Aller au contenu
forum sidasante
lasimar

Test ELISA ANTI-R7V d'IVAGEN

Recommended Posts

C'est clair... Là je trouve que Nico abuse un peu... La ligne du dogme officiel est de dire que tout séro+ testé est condamné à plus ou moins brève échéance, et seules les bi-tri-thérapies peuvent leur permettre de vivre plus longtemps.

Ici on sait que c'est faux, on a assez de témoignages directs pour le constater.

C'est quand meme la première fois que je vois une société qui fait du médical déclarer que les survivants à long terme non médicamenté existent, que les traitements sont dangereux et peuvent se révéler inutile si le séro+ possède ce marqueur...

Ce que tu dis à propos des publications et des travaux de Chermann ne m'étonne pas et cela peut s'expliquer facilement quand on connait les moyens de BigPharma pour faire de l'obstruction (voir ce qui s'est passé avec Beljanski). Donc non, l'absence de publications nombreuses ne veut pas dire que ce n'est pas sérieux. Le délai entre la mise en évidence de ce R7V et la mise au point d'un test me semble tout à fait correct, et je ne vois pas ce que cela pourrait rapporter à un laboratoire pharmaceutique, c'est plutot le contraire.

Par contre, quand je vois la réaction de l'ANRS et autre, ça me donne la nausée... Ces gens tiennent tellement à leur subvention qu'ils sont pret à n'importe quoi pour garder leur chasse... surtout ne pas s'enthousiasmer sur une autre approche de la maladie, surtout pas, ça pourrait faire perdre tellement d'argent, donner de l'espoir et remettre en cause le dogme... vomi2.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Diamant,

Puisque tu parles de l'ANRS ...

Tu te souviens qu'un jour, j'avais rapporté les propos du directeur de ce machin sur RFI ... J'avais été halluciné par sa connerie.

J'étais de passage à Yaoundé et je roulais tout en écoutant RFI ...

Le thème était l'auto-vaccination réalisée par un praticien local subventionné par les Etats Unis ...

RFI, la voix de la France en Afrique, prenait l'attache "d'un spécialiste" ... en l'espèce le directeur de l'ANRS ...

Alors qu'il y en avait des pages et des pages sur le net, ce type répondu (je résume) : " Je ne connais pas mais c'est du pipo ".

Donc cet auguste média faisait appel à un "spécialiste" n'ayant même pas pris la peine de consulter le net avant son intervention ... pipo ou non ... c'est lamentable.

et c'est de l'arrogance ... une arrogance typiquement française qui fit s'effondrer l'empire colonial de jadis et qui, aujourd'hui, exaspère partout les pauvres et fait rigoler les riches.

Ce type pense "dire la science" et posséder la vérité révélée ... pitoyable ! ...

Trop de rentes de situation dans tout cela, trop de subventions à l'usage non justifiées, pas assez d'obligation de résultats ... côté français mais aussi côté américain (tu vois je suis objectif) ... d'ailleurs, je ne capte plus RFI et j'écoute Voice of america désormais : incroyable aussi, un matraquage continuel sur le AIDS et sur "Fluenza" (la grippe) ... des tartines et des tartines ...

En fait, cette histoire de test des gènes rejoint, d'une certaine façon, ce que nous dit Cheminot et d'autres : la question est sans doute endogène et il serait bien plus opportun, pour les gens vraiment malades (pas les autres), de s'intéresser de près au terrain.

Il serait intéressant de savoir si des chercheurs s'intéressent à la question sous cet angle ou, s'ils en manifestent l'intention (par demande de crédits ou par demande de publication), s'ils sont systématiquement flingués en se faisant tuer l'intention dans l'oeuf afin de ne pas troubler le dogme ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la question est sans doute endogène et il serait bien plus opportun, pour les gens vraiment malades (pas les autres), de s'intéresser de près au terrain.

Oui, ARN, protéines endogènes, mais apparaissant sous l'effet d'un stress chimique externe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
"des porteurs du virus dont on aurait la certitude qu'ils ne développeront pas la maladie"

il y a encore un léger conditionnel, mais cette simple phrase, rendue décisive par la présence de Jean-Claude Chermann, détruit le paradigme vih -> sida.

Je voulais simplement dire que en soi je ne pense pas que cette phrase détruira le paradigme officiel, il n'y aura à mon avis aucun echo particulier.

