Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Tu remarqueras, Pikpikandré, que le bazar qui règne actuellement aux EU et en GB concernant les expérimentations sur les orphelins et l'inefficacité de la névirapine n'a rencontré aucun écho dans la presse française quelle qu'elle soit. Ici, c'est le blackout total!

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement Cheminot icon_cry.gif

Sinon pour en revenir au thème initial de ce sujet

J'aimerais voir comment vont réagir Candide et ADDTC (mais en fait je doute qu'ils comprennent les implications de tous ces faits)

Sinon pour votre info perso une chronologie de la dissidence (jusqu'en 1999) http://www.healtoronto.com/chronology/chronology.htm

Modifié par Pikpikandré

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours des ressources sur les controverses en général cette fois

Sociologie des controverses scientifiques http://webu2.upmf-grenoble.fr/110319314161...iche___article/

En décrivant la couverture journalistique de certains sujets spécifiques, Brownlee a fait valoir que les médias américains auraient été trop favorables à la médecine universitaire. Les journalistes nont pas rapporté les effets négatifs de différents traitements et nont pas parlé des profits que connaissaient les hôpitaux grâce à de nouvelles procédures. Parfois, les journalistes ont même joué un rôle important dans la création dune demande publique pour des nouvelles formes de soins.

« Nous avons constaté ce phénomène à maintes reprises avec une nouvelle chirurgie, un nouveau médicament, un nouvel appareil ou des nouvelles méthodes danalyse. Les percées étaient dabord encensées par les chercheurs cliniciens. Le scoop était tout de suite repris par la presse et du coup, les patients en demandaient. Je sais exactement comment ça se passe...cétait moi qui écrivais ces topos. »

[...]

Même si cest lindustrie pharmaceutique qui est ciblée, Brownlee maintient quune partie du blâme revient aux scientifiques. Ils ont endossé les médicaments et négligé de rapporter les effets secondaires. Ils ont manié les statistiques et accepté de faire la promotion de médicaments auprès de leurs confrères médecins partout aux États-Unis alors que le public comptait sur eux pour assurer la sécurité et lefficacité des différents produits de lindustrie pharmaceutique.

« Certains scientifiques universitaires font des salaires dans les six chiffres en frais de consultation en étant membre de conseils consultatifs de compagnies pharmaceutiques. Largent biaise leurs recherches. Un médecin éminent qui a fait la promotion de médicaments auprès de ses collègues et des journalistes fait environ un million de dollars par année en concluant des ententes avec les compagnies pharmaceutiques. »

Pour lindustrie, ces activités font partie du marketing et servent à développer des relations avec les scientifiques et cliniciens tout en faisant la promotion de leurs produits. « Les compagnies et leurs consultants en relations publiques ne sen cachent pas. Les chercheurs cliniciens sont des outils de commercialisation. Ils leur donnent même un nom : les KOLs pour Key Opinion Leaders. »

Dans une ère où 75 % des publications en recherche médicale sont soutenues par lindustrie, le financement de la recherche médicale et des chercheurs par les compagnies pharmaceutiques constitue un problème majeur pour les journalistes.

« Un jour, le public se rendra compte que la science médicale était biaisée et on se demandera où étaient les journalistes quand tout cela se passait, a dit Brownlee. Nous allons tous voir que lautre coupable, cétait la presse. »

[...]

Aline Richard, rédactrice en chef, La Recherche

Aline Richard, rédactrice en chef de La Recherche, une revue française basée à Paris, a fait valoir que les médias, la science et largent forment un mauvais mariage en France. Mais sans argent, la recherche et les bureaux de presse nexisteraient pas. Ceci a amené Aline Richard à se poser les questions suivantes :

Qui finance la recherche scientifique en France à un moment où le financement public est en perte de vitesse et où la participation du secteur privé est de plus en plus étendue ?

Comment le financement affecte-t-il lattitude des scientifiques, des journalistes et du public ?

Comment les journalistes abordent-ils les questions de financement de la recherche et peuvent-ils vraiment apporter une perspective indépendante ?

