Aller au contenu
forum sidasante
EcliptuX

**[SIDA] : le "VIH" ne cause pas le SIDA ** 1/3

Recommended Posts

Salut Zeh et merci de ta combativité

Il est important de toujours se souvenir qu'en matière politique, les décisions prise le sont parce qu'elle sont induites par l'entourage de ces politiques dont font partie les médias et dont commence à faire partie internet.

Les politiques ne bougent pas pour une idée ou un combat, mais pour conserver leur place.

Le médias n'informent pas de la manière que l'on pourrait attendre, transparente, impartiale, et tutti quanti, mais défendent leur budget publicitaire.

Par contre, rien ne t'empêche d'en discuter avec tes amis, autour de toi, si tu veux pbien accepter le risque d'être parfois rejeté pour tes opinions

4-bisou.gif

Nowar

1-cingle.gifsalut.gif1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les choses commencent à bouger en Europe. Pour preuve, ce message d'un journaliste suisse séropositif à Alive&Well, San Francisco :

A few thought provoking messages from among the many sent to Alive & Well:

Swiss Journalist Becomes AIDS Rethinker

Dear Alive & Well,

I tested HIV positive about14 years ago. In 1996, I started treatment, not because I had the slightest disease or any symptoms, but because my so-called viral load was at 135,000. I don't quite remember the combination now, but it included AZT and two other drugs.

In March of 2001, I stopped the treatment and spent two years without medicines. Then in spring of 2003, I had d iarrhea that wouldn't stop and my viral load results were close to a million. My doctor recommended that I take up the chemotherapy again.

I started with Kaletra and Combivir and a few months later switched to Stocrin and Combivir. For the first time since testing HIV positive, and apart from the bout with diarrhea, I started feeling really bad and really sick. The last few months I was on the drugs, things got worse and worse, and the side effects became serious and obvious.

I decided for myself to quit the treatment again, and funnily enough, a friend came to see me a few days later that happened to be reading ³What If Everything You Thought You Knew About AIDS Was Wrong?² He left it behind for me to read.

I would have quit the chemicals anyway, but in addition to my instinct and feeling ill from the drugs, I now have matter-of-fact-reasons to know that my decision is right.

As a journalist, I strongly believe that it is one of my duties to help make this alternative approach to the subject of AIDS and HIV visible to the public, by means of editorial coverage and investigation. I am the head of Switzerland's most important private news radio station, and a member of the executive committees of both the Swiss and the European Association of Commercial Radio which represents 4.500 stations across the continent.

Have you ever thought about having the ³What IfŠ² book translated into German? I would gladly offer my active support--I used to work as an interpreter and translator before becoming a journalist.

Thank you,

Frederik S

[A few weeks after Frederick wrote, we got a message from another person interested in producing a German translation of the book. He and Frederik are now collaborating on the project. In further translation news, a Polish version of the books is currently in the works thanks to another journalist in that country.]

Apparemment, aucun des ouvrages des repenseurs (Duesberg, Maggiore, Rasnick, Mullis) n'ont encore été traduits en français. Une traduction allemande et polonaise serait donc en préparation.

Pour ma part, j'essaie de sensibiliser au problème mes collègues de travail, surtout les physicochimistes et biologistes, avec une ouverture d'esprit manifestement plus importante chez les chimistes. Il y a des anomalies, c'est certain, qui ne collent pas avec l'hypothèse du vih. Il y a donc matière à se poser des questions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ah vous êtes que 5?

Ben oui. Peut-être 6 ou 7, mais, pas beaucoup plus. Enfin, je parle de personnes intervenant régulièrement sur le sujet ici ou ailleurs.

Il y a probablement une trentaine de dissidents que j'ai vu intervenir sur des forums. Mais, la plupart en parlent un peu, puis, laissent apparemment tomber.

En tout, en France, on doit être, quoi ? peut-être 200.