Donc non, l'absence de publications nombreuses ne veut pas dire que ce n'est pas sérieux

Jamais dis ça. j'ai dit pas efficace, rien à voir.

Le délai entre la mise en évidence de ce R7V et la mise au point d'un test me semble tout à fait correct, et je ne vois pas ce que cela pourrait rapporter à un laboratoire pharmaceutique, c'est plutot le contraire.

Encore une fois pas du tout ce que je disais : j'ai dit qu'un vaccin par exemple avec cet épitope rapporterait beaucoup, je ne parlais pas du test.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

e voulais simplement dire que en soi je ne pense pas que cette phrase détruira le paradigme officiel, il n'y aura à mon avis aucun echo particulier.

Qui sait encore réfléchir de nos jours? L'épistémologie est devenue lettre morte pour nos scientifiques contemporains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

« Pourquoi ? Une infection ne donne pas 100% de mort ou absolument rien. Chacun peut répondre différement avec la plupart du temps une majorité qui répond pareil. »

Elle est ou la majorité puisquà part quelques privilégiés, semble t-il, on a tous été gavé de médocs ?

De 1995 à 2005 qui na pas gobé danti-protéase?

On aurait gardé sous le coude des séro+ vierges de toute anti-protéase ?? icon_confus.gif

En plus on nous apprend quils sen sortent mieux que les autres?! na.gif

On nage en plein délire ! hum.gif

Donc je veux et jexige que ces cobayes bien portants passent a la deuxième phase expérimentale ! 3 - parano.gif

Prise danti-protéases matin midi et soir !

On va bien voir si ils répondent pas pareil que les autres !

peur.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une petite réflexion en passant ...

N'ayant pas lu les "premiers résultats" de ces tests (existe-t-il des cohortes statistiques significatives ?), j'avance une hypothèse comme une autre s'agissant des fondements de l'action :

Les testés sont, au terme du processus, classés en deux catégories :

1. les "bons" (ceux qui ne développeront pas - peut-être - la maladie (les maladies seraient plus juste) ;

2. les "mauvais" (bonjour pour le moral de ces derniers ... cela dit en passant encore ... mais cet aspect n'est jamais au centre des préoccupations).

Quel sera le ratio ?

Imaginons qu'il soit de 10 % de "bons" et de "90%" de mauvais ...

Dans cette hypothèse, c'est tout bénéf pour les thèses officielles :

1. ça conforte la porte de sortie initiale pour "gérer" la cohorte des récalcitrants aux funérailles aux yeux du grand public ...

2. économiquement, c'est très porteur aussi car dans les 90 %, il y a des récalcitrants (aux médocs cette fois) qu'il sera ainsi plus aisé de convaincre ... c'est très astucieux ...

3. stratégiquement, faire faire cela par un petit labo français prouve "à l'évidence" que les multi-nationales n'auraient pas (d'ailleurs c'est suggéré dans ce fil) "intérêt" à encourager tout cela ... très, très fort !!!!

...

Je trouve qu'on a coutume de railler un peu facilement l'industrie pharmaceutique : elle a plus d'un tour dans son sac ...

Si le ratio devait être inversé, le scénario ne le serait pas nécessairement dans sa finalité.

... Une belle porte de sortie pour expliquer qu'on ne continue pas le génocide médicamenteux de façon systématique ...

Ca sent l'entourloupe ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sacré Chermann......il y a quelques années on m avait dit qu il avait et qu il a le traitement du sida......qu il n aimait pas l azt.....

moi c est au niveau politique que je me pose des questions.......est ce que l info est mediatisée aux usa ? en angleterre ??......les labos risqueraient de perdre beaucoup d argent !!

voyons autrement........les americains doivent faire pression sur l état francais pour X raison.....la france ne peut pas ceder et avec ce genre d infos, elle crée une pression à son tour ( plus de tests cherman = moins de traitements americains ( donc toutes les mollecules actuelles) anti vih vendus)......un espece de chantage.....une technique vieille comme le monde......mais ce sont que mes suppositions ( encore suppo ??? ).....le cas du jeune anglais doit etre une affaire du genre aussi.....les anglais ont essayes de mettre dans l ennui les tests de fabrications francaise.....and so on !

moi je vois les choses un peu comme cela....c est encore un coup de bluf ...

