Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Beaucoup de chercheurs "officiels" ont présenté des études visant à montrer que des "réservoirs" de particules virales, peuvent se cacher dans lorganisme des malades sous traitement.D'où la notion de sanctuaire car les molécules médicamenteuses narrivent pas à agir sur elles.

Ils prétendent que lorsqu'on arrête le traitement elles se remettent à se développer.

Pr Montagnier: un des problèmes majeurs non résolus est la persistance d'un réservoir viral résistant à la trithérapie. Dès que cette dernière est interrompue, le virus recommence à se multiplier dans les lymphocytes-T CD4+ (Fig. 1). La nature de ce réservoir n'est pas élucidée et de multiples hypothèses ont été avancées

Des avis là-dessus?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un avis "simpliste" . Mais la simplicité n'est-elle pas le piédestal de la vérité :

la trithérapie comporte au moins un antioxydant, la lamivudine, et des inhibiteurs de protéases qui vont inhiber la croissance des champignons (il y a plusieurs références là-dessus).

Lorsqu'on l'arrête, le stress oxydatif de fond qui n'a pas été supprimé, mais simplement réduit au silence momentanément par ce réducteur, réapparaît, et les chaînes de nucléotides abimées réapparaissent aussi (charge virale),...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le stress oxydatif de fond qui n'a pas été supprimé

Même au bout de quelques années?

Tu veux dire que d'autres facteurs s'y ajoutent ou le remplacent?

(on peut supposer que le fait de subir psychologiquement une trithérapie, et tout ce qui va avec, est stressant en soi)

Cette notion de stress oxydatif est assez délicate à bien saisir puisque apparemment elle réunit des facteurs trés divers à différents niveaux.

Et puisque apparemment le stress, la peur et autres émotions entrainent aussi un stress oxydatif.

Existe-t'il des études ou des références sur ce sujet?

(sur tout ce qui peut créer un stress oxydatif)

On rejoint de toute maniére l'approche de la médecine chinoise qui a toujours parlé de déséquilibre (du systéme immunitaire) au sujet de l'apparition d'une maladie.

elisa

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4
Beaucoup de chercheurs "officiels" ont présenté des études visant à montrer que des "réservoirs" de particules virales, peuvent se cacher dans l’organisme des malades sous traitement.D'où la notion de sanctuaire car les molécules médicamenteuses n’arrivent pas à agir sur elles.

Ils prétendent que lorsqu'on arrête le traitement elles se remettent à se développer.

Pr Montagnier: un des problèmes majeurs non résolus est la persistance d'un réservoir viral résistant à la trithérapie. Dès que cette dernière est interrompue, le virus recommence à se multiplier dans les lymphocytes-T CD4+ (Fig. 1). La nature de ce réservoir n'est pas élucidée et de multiples hypothèses ont été avancées

Des avis là-dessus?

le Dr Clark (non je fait pas fixation icon_biggrin.gif ) ,pense que les vers/parasites peuvent etre ce reservoir ,un peu comme les poupées russes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je partage ton opinion, Terry. Tu y viens par expérience personnellecomme moi auquel j'ai pu remarquer le constat.

Cependant, il s'agit d'une notion à considérer avec beaucoup de prudence, car le cerveau a été colonisé par les psychiatres qui sont à mon avis, le bras armé du NOM, comme le confirme l'évolution du patriot act.

Je pense, que plus que fonctionnement cérébral, il s'agit de la manière dont nous appréhendons un évènement donné, à partir de notre ressenti, de notre expérience, et de l'imprégnation culturelle et environnementale.

Je suis tout à fait conscient qu'il s'agit là de données actuellement "non scientifiques", mais leur évidence s'impose, notamment lorsque Hamer la démontre.

Personnelement, l'aspect chimique ne me parait pas primordial, bien que ce soit le champ de bataille actuel entre les orthodoxes et les dissidents. Le problème vient bien de la définition de l'étiologie. Le débat sur les pratiques et les toxicomanies ne sont pas à même d'apporter plus que de la rancoeur. Le problème essentiel est la manière dont chacun vit son existence, son identité, la responsabilité de ses actes, sa relation avec l'environnement, et donc, in fine, la valeur qu'il s'accorde.