C'est clair que par rapport aux Etats-Unis, ou le mouvement dissidents compte apparemment plusieurs milliers de personnes, on fait cheap. Mais bon, ce n'est un secret pour personne ici qu'en France, on est complètement à la traine sur plein de sujets. Sujets, qui, la plupart du temps, on été à l'origine pensés ailleurs.

Enfin, faut pas se plaindre. Maintenant, il y a Internet. Dans les années 90, c'était carrément la chape de plomb sur tout ces sujets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ZeH

Bonjour,

Zeh, il semblerait que tu n'ai pas tout compris....

Les dissidents ne nient pas l'existence du sida, mais du vih, ce qui n'est pas du tout la même chose.

Il est clair que nous ne sommes pas assez pour l'instant, pour mener des actions de terrains.

Même sur internet il existe une censure de ce sujet.

Je me suis fait bannir de plusieurs sites, suite à mes propos dissidents....

Si toutefois tu aurais quelques bonnes idées d'actions, elles sont les bien venues.

JIMMY(le rebel)

Non, je n'ai rien compris en fait.

Une idée, oui, il m'a semblé lire que l'un des protagoniste de cette hypothèse se soit inoculé le sang d'un jeune africain "prétendument" infecté et ceci pour prouver à la communauté internationnale que le sida/vih n'était pas ce que l'on supposait (ou n'était pas du tout).

Idée (si ce que je raconte ci-dessus est vrai), pourquoi ne faites vous pas la même chose en présence des médias, avec les huissiers et tout le tralala qui va avec?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait le probleme Zeh est un probleme de langage...

Je vais essayer de t'expliquer ca autrement :

- le paludisme est une maladie... qui correspond a un ensemble de symptomes à qui "on" a donné le nom de paludisme (du latin "palus" qui veut dire marais...)

- le paludisme est transmis a l'homme par un moustique... mais c'est pas le moustique qui provoque la maladie, c'est ce qu'il transporte. D'ailleurs, tous les moustiques ne transportent pas le Plasmodium falciparum qui est le protozoaire qui lui attaque le systeme, rend malade et peut tuer...

- et pour confusionner un peu le tout, on appelle aussi cette maladie la malaria... comme si c'était la même... En fait c'est presque la même, simplement le protozoaire de la malaria n'est pas mortel mais rend la maladie chronique...

Voila un exemple sympathique de terminologie pour une meme maladie.

Mais dans ce cas on sait que paludisme ou malaria = Plasmodium (le 2e mot faisant la différence des cas)....

Bref... bienvenue dans la terminologie scientifique adaptée au grand public (j'ai voulu faire l'exemple avec la tuberculose mais c'était encore plus compliqué sachant que le vaccin porte le nom d'un bacille.... 1-marteau.gif )

Pour le SIDA c'est pareil :

- le SIDA est une maladie qui désigne un ensemble de symptomes à qui "on" a donné le nom de Syndrome Immuno Déficience Acquis... parce que les chercheurs ont pensé que cette description était un reflet de ce qui se passait dans le sang des personnes atteintes.

- le SIDA est d'après eux provoqué par un virus le VIH (Virus de lImmunodéficience Humaine)

Ce que disent les dissidents, c'est que le VIH n'existe pas donc que l'hypothèse du Syndrome Immuno Déficience Acquis est incorrecte.

Par contre, il existe bien une maladie (qu'on nomme SIDA) qui rend malade mais qui n'est pas provoqué par un virus, et surement pas par un Virus de lImmunodéficience Humaine.

Et en refusant, de chercher ailleurs que sur cette voie toute tracée du VIH, les chercheurs n'avancent pas. Alors que cette voie permettrait peut etre de trouver les vrais raisons de cette maladie... Et en attendant, ils fixent des traitements destructeurs...

D'ou le fait que certains disent que le SIDA est un canular car le sens même de ces 4 lettres décrit une maladie qui n'a rien à voir puisqu'elle sous entend le role d'un virus qui provoquerait l'immonodeficience...

