Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Relativement à l'intervention d'une personne d"AIDES", je rappelle ici les principaux obstacles à l'admission sans retenue de la thèse officielle. Ces phrases ont été écrites^par Alexander Russel, sur le bmj :

Néanmoins, avant la naissance officielle du "vih" en 1984, Gallo a publié les trois seuls exemples concernant l'isolation de rétrovirus chez des sujets humains, chacun d'entre eux causant prétendûment une forme différente de leucémie humaine. Ses prétentions ont désobéi aux critères stricts établis précédemment par les scientifiques qui démontraient l'existence de rétrovirus chez les animaux de laboratoire, et qui montraient un rapport de cause à effet entre ces rétrovirus et le cancer.

Cette "évidence" de Gallo ressemble à celle qu'il a utilisé plus tard pour démontrer l'existence du "vih" et son rôle causal dans le SIDA :

- la prétention que toutes les bandes à 1,16 mg/mL qui contiennent une transcriptase inverse sont des "isolats rétroviraux".

- la supposition que tout ce qui ressemble vaguement à un rétrovirus est un rétrovirus.

- l'utilisation de cultures stimulées (par des oxydants)

- proposer des electromicrographes de ces cultures, mais non des bandes purifiées par densité.

- L'impossibilité d'obtenir ces photos à partir de plasmas non cultivés

- L'impossibilité d'utilisé des cultures non stimulées.

- L'impossibilité d'obtenir ces bandes de la plupart des patients examinés.

- Les bandes à 1,16 mg/mL requièrent que les cellules de culture soient cancéreuses.

- L'impossibilité de démontrer que ces bandes contiennent un ARN unique et qu'il encode pour toutes les protéines de la bande..

- L'impossibilté de montrer que cet ARN contient un  gène qui pourrait expliquer la maladie.

Il s'agit-là des contradictions biologiques. Il existe bien sûr des contradictions épidémiologiques (qui ment en la matière ?), et des contradictions thérapeutiques dont nous avons maintes fois parlé ici.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crains fort que les « thésards officiels » oublient un peu facilement (cest pratique) que la quête de léquilibre doit avant tout personnelle ... et que les individus feignent dignorer que leurs principales ressources (et leurs mises en uvre) soient en eux

Bonjour à tous

Depuis le sud ouest de l'Espagne où il fait un temps superprintanier et sans eau depuis des mois et des mois.... Les changements commencent à échelle humaine...

Les "thésards officiels", qu'ils soient de médecine, de finance ou de religon font partie d'un paradigme global qui a des siècles d'existence et que nous cautionnons et y collaborons (même silencieusement), également depuis des siècles, non seulement parce qu'ils sont votés par une grande majorité d'entre nous mais aussi parce que nous accourrons à leurs "prêches" dès que nous sommes la proie de la peur, qui est la dame qui nous "gestionne", "pressionne" et "conditinne", fort bien, également dans notre grande majorité.... Ce n'est pas facile d'être libre.... On ne nait pas libre, on le devient...

Quand nous sommes malades, la peur nos pousse chez le médecin. Quand nous voulons changer de voiture, nous allons voir le banquier pour qu'il nous donne un crédit et quand rien ne va plus et perd son sens (et à voir lequel !), nous nous tournons vers les cieux...

Ainsi que les thésards officiels n'ont aucun mal à effectuer des percées de plus en plus grandes dans nos mentalités, puisque nous leur proportionnons le terrain à... Ils n'oublient jamais, bien au contraire, ce qu'est l'homme et souvent, ce qu'ils prêchent ne l'appliquent pas à eux....

Par exemple, je connais bien des médecins allopathes et nous en avons en consultation qui ne veulent pas, lorsque la maladie est grave, recourir à leur propre médecine car ils en connaissent trop les effets secondaires (chimiothérapie, par exemple) ou qui ne vaccinent pas leurs enfants....

Et à décharge des thésards, petits ou grands, il ne faut pas oublier également que dans nos universités, qu'elles soient de médecine ou non, on n'apprend pas à apprendre - à savoir : mettre son intelligence, sa curiosité et son esprit critique au service de la connaissance - sinon à se modeler au paradigme que l'on va servir, et servir le pardigme, c'est renoncer à soi, c'est déjà se trahir et entrer dans l'ère des compromis qui finit par nous mener à mettre notre vie à crédit, à vivre dans le paraître avec ce que cela comporte de misère affective et de brillance matérialiste.... au mépris de l'être, et de notre nature profonde.