Sacré race humaine !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le moment, peut-on concrêtement demander à un médecin une ordonnance pour passer ce test?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la recette au bien être c'est en soit qu'on la trouve.. enfin c'est mon avis.

je vis avec une personne qui a tout pour etre des moins malheureuse et pourtant elle se trouve sans arrêt des problèmes...

chaque matin quand elle se lève ya un truc qui va pas.. ça va faire 20 ans que je vis avec elle donc je sais de quoi je parle lol!

en 20 ans elle aurait du etre morte depuis longtemps soit d'un cancer ou d'une autre saloperie si je l'avais écouté tout simplement parce qu'elle se regarde trop le nombril..

d'un autre coté je l'admire parce qu'il suffit qu'elle aille voir son médecin pour se retrouver une 2eme jeunesse! avec une bonne semaine d'arrêt maladie! lol!

bref il a trouvé son équilibre!

moi le miens c'est de pas m'affoler chaque fois que j'ai mal quelque par et me dire que mon organisme travail pour moi. Bon j'ai pas droit à une semaine d'arrêt maladie mais bon..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste pour ajouter un lien vers cet article où on apprend des choses assez édifiantes, entre autres :

- que ce test sera vendu 100 EUR l'unité (il n'y a vraiment pas de petit profit !),

- que le fait d'être porteur d'anticorps R7V ne signifie certainement pas qu'on ne fera jamais un sida déclaré, mais simplement qu'on aurait moins de risque de faire un jour un sida déclaré,

- et que cela ne garantit certainement pas que le séropo pourra se passer des drogues dites "antivirales" (dans le meilleur des cas, il pourrait "bénéficier" d'une thérapie "allégée", et encore, ce n'est pas garanti [en tout cas, c'est comme cela que j'ai compris en lisant cet article]).

Bref, ce test semble ne rien vouloir dire du tout et n'a aucune portée prédictive quelconque ou très peu alors. C'est un peu comme si on me disait qu'un séropo souffrant d'une moins forte carence en sélénium qu'un autre séropo aura moins de risque de faire un jour un sida déclaré que cet autre séropo. Est-il vraiment nécessaire de payer 100 EUR pour le savoir ?

L'inutilité de ce test (outre l'effet nocebo qu'il induira si le séropo a le malheur de le "rater") me semble encore plus évidente lorsque je lis l'extrait suivant tiré de cet article:

Lorsque nous nous sommes intéressés à la distribution des Ac R7V en fonction du statut clinique des patients (défini selon la classification 1992 du CDC [31]), nous avons montré que la distribution était non aléatoire et fortement associée au groupe de patients non-progresseurs (NP) : 70 % des patients NP (n = 94) contre 35 % des patients progresseurs (n = 142) ont des Ac R7V.

En d'autres termes, même les séropos qui paraissent "progresser" vers le stade du sida déclaré sont porteurs des anticorps R7V, si ce n'est que c'est dans une deux fois moindre proportion que les "survivants à long terme" (35% pour les premiers et 70% pour les seconds).

Dans ce dernier article, les chercheurs en question arrivent pourtant à la conclusion que le fait d'être porteur de ces anticorps serait malgré tout un bon pronostic d'une non-évolution vers le stade du sida déclaré.

Pour ma part, je ne pense vraiment pas qu'il faille tirer cette conclusion-là puisque de nombreux (certes deux fois moins que les "survivants à long terme", mais est-ce vraiment un indicateur pertinent ?) sidéens sont également porteurs de cet anticorps. Moi, j'arrive plutôt à la conclusion que la progression vers le stade du sida déclaré résulte d'une conjonction de multiples facteurs, dont le fait d'être porteur de cet anticorps ne constitue qu'un élément parmi tant d'autres.

Bref, ne passez surtout pas ce test, la "réussite" à celui-ci ne garantissant pas que le séropo n'évoluera pas vers le stade du sida déclaré, et l'échec à celui-ci ne signifiant pas non plus que le séropo évoluera certainement vers le stade du sida déclaré (cela ressemble furieusement aux notices accompagnant certains tests Elisa, du genre "Un test positif ne signifie pas pour autant que vous êtes porteur du "virus, et un test "négatif" ne signifie pas pour autant que vous n'êtes pas porteur du "virus" !).

Ce test me semble complètement bidon, sauf pour alléger le portefeuille !