Est-ce que les journalistes ont les aptitudes nécessaires pour poser les bonnes questions ?

Est-ce que les médias veulent réellement que les bonnes questions soient posées ?

Allez ce sera tout pour aujourd'hui icon_biggrin.gif

Modifié par Pikpikandré

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pikpik

Ils sont donc souvent obligé de suivre le consensus scientifique. (c'est vrai pour le sida comme pour d'autres)

Ce n'est plus un journaliste mais un perroquet ou un mouton dans ce cas.

Un journaliste est sensé traquer la vérité, relever les incohérences et les contradictions.

(Certes il n'y en plus beaucoup dans les médias en vue!)

Amitiés

ELIS

Modifié par Elko

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

.

En revanche je ne crois pas que le fait de manquer des compétences scientifiques empéche forcément de prendre parti.

C'est un argument dangereux. Il est quasi systématiquement utilisé à mauvais escient pour esquiver les débats.

Tout homme curieux de vérité et sans a priori peut avoir un avis sur n'importe quelle question.

La logique et l'intellect c'est une chose mais il n'y a pas que ça.

Au nom de quoi certains séropositifs ont-ils refusé les traitements?

Pas au nom de leur compétence scientifique.Mais avec leur tripe, leur intuition, leur bon sens, leur instinct.

Cet oeil "candide" est ce qui manque aux spécialistes qui s'égarent parfois dans leur spécialité et distordent la réalité pour la faire ressembler à leurs fantasmes..

ELIS

icon_biggrin.gif

Tout à fait d'accord!!si je devais attendre d'avoir les connaissances et les compétences scientifiques pour me faire ma propre opinion, je serais pas sortie de l'auberge... icon_rolleyes.gif

heureusement, il y a l'intelligence du coeur(qui vaut bien les autres), le ressenti, l'intuition... icon_ange.gif la connection à quelque chose que chacun à en soi..mais que souvent on n'entend et surtout on n'écoute pas...

Même si bien sur, toutes les infos scientifiques que vous nous donnez ici sont super intéressantes 4-bravo.gif (bien que je décroche quelquefois 3 - thermo.gif1-red_eyes.gif ) et qu'il faut bien aller sur ce terrain là pour toucher certaines personnes..

bises à tous chamaille.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Candide

En revanche je ne crois pas que le fait de manquer des compétences scientifiques empéche forcément de prendre parti.

C'est un argument dangereux. Il est quasi systématiquement utilisé à mauvais escient pour esquiver les débats.

Tout homme curieux de vérité et sans a priori peut avoir un avis sur n'importe quelle question.

Pour une fois que je partage le point de vue d'Elko, je n'allais pas me priver du plaisir de le lui dire icon_smile.gif

Elle a d'autant plus raison que nous sommes ici sur un forum de discussion généraliste, ouvert à tous. Je doute qu'il y ait parmi nous un directeur de recherche à l'Inserm, un professeur au collège de France ou un directeur d'un laboratoire du Cnrs.

Quoi que, on n'est jamais sûr de rien... icon_wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour candide,

je ne comprends pas pourquoi tu t'acharnes à venir sur ce forum alors que tu n'es pas d'accord avec la théorie des dissidents ?

voir même que tu les casses à tout bout de champ

je voudrais comprendre !! reflechi.gif

Je crois que tu as mieux à faire puisque tu as mis en place ton propre site ????

Pourquoi perdre ton temps et venir nous faire perdre le notre en écrivant des réponses plus ou moins ironiques voir même cassantes !! on en a que faire !!!! et en plus je le ressens comme un manque de respect ! mis y ce que tu veux derriere le mot respect !

Es-tu concerné ? as-tu un proche de concerné ? j'aimerais bien comprendre ta perte d'énergie !!!

Nous nous sentons bien comme çà et nous avons fait notre propre choix de vie !

Nous sommes tous différents et libres à nous de penser comme nous le voulons, de nous soigner comme nous le souhaitons ! surtout si nous en avons fait les frais avec la tri.