Quand on dit à une personne qu'elle a le sida, un cancer ou n'importe quelle autre maladie grave, sa première réaction est la peur - la peur de perdre la vie, que tout s'arrête - la seconde d'être victime d'une injustice (colère) et la troisième d'être proie de la panique et de foncer vers toutes les solutions médicales possibles et inimaginables "externes" pour la sauver sans sa réelle participation de ce qu'elle même a construit patiemment à l'interne (dans la majorité des cas, non dans tous les cas)....

Bien rares sont les personnes qui pensent qu'elles ont peut être quelque chose à aprendre de leur propre maladie et que pour gagner... il faut savoir perdre....

Et encore plus rares sont celles qui ont vraiment l'intention de.... Ce que Jung appelle descendre dans son obscurité (entrer en conflit avec soi-même) pour retrouver la lumière (sa nature profonde), ce que l'homéopathie uniciste appele l'entendement, la volonté et l'amour de soi ou Psore.... Et dans ce sens, soigner l'autre est parfois ingrat... Tu quittes la douleur, la mémoire étant éphémère, le patient oublie, va mieux mais n'est pas guéri pour autant...

D'une certaine manière, en tout cas du moins c'est mon opinion, les thésards officiels ne nous font pas assez souffirr puisque nous les supportons toujours et que nous les nourrissons !

Combien d'entre nous sommes prêts à descendre dans la rue, pour retrouver cette humanité perdue ??? Pour le football, tout le monde y va.... Mais pour exiger qu'un politique tienne ses promesses sinon il retourne au charbon et à faire des routes comme tout le monde ou qu'un ministre de la santé qui gonfle les chiffres à propos d'un vaccin (hépatite B) et empoisonne ses concitoyens en bénéfice de... , soit démissoné illico et aille changer les couches de nos anciens dans une résidence d'une troisième âge... il n'y a plus peronne...

Je suppose que cela est ainsi parce que si l'on se mettait à exiger de l'autre, cela impliquerait que l'on exige d'abord de nous-mêmes...

Amitiés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

je voudrai apporter mon témoignage.

pour commencer je suis page par page tous les messages que vous avez posté car cela m'interresse fortement ...en effet surprenant de crédibilité.

aussi j'en ai parlé avec trois personnes, et m'on toutes dits qu'elle commencaient à douter sérieusement sur cette affaire de sida et surtout du corps médical de façon général. (ceci de part leurs expériences car leurs age est à la cinquantaine).

bon ceci dit mon oncle est atteint de la maladie d'alzeimer a un degré plutot bien avancé (amnésique, besoin qu'on le fasse manger, il fait pipi au lit, etc)...........et..........

ma tente vient de m'apprendre qu'on lui a fait des analyse et que son système immunitaire s'éfondre..........et..........

le mèdecin a dit qu'il doit faire attention de ne rien attraper, faire attention à ce qu'il mange pour la gastro, salomonelle, pas trop sortir pour évite grippe ou autre, surtout ces temps-ci.

sinon il n'ont pas fait de test hiv.

mon oncle n'étais pas coureur de femmes (il suffit d'une fois diront les non dissidents), ne se droguait pas, n'a jamais fait de transfusion, bref rien de tout ce qui devrait transmettre le hiv (si le hiv existe bien).

le pauvre ça me fait vraiment peine pour lui.

voilà c'est tout ce que je peux vous dires...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon les études que l'on peut parcourir sur le net, le rapport CD4/CD8 baisse un peu chez les personns âgées en bonne santé, de même que le taux brut de CD4 (toujours très peu).

Mais ton oncle a certainement été soigné pour sa maladie d'Alzheimer, avec des médicaments "puissants". Il faudrait d'abord voir de ce côté-là.

Peux-tu nous dire quels ont été ces substances?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Selon d'autres investigatins cliniques, australiennes celles-là, les enfants supervaccinés ont leur système immunitaire débilité et les CD4 qui battent la campagne.... Ne pas oublier que le système immunitaire atteint sa maturité vers l'âge de 12 ans...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue abyssen,

Oui, il ne se serait pas fait opérer ton oncle, ou sinon, il n'aurait pas pris des médicaments, avant d'être atteint de la maladie d'alzheimer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon, je pensais à un truc il y a quelques jours. Bon, le truc un peu basique quand on sait ce qu'on sait. Mais il est bon de reprendre les choses basiques parfois.

