Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Ben c'est simple, montrer une photo d'une particule de la taille d'un retrovirus ne suffit pas, il faut faire tout un travail par ailleurs pour prouver que la particule est bien un retrovirus et dans le cas présent, qu'en plus, c'est un retrovirus pathogène.

Or, ce travail n'a pas été fait.

Déjà, rien que le travail pour prouver que ce qui a été photographié est bien un retrovirus n'a pas été fait. Pour dire qu'on a isolé un virus, il faut faire une purification de la culture qu'on suspecte de contenir le virus (culture qui vient d'un échantillon d'une personne malade). C'est à dire qu'on filtre la culture pour ne retenir que les particules de taille virale. Or, en 1983, rien que cette purification n'a pas été faite. Donc, en 1983, on ne pouvait clairement pas dire qu'on avait isolé un virus.

Ensuite, ce n'est pas suffisant d'avoir purifié, ce qui est important, c'est ce qu'on obtient. Dans la culture purifiée, il faut qu'il y ait à 99 % des particules de même taille et même forme pour dire qu'on a bien un virus. Or, en 1997, il y a bien eu une purification qui a été faite, mais justement, les particules différaient les unes des autres en taille et en forme. Donc, la plupart des particules qu'il y avait devaient être des débris cellulaires. Donc, là encore, on ne pouvait pas dire qu'on avait isolé le virus.

Donc, on a selectionné une partie de la photo, et on dit que 4 ou 5 parmi les nombreuses autres particules qui s'y trouvaient étaient le virus VIH. Mais, comme vu plus haut, la photo ne veut rien dire. Donc, il n'y a pas de photo du VIH. Donc oui, toutes les photos qui présentent le VIH sont fausses.

Bon, mais, après tout, on pourrait se dire qu'on n'a tout simplement pas trouvé le bon microbe et qu'il y a quand même une maladie transmissible. Mais les statistiques, les taux officiels de contamination (extrêmement bas), l'évolution du nombre de séropositifs, la natalité et la mortalité en Afrique etc..., ne plaident pas du tout en faveur d'une maladie transmissible. Ensuite, l'évolution de la maladie chez ceux qui sont censés être séropositifs ne plaide pas du tout non plus en faveur d'une maladie microbienne détruisant le système immunitaire. Donc, ça commence à faire beaucoup de choses contre l'hypothèse du virus tueur.

Enfin, effectivement, l'AZT à haute dose engendre des effets iatrogènes identiques à ceux qu'on attribue au VIH. Mais, il ne s'agit pas de perte d'immunité ; dans le cas de l'AZT, il s'agirait plutot de stress oxydatif. Il y a d'autres médicaments qui engendrent du stress oxydatif comme les poppers (un drogue), des antibiotiques comme le Bactrim, etc... Et il y a des médicaments qui ne font pas qu'engendrer un stress oxydatif, mais engendrent d'autres phénomènes comme ceux que j'ai décrit dans "toxoplasmose et séropositivité" (des attaques cérébrales).

Depuis 1995 et l'introduction des trithérapies, la mortalité a beaucoup diminué parce que 1) la dose d'AZT a été très fortement diminuée 2) comme la montré ici Cheminot, un autre médicament composé de la molécule 3TC est en fait un antioxydant puissant (un analogue du glutathion si je me souviens bien). Donc, les doses de médicaments dangereux sont beaucoup moins léthales et en plus, on donne un contre-poison (le 3TC). Et en plus de tout ça, comme il s'agit de cocktails, on modifie la quantité, voir on supprime certains médicaments composant le cocktail dès qu'il y a intolérance pour les remplacer par d'autres. Ce qui fait que les séropositifs sous traitement arrivent rarement au point de rupture de tel ou tel médicament. Enfin, on fait depuis le début des années 2000, des arrêts thérapeutiques souvent assez longs (1 an, voir 2 an, voir plus, selon les résultats des examens sanguins). Là aussi, ça évite d'arriver au point de rupture.

C'est ce qui motive les dissidents du groupe de Perth ou comme Stefan Lanka à dire qu'il n'y a tout simplement pas de virus VIH et pas de microbe tueur, mais des prises de substances dangereuses (prise de drogues comme les poppers ou autres drogues engendrant un stress oxydant et prise de médicaments dangereux à hautes doses comme l'AZT).