Merci pour ta compréhension et bonne journée à toi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Les scientifiques n'ont aucune légitimité à revendiquer un accés privilégié avec la réalité , simplement parce tout raisonnement se construit à partir d'hypothéses que l'on admet vrai sans les avoir démontré.

En fin de compte les conclusions scientifiques n'ont tout au plus que la validité de ces hypothéses que l'on appelle des axiomes.

Ce ne sont donc que des opinions , des croyances , qui valent ce que valent toutes les croyances .

Cette prétention à détenir la vérité n'est rien d'autre que de l'arrogance.

C'est ainsi que se rassurent les trouillards ...Ceux qui n'ont pas la force d'assumer leur ignorance!

Et c'est aussi pour cela qu'ils deviennent agressifs et répressifs à l'égard de ce ceux qui voudraient semer le doute dans leurs esprits...car pour assumer le doute il faut gérer la peur...et cela il ne savent pas le faire...!

Chez eux la porte est fermé de l'intérieur!

Amicalement,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
01 - Les forums dOnnouscachetout.com sont des forums privés à caractère ésotérique. Les informations quils contiennent sont susceptibles de différer de celles habituellement diffusées par les médias conventionnels (télévision, magazines, etc...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne après-midi,

EcliptuX, je voudrais cependant revenir sur le mot "ésotérique".

Selon le Littré il s'agit de, je cite :

Terme d'histoire de la philosophie. Doctrine ésotérique, doctrine secrète que certains philosophes de l'antiquité ne communiquaient qu'à un petit nombre de leurs disciples; il se dit par opposition à exotérique.

Or, il s'agit justement dans le cas de ce topic, d'une part de dévoiler autant que faire se peut les incohérences d'une doctrine officielle que l'on peut, elle, taxer d'ésotérique, et d'autre part de rechercher la vérité en la matière.

Que l'on demande à Candide de mettre en question ce qu'il sait, comme nous même, nous mettons chaque jour en question la position que nous défendons.

J'ose croire qu'en chaque individu existe une parcelle d'honnêteté, c'est pourquoi je ne pense pas qu'il faille empêcher Candide de s'exprimer.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien sûr Cheminot icon_smile.gif

Il n'est pas question de couper la parole à qui que se soit tant que la personne reste dans le cadre de la Charte.

J'ai simplement voulu répondre à Candide quand il dit qu'Onnouscachetout.com est un forum généraliste. Onnouscachetout.com est site/forum ésotérique, et la définition qu'en donne le Littré convient parfaitement à l'esprit de ce site.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article du NIAID (National Institut of Allergy and Infectious Deseases) revient sur l'histoire des traitements. Les premiers traitements dans les années 1980 avec de l'AZT, la résistance du virus aux médicaments, la nécessité de combiner plusieurs médicaments pour mieux contrer le virus, l'arrivée des anti-protéases en 1995 et l'efficacité des tri-thérapies, démontrée dès 1996. L'histoire des traitements a donc basculé vers le milieu des années 1990, avec l'apparatiton des antiprotéases et des trithérapies. On peut en voir les conséquences spectaculaires dans le graphique suivant : il s'agit du nombre trimestriel de morts du Sida aux Etats-Unis. A partir de 1996, le nombre de morts diminue de manière très significative. Deux ans plus tard, on compte cinq fois moins de décès du Sida aux Etats-Unis.

--Resize_Images_Alt_Text--

Nombre de morts du Sida aux Etats-Unis entre 1986 et 1998 (chiffres trimestriels)

Ou comment faire dire aux graphiques et statistiques ce qu'on veut...