En fait, il n'y a probablement jamais eu d'étude montrant que sur X personnes séropositives 100 % étaient sures de mourir. D'ailleurs, on pourrait faire la même réflexion pour le cancer.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Aixur ...

Je pense que même sans étude, on peut affirmer sans risque que sur une population de 100 personnes séropositives ... 100 % de la cohorte est certaine de mourir ...

D'ailleurs, il n'est pas hasardeux de conclure également que le taux est identique pour une population de 100 personnes séronégatives.

Non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que même sans étude, on peut affirmer sans risque que sur une population de 100 personnes séropositives ... 100 % de la cohorte est certaine de mourir ...

D'ailleurs, il n'est pas hasardeux de conclure également que le taux est identique pour une population de 100 personnes séronégatives.

C'est y pas beau la science !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Daman

Hum , hum ... Tout cela est fort intéressant . Le "paradigme médical orthodoxe" en prend un coup sous la ligne de flottaison , ce qui n'est pas fait pour me déplaire mais j'ai tout de même une question à poser aux intervenants avant d'aller plus loin :

qui est prêt à faire l'amour avec une personne qui serait d'après la médecine officielle séropositive ou même aurait un sida déclaré sans se protéger ?

Soyez francs ...

Modifié par Daman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

La vraie question est ailleurs et nous pourrions organiser, sous l'égide de l'OMS et d'ONUSIDA, un colloque regroupant 5000 praticiens du corps et de l'âme :

Le débat pourrait tourner autour de :

1. Sur une cohorte de 100 personnes séronégatives étant certaines de mourir, combien iront au Paradis ?

2. même question à propos des séronégatifs ...

A titre personnel et subsidiaire, je suis tenté d'en poser une autre :

1. Quel ratio des colloquistes ira audit Paradis ? (un fort ratio sans doute)

2. Si > 50 % ... j'ai un voeu à formuler ... envoyez moi enfer car les donneurs de leçon me cassent les couilles ... alors au moins, après je veux avoir la paix ...

Merci ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Daman ... pourquoi ne pas être franc ?

Qui est prêt, après l'annonce de sa séropositivité, à ne pas suivre les conseils avisés des tri thérapeutes ?

Toi ? ... beaucoup ? ... même moi (pendant 3 mois) j'ai suivi ... mea culpa ...

... et pourtant ... as-tu déjà dégusté de la tri thérapie ? (déguster est le terme idoine ...) ... essaie ... à titre d'information ... t'inquiète pas les premiers effets sont très rapides ...

Alors avant de se repaître du concept OMSIEN et ONUSIDIEN "d'accès aux soins pour tous" ... faites donc une cure ... et vous comprendrez aisément ce que ça peut donner chez un individu déjà mal nourri et doté d'amibioses et hépatites diverses ... on en reparlera ...

Vous verrez comment il gambade comme un cabri dans la brousse ...

Il faudrait que le grand public atterrisse un peu et s'interroge en simple bon sens ... en évitant d'écouter des charlots ... adoubés par la "communauté internationale" ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

qui est prêt à faire l'amour avec une personne qui serait d'après la médecine officielle séropositive ou même aurait un sida déclaré sans se protéger ?

Si ma Compagne était dans ce cas j'aurais deux raisons de lui faire l'amour .

D'abords parce que j'en ai envie.

Ensuite pour la "rassurer" .

Mais cela ne serait pas trés courageux de ma part , parce qu'au fond de moi , et même avant d'avoir entendu parler de la dissidence , je n'ai jamais cru aux théses officiélles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum , hum ... Tout cela est fort intéressant . Le "paradigme médical orthodoxe" en prend un coup sous la ligne de flottaison , ce qui n'est pas fait pour me déplaire mais j'ai tout de même une question à poser aux intervenants avant d'aller plus loin :

qui est prêt à faire l'amour avec une personne qui serait d'après la médecine officielle séropositive ou même aurait un sida déclaré sans se protéger ?

Soyez francs ...

