Aller au contenu
forum sidasante
wallypat

Ne peut-on pas être porteur "sain" d'une MST ?

Recommended Posts

Parler de drogue de dissidence ou syphilis? La drogue est le sujet le plus souvent aborde mais presque jamais le reste. J'ai compris que moins je parle plus je conserve mes chances d'etre rappele surtout que je n'ai pas ete invite pour ca et que ca les fatigue un peu de devoir parler anglais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parler des trois puisque dans ton cas c'est lié.

Quand tu dis être rappelé c'est a dire que si tu aborde des sujets comme ceux la ils te laissent de côté ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aimerai bien aborder le sujet du HIV sérieusement mais je ne sais pas du tout comment ce sera pris, je ne veux pas qu'ils me soupçonnent d'être s+ , je me rappelle qu'au début j'insistais pour mettre un préservatif mais un a dit que c'est juste dans la tête. Un autre m'a dit que c'est une histoire de stress sans plus de précisions.

Pour les problèmes de peau, un m'a dit que c'est le reste de meth qui s'échappe par les pores et une partie reste coincée dans la peau ce qui provoque des boutons, il suffit d'aller au sauna pour s'en débarrasser, mais depuis le temps, ça devrait être parti et c'est toujours là.

On me laisse de côté si j'aborde n'importe quel sujet, ce ne sont pas des amis, on ne se dit rien en dehors des sessions, et pendant, moins je fais la conversation, mieux c'est.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca fait plus de trois semaines que je suis sobre et toujours pas d'amélioration.

Je prends de la médecine chinoise depuis une semaine au cas où ce serait un psiorasis, mais si c'est sensé marcher, ça prendra du temps.

Maintenant je penche de nouveau pour une récidive de la Syphilis, les palmes de mes mains de mes pieds son clean, je pensais que c'était une caractéristique systématique du stade secondaire, mais je suis tombé sur un article assez détaillé qui explique que ces régions ne sont touchées que dans 30% des cas.

Donc si mes doutes sont justifiés, la doxycycline a été inefficace vu que les éruptions sont arrivées alors que j'étais sous traitement, à mojns que la pharmacie m'aie vendu des trucs périmés ou faux. Je suis passés directement aux éruptions papuleuses sans passer par la case roserole sur le tronc.

Tout le ventre, mes côtes, un peu du dos, des avant bras et des jambes sont recouverts.

Je pourrais me tester à nouveau, j'ai trouvé un article pour analyser les résultats qui sont trompeurs, si je suis en phase secondaire avancé mon VDRL devrait être très haut, je ne dois plus me soucier du TPHA qui sera désormais positif toute ma vie (le précèdent médecin n'était même pas au courant). Le gros problème, c'est qu'il faut mériter son test syphilis + traitement en acceptant de faire le test HIV, que ce soit dans les cliniques, ou les associations, c'est non négociable. Refuser et partir sans rien leur est paru déjà très suspect, je rappelle que je n'ai jamais été testé positif.

Je ne vois pas quelle solution il me reste, et il est évident qu'il est hors de question que je remette les pieds chez les deux charlatans que j'ai déjà vu? A part sacrifier 30€ pour débarquer chez un médecin lui demander sans consultation ni question un test Syphilis ET RIEN D'AUTRE, en imaginant qu'il accepte de le faire, qu'il sait vraiment de quelle maladie je parle, et qu'il ai de la pénicilline dans ses tiroirs, si ça marche vraiment.

Quand je lis partout que c'est une vilaine maladie en recrudescence causée par le comportement d'irresponsables homosexuels, qu'une simple petite piqure suffit de s'en débarrasser facilement, et quand je compare avec la réalité mon expérience qui dure maintenant depuis 6 mois, il y a de quoi faire marcher la parano. Un refus de test HIV me condamne à avoir la Syphilis à vie, les médecins ne sont au courant de rien ou ne veulent rien savoir. Et si le premier docteur avait inventé de toute pièce cette histoire de défaut de penicilline venu de Taiwan, dont le second n'avait pas entendu parler....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si le seul moyen d'accéder aux soins est de passer le test VIH, alors malgré tout j'imagine que j'en passerai par là.