Ceci étant, il serait en revanche bien plus utile de savoir quelle est la nature précise de ces anticorps et comment sont-ils produits par l'organisme humain. Mais hormis les profits financiers que ce test pourra rapporter à l'entreprise qui commercialisera ce test, je n'ai pas trouvé d'informations à ce sujet justement ! Et visiblement, les chercheurs eux-mêmes ne semblent pas savoir eux-mêmes pour le moment. Mais ils sont déjà prêts à commercialiser ce nouveau test, avec tout l'effet nocebo potentiel qu'il impliquera (tout comme les tests HIV)!

Ne pourrait-on pas considérer que ces anticorps R7V ne seraient finalement que des protéines produites par certaines substances antioxydantes de l'organisme, ce qui expliquerait qu'ils puissent avoir une - toute relative - valeur prédictive de l'évolution vers le stade du sida déclaré, et expliquerait aussi le fait qu'être porteur de ces anticorps ne signifie pas pour autant que l'on n'évoluera pas vers le sida déclaré (dans le passage reproduit ci-dessus, il est bien précisé que 35% des séropos "progressant" vers le sida sont malgré tout porteurs de ces anticorps) ?

Et par ailleurs, est-il interdit de penser que celui qui n'est porteur de ces anticorps au moment du test, ne pourrait pas l'être ultérieurement ? Et le contraire d'ailleurs ? En effet, ces anticorps semblent apparaître à la suite de certaines circonstances, mais celles-ci semblent parfaitement inconnues à ce jour.

En conclusion et à mon sens, il ne faut surtout pas passez ce test et il convient de se conformez aux enseignements de la dissidence scientifique du sida : cela restera toujours la meilleure voie pour éviter au maximum le risque de sida déclaré !

Modifié par wallypat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité crepator4

Salut Wallypat, je crois qu'il ya eu effectivement quelques echec dans cette voie des R7V (anticorps foireux)qui ressemble bien plus a une course au Fric qu'au bien etre..( ,malheureusement j'ai perdu les liens qui étaient en Anglais)...

de (foireuse elle aussi) mémoire..:

-en gros il ya avait un fond d'investisseur a l'étranger qui a perdu ou retirer ses billes suite a echec/déconvenu ce qui semblait mettre une certaine pression...

-il y'avait des problemes avec les banques de sang (pour faire les comparaison) ,le sang conservé s'averait trop dégradé...

Ce n'est pas forcement une mauvaise voie ,mais cela sent le baclé(/le paté)...

Coté investisseur (avant)

http://www.google.com/search?hl=fr&hs=nM2&...tisseur&spell=1

Edit je crois que c'est ça 4-guerrier.gif :

http://66.249.93.104/search?q=cache:U6wFuB...lient=firefox-a

http://www2.cdn-news.com/scripts/ccn-relea...7/0227101n.html

Modifié par crepator4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Viduité @ Dimanche 15 Janvier 2006 à 05h57)

Le thème était l'auto-vaccination réalisée par un praticien local subventionné par les Etats Unis ...

RFI, la voix de la France en Afrique, prenait l'attache "d'un spécialiste" ... en l'espèce le directeur de l'ANRSÂ ...

Je profite du passage cité ci-dessus pour signaler que mon médecin nutritionniste (et homéopathe à ses heures également) m'a vivement recommandé de faire des auto-vaccins.

J'avoue ne pas très bien comprendre quel est le but poursuivi par les auto-vaccins. De toute façon, je devrai en reparler la prochaine fois avec mon médecin nutritionniste mais j'essaie de glaner des informations sur le sujet.

Mon médecin m'a recommandé l'examen de ce site sur le sujet (ce sont d'ailleurs eux qui feront les auto-vaccins en question, du moins si j'accepte) mais je ne comprends strictement rien à l'allemand !

Et je ne trouve pas grand chose d'autre sur le sujet sur internet, sauf en tant que les auto-vaccins concerneraient la médecine ... vétérinaire !

Quelqu'un saurait-il quelque chose sur le sujet ?

D'après ce que mon médecin m'a dit, on prélèverait dans mes selles les bactéries pathogènes qui s'y trouvent, puis on ferait des auto-vaccins contre celles-ci, à des doses très fortement diluées (presque homéopathiques). Il faudrait que je me "pique" tous les 28 jours et devrais faire cela à vie.

C'est une technique (interdite en France) qui existe depuis la fin du 19ème siècle mais qui est tombée en désuétude à partir du milieu du 20ème en raison du succès des antibiotiques, mais qui reconnaît depuis quelque temps un fort regain d'intérêt en raison des échecs de plus en plus répétés des antibiotiques.