Diamant

PS : j'essaye de faire simple mais que les specialistes m'excusent si j'ai simplifié à outrance icon_smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'aurais fait depuis longtemps si ce virus bidon ne marquait pas socialement.

Seulement, une fois l'expérience faite, et bien, pour les gens, on serait considéré comme séropo et donc, potentiellement un pestiféré (plus ou moins selon l'ouverture d'esprit des gens). Donc, non merci...

De toute manière, dans la mesure ou c'est une "maladie" censée se développer au bout de 10 ans (voir 15 maintenant), ben, on n'aurait aucun résultat avant 10 ans. Donc, notre geste ne servirait à pas grand chose de concret en ce qui concerne la preuve qu'il n'y a pas de VIH.

Ca ne servirait qu'à dire "vous voyez, on n'a pas peur. On est convaincu de notre théorie". Mais, à mon avis, les gens penseraient tout simplement qu'on est fous et on ne leur ôterait pas de l'idée que notre mort serait pour dans 10 ans. Résultat : zéro.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ZeH

Oui Diam, le même problème que l'UMP en fait, langage et méthode leur ont fait défaut (pas le fond comme par hasard) icon_biggrin.gif (pas frapper hein!)

Ah j'ai retrouvé le site qui prétend que le Dr Robert E. Willner s'est injecté le truc (je sais plus comment l'appeler icon_biggrin.gif ).

Pour prouver l'inanité de la théorie du VIH, le Dr Robert E. Willner, auteur d'un ouvrage sur le sida intitulé "L'Escroquerie du sida", n'a pas hésité, en 1999, à s'inoculer, à l'aide d'une seringue, du sang de Pedro Tocino, un hémophile séropositif, en direct à la télévision espagnole.

http://webmaster555.free.fr/medecine/sida/sida3.html

Bon ce n'était pas un africain, sorry.

Qui veut essayer?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité ZeH
Je l'aurais fait depuis longtemps si ce virus bidon ne marquait pas socialement.

Seulement, une fois l'expérience faite, et bien, pour les gens, on serait considéré comme séropo et donc, potentiellement un pestiféré (plus ou moins selon l'ouverture d'esprit des gens). Donc, non merci...

De toute manière, dans la mesure ou c'est une "maladie" censée se développer au bout de 10 ans (voir 15 maintenant), ben, on n'aurait aucun résultat avant 10 ans. Donc, notre geste ne servirait à pas grand chose de concret en ce qui concerne la preuve qu'il n'y a pas de VIH.

Ca ne servirait qu'à dire "vous voyez, on n'a pas peur. On est convaincu de notre théorie". Mais, à mon avis, les gens penseraient tout simplement qu'on est fous et on ne leur ôterait pas de l'idée que notre mort serait pour dans 10 ans. Résultat : zéro.

Donc si j'ai bien compris, les pauvres africains ok, moi nonnnnnnnnnnnnn, ça va pas, on ne sait jamais!

Et bien excuse moi, mais là sont tes limites, ne défends pas une hypothèse qui pourrait s'avérer foireuse, peut-être que des gens en t'écoutant vont mourrir et pourquoi eux?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, ce n'est pas un problème de mourir, mais de vivre marqué socialement. Je ne désire pas être stigmatisé et je désire avoir une vie sexuelle sans problème. Je ne suis pas mère thérésa. Je ne me sacrifie pas pour la cause. C'est un tort, c'est vrai.

Mais bon, dans la mesure ou j'estime que l'efficacité de cet acte serait égale à zéro (d'ailleurs, apparemment, l'acte du dr Robert E. Willner ne t'a pas convaincu plus que ça), je ne regrette pas trop mon comportement.