Je ne pense pas qu'il y ait volonté de controler la démographie. En tout cas, si c'était la volonté à la base, c'est loupé. Parce que les Africains et autres pays à forte natalité continue à avoir une croissance démographique très importante (d'autant plus l'age moyen où on meurt augmente).

Pas mal de dissidents pensent que l'industrie du cancer a été très heureuse de recycler ses théories du cancer causé par des rétrovirus (théorie qui avait fait l'objet d'investissement énormes dans les années 70 et qui était de plus en plus critiquée à la fin des cette décénie) dans celle d'un hypothétique SIDA (hypothétique parce qu'il n'y a manifestement pas immunodéficience) causé par un rétrovirus. A ce qu'il parait, tous les labos qui travaillaient sur le cancer causé par des rétrovirus ont été ravis de la "découverte" du VIH.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc, les doses de médicaments dangereux sont beaucoup moins léthales et en plus, on donne un contre-poison (le 3TC)

Cela a apparemment été découvert de manière tout-à-fait fortuite, au point que Mark Wainberg qui a vérifié l'efficacité du 3TC s'est souvent extasié de son action.

Tous les cocktails en contiennent d'ailleurs sans exception, si ce n'est son remplacement par le fluoro3TC.

Mais pour autant, le 3TC n'est pas anodin, et ses effets secondaires (différents, eux, des symptomes du sida, à l'opposé de l'AZT) sont tout de même gênants, et liés certainement à un excès de soufre réducteur.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Babo

Bonjour à tous,

Petite question.

Mon père a cessé de prendre son traitement antirétroviral il y a maintenant 1 mois. (Combivir, soit Rétrovir et Epivir + Viramune)

Il ressent aujourd'hui une très grande fatigue qui l'inquiète beaucoup, car il ne tient pas debout et ressent toujours le besoin de s'alliter.

A quoi cela est-il du? Et comment pallier à cette grande fatigue?

Merci pour vos réponses.

Babo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Babo

Je précise que mon père a rendez-vous lundi avec son médecin généraliste (médecin assez ouvert puisque c'est lui qui lui a conseillé d'arrêter son traitement), et il craint qu'à la vue de son état de grande fatigue et surtout, à la vue de ses fortes douleurs musculaires dues, je le rappelle, à une neuropathie démyélinisante, son toubib ne l'incite à reprendre son traitement.

J'ai déposé plusieurs autres messages dans d'autres topics, notamment sur le syndrome des Balkans, et les huiles essentielles, et J'ATTENDS VOS REPONSES!

Merci à tous.

Babo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Babo

Quand jai arrêté mon traitement javais une pêche denfer immédiatement.

Mais quelques jours plus tard jai ressenti (pas de la fatigue) mais une énorme envie de dormir, jaurai presque dormi debout et jai compris que mon organisme avait besoin de repos pour se réparer, le soir je m'endormais comme un bb et j'avais vraiment un sommeil trés profond

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Babo,

je crois t'avoir posé la question mais je préfère la reposer au cas OU !

est ce que ton père peut lire rapidement les articles ici sur le forum, voir sur Sidasanté.com etc...

icon_biggrin.gif

au plaisir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Babo,

Moi quand j'ai arrêté, j'ai d'abord cessé de dégueuler en 24H00 (le temps qui m'avait été nécessaire dans l'autre sens) ... premier aspect positif ...

Ensuite, j'ai perdu progressivement mon inaptitude à fermer l'oeil ... (insomnies) ...

Enfin, ma formule sanguine est redevenue normale ... (masse et nombre des globules rouges) ...

... un peu comme les coups de marteau ... ça fait du bien quand ça s'arrête ! icon_biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Babo

Merci à vous: Bamboue, Claire et Rock-en-Rock pour vos réponses.

Claire, mon père ne consulte jamais le net, mais je lui imprime tout ce que je peux trouver d'intéressant, que ce soit sur sidasanté ou autres. Donc, il est parfaitement au courant de tous les effets que l'on peut ressentir en cas d'arrêt de traitement, mais il ne s'y fait pas.

Un jour il doute, un jour il ne doute pas. C'est un peu normal je crois.