La technique des auto-vaccins fonctionnerait plus ou moins sur le même principe que les probiotiques, mais ce serait encore bien mieux que les probiotiques.

Je dois reconnaître que je m'en méfie beaucoup mais sans doute parce que je n'ai pas beaucoup d'infos sur le sujet.

Mais déjà considérer les bactéries comme pathogènes par nature, cela m'inspire la plus grande méfiance (pour ma part, je pense de plus en plus que certaines bactéries et autres germes peuvent effectivement être pathogènes mais uniquement s'ils sont en mesure de profiter d'une faiblesse du "terrain" : l'inflammation, non endiguée ou prévenue par le terrain, causée par ces germes provoquera alors les symptômes de la maladie [hypothèse à creuser bien sûr]) . Et d'ailleurs, pourquoi faire des auto-vaccins (renouvelés tous les 18 mois sur base d'une nouvelle analyse de selles) contre des bactéries pathogènes retrouvées dans mes selles ... et dont je ne suis quand même pas malade ?

Ceci étant, ce n'est pas cher du tout (100 EUR à peine pour 12 mois d'auto-vaccins, soit un auto-vaccin par mois). Et ce serait peut-être dommage de se priver d'une médecine alternative vieille de plus d'un siècle.

Mais d'un autre côté, je ne peux m'ôter de la tête ce message - terrifiant - d'Anthea, où l'on constate qu'elle a commencé à avoir à nouveau de sérieux problèmes de santé après une auto-vaccination.

Ceci étant, mon parcours médical n'a strictement rien à voir avec celui d'Anthea et mon médecin nutritionniste m'assure qu'à l'examen de mon très bon bilan nutritionnel, ce serait le moment idéal, mon organisme étant extrêmement fort pour le moment.

Bref, je suis un peu perdu et tout avis sera le bienvenu. Il est vraiment dommage que je ne sois pas en mesure de comprendre le site cité ci-dessus qui m'a été communiqué par mon médecin nutritionniste.

Il y a au moins une chose qui est sûre : l'auto-vaccination n'a strictement rien à voir avec la vaccination classique, ce qui est rassurant.

Ceci étant, n'y aurait-il pas non plus dans les auto-vaccins de l'aluminium, du mercure et que sais-je d'autres comme saleté ? Si c'est bien le cas, je serai encore bien moins chaud pour tenter cette technique, d'autant plus que ce serait tous les mois que je m'injecterais ces saletés !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai dééjà entendu parler de cela, car on dit que cela a à voir avec l'homéopathie.

Ce n'est pas vrai. Il s'agit d'une technique dérivée, mais qui n'a pas de justification dans les principes de l'homéopathie.

Je pense même que des autovaccins faits en diluant énormément, par exemple en 9 CH comme un médicament homéopathique peuvent être dangereux. C'est un peu ce que disait Chavanon au milieu du 20 ème siècle.

Pour ma part, je me méfierais.

Modifié par Cheminot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

dans le site de monarcas mexico j'ai trouve les indicatifs des test elisa western blot , PCR

http://www.monarcasmexico.org/descargas/Elisa.pdf

instructifs western blot

http://www.monarcasmexico.org/instructivo_western.htm

pcr

http://www.monarcasmexico.org/instructivo_pcr.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ca fait des années que MONSIEUR JEAN CLAUDE CHERMAN dit cela, rien de nouveau et beaucoup de scientifiques le savent et tant mieux.....Meme dans un journal quotidien de ma region ROBERT GALLO à dit lors d un congrés : IL FAUDRAIT ARRETER D EMPOISONNER LES PATIENTS !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Terry @ Dimanche 07 Janvier 2007 à 17h30)

ca fait des années que MONSIEUR JEAN CLAUDE CHERMAN dit cela, rien de nouveau et beaucoup de scientifiques le savent et tant mieux.....Meme dans un journal quotidien de ma region ROBERT GALLO à dit lors d un congrés : IL FAUDRAIT ARRETER D EMPOISONNER LES PATIENTS !

Terry au lieu de balancer ça comme ça, tu pourrais pas plutot scanner l'article et le poster ici ? au moins ça servirait à quelque chose, parce que là ça reste de l'affirmation gratuite, ça ne fait rien avancer et c'est bien dommage. hum.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...