Je te donne les données que tu n'as apparemment pas eu (tu peux tout vérifier):

  • 1985/86 introduction de l'AZT. Médicament non développé pour le sida mais contre le cancer recalé pour haute toxicité. Trouve une deuxième vie avec le sida en obtenant une autorisation très controversé (tests à la limite de la fraude). hautement toxique pour les cellules humaines, y compris pour les lymphocytes T4, provoquant de nombreux cancers et ... le SIDA (et oui !!! tellement toxique pour le système immunitaire que le SIDA se développe), particulièrement dangereux chez la femme enceinte et chez le BB. Un article en exemple (mais il y en a de tres tres nombreux sur le sujet) CHIU DT and DUESBERG PH. Toxicity of Azidothymidine (AZT) on Human and Animal Cells in Culture at Concentrations Used for Antiviral Therapy. Genetica 1995; 95:103-109. )
  • 1995/96 réduction de l'AZT en dose quasi non-toxique dans les trithérapies.
Que constate-t-on ?

Introduction de l'AZT --> augmentation drastique de la mortalité

Enorme diminution des doses d'AZT dans les trithérapies --> Retour progressif à la mortalité initiale

reflechi.gif

Tu n'as qu'un seul objectif : discréditer la dissidence par tous les moyens possibles et on peut effectivement se demander dans quels buts. Pose toi la question inverse quel est l'intérêt de ces scientifiques dans l'histoire en dehors de bousiller leur carrière en toute connaissance de cause ?

Bon allez, je vous laisse j'essayerais de faire plus court la prochaine fois icon_biggrin.gif

Modifié par Pikpikandré

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Her Bak

Salut à tous!

Je vous conseille la lecture de ce post de Vicflame.

Vous y verrez certains points communs avec les quelques "pertubateurs" de ce forum, dont on se demande parfois pourquoi ils perdent leur temps ici.

En fait, c' est notre temps qu' ils nous font gaspiller.

Cordialement,

Her Bak.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ADDTC

Encore ce rabachage "ils sont payés par les compagnies pharmaceutiques - les services secrets - les illuminatis (biffer la mention inutile) pour nous désinformer - nous faire perdre notre temps - nous distraire de ressources essentielles (biffer la mention inutile)"

C'est du déjà lu, ça, et du déjà répondu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tinuviel

Encore ce rabachage "ils sont payés par les compagnies pharmaceutiques - les services secrets - les illuminatis (biffer la mention inutile) pour nous désinformer - nous faire perdre notre temps - nous distraire de ressources essentielles (biffer la mention inutile)"

C'est du déjà lu, ça, et du déjà répondu.

Mais non, ils ne sont pas payés pour ça ... même pas !

Le pire c'est que l'immense majorité des gens relaient les fourvoiements de la science en toute bonne foi, et tout à fait gratuitement.

C'est comme ça que sont perpétuées les impostures scientifiques et autres, sans que plus personne n'ait conscience de participer à une manipulation, et sans que plus personne ne réalise que son cerveau brasse du prémâché à longueur de temps ...

Désolée, c'était ma petite minute de découragement icon_cry.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tinuviel

Tiens, en voilà deux d'actualité sur ce topic ... vous les connaissez sûrement, mais ça fait pas de mal avant d'aller faire dodo icon_smile.gif

"L'homme curieux, le dissident, l'innovateur, celui qui charrie ou qui caricature nos préjugés, est bien souvent notre sauveur. Mais tout au long de l'histoire on l'a brûlé et hué, on l'a pendu et exilé, on l'a emprisonné et torturé, parce qu'il a osé faire éclaté la bulle des dogmes de son temps."

Justice William O. Douglas (ancien Juge de la Cour Suprême) dans "La Liberté de l'Esprit"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Jai quelques questions idiotes à poser :

1. On dit que le sperme est un puissant vecteur de transmission du VIH ... soit ...

En ces conditions, a-t-on déjà observé, à laide de puissants microscopes, des VIH à lintérieur de ces bébêtes aussi nombreuses que remuantes ?

Dans la négative : pourquoi ? ... trop petits ?

Dans laffirmative : passons à la seconde question idiote ...

2. Que se passe-t-il, au moment de la fécondation, lorsque le futur papa est séropo et que la future maman de ne lest pas ... en ces conditions, a-t-on déjà observé un bébé séropo né dune maman négative ? ... car après tout si le sperme du papa est plein de VIH ... quoi de plus naturel ... et on peut estimer que la maman peut avoir du bol au moins sur ce plan là ...