S'il n'y avait que la peur de la maladie en jeu, évidemment que je le ferais. Sans aucun problème.

D'ailleurs, il faudrait qu'on soit assez bizarre pour être sur ce forum depuis plusieurs années et continuer à avoir peur de se faire contaminer par un virus auquel on ne croit plus. Ce serait absurde.

Maintenant, dans la réalité, c'est plus compliqué que ça. Parce qu'il n'y a pas que la peur du virus en jeu. Il y a la peur de l'ostracisme des gens. Si tu couche avec une nana séropositive, ben, si après tu veux coucher avec d'autres nanas (séronégatives, elles), et que celles-ci savent ce qui s'est passé avant, il y en aura pas mal qui diront non. Donc, dans la réalité, ça pose un problème au niveau social. Et vu l'hystérie de gens sur ce sujet, ce n'est pas un petit problème.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Maintenant, dans la réalité, c'est plus compliqué que ça. Parce qu'il n'y a pas que la peur du virus en jeu. Il y a la peur de l'ostracisme des gens. Si tu couche avec une nana séropositive, ben, si après tu veux coucher avec d'autres nanas (séronégatives, elles), et que celles-ci savent ce qui s'est passé avant, il y en aura pas mal qui diront non. Donc, dans la réalité, ça pose un problème au niveau social. Et vu l'hystérie de gens sur ce sujet, ce n'est pas un petit problème.

Bien sur , je n'ai pas ce genre de probléme...étant donné que je suis avec la même personne depuis 35 ans et que pour l'instant je ne me suis pas encore mis en quête d'autres partenaires!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Loin de toutes poésies, en se retournant vers les stats de "contaminations possibles", on s'aperçoit que le risque est mineur.

Si l'on considère que tu mènes une vie saine, ce "risque est encore plus minoré.

Donc pour moi, qui partage la même problématique de Sic, le problème que tu poses ne se pose pas.

Toutefois, je poserai à mon tour une question:

As tu besoin d'une caution scientifique pour t'engager dans une relation affective, même si elle n'est que physique?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonsoir à tous

Je voulais dire un bonjour à tout le monde mais aussi rajouter mon grain de sel au sujet des relations non protégées avec des h.i.v +.

sero + depuis plus de 10 ans et oui les amis j'entame ma 11ième année !!! je donne le choix à mes partenaires (lorSque je n'étais pas en couple bien sur) à l'usage du préservatif ! Car malgrè ma dissicence je parle de ma vie avant de me faire plaisir !!!

cela dit depuis plus de 4 ans maintenant je n'ai que des rapports non protégés avec mon ami et aucune contamination !! et en 11 ans 6 partenaires toujours négatifs à ce jour !! ET j'ai eu des jumeaux qui on 7 ans 1/2 sans aucun problèmes de santé. ( remarque je n'ai jamais cru à la contamination!)

Ensuite je voulais vous dire que je ne suis pas contre le préservatif surtout si vous avez beaucoup de partenaires différents car sans parler TOUT LE TEMPS du sida (virus fantome comme nous le savons tous) il existe beaucoup d'autres virus plus empoisonnants ! ET QUE L ON CHOPE PLUS VITE SANS PROTECTION. l'erpes, le papillo je sais plus son nom etc...

bref , dans ces cas là sortez plutot couverts !!

Pour ceux ou celles qui entament ou qui ont une relation beaucoup plus serieuse !!!!

ben faites l'amour! aimez vous! et arretez de FOCALISER sur la petite bête !!! et surtout prenez conscience que vous avez un corps et qu'il faut le respecter en :

s'alimentant bien

en le gardant en forme physique au top

en lui apportant de l'amour inconditionnel (à lui et aux autres !!!)

et surtout VIVEZ !!!!!!

bisous à tous

CLAIRE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nikola_tesla

Bonjour à tous,

Je voulais juste vous demander de m'expliquer un peu mieux cette théorie sur le fait que le SIDA n'est qu'un virus imaginaire...

Je crois comprendre à travers vos posts que c'est le remède au SIDA qui affaiblirait le système immunitaire?

N'y aurait il pas une conspiration mondiale pour le contrôle de la démographie?

Toutes les photos représentant le virus seraient elles fausses?

Merci à ceux qui pourront m'aiguiller!