Pour avoir accompagné beaucoup de personnes en fin de vie, et E Kübler Ross ne l'a pas exprimé différemment, nous savons que la vie commence souvent à apparaitre à ce moment là sous sa véritable valeur.

Peut-être que la solution réside dans l'analyse de ce facteur là.

Nowar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

Mais bon, de toute façon Candide, comme Igor, sont apparemment des gens qui ne font confiance qu'à ce qui émane du pouvoir officiel, qu'à celui qui est le plus fort. Donc, ce n'est pas tellement la peine de se fatiguer à répondre à leurs attaques sur des détails (enfin, s'il n'y avait qu'eux, ça ne serait pas la peine de répondre), puisqu'ils ne seront jamais convaincus par l'argumentation logique et factuelle. Il suffit de croitre en nombre, et alors, Candide et Igor changeront d'avis. Ils se diront "Ah ouai, ouai, peut-être que finalement les dissidents ont raison". Y a des gens comme ça. Drole de façon d'être.

t'ais-je insulté d'une quelconque façon ? Candide l'a-t-il fait ? ou est-ce que cette débauche de violence verbale n'est due qu'au fait que je te choque un peu dans tes préjugés ?

quant au pouvoir officiel... serait-tu assez aimable pour me le définir ? le NOM ? qui en fait partie ?

nous avons déjà :

- les gouvernements

- les militaires surement ? oui, c'est apparu dans d'autres topic que celui-ci

- les firmes pharmaceutiques

- les chercheurs de ces firmes

- les chercheurs qui ne sont pas dans des firmes, mais dans des organismes d'etats

- Pasteur, et tous les malades de la rage soignés par vaccination

- les médecins, les psychiatres, etc...

- les étudiants en médecine surement ?

- les internautes qui ne sont pas d'accord avec vous ? à moins qu'ils ne soient que des victimes innocentes bernées par le système. mais bien sur, malgré leur formation scientifique, il ne seront jamais convaincu par l'argumentation logique et factuelle.

- les malades dissidents à la dissidence, qui ont le mauvais goût de corroborer les thèses officielles, à l'inverse de ceux qui viennent témoigner sur les forums.

ca fait du monde, tout ca... bon, je suppose que vous allez faire une "quote" d'une seule ligne pour la contester.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité nng nng

Pasteur, et tous les malades de la rage soignés par vaccination

Juste pour infos, y'a assez de livres qui ont été écrits sur ce thème: Pasteur est un imposteur qui n'a jamais soigné qui que soit grâce à la vaccination. Ses idées, largement inspirées de celles d'Antoine Béchamp, ont plus fait de mal qu'autre chose... Enfin le débat sur la vaccination c'est pas ici, je sais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne t'ai pas insulté, je t'ai critiqué, nuance. Mais bon, il y a des gens tellements susceptibles qu'ils prennent toute critique pour une insulte. Personnellement, je ne prends pas les acerbes critiques de Candide pour des insultes.

les malades dissidents à la dissidence, qui ont le mauvais goût de corroborer les thèses officielles, à l'inverse de ceux qui viennent témoigner sur les forums.

Lesquels, ceux qui prennent des médocs ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bamboue, qu'elle est la suite du coup de fil de l'hôpital Necker ?

Nayant pu les joindre pour annuler mon rdv ils mont relancé le lendemain (toujours à mon boulot) pour me fixer un nouveau rdv Jai répondu quils attendent que ce soit moi qui les contacte ils ont insisté sur le fait que mes t4 avaient légèrement baissé à ma dernière analyse, jai répondu machinalement oui je sais ce nest pas grave je vous rapellerai merci au revoir

bref je mets ça sur le compte du professionnalisme, et qui sait ils viendront peut être me chercher

en panier à salade avec les 3 collabos de la médecine qui sévissent sur ce forum 3 - jedi.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

collabos, c'est dans la case critique ou dans la case insulte ? j'espere qu'un modo tranchera pour moi.