Je refuserais toute expérience avec des virus lents. Par contre, j'accepterais tout à fait de faire des expériences avec des microbes rapides. Par exemple, avec le choléra, pour montrer que le vibrion du choléra ne cause pas le choléra.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après avoir lu et relu pas mal de publications, et réfléchi sur ce que pourrait être cette maladie, je pense qu'il serait néfaste de se faire injecter le sang d'un séropositif, car celui-ci contient ces fameuse protéines qui ont provoqué cette maladie que je pense être autoimmune.

Ce qui ne veut pas dire que c'est un virus qui synthétise ces protéines. Elles peuvent très bien être créées par ce fameux stress oxydatif, qui augmente le taux de monoxyde d'azote et diminue le taux de glutathion. Il faut savoir que les anticorps comportent un grand nombre de liaisons R-S-S-R, et donc sont des protéines oxydées.

Quant à la transmission par voie hétérosexuelle, il suffit de relire les données du ministère de la santé pour comprendre qu'il s'agit-là d'une illusion :

probabilité de transmission par acte vaginal dans les deux sens, entre séropositif(ve) et séronégatif(ve) = 5 pour dix-mille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En clair quelles sont les actions concrètes que vous allez mener pour faire connaître votre point de vue, hormis les sites internets et leurs forums?

Envisagez-vous votre participation à des émissions t.v, des manifs,des contacts avec les politiques ou à des actions plus symboliques?

Ben

Actions claires? Apart mon site $idasanté et participation à ce forum?

Je suis à Paris demain (mercredi 31/03/04) pour passer un w/e à Paris pour voir mon avocat, des politiciens "verts" et des journalistes à ce sujet. J'entame un procès (pionnier) contre l'Institut Pasteur Lyon pour mon "diagnostic frauduleux" en 1986 (avec le soutien du genre "The Perth Group, Duesberg, Roberto Giraldo, David Rasnick, Etienne de Harven, David Crowe, Christine Maggiore, Sam Mhlongo du gouvernemant de Mbeki (S.A) et al.). Mon avocat a déjà stoppé l'obligation vaccinale pour les écoliers contre le Hép B en France il y a qqs années.

En décembre l'année dernière j'ai influencé députe belge écolo Paul Lannoye dans sa décision d'organiser une plateforme historique de rencontre entre "Orthodoxes" et "Dissidents" au Parlement Européen à Bruxelles, comme je l'ai fait déjà en 1996 au P.E. à Strasbourg. Peux pas faire plus que ça!!!

Voir http://www.sidasante.com/novindex.htm et http://www.altheal.org/events/epbriefreport.htm

Et mes lettres sont publié par le "British Medical Journal - voir novindex ci-dessus.

Ca t'va? Assez concret?

Ravi de vous rencontrer à Paris ce weekend - 0608049708 - entre Courbevoie et Montparnasse.

Pour que ce bullshit meurtrier stop un jour!

Amicalement.

Mark

icon_ange.gifchamaille.gif

Modifié par EcliptuX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité DaK'AZ

Mes Broz'n'Sistaz... 4-bisou.gif

J'avance un pion... 5-euh.gif

Comme je l'ai deja dit je crois, j'ai plein de temps libres et rien d'autres a faire que de m'occuper de mon corp, de mon esprit et des gens que j'aime. 1-calin.gif

Chui pas un administratif. 5-tss.gif

Chrè plutôt asser balaise en relations publics et humaines. icon_biggrin.gif

Jusqu'a l'été dernier, je reunissais avec l'aide de quelques potes, parfois plus de mille personnes, là ou c'etait possible, autour de la musique electronique et de l'art . 5-aureole.gif

LES IMAGES ICI...

Je ne serais pas sur Paris ce week end mais j'offre mes services à la cause dissidente. mitraille.gif

Voila messieurs, si quelqu'un m'aime... 4-ptdrasrpt.gif

reflechi.gif

Voilà Mark...

Faute de maille...

Tu peux me demander ce que tu veux, dans la mesure ou cela ne va pas à l'encontre de mes convictions, au dela de mon savoir ou de mes capacités.