Lorsqu'il a arrêté son traitement, il a eu une pêche d'enfer mais du coup, je crois qu'il a quelque peu abusé.

Il a 67 ans, une neuropathie périphérique démyélinisante depuis des années, et il a fait des efforts inhabituels.

Gym le matin, marche l'après-midi alors que la marche lui était devenue extrêmement pénible à cause de sa neuropathie. Il a fait ça durant une quinzaine de jours, et puis un matin, il s'est réveillé avec de fortes douleurs musculaires, une peaau douloureuse au toucher, une grande fatigue et une fièvre qui persiste à environ 38°.

Aujourd'hui, rien a changé. Il a cessé ses efforts inhabituels mais ses douleurs, notamment aux bras et aux jambes persistent. Il est extrêment fatigué, souffre beaucoup du dos, a du mal à respirer, et sa fièvre est toujours là.

Tout ça l'inquiète, et il nous transmet son inquiétude.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Babo,

L'effet de la spirale infernale de l'inquiètude et du stress ... peut effectivement être communiqué à l'entourage. Par effets induits, ce phénomène est très nuisible mais c'est assez complexe que d'y échapper. Cet environnement (ton père, ton époux) est manifestement déstabilisant pour toi et pour eux. Il faut trouver la méthode pour renverser le sens de l'énergie ... de la négative à la positive ... Sic paraît bien informé sur ces questions.

Ton père a 67 ans ... il me semble évident qu'à 67 ans, on n'a plus les mêmes capacités et la même énergie qu'à 20 ... à ce niveau de généralités ...

Il y a des contre-exemples mais bon ... ça ne court pas les rues ...

Il se peut que ses problèmes actuels ne soient ni liés au VIH, ni même à l'arrêt des médocs. Partant du vieil adage : " On peut avoir la vérole et en même temps un cor au pied " ... (adage d'ecclésiastique bien sûr)

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Moi , ce que je n'ai pas compris ,c'est si ton pére à toujours fait du sport , ou s'il s'y est remis aprés l'arrêt de son traitement.

Dans le deuxiéme cas cela est suffissant pour expliquer l'état dans lequel il se trouve maintenant.

En effet une activité sportive intense chez une personne qui a accumuler des substances toxiques pendant des années , va provoquer une remise en circulation massive de ces toxiques.

Dans ce cas c'est le systéme nerveux qui va trinquer en priorité , ainsi que certaines glandes .

Amicalement,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Babo

Bonjour Sicnarfa,

Mon père a toujours fait de la gym. Avant sa tri, pendant, et après.

Quant à la marche, il n'en faisait plus depuis longtemps à cause de sa neuropathie.

Or, après l'arrêt de la tri, très étrangement, il a pu faire de la marche "intensive", soit longue et rapide, durant plusieurs jours. Et puis un matin, il s'est réveillé douloureux de partout.

Depuis hier, ça va beaucoup mieux. La fièvre est tombée, il ressent moins de douleurs musculaires, etc.

Je pense qu'il en a trop fait d'un coup et qu'il l'a payé. Il n'a pas de juste milieu.

Babo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

babo,

Si ton père va de mieux en mieux quelque part je respire pour lui car il va reprendre confiance et c'est là que tout doit se jouer pour son moral!!

oui babo n'hésite pas à lui faire lire ceci :

http://www.sidasante.com/suggesti/sugguyl.htm

http://www.sidasante.com/suggesti/sugagir.htm

http://www.sidasante.com/suggesti/sugillic.htm

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Or, après l'arrêt de la tri, très étrangement, il a pu faire de la marche "intensive", soit longue et rapide, durant plusieurs jours. Et puis un matin, il s'est réveillé douloureux de partout

Dans ce cas il a tout intérêt à refaire de la marche progressivement et en douceur.

Car en refaisant de la marche il réactive des zones de son corps qui auparavant étaient au repos , et le processus de remise en circulation des toxiques se met en route.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Babo,

En fait, ton père a eu un besoin de respirer et de transpirer ... Il l'a fait mais un peu trop et sa mécanique l'a rappelé au réglement ... le réglement d'une mécanique de 67 ans.

C'est un peu comme pour les marathoniens du dimanche ... qui décident, un beau matin, d'aller au-delà de leurs limites et se retrouvent à l'hosto ...

