch. Mais ça aussi c'est du négationnisme... des milliers de médecins qui se basent sur une expérience mal menée et qui ferait hurler n'importe quel étudiant en biologie s'il s'agissait de n'importe quel autre microbe ou virus.

Mais plus que tout, ta suffisance et ton inculture se trouve dans ta signature...

L'ayurvéda et la médecine ayurvédique a plus de 3000 ans d'age... à une époque où tes "maitres" ne se prenaient pas pour des dieux, des hommes sages soignaient des malades avec des connaissances bien établies... et ils continuent aujourd'hui.

Diamant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité FinallyFree

Mais c'est compliqué de comprendre que quand on donne des anti-rétroviraux on permet a une grande partie de malades de passer à un stade chronique de l'infection en retradant, si ce n'est en empéchant l'apparition des maladies opportunistes ???

Les médecins qui donnent des traitement ne sont pas virologues, mais par contre quand leurs patients vont mieux globalement (je dis globalement, parce que votre cousin machintruc a qui ça n'a rien fait, il ne remet pas en question tout le système) et bien ils le voient...

Je comprend pas comment ça, c'est dificile à comprendre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ADDTC

FinallyFree, tout ce que tu viens d'écrire prouvent une chose : que tu n'as pas lu qui est écrit sur les pages précédentes... sinon tu trouverais de nombreuses questions retés sans réponse.

Il semblerait qu'il ne soit pas le seul à ne pas avoir lu ce qui précède

Mais plus que tout, ta suffisance et ton inculture se trouve dans ta signature...

L'ayurvéda et la médecine ayurvédique a plus de 3000 ans d'age... à une époque où tes "maitres" ne se prenaient pas pour des dieux, des hommes sages soignaient des malades avec des connaissances bien établies... et ils continuent aujourd'hui.

Son inculture, je ne sais pas, mais son éducation ne fait aucun doute. FinalyFree est médecin, c'est peut-être la personne la plus habilitée jusqu'à présent qui se soit exprimé sur le sujet. Et comme d'habitude, je remarque que ce sont toujours les mêmes pseudos-arguments qui reviennent inlassablement sur le sujet.

Quand à l'argument sur la médecine ayurvédique, elle soigne peut-être depuis plus de 3000 ans, mais comme le faisait remarquer Finalyfree, la baisse de la mortalité n'est apparaente que depuis l'apparition de la vilaine médecine moderne.

Aux accusations de trolling que je vois déjà poindre, je me permettrais de faire respectueusement remarquer que je ne fais que répondre au post de diamant, en soulignant la vacuité de son argumentation ad nauseam.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais passer sur l'intervention "lèche bottes" très prévisible d'ADDTC... il nous la refait à chaque fois qu'un contradicteur s'exprime sur le sujet icon_smile.gif

FinallyFree, qd tu dis :

Force est de constater qu'aussi nombreuses soient les études cités par Cheminot, celles qui prouvent ce que j'avance sont beaucoup plus nombreuses encore...

... je ne peux m'empêcher de penser au fait que pendant des siècles, la majorité des hommes ont cru que la Terre était plate.

Etaient même brûlé vif tout ceux qui remettaient en cause les dogmes de l'Eglise. Comme dit Gwelan, heureusement qu'on a trouvé un autre combustible aujourd'hui pour faire tourner le système icon_wink.gif

Bref.... c'est là où je ne suis pas d'accord avec toi FinallyFree : l'histoire nous a montré que rien n'empêchait la majorité de se planter. Les plus grandes inventions quasi systématiquement ont été le fruit de chercheurs indépendants qui avaient osé regarder dans une autre (mauvaise?) direction....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...