Peace icon_wink.gif

p _h23.gif

Modifié par DaK'AZ

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà Mark...

Faute de maille...

Tu peux me demander ce que tu veux, dans la mesure ou cela ne va pas à l'encontre de mes convictions, au dela de mon savoir ou de mes capacités.

Merci DaK'AZ. A l'époque quand l'on osait toujours m'inviter pour des conférences, je demandais s'il était possible d'organiser un petit boeuf de la fin pour pas que les gens deviennent trop serieux après une soirée découverte dissidence. Ca a marché plusieurs fois et ma basse m'accompagnait.

Mais bon, je suis pas Johnny et co. qui soutiennent si solidement - sinon aveuglement - le wagon officiel $IDA2tonne$defric, mais un jour un teuf de soutien pour "la cause" pourra être le bienvenue. Actuellement le lecteur CD de mon iBook tient avec du scotch américain et son clavier ne fait plus de majuscules - donc vieux clavier iMac en accessoire!

Je fais actuellement la demande d'aide judiciare pour pouvoir payer les expertises eventuelles pour mon procès. Si ça ne marche pas, il va falloir un comité de soutien.

Z'est pas grave, en tout cas je ne connais point de dissident riche, on n'est pas là-dedans pour le fric.

Je reprends ce sujet avec 1000 messages de retard et j'aimerais clarifier pour

ZeH

l'histoire de Robert Willner et David Rasnick.

Il est vrai que RW s'est fais injecté du sang d'un hémophile VIH+ fraichement picqué sur scène, d'abord devant les cameras de la TV espagnole et ensuite aux USA.

David Rasnick du comité de Mbeki de l'Afrique du Sud a proposé en 2000 un défi à un des médecins orthodoxes du même comité. Il s'injectera avec le sang d'un S. africain VIH+ si son confrère acceptera de prendre une trithérapie à vie. Devine qui a flanché? Son offre est toujours valable tout comme le prix de $100,000 pour le premier scientifique qui isole le VIH.

A Paris j'étais interviewé longuement par un journaliste indépendant bien calé qui contribue au Point et autres. ( inch allah n°1)

J'ai aussi rencontré 2 politiciens verts et ouverts à notre cause, mais faut être réaliste, mettre en cause le dogme officiel du $IDA ne va pas les faire gagner beaucoup de voix actuellement. Peut-être si je gagne mon procès contre les fabricants des tests... Dans une nouvelle vie. (inch allah n°2).

Happy weekend

4-bisou.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JIMMY(le rebel)

Bonsoir les amis, 1-okjesors.gif

Après réflexions, je me pose quelques questions...

Est ce bien envers les fabricants de tests qu'il faut intenter un procès ?

Pourquoi ne serait ce pas envers le labo d'analyses, qui vous déclare séro+, en utilisant ces tests, et dont les notices techniques indiqueraient que ces tests ne sont pas valables pour le vih ?

Sorry, j'ai peut être pas tout compris.... 1-marteau.gif

Le fabricant ne peut il pas être responsable, du fait qu'il indique dans sa notice que sont test n'est pas valable pour le vih ? c'est une mise en garde, il me semble.

Je pense que c'est le labo d'analyses qui a une grosse responsabilité dans l'histoire...

C'est bien le labo qui un jour vous tant un papier qui vous dit : monsieur, vous êtes hiv+, d'après ce fameux test, ....et sa notice explicative !

Je me pose ces questions, en toute logique.

Mais il n'y a peut être pas de logique dans toute cette histoire... 1-mur.gif

En tous cas, cela me donne des idées.... reflechi.gif

Joyeuses Pâques calimero.gif

Mark,

Je ne pense pas que les dissidents aient beaucoup de tunes...

Mais cela risque de changer, si on colle des procès à tous ces fumiers... cul.gif

Ne serait ce pas de bonne guerre et légitime, d'être indemnisé pour toutes ces années de souffrance morale, et physique parfois ?