cela fait tellement de monde... le conspirationnisme débouche sur des théories tellement belles, qu'on en oublierait presque qu'elles reposent sur des bases très fragiles.

pour certains débats, par exemple sur les finances, le NOM c'est les banquiers et les financiers. dans d'autres, ce sont les militaires. parfois, les scientifiques, avec ici un cas particulier des firmes pharmaceutiques (mais ca peut etre aussi bien les historiens dans certains cas, que les paléontologues ou les biologistes). on retrouve aussi toujours les médias et les gouvernements.

il reste qui pour être opprimé par le NOM ? pas grand monde...

donc oui, cela amene a tellement de contradictions qu'il est préférable de préciser de qui on parle.

quant à Pasteur, voilà la thèse officielle du NOM (oups, l'ironie OFF a mal marché) : la bio de Pasteur. Si tu la contestes, indique moi ce qui te parait faux et sur quels éléments tu te bases pour dire cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te ferais remarquer, Igor, que tu ne réponds que pour polémiquer. J'attends quant à moi une réplique constructive, semblable à celles que j'essaie de faire passer ici.

J'ai étudié des quantités de publications, je sais manipuler en chimie (c'est mon métier), et pourtant, je me rends compte que les chercheurs que tu défends, et c'est ton droit, ont en fait tordu la réalité de la chimie pour démontrer parfois l'indémontrable.

Je ne te donnerai pas de détails car il s'agit de publications en anglais et surtout, c'est de la chimie de haut niveau.

Donc, si les bases même des propositions faites par les biologistes (en particulier en ce qui concerne la mutation du vih) sont faussées, que reste-t-il de la démonstration qu'on nous rabâche tous les jours.

N'oublie pas que, malheureusement, les biologistes n'y connaissent pas grand chose en chimie fondamentale, il font confiance aux chimistes, qui eux, se basent sur les a priori des biologistes.

Ils recherchent donc dans le sens proposé par les biologistes, à moins qu'ils ne se posent des questions.

Il est tout de même remarquable que beaucoup de scientifiques repenseurs sont des chimistes de haut niveau qui ont un tant soit peu réfléchi (Duesberg, Rasnick, Mullis, Thomas,...)

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Isis Rider

Je voudrais rebondir sur ce que dit Terry à propos de l'esprit, et au sujet du stress.

Mon expérience personnelle m'a prouvé que pour être en bonne santé, il faut exercer un pouvoir sur le monde, quel que soit la nature de ce pouvoir. Evidemment, échapper au stress tombe dans la catégorie "pouvoir", car dans la définition du stress il y a la notion d'être victime d'une situation nuisible à laquelle on ne peut pas se soustraire.

Donc, déjà, ne pas se penser comme victime est vital - ça a déjà été dit maintes fois, y compris sur ces forums, mais ça ne fait pas de mal de le répéter - mais il serait stupide de ne compter que sur la pensée positive, il est essentiel que cette pensée positive soit assortie d'action. En bref, la méthode Coué ne fonctionnne pas, il ne suffit pas de se répéter 175 fois par jour "je suis en bonne santé je suis en bonne santé je suis en bonne..." pour l'être. Mais faire des choses positives et y prendre plaisir, ce dernier point étant très important, ça oui, ça marche. Quelles choses? N'importe : agir, ne pas subir.

Faire du sport, de la musique, se rouler tout nu dans la boue, peu importe, du moment que l'on y prend un plaisir non entaché de culpabilité - donc, cela n'inclut pas l'engloutissement d'une livre de chocolat!

Alors le pouvoir de l'esprit, certes, mais l'esprit a besoin de l'approbation du corps, de décider en son nom pour être réellement puissant.

Je vous souhaite à tous un bon week-end 4-bisou.gif

Isis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quant à Pasteur, voilà la thèse officielle du NOM (oups, l'ironie OFF a mal marché) : la bio de Pasteur. Si tu la contestes, indique moi ce qui te parait faux et sur quels éléments tu te bases pour dire cela.