Je n'ai pas idée à HK si avoir un test HIV+ est gérable (laisse de la liberté) ou te fiche définitivement avec des pb ultérieurs en terme de santé ou d'emploi.

Je ne sais pas si les tests VIH rapides individuels sont déjà dispo en libre accès à HK ?

De mes dernières lectures, que je n'ai pas trop le temps d'exposer ce soir, il n'est pas tout-à-fait surprenant que les personnes qui ont un test VIH positif aient plus de mal à se débarrasser de la syphilis, comme il est régulièrement relevé dans la littérature scientifique. C'est vrai aussi avec une lecture dissidente - en particulier celle de Cheminot, qui relie, de façon non spécifique, la survenue d'un résultat positif au test VIH à l'élévation du niveau de peroxynitrites (une variété spécifique de stress oxydatif), et à non à un agent infectieux (le VIH).

SI je devais le dire en quelque mots, par un mécanisme biologique de régulation probablement très classique, les cellules immunitaires qui combattent la bactérie responsable de la syphilis (le tréponème pal) sont impuissantées lorsque il y a un apport exogène d'oxyde nitrique. Cet apport exogène est caractéristique des poppers, des drogues dures (opiacés), récréationnelles (méthamphétamine notamment) et du sperme. D'où la nécessité d'augmenter la durée du traitement antibiotique pour compenser, tel qu'il est souvent préconisé chez les séropositifs développant une syphilis.

Le test VIH, avec tous ses défauts et ses lacunes, reste le meilleur moyen d'écarter cette piste, si le résultat est négatif.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas serain pour faire un test HIV apres un ans a avoir consomme des drogues ajoute aux toutes sortes d'antibiotiques les 6 derniers mois, je ne serais pas surpris du resultat et dans le doute je ne veux pas etre fiche a vie.

J'ai trouve un docteur qui m'a fait le test syphilique pour un somme mirobolante, le resultat a ete sans appel, VLDR reactive ++++.

C'est donc repartit pour un traitement doxycycline vu que je ne peux me procurer rien d'autre.

Apres un mois de vie saine, j'espere que mes cellules immunitaires sont de retour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci. Si ca marche je devrais voir une amelioration rapidement.

Une autre hypothese a laquelle je n'avais pas pense est que la temperature ambiante est de 30 degre et plus, les antibios ont du perdre de leur efficacite au bout d'un moment vu que j'ai achete tout le lot d'un coup.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le plus important c'est que tu garde ton rythme de vie saint et tout devait rentrer dans l'ordre . Il n'y a pas de raison .

Ne pense plus au vih , pour être sur d'avoir quelques chose il faut déjà prouver que cette chose existe.

C'est le cas pour la syphilis, donc tu te soigne et bientôt ça ne sera qu'un mauvais souvenir.

Essai aussi les compléments vitamines ect ( même si ils sont parfois coûteux )

Aller courage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci.

Malheureusement je ne vois toujours pas la moindre amelioration.

En me renseignant encore j'ai appris que la doxycycline ne tue pas les trepomenes mais bloquent seulement leur developpement, ce qui donne un avantage au systeme imunitaire pour les tuer. Sauf que mon systeme immunitaire semble etre en rade.

Il faudrait plus d'un mois donc pour reconstituer son systeme imunitaire et en stade 2 de la syphilis ca ne doit pas etre evident.

Je n'ai plus beaucoup d'espoir sur cet antibiotique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai aucune idee sur ce qu'il me reste a faire sans penicilline.

Rester couvert d'eruptions de nombreux mois jusqu'a la phase latente j'imagine.