3. Que se passe-t-il vraiment dans lautre cas de figure ? ... maman séropo ... On dit alors que le risque est grand et peut être atténué par la prise de la Sainte Tri Thérapie durant la grossesse ... On dit encore quun accouchement difficile (contact sanguin) accroît considérablement le risque ... Là, je ne pige pas vraiment ... Est-ce à dire que pendant une grossesse normale, il ny a aucun contact sanguin entre la maman et le ftus ? ... Le ftus vit-il en autarcie absolue dans le ventre de sa maman ? Quest-ce qui circule dans le cordon ombilical ? ... pas de sang ou de liquide biologique ? La contamination ne devrait-elle pas alors être systématique ? ... bizarre ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que si l'on compare avec ls risques d'encéphalite d'un bébé pour la Toxo lors d'une grossesse c'est semble t il similaire

???? idem pour l'herpès ????????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Encore ce rabachage "ils sont payés par les compagnies pharmaceutiques - les services secrets - les illuminatis (biffer la mention inutile) pour nous désinformer - nous faire perdre notre temps - nous distraire de ressources essentielles (biffer la mention inutile)"

C'est du déjà lu, ça, et du déjà répondu.

Non ADDTC, il n'y a pas de conspiration des labos, du moins à mon avis.

Il y a simplement une course dans la recherche du bon médicament qui semble à priori légitime. Cette course peut conduire à laisser de côté certains points gênants.

Et si l'on se rend compte qu'une substance comme l'AZT a tué 80% des personnes traitées, ne crois-tu pas que, pour éviter les tribunaux qui seraient alors sanguinaires, on a essayé de noyer le poisson.

Pas de conspiration, mais beaucoup de lâcheté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jai quelques questions idiotes à poser :

1. On dit que le sperme est un puissant vecteur de transmission du VIH ... soit ...

En ces conditions, a-t-on déjà observé, à laide de puissants microscopes, des VIH à lintérieur de ces bébêtes aussi nombreuses que remuantes ?

Dans la négative : pourquoi ? ... trop petits ?

Dans laffirmative : passons à la seconde question idiote ...

2. Que se passe-t-il, au moment de la fécondation, lorsque le futur papa est séropo et que la future maman de ne lest pas ... en ces conditions, a-t-on déjà observé un bébé séropo né dune maman négative ? ... car après tout si le sperme du papa est plein de VIH ... quoi de plus naturel ... et on peut estimer que la maman peut avoir du bol au moins sur ce plan là ...

3. Que se passe-t-il vraiment dans lautre cas de figure ? ... maman séropo ... On dit alors que le risque est grand et peut être atténué par la prise de la Sainte Tri Thérapie durant la grossesse ... On dit encore quun accouchement difficile (contact sanguin) accroît considérablement le risque ... Là, je ne pige pas vraiment ... Est-ce à dire que pendant une grossesse normale, il ny a aucun contact sanguin entre la maman et le ftus ? ... Le ftus vit-il en autarcie absolue dans le ventre de sa maman ? Quest-ce qui circule dans le cordon ombilical ? ... pas de sang ou de liquide biologique ? La contamination ne devrait-elle pas alors être systématique ? ... bizarre ...

Questions pas si idiotes, bien sûr.

Voici quelques éléments de réponse :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...5&dopt=Abstract

Le rôle joué par l'ADN proviral dans ces cellules lors de la transmission sexuelle de cet agent rétroviral nécessite des études supplémentaires

C'est-à-dire qu'on ne comprends toujours pas ce qui se passe. Il est vrai que cela date de10 ans, mais Luc Montagnier ne disait-il pas récemment qu'on ne savait toujours pas comment cela se transmettait.

Pour la seconde question, je pourrai répondre par une question complémentaire : pourquoi y a-t-il tant d'enfants séropositifs en Afrique, nés de père et mère séronégatifs, sans qu'il y ait eu attouchements sexuels par ailleurs ? (Voir les documents de Gisselquist & al.)

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...t_uids=15034989

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...