Pasteur ne serrait jamais la main à personne parce quil avait peur des microbes reflechi.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rock-en-rock

Bonjour,

C'est ma première intervention ici, j'ai parcouru quelques fils et il se peut que je sois un peu "hors sujet".

Je suis concerné par la question et ma seule intervention sur le net fut faite sur "doctossimo" ... pas très longtemps car j'ai été exclu en 36H00 ... au motif de "dissident sida".

Les "lutteurs" contre l'exclusion m'ont jeté comme un mal propre car j'ai osé relater briévement ma petite expérience en réponse à une "consoeur" en ayant ras le bol de la tri ... et quand je dis "ras le bol", c'est bien sûr un euphémisme ...

Permettez-moi donc quelques observations de petite philosophie.

sur le vocable "dissident" :[/B]

Jusqu'à un passé récent, je savais qu'on classait souvent les opposants politiques dans cette catégorie ... dans les régimes totalitaires ...

Je savais aussi que selon ce principe mais cette fois dans le domaine des dogmes, qu'on parlait d'hérétiques ... avec parfois même la solution finale expiatoire sur le bucher.

J'ignorais, en revanche, qu'oser exposer sa petite expérience concrète devait déchaîner les foudres du "politiquement correct".

Au-delà de la question qui nous occupe, ces comportements sont très révélateurs de la dérive de sociétés qui se déclarent "ouvertes".

En ces conditions, il n'est pas "surprenant" de constater que les politiques d'influence s'effondrent, de façon sanglante, dans nos ex-cercles réservés (en afrique par exemple) ou, au mieux, plongent "nos" interlocuteurs dans une profonde indifférence.

sur le renvoi au site de Candide :

J'ai lu ... et je me suis dit (surtout en voyant les sponsorisations sur les côtés) : " Diable que d'énergie pour étayer les thèses de l'anti-dissidence " ... plus inquiétant fut, de mon point de vue, la remarque afférente à quelque chose du genre : " Il ne reste plus que le net pour afficher ces conneries " ... Est-ce un regret ? ... Candide, je vous conseille donc d'encourager le législateur à intervenir pour interdire "les échanges de conneries" ... voire même à "déporter" les auteurs ... il faut aller jusqu'au bout de sa logique, non ?

Ceci étant, mais cette fois au principal, permettez-moi de saluer Mark Griffith que j'ai lu ces cinq dernières années. Je n'ai jamais été en contact avec lui et je le regrette infiniment. Apercevoir de l'humanité dans l'homme "moderne" n'est pas chose aisée : tu en étais doté Mark. Mes sincères amitiés, mon profond respect et toute mon admiration.

Je ne peux pas citer tout le monde (désolé) mais je considère comme étant pertinentes les interventions de Cheminot ... je ne suis pas chimiste mais je sais lire tout de même. Donc merci à toi aussi Cheminot.

Amitiés à tous ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité igor

effectivement, cheminot, je me suis égaré dans la critique du conspirationnisme. revenons dans le sujet.

J'essaie de résumer ta position. Ne m'en veux pas si je me trompe, je risque de mélanger avec les positions de Aixur ou de Tinuviel. j'ai l'impression que chacun ici a sa vision personnelle de la chose (et, au passage, c'est ce qui nuit à le crédibilité des dissidents dans l'ensemble).

- le système immunitaire existe, il sert à se défendre contre les éléments "etrangers", il fonctionne principalement en oxydant ces corps étrangers

- l'oxydation ainsi produite est responsalbe des symptomes des maladies. Une alimentation plus riche en réducteurs réduit ces symptomes, ainsi qu'un mode de vie moins stressant ou moins riche en évenements oxydants (par exemple, se droguer, se vacciner, ...).

- les virus et autres maladies contaminantes n'existent pas. Si épidémie il y a, c'est parceque le "paradigme" du lieu, du moment, l'"égrégore" de la maladie, se généralise dans la population, déclenchant du stress et de la peur, qui mènent à une augmentation de substances oxydantes et donc à l'apparition des symptomes de la maladie.