Ou essayer un jeune pour voir ce que ca donne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est en effet clairement indiqué dans les recommandations canadiennes que j'avais mis en lien :

D’autres antibiotiques, telle la doxycycline qui entrave la croissance des tréponèmes, sont parfois utilisés chez les patients présentant une allergie à la pénicilline. Il faut garder à l’esprit cependant, que, contrairement à la pénicilline, la doxycycline ne détruit pas les tréponèmes et qu’elle peut se révéler moins efficace chez les personnes dont le système immunitaire est très affaibli. Plutôt que d’opter pour la doxycycline, certains spécialistes préfèrent soumettre leurs patients allergiques à la pénicilline et leurs patientes enceintes atteintes de syphilis à un processus de désensibilisation qui consiste à administrer, sous étroite supervision, de petites doses qui augmentent graduellement jusqu’à ce que leurs patients soient à même de tolérer une dose complète.

Par ailleurs, je viens de trouver un article paru en février 2015, et qui évoque la résistance accrue, à Shanghai, de l'agent de la syphilis aux antibiotiques des la famille des macrolides (azithromycine et érythromycine).

Il est évoqué clairement la pénurie constante de pénicilline intramusculaire depuis 2006.

Je remonte le fil et je retombe là-dessus :


Je peux retourner chez le même docteur qui va encore m'injecter de la pénicilline dans la fesse (ça fait mal) , mais j'ai peur qu'il me demande de faire un test sanguin cette fois, d'habitude il regarde les symptômes et m'injecte la pénicilline direct en un rendez-vous pour Gonorhée puis Chlamydia.

Il pourrait aussi faire le diagnostic rien qu'avec les symptômes mais je crois que ça ne se fait pas, ça pourrait être n'importe quoi d'autre, même si les coïncidences laissent peu de place au doute.

Est-ce qu'une troisième injection de pénicilline en 1 an et demi peut nuire à la santé?

Ce qui tu rapportais m'intrigue par rapport à ce que tu nous as indiqué par la suite, à vrai dire sur le coup je comprends plus trop. En même temps ça ne tient pas la route, car la pénicilline est inefficace sur les gonorrhées (pour cause de résistance depuis les années 90) et sur les chlamydiae (par nature). En général il y a une injection intramusculaire de ceftriaxone pour le premier et traitement oral macrolide ou tétracycline pour le second. La pénicilline en intramusculaire est utilisée quasi-exclusivement pour la syphilis (et pas pour les autres MST), mais s'il y avait pénurie en Chine, je sais pas comment tu aurais pu en disposer.

Est-ce que tu as un souvenir plus précis de tes précédentes visites médicales en 2014 ?

Je ne vois malheureusement pas quel traitement alternatif il pourrait y avoir à la pénicilline intramusculaire si la doxycycline ne fonctionne pas. Le recours au ceftriaxone est parfois évoqué, mais avec des données limitées et la nécessité de faire des injections quotidiennes pendant 8 à 10 jours au minimum; il est déconseillé au Canada. Ci-dessous pour rappel les recommandations françaises :

La ceftriaxone est une autre alternative,également peu documentée, qui présente l’inconvénient de son spectre large, de son administration par injections,et de l’absolue nécessité de la poursuivre au minimum 8 jours pour une syphilis récente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai eu une injection debut 2013 et une autre 2014. Les deux pour une gonorrhee. J'ai dit penicilline car je croyais que c'est ce qu'on injecte en cas de mst mais il ne m'a pas precise ce que c'etait peut etre du ceftriaxone, alors. Pour la deuxieme injection il a cette fois complete avec un traitement oral.

Mais cette annee il m'a bien injecte du ceftriaxone une fois seulement. C'est sur que si je dois recevoir une dose par jour pendant 8 jour pour traiter la syphilis, une simple injection ne risquait pas de marcher.