Pour l'ordi, je suis pas dans une période faste, mais je vais gratter mes poches....

@ pluch

JIMMY (le rebel)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Saga des notices de Labo (Episode 2) Planète taire, 2004.

Après réflexions, je me pose quelques questions...

Est ce bien envers les fabricants de tests qu'il faut intenter un procès ?

Pourquoi ne serait ce pas envers le labo d'analyses, qui vous déclare séro+, en utilisant ces tests, et dont les notices techniques indiqueraient que ces tests ne sont pas valables pour le vih ?

Sorry, j'ai peut être pas tout compris....

love.gif

Salut Jimmy and friends

On a parlé de beaucoup de choses Dimanche dernier!

Suite à mes premiers analyses en Janvier j'ai demandé le médecin du Centre de m'obtenir les notices des tests. Il m'a promis d'essayer avec la collaboration d'un collegue scientifique qui fait parti de son association (non le Centre). Rappel par E-mail aux 2 après un mois sans réponse. 2eme rappel il y a 2 semaines encore sans réponse. Le tout avec copie à mon avocat

Je décide donc de prendre r/v officiel avec lui par le secrétariat du Centre (sans lui prevenir personnellement) au même temps que ma prise de sang pour confirmation des premiers analyses. Il tombe des nues en me voyant et tente de m'expliquer que le labo ne veux pas fournir ces notices aux patients. Je lui parle du principe de consentement éclairé et l'explique que c'est mon droit et que lui c'est mon médecin responsable de ces analyses. Il me dit que je devais essayer Burkel et d'autres labo et je lui dit que c'est chez lui que j'ai fait mes prises de sang (bon sang!). Enfin ça na va nul part et je lui donne cadeau d'un CD d'une interview recente de la dissidence $ida avec moi et ma musique! Il était inquiet et probablement de la part de son entourage professionnel aussi.

Petit appel à mon avocat le même jour + E-mail. Avocat me confirme que c'est effectivement mon droit.

Lundi nouvel E-mail repetant ma demande avec citations appropriées du code de déontologie médicale au Dr avec copie à mon avocat. Nous en sommes là. C'est l'avocat qui prends maintenant le relais par écrit.

Mercredi appel du médecin pour me dire qu'il a reçu mes resultats et où les envoyer. Je lui remets la même bande sonore! Et il tourne de nouveau autour du pot. Wait & see le resultat de la lettre de mon avocat.

Hallucinant, non Jimmy? Toi qui pensait que ça devrait être aussi simple que pour les notices des traitements.

Si effectivement on arrive finalement à obtenir ces notices (mais de qui?), la question sera à ce moment là est-ce que c'est le labo où le médecin qui doivent légalement me fournir cette information? Mon intuition est que je crée ici un précedant assez historique, chose qui aura du être fait il y a bien longtemps. Mais la peur, la honte et la manipulation trimballé par AID$ Inc. depuis 20 ans sont devenu une épaisse voile devant la vérité.

Enfin c'est le gouvernement qui est au sommet de la pyramide donc responsable du AMM, ensuite le labo puis le médecin en dernier. C'est comme cela jusqu'au sommet des institutions internationaux soi-disant de Santé publique. Mais ils/nous sommes tous responsable pour cet état lamentable des choses.

Nous attaquerons le fabricant des tests c-à-d BioRad (Pasteur Cerba) d'abord, mais avant de pouvoir le faire correctement, nous avons besoin des notices des kits tests. En anglais on appele ça "Catch-22". D'abord il faut me shopper avant que tu puisse me shopper!

J'espère que maintenant c'est clair.