Un jour, à 40 balais aux Maldives, je suis sorti de l'avion de 5H00 du mat, j'ai pris une douche et je suis allé faire de la plongée sous marine ... Au prétexte d'en avoir fait 20 ans avant et à celui que je trouvais l'eau bien agréable et très lumineuse, je suis descendu à 95 mètres ... j'ai remonté un vite ... et j'ai évité de justesse le caisson de décompression et je ne te raconte pas ma tête dans les 48H00 qui ont suivi ...

Si tu ajoutes ce phénomène + un état sans doute grippal (logique en cette saison), tu comprends aisément ce qui est arrivé à ton père.

Les choses rentrent dans l'ordre ... c'est l'essentiel pour lui.

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Babo

Ce que lon peu retenir de cet épisode cest que ton père est un costaud.

Je lui souhaite un bon rétablissement et bravo de le soutenir ainsi

(dit lui quand même d'y aller moue)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Babo

Merci à tous pour vos réponses.

En effet, mon père va mieux. Les douleurs musculaires se sont apaisées mais par instant, elles se réveillent.

L'état qui le domine actuellement, c'est la fatigue; intense. Tout à l'heure, je suis allée le voir, et il m'a dit qu'il faisait un effort surhumain pour garder les yeux ouverts.

Il se demande combien de temps cette fatigue va le tenir, ainsi que le manque d'appétit. Pourtant, son poids ne bouge pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Babo,

N'oublie qu'un séropo (ton père ou ton époux) a aussi le droit d'être malade ou pas en forme ... comme le commun des mortels ...

Il est évident que si un médecin suiveur trouve malin lorsque son séropo de patient lui narre des symptômes grippaux, de répondre : " Evidemment avec votre taux de CD4 comme le vôtre ou nous allons vérifier ces CD4 ... " ou je-ne-sais-pas-quoi, la situation se complique pour des raisons qui n'ont sans doute rien d'objectif.

Non seulement, il n'y a plus de dialogue possible mais en plus le moral s'effondre et tout le reste suit. C'est logique.

Ce comportement du médecin suiveur est irresponsable ... pour le moins ...

Une des difficultés (pour les medecins suiveurs et pour leurs patients) est de faire un tri judicieux entre l'objectif et le subjectif ...

Moi, fut un temps, j'étais objectivement fatigué ... je ne vois pas comment cela aurait pu être autrement puisque je ne dormais plus ! Il me paraît difficile de ne pas être fatigué en dormant 30 minutes par nuit sur trois mois ... non ?

Par ailleurs, il me paraît aussi peu subjectif que d'affirmer "normal" que maigrir en ne bouffant plus et en dégueulant tout le temps ... non ?

Amitiés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

babo,

Le manque d'appétit, lors d'une grippe, c'est normal. C'est vraiment un mécanisme physiologique de base. Si le corps est encrassé, le cerveau stope la sensation de faim en attendant que le corps se soit débarassé de ses déchets.

Et puis, s'il est à la retraite, il devrait dormir si son corps lui dit de le faire. Il retrouvera la forme plus vite. Mais, il a l'air un peu hyper actif ton père. Ca n'a pas l'air d'être facile de le faire de se reposer.

Bon, en tout cas, c'est bien que les choses soient revenues à la normal assez rapidement. Ca évitera qu'il angoisse pour rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour vous tous,

je suis totalement les messages de rock et de bamboue !!

Il n'y a qu'un mot pour ton papa !!

TRANNNNNNNQUIIIIIIIIIIIIIILLLLLLLE avec l'accent bordelais !!!

_biglol.gif

c'est comme une voiture le matin, si on lui tire trop sur la g.... ben y'a des chances qu'elle ne tienne pas le coup longtemps !!!

il en est de même pour la mécanique du corps !! si elle nous lâche !! alors on se demande pourquoi , puisque jusque là tout allait bien !!!

reflechi.gif on cogite et se prend la tête !!! ha lala c'est pas facile tout çà mais le plus dure est passé et tout va rentrer dans l'ordre avec les beaux jours !!

1-calin.gif

Modifié par Claire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En parlant des beaux jours il faut aussi faire très attention à larrivée de la nouvelle saison

le passage peut être très lourd à vivre pour certain organisme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...