Par contre le second docteur, celui qui etait hors de prix m'a bien injecte de la penicilline il y a quelques mois, en tout cas c'est ce qu'il m'a dit, mais j'avais tres envie de verifier la boite.

J'ai lu que le tetracycline peut aussi etre utilise comme alternative, au point ou j'en suis je peux essayer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour tes précisions.

La tétracycline et la doxycycline sont de la même famille et les deux molécules sont quasi-identiques.

Il y a peu de chances pour que le mode d'action soit différent, sachant que d'habitude c'est plutôt la doxycycline qui est recommandée.

La seule autre option à la pénicilline intramusculaire ou à la doxycycline serait une pénicilline orale.

En faisant des recherches, j'ai vu qu'au Royaume-Uni, un régime oral à base d'Amoxicilline + Probénécide figurait parmi les options alternatives.

L'Amoxicilline est une pénicilline orale bien connue, et le Probénécide une molécule qui retarderait l'élimination de la pénicilline, indispensable pour éliminer correctement l'agent de la syphilis.

Mais ça me paraît impensable sans suivi médical, pour définir les posologies, prescrire le Probénécide, faire le suivi...

D'autant qu'un article récent semble confirmer l'intérêt, mais laisse supposer un taux non négligeable d'effets indésirables (10%), car les doses utilisées sont fortes.

Modifié par Jibrail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour l'info.

J'ai passe des heures a me renseigner et je suis passe a cote de ca.

Pas de probleme pour le suivi, les pharmacies locales delivrent tout sans ordonnance.

De plus un suivi medical d'un des trois medecins de Moliere auxquels j'ai eu a faire serait suicidaire.

D'apres ton premier lien je suis toujours en stade avance donc 500mg par jour suffiraient, mais l'autre lien parle de 3g (6 pilulles en une fois ou espacees?) par jour et 750g de probenecid.

Et ce traitement est prescri pour les HIV, donc ca doit etre radical.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur les recommandations anglaises :

- Syphilis 1ère phase : 4*500mg Amoxicilline + 4*500mg Probénicide par jour, soit 2g / j -> pendant 14 jours

- Syphilis 2ème phase : 3*2g Amoxicilline + 4*500mg Probénicide, soit 6g / j -> pendant 28 jours

Sur ce commentaire aux recommandations anglaises :

- Syphilis avancée : 4g / j + 2g Probénicide / jour (probablement en 4 doses quotidiennes) -> pendant 15 à 21 jours

Sur l'article japonais :

- 3g / jour + Probénicide (non précisé) -> 14/16 ou 28/30 jours (selon degré d'avancement)

Je suis bien incapable de caractériser le degré d'avancement de ta maladie.

Par contre, un facteur capital de ce traitement semble l'observance : on peut être sur des doses de 4* par jour et avec un médicament (le Probénicide) qui ralentit l'élimination de l'amoxicilline, cela laisse supposer que l'enjeu est de maintenir un niveau aussi constant que possible de concentration de pénicilline dans le sang, et donc d'avoir des prises à la fois très fréquentes et très régulières.

En effet, la demi-vie de l'amoxicilline (sans Probénicide) est d'à peine une heure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour l'info.

Malheureusement, le probenicide est introuvable dans les pharmacies. Du coup, on me propose des tablettes d' Augmentin (co-amoxiclav) ce serait de la penicilline boostee si j'ai bien compris. Mais les informations au sujet de cet antibio et la syphilis sont tres contraditctoires. Et les effets indesirables ont l'air pire que le combo Amoxicilline probenicide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Augmentin est en effet de l'amoxicilline auquel en ajoute de l'acide clavulanique, dont l'objectif est de neutraliser les résistances des bactéries (qui se sont développées progressivement depuis l'introduction de la pénicilline - les "bêta-lactamases").

Mais contrairement à beaucoup de bactéries, l'agent de la syphilis n'a jamais développé jusqu'ici de résistance aux pénicillines, donc a priori l'Augmention ne serait d'aucun secours par rapport à une Amoxicilline classique.