Joyeuses Pâcques à tous et toutes

1-cingle.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mark,

en attendant, tu pourrait peut-être contacter Rodney Richards, qui a travaillé chez Abott.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Mark, Jimmy, Cheminot et tout les autres,

Ca me fait penser à ce que dit régulièrement un intervenant sur le forum vaccins de Doctissimo : quand nos cher docteurs doivent engager (même de très loin, vu qu'ici, il s'agit juste de donner une notice technique) leur responsabilité sur un truc qu'ils présentaient, 5 minutes avant, comme étant sûr, fiable, sans danger, là, il n'y a plus personne.

C'est comme ça d'ailleurs que l'intervenant en question combat l'obligation vaccinale. Il demande aux médecins de signer un document disant que le vaccin est sans danger. A ce qu'il parait, en général, quand il demande ça, le médecin se défile aussitot.

Modifié par aixur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici un document en Anglais, provenant des services de santé britanniques :

http://uhavax.hartford.edu/bugl/treat.htm

dont je retire le tableau suivant :

HIV prevalence rate 0.1% 0.3% 0.5% 1.0% 2.0% 5.0% 10.0%

PPV 20% 43% 56% 72% 84% 93% 97%

* PPV = "positive predictive value", facteur par lequel on multiplie le taux brut d'anticorps.

Ce qui montre bien que le taux de protéines décelé par les diverses méthodes (immunoprécipitation par exemple, qui détermine la turbidité d'une solution où l'on a mis en présence un antigène synthétique et les anticorps du sérum) est ensuite multiplié par un facteur qui peut être 5 fois plus élevé dans une zone dite de forte prévalence, ou chez une personne faisant partie d'un groupe à forte prévalence.

Quelles sont les valeurs qui te sont données, Mark? Que donne le test lui-même? Dans quelle catégorie de prévalence t'a-t-on placé?

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité JIMMY(le rebel)

Bonsoir,

Je dois être un peu bête, ces temps ci...! icon_eek.gif Je comprend pas tout...! icon_confus.gif

Sur l'ordonnance écrite d'un médecin, pour passer un test hiv, je n'ai jamais vu d'annotations particulières concernant le groupe de prévalence de la personne à tester.

Comment le labo d'analyses peut connaître ces informations ? de visu, lors de prise de sang ? Un coup de fil au médecin ? (qui lui, vous aura certainement questionné avant de prescrire ce test)

Par contre, je le conçois plus facilement pour les centres de dépistages gratuits et anonymes, car là, tout se fait dans la foulée et sur le même lieux : consultation d'un médecin, avec questionnaire, puis prise de sang, qui part au labo, directement.

Alors ?

@+

JIMMY (le rebel)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hi

Il y a un anecdote que Jeffrey Liephart du programme LIFE à San Diego m'a raconté il y a plus de 10 ans.

Un groupe d'environ 15 personnes se sont habillé en "gai" et ont chacun demandé un test. Ces tests pour le plupart se sont revelé positif. Le même groupe habillé en fonctionnaire ont repeté la chose et la plupart se sont revelé négatif.

Voilà une possibilité Jimmy.

Cheminot, si toi (ou d'autres) veulent consukter mes analyses, allez sur :

http://perso.wanadoo.fr/sidasante/tests/elisa.jpg

http://perso.wanadoo.fr/sidasante/tests/westernblot.jpg

Je rajoute ici la réponse de Val Turner du Groupe de Perth quand il a su que, malgré des bandes positifs sur le Western Blot VIH 2, je suis considéré VIH 2 negatif :

http://www.sidasante.com/markcv/vtechange1.htm

Et pour rigoler consultez mon diagnostic Pasteur de 1986 et regarder ma date de naissance :

http://perso.wanadoo.fr/sidasante/tests/pasteur86.jpg

Je me suis lié ce weekend avec le "Alliance for Natural Health". Un joyeux bande de dissidents qui se battent pour que l'Union Européen n'enterre pas les suppléments alimentaires. Super contact et un pas de plus pour ma cause. Petite traduc :

http://www.sidasante.com/textes/anh.htm

A +

icon_ange.gif

Modifié par mark

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...