- Dans le cas particulier du Sida, lors des rapports sexuels et particulièrement lors des rapports anaux, le sperme, qui est un reducteur, déclenche une réaction oxydante de la part du système immunitaire. De plus il est lui meme immunosuppresseur.

est-ce que je me trompe ? Si c'est le cas, ou si j'oublie quelquechose, voudrais-tu etre assez aimable pour me le dire, en restant concis et sans donner de liens internet, afin que je comprenne bien tes arguments. Je n'argumenterai contre tes positions que lorsque je serai bien certain de celles-ci, sinon je risque de répondre à coté.

Du coup, désolé pour ceux qui ne sont pas d'accord avec cheminot, mais je vais me concentrer sur sa version à lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci de me résumer, mais tu fais une petite erreur.

Il y a des ADN qui se transmettent, qu'on peut appeler des virus, et qui agrègent autour d'eux les protéines qui sont encodées en eux. Cependant, ces ADN ne s'expriment que dans des conditions particulières.

J'ai bien vu ce qui s'est passé lorsque un de mes fils, qui avait 16 ans à l'époque, a attrappé la rougeole.

Il venait de faire un effort important (100 km à vélo d'une seule traite pour la première fois de sa vie). Il ne faisait pas particulièrement bon.

Au lycée où il travaillait, quelqu'un avait la rougeole à ce moment-là.

Il a donc eu les symptomes d'invasion (rhume), puis la phase d'état avec l'éruption et la fièvre. Pour lui, cela n'a duré que 36 heures, car j'avais déterminé son remède très facilement. Une sérologie faite 48 heures après la fin des symptomes montrait encore une rougeole en activité. Mais lui-même était bien. Lui-même, ou le remède qu'il a pris, ont su réguler la défense immunitaire.

Je pense personnellement qu'il traîne des ADN qui créent des maladies de ce genre, et je pense que ces rencontres sont normalement bénéfiques à celui qui les fait, puisque les anciens médecins savent d'expérience qu'après une bonne rougeole sans complications les enfants ou les adolescents se portent très bien pendant de nombreuses années.

Si la mortalité due à la rougeole a pratiquement disparu avant l'invention de la vaccination antirougeoleuse (voir les courbes éditées par aixur), c'est parce que les conditions d'une bonne réponse à ces ADN ont été de plu en plus souvent réunies dans notre société hygiéniste et d'abondance, ce qui n'est pas le cas partout dans le monde.

En ce qui concerne la polio, les choses sont moins claires - et je te renvoie à l'article de Janine Roberts cité sur un autre topic - mais on a réussi à photographier au microscope électronique l'ADN entouré de ses protéines - cad le virus - après purification.

Le virus du sida, par contre, n'a pas été purifié, donc on n'a pas de photos du virus purifié, ou du moins les photos qu'on a pu faire du matériel purifié ne contiennent pas de structures rétrovirales.

L'épidémiologie est complètement bancale...

L'action de la thérapeutique peut s'expliquer autrement que par une action antirétrovirale...

Le découvreur du "vih" n'en finit pas de douter...

alors !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- l'oxydation ainsi produite est responsalbe des symptomes des maladies. Une alimentation plus riche en réducteurs réduit ces symptomes, ainsi qu'un mode de vie moins stressant ou moins riche en évenements oxydants (par exemple, se droguer, se vacciner, ...).

c'est aussi ce que pense la médecine actuelle pour la plupart des maladies (cancer notamment).

c'est appliquer cela au sida qui peut paraitre dissident mais en fait, on a vu que le Pr Montagnier soutient cette thése en partie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une erreur. Le sperme, pour oxydant qu'il soit à la sortie du canal déférent, ne provoque aucune immunodéficience lorsqu'il est au contact de la muqueuse vaginale ou utérine. Il faut ce caractère oxydant (donc immunosuppresseur) pour que la nidation ait lieu.

Dans les autres cas, il diminue le taux moyen de thiols réducteurs, ce qui conduit selon les données que j'ai cité à un suicide (apoptose) partiel des lymphocytes porteurs des protéines CD4+.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cheminot

Rejoindrais-tu en partie ceux qui pensent que les maladies constituent une sorte d'initiation ou de parcours initiatique du point de vue de la santé physique?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...