Nikola Tesla

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les photos du "virus" ont été prises à partir d'un plasma de malade brut, sans séparation du virus. Les plasmas de personnes saines ne contiennent pas ces particules.

Par analogie avec des rétrovirus de la leucémie aviaire, on a pensé que ces structures sont celles d'un autre rétrovirus.

On a mis au point une méthode de séparation des rétrovirus de la leucémie aviaire, qui consiste à faire une double centrifugation de ce plasma en provoquant un gradiant de densité. On a alors trouvé que dans la bande de densité 1,16 g/mL, il y avait beaucoup de ces particules présentant des protubérances. Cependant, aucun de ces "rétrovirus" n'est source de maladie chez l'homme.

On a donc appliqué cette méthode de séparation au plasma des malades du sida, et on y a bien retrouvé des protéines (semblables à celles des retrovirus de poulet), des morceaux d'ARN, mais les photos n'ont absolument pas donné ce qu'on attendait. D'ailleurs les premières photos publiées du matériel retrouvé dans cette bande datent de 1997 (Gelderblom & al.)

Ce que nous disons : a-t-on le droit d'extrapoler les méthodes d'isolation découvertes faites pour un virus non pathogène, mais bien photographié au microscope électronique, à un "virus" pathogène, non photographié dans les règles de l'art?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cheminot,

Je suis très curieux de voir ce que pourrait donner des mycoplasmes passer à la centrifugeuse: icon_biggrin.gif

Pour voir ces mycoplasmes, sans centrifugation:

http://explorepub.com/articles/darkfield.html

En 2002, jécrivais dans le forum "The AIDS Epidemic" du New York Times. Là, je discutais avec un professeur en biochimie ou biologie moléculaire ayant enseigné dans différentes universités africaines. Il connaissait personnellement Anthony Faucy, quil appelait Tony " Chandelier", mais est resté très discret sur son identité. Il me disait que dans le sang des sidéens, on trouve plein dARN et ADN "proviral". Je pense que les mycoplasmes, passés à la centrifugeuse, pourraient expliquer la présence de ce matériel génétique. Celà reste à vérifier!

Il y a également le professeur Nicholson qui dit que chez les malades atteints de sclérose en plaques, du syndrôme de la guerre du Golfe et du $IDA, on trouve plein de mycoplasmes.

http://www.rense.com/general7/microplasm.htm (pas accessible au moment!)

Je me demande si ce quon a observer ne pourrait être QUE celà, les problèmes de ganglions enflammés nayant rien à voir avec des rétrovirus. En effet, ils sont associés à leffet des toxines de candida albicans. Cest ce que je décris dans:

http://www.onnouscachetout.com/forum/index...?showtopic=7257

Il y a aussi professeur LUC qui dit:

http://www.sidasante.com/journal/scheff1.htm

Dans une interview donnée en 1997, Montagnier a parlé de l'isolation du VIH. Il a dit : « Nous n'avons pas purifié (isolé). Nous avons vu quelques particules, mais elles n'avaient pas les caractéristiques morphologiques (la taille) typique des rétrovirus. Elles étaient très différentes. Ce que nous n'avions pas, et je l'ai toujours reconnu, était la preuve que c'était vraiment la cause du SIDA.

Professeur LUC na til vu que des mycoplasmes passé à la centrifugeuse??

En tout cas, je vois que le $IDA faisant partie du cortège des maladies associées au syndrôme de candidose chronique semble parfaitement "coller". Evidemment, les "curés en blouse blanche" ne savent pas reconnaître ce syndrôme, ni le traiter, mais la méthode PMP permet de résoudre le problème!

Celà permettrait au séropositifs et sidéens de résoudre leurs problèmes eux-mêmes pendant que les moisisseurs professionnels nont même pas encore compris que les champignons peuvent être pathogènes et que ce type dinfection, trés répandu, est très complexe à résoudre.

Jai un document avec cette discussion dans le forum du New York Times (175 pages). Si celà tintéresse, je pourrais te l'envoyer . Mon adresse: candidafight@hotmail.com

Ce "MacJohnse" de ce forum, malheureusement a disparu du forum lorsquil a compris ce que je présentais. Dommage car il faisait preuve dun humour décapant qui me plaisait beaucoup! icon_biggrin.gif

A+,

Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...