Il n'y a visiblement aucune étude relative à la syphilis avec Amoxicilline sans probénécide.

Le risque est un traitement 'incomplet' avec rechute ultérieure, comme tu as déjà connu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais un résumé depuis le début, ça nous permettrait d'y voir plus clair car je ne m'y retrouvais plus.

-début décembre 2014: apparition du chancre sur le prépuce du pénis en même temps qu'une forte toux accompagnée de fièvre.

-mi décembre, premier traitement antibiotique contre une infection pulmonaire: échec.

-30 Décembre, second traitement contre infection pulmonaire Lévocetirizine. Succès

-8 Janvier, le chancre fait environ 1cm de large.Test Syphilis négatif. chancroïd ou donovanose diagnostiquée. 4 comprimés de zithromax en une dose + traitement Binoclar- diarrhée sanglante+ échec.

Apparitions de glandes dans les adducteurs.

-15 Janvier. une injection de Rocephin (Ceftriaxone) + 3 jours levoflaxin. Forte fièvre toute la nuit, peut-être le syndrome Jarisch-Herxheimer (réaction du corps face aux toxines que l'élimination des bactéries dégage si j'ai bien compris)

-20 Janvier. Disparition des ganglions

-06 Février. Disparition du chancre

-14 Février. Apparitions de boursouflures rosées sur la verge. Diagnostic syphilis refusé par le médecin. Mais encouragé par Jibrail, j'insiste pour refaire un test quand même.

-24 Février. test syphilis positif. VDRL non-reactive FTA-Abs reactive. Le docteur m'annonce qu"il n'y a pas une goutte de pénicilline à Hong Kong. Il me conseille d'aller au HK Hygiene Center pour me faire injecter du Ceftriaxone tous les jours pendant 10 jours. Ils ont de la Pénicilline. Mais 100euros l'injection et test Syphilis+ VIH obligatoire pour y bénéficier, même si je présente un test d'un autre labo. Et bien sûr pas anonyme.

-25 Février. RDV chez un autre docteur pour recevoir une injection de Pénicilline sous présentation de mon test. Refus de traitement, il veut me refaire un test+ toutes les MST. très couteux. 15 minutes de négociations, il cède. 1 dose de pénicilline. disparition des symptômes après 2 jours.

-21 Mars. retour des boursouflures sur la verge+ ganglions.

Je décide de me traiter avec de la Doxycycline. Disparition des symptômes.

-Début Mai. Pendant le traitement, apparitions de papules sur le tronc. j'arrête le traitement

-18 Juin. Les papules se propagent sur les membres et se multiplient sur le tronc.

Nouveau test: TREP.p Ab for Syphilis Reactive- FTA ABS: reactive (+++). nouveau traitement doxycycline.

-26 Juin. Arrêt du traitement doxycycline qui n'a eu aucun effet. J'ai passé de nombreuses pharmacies au peigne fin et j'ai trouvé de la probénécide.

Début de traitement Amoxicillin+ Probénécide. 500g chacun toutes les 6 heures soit 2g d'amoxicilline et 2g de probénécide par jour. On va voir.

J'ai bêtement paniqué hier car les pharmaciens qui n'avaient pas de probénécide me disaient que ça se fait plus et qu'en j'en trouverai nul part.

Les doses varient trop sur les sites, à croire qu'ils font ça au pif. Après quelques recherches, je pense que 2g chacun par jour est une dose raisonnable. Je tient à dire que depuis ma toux fièvreuse de Décembre, je n'ai jamais été malade, toujours en forme. Sauf parfois de légères douleurs aux os des jambes au réveil. C'est juste que je suis couvert de boutons et que c'est moche.

Quelque chose d'étrange aussi, mes griffures de chat ne cicatrisent plus, mais en une semaines elles se transforment en papules syphiliques.

Modifié par manicamp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...